Nos Partenaires

Auteur Sujet: Les tiques et la maladie de Lyme  (Lu 178732 fois)

09 juin 2008 à 09:30:46
Réponse #75

k9


Oki Manu...j'en ai jamais eu sur moi...mais sur mes chiens je procède de cette façon...par contre plus la tique se sent touchée plus elle enfonce son rostre...
@+

09 juin 2008 à 09:55:29
Réponse #76

ionos


Citer
La pince fine peut te servir à retirer une écharde, une épine, un dard d'abeille, un corp étrangé dans l'oeil en cas extrème et avec un miroir. La pince fine est en métal, tu peux la stériliser à la flamme.
Des points tout à fait valides je l'avoue.

Citer
A priori, compte tenu qu'il s'agit la d'une infection et non d'une envenimation, je pense que l'utilisation d'une pompe à vennin ne diminue pas le pourcentage de chance d'avoir été contaminé.
Même si ce n'est pas une envenimation, les bactéries sont contenues dans la salive de la bestiole et se propagent ensuite dans le sang. Il est peut être possible d'aspirer la salive ainsi qu'un peu de sang avec l'aspi-venin ? Ca devrait retirer un bon nombre de bactéries.
Après est ce que c'est vraiment nécessaire quand on a du désinfectant avec soi ? (quand on en a pas c'est probablement mieux que rien, mais par analogie, ça reviendrait à filtrer de l'eau, la faire bouillir, et rajouter du chlore dedans. C'est peut être draconien ?

Aussi, plus tôt dans le sujet, il a été dit que recouvrir la tique de boue la tuait. J'ai déja lu ça quelque part, mais je n'ai pas pu trouver de confirmation. Si la tique peut survivre à la noyade dans l'eau, pourquoi est ce qu'elle ne survit pas à la "noyade" dans la boue ?
« Modifié: 09 juin 2008 à 10:02:26 par ionos »

09 juin 2008 à 11:20:04
Réponse #77

mad


Une goutte de superglue (Cyanolit), je ne connais aucune tique qui apprécie longtemps. Et après, tu retires en bloc. En plus, la cyano peut servir à refermer une plaie :)

Moi, je ne suis pas phobique, je les retire avec les ongles, et je vérifie au bout de quelques jours que je n'ai pas une auréole blanchâtre qui s'élargit à partir du point de piqure, et cela que ce soit en Europe ou dans la jungle ;)

09 juin 2008 à 11:54:19
Réponse #78

DavidManise


Attention...  la superglue, comme l'éther, le parfum, l'iode, etc ont pour effet, parfois, de faire "gerber" la tique dans la plaie, ce qui est largement contre-productif puisque la plupart des bactéries trimballées par la tique sont situées dans son intestin et dans ses glandes salivaires. 

Il vaut mieux laisser la tique en place une heure de plus, le temps de trouver le bon outil, et de la tirer mécaniquement sans qu'elle ne vomisse ou recrache une partie du sang dans le trou qu'elle s'est fait... 

Ensuite on désinfecte bien, on se lave les mains, on lave l'outil... 

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

09 juin 2008 à 17:22:22
Réponse #79

mad


Attention...  la superglue, comme l'éther, le parfum, l'iode, etc ont pour effet, parfois, de faire "gerber" la tique dans la plaie, ce qui est largement contre-productif puisque la plupart des bactéries trimballées par la tique sont situées dans son intestin et dans ses glandes salivaires. 

Il vaut mieux laisser la tique en place une heure de plus, le temps de trouver le bon outil, et de la tirer mécaniquement sans qu'elle ne vomisse ou recrache une partie du sang dans le trou qu'elle s'est fait... 

Ensuite on désinfecte bien, on se lave les mains, on lave l'outil... 

Pas faux :) ; mais il arrive sur le terrain que ces bonnes pratiques ne soient qu'un doux rêve  :'(
La désinfection post arrachage est un bon geste systématique, mais a-priori inutile dans ce cas précis vu le temps de survie au sec des bactéries en question. Par contre, ne pas se priver de bien écrabouiller la tique (résistante), pour l'empêcher de sévir à nouveau -  même si elle fait son boulot de tique ;) ...

09 juin 2008 à 17:31:45
Réponse #80

DavidManise


Vrai.  Mais bon c'est rare qu'on ne puisse vraiment pas l'arracher correctement ou, à défaut, la scalper. 

Voici quelques trucs que j'ai utilisés et qui ont fonctionné :

- pince à épiler d'un couteau suisse, limé en biseau
- pince à épiler d'un couteau suisse
- pince à échardes "uncle bill's sliver gripper" (ma préférée :love:)
- pince à épiler d'un leatherman Micra tout récemment
- crochet à tiques
- deux aiguilles de pin sèches utilisées comme un étau
- du fil dentaire noué autour (sur une grosse)
- un couteau (faute de mieux je l'ai carrément rasée tout près de la peau, la tique, ensuite j'ai viré en grattant bien le rostre qui était coincé dedans et j'ai bien désinfecté avant, pendant et après)

Jusqu'à présent, pas eu trop de souci. 

Moi aussi j'écrabouille les tiques après, mais c'est plus par veangeance gratuite parce que je doute que d'en tuer une fasse significativement diminuer le risque ;)

Mais effectivement, le plus important n'est pas de bien désinfecter, mais bien d'enlever la tique rapidement et sans la faire cracher/gerber.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

09 juin 2008 à 23:13:23
Réponse #81

k9


Bsr,
Lorsque je travaillais à la ferme, je récupérais les tiques des vaches, je les conservais dans une boite de conserve et hop grillées sur le gaz.

Ces saletés >:(

Maintenant je les écrase à fond :)
@+

23 juin 2008 à 13:27:18
Réponse #82

kikou92


Salut à tous,

Je vous fais part de mon expérience...récente
Samedi, je suis allé faire une balade en forêt avec mes deux petits (18 mois et 3 ans).
En fin d'après-midi, après le bain, examen général : je vois une tique de 2 mm sur la fesse de mon fils (elle était bien au chaud dans la couche) et deux autres, pas plus grosse, sur ma fille : une entre les orteils et une autre sur le crâne, dans les cheveux.

pince à épiler (je retrouvais plus mon tire-tique vert) - saisie de la tique au plus près de la peau sans serrer pour ne pas l'exploser - dévissage en tirant doucement : 2 sur 3 sont venues, la dernière a laissé sa tête ; c'était celle qui était sur le crâne, au milieu des cheveux. J'ai du serrer un cheveu en même temps avec la pince, ca a rippé.

J'essaie d'enlever la tête avec la pince, rien à faire, je prends la pince à épiler "uncle bill's sliver gripper", j'y arrive, ça saigne un peu, il reste quelques déchets.

Puis désinfection des 3 morsures à l'alcool.

Dimanche matin, par acquis de conscience, je consulte le médecin de garde : prescription d'antibio d'office car l'éryhtème rouge ou la fièvre n'apparaissent pas systématiquement. "On ne prend pas le risque avec vos bout'chous" me dit le médecin.

En revanche, qd je lui ai raconté la méthode d'extraction, il m'a conseillé l'éther !!!!! Je lui ai renvoyé directement l'explication de la régurgitation, qu'il a acceptée. Ma BA du jour...

- On voit donc que les médecins ne sont pas au courant des pratiques à éviter  :down: (Le ceets devrait aller voir les responsables de la formation en médecine  ;))
- Qu'ils prescrivent des antibios  ;)
- Il faisait super chaud samedi, je me voyais pas sortir mes gamins emmitouflés, et bien j'y repenserai à deux fois la prochaine fois  :-[. Comment vous faites, vous ?
- On trouve tout et n'importe quoi sur le net (ma femme n'a pas arrêté de flipper ce we en lisant les posts des uns et des autres, les avis contradictoire...); Vivement la diffusoin de l'article du ceets.
- David, tu ne précises rien quant au "dévissage" dans ton texte http://www.davidmanise.com/textes/tiques_lyme.php, ça manque je trouve car cela suscite débat, surtout que les modes-d'emplois des tire-tiques mentionnent souvent le dévissage.
L'étouffement avec l'huile aussi...

Question : quand on écoute les médecins, il faudrait prendre des antibios "au cas où" à chaque fois qu'on a une tique sur soi ??? :o  C'est un peu fort qd même...

Merci d'avance pour vos réponses

A+
Alexis



23 juin 2008 à 13:34:17
Réponse #83

DavidManise


Salut,

Le dévissage, moi sans déconner j'ai jamais vu d'avantage.  J'ai toujours tiré en ligne droite dans l'axe et sans donner de coup sec.  La peau s'étiiiiiiiire puis clounch.  Le rostre sort.  Et on a un petit parasite bien frustré dans la pince ;D

Désinfection à l'alcool : PAS SUFFISANT A MON AVIS !!!  Biseptine, Hexomidine...  en quantité et en faisant bien pénétrer.

Pour ce qui est des antibios systématiques...  si la tique a été retirée dans la même journée, bof...  les risques, selon mes docs, sont minimes...  surtout si on désinfecte bien.

La noyage dans l'huile et tout : pas bon non plus.  Parfum, alcool, bétadine, huile camphrée ou pas, éther...  C'EST PAS BON.  Il faut arracher la tique mécaniquement, en pincant bien fort au plus près de la peau et en tirant droit dans l'axe d'implantation, avec une traction progressive bien droite et sans brusquer les choses. 

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

23 juin 2008 à 14:14:13
Réponse #84

jerome13


Ben voilà, j'me coucherai moins con ce soir! J'ai très souvent des tiques, et j'ai jamais désinfecté... j'arrache puis c'est bon ainsi! Je ne savais pas trop si c'était utile (jeunesse insouciante lol), enfin, j'ai encore rien choppé jusqu'à maintenant (je retire les tiques assez rapidemment, ce qui doit jouer aussi).

23 juin 2008 à 16:17:09
Réponse #85

manu3259


Concernant la réaction de ton médecin, kikou92, je trouve que donner des antibiotiques systématiquement en cas de morsure, c'est pas terrible.
C'est pas anodin d'être sous antibiotiques. Moi mon médecin à qui j'avais montré une morsure qui avait laissée une trace style piqure de moustique 15 jours après que je l'avais arrachée, il m'a dit, "il n'y a pas d'érythème, pas d'antibiotiques".
Mon gamin a déjà eut une tique, je l'ai tout de suite remarqué et arraché avec les ongles sur place (c'était une petite et il ne l'avait pas depuis plus de 5 min, sinon j'aurais pris une pince a épiler). Sinon après chaque sortie en rentrant je l'examine pour vérifier.
Sinon pour le dévissage je sais pas, en tirant droit j'ai l'impression qu'il y a moins de risque de décapiter la tique, je me trompe peut être. ::)
"Les primevères et les paysages ont un défaut grave: ils sont gratuit. L'amour de la nature ne fournit de travail à nulle usine" Aldous Huxley

23 juin 2008 à 17:11:40
Réponse #86

kikou92


Concernant la réaction de ton médecin, kikou92, je trouve que donner des antibiotiques systématiquement en cas de morsure, c'est pas terrible.
C'est pas anodin d'être sous antibiotiques.

ben moi je trouve qd même que c'est pas anodin de choper la maladie de Lyme... Mais je trouve aussi que prescrire systématiquement des antibios à chaque morsure, c'est n'importe quoi. On n'est pas sorti... :o

Disons que sur ce coup-là, c'est une première pour nos enfants, ça nous rassure... On est sensé commencer le traitement ce soir pour une semaine, on va en rediscuter.

En revanche, je note : l'alcool ne suffit pas, il faut un antiseptique ! C'est ce qui contribue à faire pencher la balance du côté des antibios pour cette fois-ci.

bref, grace à ces échanges, je retiens la "désinfection" et "l'extraction mécanique en douceur tout droit".

Hé, merci à tous  :doubleup:

A+

Alexis

23 juin 2008 à 17:13:40
Réponse #87

DavidManise


T'as raison.  Les petites font plutôt pop.

David ;D
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

25 juin 2008 à 21:23:13
Réponse #88

ionos


Bonjour,

Un peu plus tôt dans le sujet, quelqu'un a mentionné que les tiques étaient tuées lorsqu'on les recouvrait de boue. Mais si les tiques sont capable de résister à la noyade dans l'eau, alors pourquoi est ce que la boue arriverait à en venir à bout ?

Et quand on est tout seul, comment faire pour se débarasser des tiques qui se seraient installées dans des endroits difficile d'accès (dans les cheveux, la nuque, le dos, la raie des fesses.....etc) ? Est ce qu'on est condamné à courir le risque d'une infection par la maladie de lyme ? (dans le cas ou on ne pourrait pas revenir à la civilisation suffisamment tôt pour faire un check up et prendre des antibios)

25 juin 2008 à 21:30:37
Réponse #89

DavidManise


Je pense pas que la boue ne les tue...  j'ai besoin de preuves là.

Sinon pour checker les endroits difficiles, un petit miroir est indispensable.  D'ailleurs c'est pour ça notamment que je conserve une boussole de type silva ranger avec miroir.  Ca m'évite de devoir demander aux stagiaires si j'ai pas une tique derrière les c*u!lles ;D

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

25 juin 2008 à 21:47:46
Réponse #90

Olcos


Mes petits retours :

Je prefere la pince a tique a la pince a epiler. Non pas que la rotation soit plus efficace que la traction (c'est kif kif selon mon ressentit). Par contre la pince a tiques ne pince pas la peau ou les poils, et ca c'est tres tres pratique quand on se decouvre une tique... Enfin vous voyez ou... :blink:
"Le chien apprend à l'enfant la fidélité, la persévérance... et l'obligation de tourner trois fois sur lui-même avant de se coucher."

Robert Benchley

25 juin 2008 à 21:54:30
Réponse #91

DavidManise


Ah ouais toi aussi t'es bien poilu autour de l'anus alors ? ;D

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

25 juin 2008 à 22:09:35
Réponse #92

cubitus


Pas d'accord pour mettre systématiquement sous antibio suite à une morsure de tique...  >:(

C'est le même type de médecin qui met sous antibio pour un rhume, au cas ou ça tourne à la méningite !  :glare:

Moi aussi j'aime bien le "dévissage" des tiques, j'ai l'impression de mieux y arriver ainsi. Au dernier stage avec mes élèves, j'en ai enlevé tous les jours entre 5 et 10... et pas une seule de loupé.   ::)  La pince à épiler du couteau suisse est idéale pour ça, je trouve.
La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps.
Proverbe chinois

27 juin 2008 à 17:20:32
Réponse #93

jotun


J'ai trouvé ce site sur les tiques et la maladie de Lyme:
http://www.francelyme.fr/

 :)
no future

01 juillet 2008 à 17:56:15
Réponse #94

ionos


Citer
Sinon pour checker les endroits difficiles, un petit miroir est indispensable.

Mais dans le cas où l'endroit serait vraiment difficile d'accès (par exemple entre les homoplates ou dans les cheveux ) comment se débarrasser de la tique ?

Est ce que prendre un bain de fumée à un quelconque effet sur elles ?

Apparemment les tiques vivent dans les régions tempérées, du coup est ce qu'en les soumettant à des températures soit bien chaudes ou bien froides on peut s'en débarasser ? En s'approchant très près d'un feu sans la bruler, en mettant de la neige dessus... ?

01 juillet 2008 à 18:35:02
Réponse #95

Pierrot


Citer
en mettant de la neige dessus... ?

S'il y a de la neige, il ne devrait pas y avoir de tiques....

Et je ne crois pas que la chaleur les fasse lacher ( mais je n'ai jamais essayé ) quand je chope des tiques, je les arrache avec mes petits doigts musclés et je passe un coup de bétadine si c'est à la maison, sinon, ça reste comme ça, je me souviens que j'ai été piqué et à quel endroit au cas où...

Un système que j'ai vu sur le net et qui fut évoqué ici aussi, c'est de prendre un fil fin et solide et de faire un noeud sous la tique à ras de la peau, on serre et on tire.

01 juillet 2008 à 18:53:42
Réponse #96

Kilbith


  ::)  La pince à épiler du couteau suisse est idéale pour ça, je trouve.

+1

Le sak c'est indispensable ne serait-ce que pour la pince utile pour les tiques et les échardes. Pour les porteurs de lunette, il est aussi intéressant d'ajouter un petit tournevis dans le tire bouchon pour réparer les lunettes....
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

01 juillet 2008 à 18:57:11
Réponse #97

Sanjohn


Bonjour,

voici une méthode que se pratique en Sibérie (et en Yakoutie plus particulièrement / et certainement ailleurs dans le monde) pour défaire les tiques, technique que je pratique moi même quand il le faut :

1)On arrache la tique avec son ongle, sa petite pince ou deux aiguilles mise côte à côte pour faire une pince...bref adapta in situ!
2)On pratique immédiatement une petite incision d'un centimètre verticalement et on presse autour pour faire une saignée
3)On rince avec de l'eau (ou de la vodka!) abondamment (on prend une bonne gorgée de vodka après*  :lol: )
4)On prend un stick de bois sec de 5mm environ (du pin) qu'on brule jusqu'à obtenir un bout incandescent bien orange qu'on appliquera directement sur la plaie et autour de la plaie et en appuyant bien sur 1 bon millimètre au moins jusqu'à cautérisation totale de la plaie.
5)On peut appliquer au besoin une jeune feuille de plantain mâchée sur la plaie pour aider à la cicatrisation et comme anti-brulure.
6)On nettoie bien tout ses ustensiles après opération. (lame de couteau passée à l'eau puis stérilisé à la flamme par exemple).

ça picote légèrement...quelques jours plus tard, on a une belle croute qui tombe...

Je ne sais franchement pas ce que ça vaut sur un plan médical occidental, mais je pense que c'est une bonne technique de survie anti tique quand on a rien d'autre sous la main. Je le redis donc : c'est une technique de "survivalisme".

Amicalement, Sanjohn (C.John)

Une question : quels sont les dangers à laisser la tiques faire sa besogne jusqu'au bout et de la laisser tomber?


Un modèle de pince à tiques en vente en pharmacie 4,50€.  :up:

* : bon pour la vodka, c'est bien sûr de l'humour en jouant sur le stéréotype classique du russe qui boit. nota, je ne bois pas du tout...Quoique, la vodka peut servir d'anesthésiant et de désinfectant sur le tas...:lol:  :lol:  :lol:

01 juillet 2008 à 19:00:27
Réponse #98

Pierrot


Citer
Une question : quels sont les dangers à laisser la tiques faire sa besogne jusqu'au bout et de la laisser tomber?


Ben c'est le sujet de ce fil, il n'y a aucun danger à se faire piquer par une tique, sauf si celle ci est porteuse de la maladie de Lyme, ou de la pyroplasmose.

Sont féroces les tiques Yakoutes..... :o

01 juillet 2008 à 19:04:02
Réponse #99

Sanjohn


Ben c'est le sujet de ce fil, il n'y a aucun danger à se faire piquer par une tique, sauf si celle ci est porteuse de la maladie de Lyme, ou de la pyroplasmose.

Sont féroces les tiques Yakoutes..... :o

Pour ma question : le danger vient du fait qu'elle relâche de mauvaises bactéries etc souvent en l'arrachant. mais qu'en est il à la laisser pomper puis tomber tout seul? Y'a t-il un rejet également?

Pour les tiques yakoutes : bah oui, faut bien ça hein, mieux vaut prévenir que...non mieux vaut prévenir!

Amicalement, Sanjohn (C.John)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité