Nos Partenaires

Auteur Sujet: La Self Defense pour les personnes avec un handicap  (Lu 6157 fois)

05 juillet 2014 à 12:17:23
Lu 6157 fois

musher


Bonjour,

Je lis régulièrement les posts sur la SD et généralement lorsque on est au pied du mur, le conseil est de créer une ouverture pour s'enfuir.

Le souci, c'est que certaines personnes n'ont pas la capacité de s'enfuir suffisamment vite pour se mettre hors de portée de l'agresseur.

Quid de la SD pour ces personnes ?

Personnellement, je ne peux pas courir "'normalement". C'est un exercice où les témoins sont persuadés que je vais me vautrer à chaque pas.
En plus j'ai aucun équilibre. Donc, on me bouscule, je tombe.

J'ai une cheville paralysée que je ne contrôle quasiment pas.

Quand j'étais petit, j'ai servi de défouloir de cour de récré et j'ai appris que j'avais pas une première chance.
 
Jusqu'à ce qu'en pension, un pion, ancien beret vert, m'apprenne deux ou trois trucs tordus et que quelques tibias, genoux, arpions traités à coup de chaussures orthopédiques férrées, je devienne le type qui pétait un plomb quand on le faisait chier (mais qui était enfin tranquille).
Sauf que c'est valable que dans un huit clos où on se connait et où on se fait une réputation.

Résultat la baston, pour moi, c'était plutôt le Blitzkrieg et laisser l'adversaire au sol incapable de se relever avant un bon moment, quitte à le finir si il n'a qu'un genou au sol.

Pour répondre aux futurs questions (ou les réponses) sur comment éviter les embrouilles :
 
Eviter d'être dans les endroits qui pue :
Par goût (je préférai être sur une selle, seul dans les bois qu'en boîte ou au baloch)
Je suis parti vivre à la campagne et travailler dans des petites villes de province dès que j'ai pu.
J'évite les transports en commun (de toute façon, y en a pas où j'habite)
Je préfère une soirée entre copains autour d'une bière chez l'un ou l'autre que d'aller dans un bar
...
D'une manière générale, j'évite la foule et la société des gens que je connais pas.

De toute façon, avec des jeunes enfants, une meute de poilus et une ferme à retaper, suis plus souvent à la maison le soir qu'en guoguette

Depuis le bac, j'ai pas trop mal réussi, et mon expérience de la baston est nulle depuis.

Code couleur
Quand je suis dans la foule (transport en commun pour aller à la capitale , ou la préf de région, rassemblement populaire...), je suis en code rouge, limite parano.
Je connais pas, je sais que je suis vulnérable.

Code vestimentaire
J'ai des jeans noirs, pantalons de rando beige, kaki marron, t-shirt, polos(pour les réunions du boulot), pulls, veste de rando sombre D4
Seules exceptions :
- des chaussures montantes : Rangers Gore Tex l'hiver et au bureau, rangers Ete desert (et bientôt Lowa Desert  :love:) sur le terrain l'été, à cause de ma cheville
- Un sac Maxpedition Sitka noir (10 kg de charge avec l'ordi et ses accessoires, GPS, trousse 1er secours, mini kit survie urbaine, outils, trousse secours, mini trousse toilette, papiers, moyens paiments...) J'ai pris ce sac après avoir usé un sac D4 par an et trouvé le système super chouette pour basculer le sac sur le ventre dans la foule (par rapport à mon Falcon II).
- 3 pochettes noir à la ceinture (lampe, multitools et ses embouts, GSM), que je cache sous le Tshirt ou la veste.

Attitude
pas de tatouage, percing, banal quoi, sauf qu'avec ma démarche (assez lourde), je fais parfois peur aux chiens (déjà attaqué à cause de ça) et aux jeunes enfants.

Résultat, ça fait longtemps que j'ai pas eu d'embrouille et pas trop concerné par la SD.

Mais depuis le début de l'année, deux situations à la noix.

En mars, réunion à Paris. En sortant à 16 h 30 pour aller reprendre le train, un type visiblement éméché m'interpelle et me raconte des trucs incohérents. Comme j'arrive pas à le comprendre, il commence à s'énerver et à s'exciter.
A ce moment me double une jeune fille. il lui colle le train et commence à l'interpeller.
Finalement, il s'assoit sur un banc et continue à insulter les passants.

La semaine dernière, réunion à Paris, je suis en retard et remonte une rue assez vite. Un jeune traverse la rue et se met devant moi : "T'as une cigarette ?"
"Désolé, je fume pas"
La il s'énerve "Tu dis ça parce que tu veux pas m'en donner"
"t'en as dans les poches"
J'avais pas trop envie de vider mes poches devant lui, ni ouvrir mon sac à cause de l'ordi, pour lui prouver ma bonne fois. 
J'ai beau lui expliquer que ça fait 20 ans que j'ai arrêté. il reste fixer sur son idée que j'en ai et que je veux pas lui en donner et s'énerve.
Un type passe avec cigarette au bec. Le jeune se met devant lui. Le type lui donne deux cigarettes et lui en allume une. Le jeune repart tranquillement.

Dans les 2 cas, si le type était devenu agressif, quid ?
Utiliser la lampe pour lui mettre un coup de poing à la tête ?, un coup de pied dans les tibias, genoux, parties (surface petite à atteindre, risque de perte d'équilibre en étant plus que sur un pied) ?
Au mieux, je l'aurai immobilisé quelques secondes mais il m'aurait rattrapé avant que j'arrive dans un lieu public avec des WC ou une bouche de métro.

En plus, il faut que j'évite tout contact physique avec mon agresseur pour qu'il puise pas me bousculer. Donc, il faut que je le neutralise avant que je sois à porté de ses mains ou de ses pieds.

J'ai bien pensé à la kalach, y en a pas cher en ce moment mais y parait que c'est pas trop légal.

Depuis, j'ai acheté un spray Sabre Red de 75 ml après avoir relu un post sur les sprays et en me souvenant d'un copain en Bretagne qui avait gazé un type lors d'un Festnoz. On était retourné à la voiture et parti que le type était encore à genoux, crachant ses poumons (le copain a avoué que pendant qu'on battait retraite, il avait remis une dose dans la gorge du type pendant qu'il se frottait les yeux, bouche grande ouverte)

Voila, on parle beaucoup d'accessibilité en ce moment avec le 1er janvier 2015.

Est ce qu'il y a de la SD accessibles ? ;#
« Modifié: 06 juillet 2014 à 12:52:01 par musher »

05 juillet 2014 à 12:31:33
Réponse #1

setrus


Et bien, tu as déjà fait une grosse partie du boulot on dirait!

Au vu de ta condition physique, effectivement te taper un 200m pour échapper au gros vilain serait utopique. Du coup, tu dois et semble énormément anticiper, ce qui paye à priori.

Des cours de SD par chez toi? Ca peut servir, pour les réflexes mais aussi surtout pour la sérénité, quand ça part en live mieux vaut être calme, ça permet de tout prendre en compte.

Sinon, un spray d'OC est très bien. Tu peux en justifier plus facilement le port "grâce" à ton handicap.

05 juillet 2014 à 13:07:28
Réponse #2

musher


Des cours de SD par chez toi? Ca peut servir, pour les réflexes mais aussi surtout pour la sérénité, quand ça part en live mieux vaut être calme, ça permet de tout prendre en compte.

Au fond de notre campagne, la SD, ça court pas les rues. Y reste le judo, le karaté, l'aikido...
Plus orienté tatami, compet et fairplay que blitzkreig.

Ensuite des stages de SD ? Ca peut être un début mais dans la panique, le stress d'une agression, faut que ce soit un reflexe (comme à l'époque de mes chaussures ortho dans les jambes).
Or c'est pas avec un stage de temps en temps. Faudrait en faire au moins une fois par semaine (comme pour tout).

Y a t-il des stages de SD pour personne avec un handicap (sachant que tu as beaucoup de formes d'handicap)
- qui se concentrerait sur quelques mouvements simples et adaptés
- avec une méthode pour s'entrainer chez soi.


Pour le spray, j'entends (et lis surtout) de tout.
Interdit au port depuis 2013
Inefficace sur un drogué
Inefficace sans être au contact
(c'est pour ça que j'en ai jamais eu jusqu'à aujourd'hui)

Si c'est pour que le coup de spray énerve encore plus le type d'en face et qu'on puise pas faire confiance à ce type de défense.

L'objectif est pour une personne ayant un handicap physique (enceinte, obèse, boiteux, cardiaque, problème respiratoire, poussette, accompagné de jeune enfant, personne agée...) qui l'empêche de courir, de pouvoir neutraliser suffisamment son agresseur (ou ses) le temps de rejoindre au pas un lieu sécurisé (voiture, lieu public avec WC, transport en commun...).

05 juillet 2014 à 13:25:01
Réponse #3

setrus


Citer
Pour le spray, j'entends (et lis surtout) de tout.
Interdit au port depuis 2013
Inefficace sur un drogué
Inefficace sans être au contact
(c'est pour ça que j'en ai jamais eu jusqu'à aujourd'hui)

Si c'est pour que le coup de spray énerve encore plus le type d'en face et qu'on puise pas faire confiance à ce type de défense.

Interdit de port : oui, mais ça dépend surtout de l'agent qui te contrôle. Une frêle jeune fille, ou dans ton cas une personne handicapée, sera plus à même de justifier d'en porter un pour sa sécuperso qu'un jeune et vigoureux homme.
Un collègue commissaire m'a confié qu'à moins de 100ml tout le monde laisse pisser (je dirais : chez lui).


Inefficace sur un drogué : un spray OC est efficace dans une majorité de situations, y compris sur un drogué (cf fred perrin) ou un chien, la ou le CS perdrait effet. L'avantage du CS est sur la durée et la contamination de la cible.

Inefficace sans être au contact : ce n'est pas une arme à feu, la portée est forcément "courte", mais elle reste plus longue que ton bras. Dans un espace non venteux, tu peux toucher à deux mètres avec un gaz. Un gel aura une portée plus réduite, mais marchera aussi dehors avec un peu de vent.
Utilisation supplémentaire du gaz : tu pars, tu laisses un nuage derrière toi, ça ralentira tes opposants.
Utilisation supplémentaire du gel : tu badigeonnes ta main, et tu nettoies le visage adverse... Utile en anticipation.


05 juillet 2014 à 14:46:41
Réponse #4

fosa


Salut,
Je suis Invalide Catégorie 2 et Handicapé reconnu par la MDPH.
Ma jambe gauche ne fonctionne plus normalement, même si je peux et que je cours (à ma vitesse, c'est pour le fond physique) souvent...
Apparemment tes soucis sont plus importants que les miens, puisque j'ai eu la "chance" que cela n'arrive que maintenant...
Cependant, sur la base déjà d'une pratique sportive type arts martiaux beaucoup d'entre eux ont des sections type handisport...
Je pratique pour le moment avec les valides encore, même si je sais que certaines choses me sont quasi impossible...
Comme j'avais un fond d'expérience, j'ai commencé (après une grosse session amaigrissement) le Tae Kwon Do dans un club sympa, il y a deux ans...
Je n'avais pas mis les pieds sur un tatami depuis 15 ans sauf pour des séances de SD justement...
Les débuts ont été durs, je ne pourrais jamais faire de 360 sauté ni ce genre de coups de pieds, mon équilibre, ma souplesse et ma jambe gauche moins "motrice" sont une limite incontournable...
Paradoxalement, sur beaucoup de coups, ma jambe gauche frappe mieux puisque que mon appui se fait sur la valide...
Le TKD en lui même est peu utilisable pour la SD, mais savoir ce que l'on peut ou ne ne peut pas faire développe les capacités générales...
Je reprendrais ce que Fred Perrin dit : Tout ça (les arts martiaux, les sessions de SD) c'est une boite à outils, plus tu l'augmentes plus tu développes tes capacités...
J'ajouterai, à mon niveau qu'à la différence d'une boite à outils où -si tes moyens te le permettent- tu peux mettre pleins de trucs inutiles parce que tu ne sais pas t'en servir, tout ce que tu apprends te forge un savoir général une forme de culture de ta sécurité...
J'ai développé avec le temps des gestes qui me vont bien (d'avant le TKD...) Une relativement grosse droite... Beaucoup de travail du haut du corps, pour la puissance...
Des coups de pieds bas (genoux, Tibias, chevilles)...
Contrairement à toi je peux courir... Mais bcp moins vite qu'avant...
Je travaille la vitesse sur 10/15m, et des tas de choses améliorant mon équilibre, sachant que courir sur un sol pourris pourrait m'être difficile...
Un truc con j'ai énormément retrouvé de motricité en marchant en five finger, le corps a des ressources infinie...
Cela n'est pas que dans le but de ma SP, mais aussi pour vivre aussi normalement que possible...
Ceux qui me connaisse sans savoir ce que j'ai ne vois que mon coté Pingouin avec ma jambe de travers... Il y en a même qui doute de mon handicap (c'est parfois gênant, même peu crédible mais en fin de compte c'est une victoire sur moi même surtout...)
Mon passé fait que j'observe beaucoup ce qui se passe autours de moi et que j'évite souvent les trucs pourris, sauf si j'y suis obligé ou que je l'ai décidé (c'est pas bien je sais... ::) ::) ::) ), j'ai un passé professionnel important dans la sécurité et j'en ai gardé beaucoup de ce que j'y ai appris, mais cette observation critique et non inquiète de ce qui entoure est accessible à tous...
Quand mon dos me fait souffrir, je marche avec une canne... Ma jambe est en ce cas peu motrice je le sais donc ma canne est adapté à une possible défense (Shillelagh) et j'ai -par le passé et encore aujourd'hui- travaillé là dessus...
Je n'ai de spray que dans certains endroits, pourquoi ?
Il y a des lieux où même si je suis un homme mur (et pas un petit djeun que les autorités ou d'autres pourraient soupconner au look... ;D ;D ;D) c'est difficile voire interdit... Donc il faut trouver autre chose...
Il y a des tenues peu pratique, même avec un guardian angel...
Par contre en voiture c'est systématique et je n'hésite pas... Gel ET gaz, mais les gestes sont pensés et ont été répété ce ne sont pas des talismans...
Voilà, c'est un peu fouillis mais j'essaye de décrire l'approche qui est la mienne, sachant pour finir que j'ai la chance d'avoir du temps pour travailler...

05 juillet 2014 à 15:44:43
Réponse #5

musher


Merci Fosa !   :love:

J'ai jamais demandé le statut d'handicapé (malgré que mon employeur m'y poussait un temps) car avec ce que j'ai fait et ce que je fais encore, je pensais me faire jeter.

Pour la chance, j'ai rencontrer des personnes devenus handicapés (anciens motards à Garches et anciens militaires aux Invalides) qui avaient mon age.
J'ai la chance de n'avoir pas connu d'avant et d'avoir toujours vécu avec ça. Donc pas de regrets.
La chance d'avoir des parents qui n'ont pas fait de différence entre moi et mes frères et soeurs : escalade, rando en montagne et lorsque je partais à cheval ou en traineau, aucune allusion à ma jambe : plus d'allusions sur mon assiduité aux études, le fait de traverser la France tout seul, de partir en montagne l'hiver tout seul... Et pis j'avais un grand père GIG qui a fait les 400 coups avec ses béquilles.  ;# ).

Et pis une femme et des enfants pour qui avoir un papa qui boite, c'est normal.

Pour les arts martiaux, pas de souci, j'ai fait de l'Aikido dans ma jeunesse.
J'ai connu un prof de Judo et je connais 1 ancien prof de karaté.
En tant que sport, il y a des pratiques adaptés et même je pense que je pourrais pratiqué quasi normalement. Mais ils m'ont clairement dit qu'entre l'enseignement dans leur club , sur tatami et la rue, il y avait un monde.


05 juillet 2014 à 16:37:35
Réponse #6

Merlin06


Quelques stages de self en famille avec des révisions tous ensemble peut-être?
Par contre niveau technique je ne suis pas capable de t'aider, il faut que tu essaies des trucs pour voir ce qui marche pour toi avec tes spécificités.
L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

07 juillet 2014 à 10:52:16
Réponse #7

Campeur


je travaillerais aussi sur le gaz... pour se donner le temps de prendre la fuite et éviter la confrontation physique.

comme dit plus haut, le gaz OC, est efficace même sur les plus résistants. je vous conseille l'ouvrage de Fred Perrin sur le sujet, il est assez complet :

http://www.amazon.fr/Autod%C3%A9fense-spray-personnelle-utilisation-application/dp/297004093X

un Gardian Angel pour la distance (plus ou moins 4 m) et un ASP palm defender sur le trousseau de clés.

le Gardian angel qu'on ramène dans la poche quand on sent que ça peut partir en vrille, et le palm defender si l'on est surpris.

le palm defender une fois vide peut servir d'impact tool ou encore de poignée au fléau qu'il formera avec vos clés.

dans tous les cas, l'effet du gaz/gel/.. incapacitant peut prendre quelques secondes pendant lesquelles l'adversaire peut encore être opérationnel.

Après, il y a la canne, outre le confort qu'elle peut apporter à quelqu'un qui manque d'équilibre, elle peut être dissuasive et devenir une véritable arme de défense le cas échéant. Par ailleurs je trouve que c'est un bel objet qui donne un certain style à son porteur.

Mais la aussi je vous conseille cet ouvrage qui est pas mal fichu :

http://www.amazon.fr/GUIDE-PRATIQUE-CANNE-Pascal-Tournier/dp/B00B5RHVQS/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1404722431&sr=1-1&keywords=la+canne+de+rue

si l'on vit avec un handicap au niveau des membres inférieurs, elle me parait parfaitement adaptée... un parapluie solide pourra faire également l'affaire... vous pouvez pousser le vice jusqu'à faire l'acquisition d'un parapluie de défense :

http://www.amazon.fr/Parapluie-de-D%C3%A9fense-Incassable/dp/B00ESG4GUW/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1404722644&sr=8-2&keywords=parapluie+de+d%C3%A9fense

mais bon ça pique un peu au niveau prix quand même !!

mon choix irait vers une canne et quelques séances d'entrainement accompagnée de sprays OC.

Bonne journée !
"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

07 juillet 2014 à 12:38:37
Réponse #8

musher


Merci Campeur.

J'ai commandé un Sabre Red de 75 ml car d'après ce que j'avais lu sur le forum, il avait une bonne efficacité et une sécurité pour pas fuir.

Pour la canne, y en a plusieurs à la maison dont certaines avec un casse-tête comme les cannes irlandaises. Souvenir de famille de mes ancêtres rouliers ou colporteurs.
Pour l'instant, la canne me gêne plus qu'elle m'aide pour marcher.
En plus, ça va me conforter dans mon statut d'handicapé (ou de vieux). C'est idiot , mais c'est psychologique.

Mais, je randonne avec des batons de marche et c'est vrai que c'est pratique.

A réétudier.

Pour la SD, j'ai cherché autour de chez moi.
Il y a des clubs de JuJutsu qui propose de la "SD féminine".

Sinon il y a autodefense.eu qui a plusieurs clubs dans l'est dont assez proche de chez moi.
Vous connaissez ?

07 juillet 2014 à 13:09:03
Réponse #9

Ghjallone


J'ai remarqué aussi qu'une canne, quand on est jeune ça attire les regards.
Mais une béquille, ca passe mieux.
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

07 juillet 2014 à 13:20:28
Réponse #10

musher


J'ai remarqué aussi qu'une canne, quand on est jeune ça attire les regards.
Mais une béquille, ca passe mieux.

Je suis plus de la première jeunesse non plus  ;#

Pour les béquilles, j'ai suffisamment utilisé cet instrument pour savoir comment c'est galère. Ca se coince partout. Lorsque on s'assoit on sait pas ou les mettre...

Je va me trouver une canne d'enfer (comme les cannes irlandaises)  ;D On va me regarder (mais pour ma canne)  :D


07 juillet 2014 à 13:24:22
Réponse #11

VERDUG0


Ghjallone, la bequille c'est un grand classique des racailles. Surtout quand on la remplit de ciment.
Si je porte une canne, ca colle pas, et ca fait bizarre.
Si je porte une bequille, controle + palpation.

C'est super utilisé parce que les policiers n'ont pas la capacité médicale pour juger si la personne en a besoin ou non, donc ls ne peuvent rien dire, meme si tout le monde sait.

Ca se voit surtout a GdN ou chatelet.

07 juillet 2014 à 13:51:44
Réponse #12

Ulf


J'évite généralement les sujets de SD: je ne fréquente pas les tatamis et toute intervention de ma part serait de l'internet warrior...

Mais ces derniers temps, ça me démange  ;). Tout ce que j'ai pour crédit, c'est d'avoir fait quotidiennement des trajets vers Grigny, Evry, Bagnolet, Montreuil... ça m'a rendu taré et parano... En journée, ça va. Des milliers de gens font ce trajets sans autre agression que les odeurs d'aisselle du voisin. Mais aux derniers et 1ers trains de la journée, c'est objectivement dangereux.

Au delà de tout ce que l'on sait sur l'attention, la prévention, l'anticipation, l'évitement etc. Une fois que l'altercation est mal gérée (ou ingérable) et devient agression. Un fois que l'on a loupé ses portes de sorties (ou que l'on est handicapé).

Bref, un fois que tout est raté et que le contact va venir...

Donc... Les accessoires de SD:
- si la menace est à 6 pas ou moins. Tenter de sortir un accessoire de SD est très risqué, même s'il est en accès rapide et à fortiori si il est rangé au fond de sa poche de pantalon. Pourquoi ? Un type qui vous fait un assaut couvre ces 6 pas en moins d'une seconde. Pendant ce temps, occupé à chercher votre arme, votre garde est baissée. Dans ces conditions, un coup à la mâchoire, à la tempe, aux c*u!lles, un fauchage etc. Vous êtes KO ou par terre. Dans ce cas, garde > arme.
 
- en revanche, si ce qui vous sert d'arme est déjà dans votre main avant l'assaut du BG, alors la donne change. Comme, d'après mon vécu, on a surtout besoin de s'armer en Ile de France et dans ses transports en commun, on ne peut pas tenir en main n'importe quoi en raison des contrôles plus fréquents qu'en province (range cette kalach' ::) ).

Le lacrymo, c'est sympa* mais interdit.  Tu as une carte d'handicapé donc port de canne et de pompes ferrées justifiées. Faut réfléchir dans cette direction AMHA. La vue d'une personne, même boitante, avec un bâton en main est peut être dissuasif. Ceci étant, une arme longue me parait inadaptée dans un espace étroit comme une rame de métro**.

Quand j'évoluais en IDF pourrie la lampe tactique me semblait adaptée au RER: on peut la garder en main légalement***. Lorsque tu marches, on voit difficilement ce que tu as en main. Lorsque tu es à l’arrêt sur le quai, tu croises les bras avec la lampe sous l'aisselle. Et dans le wagon, inutile de se cacher à moins d'une patrouille.

En milieu artificiellement éclairé, la lampe aveugle efficacement et la forme de l'objet est sublétal en mode coup de poing lesté. En mode kubotan, attention, c'est quasi létal et laisse de grosses séquelles (traumas).

Oui, une défense armée contre une attaque non armée sort du cadre de la légitime défense. Mais j'ai plus peur d'une agression suivie de séquelles et handicap à vie que du reste. C'est un choix discutable mais qui est hors débat. A chacun de faire ce choix en toute conscience des conséquences.

---------------------------------------------------------------------

*technique du calamar ancestral: tu cours et tu spray du CS derrière toi. Même à grande distance (relative), tes poursuivants vont traverser ton "nuage d'encre" :lol:. On avait des jeux bizarres en internat j'avoue.

** Tout comme le traversin lesté de linge mouillé dans un couloir, le manche à balais orné d'un oreiller aura le dessus ! Souvenirs, souvenirs :lol:

*** ne pas prendre non plus les forces de l'ordre pour des cons. La lampe peut être saisie au motif d'objet pouvant nuire à l'ordre public, tout comme une paire de ciseaux, tire bouchon, tournevis etc. Ceci étant, l'objet n'étant pas catégorisé clairement comme arme, DONC je ne crois pas que l'on puisse te mettre une amende port d'arme de 6e cat (à vérifier).
« Modifié: 07 juillet 2014 à 14:00:34 par Ulf »

07 juillet 2014 à 14:05:03
Réponse #13

Kilbith


Oui, une défense armée contre une attaque non armée sort du cadre de la légitime défense.

On ne peut pas être aussi affirmatif. Par exemple les policiers utilisent régulièrement des armes pour faire face à des personnes qu'ils interpellent sans avoir systématiquement des soucis. Pourtant, théoriquement et fondamentalement, l'usage de leur arme doit être fait dans le cadre de la légitime défense.

Heureusement, pour entrer dans le cadre de la légitime défense il ne faut pas être défoncé préalablement, et il n'est pas obligatoire de ne se défendre que devant plus costaud ou plus armé que soit.

Ceci dit, il faudra démontrer que l'on était bien dans une situation relevant de la légitime défense. Clairement, si on fait usage d'un "Desert Eagle ramassé par terre Monsieur le juge", il faudra se montrer très très convaincant.  ;#

@Musher.
Comme on ne se connait pas IRL, c'est difficile de donner des conseils. Il me semble tout de même qu'une canne peut se montrer utile, mais en fait ça dépend surtout de la nature du handicap.

La plupart du temps on considère l'usage de la canne par un individu "valide". Or, si la canne sert à maintenir son équilibre, on ne va pas au surplus en faire des moulinets, des fentes ou des brisés savants.

Je connais un peu les rudiments du maniement de la canne. Il y a deux ans je me suis cassé la jambe et j'ai du recourir à une canne. A la fin de ma convalescence j'aurais pu m'en servir pour me défendre. Mais au début cela n'aurait pas été possible, j'avais déjà assez de mal à tenir debout en l'utilisant...comme une simple canne.
« Modifié: 07 juillet 2014 à 14:44:26 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

07 juillet 2014 à 14:57:20
Réponse #14

pommeau


Je va me trouver une canne d'enfer (comme les cannes irlandaises)  ;D On va me regarder (mais pour ma canne)  :D
Si c'est vraiment une canne d'enfer que tu souhaites, je te conseille le fameux makila basque. ::)
C'est beaucoup plus qu'un objet de défense, loin des béquilles et autres  bâtons de marche.

"Il symbolise une façon de vivre, de penser et d'honorer"

Ca fait plus de 1000 ans que les basques s'en servent, il faut des années de préparation pour en fabriquer un. Le hic car il y a toujours un hic, c'est que les objets d'exception ont un prix... Le bois de néflier et les 15 ans de préparation en font un objet rare.

Belle réalisation d'artisan (je crois pouvoir affirmer qu'il n'y a pas de makila made in china, du moins pas encore :o)
Outil de défense des bergers, bâton de pèlerin, là on est clairement sur ce que tu appelles une canne d'enfer  ;D

Homme libre, toujours tu chériras la mer!

07 juillet 2014 à 15:09:09
Réponse #15

Ghjallone


Perso j'ai acheté une canne Cold steel, City stick.
Elle n'est pas ferrée aux deux bouts mais il faut acheter un vrai caoutchouc et éventuellement changer le pommeau.
C'est hyper rigide, en fait c'est un tube de fibre de verre, les parois font bien 5mm d'épaisseur.
Il n'y a aucun marquage, à moins de connaître c'est une canne absolument classique.
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

07 juillet 2014 à 16:38:51
Réponse #16

Campeur


bien lu Musher ! je comprends l'aspect psychologique de la canne (vieux, handicap....)... en même temps paradoxalement on la préconise en rando pour soulager les genoux lors des descentes un peu raide, pour fabriquer un abri de fortune avec son poncho... c'est à mon sens un instrument avec de multiples fonctionnalité, qui vont bien au delà de sa fonction primaire... du coup le parapluie peut être une autre option qui peut présenter les mêmes avantages que la canne en étant plus acceptable par toi et par "l'entourage" ;)...et en plus s'il pleut, ça protège... trop cool  ;#

pour ce qui est des produits lacrymogènes, il me semble que la législation est  en train d'évoluer sur le sujet (dans le mauvais sens d'ailleurs) en faveur d'une interdiction pure et simple, mais sauf erreur de ma part, les contenants de moins de 100 ml sont autorisés. ils seront confisqués d'autorité par les forces de l'ordre, mais plus pour le principe que par un strict respect des textes... je pense que le professionnels du forum pourront infirmer ou confirmer mes propos sur ce point.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=7F8350F68CF5092221F552E9837CE6B3.tpdjo02v_3?cidTexte=LEGITEXT000025503132&idArticle=LEGIARTI000025505679&dateTexte=20140707&categorieLien=cid#LEGIARTI000025505679

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=7F8350F68CF5092221F552E9837CE6B3.tpdjo02v_3?cidTexte=LEGITEXT000025503132&idArticle=LEGIARTI000027813137&dateTexte=20140707&categorieLien=cid#LEGIARTI000027813137

quoiqu'il en soit, permis ou pas par la loi, je préfère risquer la confiscation et le rappel à la loi, ce qu'on risque le plus souvent semble-t'il, que de subir l'agression sans autre "outil" que ce qui me tombe sous la main... ça me semble moins risqué pour les 2 protagonistes.
"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

07 juillet 2014 à 16:46:45
Réponse #17

Djeep


Si c'est vraiment une canne d'enfer que tu souhaites, je te conseille le fameux makila basque. ::)

BJR  >:( Avec une lame cachée ce n'est vraiment pas à conseiller ! HN

Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

07 juillet 2014 à 16:59:47
Réponse #18

Ghjallone


c'est à mon sens un instrument avec de multiples fonctionnalité, qui vont bien au delà de sa fonction primaire... du coup le parapluie peut être une autre option qui peut présenter les mêmes avantages que la canne en étant plus acceptable par toi et par "l'entourage" ;)...et en plus s'il pleut, ça protège... trop cool  ;#
S'il pleut, il se baladera sous la pluie avec un parapluie fermé à la main...
Pas super discret, hein... ;D
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

07 juillet 2014 à 17:01:15
Réponse #19

musher


@ kilbith
Je peux pas courir, par contre, je marche très bien (enfin j'ai pas besoin de canne pour marcher).
Quand je dis que la canne me gène, c'est que le mouvement de la canne est trop lent par rapport à ma vitesse de marche.


Les forces de l'ordre vont vite remarquer que j'ai pas besoin de canne pour marcher. Bon, mes tempes commençant à grisonner et ma jambe de bois peuvent être en ma faveur en cas de contrôle (Mon pantalon D4 et mon sac Maxpé moins  ;D)

Mais j'avais un ami en prépa qui faisait de la canne de combat (ou de la savate chais plus) et qui déhanbulait dans Paris avec une canne à pommeau et chapeau melon en tête. Il marchait aussi vite que nous et la maniait à la Arsène Lupin (Poser loin devant, mouvement du poignet sec pour la ramener devant...)

On a un peu rigolé avec et c'est vrai que bien manier, c'est une arme redoutable (Y a une raison pour que les bourgeois même valides avaient des cannes à pommeau au XIXè et que nos ancêtres vivant sur les routes avaient des batons de marche à pommeau comme la  makila basque ou la canne irlandaise).

Perso, je pencherai plus sur une canne antique comme la makila ou la canne irlandaise mais en cas de controle, c'est pas trop médical. Et je vais vite me faire repérer avec une canne à pommeau en prunellier

Mais une canne médicale bien maniée peut faire très mal. Et c'est plus facile à justifier en cas de controle qu'une makila  :D

Bon niveau psychologique, faut assumer le fait de passer pour un vieux.  :-[

En tout cas merci de votre aide.
La canne correspond bien à mon CDC : maintenir à distance mon agresseur, contrairement au kubotan ou je suis obligé d'être au contact pour m'en servir.

07 juillet 2014 à 17:05:56
Réponse #20

musher


S'il pleut, il se baladera sous la pluie avec un parapluie fermé à la main...
Pas super discret, hein... ;D

Surtout que j'aime pas les parapluies.  ;D

D'un autre côté, une veille dame qui te charge parapluie ouvert, pointe en avant, ça doit quand même dissuadé.
J'ai vu un vieux paysan (ceux avec la blouse noire, le chapeau noir et le parapluie en sautoir) l'ouvrir en hurlant. Ca a arrêté net une vache Salers qui chargeait.   

Pour les cannes épée, j'ai ce qu'il faut  ;D
Mais je crois pas que Mrs les forces de l'ordr acceptent mon argument "nostalgie et souvenir familial" en cas de controle.

07 juillet 2014 à 18:10:17
Réponse #21

fosa


Lol à 50 ans passés j'assume très bien le fait de passer pour un vieux...
Et quelque soit ma tenue (survêt pour aller au sport, pantalon cargo, kilt ou costume) mes shillelagh ne m'ont jamais posé le moindre problème même pour l'avion  ;)
C'est plus une question d'attitude générale je pense...

07 juillet 2014 à 18:49:43
Réponse #22

Copper Jack


Si tu boite de manière évidente, je doute que l'on t'ennuie pour port de canne :-)
À moins bien sûr qu'il y ait une arme dissimulée à l'intérieur, ou que tu l'utilise pour attaquer les gens.

07 juillet 2014 à 21:10:42
Réponse #23

Ghjallone


Mais je crois pas que Mrs les forces de l'ordr acceptent mon argument "nostalgie et souvenir familial" en cas de controle.
C'est pour ca que j'ai acheté la Cold steel.
C'est une canne classique, c'est juste qu'elle est très solide.
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

07 juillet 2014 à 21:31:28
Réponse #24

Ulf


Citer
La canne correspond bien à mon CDC : maintenir à distance mon agresseur, contrairement au kubotan ou je suis obligé d'être au contact pour m'en servir.

Que nenni !

L'aveuglement marche bien à distance.

Si j'étais toi, je vérifierai qu'une canne puisse se manier de manière réaliste dans un milieu étroit, comme un wagon.

Je ne connais pas le maniement de la canne, mais si il y a des mouvements de "sabrage", ça va être compliqué amha.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité