Nos Partenaires

Auteur Sujet: Chaussettes VBL  (Lu 1777 fois)

17 février 2016 à 12:52:52
Lu 1777 fois

Chris-C


Salut à tous,

Le post de Romstk ici et sa question sur les chaussettes VBL (C.VBL) m'ont rappeler que j'avais prévu un petit retour sur ce matos.

L’intérêt de ces chaussettes est de ne pas humidifier voir mouiller nos couches d'isolant : chaussures et chaussettes par notre transpiration. Et donc de ne plus avoir à gérer le séchage parfois bien compliqué des chaussures à la fin de chaque journée.
En gros avec ce système même sur plusieurs jours je peux fonctionner avec une seul paire de chaussettes isolantes.
J' utilise depuis plusieurs années le modèle d'Integral Designs que l'on trouve facilement dans une boutique de matos MUL bien connu par ici.

J'ai des Sorel Conquest et dès que leur utilisation devient nécessaire je mets les chaussettes VBL. Même pour une sortie à la journée. Ces pompes étant presque complétement étanche même dans un intérieur chauffé je trouve long de virer l'humidité accumulée par quelques heures de marche.

La rigueur économisée sur le séchage des chaussures et des chaussettes devra être utilisée aux soins des pieds. Ils vont baigner toute la journée dans l'humidité...
Je frictionne avant de mettre les chaussures mes pieds avec une huile essentielles ayant des propriétés antifongique et antibactérienne. Le soir je sèche, je nettoie avec une linguette hydroalcoolique et/ou huile essentielles.

-Pour des sorties courtes, je mets directement les C.VBL  sur les pieds nus. La sensation n'est pas top, mais dés que c'est chaud on y pense plus. On économise une paire de chaussettes fines. Le seul problème c'est que la c.vbl glisse et s'entortille autour du pieds sans toute fois descendre.
-Pour les sorties plus longues la paire de chaussettes fine devient vraiment utile. Elle limite l'entortillement de la c.vbl autour du pied, et supprime le contact plastique/peau humide.
J'utilise des chaussettes five-fingers, car avec le ramollissement des chaires il n'est pas rare que les ongles, sur les cotés des doigts de pieds viennent égratigner la peau des orteils d'a coté....  :glare:


étape 1 :


chaussettes five fingers, qu'il faudra faire sécher, mais qui évite les petites blessures.


étape 2 :
 

la chaussette VBL. Le soir elle sont mouillé à l’intérieur, soit je les essuie, soit si il fait froid je les retourne et laisse geler la fine couche d'humidité. Le lendemain je secoue et ça repart.... En faite on s'en fout un peu puisque leur vocation est d'être mouillées. Par contre quand je peux, je les rince à l'eau tiède et les lave avec du savon histoire que ça pu pas et de pas laisser les sels de transpiration bouffer les bandes d’étanchéité... en général ça se passe une fois rentré...


étape 3 :


la chaussette isolante qui va rester sèche  :up:

étapes 4 :


chaussures sauf si tu t'appelle Cody  ;#


J'en profite pour dire que j'utilise de plus en plus fréquemment des mini crampon



ça évite pas mal de glissade sur la neige dure (mobilité) qui ne nécessite pas de vrais crampons et je trouve que ça économise pas mal d'énergie dans la neige un peu tassée qui fait un peu danser le pieds....


Voila pour la base de mon utilisation des C.VBL.
Il m'arrive aussi de les mettre le soir au camp, même hors neige quand j'ai plus envie de mettre les chaussures, le temps de manger avec une paire de chaussette épaisse et sèche pour éviter le refroidissement si y'a un petit vent. Mais je marche pas avec...

voila en espérant que ça puisse être utile....

a+


17 février 2016 à 22:32:47
Réponse #1

Nävis


Je me suis toujours dis que ce genre de matériel, c'était pour les randonneurs TRES rustiques, du genre qui dorment sous un tas de neige sans même un frisson, et qui donc ne peuvent sécher leurs souliers/bottes. Je me trompais totalement! Relisez attentivement le post de Chris-C, car c'est aussi pour ceux qui dorment au chaud!

J'ai passé une semaine dans le froid, avec des bottes Sorel + chausson de feutre amovible (une seule paire). En refuge ou chalet toutes les nuits, avec du chauffage en soirée grâce au fourneau (bon au petit matin, le plancher était largement redescendu en dessous de 0°C  :blink: ). J'ai imaginé qu'un peu de rigueur tous les soirs allait me permettre de garder les pieds secs. Et non!

Au fil des jours, l'accumulation de l'humidité dans la couche isolante des semelles se faisait sentir de plus en plus tôt dans la journée à travers la bottine de feutre! Les deux derniers jours, 2 sacs poubelles peu confortables autour des 2 couches de chaussettes m'ont permis de garder celles-ci au au sec et donc mes pieds au chaud.

La prochaine fois, VBL obligatoire!  ;)




18 février 2016 à 10:43:15
Réponse #2

ensuquet


J'ai eu le même souci avec des Meindl So***; formation de glace sur le feutre....

@ Chris: jusqu'à présent, mes vbl c'est des petits sacs poubelles, du coup est ce que des vrais vbl ne rajoutent pas une trop grosse épaisseur? Sur la photo, ça a l'air fin quand même...

18 février 2016 à 11:05:05
Réponse #3

Chris-C


c'est fin comme le tissu d'un raincut ou d'un coupe vent en pertex...
aussi épais qu'un sac plastique poubelle de bonne qualité....
a+

18 février 2016 à 17:19:06
Réponse #4

Kilbith


J'ai eu le même souci avec des Meindl So***; formation de glace sur le feutre....

C'est courant.

On peut tout de même gérer l'humidité dans les chaussons le plus souvent. Soit parce que l'on a la possibilité de faire du feu (des feutres en laine sont alors un plus) soit parce que l'on a un poêle (des feutres synthétiques sèchent plus vites).

Et puis les petits trucs habituels : chaussettes que l'on change pour les faire sécher, sac en plastique en sur chausson  au bivouac, chausson qui dorment au fond du sac de couchage, gourde d'eau chaude dans les chaussons et même penser à prendre du papier journal dans un ziploc peut rendre service. Normalement c'est suffisant sauf par grand froid.

Mais, personnellement, j'ai toujours une paire de VBL quand je pars plusieurs jours dans le froid. C'est, AMHA, incontournable.

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

19 février 2016 à 10:56:47
Réponse #5

ensuquet


Yep!

Oui; j'avais pu faire sécher les feutres près du poele mais c'est tout de même long et sur plusieurs jours si on a pas accès à un feu ou poele, ça devient problématique....

Je pense qu'effectivement des vbl sont incontournables sur plusieurs jours.

La gourde chaude, c'est le top pour faire sécher les chaussettes aussi (c'est rigolo de voir le givre se former sur la chaussette ainsi réchauffée puis se sécher) et faire partir l'humidité du sdc.
Pour le papier journal, je m'en découpe des semelles dans les grosses en cuir; c'est mon grand père qui m'avait appris ce truc étant gamin.

19 février 2016 à 12:58:09
Réponse #6

Chris-C


Citer
Je pense qu'effectivement des vbl sont incontournables sur plusieurs jours.

Mieux vaut les tester avant de partir sur plusieurs jours. Surtout pour voir comment les pieds se comportent et trouver la solution qui convient bien pour s'en occuper..... pour durer....

a+

19 février 2016 à 13:15:45
Réponse #7

Kilbith


Mieux vaut les tester avant de partir sur plusieurs jours. Surtout pour voir comment les pieds se comportent et trouver la solution qui convient bien pour s'en occuper..... pour durer....
a+

Les chaussettes five fingers sont, en effet, une piste inédite et intéressante.  :)

(j'avais déjà remarqué que pour ménager des pieds irrités c'était bien mais sans penser aux VBL. A minima ce doit être bien la nuit pour bien sécher les espaces interdigitaux (donc combattre les mycoses qui aiment les lieux humides) qui ont tendance à se chevaucher parfois avec l'âge.)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité