Nos Partenaires

Auteur Sujet: Projet de couteau  (Lu 4519 fois)

13 mars 2013 à 21:55:09
Lu 4519 fois

piero


    Bonjour à tous!

    Encore un sujet dans la catégorie outils coupants!
Suite à la mésaventure que j'ai eu avec mon couteau nordique à la lame si fragile. Je me suis dit que cet échec était là pour m'obliger à viser plus haut, si t'es pas content des lames achetées t'as qu'a la faire toi même na!

    Du coup c'est parti, pour établir un cahier des charges:

            Le cahier des charges:
Une dispute entre l'ange raisonnable et le démon un peu fou se joue alors dans ma tête heu ^-^! ;#



-Démon : Le couteau doit être bon partout!

-Ange : Super, mais ça n'existe pas résiste à la tentation foireuse de faire un couteau multi usages nul en tout.

-Moi: Ok, il va falloir trancher, le couteau doit être bon en extérieur, mais être quand même relativement polyvalent. Par exemple en cuisine, il ne doit pas casser les légumes (carottes) comme le fait un scandi, mais bien les couper.




-Démon : d'accord, mais ton couteau doit encaisser pour pouvoir  aller dehors, sinon tu vas encore le casser. Prends un truc bien épais, la finesse c'est pour les femmelettes.

-Ange: attention à ne pas te retrouver avec un burin à l'américaine.

-Moi: Ok le couteau devra être très résistant (bâtonnage), mais en gardant ses propriétés de très bon tranchant. A l'usage, je me sers à 90 % du tranchant et sur les 10% restant j'ai vraiment besoin de solidité. Cependant ces 10 % sont extrêmement importants quand même, sinon c'est la casse.
Le couteau fera donc entre 4 et 5 mm d'épais pour être solide. La lame aura une certaine hauteur afin d'affiner le tranchant.
On l'a dit pas d'émouture nordique ce sera une émouture plate légèrement convexe avec un tranchant convexe.



-Ange: oui mais attention 4 à 5 mm d'aciers faut les porter, attention à ne pas faire une trop grande lame. Surtout que tu emmènes en général une scie et une hachette.

-Diable : ne l'écoute pas. T'as la possibilité de te faire un outil qui te permettra de laisser le reste à la maison. Le rêve : partir dans la nature avec ton couteau comme seul outil.

-Moi: mouaif, il devra être polyvalent mais ce ne sera pas un camp, plus une taille bushcraft, un bon manche bien ergonomique, et une lame assez à l'aise pour sculpter, et d'une taille non restrictive pour la coupe. Un truc entre 10 et 12 cm de lame. On s'en sort avec sans outils, mais avec des outils c'est mieux. Un bon compromis pour mon utilisation.




-Diable: Et n'oublie pas de prendre un acier de la mort, le dernier truc en s 30 rwl 1095, résistant à la corrosion, tranchant scalpel de chirurgien, utilisé par les forces spéciales, damassé le top quoi.

-Ange: n'oublie pas que l'acier ne fait que 20 % d'un bon couteau, un bon acier c'est bien, mais le plus important c'est un bon traitement thermique, une bonne géométrie/émouture.

-Moi: On va rester dans les aciers carbone, un kirouille pas trop quand même, pour quelques parties de pêche en mer, mais pas besoin d'un inox. Et puis la patine c'est cool. Ben Cardoso m'a parlé du 115W8 ça à l'air génial comme acier, solide très bonne coupe, tranchant durable et affûtage tranquille se patine mais ne rouille pas si entretenu.


            Bilan:
     Voilà suite à cette bataille le projet à progressivement évolué.
Au départ c'était un petit couteau passe partout, le truc léger petit. Mais après avoir fait une maquette en bois, le manche m'a parut un peu fin. Du coup il a progressivement grossi, jusqu'à devenir comme sur la dernière photo.

La lame est chanfreinée sur le dessus pour le confort (ce n'est pas un contre tranchant), elle est légèrement bombée (le contraire d'un recurve), parce que comme ça sur le planche à découper, il n'y aura pas de zone non coupée. En plus ça doit être pas mal pour l'affûtage.

Voilà j'en étais là sauf qu'il faut que j'arrive à sortir un plan de 20 cm, sinon ça passera pas dans le four de trempe de Ben. Du coup la prochaine étape c'est maquette en bois, pour voir ce que je peux raccourcir.

Sauf si je pars sur une soie non traversante, mais à priori je suis plutôt branché plate semelle sur ce projet!




« Modifié: 13 mars 2013 à 22:11:57 par piero »

13 mars 2013 à 23:23:48
Réponse #1

DIY



 Voilà un sujet que je vais suivre avec grand plaisir, déjà l'esthétique de la derniere esquisse me plait.

Une question pourquoi un chanfrein au dos de la lame ? Tu dis : "pour le confort", soit mais dans quelles circonstances ? (Je sais cela fait deux questions mais j'ai répondu à la première).
Sauf si on est un acharné de la sculpture on n'a peu l'occasion d'avoir contact avec le dos de la lame pendant de longues périodes.
A contrario, un dos à angle droit donne un semblant de grattoir bien pratique pour écorcer ou utiliser une pyrobarre.

13 mars 2013 à 23:25:53
Réponse #2

moss


4 ou 5 mm ? ça me parait très épais... je bâtonne du chêne, du frêne et du résineux quasiment tous les jours avec un mora qui fait 2mm et aucun souci...

avec 3mm tu as déjà de la marge.

des photos du carnage :


PS : d'ailleurs si quelqu'un le nom de ce modèle, je suis preneur...
« Nous sommes dans la m*rde, mais ce n'est pas une raison pour la remuer.  »
Marcel Bigeard

« La fin de l’espoir est le commencement de la mort.  »
Charles de Gaulle

14 mars 2013 à 01:20:34
Réponse #3

Hurgoz


Alors, déjà: chapeau! Il y a derrière ton post, en plus du fait de vouloir te faire un nouveau couteau une vraie volonté de partage: avec un cahier de charges réfléchis, on peu commencer à discuter!  :doubleup:

Petites questions: tu évolues dans quels coin? Montagnes? Bord de mer? Forets en plaine? Car, selon le coin où tu as l'habitude de te balader, selon l'humidité, la présence d'eau salée, etc il te faudra choisir une lame plus ou moins résistante à l'oxydation. As tu déjà une idée?
Quelle (s) saison(s)? Là encore, si ton couteau est fait pour vivre à -20°C c'est pas pareil que s'il vit à 10°C ;)
Enfin, penses tu mettre un trou pour la dragonne ou est ce que tu ne t'en serres pas?

:)

Au plaisir de te suivre.

Hugo

@Moss: ton couteau, j'ai déjà vue cette forme de lame et de manche quelquepart, mais j'arrives pas à remettre le pied dessus, si sa me reviens, je t'envois :)
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

14 mars 2013 à 08:48:50
Réponse #4

Zecrow


Bon projet, je réfléchis justement aussi sur ce style de couteau...
Perso, je lui collerais quelques cm de plus (3 à 5) car j'ai des papattes assez grosses, mais à 20 cm c'est polyvalent et le fait de pouvoir bénéficier d'un four de trempe précis est un must.
4 mm d'épaisseur c'est bien (compromis solidité/masse), avec émoutures plates remontant haut et gardant une certaine épaisseur cependant au dessus du tranchant (solidité pour les travaux durs) qui serait rejoint en ogive (plus ou moins pointue selon l'usage prioritaire...).
Perso je ferais la lame plus large (35 voire 40 mm), pour avoir un angle principal d'émouture assez aigu et pour pouvoir ménager un semblant de garde pour l'index sur la plate semelle (sécurisant). Quelques rainures ou un quadrillage du dos en début de lame procure un appui du pouce antidérapant. Un petit contre tranchant non affuté peut servir de racloir et favorise la pénétration de la pointe sur une lame large.
Je ferais le mien en XC75, si bien traité c'est suffisamment dur et ça s'affute très bien. Par sécurité on peut envisager un revenu global pas trop chaud pour un tranchant dur (180-200°), suivi d'un revenu sélectif du dos au bleu pour avoir une lame incassable tout en gardant la dureté au tranchant.
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

14 mars 2013 à 08:50:34
Réponse #5

jeanluc


Tu es en train de réinventer le Fallkniven F1

14 mars 2013 à 09:10:20
Réponse #6

Zecrow


Tu es en train de réinventer le Fallkniven F1
Connais pas... Peu d'invention possible en coutellerie, depuis le temps que ça existe. Pour un cahier des charges donné, on va toujours tomber sur des designs similaires.  ;)
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

14 mars 2013 à 09:27:46
Réponse #7

jeanluc


Bonjour Zecrow
Mon message s'adressait à Piero ,ta réponse  a été envoyée pendant que je rédigeais la mienne

14 mars 2013 à 09:38:27
Réponse #8

piero


    Merci à tous pour vos réponses, je m'attendais pas à ça!!!

    Le chanfrein sur le dos de la lame, c'est bien pour le confort des doigts quand on pousse sur la lame avec le pouce par exemple. Ca arrondira les angles sur le dos.  A priori pour des chanfreins beaucoup plus bas à la puronvarsi, (ce que je ne ferais pas) on peut même gagner en capacité de coupe. On parle alors, de lame rhombique. Mais bon pour moi c'est du confort avant tout. Pour le firesteel je récupérerais une chute d'acier pour faire un grattoir.

    L'épaisseur peut évoluer aussi, mais je trouve une lame épaisse plus confortable pour le pouce. J'en discuterais avec Ben je pense, il connait bien mieux que moi les propriétés de cet acier. Sur ton mora l'émouture remonte peu, si je remonte jusqu'en haut avec le mien, je peut avoir quelques chose de très similaire au tien.

    Pour mon environnement, je suis à la campagne, c'est vallonné mais pas de la montagne. Et si je pars en vacances à la mer, je l'emmènerais avec moi donc il faut qu'il résiste un minimum à la corrosion. Pour autant je ne prendrais pas un inox mais un acier au carbone, s'il est bien poli et bien huilé ça fera l’affaire je pense.

    Pour les températures je n'y avais pas pensé! Il verra sans doute du chaud et du froid, donc -20° possible et -5 probable oui, et je m'en servirais l'été aussi.

    La dragonne je ne pense pas, je n'ai jamais essayé sur un couteau et puis le manche sera trop court pour en mettre une je pense.

    Pour la largeur je ne pense pas l'augmenter significativement à priori, je préférerais diminuer l'épaisseur à la limite. Je trouve une lame un peu plus maniable. C'est vrai qu'une garde est sécurisante, mais en travaillant bien la prise en main, je devrais avoir quelque chose de pas mal du moment que je ne pousse pas trop fort dans le bois avec la pointe (ce que je ne fais pas trop je crois).

    Pour le revenu sélectif ou voir la trempe sélective, j'en parlerais avec Ben, en plus c'est vraiment chouette une belle ligne de trempe!!!! :)

    C'est possible pour le fallkniven F1, c'est un petit couteau polyvalent mais relativement cher quand même ;D

    Un grand merci pour vos réponses  :doubleup:

Modif: pour le 115W8, c'est un acier assez peu connu, dur de trouver des infos sur le net et c'est vraiment une tuerie dixit Ben Cardoso et Achim Wirtz alors je leur fais confiance :)

Re modif: pour les quadrillages du pouce j'y pense aussi, je l'avais fait sur les premiers dessins, mais on verra un peu plus tard. Je trouve que c'est un peu agrssif pour le pouce sur la durée, donc j'y réfléchis.
« Modifié: 14 mars 2013 à 09:50:19 par piero »

14 mars 2013 à 10:18:48
Réponse #9

moss


tu as un bon compromis là ! par contre je doute qu'une trempe/revenu sélectif fasse une différence sur une lame aussi courte
« Nous sommes dans la m*rde, mais ce n'est pas une raison pour la remuer.  »
Marcel Bigeard

« La fin de l’espoir est le commencement de la mort.  »
Charles de Gaulle

14 mars 2013 à 11:12:51
Réponse #10

aliassteph


Le projet ressemble aussi au modèle SFS de Tony Lopes.

En photo sur le lien en dessous avec un F1.
Si ca peut t'aider!!!!

http://tonylopesblades.blogspot.fr/2010/01/sfs.html

.....Surement mon prochain couteau si je ne me lance pas dans un modèle perso comme toi
« Modifié: 14 mars 2013 à 11:21:39 par aliassteph »

14 mars 2013 à 13:38:56
Réponse #11

nésurlo


Hello,
personnellement, j'ai opté pour un compromis très agréable à réaliser et assez économique.

Il s'agit d'une lame de Mora carbone de 105 mm. Le manche est ici réalisé en frêne. Collage epoxy en général, j'ai commencé des essais au Sikaflex-colle et c'est pas mal non plus. Bref, pour un petit budget, je me retrouve avec un outil solide: une lame Mora qui a fait ces preuves et un manche sur mesure  ;)
il y a ceux qui ne rêvent plus, il y a ceux qui rêvent, et puis il y a ceux qui réalisent leurs rêves.
voyages-originaux.over-blog.com

14 mars 2013 à 13:43:32
Réponse #12

nésurlo


Pardon, mon post est limite HS... le plaisir de partager a pris le dessus.
il y a ceux qui ne rêvent plus, il y a ceux qui rêvent, et puis il y a ceux qui réalisent leurs rêves.
voyages-originaux.over-blog.com

14 mars 2013 à 14:25:42
Réponse #13

Hurgoz


Les gas, sans vouloir être méchant, on s'en cogne que le couteau, à la sortie, ressemble à un indus ou non: l'intéret c'est qu'il y a une vrai réflexion autour du besoin, et des solutions à y apporter, et non de s'inventer de besoins en fonction des couteaux.

Enfin, c'est mon point du vue.
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

14 mars 2013 à 14:26:38
Réponse #14

Zecrow


tu as un bon compromis là ! par contre je doute qu'une trempe/revenu sélectif fasse une différence sur une lame aussi courte
C'est vrai que c'est plus indiqué pour des grands "camps", et ici une épaisseur de 4 mm sur une lame plutôt courte, c'est déjà plus que solide, et avant de casser ça il faut y aller.
Cela dit, un revenu un peu plus poussé juste sur la pointe et sur le dos (perte de quelques points de dureté, effet ressort supérieur) peut à mon avis éviter des déconvenues en cas d'usage disons... un peu bourrin  ;# et ce sans perte de dureté au tranchant.
Les trempes sélectives, c'est surtout joli, mais personnellement j'aime autant avoir une lame trempée intégralement s'il s'agit de leur matraquer le dos et autres joyeusetés.
Certains couteliers comme FredM n'hésitent pas à faire de petits utilitaires dans une épaisseur d'acier encore plus importante (6 mm et plus !) car il sait d'expérience que certains utilisateurs ont des usages de leur couteau pas vraiment "prévus dans le manuel".

Pour une lame peu large comme sur le projet de ce sujet, je ne dépasserais guère 3 mm d'épaisseur.
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

15 mars 2013 à 12:05:27
Réponse #15

aliassteph


Pour le choix de l'acier, ça semble être un bon choix. Tu sais ou en trouver?
Une épaisseur de 4 mm me parait suffisant pour la longueur de la lame.
Perso, je ne suis pas trop pour le chanfreinage complet du dessus de la lame. Je serais plus pour une légère découpe striée au niveau de l'appui du pouce de manière a être bien calé ou juste des sties, possibilité de faire les stries en bout de manche et non sur la lame selon le type de manche que tu fais. Ensuite je laisserai une longueur de 2cm avec les bords droit( ca permet du coup d'avoir une petite partie grattoir) et finir avec les bords arrondis jusqu'au bout de la lame, notamment a partir de la longueur de ton pouce en position le long de la lame, couteau en main.
 Tu peux aussi n'effectué qu'un chanfrein sur le coté que tu utilises le plus, a savoir que pour mon utilisation, étant droitier, quand j'ai besoin de pousser sur la lame pour du travail de précision, le couteau étant toujours dans la même position a savoir incliné sur le coté gauche pour pouvoir pousser sur la lame  un chanfrein coté droit peut suffire. Éventuellement a tester sur un proto...
Pour le manche, tu as déjà une idée de la conception? Plutot recouvrant complet comme le F1 (semelle visible juste au bout et caché par le manche tout le long)  ou avec des plaquettes?(semelle visible) Collées, rivetées, vissées. En bois,corne, G10, micarta?
Pour le tranchant convexe  :doubleup:


21 mars 2013 à 22:51:05
Réponse #16

piero


    Alors l'épaisseur sera à priori de 3.2 mm! Je vais sûrement me fournir chez Ben Cardoso, qui a été très sympa de me le proposer :)
Pour le chanfreinage on verra,  de même que pour les stries. D'ailleurs ce srea peut être des stries sur le chanfrein au début de la lame. Mais à priori j'oublie le fait d'avoir un angle utilisable sur le dos de la lame, j'ai vraiment envie de tout arrondir.

    Je vais me faire un grattoir pour firesteel dans une chute de métal afin de compenser le dos inutilisable!

Pour le manche, c'est en étude, j'ai déjà fait quatre maquettes en bois et ça ne me convient toujours pas complètement. Je veux vraiment un truc qui tombne bien dans la main! Mais j'y arriverais  >:( Il y a une contrainte: faire le manche le plus petit possible afin d'avoir un couteau de 20 cm (qui rentre dans le four de Ben).

Sinon le projet est un peu en stand bye car on m'a prêté une vieille forge depuis aujourd'hui et je vais en profiter au maximum! Je suis comme un gamin à tapper sur des clous, c'est vraiment génial  ;#

23 mars 2013 à 17:26:01
Réponse #17

aliassteph


Pour le manche, si tu n'a pas des pognes de bûcheron, tu dois pouvoir arriver a un manche assez court sans trop d’inconvénient. C'est mon cas.....Tu peux aussi partir sur des essais avec de la pâte a modeler que tu sers dans ta main pour prendre l'empreinte comme si tu tenais un couteau et ainsi pouvoir définir l’épaisseur et la forme des plaquettes la mieux adapter... Ça peut aider et faire gagner du temps...
Amuses toi bien avec ton super jouet.....

23 mars 2013 à 19:36:42
Réponse #18

Gros Calou


Excellent  ;) La deuxième et dernière esquisse  :love:

Si tu veux du bois, j'en ai qui vient de chez Rémy B.

Bon tu va avoir droit à ça ressemble à ci, ça ressemble à ça (Tony, Fred M etc...), bullshit, c'est ton projet, il ressemble à ce que tu as entre les étiquettes et à rien d'autre.

J'ai hâte de voir le schlass fini  :up:

23 mars 2013 à 23:02:52
Réponse #19

piero


Pas bête la pâte à modeler, j'en ai pas chez moi, mais j'avais testé au papier d'alu, c'était pas mal. Je vais rééssayer!

Merci Gros Calou, :) pour l'instant j'ai ce qu'il faut en bois ramassé en randos! Mais l'intention me touche! Et puis il vient pas de n'importe où le bois là!  :)

24 mars 2013 à 11:10:40
Réponse #20

Zecrow


Il y a une contrainte: faire le manche le plus petit possible afin d'avoir un couteau de 20 cm (qui rentre dans le four de Ben).
Tu pourrais gagner en longueur de lame (disons 12 cm) sans sacrifier la longueur de manche ni le principe plate-semelle et en restant dans ton devis de longueur d'acier, en faisant une plate-semelle interrompue, qui ne va pas jusqu'au talon du manche. Le seul inconvénient que je vois est que tu ne peux plus bâtonner le talon comme sur un vrai plate-semelle (est-ce bien utile ?) mais en contrepartie tu gagne un peu de poids.
Si cette semi-plate semelle fait les 3/4 du manche et est collée/rivetée, il n'y a aucune de perte de solidité.
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

24 mars 2013 à 11:56:50
Réponse #21

Outdoorsman


Ton cahier des charges et ton design me font penser au Bushcrafter de Didier Puls :
http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,30015.msg301488.html#msg301488
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

24 mars 2013 à 18:23:38
Réponse #22

Gros Calou


Pas bête la pâte à modeler, j'en ai pas chez moi, mais j'avais testé au papier d'alu, c'était pas mal. Je vais rééssayer!

Merci Gros Calou, :) pour l'instant j'ai ce qu'il faut en bois ramassé en randos! Mais l'intention me touche! Et puis il vient pas de n'importe où le bois là!  :)

Gaffe, ton bois de rando, n'est pas stabilisé, moi ce que je te propose, c'est gratos hein !
Si tu n'as pas de pâte à modeler, une bonne terre glaise, argile, boule d'alu (Anke pratique comme ça) fera l'affaire  ;)

25 mars 2013 à 19:06:49
Réponse #23

Anke


Un reste de pates que tu poses sur la semelle ( enveloppée de film alimentaire), tu ré-enveloppes le tout de film alimentaire, tu serres dans ta main et tu poses sur le radiateur. Faut que ça sèche... Après tu découpes au cutter ce qui dépasse. ;)

27 mars 2013 à 08:04:21
Réponse #24

piero


Merci pour vos techniques  :up:

Mon bois de rando n'est pas stabilisé, mais il était mort sur pied, et a un an de séchage, j'en ai utilisé pour pas mal de bricolages, dont le couteau qui a rendu l'âme (lame ;D), Pour le projet, je vais sûrement le faire avec mon bois, au pire si ça bouge je n'hésiterais pas à te mp ;)
Et puis après le premier je vais y prendre gout donc on verra pour un deuxième ;D
C'est du stabilisé à la résine époxy?


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité