Nos Partenaires

Auteur Sujet: Ateliers-Rencontres dans le "grand est"  (Lu 2718 fois)

03 février 2016 à 19:42:49
Réponse #25

Hurgoz


il faudra prévoir la durée de la sortie en conséquence

Clairement! Le temps quand on travail à la main (cad sans outil motorisé) n'a rien à voir avec celui d'aujourd'hui!

Du coup, je pense qu'il faut qu'on définisse bien ce qu'on veut faire dès le début. Est ce qu'on parle d'un truc genre "métier à filer" ou "paire de tongue"? Les deux projets sont super intéressant, mais on ne parle pas de la même échelle de temps.

Edit: après, on peu aussi lancer un projet, et voir ce que chacun fait (pas un concour, hein!), de façon à s'aider, partager, etc

L'idée du siège me semble pas mal pour commencer (je pensais sinon à des raquettes, mais ça fait provoc'! ;# )

Tcho

Hugo
« Modifié: 03 février 2016 à 20:47:16 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

03 février 2016 à 22:43:35
Réponse #26

Arnaud


Pour l'instant on prends toutes les idées façon brainstorming, quand on aura un petit consensus on fixera une date et on choisira un lieu en fonction des gens qui voudront se déplacer ;)
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

03 février 2016 à 22:52:36
Réponse #27

Claude Ponthieu


Pour compléter, il ne me semble pas nécessaire qu'il y ait un prof. Je suis même plutôt d'avis que nous lancions un premier projet auquel personne ne "connait rien". Par exemple, un truc que nous pourrions tous galérer à faire réaliser simultanément en échangeant et en rigolant.

L’apprentissage se fait avant tout par le plaisir.
… une personne qui, de par son expérience, facilite l’apprentissage peut être un catalyseur à plusieurs niveaux. ;)


Pour les thèmes proposés jusqu'à présent, je peux me tromper mais perso, il ne me semble pas pertinent de chercher à recréer un ou plusieurs modules type "stage de survie", l'offre existe déjà par ailleurs (stages CEETS, sorties types "inititiation", ...)

Exact, ce serait totalement à côté de la plaque…

 
je propose que nous nous fixions comme "contrainte" pour ces ateliers, la production d'un ou plusieurs objets "low tech" (ou pas si "recup") qu'il pourrait être intéressant de savoir créer le jour ou il n'y en a plus dans les magasins, ce qui colle à mon avis mieux à l'idée de départ avancée par Claude même si on peut aussi "pirater" le truc sans qu'il s'en offusque ;# et qui permettrait éventuellement d'aborder certaines facettes du "bushcraft", des "gestes premiers" et du bricolage au sens large.

 :)


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
L’idée de base est de pouvoir se débrouiller en ville ou dans la verte, seul(e) et à peu de frais, et ce, sans être obligatoirement dans une situation extrême, par l’acquisition de réflexes créatifs face à l’improvisation. ;)

Pédagogiquement, pour mieux se ré-approprier notre créativité naturelle, c’est imaginer à partir d’un matériau de base toutes les utilisations, transformations possibles.

Ces ateliers-rencontres serviraient avant tout à :

  • développer notre créativité ;
  • encourager à entreprendre, même pour les moins habiles ou les complexé(e)s ;
  • donner des moyens techniques pour expérimenter, bricoler, …, des objets différents ;
  • développer une indépendance face à des croyances diverses ;
  • etc.

Pour ce faire, les moyens techniques utilisés doivent être simples, mais efficaces et à la portée de toutes et tous.
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

03 février 2016 à 23:15:05
Réponse #28

Dav


...pour mieux se ré-approprier notre créativité naturelle, c’est imaginer à partir d’un matériau de base toutes les utilisations, transformations possibles.

Ces ateliers-rencontres serviraient avant tout à :[/color]
  • développer notre créativité ;
  • encourager à entreprendre, même pour les moins habiles ou les complexé(e)s ;
   ;#
  • donner des moyens techniques pour expérimenter, bricoler, …, des objets différents ;
  • développer une indépendance face à des croyances diverses ;
  • etc.
   :doubleup:

Pour ce faire, les moyens techniques utilisés doivent être simples, mais efficaces et à la portée de toutes et tous.

+1000!

Dav- (qui meurt d envie d etre dispo!)[/list]
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

03 février 2016 à 23:42:19
Réponse #29

Hurgoz


Yo,

Une idée un peu plus "communautaire": fabriquer un ou plusieurs fumoir; en plus de travailler le côté débrouillardise (à plusieurs niveau), ça peu permettre de faire un truc qu'on a pas (moi en tout cas) l'habitude de faire et qu'on ne refera pas forcément tout les jours.

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

05 février 2016 à 19:17:05
Réponse #30

Frax


    L’apprentissage se fait avant tout par le plaisir.
    … une personne qui, de par son expérience, facilite l’apprentissage peut être un catalyseur à plusieurs niveaux. ;)

    Je n'ai pas dit le contraire.  ;)
    Simplement, d'après mon expérience de ce type de projet et étant donné qu'il s'agit d'un groupe d'adultes aux parcours hétérogènes, il me semble plus porteur de démarrer sur un "pied d'égalité", même si celle-ci est très relative, pour que tout le monde se rencontre sans notion de hiérarchie. Cela justement pour :
    • encourager à entreprendre, même pour les moins habiles ou les complexé(e)s ;
    • développer une indépendance face à des croyances diverses ;
    Dans un deuxième temps, si l'expérience survit jusque là, un système de "prof tournant" pourrait, me semble-t-il, être intéressant, quitte à ce que l'enseignant du moment n'ait pas forcément une longue expérience du sujet mais le bûche avant l'atelier pour le guider/présenter un compte-rendu de ses recherches et que le groupe passe à la pratique à l'unisson. Cela pourrait permettre d'éviter l'écueil du "moniteur de colo bénévole" qui finit par se dégouter et abandonne à cause de la charge de travail. En conséquence, le groupe ayant pris l'habitude de se reposer sur un seul individu, se dissout. Bien que cela ne soit pas systématique, je n'ai malheureusement pu que trop constater cette difficulté. Ce serait dommage de tomber les deux pieds dedans.


    Sans transition, voici une petite compile des sujets évoqués ci-dessus :
    - pistage-approche-observation
    - allumage de feu
    - montage de tarp
    - cuisine de camp
    - fabrication de cordages
    - fabrication de contenants
    - fabrication d'outils de base
    - fabrication de meubles
    - fabrication de vêtements
    - fabrication d'une pompe à eau
    - fabrication d'une cabane
    - fabrication de fumoir

    Pour ma part, je vote pour la pompe à eau, les cordages, les contenants, les outils de base, le fumoir et la cabane (pour cette dernière, uniquement si on trouve un endroit où on pourra reviendre ^^). Bon ok, ça fait beaucoup de trucs  ;D

    A vous les studios  ;#

     


    Keep in mind

    Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

    « [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
    avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


    Soutenez le Forum

    Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
    Discussion relative au financement du forum ici.


    Publicité