Nos Partenaires

Auteur Sujet: Quels couvre chefs pour l'hiver?  (Lu 39209 fois)

30 novembre 2008 à 12:14:03
Réponse #50

moosecrossing


dès la fin des grosses chaleurs ma casquette irlandaise ne me quitte plus !
http://www.achat-rennes.com/uploads/illevilaine/Produit/53/PROD_PHOTO1_610_1181834050.jpg

(sur le mannequin)

j'avoue, pour les oreilles c'est un peu juste. Mais je l'aime ah lala cette casquette  :love:
pour son utilité démultipliée : visière contre la pluie, le soleil, le contact visuel si j'ai envie de l'éviter, la neige...
Avec elle je montre mon humeur (baissée sur les yeux/relevée/retournée), je me protège de plein de choses et j'ai un style indéniable.  8)
bref coup de foudre  ;D

30 novembre 2008 à 12:35:23
Réponse #51

vik


j'ai choper ya une semaine a D4 un bonnet de laine avec intérieur doublé en polaire: trés confortable, chaud, coupe du vent ect, les avantages des deux matériaux en gros, et tout ca pour seulement 6.80€ , en grande taille il recouvre mon front, mes oreilles et jusqu'au milieu de ma nuque, je trouve que c'est le top du top pour ce prix la! :up:
voila! ;)

EDIT: ce n'est pas la marque D4 mais tribord  :up:

30 novembre 2008 à 18:19:11
Réponse #52

Kilbith


Pour environ 45 € livrée, on la trouve ICI.

Sinon, une imitation (imper-respi + micropolaire) chez Millet, 32 € livrée par ex.



jiluc.

Les photos que vous donnez me donnent une occasion de faire une comparaison:

*Sur la Lowe alpine (l'original) vous remarquerez que la visière est "moche"....normal elle est souple et possède une morceau de "fil de de fer flexible" dans la visière pour la mettre en forme en fonction des besoins.

*Le second truc c'est que vous notez un passant de toile sur le front : c'est super utile pour mousquetonner la casquette à la bretelle du sac.

*Le troisième truc c'est que vous remarquez une pression au milieu de la visière....en fait la partie femelle est planquée sous le passant précédent. Cela veut dire que vous pouvez relever la visière et la pressionner sur le front de de la casquette par exemple par grand vent, pour voir au dessus de vous, ou bien encore pour la placer sous une capuche technique de veste (qui possède elle même une visière) afin d'éviter les interférences.

*Dans le même esprit la forme est très "collante" pour passer sous un casque ou une capuche.

*Enfin, vous remarquerez les deux boucles sur les protège oreilles : utile pour passer un cordon improvisé et plaquer les oreillettes par grand vent.

*Les protège oreilles sont très grand et vont jusqu'au dessous de la visière.

....Tout cela n'existe pas, en général, sur les ersatz. Or ces petits détails font la différence entre les modèles qui existent depuis 20 ans...et les autres  une fois sur le terrain.

Le look est aussi "smart" que la bushirt swanndri.  :closedeyes:

did.  ;)
« Modifié: 30 novembre 2008 à 18:25:29 par Did »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

30 novembre 2008 à 18:22:24
Réponse #53

Kilbith


Et le béret ?



Honnêtement....je n'ai pas d'expérience "civile" seulement avec et les modèles riquiqui mili sont "useless" sur le plan pratique. AMHA, une tarte aurait pourtant quelque utilité mais très difficile à trouver dans le cvil.

Sinon, le béret "frenchie" c'est peut être valable pour le stop et le lien social....à l'étranger ?

S'il y a des utilisateurs ce serait sympa d'avoir leurs avis. Mais, au delà de : "j'en ai une et c'est chouette".
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

30 novembre 2008 à 18:47:50
Réponse #54

Kilbith


Citer
Did, tu disais que le refroidissement était plus rapide avec un bonnet en polaire qu'avec un bonnet en laine.
Je sais d'accord, la laine a un effet "tampon" donc la sueur produite par le corps pour nous refroidir ne nous refroidit pas tout de suite.

Sur une courte période ok. Après la laine sature et si le tissage est aéré, la vapeur va aussi passer. Avec la polaire tu auras beucoup moins l'effet tampon.

Citer
Mais si le corps a produit cette sueur, c'est bien qu'il a trop chaud, non ?

C'est qu'il faut enlever ton chapeau...ou ralentir.   8)

Citer
C'est pour ça que je préfère la polaire : toute l'eau est transférée à l'extérieur et lorsqu'on s'arrête, les pertes de chaleur par convection ne sont pas augmentées à cause de l'eau retenue dans le matériaux.

Ben...le problème c'est que la polaire sèche tellement vite (surtout en plein vent) que ta tête risque de se refroidir trop vite, d'où l'intérêt de mettre une capuche goretex pour limiter le phénomène. La laine va sécher moins vite et donc moins refroidir ta tête (transformation liquide/vapeur absorbe beaucoup de calorie dans le milieu).

Au final il n'existe pas UNE solution. Selon les circonstances et les besoins il faut considérer chaque matériaux.
Par exemple, si tu veux observer les animaux la laine a l'avantage de "sentir" moins vite....et c'est un gros avantage. Idem en cas d'IED. Pour la Pierra Menta : un bonnet light en polypro ou polyester sans hésiter !

 ;)
« Modifié: 30 novembre 2008 à 19:22:02 par Did »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

30 novembre 2008 à 19:45:28
Réponse #55

guillaume


Aller, juste pour chipoter, jusque parce que j'aime bien chipoter avec toi :) :

C'est qu'il faut enlever ton chapeau...ou ralentir.   8)

Parfois, on a pas le choix ou alors c'est inévitable (de transpirer mais pas d'enlever son chapeau hein) ;).

Citer
La laine va sécher moins vite et donc moins refroidir ta tête (transformation liquide/vapeur absorbe beaucoup de calorie dans le milieu).

Et donc va évacuer son eau dans un laps de temps plus long ---> refroidissement plus long.

a+

PS : Au final, on est d'accord en faite :).

01 décembre 2008 à 07:21:36
Réponse #56

Gwangi


Citer
Je pense que je vais commander un béret casquette, plus "moderne"

Plus moderne, ça se discute : la coupe le semble bien, mais en fait ce modèle n'est pas plus récent que le béret mou traditionnel. La différence, c'est que ça ne vient pas de la même région. Il s'agit tout simplement d'une casquette, comme on en fait en Irlande depuis très longtemps, à côté de la classique casquette de tweed. Le "béret casquette" a été introduit plus récemment en France pour relancer l'industrie du béret (ce qui est, cela dit, une bonne idée je trouve). Moi-même j'en possède une de la même laine que le béret, ramenée justement d'un petit artisan irlandais il y a une bonne douzaine d'années. Qualité garantie ! La casquette n'a pas pris une ride. Et pour l'étanchéité, c'est (é)prouvé sans conteste.

01 décembre 2008 à 07:39:47
Réponse #57

Corin


Petite réflexion sur le béret et autre casquette: pas facile de dormir avec alors que le bonnet peut-être gardé confortablement toute la nuit. Ce qui, dans nos activités, est quand même essentiel.

A+

01 décembre 2008 à 08:11:03
Réponse #58

Sanjohn


Bonjour à toutes et à tous,

j'apporte modestement mon expérience du grand froid...

Pas de coton, pour ça c'est sûr. Une fois mouillée, le coton ne vaut plus rien et gèle très rapidement.
La laine? euh, je n'en mets pas, je ne la supporte pas à même la peau...

Pour moi, le best est ouchanka en véritable fourrure. Rien ne remplace la véritable fourrure pour se protéger du froid! Pour commencer, elle ne gèle pas...

Petite note de culture :

En France, les gens appellent chapka l'ouchanka. Hors le chapka n'est qu'un chapeau bonnet en fourrure, tandis que l'ouchanka comporte des oreilles en fourrure qui se rabbatent. Ce type de chapeau à oreilles est très répandu à travers le monde, dans l'hémisphère nord, bien au nord (du canada au fin fond de la Sibérie). D'après l'histoire de l'ouchanka, il aurait pour origine le chapeau traditionnel en fourrure des peuplades nomades d'Asie mineure et Sibérie. Les successives invasions et autres joyeuses chevauchées auraient amenées le chapeau à oreilles un peu partout...

Dans certains coins de la Yakoutie et du nord de la Sibérie, on élève des chiens pour leur fourrure afin de fabriquer des gants, des ouchanka etc...La fourrure de chien n'a pas son pareil pour protéger du froid. Pour ma part, lorsque je fabrique des vêtements en fourrure, j'use le plus souvent des peaux de lapin.

En Sibérie, il est dit que si vous rabaissez les oreilles de l'ouchanka alors qu'il ne fait pas au moins -30°, vous n'êtes pas un homme!  ;)

Amicalement, C.John (>Sanjohn)

EDIT : en vous cherchant des articles avec photo sur le net, je suis tombé sur wikipedia, dans le même esprit que ce que j'ai noté plus haut :
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ouchanka
« Modifié: 01 décembre 2008 à 08:32:50 par C.John »

01 décembre 2008 à 13:12:26
Réponse #59

vik


jviens de penser a un truk, en cas de grosse pluie, pour éviter que votre bonnet prenne l'eau (c'est toujours plus agréable sec! ;) ) pour ne pas prendre un bonnet de piscine grand modele en silicone? (oui je sais c'est c_n  :lol: )

01 décembre 2008 à 19:38:12
Réponse #60

alios


Plus moderne, ça se discute : la coupe le semble bien, mais en fait ce modèle n'est pas plus récent que le béret mou traditionnel. La différence, c'est que ça ne vient pas de la même région. Il s'agit tout simplement d'une casquette, comme on en fait en Irlande depuis très longtemps, à côté de la classique casquette de tweed. Le "béret casquette" a été introduit plus récemment en France pour relancer l'industrie du béret (ce qui est, cela dit, une bonne idée je trouve). Moi-même j'en possède une de la même laine que le béret, ramenée justement d'un petit artisan irlandais il y a une bonne douzaine d'années. Qualité garantie ! La casquette n'a pas pris une ride. Et pour l'étanchéité, c'est (é)prouvé sans conteste.

Je ne savais pas qu'en Irlande ils faisaient aussi des casquettes en laine. Cela serait intéressant de comparer les 2 productions.
Bon, je viens d'en commander une à Nay pour un "usage urbain" ! 

02 décembre 2008 à 13:06:24
Réponse #61

Kilbith


Salut,

A coté du Donegal (irlandais) on trouve de nombreux tweeds en Ecosse (Brora...) et bien sur le Harris tweed. Pas étonnant dans la mesure où les scots sont, à l'origine, venu de la Verte Erin. N'oublions pas que le tweed (gros tissu de laine) est à l'origine un vêtement de travail dans des contrées ou la pluie est....possible. ::)

Casquette Harris tweed.

http://www.harristweedshop.com/tweed-caps-strathilsa.html


Ps : un costume (veste + pantalon) en tweed laine traditionnel pèse quand même dans les 2.5kg en 54.
« Modifié: 02 décembre 2008 à 14:35:09 par Did »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

02 décembre 2008 à 13:20:39
Réponse #62

dents-de-sabre


jviens de penser a un truk, en cas de grosse pluie, pour éviter que votre bonnet prenne l'eau (c'est toujours plus agréable sec! ;) ) pour ne pas prendre un bonnet de piscine grand modele en silicone? (oui je sais c'est c_n  :lol: )


...sinon y'a le capuchon aussi  ::)


 :lol:

02 décembre 2008 à 13:41:38
Réponse #63

Corin


jviens de penser a un truk, en cas de grosse pluie, pour éviter que votre bonnet prenne l'eau (c'est toujours plus agréable sec! ;) ) pour ne pas prendre un bonnet de piscine grand modele en silicone? (oui je sais c'est c_n  :lol: )

Trop tard, on t'a vu!

Du bonnet de bain silicone comme protection contre la pluie, poche à eau de secours, garot, allume-feu, elastique... :D :D :D

Bon, j'arrête de montrer le mauvaise exemple. Le sujet de Did ;) est bien tenu.

A+

02 décembre 2008 à 16:59:50
Réponse #64

gmaz87


bjr,
En ce qui me concerne c'est casquette anglaise bombée, c'est passe partout, pas typé, imperméable, léger
Pour le froid, un ouchanka en lapin , et comme ici il fait rarement -30, je ne rabats pas les oreilles. ;)
HS mais dans la suite de ce qui a été évoqué, j'ai un faible pour le loden ( le vrai pas les copies) j'en possède un en 3/4 et un manteau long ( acheté 10€ chez emmaus et neuf de neuf  :D).
L'avantage, c'est aussi passe partout, assorti à la casquette (coquetterie quand tu nous tiens...) et surtout hyper chaud et coupe vent absolu, bien fini (passepoils en cuir aux manches et poches) et découpe d'aisance sous les aisselles ( à la chasse c'est appréciable), et c'est aussi un tissu très silencieux
Inconvénient ce n'est pas un vêtement prévu pour le crapahut et ça manque de poches, encore que il y a des poches reposes mains et poches classiques, plus plusieurs poches intérieures fermées avec des zip.
Sur la bay il y en a assez souvent , ou la bay allemande, et a des prix largement inférieurs au neuf.
a+
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

03 décembre 2008 à 09:13:40
Réponse #65

Hatari


Bonjour à toutes et à tous,

j'apporte modestement mon expérience du grand froid...

Pas de coton, pour ça c'est sûr. Une fois mouillée, le coton ne vaut plus rien et gèle très rapidement.
La laine? euh, je n'en mets pas, je ne la supporte pas à même la peau...

Pour moi, le best est ouchanka en véritable fourrure. Rien ne remplace la véritable fourrure pour se protéger du froid! Pour commencer, elle ne gèle pas...

Petite note de culture :

En France, les gens appellent chapka l'ouchanka. Hors le chapka n'est qu'un chapeau bonnet en fourrure, tandis que l'ouchanka comporte des oreilles en fourrure qui se rabbatent. Ce type de chapeau à oreilles est très répandu à travers le monde, dans l'hémisphère nord, bien au nord (du canada au fin fond de la Sibérie). D'après l'histoire de l'ouchanka, il aurait pour origine le chapeau traditionnel en fourrure des peuplades nomades d'Asie mineure et Sibérie. Les successives invasions et autres joyeuses chevauchées auraient amenées le chapeau à oreilles un peu partout...

Dans certains coins de la Yakoutie et du nord de la Sibérie, on élève des chiens pour leur fourrure afin de fabriquer des gants, des ouchanka etc...La fourrure de chien n'a pas son pareil pour protéger du froid. Pour ma part, lorsque je fabrique des vêtements en fourrure, j'use le plus souvent des peaux de lapin.

En Sibérie, il est dit que si vous rabaissez les oreilles de l'ouchanka alors qu'il ne fait pas au moins -30°, vous n'êtes pas un homme!  ;)

Amicalement, C.John (>Sanjohn)

EDIT : en vous cherchant des articles avec photo sur le net, je suis tombé sur wikipedia, dans le même esprit que ce que j'ai noté plus haut :
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ouchanka

Et par temps de pluie glacée comment se comporte ce couvre-chef à l'humidité ?
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

03 décembre 2008 à 09:29:02
Réponse #66

Kilbith


Et par temps de pluie glacée comment se comporte ce couvre-chef à l'humidité ?

Sans anticiper sur la réponse de C.J. il me semble que l'usage de la fourrure est à réserver au temps très froid et activité modérée....donc pas de pluie.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

03 décembre 2008 à 11:31:21
Réponse #67

CAMP


Je n’ ai commencé à porter de couvre chef dans ma vie d’ adulte qu’ en 1993 (avant, ca ne compte pas… on fait ce que nous dit not’ maman). J’ avais acheté à l’ époque un bonnet type péruvien en polaire non coupe vent de chez North Face (le High Point Hat) pour que j ai trainé du Caucase aux Balkans, en passant par  les Alpes, le Pamir et l’ Afghanistan pendant prés de 10 ans avant de le perdre dans une rue de Genève.

Le High Point Hat de chez North Face

La taille n’ etait pas parfaite (il ne restait qu’ une seule taille Au Vieux Campeur lorsque j’ avais fait mes courses avant de sauter dans l’ avion) mais il était relativement chaud, pouvait être porté les oreillettes repliées vers l’ intérieur par température clémente et au niveau entretien, un lavabo d’ hotel et un peu de shampooing  faisait largement l’ affaire. 
 
J’ ai attendu 2005 et mon cours chez B.O.S.S. pour le remplacer par un bonnet toujours synthétique, cette fois ci en taille unique. Il s’ agissait d’ un Power Beanie de chez Outdoor Designs.

Power Beanie de chez Outdoor Designs

Taillé dans du Powerstretch, une étoffe polaire coupe vent et déperlante de chez Malden Mills, le fabricant bien connu du Polartec, il présentait à mes yeux plusieurs gros avantages. (poids, encombrement réduit, chaleur et qualities de protection face aux intempéries). De plus, il était facilement lavable, tout comme son prédécesseur séchait vite et sa coupe protégeait bien le front, la nuque et le haut des oreilles tout en étant assez classique.
Par contre, le modèle n’ était disponible qu’ en taille unique et comme j’ ai une grosse tête je terminais souvent avec une marque d’ élastique sur le front aprés quelques heures d‘ utilisation.
 
Je le perdais lors d’ une virée hivernale au fond des bois avec l’ ami Fox et ne le retrouvais qu’ à l’ automne suivant au pied d’une souche, grignoté par une petite souris qui doit disposer main tenant d’ un refuge douillet pour l’ hiver.

Bref, il était temps de me rééquiper en essayant de mettre à profit le produit de mon expérience passée. Après l’ élaboration d’ un cahier des charges précis

*- Chaud
*- Comfortable (taille adaptée ou adaptable à mon volume cranien)
*- Bon ratio Poids volume
*- Design classique couvrant bien le bas du front, les oreilles et la nuque
*- Coloris naturel
*- Qualité de fabrication
*- Aspect éthique (privilégier si possible un petit fabricant plutôt qu’ une multinationale, une matière et une filière recyclable, la possibilié d’ acheter prés de chez moi etc…).

NB: Je ne recherchais pas à tout prix une fonction coupe vent ou déperlante car le bonnet serait toujours porté sous une capuche en cas de besoin et par expérience, ce type de protection se paye toujours en terme de respirabilité.

Après quelques semaines de recherche, je fixais finalement mon choix sur un bonnet en 50% Mérinos, 40% poils de Possum et 10 % Nylon confectionné en Nouvelle Zélande (un modèle similaire à celui que Pierr décrivait dans son post, les grands esprits se rencontrent!  ;))



Les possums sont de petits marsupiaux à fourrure grise ou brune dont la taille varie de 10 à 40 cm suivant les espèces. Originaire d'Australie, de Nouvelle-Guinée et du Sulawesi, il ont été introduit en Nouvelle Zélande ou ils ont provoqué une petite catastrophe écologique.


Animaux nocturnes omnivores, ils vivent cachés dans une cavité d'arbre dans la journée et sortent la nuit pour chercher leur nourriture et jouent le même rôle dans l'écosystème océanien que les écureuils dans l'hémisphère nord, auxquels ils ressemblent beaucoup.

Spécificité du poil de possum: une structure creuse offrant un pouvoir adiathermique trés important tout en présentant une bonne résistance au gel.

J' ai acheté deux bonnets ici pour un total de 39.25 Euros soit 82 Dollars NZ franco de port.


A noter que le port est gratuit à partir de 70$ Neo Zélandais pour le monde entier.

http://www.woolshednz.co.nz/index.php?option=com_virtuemart&page=shop.browse&category_id=19&keyword=&manufacturer_id=0&Itemid=1&orderby=product_name&limit=30&limitstart=30


J' ai acheté le modèle à l' extreme gauche (coloris naturel); c' est le modele que je recommande chaudement ;D

et celui ci pour mon épouse (il est un peu moins chaud mais mon fild ainé l' adore)


Quelques infos complémetaires sur les Possums et leur fourrure 
Ces animaux ont été introduits en Nouvelle-Zélande il ya 150 ans (1837) afin de fournir les bases d'une industrie locale de la fourrure. L'industrie a eu une histoire instable, et en 1936 les possums ont été considérées comme des animaux nuisibles. La Nouvelle Zélande en compterait à l' heure actuelle prés de 70 millions (soit deux possums pour chaque moutons que compte les deux iles...) et ils sont parait il détestés par les Kiwis pour les dégats qu' ils occasionnent en dévorant oeufs et nichées, s' attaquant aux arbres (21.000 tonnes de végétation consommée chaque nuit!) et transmettant le virus de la tuberculose bovine.
Les néo zelandais les chassent la nuit au phare, les empoisonnent ou essaient de les repousser en enduisant la graisse fondue de leur corps mélangée à du kérosène aux barrières des enclos. Chaque année le gouvernement local dépense une cinquantaine de millions de NZ$ pour lutter contre ce petit marsupial.

La manière traditionnelle de travailler les Possums en Nouvelle-Zélande était d' utiliser leur fourrure à la manière du vison.
Ce marché a connu son apogée dans les années 70/80, puis a commencé son déclin à partir de 1987.
Au début des années 1990, des recherches ont démontré que les fibres de Possum pouvaient être combinée avec la laine mérinos.
Les poils de Possum ont la particularité d' etre creux, ce qui permet d' être à la fois léger et d' offrir un fort pourvoir adiathermique.
Filé avec de la laine mérinos, on obtient un fil stable, solide et offrant des qualités adiathermiques supérieures tout en conservant la majeure partie des qualités intrinsèque du poil de Possum.

Cet utilisation de la fourrure comme une source de fibres a dopé l' élevage du Possum,

Snowy Peak est l'une des premières entreprises à fabriquer des vêtements en utilisant des fils contenant du poil de Possum. Ils ont maintenant une reconnaissance internationale pour la qualité et la conception et continue de mener le marché dans ces domaines.

Woolyarns est le premier tisseur des Antipodes.

Pour être filée, une fibre de Possum doit mesurer une longueur minimale de 2 cm avec une moyenne de 2,5 cm. Le kilo de poil de possum coute autour de 100 Dollars Néo Zélandais du kilo.

Entretien des vetements en laine de Mérinos & Possum

Pour les objets de petite taille, un lavage à la machine en cycle fragile ou à la main s' impose (eau tiède et détergent doux type Woolite ou similaire). Sécher à plat sur une serviette absorbante à l'abri du soleil et d' une source de chaleur artificielle ce qui endommagerait les fibres. Ne pas sécher par essorage.

Brossage

Après le nettoyage, la fourrure de possum peut apparaitre emmelee. Ceci peut etre remedie en brossant doucement l' etoffe avec une brosse à cheveux.

PS: on trouve de nombreux fabricants ou détaillants pour ce type de bonnets en Mérinos sur Internet que ce soit en Nouvelle Zélande, en Australie, aux USA ou en Grande Bretagne (chez Ray Mears notamment) mais WoolshedNZ me semble particulèrement bien placé pour son rapport choix, qualité et prix.

Possum / Merino wool
Feels like cashmere...
Is hard wearing...
Is light weight...
Is warmer than wool in winter and cooler in summer...
Breathes...
Has an angora 'glow' or halo to it...
 ;)


PS: pour Did et ceux qui s' intéressent aux publications scientifiques, voici le lien d' un article du Textile Research Journal de Mars 2002 intitulé Appeareance of fibers from Trichosurus vulpecula (Oppossum)
http://findarticles.com/p/articles/mi_qa4025/is_200203/ai_n9021713/pg_1?tag=artBody;col1
« Modifié: 03 décembre 2008 à 12:24:31 par CAMP »

03 décembre 2008 à 20:11:03
Réponse #68

Sanjohn


Sans anticiper sur la réponse de C.J. il me semble que l'usage de la fourrure est à réserver au temps très froid et activité modérée....donc pas de pluie.


Bonsoir,

La fourrure par temps trés froid, c'est en effet top. Par petite pluie fine et...ça passe!

Par contre, il est vrai que par grande pluie, c'est horrible : la fourrure se gorge vite en eau et pèse lourd. (Ça doit d'ailleurs être pour ça qu'elle n'est pas utilisée dans les zones équatoriales et tropicales  ;)  )
En contre partie, c'est facile d'entretien, mouillée, elle s'essore bien et sèche vite....auprès d'un feu

Amicalement, C.John (>Sanjohn)

04 décembre 2008 à 18:26:21
Réponse #69

alios


Honnêtement....je n'ai pas d'expérience "civile" seulement avec et les modèles riquiqui mili sont "useless" sur le plan pratique. AMHA, une tarte aurait pourtant quelque utilité mais très difficile à trouver dans le cvil.

Sinon, le béret "frenchie" c'est peut être valable pour le stop et le lien social....à l'étranger ?

S'il y a des utilisateurs ce serait sympa d'avoir leurs avis. Mais, au delà de : "j'en ai une et c'est chouette".

Et bien j'ai déjà reçu par la poste ma casquette béret. Le temps est idéal pour tester l'imperméabilité dès demain...
Sinon le musée du béret prend des commandes pour personnaliser les bérets avec un logo. Pourquoi pas un ours  :)










04 décembre 2008 à 18:28:22
Réponse #70

alios


bjr,
En ce qui me concerne c'est casquette anglaise bombée, c'est passe partout, pas typé, imperméable, léger
Pour le froid, un ouchanka en lapin , et comme ici il fait rarement -30, je ne rabats pas les oreilles. ;)
HS mais dans la suite de ce qui a été évoqué, j'ai un faible pour le loden ( le vrai pas les copies) j'en possède un en 3/4 et un manteau long ( acheté 10€ chez emmaus et neuf de neuf  :D).
L'avantage, c'est aussi passe partout, assorti à la casquette (coquetterie quand tu nous tiens...) et surtout hyper chaud et coupe vent absolu, bien fini (passepoils en cuir aux manches et poches) et découpe d'aisance sous les aisselles ( à la chasse c'est appréciable), et c'est aussi un tissu très silencieux
Inconvénient ce n'est pas un vêtement prévu pour le crapahut et ça manque de poches, encore que il y a des poches reposes mains et poches classiques, plus plusieurs poches intérieures fermées avec des zip.
Sur la bay il y en a assez souvent , ou la bay allemande, et a des prix largement inférieurs au neuf.
a+


Tu n'a pas un lien pour le loden ?

05 décembre 2008 à 05:21:26
Réponse #71

gmaz87


« Modifié: 05 décembre 2008 à 07:17:41 par Corin »
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

05 décembre 2008 à 09:11:46
Réponse #72

Hatari


La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

05 décembre 2008 à 09:25:56
Réponse #73

Hatari


Salut,

A coté du Donegal (irlandais) on trouve de nombreux tweeds en Ecosse (Brora...) et bien sur le Harris tweed. Pas étonnant dans la mesure où les scots sont, à l'origine, venu de la Verte Erin. N'oublions pas que le tweed (gros tissu de laine) est à l'origine un vêtement de travail dans des contrées ou la pluie est....possible. ::)

Casquette Harris tweed.

http://www.harristweedshop.com/tweed-caps-strathilsa.html


Ps : un costume (veste + pantalon) en tweed laine traditionnel pèse quand même dans les 2.5kg en 54.

Une expérience à faire serait de chiffrer le bilan thermique d'un vêtement en fibres synthétiques comparé à un vêtement en laine naturelle soumis à différentes intempéries et d'en analyser les résultats.
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

09 décembre 2008 à 18:01:03
Réponse #74

Kilbith


Bonjour,

Je crois que Matthieu avait demandé s'il existait des bonnets/tuque en différente taille (il a la une grosse tête) dans certaine marques.

Je constate que le Catalogue du VC indique deux tailles pour certain modèles de "Dale of Norway". Marque chère, mais en général du matos excellent....

Try.....and enjoy  :up:
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //