Nos Partenaires

Auteur Sujet: La liste du CEETS  (Lu 12035 fois)

06 septembre 2013 à 12:31:31
Lu 12035 fois

Karto


Salut tout le monde.
Le CEETS rend publique la liste de matos envoyée aux stagiaires pour les N1. C'est grosso merdo pareil qu'une liste camping ou rando en Europe, hors conditions hivernales sérieuses ou chaleur extrême.

Suivant la suggestion de Psydomos je poste un renvoi ici.
Citer
(...) elle aurait avantage a être epinglé sur le forum DM pour les nouveaux et les autres comme base de sac pour les sorties, ça éviterait sans doute pas mal de posts redondants.

http://stages-survie-ceets.org/img/pedagogie/liste_n1_v1.01.pdf
« Modifié: 06 septembre 2013 à 12:38:49 par Karto »

06 septembre 2013 à 14:25:13
Réponse #1

Kilbith


C'est bien mieux qu'une simple liste : BRAVO !
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

06 septembre 2013 à 16:55:11
Réponse #2

Merlin-Max


J'aime bien ce poncho!  :up:
L'âme sûre ruse mal. ;)

08 septembre 2013 à 18:37:15
Réponse #3

Hurgoz


C'est bien mieux qu'une simple liste : BRAVO !

+1!!

Juste un petit avis: puisque les gens sont libres de prendre ce qu'ils veulent, du moment que le CdC est respecté, pourquoi ne pas donner l'adresse du Forum? Parce que comme mine d'info, c'est pas mal, et sa leur permettra de se faire des idées et de faire des choix :)

Tcho,

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

09 septembre 2013 à 10:36:07
Réponse #4

Karto


Juste un petit avis: puisque les gens sont libres de prendre ce qu'ils veulent, du moment que le CdC est respecté, pourquoi ne pas donner l'adresse du Forum? Parce que comme mine d'info, c'est pas mal, et sa leur permettra de se faire des idées et de faire des choix :)

Notre taf implique de protéger les stagiaires. Ca commence par les protéger de vous.

09 septembre 2013 à 12:45:51
Réponse #5

Hurgoz


Notre taf implique de protéger les stagiaires. Ca commence par les protéger de vous.

Je comprend alors pourquoi c'est si dur ;D
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

09 septembre 2013 à 13:51:54
Réponse #6

Merlin-Max


L'âme sûre ruse mal. ;)

19 septembre 2013 à 11:28:46
Réponse #7

logan


Salut,

Nickel, synthétique et en même temps complète.

Je me suis permis de l'ajouter sur OlduDoc à cet emplacement Liste.Materiel.Stage.Survie.N1.v1.0.1_par_CEETS.pdf

19 septembre 2013 à 12:18:03
Réponse #8

Karto


Merci, c'est un belle reconnaissance du boulot fourni pour produire cette liste. :)

26 avril 2014 à 22:18:37
Réponse #9

Coq boiteux


Sacré évolution de la liste  :love: !
Le contenu et l'esprit sont les mêmes, mais la forme est très nettement supérieure. On voit bien là la patte pédagogique du CEETS ! Rien de tel qu'une bonne check list  :)

Merci à vous !

PS : ce qui est bien, c'est qu'on peut quasiment le prendre telle quelle pour dire aux copains moins aguerris qu'on emmène en rando ce qu'ils doivent prendre !

27 avril 2014 à 13:50:05
Réponse #10

bpc


le sujet éveille une question dans mon esprit:

sur le plan de la pédagogie, n'est pas intéressant de laisser venir des stagiaires avec leurs aprioris et leurs erreurs , de manière à ce qu'ils se rendent compte par eux mêmes de ce qu'il faut mieux faire ?


autrement dit:

un stage réussit n'est-il pas un stage où les gens se corrigent, plutôt qu'un stage où tout se passe comme sur des roulettes?

27 avril 2014 à 14:04:18
Réponse #11

Enid


Une check-liste permet aussi d'auto-corriger ses à-priori de chez soi avant de partir  ;)
C'est plus agréable de comprendre au matin qu'on a bien dormi dans un gros SDC par -5°, plutôt que de se rendre compte qu'il peut faire très froid la nuit et engager une lutte nocturne contre l'hypothermie. Construction positive dans un esprit rassuré.
"Personne n'interdit à qui que ce soit de vivre sa vie comme un voyage ou comme autre chose qu'il se choisit. Y'a des contraintes, mais elles sont quand-même vachement larges. Faut juste pas avoir l'ambition de prouver à belle-maman qu'on est sain d'esprit." Karto

Ancien pseudo : lourse

27 avril 2014 à 14:04:50
Réponse #12

azur


le sujet éveille une question dans mon esprit:

sur le plan de la pédagogie, n'est pas intéressant de laisser venir des stagiaires avec leurs aprioris et leurs erreurs , de manière à ce qu'ils se rendent compte par eux mêmes de ce qu'il faut mieux faire ?
le TTA193 (manuel de pédagogie militaire) décrit 4 attitudes pédagogiques:
Citation de: TTA 193
- informer: L'instructeur se propose de communiquer des informations à ses élèves pour les amener à réfléchir, à former leur jugement.
- interroger: L'instructeur conduit ses élèves au niveau de connaissance voulu en leur posant des questions à partir d'un fil directeur qu'il a préalablement préparé et en s'appuyant sur les savoirs déjà possédés par les uns et les autres.
- démontrer: L'instructeur démontre lorsqu'il veut transmettre un savoir-faire pratique. Avant de laisser les élèves s'essayer eux-mêmes, il faut leur présenter et leur analyser l'opération
- faire chercher: Faire chercher, c'est inciter les élèves à fournir des efforts en réfléchissant, en imaginant ou en s'informant pour trouver des solutions à des problèmes posés par l'instructeur Il ne s'agit donc plus ici d'interrogation demandant une réponse immédiate, verbale, plus ou moins "par cœur ", mais de problèmes concrets, plus complexes, à données multiples, qui imposent de faire preuve de connaissances et d'intelligence, et de produire des résultats.

Dans le cas présent, tu proposes de remplacer l'attitude "informer" par "faire chercher". Mais le "faire chercher" implique que le stagiaire va tâtonner, tester et apprendre de ses erreurs... Or il y a des domaines où l'instructeur ne peut pas laisser le stagiaire "errer", soit par manque de temps, soit pour éviter le danger.
La liste donnée ici présente le "minimum syndical" qui permet au stagiaire d'être hors de danger (le but fondamental), il ne s'agit pas de materner le stagiaire.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

27 avril 2014 à 14:17:11
Réponse #13

bilbo78


le sujet éveille une question dans mon esprit:

sur le plan de la pédagogie, n'est pas intéressant de laisser venir des stagiaires avec leurs aprioris et leurs erreurs , de manière à ce qu'ils se rendent compte par eux mêmes de ce qu'il faut mieux faire ?


autrement dit:

un stage réussit n'est-il pas un stage où les gens se corrigent, plutôt qu'un stage où tout se passe comme sur des roulettes?

Salut  :)
Comme dit sur le document, les stagiaires qui n'ont pas le minimum nécessaire pour être "sécur" ne sont pas acceptés. Il vaut donc mieux leur donner une liste avant... Après, je pense que même avec ça, tout ne se passe pas forcément "comme sur des roulettes" mais avec une base pour être safe.

Bon, maintenant, aux monos de donner leur point de vue.

Bilb :)


Edit : "Grillé" par Azur... Sauf qu'il le dit mieux que moi  :-[
« Modifié: 27 avril 2014 à 14:34:42 par bilbo78 »

27 avril 2014 à 15:14:27
Réponse #14

Coq boiteux


sur le plan de la pédagogie, n'est pas intéressant de laisser venir des stagiaires avec leurs aprioris et leurs erreurs , de manière à ce qu'ils se rendent compte par eux mêmes de ce qu'il faut mieux faire ?
Au contraire, c'est justement je trouve un des marques de fabrique du CEETS : former "à la survie" (=éviter de s'y retrouver, savoir s'en sortir, au cas où) sans mettre les stagiaires dans une situation de survie (= de danger).

Je ne dis pas que ce que tu proposes n'a pas de sens, mais que le choix assumé du CEETS est à l'opposé, c'est tout. Enfin, pour ce que j'en ai compris - et de ce que j'ai pu apprécier !

27 avril 2014 à 17:04:33
Réponse #15

emco


Il me semble que c'est un leitmotiv du Manitou: "on n'apprend pas sous stress".
Si on doit gérer les aléas du matos (être mouillé, avoir froid, mal dormi), on ne sera pas dans des conditions optimums pour intégrer les principes dispensés lors des modules. Par exemple, le module eau, c'est un peu plus compliqué que "vous achetez tel filtre, vous foutez une pastille et hop, c'est buvable".

27 avril 2014 à 18:48:14
Réponse #16

musher


La liste du CEETS est une bonne base pour préparer son sac, même après plusieurs années de rando.

Citer
sur le plan de la pédagogie, n'est pas intéressant de laisser venir des stagiaires avec leurs aprioris et leurs erreurs , de manière à ce qu'ils se rendent compte par eux mêmes de ce qu'il faut mieux faire ?

Ca dépend de ton objectif. Foutre les stagiaires leur nez dans leur m**de pour leur montrer qu'ils se sont plantés. C'est une méthode qui peut marcher si tu veux que le stagiaire retienne les conséquences de ce qu'il a fait  (à condition que la vie du stagiaire soit pas en danger).
J'ai déjà utilisé cette méthode sur des stagiaires qui arrêtaient pas de me dire :
" Oui, mais..."
"Et, ben vas-y montres !"
Et en général, il se plantait et me foutait la paix le reste de la formation (J'ai perdu 1/4 h mais gagner 1 h ou plus sur la durée de la formation)


Là, c'est une liste de matos pour travailler. Si le formateur passe son temps à gérer des problèmes de matos pas adapté, il perd son temps et les stagiaires qui sont venus avec du matos adaptés aussi. 

Un stagiaire qui a froid, qui a faim, qui a pas dormi, n'écoute pas. Le formateur est donc obligé de répéter. Il reperd son temps et les autres stagiaires aussi.

Si tu laisses venir les stagiaires avec du matos pas adaptés pour les ateliers, tu fais une fois  l'exercice pour leur montrer
Après les stagiaires le refont avec du matos adaptés que tu leur prêtes pour vérifier s'ils ont bien compris
Et ils le refont ensuite avec leur matos pour voir l'intéret du matos adapté.

2 fois plus de temps d'exercice, obligation pour le formateur d'avoir du matos adapté pour tous les  stagiaires

Avec du matos pas adapté, le risque d'accident et de casse est plus important.
Sur un stage GPS ou Vidéo, c'est pas grave (On va se perdre, avoir des rushs de m**de). Sur les stages du CEETS, vu le matos demandé, la chance de finir aux urgences est plus importante. 

Au vu des retex, les stages du CEETS sont des stages pour apprendre, pas des stages d'aguerrissements où on te fout volontairement dans la m**dre pour que tu apprennes à en sortir.

28 avril 2014 à 10:38:57
Réponse #17

spica


Expérimenter pour trouver le bon matos, c'est faisable en solo de son côté, quand on a le temps d'essayer les trucs, d'en changer, de refaire des essais... Quand t'es en stage, t'es coincé avec le matos que t'as amené (tu peux éventuellement avoir un coup de pouce des monos qui vont te prêter un mora si t'as qu'un opinel pour le module couteau, mais bon, ça reste possible à condition que tous les stagiaires ne soient pas dans ce cas), et si c'est pas le bon, ben tu vois vite qu'il est pas adapté et tout ce que tu gagnes, c'est que tu peux pas pratiquer les modules en question. Dans certains cas, c'est même encore plus gênant si ça pose des risques niveau sécurité (si t'as pas un sac de couchage adapté, par exemple), et là, tu comprends pourquoi on va te dire que tu peux rebrousser chemin et qu'on te prendra pas en stage dans ces conditions.
Mais du coup, je trouve que David a fait un bon travail de pédagogie au niveau de la liste en insistant sur ce qui était indispensable, ce qui était accessoire, et sur les raisons des choix de certains items lorsqu'il s'agit d'avoir les bons. Donc normalement, un stagiaire consciencieux devrait se pointer avec du matos correspondant au moins au minimum nécessaire pour faire tous les modules, et il peut en rab prendre d'autres trucs qu'il veut tester (ou croit utile tant qu'il a pas eu l'avis du Manitou ;-) ).

28 avril 2014 à 10:55:15
Réponse #18

christophe1977


c'est de la pédagogie et il faut un cadre, les stages sont courts, il faut aller à l'essentiel, cette liste est une excellente base.
et il ne faut pas oublier que l'on parle de stage d'apprentissage de bases de la vie sauvage/survie pour le plus grand nombre.

21 février 2015 à 13:40:34
Réponse #19

Arnaud


Plop,

Je remonte ce post avec une question, est-ce que vous pourriez nous partager la liste du N3 ?

J'imagine que c'est une liste minimale type EDC+Mini Kit de survie... ça m'aurai vraiment intéressé d'y jeter un oeil.

Si pas possible, no soucy... virez mon post ;)

Merci d'avance,
Arnaud.

EDIT: Je viens de trouver un élément de réponse dans la description du N3, aussi je reformule ma question... Qu'est-ce que les moniteurs ont dans leurs poches (s'ils veulent bien partager l'info bien sûr)?
« Modifié: 21 février 2015 à 13:56:53 par Arnaud »
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

22 février 2015 à 20:06:01
Réponse #20

Chris-C


Salut Arnaud  :)

je vais taper en touche d'accord? parce que le gros de notre taf au Ceets c'est d’amener les stagiaires du stage N1 au N3 en réfléchissant par eux-même à leur fond de sac, leur fond de poche, leur kit....etc

On va être triste si on donne nos solutions qui sont perso, (faut pas le voir comme LA solution) et voir tout le monde en stage avec un fond de poche copier/coller.

Le N1 c'est le grand bouleversement, on rentre à la maison en regardant son matos différemment, on à des nouveaux outils, des checklists, on décante tout ça et on réorganise du coup son matos.

Le N2 impose de passer la nuit sans sac de couchage, les stagiaires ont utilisé le N1 pour bosser LEUR fond de sac dans ce but. Nous on est là pour leur montrer comment se passer de ce qu'ils ont pas.

Le N3 c'est le fond de poche, encore un cran au dessus dans la perte de confort, mais pareil le fond de poche à été cogité.....etc

Bref tu vois, y'a pas de solution toute simple que l'on va donner, bien sûr tout le long du cursus on vide nos sacs, nos poches pour montrer à qui veut. Mais toujours en insistant sur le fait que c'est très personnel, qu'en fonction de qui on est, ce que l'on fait et où l'on se trouve, ça change. Ce n'est qu'à ce prix que les stagiaires repartent plus libres qu'en arrivant et non pas enfermé dans un cadre supplémentaire...

a+
« Modifié: 22 février 2015 à 21:23:36 par Nävis »

24 septembre 2015 à 14:49:51
Réponse #21

nfkb


Bonjour,

je suis en train de potasser ce document pour mon premier stage. Je suis très enthousiaste :)

J'ai une question sur les chaussures.

Je ne comprends pas le besoin d'une chaussure montante dans l'univers "outdoor". J'ai fait un peu d'(ultra)-trail et de la rando rapide (GR 20) et je n'ai pas ressenti le besoin d'une chaussure montante. Je me trouve mieux dans des chaussures simples en fait.

Est-ce que le besoin d'une chaussure montante pour la rando ou les activités d'extérieur un peu engagées est fondé sur des trucs solides ou bien c'est l'habitude comme l'amorti pour les chaussures de course à pied ?

Merci

24 septembre 2015 à 14:58:47
Réponse #22

bloodyfrog


Citer
C'est une obligation légale pour nous de vous les demander.

C'est le mot obligation ou légale que tu ne comprends pas dans la phrase?  :closedeyes:

Manu.

24 septembre 2015 à 15:02:20
Réponse #23

nfkb


Je ne comprends pas qu'une loi puisse régir la façon de s'habiller pour une activité privée.

24 septembre 2015 à 16:11:57
Réponse #24

bloodyfrog


Les CEETSmen te répondront plus précisément, il ne s'agit pas d'une loi dictant le chaussant, plutôt d'une recommandation visant à mettre leurs c*ls à couvert en cas d'accident. 

Le mieux est peut être que tu contactes directement le CEETS.

Manu.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité