Nos Partenaires

Auteur Sujet: Redondance triangle de signalisation  (Lu 1322 fois)

18 mars 2019 à 19:33:30
Lu 1322 fois

Van


Bonjour à tous,

J'ai une petite question. D'après vous, est-il pertinent de posséder deux triangles de signalisation dans le coffre de sa voiture afin de pouvoir en poser deux au sol, ou bien un sur le toit du véhicule, dans un contexte d'immobilisation dans une zone très dangereuse où l'on ne peut pas se réfugier à l'extérieur (tunnel, voie routière suspendue, absence de bande d'arrêt d'urgence, etc) ?

L'achat en plus d'un gyrophare orange à batterie vous semble-t-il justifié ?
Dans votre véhicule, les triangles sont-ils dans leur emballage ou bien déjà prêts à l'emploi ?

Merci pour votre éclairage.

PS : je viens d'apprendre qu'en Espagne il y a obligation d'avoir deux triangles.
« Modifié: 18 mars 2019 à 22:50:32 par Van »

18 mars 2019 à 23:15:53
Réponse #1

Chill


'llo,

Notez que je ne suis pas une référence !   :-[

Dans mon véhicule principal, en plus de 3 chasubles HV et d'un gilet CRF à poches, le lot "Balisage/Signalisation" est composé de 2 triangles (sous étui individuel), d'un cône de Lübeck pliable, de 20 m environ de rubalise et d'un gyrophare orange 12V à base magnétique. Quelques craies sont là pour marquage au sol avant tout déplacement "préventif".

Un lot "éclairage" complète les projecteurs de mon véhicule par une baladeuse 21W 12V au bout de 6m de fil et une lampe torche "SP" des années 1990 (halogène, 3 piles LR20). Il y a une frontale 80 lumen dans la musette de bord (à coté de la valise de premier secours) et une Fenix E05 avec la clef de contact.

Le second véhicule n'a que 3 chasubles HV et 2 triangles. L'éclairage de complément, une frontale et une Fenix E01, est dans une musette (complément d'EDC ou mini BOV) qui m'accompagne quand je suis conducteur supplétif.

Emploi du brol :
Les  triangles assurent la présignalisation, un pour chaque sens ; le cône "écarte" et marque la limite amont de la zone d'évolution, il peut être rendu lumineux par la baladeuse.
Le gyrophare orange a servi … au siècle dernier. Avec l'arrivée rapide des secours alertés par les téléphones mobiles, il n'a plus d'utilité et va probablement passer au musée.

Voila.

Quand à ton choix d'un truc "à batterie", je ne suis pas fana : c'est toujours HS quand tu en as besoin, ou nécessite un entretien sans rapport avec l’occurrence d'emploi. La seule batterie dont je sois à peu prés certain qu'elle "fera le job" est celle qui a démarré mon carrosse. D’où le choix du 12V pour la baladeuse et le gyrophare. J'ai un jeu de piles de rechange pour chaque éclairage portatif, et elles ne meurent pas de vieillesse mais au boulot !

    Chill.
« Modifié: 19 mars 2019 à 00:14:24 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

18 mars 2019 à 23:48:48
Réponse #2

Van


Merci pour cet intéressant retour, Chill. Je ne connaissais pas le cône pliable.
D'après toi, c'est pertinent de poser un des deux triangles sur le toit de la voiture ?

19 mars 2019 à 00:12:17
Réponse #3

Chill


Citation de: Van
D'après toi, c'est pertinent de poser un des deux triangles sur le toit de la voiture ?

Le fond de ma pensée ?
:sgt:  Non. :sgt:

Mais si tu proposes, tu dois pouvoir justifier.

Pourquoi ? D'où sorts-tu cette configuration ? Pourquoi tiens-tu à abimer le pavillon du véhicule ?
Pourquoi pas derrière la vitre arrière ? Pourquoi ne le laisses-tu pas à sa place : environ 100m en amont de l'obstacle ?

Bref : comment est née cette interrogation quasi métaphysique ?  :blink:

   Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

19 mars 2019 à 00:49:48
Réponse #4

Van


Pourquoi pas derrière la vitre arrière ? Pourquoi ne le laisses-tu pas à sa place : environ 100m en amont de l'obstacle ?

Parce que le premier triangle y est déjà ;-)

19 mars 2019 à 07:32:48
Réponse #5

guillaume


Pour qui est déjà intervenu sur route de campagne, de nuit, après un virage ou encore sur l'autoroute sait qu'il n'y a jamais trop de signalisation...

Du coup, dans mes véhicules, j'ai un gilet par personne embarquable, 2 triangles, plusieurs lampes (2 frontales, 1 torche, une baladeuse), un feu à main.

a+

19 mars 2019 à 08:31:28
Réponse #6

Tompouss


L'autre intérêt du second triangle c'est que ces m*rdes sont vachement fragiles, en tout cas pour celui que j'avais à l'époque (18ans, jeune permis, étudiant = on fait au pas cher). La fois où il m'aurait été bien utile (primo intervenant sur un accident de 2 roues, automobiliste qui a refusé la priorité et a pris la fuite, sur un carrefour sans visibilité) bah ce triangle de m*erde a pété au déploiement.

Les lampes à batterie c'est bien quand celle que tu as en EDC te sers aussi pour ça (donc modèle assez puissant et si possible qui ne roule pas) et évite de trop complexifier les strates de matos à entretenir. Les piles c'est bien mais avec ma poisse légendaire et ma cervelle de piaf souvent quand j'ai besoin d'un truc à piles elles ont fuité.

Le 12v de la voiture, comme indiqué par Chill reste sans doute la solution la plus fiable, même si on est soi même en panne, pinces croco sur la batterie et c'est partie (à condition que le cache batterie le permette, j'ai dû faire une découpe sur celui de la voiture, ce genre de détail est bon à connaître AVANT  ;#)
"Pour celui qui ne sait pas vers quel port il navigue, aucun vent n'est favorable" Sénèque

19 mars 2019 à 08:41:49
Réponse #7

Kilbith


Deux triangles : obligatoire en Espagne (véhicule espagnol).

source : http://www.portugalmania.com/dossiers/conduite-espagne.htm

Sur une route étroite on peut en poser un devant pour les voitures venant en sens inverse et un derrière le véhicule.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

19 mars 2019 à 10:47:26
Réponse #8

François


Oui, un triangle derrière, un triangle devant et les warnings, on a déjà un balisage pas mal.

Pour un balisage complémentaire, du rubalise. Ça coute rien ou presque rien, ça prend pas de place, ça tombe jamais en panne et on n'hésite pas à le laisser en place si nécessaire (arbre, blocs ou débris sur la route, véhicule ou remorque non éclairée ...)
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

19 mars 2019 à 15:02:19
Réponse #9

bloodyfrog


Comme l'évoque Tompouss plus haut, faire attention à l'éventuelle fragilité des triangles, tous ne sont pas nés égaux... de même pour leur stabilité...
Pour limiter l'encombrement et le coût, leurs pieds sont parfois limite limite, et ça plus un poids dérisoire, le premier passage de poids lourd sur une voie rapide, ou un coup de vent, et le triangle est par terre...

Vérifier aussi leur capacité réfléchissante: vous en avez sans doute fait l'expérience sur la route, de nuit dans les phares, vous ne voyez certains triangles que lorsque vous roulez dessus! Quelques longueurs  d'adhésif réfléchissant 3M ou autres permettent de palier au problème...

Un ou deux cyalumes rouges sont parfois plus vite accessibles que le triangle et peuvent aider à marquer les obstacles, de nuit particulièrement...

Enfin perso, plutôt qu'un éventuel gyrophare, j'ai dans ma voiture une lampe strobe ACR type sécu nautique... Ca flashe fort, et c'est très bien quand la visibilité est très dégradée (brouillard, pluies d'orages, etc...

Manu.


19 mars 2019 à 17:41:08
Réponse #10

Chill


'llo,

@ Guillaume :
Depuis 2008 il est déconseillé de se balader à pied sur l'autoroute, même muni d'une chasuble HV, même pour aller poser un triangle de présignalisation, même malgré l'obligation de l'article 421-7 alinéa 2 du code de la route. (version de 2001 visiblement "oubliée" du législateur en 2008)

ref : legifrance
Citer
L'arrêté d'application de l'article R. 416-19 du Code de la route (arrêté du 30 septembre 2008 relatif à la pré-signalisation des véhicules) précise d'ailleurs dans son article 2 que " l'obligation de mise en place du triangle ne s'applique pas lorsque cette action constitue une mise en danger manifeste de la vie du conducteur. "

rappel :
130 km/h = environ 36 m/s
Temps de réaction moyen = 2 secondes soit 72 m parcouru avant de commencer à manœuvrer, freiner ou éviter ... et la vitesse est toujours de 130 km/h   ;#
Avec un bon véhicule, sur sol sec, arrêt en 95 à 100 m => environ 170 m pour stopper en "pilant" (environ 250 m sur du mouillé).

Règle d'auto-école : Distance (m) = {0.1 x vitesse}² (km/h) sur sec ; à multiplier par 1,5 sur mouillé.

Considérons 250 m pour poser le triangle : environ 2.5 minute aller, plus 2.5 minutes retour, soit 5 minutes consommées sur un "potentiel" de 10 minutes avant incident de piéton ...

QED => pas de pose de triangle sur voie rapide.
Par contre, regagner autant que possible la BAU pour s'immobiliser !

@ Bloodyfrog :
Citer
j'ai dans ma voiture une lampe strobe ACR type sécu nautique
.
Je ne connais pas la base légale, mais un conducteur, aidant sur un petit carton matériel sur une 2x3 voies à 110 km/h, s'est vu intimé sèchement l'ordre d'éteindre ce type de balisage à l'arrivée des gendarmes. Ce qui est un comble quand on subit, entre chien et loup ou de nuit, les rampes de signalisation prioritaire "modernes" et les feux de pénétration des engins de secours récents ...

@ Van :
Citer
Pourquoi pas derrière la vitre arrière ? Pourquoi ne le laisses-tu pas à sa place : environ 100 m en amont de l'obstacle ?

Citer
Parce que le premier triangle y est déjà

Où ça ? Derrière la vitre ou bien à 100 m ?   ;D

     Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

20 mars 2019 à 00:49:26
Réponse #11

Van


Enfin perso, plutôt qu'un éventuel gyrophare, j'ai dans ma voiture une lampe strobe ACR type sécu nautique... Ca flashe fort, et c'est très bien quand la visibilité est très dégradée (brouillard, pluies d'orages, etc...

Ça ressemble à quoi ?

20 mars 2019 à 00:56:06
Réponse #12

Van


L'autre intérêt du second triangle c'est que ces m*rdes sont vachement fragiles, en tout cas pour celui que j'avais à l'époque (18ans, jeune permis, étudiant = on fait au pas cher). La fois où il m'aurait été bien utile (primo intervenant sur un accident de 2 roues, automobiliste qui a refusé la priorité et a pris la fuite, sur un carrefour sans visibilité) bah ce triangle de m*erde a pété au déploiement.

Ça me conforte dans le fait qu'il faut les avoir déjà prêt à l'usage dans le coffre (avec juste les pieds à déployer).  Je me souviens des anciennes Mercedes, il y avait toujours un triangle fixé sur la trappe du coffre prêt à l'emploi, à une époque où en France les triangles étaient plus que confidentiels.

20 mars 2019 à 07:05:21
Réponse #13

Chill


Citation de: Van
… il faut les avoir déjà prêt à l'usage dans le coffre (avec juste les pieds à déployer).  Je me souviens des anciennes Mercedes, il y avait toujours un triangle fixé sur la trappe du coffre prêt à l'emploi.

Le débat est sans fin, comme pour plein de "préparations".

Quand a-t-il été utilisé pour la dernière fois ? Est-il utilisable partout ? Où est-il rangé tous les jours ? Et le jour du départ en vacances ?
Il semble logique qu'il soit protégé au quotidien (donc étui rigide) si l’occurrence d'emploi reste faible. Un dispositif à large base sera plus stable sous contraintes qu'un bidule en équilibre précaire. Un dispositif toujours accessible, même le jour du déménagement de la belle-mère est préférable à celui planqué on ne sait où.

Cela reste du domaine du cahier des charges personnel : on peut donner des généralités, pas des solutions universelles.

Une lampe type ACR :

   Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

20 mars 2019 à 09:52:48
Réponse #14

bloodyfrog


Ma lampe est une Firefly 2, achetée comme neuve une vingtaine d'euros sur ebay (matos déclassé gardes côtes britanniques)... tu trouves facilement ce type de lampe dans les magasins d’accastillage ou d'équipement plongée/chasse sous marine...
Ca flashe plusieurs jours avec deux piles AA.



Ca flashe comme un péage d'autoroute dans le brouillard, et c'est d'ailleurs surtout pour cette situation que je l'ai dans la portière...

Bien lu la remarque de Chill.
J'ai eu à intervenir sur une route de campagne il y a une dizaine d'années... gros tampon dans un brouillard dense, témoin direct de l'accident (j'ai pilé moi aussi pour éviter...)... Trois véhicules impliqués... je me range en warning, court au devant des éventuels blessés sans penser signalisation et à peine au contact d'une première conductrice accidentée, gros crissement de pneus et un gros utilitaire qui nous passe à deux mètres en fin de freinage...
Depuis je flashe dans le brouillard. Si la maréchaussée ou les pompiers m'ordonnent d'éteindre lorsque sur zone, ce sera avec plaisir.

Manu. :)

21 mars 2019 à 02:46:53
Réponse #15

Van


« Modifié: 02 avril 2019 à 23:55:30 par Van »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité