Vie Sauvage et Survie

Premiers secours et santé => Premiers secours et santé => Discussion démarrée par: Ancien forum le 03 novembre 2005 à 13:30:02

Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 03 novembre 2005 à 13:30:02

Posté par DavidManise

Salut...

Je reviens de bladeforums où il y a un débat assez chaud à propos de l'irrigation des plaies et de l'utilité (ou pas) de l'iode ou d'autres antiseptiques locaux.

http://www.bladeforums.com/forums/showpost.php?p=3352976&postcount=63

Pour résumer, le mec (chirurgien spécialisé dans le traitement des plaies) dit :

- le top pour nettoyer une plaie, c'est le sérum physiologique (eau stérile à 9g par litre de NaCl).

- l'iode aggresse le site de la plaie, et ralentit la guérison, tout en augmentant le risque d'infection car : 1) il est impossible de stériliser complètement la plaie de toute manière,  2) inhibe le fonctionnement local du système immunitaire...

Bref, le but c'est de diluer le mal sans freiner les défenses naturelles du corps...  

Des avis là-dessus ?

Ciao ;)

David
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 03 novembre 2005 à 16:22:49

Posté par James

C'est ce que j'en avais entendu, faire pisser le sang, laver a l'eau sterile ou eau savoneuse c'est le mieux.
Moi je rince souvent au robinet, ce qui par ici est suffisement sur.

Maintenant, ca depends de ce qui t'as ouvert, et des conditions, faut faire un choix entre antiseptie et vitesse de cicatrisation, paix de l'esprit et future gangrene.

L'iode, les huiles essentielles trop alcoolisees (bush tea tree pur), l'alcool, l'ether, l'eau oxygenee,  detruisent la partie exposee des cellules, donc ca aide pas a une cicatrisation immediate.

Ps: je ne lis pas bladeforums ;-)

Puis l'experience du blabla en ce forum me force a dire que etant donne que c'est votre corps vous faites comme vou voulez.  :-/
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 03 novembre 2005 à 17:32:22

Posté par DavidManise

Citation de: James link=1131021002/0#1 date=1131031369
C'est ce que j'en avais entendu, faire pisser le sang, laver a l'eau sterile ou eau savoneuse c'est le mieux.
Moi je rince souvent au robinet, ce qui par ici est suffisement sur.

Maintenant, ca depends de ce qui t'as ouvert, et des conditions, faut faire un choix entre antiseptie et vitesse de cicatrisation, paix de l'esprit et future gangrene.

J'aurais tendance à penser la même chose.  

Même, du genre : nettoyer à l'eau (idéalement stérile, mais sinon tant pis) les plaies très sales (boue, rouille, débris et corps étrangers divers) PUIS désinfecter si nécessaire.

Mais quelles plaies désinfecter ?  Surtout les plaies profondes.  Les infections sur des plaies superficielles sont plus faciles à soigner et les conséquences sont moins graves.  Dès qu'on touche à de gros vaisseaux, ça tourne vite en scepticémie, et là c'est gravissime.  Idem si c'est proche du centre vital : je désinfecte, quitte à mettre un peu plus longtemps à cicatriser.

Aussi : on ne referme PAS une plaie infectée ou sale.

Sinon, tafdak pour blaguesforum.  Le niveau de bruit, même dans les fils sans digressions, est assez impressionnant.  Je jette un oeil là-bas seulement quand je suis bloqué à la maison avec un fils malade (angine) qui dort toute la journée ;)

Ciao !

David
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 03 novembre 2005 à 18:37:59

Posté par guillaume

alors là je ne vois pas du tout ce qu'il faut faire :-/
Je que je fesait jusqu'à maintenant c'était de désinfecter à l'iode et ensuite de mettre un pansement (liquide). C'est bien ou pas?
Je n'ai jamais eu de très grosse plaie ou je devais allé à l'hopital. ET je crois que si on en a une, ya pas photo, il faut y allé ::)!
merci!
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 03 novembre 2005 à 19:25:41

Posté par survivalfred

Bon, au boulot  ;)

Irrigation Vs. Désinfection ... donc dans ce sujet je ne parlerai pas de "fermeture" de plaie (suture, colle, agraphes ...)

Dans l'absolu si la plaie vous paraît grave (profonde, hémorragique, montrant des tendons, vaisseaux, cartillages, os ou organes internes ...) on arrose de liquide physiologique, on couvre d'un tissu de préférence strérile et on file aux urgences ou chez le médecin le plus proche (ou on appelle l'ambulance ou l'hélico ! ).

Si elle est mal placée (mains, visage, cou ... ) on la montre à un médecin ou aux urgences !

Maintenant pour les autres types de plaies et si vous vous sentez capable de la soigner vous même voilà quelques notions de soins de plaies:

Bon, premièrement le choix des produits :

On oublie pour la désinfection des plaie fraîches ou ouvertes tout ce qui est agressif (alccol, teinture alcoolisée ...) : ça nique les cellules souches des plaies bourgeonnantes.

On oublie le bon mercurochrome bien rouge de nos grands-mères : parfait pour dissimuler les signes d'infection (robor, dolor, tomor = rougeur, douleur, induration)

Pour la désinfection on utilise un désinfectant acqueux, pour moi le meilleur est l'ISOBETADINE dermique mais disons que l'HIBITANE Acqueux est correcte aussi.

Seule exeption, les toutes petites égratignures et plaies très superficielles qu'un petit coup de lingette alcoolisée suffit à désinfecter.

Deuxièmement le type de plaie :

La plaie bien nette d'un objet tranchant, précise, PROPRE mais non profonde (moins de 5mm) et n'étant pas mal localisée (mains, gorge, yeux muqueuse...): là, pas de problème, on rince (liquide physiologique ou eau), on sèche et on tanponne avec le désinfectant choisi, on couvre et voilà !

La plaie nette mais sale : terre,boue, sang de poisson ... on lave à l'eau et de préférence au savon doux (Sanex, savon de marseille...) puis on sèche et on applique le désinfectant et on couvre.

Plaie étendue et sale, du genre chute en VTT sur un sol de gravillons, peau arrachée sur 10x15cms et pleine de gravillons ... ça, ça fait mal ... on enlève aux ciseaux à iridectomie ou a dissection (ou aux ciseaux de SAK) les morceaux de peau qui "pendent", on lave à grande eau et on enlève tout corps étrangers soit en irrigant abondament la plaie soit avec une petite brosse douce ... puis on rince au physio et on applique le désinfectant et on couvre.

Plaie peu étendu mais profonde (style un beau clou dans la cuisse) on elève le clou, on irrigue à la seringue avec du physio ou 50% physio+50% Isobétadine dermique, le mieux est d'alors mettre un drain : soit une mèche en gaze stérile que l'on change toutes les 24 heures.

Plaie de friction et ampoule (cas classique chez les pieds tendres) : moi, je perce l'ampoule, je vide le liquide s'il y en a, je désinfecte à l'Isobétadine et je couvre. Si la peau se détache, je découpe toute la peau, je tamponne à l'Iso et je couvre ... Si j'en dispose de Compeed ou de Comfeel j'en utilise mais je ne trouve pas que ce soit la panacée ... une compresse + du Méfix ça marche pas mal, une compresse + du DuckTape ça marche aussi !

Cas particuliers :

La plaie à bcp de chance de s'infecter ; j'utilise une pommade de type antiseptique/antibiotique de type Bactroban, voir antiseptique/antibiotique/cicatrisante de type Polyseptol.

Pour les brûlures simples : soit Isobétadine dermique + Isobétadine Tulle OU phsysio + Biogaze OU physio + pommade Flammazine (attention la Flammazine contient des ions d'argent elle ne doit en aucun cas être laissée à l'air libre et encore moins au soleil, vous aurez alors un beau tatouage au nitrate d'argent !).

En résumé :

L'irrigation sert soit à nettoyer une plaie superficielle soit à drainer et nettoyer une plair profonde et étroite. La désinfection est réalisée afin de permettre à la plaie de cicatriser et d'empècher le dévelloppement d'une flore pathogène entrainant une infection.
 
Les règles à suivre :

1) nettoyage de la plaie
2) désinfection
3) couverture pour éviter la colonisation par des agents pathogènes

Bon, j'espère que j'ai été assez complet sans être trop compliquer ...

@ +

Fred

[size=10]Attention, ce sont mes techniques, si vous les utilisez, vous le faites sous  votre propre responsabilité et à vos risques et périls, je donne ces infos en toute bonne fois mais à titre informatif seulement ... bref, je refuse d'être considéré comme responsable de ce qu'il peutarriver à qui que ce soit utilisant ces infos ! [/size]
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 03 novembre 2005 à 20:24:27

Posté par guillaume

Citation de: survivalfred link=1131021002/0#4 date=1131042341
Pour la désinfection on utilise un désinfectant acqueux, pour moi le meilleur est l'ISOBETADINE dermique mais disons que l'HIBITANE Acqueu est correcte aussi.
alors j'ai pas tout saisi :-[, ça marche avec de la bétadine?
Bon sinon les lingette d'alcool ça le fait aussi? si j'ai bien compris :)

pour le texte: amen ;D un trucs digne d'être dans les livre à mon avis :o
Je ne sais vraiment pas ce que je ferai sans toi :-/, je dois bien avouer que je t'ai piqué pas mal de tes idées ;D
a+
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 03 novembre 2005 à 20:51:12

Posté par DavidManise

Citation de: guillaume link=1131021002/0#5 date=1131045867
alors j'ai pas tout saisi :-[, ça marche avec de la bétadine?
Bon sinon les lingette d'alcool ça le fait aussi? si j'ai bien compris :)

Guillaume : LIS ce que le monsieur a écrit.

Il a dit de l'ISObétadine, et il a dit que les lingettes d'alcool ça le faisait pour les petites égratignures :(

Ça m'inquiète...

David
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 03 novembre 2005 à 21:04:50

Posté par guillaume

ISO/bétadine c'est presque la même écriture donc je pensais que ça pouvait avoir un contenu similaire donc les mêmes propriétées. Mais ok j'ai compris c'est pas la même chose ;)
a+
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 03 novembre 2005 à 22:58:03

Posté par Maximil

Tafdak sur ce qu'à dit Fred, pas grand chose à rajouter si ce n'est (et je vais aller en contre sens de ce que j'explique le reste de mes posts sur ce forum à savoir le principe de précaution).

Si à chaque fois que vous vous faites une petite coupure, vous désinfectez, le corps ne va pas s'habituer à lutter (un peu comme des médicaments à chaque fois que l'on commence à être malade). Personellement, je ne désinfecte pas ni même ne fait pisser quand c'est :
un piqure (aiguille)
Ecorchage (branche, ronce) léger
coupure (couteau..)
Je tamponne pour éviter de mettre du sang partout et c'est tout: mon corps fait le reste.

MAIS: ca veut dire que:
1) Je suis capable de connaitre (par la formation) et de sentir (par l'experience) si une plaie est suffisament légère ou non pour la laisser telle quelle.
2) Je ne fais cela que sur des plaies PROPRES ! Sinon je fais au minimum saigner.
3) Je surveille réguilièrement l'évolution (cicatrisation ) de la plaie.

Experience: une fois je me suis piqué avec l'épine d'un arbuste. Pas grand chose, donc je n'ai rien fait. Mal m'en a pris ce jour là: autour de la piqure s'est créé un rond blanc d'un bon cm de diamètre, le doigt a gonflé un peu, mais surtout, gros mal de tête et fièvre une heure plus tard peut être, pendant quelques heures. Et puis tout est parti peu à peu en fin de journée. Donc rappel:
la prudence est la mère de la sûreté.

Les plaies avec de la boue, du sable ou du gravier: je désinfecte toujours énormément, mais si elles sont légères.
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 03 novembre 2005 à 23:20:16

Posté par Bistoofly

j'ai toujours entendu dire qu'il fallait laisser à l'air libre les petites coupures et égratignures pour que la cicatrisation s'effectue plus rapidement .es ce vrai ?
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 03 novembre 2005 à 23:23:38

Posté par James

Citation de: Bistoofly link=1131021002/0#9 date=1131056416
j'ai toujours entendu dire qu'il fallait laisser à l'air libre les petites coupures et égratignures pour que la cicatrisation s'effectue plus rapidement .es ce vrai ?

Wais, sauf qunad tu bricoles, un desastre, ca colle toutes le poussieres et s'infecte en moins de deux.
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 04 novembre 2005 à 00:10:18

Posté par Maximil

Bistoofly: je confirme: air frais et soleil: la cicatrisation se fait de facon plus efficace (cad plus vite) et les rayons du soleil ont un effet assecheur (baisse du taux d'humidité) et antiseptique (par les UV et IR).
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 04 novembre 2005 à 02:36:22

Posté par oli_v_ier

Merci pour ce post, Fred, je le garde :)
Je me permets de rajouter ma petite expérience.

Citation de: survivalfred link=1131021002/0#4 date=1131042341
Plaie étendue et sale, du genre chute en VTT sur un sol de gravillons, peau arrachée sur 10x15cms et pleine de gravillons ... ça, ça fait mal ... on enlève aux ciseaux à iridectomie ou a dissection (ou aux ciseaux de SAK) les morceaux de peau qui "pendent", on lave à grande eau et on enlève tout corps étrangers soit en irrigant abondament la plaie soit avec une petite brosse douce ... puis on rince au physio et on applique le désinfectant et on couvre.

C'est ce qui est arrivé à ma copine il y a quelques mois (sprint + gamelle dans les graviers), son genou était salement amoché, plein de gravillons/sable/poussière sur 10*10cm et plutôt profond par endroits (on garde quelques photos en souvenir), en tout cas assez pour que j'ouvre des yeux grands comme ça en la voyant arriver  :o ...
Mon frère s'était gamellé à moto dans les graviers en short et T-shirt plusieurs années avant, il avait des plaies similaires et le médecin l'avait pris sous la douche avec une brosse à dent... pendant 30 minutes on entendait les hurlements depuis l'autre côté de la maison...
Ne me sentant pas le courage d'infliger le même traitement à ma douce et sachant qu'elle ne le supporterai pas, direction les urgences.
Le médecin n'a pas du tout cherché à nettoyer la plaie, il a simplement mis une compresse imbibé de bétadine en gel dessus, à changer tous les jours et à garder jusqu'à ce que toutes les impuretés soient rejetées par la cicatrisation.
Elle n'a eu aucune infection, et a évité la torture du passage de la plaie à la brosse... :)
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 04 novembre 2005 à 19:16:13

Posté par guillaume

Citation de: oli_v_ier link=1131021002/0#12 date=1131068182
Le médecin n'a pas du tout cherché à nettoyer la plaie, il a simplement mis une compresse imbibé de bétadine en gel dessus, à changer tous les jours et à garder jusqu'à ce que toutes les impuretés soient rejetées par la cicatrisation.
Alors bétadine ou pas Bétadine :-??

sinon tafdac avec le reste:
Un élève à ma mère c'est fait tiré dessu (au plomb) à la chasse par un de ses ami( >:( :( :o :o).
Au urgence ils ont fait pareil: pansent avec du désinfectant à changer tous les jours j'usqu'à temps que les plomb soit rejeté.
a+
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 04 novembre 2005 à 20:05:42

Posté par survivalfred

Bonsoir,

Citer
Le médecin n'a pas du tout cherché à nettoyer la plaie, il a simplement mis une compresse imbibé de bétadine en gel dessus, à changer tous les jours et à garder jusqu'à ce que toutes les impuretés soient rejetées par la cicatrisation.

Oui, en effet c'est également une technique utilisée mais, perso, j'aime pas trop parce que :

1) C'est invalidant, ta copine n'a certainement pas pu trop courir pendant quelques temps, de plus je pense qu'elle n'a pas pu mettre de pantalon dessus sans avoir un pansement bien épais, j'te parle même pas de ce qu'elle aurait du ressentir si elle s'était recognée le genoux avec des gravillons dans le plaies.

2) Le risque d'infection est plus grand, on a quasi intérêt à couvrir le patient par un anti-biotique Per Os parce que dans les gravillons qui te dit qu'il n'y avait pas de déjections animales etc ...

3) Tous les corps étrangers ne ressortent pas toujours, certains s'enkistent et restent alors profondément dans la plaie pour longtemps, pour ne pas dire toujours ... à titre d'exemple mon épouse a toujours un petit cailloux de son enfance dans le dessus du genous, et mon grand-père a, lui, toujours un éclat de grenade d'Indo-Chine je sais plus où ...

Citer
Au urgence ils ont fait pareil: pansent avec du désinfectant à changer tous les jours j'usqu'à temps que les plomb soit rejeté.
Dans l'exemple de Guillaume, là, c'est encore pire, si les plombs sont bien entrés, ils vont avoir un peu ddur à sortir et moi, j'aimerais pas trop vivre avec des particules de métaux lourds dans le corps, même si c'est dans les fesses !

Mais, bon, chacun sa technique !

Fred
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 07 novembre 2005 à 05:42:46

Posté par oli_v_ier

Salut Fred,

Citation de: survivalfred link=1131021002/0#14 date=1131131142
1) C'est invalidant, ta copine n'a certainement pas pu trop courir pendant quelques temps, de plus je pense qu'elle n'a pas pu mettre de pantalon dessus sans avoir un pansement bien épais, j'te parle même pas de ce qu'elle aurait du ressentir si elle s'était recognée le genoux avec des gravillons dans le plaies.

En fait j'ai été assez surpris de voir qu'au bout de quelques jours, la plupart des impuretés avaient été retirées. La bétadine gel est assez "pateuse" et chaque jour en enlevant le pansement (sans douleur), une bonne partie des gravillons venaient avec, collés, englués dans la bétadine. Après une semaine environ, la plaie était propre, mais elle a dû garder le pansement très longtemps: pour éviter le soleil et protéger (elle a quand même trouvé le moyen de tomber 4 fois dessus pendant la guérison...).

Perso, si je me retrouvais dans le même cas, je crois que je choisirai de faire la tafiole  -> pansement+ betadine gel, parce que brosser une bouillie de chairs à vif comme elle avait, jusqu'à retirer chaque grain de sable, non merci (http://img103.exs.cx/img103/2028/fie.gif) . A moins de pouvoir le faire juste après l'impact, quand la douleur n'est pas encore là (?).

2) Le risque d'infection est plus grand, on a quasi intérêt à couvrir le patient par un anti-biotique Per Os parce que dans les gravillons qui te dit qu'il n'y avait pas de déjections animales etc ...

Ce fut le cas si je me souviens bien.

Dans l'exemple de Guillaume, là, c'est encore pire, si les plombs sont bien entrés, ils vont avoir un peu ddur à sortir et moi, j'aimerais pas trop vivre avec des particules de métaux lourds dans le corps, même si c'est dans les fesses !

C'est clair !
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 07 novembre 2005 à 07:46:43

Posté par guillaume

Et pourtant c'est bien vrai :o
Mais il (l'élève) est sous antibios et médocs divers :-/
Je vous donerais l'évolution ;D
a+
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 07 novembre 2005 à 18:25:15

Posté par Bistoofly

Pour les désinfection j'utilise parfois de la betadine ,mais la taille de la bouteille est assez encombrante donc j'aurai voulu savoir si il etait possible de prendre un peu de betadine et de la mettre dans une petite fiolle .
  La betadine va t-elle perdre de sont efficaciter ?(je pensé la mettre dans une fiolle opaque)
  
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 07 novembre 2005 à 18:46:39

Posté par guillaume

Tiens regarde ce que tu peux acheter en pharmacie pour 3 fois rien alors que c'est top :D (je viens de me refaire un stock) :)
a+
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 14 novembre 2005 à 18:27:02

Posté par Jacques

En cas de plaie :

- vérifier vaccination antitétanique valable (datant de moins de 10 ans), sinon direction toubib après premiers soins : soit vous aurez un rappel, soit on vous fera une sérothérapie = injection des immunoglobulines elles-mêmes.

- laver la plaie à l'eau et au savon PROPRE (et bien faire mousser pour que les petites bulles soulèvent la crasse !) , ou utiliser de l'eau oxygénée pas trop vieille : les petites bulles font remonter pas mal de particules et les bactéries anaérobies n'aiment pas du tout les petites bulles

- désinfection de la plaie : si vous n'êtes pas allergique à l'iode : bétadine jaune (sauf sur les muqueuses paraît-il) ; si vous êtes allergique ou que vous ne savez pas : liquide de Dakin = eau de Javel diluée. (diluer l'eau de javel à l'eau FROIDE, si vous le faîtes vous-même). Ce sont les deux antiseptiques qui ont le plus large spectre d'action sur les microbes et la première a même un effet rémanent (qui dure dans le temps = ne désinfecte pas seulement sur le moment mais même par la suite).

- parage de la plaie avec un pansement propre qui sera régulièrement changé.

- surveillance régulière de la plaie : si tout va bien pas de signe de rougeur, de chaleur et de douleur exagérée.

L'alcool n'est que très très peu intéressant : il a surtout un effet bactériostatique plutôt que bactéricide : c'est à dire il fixe les bactéries sur place. Ce n'est intéressant que si vous soupçonnez avoir été souillé par objet pouvant porter le virus VIH depuis peu.

Faire saigner ne semble pas présenter d'intérêt mais au contraire, cela peut accroitre la surface de contact entre la plaie, le sang et les bactéries. De plus si vous n'avez pas les moyens de laver correctement le sang après, il peut devenir autour de la plaie un vrai bouillon de culture.

Et si vous êtes vraiment démuni et que la souillure n'est pas trop dégueulasse : léchez-vous ou crachez sur la plaie, la salive contient des enzymes qui luttent contre l'infection. Certains ont préconisé l'irrigation avec de l'urine en raison de sa prétendue stérilité : je ne me prononce pas, c'est un peu crade d'apparence et certaines personnes ont des infections urinaires qu'elles peuvent ignorer ...

Dans certains hostos, dont celui de Limoges si je me souviens bien, on remet à l'honneur l'application de miel sur les plaies pour son pouvoir désinfectant et facilitant la cicatrisation.

En lisant ceci et en l'appliquant, vous reconnaissez implicitement n'engager que votre propre responsabilité. Prudence à la mode US...
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 16 novembre 2005 à 16:40:10

Posté par Xonox

Citation de: Jacques link=1131021002/15#19 date=1131989222
...ou utiliser de l'eau oxygénée...
--> Il me semblait que l'eau oxygénée avait tendance à creuser les plaies et était donc à déconseiller ?

Citation de: Jacques link=1131021002/15#19 date=1131989222
bétadine jaune (sauf sur les muqueuses paraît-il)
--> Je ne pense pas qu'il y ait de soucis concernant les muqueuses car pour avoir assisté aux deux accouchements de mon épouse je te garantie que dans les hôpitaux ils ne se gènent pas pour les asperger les muqueuses à la betadine jaune !  ;D
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 16 novembre 2005 à 17:45:34

Posté par Jacques

Eau oxygénée creusant les plaies : jamais entendu parler de cela et pourtant j'en ai vu défiler et j'en ai soigné des plaies, des plus superficielles aux plus profondes, celles dans lesquelles vous voyez les vertèbres apparaître comme dans un livre d'anatomie.

Bétadine jaune et muqueuses : perso je me moque de la précaution, mais je sais qu'elle est conseillée.
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 16 novembre 2005 à 21:25:59

Posté par DavidManise

Une chose à prendre en considération concernant la bétadine jaune (10%) et la rouge (pas 10% ;))...  Dans les hopitaux, ils ont ce qu'il faut sous la main pour traiter une réaction allergique (locale ou générale, y compris un choc anaphylactique etc.).  Sauf exception, le randonneur lambda n'a pas de coricoides puissants ni d'adrénaline dans son sac, et pas de salle de réa non plus ::)

Trois risques avec l'iode :

1) risque allergique (allant de local et bénin à très grave, général et mortel)

2) risque thyroïdien (personnes sensibles)

3) risques thyroïdiens (durant le développement foetal : femmes enceintes s'abstenir...)

Ciao ;)

David
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 16 novembre 2005 à 23:32:45

Posté par survivalfred

Concernant les risques allergiques à l'iode quoique rare, ils sont réels, donc, il est important de savoir sur qui on l'utilise et lorsqu'on part avec un groupe pour lequel on est "responsable" un mini questionnaire médical est utile !

Concernant l'eau oxygénée, moi, j'aime pas : agressif, douloureux et dans une plaie cavitaire : bonjour les dégats ...

Jacques, tu me fais peur lorsque tu dis que tu as utilisé de l'H²O² sur des plaies profondes ou l'arbre spinal était visible !

En tout état de cause on peut considéré alors que l'hibitane aqueu est le plus "safe", bien que moi, je le répète, je suis un adepte de l'Iso-Bétadine, qui est en fait une solution acquese à 10% de Polvidone Iodique.

Fred
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 17 novembre 2005 à 11:04:46

Posté par Xonox

Citation de: survivalfred link=1131021002/15#23 date=1132180365
je suis un adepte de l'Iso-Bétadine, qui est en fait une solution acquese à 10% de Polvidone Iodique

--> Fred pourrais tu SVP préciser ce que tu entends par Iso-Betadine car j'avoue ne pas trouver ce produit (même en cherchant dans la Banque Claude Bernard), je trouve N formes de Bétadine et dérivés (liquide, gel...) mais aucune trace ISOBetadine.

Par avance merci !

Arnaud
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 18 novembre 2005 à 01:23:46

Posté par survivalfred

Salut XOnox,

Voilà quelque infos mais à première vue c'est le même produit que celui présenté Guillaume.

A lire :


Correspondance du produit d'un pays à l'autre : http://www.biam2.org/www/Sub1361.html

Concernant l'allergie à l'iode:

Il se trouve que certaines personnes sont allergiques à des produits contenant de l'iode, comme par exemple au produit contrastant injecté pour des examens de radiologie ou encore certains fruits de mer ; s'est donc répandue l'idée, fausse, que l'on pouvait être allergique à l'iode. Ceci est parfaitement faux.

Il faut bien distinguer l'élément chimique de la molécule qui le contient, la forme chimique ; ce n'est pas l'iode en lui-même qui provoque la réaction allergique, mais la molécule. Pour faire un parallèle : le sodium est un métal qui s'enflamme spontanément au contact de l'eau en créant de la soude ; le chlore est un gaz ultra-toxique ; pourtant, le sel de table, tout à fait comestible, est constitué pour moitié de sodium et pour moitié de chlore... L'iode est nécessaire à la vie et une personne vraiment allergique serait probablement morte.

[size=8]Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Iode [/size]

[size=11]Différence entre Iso-bétadine et teinture d'iode :

La teinture d'iode a un effet désinfectant pour les blessures. La solution contient 2,0 % (en masse) d'iode, 2,5 % d'iodure de sodium ou de potassium et 48,0 % d'alcool. Par le fait que l'iode, lorsqu'on l'utilise sur des blessures, a un effet mordant, on utilise la plupart du temps de l'iso-bétadine comme désinfectant. Un inconvénient réside également dans le fait que les blessures traitées avec de la teinture ne peuvent être recouvertes.

L'iso-bétadine est une substance dans laquelle les molécules d'iode sont "enrobées" dans de la polyvinylpyrrolidone (ou povidone). Lors d'un contact avec de l'eau, une quantité déterminée d'iode se libère. L'iode consommé par des micro-organismes est à nouveau compensé, si bien qu'une quantité d'iode relativement constante est présente dans la solution. Grâce à l'absence d'irritations, etc., l'applicabilité de l'iso-bétadine est de loin supérieure à celle de la teinture. La NASA a manifesté une préférence pour cet antiseptique lors des projets Apollo, Skylab et Spaceshuttle.[/size]
[size=8]Source : http://www.tableauperiodique.be/elem_fr.cfm?IDE=I [/size]

[size=11]@ +

Fred[/size]

 

Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 18 novembre 2005 à 13:50:24

Posté par Xonox

Merci beaucoup Fred ! Je comprends un peu mieux maintenant pourquoi je ne trouvais pas ce produit  :)
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 18 novembre 2005 à 14:54:01

Posté par DavidManise

Oui, en France, ce qu'on désigne sous le nom de Bétadine est de la povidone iodée aussi.  Bouteilles jaunes = povidone iodée à 10%, et bouteille rouge = povidone iodée à 2%.

Pasdak pour l'impossibilité d'être allergique à l'iode elle-même, même s'il est vrai que c'est le plus souvent à des protéines qu'on est allergique.  

Pour la petite histoire, les gens allergiques aux fruits de mer (dont moi) sont PARFOIS allergique à l'iode, mais le plus souvent à une protéine présente dans de nombreux fruits de mer (crustacés) et mollusques (escargots, bivalves, etc.) : la tropomyosine.

Citer
Les principaux crustacés impliqués dans des réactions allergiques sont : la crevette, le crabe, la langouste, la langoustine, le homard ; les principaux mollusques : gastropodes (escargots), bivalves (huîtres, moule, palourde), céphalopodes (coquille Saint Jacques, calamar, poulpe, seiche).

Les symptômes les plus fréquemment rapportés sont de type : rhinite, troubles intestinaux, urticaire, asthme et plus rarement choc anaphylactique. Ces aliments peuvent également provoquer des réactions allergiques par inhalation, lors des périodes de culture des fruits de mer, ou bien par la vapeur de cuisson.

L’allergie aux crustacés touche 2% des enfants et 3% des adultes souffrant d’allergie alimentaire en France. Les réactions aux crustacés sont plus fréquentes que celles causées par les mollusques (60). Le principal allergène mis en cause est une protéine musculaire thermo-résistante, la tropomyosine. On la retrouve dans tous les crustacés, d’où de fréquentes réactions croisées entre les différentes espèces de crustacés ; de plus, une protéine présentant de nombreuses similarités structurales avec la tropomyosine a également été mise en évidence chez les mollusques, provoquant ainsi des réactions croisées avec les crustacés (61).

Source : AFFSA, Carine DUBUISSON, Sébastien LA VIEILLE, Ambroise MARTIN -- ALLERGIES ALIMENTAIRES : Etat des lieux et propositions d’orientations -- Janvier 2002

Un allergologue (et bon pote) m'a dit un jour qu'on peut être allergique à N'IMPORTE QUOI.  On a déjà vu des gens être légèrement allergiques, par exemple, à l'acide lactique ou à l'urée (déchets métaboliques normaux).  Ce sont le plus souvent des allergies de faible intensité, qui provoquent de l'urticaire ou des crises inflammatoires diverses et étranges.  

On ne comprend actuellement pas encore bien comment les systèmes immunitaires décident de prendre quelque chose en grippe et d'y réagir inutilement...  mais certaines personnes (rares) SONT allergiques à l'iode (ou à la povidone), et développeront des symptômes allergiques si leur système immunitaire détectent la molécule en concentration suffisante.  C'est rare, certes, mais pas impossible.

Autre contrindication pour l'iode : les problèmes thyroidiens.  Ne pas l'oublier ;)

Ciao :)

David
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 18 novembre 2005 à 17:00:05

Posté par Jacques

Réponse à Survivalfred concernant l'eau oxygénée et les plaies très profondes au niveau rachidien : me suis mal exprimé, avec ambiguité. Je n'ai jamais utilisé l'eau oxygénée pour ce genre de plaie. Mais pour ce cas là, irrigation au sérum phy avec seringue + cathéter, détersion mécanique à la compresse des tissus nécrosés, et irrigation finale à la Bétadine par cathéter. Mais la plaie était trop profonde sur le vieil homme, il est mort quelques jour après. RIP.

Réponse à la personne relatant expérience douloureuse d'irrigation de plaie à l'eau oxygénée : perso jamais constaté cela mais si vous le dîtes. Attention aussi à ne pas confondre avec le titrage de l'eau oxygénée utilisée en BTP pour le bois je crois !!!!
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 22 décembre 2005 à 12:20:04

Posté par madouc

Bonjour,

Fidèle à moi-même, je n'utilise pas de produits "pharmaceutiques". Je vous indique donc ce qu'il y a dans ma pharmacie. Ce sont des produits que j'ai expérimentés avec succès, parfois pour des plaies assez profondes, sur mes enfants et moi-même. Suivant la gravité et ce que j'ai sous la main, j'utilise tel ou tel produit ou technique

1. Nettoyer : à l'eau pure (petites plaies), au sérum physiologique (si j'en ai), à l'eau bouillie salée,  ou avec une solution de chlorure de magnésium. Si la plaie est sale, j'essaie d'enlever le maximum en tamponnant, en utilisant une pince à épiler, mais je n'insiste pas si c'est difficile, pour ne pas ajouter un traumatisme supplémentaire. Les saletés sont évacuées automatiquement par le corps au cours de la cicatrisation (dans ce cas, la plaie doit être nettoyée deux fois par jour au moins).

2. Désinfecter : ces produits m'ont été indiqués par un vieux médecin qui ne soigne qu'avec des produits simples, phytothérapie (+ homéopathie, etc.), et qui a des résultats très étonnants.
- Teinture-mère de souci (calendula TM), appelé aussi antibiotique végétal. Une c. à café dans un bol d'eau. En pratique, je mets un fond d'eau dans une tasse et je rajoute une vingtaine de gouttes. J'en ai toujours avec moi. Cela a aussi un effet anti-traumatique et anti-douleur.
- Solution de chlorure de magnésium : désinfectant, antibactérien ET antiviral. En ingestion, renforce le système immunitaire.
- permanganate de potassium : je ne l'ai utilisé en bain, sur les conseils de ce médecin, que pour des furoncles et un doigt infecté grave. Efficace.

Autres possibilités :
- le sucre ordinaire. Je n'ai jamais eu besoin de l'utiliser, mais j'ai lu dans un magazine scientifique que cela a été testé avec succès sur des plaies même très infectées dans certains hôpitaux. Y penser si on n'a rien d'autre sous la main. L'effet n'est pas chimique mais mécanique. La solution saturée lymphe-sucre passe à l'intérieur des bactéries par osmose et les tue.
- le miel, effet bactéricide connu. Je n'ai jamais essayé, mais je le garde en mémoire au cas où.

3. Soins : les petites plaies je les laisse à l'air, si elle sont plus importantes, je les couvre d'un linge stérile (compresse, tissu passé au fer à repasser chaud, tissu bouilli quelques minutes), à changer souvent. Stéristrip si nécessaire.

Mon truc en plus : la crème Rescue (Elixir de Bach). C'est suffisant si c'est une coupure ou une égratignure (nettoyage à l'eau + rescue). C'est également efficace sur une plaie un peu inflammatoire même si ce n'est pas appliqué dès le début. Effet anti-traumatique. J'en mets systématiquement. La cicatrisation est beaucoup plus rapide.

Le chlorure de magnésium a bien d'autres utilisations. Il s'utilise dilué à 20 g par litre d'eau, j'en ai toujours de préparé chez moi (se garde très bien), et toujours un sachet dans ma trousse de pharmacie.

Ceci dit, je ne suis pas toubib, je vous dis juste ce que je fais, je n'ai pas de conseil à vous donner.

Madouc
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 07 février 2006 à 16:14:38

Posté par CAMP

 :)

"En situation de catastrophe le traitement d'une blessure est mecanique avant d'etre chimique"

 A mediter comme un mantra ;)
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 07 février 2006 à 17:52:54

Posté par James

ha ca me rapelle la methode sicilienne pour enlever les epines d'oursins et eviter l'infection  ::)

faut 4 mec pour tenir le blesse, et un qui tape la plante des pieds jusqu'a ce que les epines soient reduites en poussiere... il parait que ca evite la surinfection, ca les brisures sont eliminees avec le pus par le trou d'entree... ::)
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 07 février 2006 à 18:13:08

Posté par survivalfred

Salut,

Citer
"En situation de catastrophe le traitement d'une blessure est mecanique avant d'être chimique"

Camp, j'veux bien me réciter ça comme un Mantra mais tu peux dévellopper ?  :-?

Fred
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 08 février 2006 à 14:39:32

Posté par CAMP

;) Avec plaisir Fred.
Traiter chimiquement une plaie (i.e par l'usage de desinfectants et par antibiotherapie) sans avoir prealablement effectue un nettoyage consciencieux allie a un eventuel debridement (action mecanique)ne garantira pas la guerison du patient.

Par contre, des soins infirmiers bien realises allies eventuellement a une petite chirurgie mene par un personnel qualifie (debridement, c.a.d. incision des tissus morts et mise a nue de la plaie) permettent dans la majorite des cas la remission des patients. J'ai vu en Afghanistan de nombreux cas de blessures de guerre (balle, schrapnel...) traites par des infirmiers de campagne avec succes en l'absence d'antibiotique.

Mon point est le suivant: une action chimique (desinfection au povidone de la plaie et antiobiotherapie) s'il n'y a pas de serieux "scrubbing" de la plaie et eventuel debridement, c'est un peu comme p***er dans un violon. Autrement dit, ne nous focalisons pas sur la le matos (quel traitement chimique) avant d'avoir considere l'essentiel (l'action mecanique) c.a.d enlever les corps etrangers et tissus morts vecteurs d'infection.
Ne pas oublier egalement de proteger la plaie.

PS: Tafdak a avec Madouc. Le sucre de cuisine favorise la granulation (cicatrisation) tout enh ayant une action mecanique  (facilite le drainage des corps etrangers).    



 sont les etapes indispensables a une est  si necessaire) meme
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 08 février 2006 à 15:11:48

Posté par Xonox

Citation de: James link=1131021002/30#31 date=1139331174
ha ca me rapelle la methode sicilienne pour enlever les epines d'oursins et eviter l'infection  ::)
faut 4 mec pour tenir le blesse, et un qui tape la plante des pieds jusqu'a ce que les epines soient reduites en poussiere... il parait que ca evite la surinfection, ca les brisures sont eliminees avec le pus par le trou d'entree... ::)
--> Un cousin par alliance à eu le malheur de mettre le pied sur un oursin en Thailande... D'une part il a eu du mal à regagner la plage car son pied et sa jambe gonflaient... Le guide Thaï à pris une bouteille en verre et il a tapé sur la plante du pieds pendant 10 bonnes minutes (au dire du cousin il n'a rien senti car il était en quelque sorte anesthésié par la piqure de l'oursin), ensuite le guide lui a fait mettre le pied dans un bain de vinaigre pendant quelques heures : l'épine de l'oursin (calcaire) a été dissoute par le vinaigre agissant comme un acide.
Titre: Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Ancien forum le 08 février 2006 à 22:18:37

Posté par survivalfred

Ok, vu comme ça Camp je suis 100% TafDak ...

Juste un petite précision pour nos chers amis du forum, CAMP a bien dit : EN SITUATION DE CATASTROPHE ; Ne passer pas votre temps a débrider, couper les tissus morts etc ... si les secours sont proches, si vous pouvez bénéficier d'une assistance médicales dans les heures (voir les jours) qui suivent ... dans ces cas là : on badigeonne (et encore), on couvre et on expédie !

De toutes façons une fois à l'hosto: on rincera le tout, on coupera ce qu'il y a à couper (parfois en salle d'hop.) on re-nettoiera le tout, on désinfectera et on couvrira par une antibiothérapie à large spectre.

J'ai déjà conseillé le vaccin contre le tetanos, sinon, faites le !

Fred
Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Hurgoz le 30 avril 2018 à 23:21:43
Yo,

Déterrer un cru de 12 ans d'âge.... :P

Niveau suivi, lorsqu'une désinfection à la bétadine a eu lieu, il est déconseiller d'utiliser de la chlorhexidine, car le mélange des deux crée des cristaux dans la plaie.

Tcho

Hugo
Titre: Re : Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Chill le 01 mai 2018 à 10:52:15
Citation de: Hurgoz
Niveau suivi, lorsqu'une désinfection à la Bétadine a eu lieu, il est déconseillé d'utiliser de la Chlorexidine, car le mélange des deux crée des cristaux dans la plaie.

Contexte ? Sources ?
Pour ceux qui ne sont pas abonnés au Vidal, un site public (http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/index.php) qui à l'apparence du sérieux ...

   Chill.
Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Aleksi le 02 mai 2018 à 11:39:42
Salut à tous !

Sujet très intéressant, je vois que j'ai jusqu'ici toujours mal traité mes plaies  :).

j'ai une petite question. Lors d'une de mes dernières expé en forêt Amazonienne, je suis sorti avec énormément de plaies, principalement aux pieds. Pour la première fois, impossible à cicatriser. J'ai nettoyé à l'eau clair de la rivière, puis bétadine. Ca ne faisait que empirer. Je suis passé au tea-tree qui jusqu'à présent avait toujours soigné ce genre de cas (même si j'ai lu plus haut que ce n'est pas forcément la meilleur idée, je ne savais pas). Rien. Mes plaies gonflaient, rougissaient. En prenant bien soin elle n'évoluaient pas vers le pire, mais ne semblait pas non plus se soigner. Il m'a fallût faire 2000km en stop pour rejoindre des latitudes sèches et fraîche pour qu'elles cicatrisent en une semaine.

Alors ma question : quelle était la conduite à tenir ?

Merci  ;)

Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Hurgoz le 02 mai 2018 à 12:08:00
Yo,

Le problème est qu'un milieu chaud et humide est l'idéal pour la prolifération des bactéries et donc des infections

Je suis pas médecin, mais de ce que j'avais lu ici, la clef de la bobologie en milieu tropical, c'est d'aérer le pied le soir au camp (certain, de mémoire, était adeptes des CROCS), et de nettoyer et désinfecter.

Tcho

Hugo
Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Arnaud le 02 mai 2018 à 13:02:20
Comment tu t'es fait toutes ces plaies ? Moi, le premier truc que j'aurais fait c'est chercher à ne pas m'en faire de nouvelles après la première...

Sinon outre l'hygiène, le nettoyage des plaies et le séchage des pieds pour la nuit, appliquer une créme antibio genre BACTROBAN dès le départ peut limiter les infections, mais sur des trucs genre lacération dû à la végétation de toute façon y'a pas de miracle, faut des fois plusieurs semaines pour guérir.
Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Aleksi le 02 mai 2018 à 13:19:14
Salut,

Oui je fais toujours attention à mes pieds, les sécher etc. Le contexte était particulier, passage de terrain difficile, sans chaussures. Une sorte "d'initiation" avec un chasseur natif, à l'arc, bref c'est une longue histoire. J'ai joué le jeu mais savais que mes pieds de gringos m'insulteraient après.
Merci pour les conseils.
Titre: Re : Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Al Bundy le 02 mai 2018 à 14:18:46
Salut à tous !

Sujet très intéressant, je vois que j'ai jusqu'ici toujours mal traité mes plaies  :).

j'ai une petite question. Lors d'une de mes dernières expé en forêt Amazonienne, je suis sorti avec énormément de plaies, principalement aux pieds. Pour la première fois, impossible à cicatriser. J'ai nettoyé à l'eau clair de la rivière, puis bétadine. Ca ne faisait que empirer. Je suis passé au tea-tree qui jusqu'à présent avait toujours soigné ce genre de cas (même si j'ai lu plus haut que ce n'est pas forcément la meilleur idée, je ne savais pas). Rien. Mes plaies gonflaient, rougissaient. En prenant bien soin elle n'évoluaient pas vers le pire, mais ne semblait pas non plus se soigner. Il m'a fallût faire 2000km en stop pour rejoindre des latitudes sèches et fraîche pour qu'elles cicatrisent en une semaine.

Alors ma question : quelle était la conduite à tenir ?

Merci  ;)

T'as utilisé quoi comme betadine? T'as mis quoi dessus après? C'était quoi comme plaie? Profonde? Superficielle? Avec ou sans perte de matière (chair)?
Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Aleksi le 02 mai 2018 à 14:30:33
Salut !

Les plaies n'étaient pas profondes, des égratignures et des épines. Betadine rouge et compresses.
 
Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Al Bundy le 02 mai 2018 à 15:03:15
Ok la prochaine fois tu peux faire dans l'ordre: betadine scrub (que ca mousse), rincage avec une eau plus ou moins potable, séchage avec compresses, betadine dermique. Ensuite tu mets des pansements gras genre tulle gras, adaptic (pour creer un milieu occlusif humide) voir des spécifiques genre sorbact si risque infectieux, ensuite tu renforces le coté occlusif avec compresse + tegaderm (film adhesif respirant) ou juste tegaderm, à adapter selon les plaies.

L'idée c'est de creer un milieu humide, propre à la base, et occlusif. Surveiller et refaire regulièrement si besoin (sinon tous les deux jours).
Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Aleksi le 02 mai 2018 à 15:22:33
Merci beaucoup pour les étapes à suivre.
Quel est l'avantage d'un milieux occlusif humide ?
Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Al Bundy le 02 mai 2018 à 15:24:37
Jte mets un lien ca sera plus complet  ;D
http://www.actusoins.com/279863/importance-de-la-cicatrisation-en-milieu-humide.html
Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Persil le 03 mai 2018 à 11:29:11
Merci pour ce déterrage de topic, du coup j'ai relu tout le fil fort instructif.
j'ai une question à propos du tea tree, je l'utilise beaucoup et notamment après avoir enlevé une tique,
je sais que je suis un peu hors sujet, mais ... qu'en pensez vous ?
Il n'y a pas de plaie mais un risque d'infection ...
Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Dav le 04 mai 2018 à 01:04:28
Salut,

Éventuellement du talc pour aider à sécher en fin de journée?

Dav-
Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Aleksi le 04 mai 2018 à 12:54:21
Merci Al Bundy pour le lien.

Dav, à mon avis le talc n'est pas une éventualité en forêt tropicale humide, surtout pour un temps prolongé. C'est un must.
Lorsque je n'ai pas de talc, j'utilise la cendre fine et grise / blanche de mon feu de camp pour masser mes pieds avant de dormir. Lorsque je cuisine, je laisse traîner mes pieds dans la fumée.
Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: Dav le 04 mai 2018 à 19:44:41
Merci pour l info  ;)
Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: florent.B le 05 mai 2018 à 14:46:01
Salut,

J'ai eu aussi deux trois plaies quasi-impossibles à guérir en milieu tropical humide. Des trucs pour lesquels une jolie croûte se formerait rapidement en France métro, et où sous une croûte un peu degueulasse, des litres de pus finissaient par sortir au bout de deux trois jours (j'exagère,  mais à peine  :( )
Maintenant si je me fais une coupure et que je sens qu'elle va dégénérer (ou si j'ai vraiment pas envie de prendre le risque que ça dégénère), je mets une pommade antibiotique dès que ça s'arrête de saigner. (De la fusidine)
J'ai essayé avec de l'HE de thym aussi, pas eu de mauvaises surprises, mais pas suffisamment d'effets pour être sûr que ca marche. (Si ça se trouve c'était des plaies qui n'auraient quoi qu'il en soit pas dégénérés)

Merci pour le déterrage. Y'a pas que le whisky qui est bon après quelques années dans l'obscurité ;# ;#)
Titre: Re : Plaies : irriguer et/ou désinfecter ?
Posté par: ofelas le 07 mai 2018 à 01:41:58
Pensez aussi aux pansements hydrocellulaire, de type biatain ou urgostart
Au stade bourgeonnement, épidermisation, ou comme j'ai eu régulièrement des plaies cavitaires
Très efficace en cas de surinfection en attendant des antibio adaptés
Ou autre méthode, le miel, ça permet aussi d'éviter la cata si on ne peut pas se soigner tout de suite,
par exemple une infection profonde avec trajet fistulaire, collection et ostéite, mais avant d'en arriver là on vous entendra hurler de très loin, vu la douleur intense que ça provoque et le coup de chaud 40 à 41°c de tempé
J'allais oublier l'évidence, débuter par un nettoyage au sérum phys