Nos Partenaires

Auteur Sujet: hachette hache ou s'en passer ?  (Lu 19556 fois)

15 avril 2011 à 11:29:30
Réponse #25

WakanTanka


merci pour toutes ces précisions, et diesel je suis curieux de voir le test  :up:.


15 avril 2011 à 11:35:01
Réponse #26

Diesel


Hum, je ne suis pas sûr que ce soit très probant.
ça a été fait sur assez peu de coups (7/8 coups portés par hache), je ne suis pas sûr que sur les photos de Pan, on puisse bien voir la profondeur des entailles.

15 avril 2011 à 12:22:59
Réponse #27

Féline


Chacun et chaque chose à sa place et les vaches seront bien gardées.

Servir l'outil ou s'en servir, il faut choisir.

On ne s'inscrit pas à une course de formule 1 avec une Isetta.

On peut dormir à la belle, dans son lit ou à l'hôtel, il y en à jusqu'à cinq étoiles.

On peut dîner d'un bout de pain sec ou chez Lucullus.

Sais ce que tu veux faire, tu t'équiperas en conséquence.

15 avril 2011 à 18:08:48
Réponse #28

aquinatis


Concernant les couteaux de camp, les vrais, et les bons sont chers, je n'ai jamais vu un couteau céder, jamais. Un chopper en Busse ne te lâchera jamais, c'est tout bêtement impossible à péter dans des conditions normales, et donc parfois dures, d'utilisation. Après un Mora je ne dis pas, mais il ne me viendrait pas à l'idée de partir avec ça en forêt (je sais que beaucoup le font, aiment ça, mais pour le coup oui un mora ça pète facilement :-) ). Il n'y a qu'à voir le mal de chien qu'a le testeur extrémiste de knifetest.com pour péter ses Busse ....
Les couteaux avec une lame montée sur soie, sont en théorie plus fragiles, mais c'est de la théorie justement: là encore ça dépend du choix du couteau à la base. J'ai eu l'occasion de tester deux mois durant un camp de Samuel Lurquin, acier de blindage ultrafort monté sur soie, c'est assez redoutable d'efficacité, et tout aussi indestructible qu'une plate semelle. Maintenant il faut y mettre le prix.
En revanche la hachette dans des mains peu soigneuses, le manche ne fera pas long feu.

Enfin je ne pense pas qu'au final il y ait d'outils plus adaptés qu'un autre pour le bushcraft. Dès que l'on passe plus de quelques heures dans les bois, pour y faire du feu, construire son abri, ou tant d'autres choses, chacun fait son choix: camp-knife, scie, hache. C'est sûr que c'est con de partir plusieurs jours avec seulement un SAK, ou seulement une scie. Il y a juste quelques principes de base: un petit fixe, ou un fort pliant pour les adeptes, plus un camp ou une hache pour le bois, plus une scie éventuellement. Et plutôt dans cet ordre là ! :-)


15 avril 2011 à 19:01:47
Réponse #29

levercorien


Si tu sais bien te servir d'une hache et qu'elle est bien entretenue, il n'y a aucune raison de te fatiguer en l'utilisant. C'est simple et facile de couper du bois si tu te sers du poids de la hache plutot que de forcer. Je ne comprend pas l'intérêt de batonner quand il y a un outils adapté pour faire ce travail.
Ensuite, pour refendre ton bois, la hache sera encore une fois beaucoup plus efficace et te permettra de le faire sans y mettre l'effort nécessaire pour le faire avec un couteau.
Personnellement, je pense que de batonner avec un couteau est une solution de pis aller, une solution quand on a omis d'apporter l'outils adéquat: la hache. L'énergie dépensée pour utiliser une hache est assez faible si la hache a une bonne taille et que l'on sait l'utiliser.

Pour le fait que je dois mal utiliser une hache... je dis juste +1.J'ai clairement pas assez fendu de bois pour pouvoir dire de maîtriser.
Par contre , ma question du "batonnage se porter sur une hachette" souvent sur du bois sec, je me retrouvais à taper sur le cul pour l'enfoncer correctement. sa arriver une fois sur cinq. Mais pareil, je pause la question au expert, je suppose aussi que cela peut être du à une mauvaise utilisation....

15 avril 2011 à 19:14:20
Réponse #30

Ghjallone


Si tu sais bien te servir d'une hache et qu'elle est bien entretenue, il n'y a aucune raison de te fatiguer en l'utilisant. C'est simple et facile de couper du bois si tu te sers du poids de la hache plutot que de forcer. Je ne comprend pas l'intérêt de batonner quand il y a un outils adapté pour faire ce travail.
Ensuite, pour refendre ton bois, la hache sera encore une fois beaucoup plus efficace et te permettra de le faire sans y mettre l'effort nécessaire pour le faire avec un couteau.
Personnellement, je pense que de batonner avec un couteau est une solution de pis aller, une solution quand on a omis d'apporter l'outils adéquat: la hache. L'énergie dépensée pour utiliser une hache est assez faible si la hache a une bonne taille et que l'on sait l'utiliser.
j'entends souvent dire ca... "pas la peine de forcer, le poids de l'outil travaille."
et il arrive en hauteur de quelle facon, l'outil? par l'opération du saint esprit? ;)
personellement je suis plus efficace avec un camp knife qu'une hachette, au moins pour fendre les buches. vu que je n'aurais absolument aucun intéret a emporter une vraie hache...
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

16 avril 2011 à 16:33:08
Réponse #31

Stephane


j'entends souvent dire ca... "pas la peine de forcer, le poids de l'outil travaille."
et il arrive en hauteur de quelle facon, l'outil? par l'opération du saint esprit? ;)
personellement je suis plus efficace avec un camp knife qu'une hachette, au moins pour fendre les buches. vu que je n'aurais absolument aucun intéret a emporter une vraie hache...
Ce n'est pas bien difficile de lever une hache en hauteur si tu t'y prends correctement, et oui, la ou ca prend le plus d'énergie, c'est le poids de la tête qui fait le travail. Si tu ne le crois pas, c'est que tu ne l'as jamais bien appris.
Maintenant, tu es bienvenu d'utiliser un gros couteau aussi lourd (ou presque) et d'utiliser ton énergie a batonner, personnellement, je suis plutot paresseux et j'aime mieux qu'un outils adapté travaille a ma place ;-)
Pour ce qui est d'utiliser une hachette plutot qu'un couteau, encore là, même si on doit travailler un peu plus fort avec une hachette qu'une hache, ca demeure, selon mon expérience, de beaucoup moins forcant et plus facile avec une hachette. J'en ai une, toute petite, avec un manche en métal, je l'ai depuis plus de 20 ans et elle travaille bien mieux qu'un couteau pour fendre des buches!
J'en ai assez fendu du bois pour ne plus forcer inutilement et travailler correctement.
En passant, il est bien souvent inutile de couper le bois avec un couteau, une scie ou une hache si c'est pour un feu de camp. Le feu le fait très bien et totalement sans effort de notre part!
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

16 avril 2011 à 16:43:57
Réponse #32

jbc


hummm
je refend environ 7 stères de bois par an ! c'est inimaginable de vouloir faire ça en bâtonnant

16 avril 2011 à 17:01:52
Réponse #33

aquinatis


Et tu fais ça dans les bois? moi j'en fait dix à 20, dans ma cour; on ne parle pas vraiment de la même chose là: merlin, coins, tronçonneuse, j'ai tout dans ma cour :-). Dans les bois un couteau de camp :-)

17 avril 2011 à 00:09:45
Réponse #34

Ghjallone


Ce n'est pas bien difficile de lever une hache en hauteur si tu t'y prends correctement, et oui, la ou ca prend le plus d'énergie, c'est le poids de la tête qui fait le travail. Si tu ne le crois pas, c'est que tu ne l'as jamais bien appris.

on m'a surtout appris que l'énergie dégagée par un solide en tombant est exactement la meme qu'il a fallu lui fournir pour le monter au point d'ou il est tombé...
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

17 avril 2011 à 00:32:26
Réponse #35

Stephane


on m'a surtout appris que l'énergie dégagée par un solide en tombant est exactement la meme qu'il a fallu lui fournir pour le monter au point d'ou il est tombé...
C'est certain que si tu veux y chercher des puces, tu en trouveras, comme je t'ai dit, je n'ai pas de problème a ce que tu préfères ton couteau plutot qu'une hache, je t'expliquais simplement que la hache, correctement utilisée, est bien moins énergivore pour fendre du bois, que le couteau et ca fatigue donc moins aussi. Bien sur, quand tu la lances pour qu'elle frappe le bois, tu lui donnes une impulsion de départ qui amplifiera le coup et permettra habituellement de fendre d'un seul coup (si tu donnes une petite impulsion de côté au coin quand il frappe le bois) plutot que de perdre ton temps a frapper, et frapper, et frapper, et frapper avec ton couteau...

Citer
hummm
je refend environ 7 stères de bois par an ! c'est inimaginable de vouloir faire ça en bâtonnant
Et voilà!
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

17 avril 2011 à 00:38:14
Réponse #36

Ghjallone


comme l'a dit Aquinatis, on ne parle pas de fendre son bois de chauffage pour la maison...
en plus du fait qu'une hache pese lourd, dans un sac a dos... surtout sur plusieurs jours.
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

17 avril 2011 à 07:19:23
Réponse #37

François


... en plus du fait qu'une hache pese lourd, dans un sac a dos... surtout sur plusieurs jours.
Surtout si cela vient en plus d'un ou deux kg de couteaux de tailles diverses :'(
 :D
Mais en remplacement d'un gros couteau de camp, c'est une solution qui se tient.
Même si cela n'est pas complétement équivalent. Il y a des choses qu'on fait plus facilement avec une hache(tte), d'autres plus facilement avec un gros couteau.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

17 avril 2011 à 09:43:04
Réponse #38

Féline


Pour un bivouac, même aménagé, un couteau de camp suffit. Pour le feu, quand on peut en faire, le bois de glanage satisfait aux besoins, à condition de ne ramasser que celui qu'on peut briser sans outil. Sauf en hiver, quand il fait assez froid pour que le bois gèle, là il faut du lourd pour le fendre.

Pour le camp lourd avec eau chaude sur l'évier, on ne l'entreprend qu'exceptionnellement que pour un seul individu et pas pour seulement 24 h, en général c'est pour plusieurs personnes pendant plusieurs jours. La logistique n'est pas la même, chaque participant apporte un ou des outils plus spécifiques aux réalisations.

Même si abondance de biens ne nuit point, il faut éviter de se charger inutilement. Pas la peine de mettre téléviseur, micro-ondes et machine à laver dans le sac, de toutes façons, ils n'y entrent pas.

Du bon sens, toujours du bon sens, rien que du bon sens.





 

17 avril 2011 à 11:28:15
Réponse #39

aquinatis


Juste un truc: pour un camp la nuit, bien sûr que c'est utile de fendre du bois: si tu balances une grosse bûche direct dans ton feu, et ben tu l'auras bien souvent encore le lendemain matin, à moitié calcinée seulement. fendre permet une bien meilleure combustion; ça permet aussi de faire des feux de taille raisonnables, et pas des feux de joie certes chouettes mais inutiles. L'argument énergétique est un peu absurde (attention on ne parle que de hachettes et de couteaux de camp, pas de faire le bois de chauffage pour tout l'hiver), à poids comparables on dépense la même énergie entre couteau et hachette et je promets qu'un bon Busse par exemple, ça te fend les bûches d'un coup d'un seul. je n'ai pas de préférence personnellement (sauf pour le fun, je préfère les couteaux), mais j'ai les deux: GB wildlife et 12000 camps de toutes sortes, dont les "meilleurs (Busse, Lurquin...). Pour fendre du bois les deux sont bien.
Quand même: fendre une bûche de 20 cm de diamètre à la wildlife, avec plein de noeuds, ben tu vas t'accrocher un moment. Avec un schlass assez long pour ça (Un Busse NMSFNO par exemple), ta lame dépassant des deux côtés tu vas tranquillement bâtonner sur le manche et sur la pointe et terminer le job facile....

17 avril 2011 à 12:53:26
Réponse #40

Féline


Pourquoi tant de questions puisque chacun traîne le boulet qu'il s'est choisis ?

Pourquoi demander des avis puisqu'on a déjà ses convictions et que pour rien au monde on en changera ?

Les rumeurs comme les légendes ont la vie tenace.

Même en prouvant leur inanité on ne convainc que ceux qui le veulent bien.

17 avril 2011 à 18:21:14
Réponse #41

christobal


Pourquoi tant de questions puisque chacun traîne le boulet qu'il s'est choisis ?

Pourquoi demander des avis puisqu'on a déjà ses convictions et que pour rien au monde on en changera ?

Les rumeurs comme les légendes ont la vie tenace.

Même en prouvant leur inanité on ne convainc que ceux qui le veulent bien.
C'est bien qu'il y ai des personnes qui demandent des avis (c'est un des buts du forum, non ?), tout le monde n'est pas réfractaire à certaines suggestions et après avoir comparé sur le terrain différentes solutions il n'est pas rare (pour les moins ¨obtus¨) que leur vision des choses change quelque peu .  ;)
« Modifié: 17 avril 2011 à 18:29:03 par christobal »

17 avril 2011 à 19:20:47
Réponse #42

Ghjallone


fendre une bûche de 20 cm de diamètre à la wildlife, avec plein de noeuds, ben tu vas t'accrocher un moment. Avec un schlass assez long pour ça (Un Busse NMSFNO par exemple), ta lame dépassant des deux côtés tu vas tranquillement bâtonner sur le manche et sur la pointe et terminer le job facile....
c'est exactement pour ca que je dis que j'ai plus de facilité a fendre avec un camp qu'avec une hachette. :)
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

17 avril 2011 à 21:22:07
Réponse #43

RATATOSK


Je ne répondrai pas à la question

Je dirai juste que, une hachette mal employée, c'est à dire par un mec qui essaye de couper à 90% par rapport aux fibres, a toutes les chances de rebondir dans les jambes de son utilisateur.

Ci dessous une petite vidéo pour se sensibiliser (zero gore)

http://www.youtube.com/watch?v=hDdimIRLMk8&feature=player_profilepage

Le mec a eu beaucoup de chance dans son malheur

17 avril 2011 à 21:31:58
Réponse #44

Ghjallone


je ne vois pas de probleme dans ce qu'il fait, j'ai l'impression qu'il essaye de planter la lame dans la buche pour la déplacer. je le fais souvent. il n'est pas a 90°par rapport aux fibres, il est dans le meme sens, et c'est bien pour ca que sa hache rebondit.
d'ailleurs je comprend meme pas comment elle a pu se barrer de cette facon... a moins qu'il déssere la main quand la hache touche...
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

17 avril 2011 à 21:43:51
Réponse #45

jbc


hahahahahhaahah ça prouve surtout que fiskars c'est de la daube










chui loin

17 avril 2011 à 21:46:53
Réponse #46

RATATOSK


je ne vois pas de probleme dans ce qu'il fait, j'ai l'impression qu'il essaye de planter la lame dans la buche pour la déplacer. je le fais souvent. il n'est pas a 90°par rapport aux fibres, il est dans le meme sens, et c'est bien pour ca que sa hache rebondit.
d'ailleurs je comprend meme pas comment elle a pu se barrer de cette facon... a moins qu'il déssere la main quand la hache touche...

Donc, en gros, il faut couper comment ? Et surtout, quels gestes à éviter à tout prix ?

(On m'a dit, toujours à 45°, jamais à 90°, sinon ça rebondit dans tes jambes.)
 


17 avril 2011 à 21:49:52
Réponse #48

WakanTanka


C'est bien qu'il y ai des personnes qui demandent des avis (c'est un des buts du forum, non ?), tout le monde n'est pas réfractaire à certaines suggestions et après avoir comparé sur le terrain différentes solutions il n'est pas rare (pour les moins ¨obtus¨) que leur vision des choses change quelque peu .  ;)
exactement j'ai ouvert ce fils et je suis super content de voir que le débat est ouvert et que beaucoup participent , expose sont resenti et sont vécus,
Grâce à sa j'ai orienté mes vues sur d'autres lames :love:
waka.

17 avril 2011 à 21:53:25
Réponse #49

Ghjallone


si tu veut parler de degrés il est a 0, pas 90.
tu coupes comme tu le sens, tu peut tres bien couper en faisant une entaille tres étroite, ca dépend surtout de l'angle d'affutage de ton outil. c'est plus rapide a tapant a 45°, mais on perd plus de matiere...
perso je fais un coup a 45 et un a 90, j'ai encore mes 2 jambes.
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité