Nos Partenaires

Auteur Sujet: Recherche sur le processus de forge pour une épée Mérovingienne  (Lu 2558 fois)

13 décembre 2015 à 10:33:04
Lu 2558 fois

Buffalo


Voici une vidéo réalisé par un de mes amis vidéaste amateur : http://chu-nous.over-blog.com/2015/12/fabrication-d-une-epee-damassee-merovingienne.html
Je pense que cela peut intéresser certains d'entre nous, n'hésitez pas à partager et à explorer le blog de cet ami qui regorge de belles prises de vues.
Je cause pas aux cons, ça les instruit "Audiard"

13 décembre 2015 à 10:53:10
Réponse #1

Buffalo


Je veux remercier Jean Pol mon ami vidéaste qui m'a permis de partager cette vidéo ainsi que Jean Pierre Badré le forgeron qui a réalisé cet essai qui n'est pas un produit fini mais une réflexion sur la manière de travailler pour arriver à un tel outil
Je cause pas aux cons, ça les instruit "Audiard"

13 décembre 2015 à 17:44:47
Réponse #2

bpc


une réflexion sur la manière de travailler pour arriver à un tel outil

je comprends pas l'équation:

pilon, presse, backstand = mérovingien ?

13 décembre 2015 à 18:25:45
Réponse #3

Buffalo


Ce sont des chercheurs qui ont réfléchis sur le modus opérendi pour réaliser une épée, naturellement les outils modernes ont été utilisés pour gagner du temps 
Je cause pas aux cons, ça les instruit "Audiard"

13 décembre 2015 à 18:26:08
Réponse #4

NAICHE


Oî!!

Amha, il me semble que le travail dont il s'agit c'est le mélange des aciers entre eux du nombre de pliage des torsades effectué. Les outils sont plus récents et annoncés dans le texte au dessus de la vidéo. loll heureusement sinon il aurai fallut un peut plus d'une journée pour effectuer un tel ouvrage.  ;#

Tchousss!


"L'homme n'a pas tissé la toile de la vie, il n'est qu'un fil de tissu. Tout ce qu'il fait à la toile, il le fait à lui-même."

"Toutes les choses sont reliées entre elles. Vous devez apprendre à vos enfants que la terre sous leurs pieds n’est autre que la cendre de nos ancêtres. Ainsi, ils respecteront la terre. Dites-leur aussi que la terre est riche de la vie de nos proches. Apprenez à vos enfants ce que nous avons appris aux nôtres : que la terre est notre mère et que tout ce qui arrive à la terre arrive aux enfants de la terre. Si les hommes crachent sur la terre, c’est sur eux-mêmes qu’ils crachent."

"Cette destinée est mystérieuse pour nous. Nous ne comprenons pas pourquoi les bisons sont tous massacrés, pourquoi les chevaux sauvages sont domestiqués, ni pourquoi les lieux les plus secrets des forêts sont lourds de l’odeur des hommes, ni pourquoi encore la vue des belles collines est gardée par les fils qui parlent. Que sont devenus les fourrés profonds ? Ils ont disparu. Qu’est devenu le grand aigle ? Il a disparu aussi.
C’est la fin de la vie et le commencement de la survivance."

-3 citations extraites du discours du Chef Seattle en 1854 au gouvernement américain.

13 décembre 2015 à 21:00:03
Réponse #5

Loriot


il me semble que le travail dont il s'agit c'est le mélange des aciers entre eux du nombre de pliage des torsades effectué. Les outils sont plus récents et annoncés dans le texte au dessus de la vidéo. loll heureusement sinon il aurai fallut un peut plus d'une journée pour effectuer un tel ouvrage.

Très beau partage de connaissance sur la métallurgie moderne.

En archéologie l'erreur d'interprétation vient malheureusement souvent de l'interprétation des éléments à disposition et non des éléments à disposition eux même...

Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

14 décembre 2015 à 16:34:10
Réponse #6

DIY


En 1996, Henri Viallon a entrepris de recréer une lame trouvée dans une tombe, du VIeme siècle, en Angleterre, l' épée de Sutton Hoo. Il lui a fallu outre les 9kg d'aciers nécessaires à la constitutions des trousses 250kg de charbon de forge (il estimait qu'il aurait fallu le double en utilisant du charbon de bois) et près de 200 heures de travail ainsi que 70 heures de la part de son assistant Eugène Allanic. Tout ce travail pour obtenir une lame de 800mm (un peu plus courte que le modèle 85mm), une largeur de 55mm à la garde et 42mm vers la pointe, une épaisseur allant de 6mm à 3,8mm et pesant 900g.

Éléments repris d'un article de Pierre Faggiannelli parut dans le n°3 d'Excalibur.

14 décembre 2015 à 17:45:35
Réponse #7

Pierrot



15 décembre 2015 à 13:53:30
Réponse #8

DIY


C'est ce que dit l'article je cite: "Le poids de métal nécessaire est considérable: 9kg d'acier pour arriver en fin de forge à une lame de 900g, soit le poids initial d'une seule trousse. Les 9/10eme du métal
"perdu" a disparu dans les multiples meulages nécessaires à la réalisation du dessin ainsi que par l'oxydation importante aux très fortes températures imposées par le soudage des multiples éléments."

Dans le damas de corroyage le dessin obtenu sur la lame est contenu à l'intérieur du barreau il faut enlever beaucoup de métal pour l'obtenir. Certaines épées à cette époque avaient une valeur équivalente à un attelage de bœufs.   

15 décembre 2015 à 14:21:46
Réponse #9

Pierrot


D'accord, je trouvais ça énorme, mais effectivement s'il y a meulage, ça s’explique.

Merci.

19 décembre 2015 à 10:13:39
Réponse #10

Buffalo


Un article sur Jean Pierre Badré le forgeron qui a réalisé l'epée Merovingienne: http://www.lunion.fr/621692/article/2015-12-18/en-images-ce-forgeron-qui-met-l-ame-des-ardennes-dans-ses-couteaux C'est un gaillard génial chez qui on peux voir le travail du fer dans toute sa splendeur par curiosité vous pouvez aussi aller faire un tout sur son site là : http://forge-jpbadre.fr/
Je tiens à dire que je n'ai aucune action chez Jean Pierre.
« Modifié: 19 décembre 2015 à 10:21:09 par Buffalo »
Je cause pas aux cons, ça les instruit "Audiard"

04 janvier 2016 à 17:30:15
Réponse #11

Buffalo


Je cause pas aux cons, ça les instruit "Audiard"

04 janvier 2016 à 18:37:20
Réponse #12

Kilbith


Excellent, en plus avec l'accent ardennais la quette.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

04 janvier 2016 à 18:53:26
Réponse #13

Kilbith


9 kg d'acier ????

Tu es sûr ??

C'est peu.

De nos jours on part d'acier en barre très "pur". Et comme expliqué plus haut 9kg c'est pas énorme comme poids de départ.

Par le passé on récupérait une loupe informe dans un bas fourneau après plusieurs jours de chauffe d'un minerai médiocre. Après avoir détruit le bas fourneau on récupérait ça :




Il fallait marteler/découper/émietter/sélectionner à partir de cette masse amalgamée de fer/acier/scorie durant des jours et de jours pour essayer d'en tirer une barre d'acier à peu près "homogène".

C'est à partir de cette barre (souvent on combinait des barres de fer aigre avec des barres de fer doux, le damas corroyé était une nécessité technique) que l'on pouvait forger une épée. La loupe d'alliage de départ était bien plus conséquente que les 9Kg actuels. 

Plus d'explication ici sur l'acier du bas fourneau : http://metal-connexion.fr/forum/loupe-d-acier-artisanal-de-bas-fourneau-t3537.html
« Modifié: 04 janvier 2016 à 18:58:44 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

05 janvier 2016 à 15:10:25
Réponse #14

DIY


Pour compléter les informations communiquées par Kilbith je vous propose une série de vidéos (près de 40mn au total) de la construction d'un bas fourneau à la création d'une pointe de lance.

https://youtu.be/Y_mTgHj6M1Q

https://youtu.be/URxbEQs98Go

https://youtu.be/gjManty8sQg

https://youtu.be/J7nzmhFwGoM

https://youtu.be/gi1f2dd_dMM

ou pour les impatients une version plus courte

https://youtu.be/F3rjjpuhCLI

Après cela, imaginez la satisfaction du forgeron qui aurait pu sortir, immédiatement de son bas fourneau, un lopin d'xc75.

05 janvier 2016 à 15:32:56
Réponse #15

Kilbith


Après cela, imaginez la satisfaction du forgeron qui aurait pu sortir, immédiatement de son bas fourneau, un lopin d'xc75.

Surtout que le "XC75" est quasiment exempt d'impureté comme le soufre ou le phosphore qui viennent, même en petite quantité, modifier fortement la qualité des lames.

Pour mémoire : Le "XC75" comprend du manganèse qui facilite considérablement la trempe. Sans manganèse, tremper une grande lame à l'eau releverait de l'exploit.

Sans compter qu'avant 1900 on ne comprenait pas grand chose aux phénomènes se déroulant lors des TT.

Avec en plus toutes les informations pour les TT de la nuance d'acier disponibles facilement sur le site de l’aciériste. Et ça ce n'était pas avant les années 1990 (internet). Parfois même en français.

Et le forgeron d'avant les années 1900 aurait très apprécié d'avoir toujours à travailler exactement la même qualité d'acier pour faciliter l'acquisition de l'expérience.

Et je parle pas des meuleuses à disque diamanté, des bandes abrasives au corindon, des limes efficaces, des thermocouples, du charbon de qualité sans soufre, des ventilateurs électriques, des forges à gaz...etc  ;#

Franchement : on ne peut qu'être admiratif devant le travail d'exception que représente certaines épées anciennes. Sans oublier non plus quelles devaient côtoyer pas mal de trucs infâmes.

Au passage : ces informations devraient amener à plus de modestie les "sundaysurvivor" qui se flattent de réaliser "DIY" des lames convaincantes "avec trois fois rien" et qui sont légion sur Youtube.
Si on part d'un acier ressort de récupération, c'est assez facile de sortir une lame moche très correcte avec de la patience. Mais si on doit partir de "rien"....c'est une autre paire de manche, même si du minerai est disponible sur place.


« Modifié: 05 janvier 2016 à 15:45:28 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

05 janvier 2016 à 18:01:20
Réponse #16

Buffalo


Excellent, en plus avec l'accent ardennais la quette.
Tu es de quel secteur ma c*u!lle
Je cause pas aux cons, ça les instruit "Audiard"

05 janvier 2016 à 19:14:24
Réponse #17

Kilbith


"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité