Nos Partenaires

Auteur Sujet: [Revue matos] les pèlerines polonaises  (Lu 6380 fois)

20 août 2013 à 09:02:57
Lu 6380 fois

guillaume


Salut à toutes et à tous :).

Je vous avais déjà parlé il y a quelques temps des demi-toiles de tente polonaises (oui oui polonaises et non pas russes comme indiqué par ASMC).
Il est temps de leur dédier un joli petit sujet afin de montrer les différents usages de la chose...

Il s'agit à l'origine d'une demi-toile de tente équipant les soldats polonais (époque guerre froide?). Comme dans quasi toutes les armées du monde ayant utilisé ce système, cela devait servir à la fois de poncho et de tente lorsque assemblé avec une autre.

Il existe 3 tailles, que l'on peut reconnaître au nombre d’œillets disposés à l'extrémité des toiles : 1, 2 ou 3 œillets.
Personnellement j'en ai 2.

Ces toiles sont faites en coton tissé serré avec un traitement déperlant de surface lorsque c'est neuf. J'en ai une neuve et une d'occas. Celle d'occas s'imbibe d'eau mais ne perce pas, du moins pour l'insant.

L'engin fait 1400 g pour un encombrement de 12*20*20 cm.

En pèlerine, c'est suffisamment grand pour accueillir un sac à dos (normal...). À savoir qu'au niveau des épaules, dans le dos, le tissu est doublé afin de mieux résister à la pluie.



La forme en fait un objet idéal pour utiliser la technique de la tortue ou position de survie :



En mode tente : il suffit de boutonner les deux ensembles (une des deux toiles est « pincée » entre deux bandes de tissu de l'autre toile). C'est assez fastidieux mais pas autant qu'avec des carrés NVA ou suisses donc les boutons sont en métal... Ensuite on fixe le tout au sol par des sardines puis enfin on hisse de l'intérieur avec un mât (bâton de marche par exemple).

Le mât à l'intérieur perd pas mal d'espace. On a donc voulu les mettre à l'extérieur.
Cela fonctionne mais c'est long à monter.



Du coup, on a pas mal de place dedans :



La forme et l'ouverture au sommet m'ont ensuite donné l'idée que je pourrais utiliser cette forme de tipi pour mettre à l'intérieur un feu contenu. J'ai donc essayé avec la Kelly Kettle et mon pôele Kifaru.

L'utilisation avec la Kelly Kettle était la plus séduisante : l'ensemble tient bien dans un sac à dos pour un camp +/- itinérant.
Au final, ça fume beaucoup à l'allumage si on a le malheur de mettre un peu trop de bois, et même en ouvrant un peu plus l'ouverture au sommet du tipi, on est vite enfumé...







En revanche, une fois que le feu est lancé, cela devient gérable, on peut même se permettre de faire un petit feu « ouvert » dans le réceptacle de la Kelly.



Cependant pour ne pas être enfumé, il faut quasiment alimenter le feu en continue (que ce soit dans le réceptacle ou dans la Kelly entière) pour éviter que cela fume et que ça chauffe... Ce que le poêle devrait résoudre vu son évacuation extérieure.

Et effectivement. Avec sa cheminée sortant au sommet du tipi, le poêle règle le problème de la fumée.



En revanche, deux autres problèmes se posent. En premier lieu, il faut bien haubaner la cheminée car étant très longue, elle a vite fait de basculer.



En second lieu, la toile est très proche de la cheminée, voire même en contact. Et la cheminée est très chaude. Je ne serais pas tranquille à l'idée de dormir dedans sans avoir préalablement entouré la cheminée d'un produit anti-feu (lequel?).



Ceci dit, cela marche du feu de dieu (:D) et pas besoin d'une grosse quantité de bois vu le faible espace à chauffer.

Les pistes d'améliorations sont du coup : trouver un matériaux anti-feu à mettre autour de la cheminée et trouver/confectionner une cheminée plus petite afin de limiter sa prise au vent.


Voilà donc de beaux objets remplaçant avantageusement les carrés NVA et offrant pas mal de perspectives :).

a+

20 août 2013 à 10:21:51
Réponse #1

raphael


de la laine de verre autour du conduit au niveau de la toile ? regardes aussi dans le rayon poelle, cheminée des brico bidules : il y a des materiaux souples ignifugés
Se connaitre et s'accepter


20 août 2013 à 12:58:22
Réponse #2

camoléon


Ce genre de cape/pèlerine/poncho/tarp/tipi est vraiment un top!

Moult fois expérimenté sous toutes ses configurations, c'est vraiment une de mes pièces d'équipements préférées (non, effectivement, je suis pas MUL! ;#)
Bien lavé avec une lessive genre TechWash et largement imprégné encore humide de Nikwax, c'est la toile coton qui résiste le mieux à la pluie, humidité, que je connaisse.

Cet hiver, en pèlerine, attaché avec une ceinture, super pratique sous les grosses averses de neige (genre "cape lapone")
"Pour vivre heureux (et vieux), marchons invisible et silencieux"

"Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace"

"Je marche au pas de Loup"

20 août 2013 à 13:38:20
Réponse #3

camoléon


Déjà testé avec un petit feu ouvert intérieur (de quoi faire chauffer de l'eau dans une bouilloire) et les deux "portes" du tipi ouvert, de chaque côté.
Pas de soucis particuliers.
"Pour vivre heureux (et vieux), marchons invisible et silencieux"

"Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace"

"Je marche au pas de Loup"

13 août 2014 à 22:58:07
Réponse #4

Ulf


Ma femme et moi avons fait des essais avec la tente en double poncho russe/polonais

C'est très intéressant, extrêmement simple et rapide à monter mais un peu lourd (quand on a l'habitude du tarp arklight =).   

Y a t'il un fabricant qui aurait eu l'idée de copier le modèle mais en utilisant des matériaux *un peu* moins lourds comme de l'épic coton ou de ce style ?

de la laine de verre autour du conduit au niveau de la toile ? regardes aussi dans le rayon poelle, cheminée des brico bidules : il y a des materiaux souples ignifugés

Mode nécromancien /on

Les plombiers qui ont des réparations au chalumeau à faire dans des espaces aménagés (salon avec papier peint) utilisent des pare feu... C'est une plaque de papier d'alu épais avec de la laine de verre collée dessus.
Bon, même avec ça, c'est dur de ne pas faire des marques de brulé.

13 août 2014 à 23:14:33
Réponse #5

guillaume


Y a t'il un fabricant qui aurait eu l'idée de copier le modèle mais en utilisant des matériaux *un peu* moins lourds comme de l'épic coton ou de ce style ?

L'autre jour à Ciney un gars avait un modèle comme ça : exactement la même forme et même construction mais en synthétique.
Malheureusement il n'en avait qu'un.
Impossible d'en trouver par la suite.

a+

14 août 2014 à 09:47:32
Réponse #6

bpc


en synthétique ça perdrait beaucoup de ce qui fait son intérêt...

14 août 2014 à 13:37:55
Réponse #7

guillaume


en synthétique ça perdrait beaucoup de ce qui fait son intérêt...

Cela dépend de ce qu'on cherche !

14 août 2014 à 14:25:57
Réponse #8

lambda


Salut!

Si on opte pour l'usage du feu sous forme de petit brasero, en mode binôme, ou de feu de camp, la pelerine utilisee en "demi tipi" en mode individuel, c'est clair (AMHA) qu' éviter le synthétique est souhaitable...

Maintenant en mode binôme, en utilisant une ou 2 bougies plates au fond d'une gamelle bien stable , ou une lanterne à bougie, posée au sol entre les 2 utilisateurs, vu le petit volume de chauffage, l'utilisation d'un equivalent de pelerines mais en synthétique, peut devenir acceptable/compatible, avec l'usage des 2 exemples de sources de chaleur, somme toute bien sécurisée, mentionnée ci-dessus...

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

14 août 2014 à 16:16:47
Réponse #9

bpc


Cela dépend de ce qu'on cherche !

ce que j'aime avec le coton, c'est le fait que l'on peut être proche d'une flamme et sa respirabilité.

le seul intérêt de reproduire cette pèlerine en synthétique, est la forme conique, assez vaste et qui ne nécessite qu'un seul mât( en plus, d'une étanchéité totale et sure).
et c'est que ce serait vraiment intéressant.

mais, ça fait quand même pas mal de boulot...





14 août 2014 à 17:11:35
Réponse #10

hrk



Ce n'est pas aux plus anciens du forum que je vais apprendre les modèles ci dessous, mais une pélerine en synthétique cela va ressembler à celà:

http://www.arklight-design.com/six-moon-designs-gatewood-cape-c2x13296510
http://www.arklight-design.com/arklight-design-x-tarp-25-x-3-m-c2x3579182
« Modifié: 14 août 2014 à 17:22:56 par hrk »

15 août 2014 à 00:36:40
Réponse #11

Ulf


Je me suis mal exprimmé.

Je ne cherche pas du synthétique mais un coton "imperméabilisé" plus léger et possiblement plus imperméable.

L'idée est de rester dans un concept de bivouac "couverture / feu".

15 août 2014 à 09:44:08
Réponse #12

hrk


je te rejoins Ulf.. 
mais à ma dernière sortie sous poncho , peut etre trop près du feu, des escarbilles ont percées mon abri, bon, pas grave, du duck tape et mon poncho est à nouveau "étanche"...   alors j'ai commandé cette pélerine. je repars (ou je ne m'en suis jamais éloigné...) sur la théorie du gros:
 http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,60338.0.html

j'ai même racheté une musette F2... je ne veux plus me poser des questions sur "comment protéger, faire attention à mon matos, contourner les ronces ...." du basique , cela me va bien ...

15 août 2014 à 10:00:04
Réponse #13

lambda


Je me suis mal exprimmé.

Je ne cherche pas du synthétique mais un coton "imperméabilisé" plus léger et possiblement plus imperméable.

L'idée est de rester dans un concept de bivouac "couverture / feu".

Peut-être une pelerine en ventile ou ventile-like... pas "impermeabilisé" il est vrai, mais quand même pas mal resistant à la pluie surtout si bien tendu lors du montage en abri, , léger, compatible avec l'usage du feu???
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

15 août 2014 à 10:49:46
Réponse #14

bpc


Peut-être une pelerine en ventile ou ventile-like... pas "impermeabilisé" il est vrai, mais quand même pas mal resistant à la pluie surtout si bien tendu lors du montage en abri, , léger, compatible avec l'usage du feu???

dans  l'idée que tu décris, je veux depuis longtemps me faire mes propres abris avec le coton que l'on utilisait autrefois pour faire les tentes, avant l'apparition des tissus synthétiques.

mais, je n'en ai pas trouvé pour l'instant.

dans les manuels anciens de rando. et alpinisme, ils décrivent du "coton hydrophile" aussi appelé "toile a ballon".

c'est léger( 80g/m2), respirant et plus ou moins imperméable.

ça se conduisait comme du pertex, mais en coton.

08 avril 2019 à 15:24:02
Réponse #15

Tiquinou


Bonjour a Tous,

J'ai acheter cette tente sympathique et je l'ai utiliser.Mais je trouve les couture assez faiblard.
Il faudrait peut être que je les fasse refaire chez un pro. Sinon je voulais savoir si d'autre utilisateurs, l'avait utiliser sous la pluie battante. Car j'ai vraiment un doute au niveau etancheiter. si vous avez des Retex. Peut être la traiter au Nikwax. sinon le concept et génial.

Dommage que cela n'existe pas avec des materiaux modern.

11 avril 2019 à 22:32:13
Réponse #16

Colonel_Olrik


petite question : pour un assemblage de deux pèlerines quelle doit être la taille du piquet central?

"Y'a deux types d'impulsifs, ceux qui téléphonent et ceux qui se déplacent. Moi je suis plus dans ceux qui se déplacent"

Si tu ne sais pas, on t'apprend. Si tu n'y arrives pas on t'aide. Si tu ne veux pas on te force.

11 avril 2019 à 23:47:56
Réponse #17

bloodyfrog


De mémoire c'est 1m40...
Manu.

12 avril 2019 à 09:09:36
Réponse #18

DEUN


Cela varie quelque peu suivant la taille : voir le nombre d’œillets alu au bas des boutonnières (1= 1m60-1m70, 2= 1m70-1m80 et 3= 1m80-1m90) ainsi que les mentions portées sur le revers lorsqu'elles sont encore lisibles.
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


12 avril 2019 à 10:35:26
Réponse #19

Colonel_Olrik


Merci beaucoup! je regarderai a la réception, j'en ai commandé deux chez Varusteleka, je crois que c'est du deux œillets.
"Y'a deux types d'impulsifs, ceux qui téléphonent et ceux qui se déplacent. Moi je suis plus dans ceux qui se déplacent"

Si tu ne sais pas, on t'apprend. Si tu n'y arrives pas on t'aide. Si tu ne veux pas on te force.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité