Nos Partenaires

Auteur Sujet: hachette hache ou s'en passer ?  (Lu 21402 fois)

21 avril 2011 à 18:16:11
Réponse #75

Eremos


sans parler de se topic ou en ont parle et dont je recomande la lecture http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,47107.msg390355.html#msg390355

Vraiment super intéressant ce lien. On avance, on avance ...  (oui mais où ?) :lol:

21 avril 2011 à 18:17:30
Réponse #76

aquinatis


Ah???

Bon alors je me répète moi aussi: donc....


.... meuh non c'est une blague.

Tout a été dit et redit là-dessus, ici ou ailleurs, hachette ou camp, bof j'ai fini par me dire que finalement le truc qui va le mieux c'est à la fois le truc dont oin a le plus envie, et celui qu'on a l'habitude d'utiliser. Au final et pour une utilisation comparable, je défie quiconque d'établir la moindre hiérarchie.
Il y a quand même des camps merdiques, et que pour le coup je trouve impossibles à comparer avec une hache. Autant un Busse de 35 cm soutient la comparaison facile, autant un ESEE RC4 par exemple, voire même 5 ou 6, bien trop courts à mon sens,  (c'est juste un exemple) et qu'on dénomme parfois couteau de camp, c'est pas vraiment fait pour débiter des stères. (ça n'en fait d'ailleurs pas des couteaux merdiques, mais ce ne sont clairement pas des camp-knives)

21 avril 2011 à 19:24:00
Réponse #77

Féline


Encore faut-il clairement définir ce qu'est un couteau de camp ? Car là, on est dans le flou artistique.

21 avril 2011 à 20:49:31
Réponse #78

François


Encore faut-il clairement définir ce qu'est un couteau de camp ? Car là, on est dans le flou artistique.

Normal, en fait c'est un objet mythique, qui selon la légende peut remplacer le couteau, la scie, la hache, la plane, la pelle, la pioche, le rasoir, etc ;D

En laissant tomber toute provoc, c'est vrai que c'est un compromis qui fatalement change suivant les besoins, le vécu, les gouts de chacun.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

21 avril 2011 à 20:53:19
Réponse #79

Pierrot


Citer
Normal, en fait c'est un objet mythique, qui selon la légende peut remplacer le couteau, la scie, la hache, la plane, la pelle, la pioche, le rasoir,

Et la poêle à frire...... :lol:

21 avril 2011 à 21:07:58
Réponse #80

aquinatis


Quand on parle de "camp-knife", la définition ou l'usage est plus clair aux US qu'ici, où il s'agit clairement de grands couteaux, dont l'usage principal est de faire du bois. Après on parlera (là-bas toujours) plus facilement de couteaux de bushcraft, ou d'outdoor, pour de plus petites lames; C'est vrai qu'en France on a tendance à parler de couteaux de camp pour des schlass de 25cm hors tout. Alors qu'à mon sens on devrait réserver ça au couteau qu'on sort (du sac, du bât etc etc) pour établir le camp.

21 avril 2011 à 23:35:40
Réponse #81

WakanTanka


j'ai remarqué aussi que beaucoup faisaient "l'amalgame "( subjectif) car pour moi un camp c'est mini 30 cm hors-tout;
mais bon c'est vrai que j'aime les couteaux de taille conséquente :).

21 avril 2011 à 23:39:06
Réponse #82

Ghjallone


la longueur n'est pas tout... 30cm de long mais 2mm d'épaisseur, c'est encore un camp knife?
pour moi c'est un couteau assez long et lourd pour pouvoir couper des buches assez vite, et assez confortable plur pourvoir s'en servir longtemps avant de chopper des ampoules ou d'avoir mal aux articulations.
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

21 avril 2011 à 23:58:56
Réponse #83

WakanTanka


lol ghjallone évidement vu de cette façon une tramo devient un camp :lol:
30 cm 5 cm 5 m là ça commence à devenir sympas,
j'ai en tete de me faire fair un camp perso encor mais ce n'est encor qu'une idée... :love:

22 avril 2011 à 10:07:55
Réponse #84

guillaume



"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

22 avril 2011 à 12:57:21
Réponse #85

sharky


Et la poêle à frire...... :lol:

Je m'inscris en faux, rien de ne vaut la pelle CS pour cet usage ;D

''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

22 avril 2011 à 14:40:12
Réponse #86

WakanTanka


 :o pas sur que se soit bon pour la pelle.

22 avril 2011 à 21:03:10
Réponse #87

inzemix


Ni pour la bouffe :vomi:

25 février 2014 à 22:31:49
Réponse #88

max65871


;Dwaouu j'avais aussi remarqué cette dualité... je trouve aussi que le batonnage est moins fatiguant que couper du bois avec une hache, par contre cela prend aussi plus de temps... :down:

Une question lorsque vous coupez des bûches avec une une Hachette , avez vous besoin de bâtonner pour qu'elle sincère bien dans la bûche :-\ ?

C'est soit que ta hachette est vraiment trop légère (http://www.youtube.com/watch?v=wUA5-7FBfx8)
Soit que sa forme ne convient pas. Regarde par exemple les hache prévues pour fendre de gransfors, même dans les petits modeles, elles sont prévues à cet effet, soit un élargissement plutôt rapide du fer ;)

http://woodsmithexperience.co.uk/shop/product/gransfors-bruks-large-splitting-axe-long-handle

Si ta hache a le bon profil, essaye de l'aiguiser en mode rasoir :)
"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

26 février 2014 à 00:36:43
Réponse #89

You


Aiguiser sa hachette en mode rasoir : c'est absolument indispensable pour obtenir une coupe propre et nette, réparable au SterilStrip sans conséquence gravissime au fin-fond de la taïga.
Sous réserve de couper selon un angle qui ne tranche pas totalement le pouce, bien entendu.*

Croyez-le ou pas, ma remarque n'est pas si ironique que ça... :


Sinon, reste l'option de porter les gants prévus pour, même quand le confort et la douce chaleur d'une cabane à plus de -10°C les rendrait presque facultatifs...

*Mon pote n'a pas eu de séquelle grave. Mais il s'en est fallu d'un cheveu. Manque d'expérience avec l'outil + fatigue + conditions moins hostiles que les jours précédents = tchac !

Bref, portez vos gants.

26 février 2014 à 00:43:34
Réponse #90

max65871


"Et si la liberté consistait à posséder le temps?Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu."
S. Tesson

26 février 2014 à 10:36:00
Réponse #91

Kilbith


*Mon pote n'a pas eu de séquelle grave. Mais il s'en est fallu d'un cheveu. Manque d'expérience avec l'outil + fatigue + conditions moins hostiles que les jours précédents = tchac !

Selon mon expérience la cause n°1 d'accident en "outdoor" ce sont les outils tranchant. Et en tête arrive de loin les hachettes.

En fait c'est rare de faire une sortie de groupe avec une hachette et que quelqu'un ne se blesse pas, ou manque de très peu de se blesser. Et c'est vrai quelque soit "l'expérience".  :closedeyes:

Dernier exemple en Laponie.
Je m'apprête à fendre du bois. Je pose la bûche loin de moi sur le billot dédié (comme il faut quoi), j'écarte bien les jambes. J'ajuste mon coup...je tranche la bûche sans aucun effort, la hachette continu sa trajectoire, éborgne le billot qui ne l'arrête pas, dévie sous le choc et vient trancher une lamelle de l'intérieur de ma botte. Accident évité de justesse.

Techniquement j'avais parfaitement respecté les consignes de sécurité (bûche loin sur le billot, jambes très écartées...). J'avais juste sous estimé que par grand froid le bois se fend très très facilement et avait frappé trop fort. Ma pseudo "expérience" (je ballade des hachettes depuis 35 ans) n'avait été d'aucune utilité.

« Modifié: 26 février 2014 à 10:41:45 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

26 février 2014 à 10:52:59
Réponse #92

Ghjallone


Je pense aussi que tu t'es dit "Le billot stoppera la hache" et que tu ne t'es pas demandé ou irait la lame au moment ou elle finirait par glisser. ;)

Je suis bien d'accord pour l’affûtage. C'est vrai pour tous les outils, mais particulièrement pour la hache: si elle est émoussé elle coupera en écrasant les tissus contre un os, et ce genre de plaie ne se referme pas proprement.
J'ai comparé pour vous, pas la peine d'essayer.  ;#
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

26 février 2014 à 10:58:12
Réponse #93

François


Selon mon expérience la cause n°1 d'accident en "outdoor" ce sont les outils tranchant. Et en tête arrive de loin les hachettes.

En fait c'est rare de faire une sortie de groupe avec une hachette et que quelqu'un ne se blesse pas, ou manque de très peu de se blesser. Et c'est vrai quelque soit "l'expérience".  :closedeyes:

Ce qui ne pardonne pas, c'est la combinaison de l'apparente banalité de cet outil longtemps omniprésent chez nous en tant qu'outil à tout faire, et de sa dangerosité bien réelle. Combien de fois on entend dire ou on lit qu'il n'y pas besoin d'apprendre à se servir d'une hachette : c'est facile, on tape jusqu'à ce ça marche et c'est tout. Là c'est l'accident probable à court terme.

note : remarque générale sans lien avec les faits relatés plus haut. Le but est de dire : apprenez à vous servir d'une hachette.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.


26 février 2014 à 12:39:50
Réponse #95

camoléon


Je trouve la hachette bien plus dangereuse qu'un merlin, par exemple:
Par expérience (le pire à été évité jusqu'à là, croisons les doigts...), les blessures avec une hachette viseront la partie basse du ventre, les parties, le plus souvent les cuisses et les genoux, parfois les tibias.
Avec une merlin, je me suis fais aussi des frayeurs (cheville, pied), mais les grosses bottes coquées ont fait leur travail.

Au lieu d'utiliser un billeau avec une hachette ou autres haches courtes, je préfère poser verticalement le morceau de bois au sol avec un côté en appui sur une souche par exemple. Je pose un genou à terre et me tient à distance d'un bras. Si la hache ripe, le fer se plante dans le sol sans ricocher.
Avec un peu d'entrainement, très efficace au niveau de la coupe, moins mal au dos, plus sécurisant.

Le morceau de bois qui s'envole à la coupe et qui vient s'écraser violemment sur ta tête, tes articulations ou tes pieds, c'est pas mal non plus. :'(
« Modifié: 27 février 2014 à 08:30:28 par camoléon »
"Pour vivre heureux (et vieux), marchons invisible et silencieux"

"Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace"

"Je marche au pas de Loup"

26 février 2014 à 12:45:21
Réponse #96

camoléon


Pour l'affutage sur le terrain, j'utilise une pierre ronde Gransfor-brusk.
Manche sur les cuisses, fer à l'extérieur, tranchant vers l'extérieur, utilisation de gants. Vous connaissez-mieux?
"Pour vivre heureux (et vieux), marchons invisible et silencieux"

"Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace"

"Je marche au pas de Loup"

17 mars 2014 à 14:40:25
Réponse #97

lambda


Salut...

[/quote]
Pour l'affutage sur le terrain, j'utilise une pierre ronde Gransfor-brusk.
Manche sur les cuisses, fer à l'extérieur, tranchant vers l'extérieur, utilisation de gants. Vous connaissez-mieux?

Mieux, pas forcément, mais une alternative que j'aime beaucoup, confortable, et qui permet un bon contrôle de visu en temps réel de ce que l'on fait, en plus du feeling de la pierre qui "chante"...

- on s'assied confortablement,
- on prend sa hache par le manche, tête en bas, tranchant à l'opposé de soi (vers "l'extérieur")
- on pose la tête de hache ('extrémité du manche qui dépasse un peu habituellement de l'oeil de la tête) sur sa cuisse: le bras porteur du même côté que la cuisse de support...
- on plaque l'autre extrémité du manche (côté "pommeau") contre son épaule, près de sa joue, de façon à voir en regardant vers le bas sa tête de hache, en vue de section.
- et avec son autre main de libre on prend sa pierre à aaffuter favorite et on commence à affuter un premier côté de l'émouture (le côté opposé au bras porteur).

le moment venu on change de côté de façon complètement symmétrique, au niveau positionnmeent, et c'est reparti pour l'autre côté de l'émouture....

etc.... jusqu'à obtention du résultat souhaité.

Je sais pas si c'est bien bien clair...  :-[ dsl...

les + persos que j'y vois dans cette méthode:

* position bien confortable sans porte à faux, ou on fait bien corps avec la hache, et au moins 2 points (épaule et ccuisse).
* modulo savoir se servir d'une pierre, 0 danger.
* on contrôle directement de visu le process (on voit systématiquement la face de la pierre en travail et le profil de hache.

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

19 mars 2014 à 09:00:32
Réponse #98

guillaume


Il m'arrive de faire comme Lambda aussi pour les couteaux : je plante le couteau dans un morceau de bois, je suis à genoux et le morceau de quoi est posé par terre.
Il suffit ensuite d'affiner un peu la pointe.

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

22 mars 2014 à 02:38:26
Réponse #99

psydomos


Il m'arrive de faire comme Lambda aussi pour les couteaux : je plante le couteau dans un morceau de bois, je suis à genoux et le morceau de quoi est posé par terre.
Il suffit ensuite d'affiner un peu la pointe.

Salut,

Je fais souvent la même chose avec les Tramontina, mais le support est généralement plus un tronc couché que j'enfourche. Je fait un angle entre la pointe et le manche, et je fait un mouvement avec la lime diamant un peu similaire a celui d'une scie égoïne .
 Ça marche très bien et c'est très sécurisant tout en ayant une bonne vision pour le controle de l'angle d'affutage.
A+
"Je sais que je ne sais rien" Socrate
"Le progrès est ce qu'on en fait, confier son dernier souci à des milliers d'inconnus qui n'en n'ont rien à foutre ou permettre de vrais moments de vie démultipliés.."
Patrick, o "cacique" do CEETS

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité