Nos Partenaires

Auteur Sujet: Bocaux pour stérilisation  (Lu 3208 fois)

17 septembre 2020 à 22:39:55
Lu 3208 fois

emlaurent


Bonjour,
Je m'intéresse à la stérilisation alimentaire avec un poêle bois pour plus de résilience.
Je me demande s'il faut nécessairement utiliser des pots avec caoutchouc (genre les classiques L*P*rf**t) quand on travaille avec un autocuiseur/autoclave ou si les pots confiturier ne sont pas aussi utilisables ?
Je n'arrive pas à trouver d'informations claires si les confituriers sont rédhibitoires ou si ceux avec caoutchouc sont  plus confortable pour une réutilisation. Peut-être que les confituriers sont suffisants à condition de changer les couvercles à chaque fois (car ils comportent un joint intégré) ?
Merci de vos éléments ou liens ad-hoc !
E.

17 septembre 2020 à 22:56:03
Réponse #1

Chill


'llo,

Welcome aboard diront certain.  ;)

As-tu fais une recherche ici ?
Par exemple en tapant  : stérilisation+alimentaire+site:forum.davidmanise.com ou bien bocaux+stérilisation+site:forum.davidmanise.com dans ton moteur de recherche préféré.
Bonne lecture.

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

08 novembre 2021 à 10:38:36
Réponse #2

frogmobile


Merci Chill je vais aller voir ça de suite. Malgré une certaine experience j'ai parfois des ratés surtout avec les "le Parfait".
En 1940 les pessimistes étaient aux Etats Unis et les optimistes à Dachau

08 novembre 2021 à 11:09:18
Réponse #3

frogmobile


Désolé le lien ne donne rien "blank". Pas de soucis il y a pas mal de sites sur ce sujet.
En 1940 les pessimistes étaient aux Etats Unis et les optimistes à Dachau

08 novembre 2021 à 11:18:22
Réponse #4

frogmobile


Ma question de base sur les conserves en stérilisateur est la suivante: Les couvercles doivent être sérrés, mais pas trop afin que l'air soit chassé par la vapeur d'eau lors du bouillage. Lorsque le bocal se refroidit, la vapeur se condense et un vide se forme à la place de l'air. La pression atmosphérique écrase le couvercle à une pression de 100 kg au dm². Ce point n'est jamais clair dans les recettes et conseils sur internet ou dans les livres. Si le couvercle est très serré l'air ne pourra pas s'échapper et être remplacé par la vapeur d'eau et au refroidissement le couvercle va s'ouvrir. Pas assez serré et la pression atmosphérique entre au refroidissement. Or beaucoup de recettes disent de bien serrer les couvercles??
En 1940 les pessimistes étaient aux Etats Unis et les optimistes à Dachau

08 novembre 2021 à 11:43:46
Réponse #5

Victor


Citation de: frogmobile
Citation de: Chill
Par exemple en tapant  : stérilisation+alimentaire+site:forum.davidmanise.com ou bien bocaux+stérilisation+site:forum.davidmanise.com dans ton moteur de recherche préféré.
Désolé le lien ne donne rien "blank". Pas de soucis il y a pas mal de sites sur ce sujet.

Normal : ça a l'apparence de liens, mais n'en sont pas.
Expressions à copier-coller dans votre moteur de recherche préféré.

 V.
Le concierge est dans l'escalier

08 novembre 2021 à 13:42:27
Réponse #6

azur


Je m'intéresse à la stérilisation alimentaire avec un poêle bois pour plus de résilience.
Je me demande s'il faut nécessairement utiliser des pots avec caoutchouc (genre les classiques L*P*rf**t) quand on travaille avec un autocuiseur/autoclave ou si les pots confiturier ne sont pas aussi utilisables ?
Je n'arrive pas à trouver d'informations claires si les confituriers sont rédhibitoires ou si ceux avec caoutchouc sont  plus confortable pour une réutilisation. Peut-être que les confituriers sont suffisants à condition de changer les couvercles à chaque fois (car ils comportent un joint intégré) ?
Merci de vos éléments ou liens ad-hoc !
Il faut garder en tête qu'une confiture n'est pas à proprement parler "apertisée"... le joint du couvercle d'un confiturier n'est pas prévu pour passer 3h en stérilisateur.
Par ailleurs, quand un joint caoutchouc coute 0,2€ pièce (en moyenne), un couvercle de confiturier coute 0,5€ pièce, le même prix qu'une capsule du système "wiss" qui, elle, supportera très bien le passage en stérilisation.

Quant au serrage, pas de question à se poser avec un joint en caoutchouc, vu que le couvercle en verre est fermé avec une grenouillère...

Enfin, le système de stérilisation des bocaux ne peut pas être fiable à 100%: tout ceux qui les utilisent régulièrement le savent, il y a forcément de la perte (d'expérience, autour de 1 à 2%)
Ce n'est pas vraiment grave: les bocaux non-stérilisés seront consommés rapidement, et pas de souci!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!
------------------------------------------
Boviner, c'est contourner par le centre...

09 novembre 2021 à 09:28:39
Réponse #7

frogmobile


Bonjour  Je ne suis pas sûr de ce qu'est une grenouillère mais tu fais sûrement référence aux bocaux de type "Le Parfait" français. C'est justement avec ceux là que j'ai eu le plus de foirés. Comme tu dis, j'ai pu les manger ou les mettre au congel car constatés tout de suite. J'utilise surtout les "Vacola" australiens (mes préférés) et les "Ball Mason" amerloques, ceux qui ont la capsule et la vis séparés. La superette ou le marché le plus proche étant à 40 km et la vraie ville à 100 km. Je connais moins bien la conservation de la viande et du poisson par salage et séchage, dans le tropiques c'est pas top, chaleur, mouches mais cela devrait être un sujet dans le monde survivaliste. Mais je n'ai pas encore tout lu sur ce site!
En 1940 les pessimistes étaient aux Etats Unis et les optimistes à Dachau

09 novembre 2021 à 10:19:52
Réponse #8

Chill


Citation de: frogmobile
Bonjour  Je ne suis pas sûr de ce qu'est une grenouillère mais tu fais sûrement référence aux bocaux de type "Le Parfait" français.
...
mais cela devrait être un sujet dans le monde survivaliste. Mais je n'ai pas encore tout lu sur ce site!

1) Grenouillère = genouillère = fermeture à levier. Cela dépend de la formation initiale du locuteur.
Oui, c'est la fermeture de la plupart des bocaux "Le Parfait" ; sachant que "Wiss" et sa fermeture vissée est aussi un de leur modèle.

2) Ici ce n'est pas le "monde survivaliste".  ;)
:cyborg: Je croyais que le Proprio avait été clair sur ce sujet ...  :sgt:

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

09 novembre 2021 à 12:33:56
Réponse #9

florent.B


Je sors un peu du sujet, mais il faut à mon avis bien rappeler que ce qui importe, dans la conservation, c'est aussi et surtout le contenu !!!

En très résumé, tout ce qui est très sucré / salé (et donc avec une activité de l'eau faible), ainsi que tout ce qui est acide (pH inférieur à 4), c'est sans risque. C'est ce qui explique que pour les confitures, de simples films plastiques soient suffisants. Au pire, si le traitement thermique n'est pas suffisamment bien réalisé, un dépôt bactérien se développera en surface. Mais il sera inoffensif, donc on s'en fout. (sauf si on est dans une optique de commercialisation, mais auquel cas tout les enjeux sont différents)

Le soucis, c'est dès qu'on commence à travailler des conserves qui ne sont pas salées / sucrées / acides. Je pense par exemple aux conserves d'haricots verts ou de foie gras. Là, si le traitement thermique / l'étanchéité n'est pas respectée, on a un très gros risque sanitaire. (Botulisme => mort)

Pourquoi le foie gras et les haricots verts en particulier ? Car les gens les mangent froids. La bactérie, en soit, n'est pas dangereuse. C'est la toxine secrétée par la bactérie qui est dangereuse. Or, cette toxine est détruite sous l'action de la chaleur. Je ne me rappelle plus de mes cours par cœur et ne veux pas dire de conneries, mais en gros si on porte à ébullition pendant 5/10 minutes, on est tranquille.
(une petite ruse pour augmenter artificiellement la résistance du produit consiste à baisser le pH, en ajoutant par exemple du jus de citron. Mais de une cela modifie le gout, de deux il faut prévoir un pH-mètre pour ne pas se planter, et de trois cela fonctionne mieux avec des produits liquides que solides.)

Bref... Gros hors-sujet, mais pour rappeler que le type de bocal dépendra du contenu de votre conserve. Si c'est des confitures, honnêtement, y'a pas à s'emmerder, car cela se conserve tout seul. D'où des pots moins performants que pour d'autres conserves plus sensibles.
Muere lentamente quien se transforma en esclavo del hábito
repitiendo todos los días los mismos trayectos,
quien no cambia de marca,
no se atreve a cambiar el color de su vestimenta
o bien no conversa con quien no conoce.
(Pablo Neruda)

09 novembre 2021 à 14:00:02
Réponse #10

azur


Bonjour  Je ne suis pas sûr de ce qu'est une grenouillère mais tu fais sûrement référence aux bocaux de type "Le Parfait" français. C'est justement avec ceux là que j'ai eu le plus de foirés. Comme tu dis, j'ai pu les manger ou les mettre au congel car constatés tout de suite.
Dans l'immense majorité des cas, ces "foirés" sont dus à la présence d'impuretés sur les surfaces de contact qui provoquent des fuites d'air.
Les conserves à joint de caoutchouc sont celles qui sont les plus tolérantes sur la pression de fermeture... Donc si ça foire, soit l'humain a merdé, soit le matériel est défectueux et ça n'aurait pas tenu dans la durée.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!
------------------------------------------
Boviner, c'est contourner par le centre...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //