Nos Partenaires

Auteur Sujet: Se déplacer pieds nus  (Lu 44751 fois)

24 novembre 2007 à 20:48:32
Lu 44751 fois

Langouste


Salut tous,  :)
J'ai commencé un article sur les déplacements pieds nus, dans la catégorie Vrac. A déplacer là où ça ira le mieux.
N'hésitez pas à y participer !
J'y verrai bien en plus des infos sur la physiologie, les aspects sociaux et les soins. Et aussi des photos de surfaces avec les sensations ressenties.
 :)

24 novembre 2007 à 21:30:52
Réponse #1

Blue


Mon fils a un super copain depuis la rentrée qui marche pieds nus quelque soit le lieu (ils sont en fac de philo alors ça passe) et pratiquement quelque soit le temps...

Mon fils fait par ailleurs de la photo...Voilà une photo de ce copain qui parche nu pieds sur une balustre de pont, elle est sur son blog... http://26.img.v4.skyrock.com/26f/sight-of-at-home/pics/1270542806.jpg

Si cela t'intéresse ou si tu en veux d'autres, je dois pouvoir demander...

Blue

24 novembre 2007 à 22:26:34
Réponse #2

Langouste


Salut Blue,  :)
C'est bien que certains osent. J'ai passé 6 mois en tongs en fac d'éco et c'était déjà violent...
La photo de ton fils est sympa. En fait ce que j'aimerais, c'est que plusieurs personnes mettent des photos de surfaces agréables ou désagréables qu'ils ont réellement rencontré et commentent leurs sensations, ou donnent des trucs pour mieux passer etc... Donc cette photo en particulier m'intéresserait seulement si elle est accompagnée du commentaire du va-nu-pieds chevelu philosophe  ;)
« Modifié: 24 novembre 2007 à 22:33:24 par Langouste »

25 novembre 2007 à 20:32:51
Réponse #3

Patrick


Heu, j'ai une question, comme tout le monde j'adore marcher pieds nus sur une surface agréable et des années de karate font que j'ai la plante des pieds très dure et peu sensible.

Mais quel est l'intéret de chercher à tout prix à mlarcher pieds nus en toutes circonstances au risque de se blesser et d'invalider fortement ses chances de déplacements et de survie.

Sans parler des risques de plaies et d'infection.

25 novembre 2007 à 20:42:39
Réponse #4

Baptiste


Heu, j'ai une question, comme tout le monde j'adore marcher pieds nus sur une surface agréable et des années de karate font que j'ai la plante des pieds très dure et peu sensible.

Mais quel est l'intéret de chercher à tout prix à mlarcher pieds nus en toutes circonstances au risque de se blesser et d'invalider fortement ses chances de déplacements et de survie.

Sans parler des risques de plaies et d'infection.

Il semble que ce soit une mode qui arrive petit à petit. Ici, à Bordeaux, il y en a quelques uns (des étudiants) qui ne marchent que pieds nus...
(Quand on voit l'état de certaines rues, je n'essaierais pas, personnellement...)
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

25 novembre 2007 à 23:10:31
Réponse #5

Langouste


Salut Patrick et les autres,  :)

J'ai commencé à marcher pieds nus il y a 3 ans. Aucune motivation philosophico spirituelle ou de mode, j'ai essayé ça pour résoudre mes problèmes de genoux, d'ampoules et d'hématomes sous les orteils. Après chaque sortie longue de course à pied, surtout en montagne, il me fallait 2 ou 3 semaines pour me remettre, je perdais les ongles des orteils tous les 6 mois etc.. . J'ai essayé plein de types de chaussures différentes, de pointures et largeurs différentes, les chaussettes high tech machin, les lubrifiants, rien à faire. En cherchant un peu sur le net, je suis tombé sur un site de coureurs à pieds sans chaussures, j'ai lu l'argumentaire que j'ai trouvé intéressant et j'ai essayé.
Comme j'ai trouvé ça bien j'ai continué et je me suis mis à me balader pieds nus aussi.
J'ai fais ça doucement, tout seul, sans esprit sportif ni recherche de performance. Quand les inconvénients l'emportent sur les bénéfices je remets mes chaussures et ça ne me pose pas de problème. Donc pour mon cas personnel et singulier  ;),  c'est loin d'être à tout prix. Quant au risque de blessure, la comparaison est difficile car on ne se déplace pas de la même façon et aux mêmes endroits. Jusqu'à présent pour moi il a été très inférieur lorsque je marchais pieds nus.
Il y a évidemment des circonstances où les chaussures sont indispensables, je n'ai peut-être pas assez insisté dans l'article là-dessus.

Mais au delà de ça, il y a aussi autre chose. Depuis ma naissance on me dit de mettre des chaussures parce que "tu vas te faire mal, c'est sale par terre, il ne faut pas marcher pieds nus". Je ne m'étais jamais posé de questions là-dessus, j'avais intégré le truc: marcher en chaussure est naturel, marcher pieds nus c'est pas bien (hors certaines occasions particulières et souvent douloureuses: à la maison, à la piscine, à la plage, au judo etc). Et puis un jour, je marche pieds nus sur la route: ça fait pas mal, c'est même agréable. Je traverse une zone étincelante de petits morceaux de verres: ça fait pas mal. Je marche sur des graviers: ça chatouille. Je marche en montagne: c'est le pied  ::). Je ne pue plus des pieds.. Ben alors ???? Pourquoi on m'a dit que c'était pas bien alors que c'est bien ? Sentiment exaltant de libération.... et grosses questions. Quelles sont les autres contraintes inutiles que je subis de mon plein gré ? S'il m'a fallu 30 ans pour me rendre compte qu'il suffit d'enlever les chaussures pour ne plus avoir mal aux pieds, il me faudra combien de temps pour prendre conscience du reste ?
Le slogan de jenesaisplusquel site US de marche pieds nus est "free your feet, your mind will follow" (libère tes pieds, ton esprit suivra).
Je pense que c'est cette exaltation qui peut amener à faire plus ou moins volontairement du prosélytisme. D'autant plus que le fait de se voir bizarre dans le regard étonné des passants donne envie de leur expliquer en détail pourquoi c'est leur réaction étonnée que je trouve bizarre (ma phrase aussi est bizarre  ^-^).

L'article est loin d'être parfait, et surtout il n'a jusqu'à présent qu'un seul auteur. Alors que si j'ai bien compris le principe du wiki, les articles sont supposés refléter un consensus de la communauté. Donc pas de problèmes si ça te paraît trop retapeur, pas assez clair sur l'objectif, minimisant trop les risques ou autres, on en discute et on améliore le texte. C'est fait pour ça !  :up:

27 novembre 2007 à 14:04:37
Réponse #6

DavidManise


Salut :)

200% tafdak avec tes réflexions, Langouste...  combien de dogmes débiles on bouffe tous les jours...  et combien on transmet à nos enfants ?  Des trucs qui n'ont aucune fonction réelle à part nous pourrir la vie pour rien :down:

J'ai rajouté ma petite touche à ton truc, notamment dans la partie soins :
http://davidmanise.com/mediawiki/index.php/Se_d%C3%A9placer_pieds_nus#Soins

Je vais tâcher de retrouver quelques photos... 

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

27 novembre 2007 à 14:13:15
Réponse #7

Maximil


David: tu ne marches plus trop pieds-nus maintenant je crois, ne decvrais-tu pas prévenir des risques aussi ?
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

27 novembre 2007 à 14:29:32
Réponse #8

Sylvain74


Salut à tous,

Très intéressant, cet article. Je pratique pas mal le pied libéré, enfin pas complètement : vivent les tongs, même si ça fait vacancier au bureau (entendu de la secrétaire  ::)). J'apprécie particulièrement le fait de ne plus être compressé, et c'est important pour moi (je me suis traîné une tendinite chronique à un pied pour cause de grôles trop petites, j'ai longtemps eu cette mauvaise habitude...). Bref...

J'ai cependant une petite remarque concernant l'environnement dans lequel nous évoluons tous plus ou moins, à base de béton, carrelage, macadam, et autres joyeusetés pas vraiment amortissantes... En marchant pieds nus ou en vieilles tongs affaissées j'ai vraiment l'impression d'une onde de choc se propageant du talon à mes cervicales en passant par le genoux etc... Pas vraiment top, pour les articulations, non ? Peut-être que le déplacement pieds nus est à éviter trop longtemps sur ce genre de terrain ? Peut-être que je suis un balourd ne sachant pas marcher ?  ;)

A+,

Sylvain.

27 novembre 2007 à 14:41:07
Réponse #9

DavidManise


Faut pas marcher sur les talons.  C'est une habitude de chat botté ça.  Regarde les chats, les vrais.  La plante touche avant tout le reste.  Ca permet de sentir le terrain une fraction de seconde avant que le poids ne soit posé, et d'ajuster toute la posture en temps réel pour bien l'adapter au terrain...  et surtout ça amortit bien.

Je marche toujours pieds nus, sauf pression sociale ou besoin de bouger vite et longtemps sur terrain hostile.  Chez moi et autout de la maison, je suis TOUJOURS pieds nus.  C'est vraiment le pied :love: et aucun problème d'impact parce que, comme tous les grizzlis, je pose la plante avant le talon.

Essaie...  ca fait bizarre au début, mais c'est vraiment cool comme démarche en fait.  Presque bondissant, trottinant...  ninja quoi ;D

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

27 novembre 2007 à 14:45:52
Réponse #10

Sylvain74


Hum...  :-\ Va falloir que j'approfondisse le sujet, parce que j'ai bien lu un certain fil sur ce sujet, je me suis bien fait quelques tours de l'appartement, concentré, testant la démarche de Ninja, mais à part passer pour un fou aux yeux de ma douce, je suis arrivé à rien de bien concluant comme démarche .  ::)

Ô lourdeur, quand vas-tu me quitter ?  :lol:

Sylvain,
chat botté.  ;D


EDIT : en même temps un chat ou un grizzli (un vrai, hein, pas un de Die !) ça n'a pas vraiment le même squelette qu'un humain...

27 novembre 2007 à 14:52:36
Réponse #11

Maximil


C'est surtout que notre marche n'est plus adaptée. Baisse ton centre de gravité en pliant un peu les jambes. Sinon essaye de marcher le plus vite possible sans courir et tu verras que tu vas reprendre instinctivement la bonne position. Ca fait une démarche con au départ, mais vachement plus féline avec l'habitude  :up:
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

27 novembre 2007 à 16:29:28
Réponse #12

DavidManise


Oui c'est surtout une question d'habitude. 

Je vais demander à ma doudouce de me filmer demain si j'y pense, et je posterai un petit vidéo pour vous montrer comment les grizzlis marchent pieds nus dans les cailloux ;D

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

27 novembre 2007 à 18:18:43
Réponse #13

douyazen


Les enfants ont tous une démarche"pointe des pieds" à un moment surtout quand ils sont pieds nus , ça doit avoir un rapport avec de vieux instincts ,enfin je crois .
« Modifié: 27 novembre 2007 à 18:50:29 par douyazen »
Le terrain donne le ton .
Un monde meilleur
Un jour tôt ou tard on est que des os ...

27 novembre 2007 à 18:45:05
Réponse #14

pimyboc


je rigole tout seul devant mon écran :
j'ai lu le titre du post trop vite et je me demandais pourquoi vous vouliez déplacer pieds nus sur la terre sacrée. Faut que je dorme  :lol:  :lol:
DEX AIE En Normandie, il n’y a qu’une chose qui peut être haute ou basse : C’est la mer.

28 novembre 2007 à 00:39:17
Réponse #15

** Mathieu **


Salut Langouste,
J'ai lu ton wiki avec intérêt  :doubleup: il m'a permis de réfléchir à pleins de détails auxquels je n'aurais jamais pensé...

J'aime marcher pieds nus sur des surfaces agréables comme le gazon, les tapis de feuilles et certaines formes de cailloux. Le contact du pied nus aussi avec le bois d'un pont, d'un bateau, d'un arbre auquel je grimpe. Le contact de la terre battue, du sable, de la plage, la boue aussi.
Bref des environnements naturels. Et je ne me gêne pas, cela me semble parfaitement naturel.
Je disais certaines formes de cailloux parce que j'en ai testées d'agréables et d'autres pas, par exemples certains petits cailloux pointus sont agréables et l'on peut marcher assez rapidement dessus alors que dès que l'on passe à une taille légèrement supérieure c'est douloureux ; il y a les galets aussi, je n'aime pas du tout.
Les sensations liées à l'équilibre sont décuplées. J'aime faire mon Taichi à la belle saison pieds nus dans l'herbe et les yeux fermés en me concentrant sur ma voûte plantaire et les formes inégales du sol tapi d'herbe. Anciens trous de taupes, épaisseur de mousse, brindilles, etc. Cela permet de ne pas lancer un mouvement de façon machinale mais de le dévellopper en tenant pleinement compte de son environnement, de s'adapter.

Quand j'étais aux beaux-arts, il y avait un Fabrice fort sympathique qui marchait presque toujours pieds nus. Il y avait aussi Daphnée qui était née en Guyane et venait de débarquer en France. Porter des chaussures tout le temps était tout nouveau pour elle. D'ailleurs elle n'en trouvait pas à son pied... Des années de marches pieds nus et elle avait les pieds trop larges pour entrer dans des chaussures de filles - avec en plus une semelle naturelle en guise de voûte plantaire...

Pour ma part je préfère mettre une paire de chaussures pour marcher en ville, randonner, une paire de bottes pour les travaux agricoles, une paire de snowboots pour les sports d'hiver, etc. Je trouve que les chaussures apportent du confort. Je n'aime pas avoir froid aux pieds.
Il me semble que c'est aux extrémités du corps que l'on se refroidit le plus vite ; oui, d'ailleurs c'est ce qui gèle en premier...
On peut attraper froid en restant nus pieds.

Je suis 100% d'accord avec David sur le conformisme, la doxa, etc.
D'ailleurs je trouve très intéressant cette façon de s'approprier la marche en se rapprochant du félin, je vais essayer quand le printemps reviendra...
Cela me fait penser que l'on apprend à marcher de manière intuitive et que si l'on devait réfléchir à tous les mouvements que l'on doit faire pour marcher et ne pas perdre son équilibre on ne marcherait pas. On laisse bosser une partie de son cerveau, du réseau nerveux présent dans toutes les articulations, etc et miracle ! On marche.
Mais il est intéressant de réapprendre - à travers une pratique sportive - à marcher. Pas à la manière d'une personne qui fait de la rééducation à la suite d'un traumatisme mais comme quelqu'un qui cherche à développer ses sensations (proprioception), son équilibre ; je pense à l'escalade, aux arts martiaux. Aux gens qui sont équilibristes. Mais finalement cela peut être valable pour toute activité motrice.
Réapprendre c'est conscientiser des mouvements, des transitions de poids, des mouvements du bassin, du rachis, de la tête, des bras, des yeux, etc. caler sa respiration sur ses mouvements. être concentré.
Je pense à tout cela en lisant ton post sur tes problèmes de pieds, je ne suis pas qualifié pour juger >> un problème postural peut causer des traumatismes sévères sur le long terme.
En fait, je trouve la réflexion de David très intéressante : sur la manière dont socialement, sans s'en rendre compte on se fond dans un moule, comment par exemple dans l'espace public d'une grande ville on marche, "dans la fourmilière" ; Des scientifiques ont étudiés cela. Les flux de piétons. Mais aussi les attitudes corporelles.
Je pense aussi aux artistes qui se sont intéressés à la marche comme Richard Long, etc.
Bon j'arrête de dériver je suis total H.S. je crois.

Super donc ce wiki sur la libération des pieds...  :doubleup:


28 novembre 2007 à 19:02:34
Réponse #16

Langouste


Salut,  :)
Citation de: Sylvain74
[...]Peut-être que je suis un balourd ne sachant pas marcher ?  ;) [...]
Au début je trouvais plus facile de courir que de marcher (comme les petits nenfants ;)). En courant tu es obligé de poser correctement le pied (sinon c'est tassement de vertèbres garanti !). Les premières semaines il faut se concentrer sur le déroulé du pied (la plante d'abord), puis ça vient naturellement. On peut même payer cher pour apprendre (voir la méthode POSE http://www.posetech.com/pose_method/)!

Citation de: Mathieu
Merci pour tes réflexions  :)
Je ne connaissais pas Richard Long, c'est... étrange !


Les archéologues s'arracheront les cheveux dans 2000 ans !  ;D

08 janvier 2008 à 16:21:20
Réponse #17

Patrick


Chacun fait comme il le veut, mais en cas de problème urbain de type violent où catastrophe (on est sur un forum de survie) et que l'on souhaite évacuer rapidement, le fait de piétiner des débris coupants rique de mettre fin prématurément aux chances de survie.

08 janvier 2008 à 17:09:16
Réponse #18

triptop


Oui c'est surtout une question d'habitude. 

Je vais demander à ma doudouce de me filmer demain si j'y pense, et je posterai un petit vidéo pour vous montrer comment les grizzlis marchent pieds nus dans les cailloux ;D

Ciao ;)

David


oui bonne idée  ;)


Merci Langouste pour l'initiative !

moi c'est par confort que j'essaye de marcher pieds nus, j'avais essayé à l'université mais n'étant en philo ça passait beaucoup moins bien  :lol:

l'été il n'y a que pieds nus que je suis bien et je rêverais de bosser pieds si j'étais dans un environnement tertiaire (avec les chaussures sous la main pour quand il faut).

c'est vrai qu'à vous lire je retrouve des sensations dans mes souvenirs. Pour passer facilement du mode chaussure au mode pieds nus et vice versa, les crocs sont sympa (c'est peut être une étape vers le pied nu pour tout ceux qui en portent).

autre exemple sur terrain herbeux boueux sous la pluie (camping, balade...) on est sans fois mieux pieds nus qu'en chaussures pleines de flotte  :love:

Sinon à poils ou avec juste un paréo j'ai aussi bien apprécié en Guyane parfois  ;D car il n'y a pas que les pieds qui sont comprimés dans nos habits de gens "civilisés" mais c'est un autre sujet  :lol: :lol:
"Honi soit qui mal y pense !"

08 janvier 2008 à 17:31:52
Réponse #19

Chester


perso,pieds nus à la campagne, sur des cailloux ou graviers,dans la terre, sans problème...mais à la ville, jamais de la vie,sauf absolue necessité (fuite mais talons hauts).
Je ne comprend pas les citadins qui trouvent la cambrousse sale et boueuse;j'ai jamais vu de ville aussi crade que Paris(*).Tout est goudronné alors que la terre absorbe traite et nettoie à la première pluie.En ville...vaut mieux pas y penser.Ajoutez à cela la concentration massive d'êtres humains aux habitudes pas toujours clean...
Par goût, vraiment, je pourrais pas marcher nus-pieds dans Paris, j'aurais l'impression de pateauger dans les miasmes de tout le monde, bêrk!
Je me demande dans quelle mesure une petite blessure ne pourrait pas s'y infecter ...?


( *enfin, si, je sais que ça existe.Simple façon de parler. Et aussi ma modeste expérience à horizon réduit.J'ai pas vu 36 capitales.J'imagine que dans le sud, avec la chaleur en prime...)
« Modifié: 08 janvier 2008 à 17:44:00 par Chester »

08 janvier 2008 à 19:15:17
Réponse #20

Patrick


Je ne discutte en aucun cas du bien fondé de la marche pieds nus, ni des apports pour la santé. Je dis juste que si le postulat est de parler de survie (pas à long terme et pas de vie sauvage) on se met sacrément dans la m*rde en évoluant pieds nus dans des environnements qu'on ne maîtrise pas et que c'est juste cher payé.

Maintenant et comme en toutes choses si on parle mode de vie qu'on peut socialement et physiquement assumer, c'est très bien.

08 janvier 2008 à 20:56:22
Réponse #21

triptop


Pour faire echo à ce que tu dis Patrick, dans les quelques récits d'Escape & d'Evasion que je connais, les pieds nus (du prisonnier) sont souvent un point délicat source de blessure. La fuite devient vite ralentie voire compromise. Surtout dans certains milieux comme la jungle ou la moindre plaie peut se transformer en gangrène. L'intérêt des chaussures et même la capacité de s'en fabriquer avec les moyens du bord devient critique.


Pour aller plus loin, il se peut qu'une formation de marche pieds nus (ou savoir se fabriquer des chaussures) soit dispensée en stage SERE... plusieurs évadés s'en seraient mieux sortis si ils avaient eu des pieds d'indiens !

En Guyane c'est épatant de suivre des guides amérindiens pieds nus dans la jungle !

"ma b!te et mon couteau" ça doit être une expression indienne car nous, "métro" on y rajoute plein de truc et.... qui est capable d'en sortir juste avec une b!te et un couteau sur le forum  ? ;D

 :)

"Honi soit qui mal y pense !"

09 janvier 2008 à 00:53:45
Réponse #22

douyazen


Une reflexion aprés ce que je viens de lire .
va nu pied en ville , ok , mais comment l'organisme reagit-il a l'agression des enrobés
à base de bitume ?
Je ne parle pas des obstacles , des pieges , seringues ou autre crotte de chien , je parle juste du support à base de produit pétrolier avec lequel on construit les routes .
Le terrain donne le ton .
Un monde meilleur
Un jour tôt ou tard on est que des os ...

09 janvier 2008 à 08:53:48
Réponse #23

Patrick


qui est capable d'en sortir juste avec une b!te et un couteau sur le forum  ? ;D
Cette belle expression militaire imagée qui nous a tous exhortée à réfléchir et compter sur le minimum pour s'en sortir pourait aujourd'hui se traduire à une époque où une bonne partie de nos armées ne dispose pas du premier accessoire, par avec "ses tripes et son couteau".

De plus, la faculté à se sortir de situations qui puent ne se mesure pas à la taille dudit apendice (pour ceux qui seraient en train de fouiller les tiroirs pour chercher de quoi mesurer  ;D). Des tripes et un cerveau serviront beaucoup plus. Maintenant, imaginez que vous aillez la chance d'avoir des tripes et un cerveau, un corps dont vous avez réussi à optimiser les performances (avec les moyens fixés au moment de la donne par pacha mama) et que vous ayez en plus appris et mis en pratique un certain nombre de savoirs.

Bein vous êtes le roi ou la reine du pétrole.

Bon alors inventaire : couteaux j'ai  ;D, cerveau, je dois avoir ça quelque part.................

Sinon, il vous reste à cultiver le sens de l'humour, vous en aurez besoin.

09 janvier 2008 à 17:19:05
Réponse #24

Patrick


Salut,désolé pour la ponctuation j écris top vite mille excuse.

Patrick , revient dans le sujet en question stp " se déplacé pieds nus " et te lance pas dans des nuance qui n on rien a voir , maintenant comme tu l as dit c est mon mode de vie et surtout le plus longtemps possible c est ca aussi la survie .
  by by  et bonne balades
Déjà le sujet, cher Domi c'est "se déplaceR pieds nus", ensuite il me semble que c'est toi qui te permet une vanne pourrave hors sujet.

Sinon, effectivement si le sujet n'est pas prosélyte, est argumenté et se base sur autre chose que des postulats et des "essayez vous verrez", il ne manquera certainement pas d'intéret.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité