Nos Partenaires

Auteur Sujet: Fabriquer son charbon actif ?  (Lu 281 fois)

13 juin 2018 à 08:14:27
Lu 281 fois

Baptistator


Petite question que je me pose :

Quelle est la différence entre du charbon actif et du charbon normal ?

Est il possible de fabriquer du charbon actif soit même ?

Merci
« Modifié: 14 juin 2018 à 13:41:15 par guillaume »

13 juin 2018 à 08:17:34
Réponse #1

Tompouss


Citer
Le charbon actif peut être produit à partir de toute matière organique végétale riche en carbone : bois, écorce, pâte de bois, coques de noix de coco, coques de cacahuètes, noyaux d'olives, ou bien de houille, tourbe, lignite, résidus pétroliers.

La fabrication se décompose en deux étapes :

une première étape de calcination ou carbonisation (ou pyrolyse), à forte température, des produits constituants. Une première porosité est créée par cette étape, en effet les éléments autres que le carbone laissent des pores dans la matrice carbonée lorsqu'ils se volatilisent ;

une deuxième étape d'activation consiste à augmenter le pouvoir adsorbant, notamment en éliminant les goudrons qui obstruent les pores et ce, selon deux procédés distincts :

l'activation physique, nouvelle combustion avec choc thermique (à 900 à 1 000 °C), effectuée dans un courant d'air et de vapeur d'eau, injectés sous pression (procédé d'oxydation contrôlée), va créer des millions d'alvéoles microscopiques sur la surface du charbon, augmentant de façon très importante sa surface et son pouvoir d'adsorption. Ce procédé donne un charbon à pores étroits,

l'activation chimique, surtout par de l'acide phosphorique entre 400 °C et 500 °C. Ce procédé donne un charbon à pores plus larges.

Le simple charbon que l'on trouve en supermarché par exemple n'a pas subit la seconde étape, son pouvoir adsorbant est donc très faible  ;)
Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

13 juin 2018 à 08:55:48
Réponse #2

Baptistator


En gros faut refaire chauffer le charbon tout en injectant de l'air et de l'eau ? Genre avec un soufflet ?

Autan la première étape pour fabriquer le charbon je vois à peu près autant pour la deuxième j'ai du mal à imaginer comment bricoler un truc home made

13 juin 2018 à 09:18:47
Réponse #3

Tompouss


En gros faut refaire chauffer le charbon tout en injectant de l'air et de l'eau ? Genre avec un soufflet ?

Autan la première étape pour fabriquer le charbon je vois à peu près autant pour la deuxième j'ai du mal à imaginer comment bricoler un truc home made

Je conçoit des installations qui en utilisent pour le boulot et je vois pas bien comme gérer la fabrication sans des moyens "industriels" poussés. Pour faire le comparatif c'est un peu comme le traitement thermique des aciers inox, faut déjà de l'équipement.

Le question a se poser c'est plutôt ce que tu compte faire avec du CAG ou du CAP (grain ou poudre) et quelles quantités tu devrais mettre en oeuvre ? A voir si tu peux pas en prendre chez un grossiste. De mémoire ça tourne aux alentours de 3000e HT la tonne, si t'as besoin que d'un sac de 25kg par exemple, je pense qu'il vaut mieux acheter que fabriquer.

Après si c'est la recherche de comment faire soi même ça demandera du temps et de l'argent mais c'est un beau projet  :doubleup:
Les bons choix viennent avec l'expérience. Et l'expérience ? De tous les mauvais choix desquels on a survécu  ;#

13 juin 2018 à 09:38:33
Réponse #4

Puk


Bonjour,
L'étape "nouvelle combustion avec choc thermique (à 900 à 1 000 °C)" nécessite d'être équipé de brûleurs permettant d'atteindre ces températures (c'est pas un four domestique).
Et il faut regarder la quantité de carburant pour l'atteindre.
Ma compagne est dans la céramique, son  four consomme un peu plus d'1/3 d'une grande bouteille de propane (environ 12kg de propane) avec 2 brûleurs pour monter son four (qui fait 125L environ (50*50*50cm)) vers ces températures.
Est ce réellement pertinent de le faire soit même...je rejoins Tompouss sur ces questions (pourquoi, combien, ...)
Si c'est par curiosité et faire soi même alors là c'est autre chose.

Au plaisir de vous lire,
Puk
"La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé"

13 juin 2018 à 10:44:33
Réponse #5

Baptistator


Disons que c'est pour mon projet de vie en autonomie sur un terrain. Je me renseigne sur la fabrication home made de pas mal de consommables.

Je pense que dans ce cas ça sera effectivement plus facile de l'acheter.

Dans la fabrication  c'est pas tellement la température qui m'inquiète mais de devoir isoler le charbon du feu et injecter de la vapeur d'eau.


13 juin 2018 à 12:02:28
Réponse #6

lambda


Salut.

Baptistator, concernant ta question sur le charbon actif, en effet, sans moyen materiel conséquent, pas évident de produire du charbon actif de qualité "industrielle"/"laboratoire".... un peu comme pour le recyclage des plastiques... ;)

Par contre, tu pourrais obtenir un charbon très fin, moins dense que du charbon de bois classique, donc on peut supposer avec une porosité supérieure à celle dudit charbon de bois, et apparament complètement dégoudronné (d'ou la faible densité), en fabriquant en fait du Brai de bouleau.

En fait, procéder ainsi est intéressant sur au moins 3 points:

- c'est réalisable (faisable de façon réaliste), même en grosse quantité, chez soi avec peu de moyens matériels.
- tu obtiens 2 produits utiles pour tes projets d'atonomie en un seul procédé: le brai de bouleau ET le charbon "pseudo" actif.
- Le procédé en lui-même génère une pollution minimale.

http://forum.davidmanise.com/index.php?topic=67028.0
http://instinct-de-survie.forumgratuit.org/t8479-le-brai-de-bouleau
etc...

Encore une fois, ce procédé ne te permettra pas d'avoir un "vrai charbon actif" mais au moins un charbon pur tres fin ayant déjà un pouvoir d'adsorption important.

Juste quelques remarques en vrac.

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

13 juin 2018 à 12:32:12
Réponse #7

Arnaud


Quels usages envisages-tu pour le charbon actif ? traitement de l'eau ? anti-poison ? autres ?

Parce qu'en fonction de la réponse, il y a peut être des alternatives moins couteuses.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

13 juin 2018 à 13:39:54
Réponse #8

Baptistator


Dans l'idée ça serais pour purifier de l'eau en combinaison avec un filtre type berkley.
J'ai lu quelque part que le charbon actif était plus efficace contre les polluants et que le filtre berkley était bien contre les bactéries donc en combinant les deux on améliore la potabilite de l'eau.

Le vrai de bouleau est déjà une production que j'envisage et si le charbon obtenu est assez absorbant pour filtrer des polluants ça peut être une bonne solution.

Pour l'instant je me renseigne le terrain en autonomie est un projet avec ma compagne mais j'aime bien boucler les problèmes potentiels avant de me lancer.

Édit quelqu'un à une idée tu temps qu'il faudrait maintenir la température et l'injection de vapeur ? J'ai peut être une idée de bidouille qui pourrais marcher sur un laps de temps assez court
« Modifié: 13 juin 2018 à 13:53:20 par Baptistator »

13 juin 2018 à 15:38:42
Réponse #9

Puk


Le post date un peu mais la question avait été évoqué  ici : http://forum.davidmanise.com/index.php?topic=41.0

Et voici un autre lien qui explique les différents types de charbons actifs, leurs propriétés et les étapes de fabrication ici : http://www.asseau.com/fr/03-1.html
« Modifié: 14 juin 2018 à 13:41:48 par guillaume »
"La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé"

14 juin 2018 à 15:42:35
Réponse #10

Claude Ponthieu


Dans l'idée ça serais pour purifier de l'eau …

Le charbon de bambou fait très bien l’affaire.

Après ébullition de l’eau, laisser refroidir et ajouter les bambous carbonisés.
Ces derniers peuvent être réutilisés une à deux fois maximum — faire bouillir minimum 20 à 30 minutes. ;)
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

15 juin 2018 à 08:38:08
Réponse #11

Baptistator


Justement dans l'idée ça serais de ne pas devoir recourir à l'évolution de l'eau.
L'idée étant de fabriquer de l'eau potable à partir d'un stockage de l'eau de pluie. Pour une utilisation quotidienne.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité