Nos Partenaires

Auteur Sujet: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?  (Lu 22124 fois)

03 novembre 2005 à 13:30:02
Lu 22124 fois

Ancien forum



Posté par DavidManise

Salut...

Je reviens de bladeforums où il y a un débat assez chaud à propos de l'irrigation des plaies et de l'utilité (ou pas) de l'iode ou d'autres antiseptiques locaux.

http://www.bladeforums.com/forums/showpost.php?p=3352976&postcount=63

Pour résumer, le mec (chirurgien spécialisé dans le traitement des plaies) dit :

- le top pour nettoyer une plaie, c'est le sérum physiologique (eau stérile à 9g par litre de NaCl).

- l'iode aggresse le site de la plaie, et ralentit la guérison, tout en augmentant le risque d'infection car : 1) il est impossible de stériliser complètement la plaie de toute manière,  2) inhibe le fonctionnement local du système immunitaire...

Bref, le but c'est de diluer le mal sans freiner les défenses naturelles du corps...  

Des avis là-dessus ?

Ciao ;)

David

03 novembre 2005 à 16:22:49
Réponse #1

Ancien forum



Posté par James

C'est ce que j'en avais entendu, faire pisser le sang, laver a l'eau sterile ou eau savoneuse c'est le mieux.
Moi je rince souvent au robinet, ce qui par ici est suffisement sur.

Maintenant, ca depends de ce qui t'as ouvert, et des conditions, faut faire un choix entre antiseptie et vitesse de cicatrisation, paix de l'esprit et future gangrene.

L'iode, les huiles essentielles trop alcoolisees (bush tea tree pur), l'alcool, l'ether, l'eau oxygenee,  detruisent la partie exposee des cellules, donc ca aide pas a une cicatrisation immediate.

Ps: je ne lis pas bladeforums ;-)

Puis l'experience du blabla en ce forum me force a dire que etant donne que c'est votre corps vous faites comme vou voulez.  :-/

03 novembre 2005 à 17:32:22
Réponse #2

Ancien forum



Posté par DavidManise

Citation de: James link=1131021002/0#1 date=1131031369
C'est ce que j'en avais entendu, faire pisser le sang, laver a l'eau sterile ou eau savoneuse c'est le mieux.
Moi je rince souvent au robinet, ce qui par ici est suffisement sur.

Maintenant, ca depends de ce qui t'as ouvert, et des conditions, faut faire un choix entre antiseptie et vitesse de cicatrisation, paix de l'esprit et future gangrene.

J'aurais tendance à penser la même chose.  

Même, du genre : nettoyer à l'eau (idéalement stérile, mais sinon tant pis) les plaies très sales (boue, rouille, débris et corps étrangers divers) PUIS désinfecter si nécessaire.

Mais quelles plaies désinfecter ?  Surtout les plaies profondes.  Les infections sur des plaies superficielles sont plus faciles à soigner et les conséquences sont moins graves.  Dès qu'on touche à de gros vaisseaux, ça tourne vite en scepticémie, et là c'est gravissime.  Idem si c'est proche du centre vital : je désinfecte, quitte à mettre un peu plus longtemps à cicatriser.

Aussi : on ne referme PAS une plaie infectée ou sale.

Sinon, tafdak pour blaguesforum.  Le niveau de bruit, même dans les fils sans digressions, est assez impressionnant.  Je jette un oeil là-bas seulement quand je suis bloqué à la maison avec un fils malade (angine) qui dort toute la journée ;)

Ciao !

David

03 novembre 2005 à 18:37:59
Réponse #3

Ancien forum



Posté par guillaume

alors là je ne vois pas du tout ce qu'il faut faire :-/
Je que je fesait jusqu'à maintenant c'était de désinfecter à l'iode et ensuite de mettre un pansement (liquide). C'est bien ou pas?
Je n'ai jamais eu de très grosse plaie ou je devais allé à l'hopital. ET je crois que si on en a une, ya pas photo, il faut y allé ::)!
merci!

03 novembre 2005 à 19:25:41
Réponse #4

Ancien forum



Posté par survivalfred

Bon, au boulot  ;)

Irrigation Vs. Désinfection ... donc dans ce sujet je ne parlerai pas de "fermeture" de plaie (suture, colle, agraphes ...)

Dans l'absolu si la plaie vous paraît grave (profonde, hémorragique, montrant des tendons, vaisseaux, cartillages, os ou organes internes ...) on arrose de liquide physiologique, on couvre d'un tissu de préférence strérile et on file aux urgences ou chez le médecin le plus proche (ou on appelle l'ambulance ou l'hélico ! ).

Si elle est mal placée (mains, visage, cou ... ) on la montre à un médecin ou aux urgences !

Maintenant pour les autres types de plaies et si vous vous sentez capable de la soigner vous même voilà quelques notions de soins de plaies:

Bon, premièrement le choix des produits :

On oublie pour la désinfection des plaie fraîches ou ouvertes tout ce qui est agressif (alccol, teinture alcoolisée ...) : ça nique les cellules souches des plaies bourgeonnantes.

On oublie le bon mercurochrome bien rouge de nos grands-mères : parfait pour dissimuler les signes d'infection (robor, dolor, tomor = rougeur, douleur, induration)

Pour la désinfection on utilise un désinfectant acqueux, pour moi le meilleur est l'ISOBETADINE dermique mais disons que l'HIBITANE Acqueux est correcte aussi.

Seule exeption, les toutes petites égratignures et plaies très superficielles qu'un petit coup de lingette alcoolisée suffit à désinfecter.

Deuxièmement le type de plaie :

La plaie bien nette d'un objet tranchant, précise, PROPRE mais non profonde (moins de 5mm) et n'étant pas mal localisée (mains, gorge, yeux muqueuse...): là, pas de problème, on rince (liquide physiologique ou eau), on sèche et on tanponne avec le désinfectant choisi, on couvre et voilà !

La plaie nette mais sale : terre,boue, sang de poisson ... on lave à l'eau et de préférence au savon doux (Sanex, savon de marseille...) puis on sèche et on applique le désinfectant et on couvre.

Plaie étendue et sale, du genre chute en VTT sur un sol de gravillons, peau arrachée sur 10x15cms et pleine de gravillons ... ça, ça fait mal ... on enlève aux ciseaux à iridectomie ou a dissection (ou aux ciseaux de SAK) les morceaux de peau qui "pendent", on lave à grande eau et on enlève tout corps étrangers soit en irrigant abondament la plaie soit avec une petite brosse douce ... puis on rince au physio et on applique le désinfectant et on couvre.

Plaie peu étendu mais profonde (style un beau clou dans la cuisse) on elève le clou, on irrigue à la seringue avec du physio ou 50% physio+50% Isobétadine dermique, le mieux est d'alors mettre un drain : soit une mèche en gaze stérile que l'on change toutes les 24 heures.

Plaie de friction et ampoule (cas classique chez les pieds tendres) : moi, je perce l'ampoule, je vide le liquide s'il y en a, je désinfecte à l'Isobétadine et je couvre. Si la peau se détache, je découpe toute la peau, je tamponne à l'Iso et je couvre ... Si j'en dispose de Compeed ou de Comfeel j'en utilise mais je ne trouve pas que ce soit la panacée ... une compresse + du Méfix ça marche pas mal, une compresse + du DuckTape ça marche aussi !

Cas particuliers :

La plaie à bcp de chance de s'infecter ; j'utilise une pommade de type antiseptique/antibiotique de type Bactroban, voir antiseptique/antibiotique/cicatrisante de type Polyseptol.

Pour les brûlures simples : soit Isobétadine dermique + Isobétadine Tulle OU phsysio + Biogaze OU physio + pommade Flammazine (attention la Flammazine contient des ions d'argent elle ne doit en aucun cas être laissée à l'air libre et encore moins au soleil, vous aurez alors un beau tatouage au nitrate d'argent !).

En résumé :

L'irrigation sert soit à nettoyer une plaie superficielle soit à drainer et nettoyer une plair profonde et étroite. La désinfection est réalisée afin de permettre à la plaie de cicatriser et d'empècher le dévelloppement d'une flore pathogène entrainant une infection.
 
Les règles à suivre :

1) nettoyage de la plaie
2) désinfection
3) couverture pour éviter la colonisation par des agents pathogènes

Bon, j'espère que j'ai été assez complet sans être trop compliquer ...

@ +

Fred

[size=10]Attention, ce sont mes techniques, si vous les utilisez, vous le faites sous  votre propre responsabilité et à vos risques et périls, je donne ces infos en toute bonne fois mais à titre informatif seulement ... bref, je refuse d'être considéré comme responsable de ce qu'il peutarriver à qui que ce soit utilisant ces infos ! [/size]

03 novembre 2005 à 20:24:27
Réponse #5

Ancien forum



Posté par guillaume

Citation de: survivalfred link=1131021002/0#4 date=1131042341
Pour la désinfection on utilise un désinfectant acqueux, pour moi le meilleur est l'ISOBETADINE dermique mais disons que l'HIBITANE Acqueu est correcte aussi.
alors j'ai pas tout saisi :-[, ça marche avec de la bétadine?
Bon sinon les lingette d'alcool ça le fait aussi? si j'ai bien compris :)

pour le texte: amen ;D un trucs digne d'être dans les livre à mon avis :o
Je ne sais vraiment pas ce que je ferai sans toi :-/, je dois bien avouer que je t'ai piqué pas mal de tes idées ;D
a+

03 novembre 2005 à 20:51:12
Réponse #6

Ancien forum



Posté par DavidManise

Citation de: guillaume link=1131021002/0#5 date=1131045867
alors j'ai pas tout saisi :-[, ça marche avec de la bétadine?
Bon sinon les lingette d'alcool ça le fait aussi? si j'ai bien compris :)

Guillaume : LIS ce que le monsieur a écrit.

Il a dit de l'ISObétadine, et il a dit que les lingettes d'alcool ça le faisait pour les petites égratignures :(

Ça m'inquiète...

David

03 novembre 2005 à 21:04:50
Réponse #7

Ancien forum



Posté par guillaume

ISO/bétadine c'est presque la même écriture donc je pensais que ça pouvait avoir un contenu similaire donc les mêmes propriétées. Mais ok j'ai compris c'est pas la même chose ;)
a+

03 novembre 2005 à 22:58:03
Réponse #8

Ancien forum



Posté par Maximil

Tafdak sur ce qu'à dit Fred, pas grand chose à rajouter si ce n'est (et je vais aller en contre sens de ce que j'explique le reste de mes posts sur ce forum à savoir le principe de précaution).

Si à chaque fois que vous vous faites une petite coupure, vous désinfectez, le corps ne va pas s'habituer à lutter (un peu comme des médicaments à chaque fois que l'on commence à être malade). Personellement, je ne désinfecte pas ni même ne fait pisser quand c'est :
un piqure (aiguille)
Ecorchage (branche, ronce) léger
coupure (couteau..)
Je tamponne pour éviter de mettre du sang partout et c'est tout: mon corps fait le reste.

MAIS: ca veut dire que:
1) Je suis capable de connaitre (par la formation) et de sentir (par l'experience) si une plaie est suffisament légère ou non pour la laisser telle quelle.
2) Je ne fais cela que sur des plaies PROPRES ! Sinon je fais au minimum saigner.
3) Je surveille réguilièrement l'évolution (cicatrisation ) de la plaie.

Experience: une fois je me suis piqué avec l'épine d'un arbuste. Pas grand chose, donc je n'ai rien fait. Mal m'en a pris ce jour là: autour de la piqure s'est créé un rond blanc d'un bon cm de diamètre, le doigt a gonflé un peu, mais surtout, gros mal de tête et fièvre une heure plus tard peut être, pendant quelques heures. Et puis tout est parti peu à peu en fin de journée. Donc rappel:
la prudence est la mère de la sûreté.

Les plaies avec de la boue, du sable ou du gravier: je désinfecte toujours énormément, mais si elles sont légères.

03 novembre 2005 à 23:20:16
Réponse #9

Ancien forum



Posté par Bistoofly

j'ai toujours entendu dire qu'il fallait laisser à l'air libre les petites coupures et égratignures pour que la cicatrisation s'effectue plus rapidement .es ce vrai ?

03 novembre 2005 à 23:23:38
Réponse #10

Ancien forum



Posté par James

Citation de: Bistoofly link=1131021002/0#9 date=1131056416
j'ai toujours entendu dire qu'il fallait laisser à l'air libre les petites coupures et égratignures pour que la cicatrisation s'effectue plus rapidement .es ce vrai ?

Wais, sauf qunad tu bricoles, un desastre, ca colle toutes le poussieres et s'infecte en moins de deux.

04 novembre 2005 à 00:10:18
Réponse #11

Ancien forum



Posté par Maximil

Bistoofly: je confirme: air frais et soleil: la cicatrisation se fait de facon plus efficace (cad plus vite) et les rayons du soleil ont un effet assecheur (baisse du taux d'humidité) et antiseptique (par les UV et IR).

04 novembre 2005 à 02:36:22
Réponse #12

Ancien forum



Posté par oli_v_ier

Merci pour ce post, Fred, je le garde :)
Je me permets de rajouter ma petite expérience.

Citation de: survivalfred link=1131021002/0#4 date=1131042341
Plaie étendue et sale, du genre chute en VTT sur un sol de gravillons, peau arrachée sur 10x15cms et pleine de gravillons ... ça, ça fait mal ... on enlève aux ciseaux à iridectomie ou a dissection (ou aux ciseaux de SAK) les morceaux de peau qui "pendent", on lave à grande eau et on enlève tout corps étrangers soit en irrigant abondament la plaie soit avec une petite brosse douce ... puis on rince au physio et on applique le désinfectant et on couvre.

C'est ce qui est arrivé à ma copine il y a quelques mois (sprint + gamelle dans les graviers), son genou était salement amoché, plein de gravillons/sable/poussière sur 10*10cm et plutôt profond par endroits (on garde quelques photos en souvenir), en tout cas assez pour que j'ouvre des yeux grands comme ça en la voyant arriver  :o ...
Mon frère s'était gamellé à moto dans les graviers en short et T-shirt plusieurs années avant, il avait des plaies similaires et le médecin l'avait pris sous la douche avec une brosse à dent... pendant 30 minutes on entendait les hurlements depuis l'autre côté de la maison...
Ne me sentant pas le courage d'infliger le même traitement à ma douce et sachant qu'elle ne le supporterai pas, direction les urgences.
Le médecin n'a pas du tout cherché à nettoyer la plaie, il a simplement mis une compresse imbibé de bétadine en gel dessus, à changer tous les jours et à garder jusqu'à ce que toutes les impuretés soient rejetées par la cicatrisation.
Elle n'a eu aucune infection, et a évité la torture du passage de la plaie à la brosse... :)

04 novembre 2005 à 19:16:13
Réponse #13

Ancien forum



Posté par guillaume

Citation de: oli_v_ier link=1131021002/0#12 date=1131068182
Le médecin n'a pas du tout cherché à nettoyer la plaie, il a simplement mis une compresse imbibé de bétadine en gel dessus, à changer tous les jours et à garder jusqu'à ce que toutes les impuretés soient rejetées par la cicatrisation.
Alors bétadine ou pas Bétadine :-??

sinon tafdac avec le reste:
Un élève à ma mère c'est fait tiré dessu (au plomb) à la chasse par un de ses ami( >:( :( :o :o).
Au urgence ils ont fait pareil: pansent avec du désinfectant à changer tous les jours j'usqu'à temps que les plomb soit rejeté.
a+

04 novembre 2005 à 20:05:42
Réponse #14

Ancien forum



Posté par survivalfred

Bonsoir,

Citer
Le médecin n'a pas du tout cherché à nettoyer la plaie, il a simplement mis une compresse imbibé de bétadine en gel dessus, à changer tous les jours et à garder jusqu'à ce que toutes les impuretés soient rejetées par la cicatrisation.

Oui, en effet c'est également une technique utilisée mais, perso, j'aime pas trop parce que :

1) C'est invalidant, ta copine n'a certainement pas pu trop courir pendant quelques temps, de plus je pense qu'elle n'a pas pu mettre de pantalon dessus sans avoir un pansement bien épais, j'te parle même pas de ce qu'elle aurait du ressentir si elle s'était recognée le genoux avec des gravillons dans le plaies.

2) Le risque d'infection est plus grand, on a quasi intérêt à couvrir le patient par un anti-biotique Per Os parce que dans les gravillons qui te dit qu'il n'y avait pas de déjections animales etc ...

3) Tous les corps étrangers ne ressortent pas toujours, certains s'enkistent et restent alors profondément dans la plaie pour longtemps, pour ne pas dire toujours ... à titre d'exemple mon épouse a toujours un petit cailloux de son enfance dans le dessus du genous, et mon grand-père a, lui, toujours un éclat de grenade d'Indo-Chine je sais plus où ...

Citer
Au urgence ils ont fait pareil: pansent avec du désinfectant à changer tous les jours j'usqu'à temps que les plomb soit rejeté.
Dans l'exemple de Guillaume, là, c'est encore pire, si les plombs sont bien entrés, ils vont avoir un peu ddur à sortir et moi, j'aimerais pas trop vivre avec des particules de métaux lourds dans le corps, même si c'est dans les fesses !

Mais, bon, chacun sa technique !

Fred

07 novembre 2005 à 05:42:46
Réponse #15

Ancien forum



Posté par oli_v_ier

Salut Fred,

Citation de: survivalfred link=1131021002/0#14 date=1131131142
1) C'est invalidant, ta copine n'a certainement pas pu trop courir pendant quelques temps, de plus je pense qu'elle n'a pas pu mettre de pantalon dessus sans avoir un pansement bien épais, j'te parle même pas de ce qu'elle aurait du ressentir si elle s'était recognée le genoux avec des gravillons dans le plaies.

En fait j'ai été assez surpris de voir qu'au bout de quelques jours, la plupart des impuretés avaient été retirées. La bétadine gel est assez "pateuse" et chaque jour en enlevant le pansement (sans douleur), une bonne partie des gravillons venaient avec, collés, englués dans la bétadine. Après une semaine environ, la plaie était propre, mais elle a dû garder le pansement très longtemps: pour éviter le soleil et protéger (elle a quand même trouvé le moyen de tomber 4 fois dessus pendant la guérison...).

Perso, si je me retrouvais dans le même cas, je crois que je choisirai de faire la tafiole  -> pansement+ betadine gel, parce que brosser une bouillie de chairs à vif comme elle avait, jusqu'à retirer chaque grain de sable, non merci . A moins de pouvoir le faire juste après l'impact, quand la douleur n'est pas encore là (?).

2) Le risque d'infection est plus grand, on a quasi intérêt à couvrir le patient par un anti-biotique Per Os parce que dans les gravillons qui te dit qu'il n'y avait pas de déjections animales etc ...

Ce fut le cas si je me souviens bien.

Dans l'exemple de Guillaume, là, c'est encore pire, si les plombs sont bien entrés, ils vont avoir un peu ddur à sortir et moi, j'aimerais pas trop vivre avec des particules de métaux lourds dans le corps, même si c'est dans les fesses !

C'est clair !

07 novembre 2005 à 07:46:43
Réponse #16

Ancien forum



Posté par guillaume

Et pourtant c'est bien vrai :o
Mais il (l'élève) est sous antibios et médocs divers :-/
Je vous donerais l'évolution ;D
a+

07 novembre 2005 à 18:25:15
Réponse #17

Ancien forum



Posté par Bistoofly

Pour les désinfection j'utilise parfois de la betadine ,mais la taille de la bouteille est assez encombrante donc j'aurai voulu savoir si il etait possible de prendre un peu de betadine et de la mettre dans une petite fiolle .
  La betadine va t-elle perdre de sont efficaciter ?(je pensé la mettre dans une fiolle opaque)
  

07 novembre 2005 à 18:46:39
Réponse #18

Ancien forum



Posté par guillaume

Tiens regarde ce que tu peux acheter en pharmacie pour 3 fois rien alors que c'est top :D (je viens de me refaire un stock) :)
a+

14 novembre 2005 à 18:27:02
Réponse #19

Ancien forum



Posté par Jacques

En cas de plaie :

- vérifier vaccination antitétanique valable (datant de moins de 10 ans), sinon direction toubib après premiers soins : soit vous aurez un rappel, soit on vous fera une sérothérapie = injection des immunoglobulines elles-mêmes.

- laver la plaie à l'eau et au savon PROPRE (et bien faire mousser pour que les petites bulles soulèvent la crasse !) , ou utiliser de l'eau oxygénée pas trop vieille : les petites bulles font remonter pas mal de particules et les bactéries anaérobies n'aiment pas du tout les petites bulles

- désinfection de la plaie : si vous n'êtes pas allergique à l'iode : bétadine jaune (sauf sur les muqueuses paraît-il) ; si vous êtes allergique ou que vous ne savez pas : liquide de Dakin = eau de Javel diluée. (diluer l'eau de javel à l'eau FROIDE, si vous le faîtes vous-même). Ce sont les deux antiseptiques qui ont le plus large spectre d'action sur les microbes et la première a même un effet rémanent (qui dure dans le temps = ne désinfecte pas seulement sur le moment mais même par la suite).

- parage de la plaie avec un pansement propre qui sera régulièrement changé.

- surveillance régulière de la plaie : si tout va bien pas de signe de rougeur, de chaleur et de douleur exagérée.

L'alcool n'est que très très peu intéressant : il a surtout un effet bactériostatique plutôt que bactéricide : c'est à dire il fixe les bactéries sur place. Ce n'est intéressant que si vous soupçonnez avoir été souillé par objet pouvant porter le virus VIH depuis peu.

Faire saigner ne semble pas présenter d'intérêt mais au contraire, cela peut accroitre la surface de contact entre la plaie, le sang et les bactéries. De plus si vous n'avez pas les moyens de laver correctement le sang après, il peut devenir autour de la plaie un vrai bouillon de culture.

Et si vous êtes vraiment démuni et que la souillure n'est pas trop dégueulasse : léchez-vous ou crachez sur la plaie, la salive contient des enzymes qui luttent contre l'infection. Certains ont préconisé l'irrigation avec de l'urine en raison de sa prétendue stérilité : je ne me prononce pas, c'est un peu crade d'apparence et certaines personnes ont des infections urinaires qu'elles peuvent ignorer ...

Dans certains hostos, dont celui de Limoges si je me souviens bien, on remet à l'honneur l'application de miel sur les plaies pour son pouvoir désinfectant et facilitant la cicatrisation.

En lisant ceci et en l'appliquant, vous reconnaissez implicitement n'engager que votre propre responsabilité. Prudence à la mode US...

16 novembre 2005 à 16:40:10
Réponse #20

Ancien forum



Posté par Xonox

Citation de: Jacques link=1131021002/15#19 date=1131989222
...ou utiliser de l'eau oxygénée...
--> Il me semblait que l'eau oxygénée avait tendance à creuser les plaies et était donc à déconseiller ?

Citation de: Jacques link=1131021002/15#19 date=1131989222
bétadine jaune (sauf sur les muqueuses paraît-il)
--> Je ne pense pas qu'il y ait de soucis concernant les muqueuses car pour avoir assisté aux deux accouchements de mon épouse je te garantie que dans les hôpitaux ils ne se gènent pas pour les asperger les muqueuses à la betadine jaune !  ;D

16 novembre 2005 à 17:45:34
Réponse #21

Ancien forum



Posté par Jacques

Eau oxygénée creusant les plaies : jamais entendu parler de cela et pourtant j'en ai vu défiler et j'en ai soigné des plaies, des plus superficielles aux plus profondes, celles dans lesquelles vous voyez les vertèbres apparaître comme dans un livre d'anatomie.

Bétadine jaune et muqueuses : perso je me moque de la précaution, mais je sais qu'elle est conseillée.

16 novembre 2005 à 21:25:59
Réponse #22

Ancien forum



Posté par DavidManise

Une chose à prendre en considération concernant la bétadine jaune (10%) et la rouge (pas 10% ;))...  Dans les hopitaux, ils ont ce qu'il faut sous la main pour traiter une réaction allergique (locale ou générale, y compris un choc anaphylactique etc.).  Sauf exception, le randonneur lambda n'a pas de coricoides puissants ni d'adrénaline dans son sac, et pas de salle de réa non plus ::)

Trois risques avec l'iode :

1) risque allergique (allant de local et bénin à très grave, général et mortel)

2) risque thyroïdien (personnes sensibles)

3) risques thyroïdiens (durant le développement foetal : femmes enceintes s'abstenir...)

Ciao ;)

David

16 novembre 2005 à 23:32:45
Réponse #23

Ancien forum



Posté par survivalfred

Concernant les risques allergiques à l'iode quoique rare, ils sont réels, donc, il est important de savoir sur qui on l'utilise et lorsqu'on part avec un groupe pour lequel on est "responsable" un mini questionnaire médical est utile !

Concernant l'eau oxygénée, moi, j'aime pas : agressif, douloureux et dans une plaie cavitaire : bonjour les dégats ...

Jacques, tu me fais peur lorsque tu dis que tu as utilisé de l'H²O² sur des plaies profondes ou l'arbre spinal était visible !

En tout état de cause on peut considéré alors que l'hibitane aqueu est le plus "safe", bien que moi, je le répète, je suis un adepte de l'Iso-Bétadine, qui est en fait une solution acquese à 10% de Polvidone Iodique.

Fred

17 novembre 2005 à 11:04:46
Réponse #24

Ancien forum



Posté par Xonox

Citation de: survivalfred link=1131021002/15#23 date=1132180365
je suis un adepte de l'Iso-Bétadine, qui est en fait une solution acquese à 10% de Polvidone Iodique

--> Fred pourrais tu SVP préciser ce que tu entends par Iso-Betadine car j'avoue ne pas trouver ce produit (même en cherchant dans la Banque Claude Bernard), je trouve N formes de Bétadine et dérivés (liquide, gel...) mais aucune trace ISOBetadine.

Par avance merci !

Arnaud

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité