Nos Partenaires

Auteur Sujet: Re : Nœuds utiles et d'assemblage.  (Lu 12097 fois)

17 janvier 2018 à 18:34:52
Réponse #25

Claude Ponthieu


Faut-il l'appeler nœud de huit double ? ou nœud en huit gansé ?  :D

Nœud en double huit ;)


je rajoute le noeud papillon

Le nœud papillon alpin appellation plus précise.
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

17 janvier 2018 à 18:53:21
Réponse #26

huckleberry


Super, je vais chercher ces nœuds que je ne connais pas (tous). C'est toujours bon de réviser. Moi j'ai toujours fonctionné avec quelques nœuds, chaise, demi-clés, huit, et des combinaisons comme ce nœud de camionneur que j'aurais plutôt appelé un palan ; c'est ce genre de dispositif qu'utilisent les pratiquants du Laser pour border leur grand-voile, parce que le règlement interdit de rajouter de l'accastillage comme des poulies.
Au passage, et un peu HS, si j'habitais un coin glissant (ici, la neige est un évènement rare et le verglas un mythe  :) ), je glisserais sûrement un palan six brins d'écoute de grand voile dans mon coffre de voiture : de quoi sortir Titine du fossé d'une seule main  ;D


Si tu as une connaissance des noeuds via la voile reste avec ce que tu connais et que tu sais bien faire, apprends-en d'autres si tu veux ça peut toujours être utile, les palans sont très utiles à connaitre mais en poussant un peu la technique avec quelques mousquetons ou des maillons rapides et quelques bouts de cordes on peut faire beaucoup.


Nœud en double huit ;)


Le nœud papillon alpin appellation plus précise.


Ben là Claude je ne sais pas d'où ça sort mais un huit double ou double huit c'est un peu la même chose dans le sens où le huit avec un seul brin n'a pas d'utilité, normalement son "vrai" nom c'est le huit tressé qui indique qu'il est tressé justement, sur un huit normal c'est toujours fait sur deux brins.

Et pour le papillon "alpin" c'est pareil je ne sais pas d'où ça sort, normalement c'est papillon tout court vu que c'est le seul dans sa catégorie, pas de confusion possible.

Bon je pinaille, mais les cordes ça a été une grosse partie de ma vie sportive et pro, donc j'utilise les termes connus en escalade, canyon, spéléo et travaux sur cordes, après je ne connais pas tout, loin de là, mais autant avoir un langage commun.

17 janvier 2018 à 19:01:00
Réponse #27

Claude Ponthieu


… de quoi sortir Titine du fossé d'une seule main  ;D

Voir la technique du Flip Flop Winch à chercher sur internet, plein de vidéos. ;)
Variante (photo)
Le treuil espagnol peut être utile aussi.
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

17 janvier 2018 à 19:30:25
Réponse #28

Claude Ponthieu


Ben là Claude je ne sais pas d'où ça sort mais un huit double ou double huit c'est un peu la même chose dans le sens où le huit avec un seul brin n'a pas d'utilité, normalement son "vrai" nom c'est le huit tressé qui indique qu'il est tressé justement, sur un huit normal c'est toujours fait sur deux brins.

Chill a mis 2 photos, la première est un huit tressé, par contre sur la seconde le huit n’est pas tressé — sur une grande ganse (corde double) est fait le huit, ainsi c’est un nœud en double huit ou nœud en huit avec boucle ou boucle nouée en huit, nœud de huit de plein poing, etc.


Et pour le papillon "alpin" c'est pareil je ne sais pas d'où ça sort, normalement c'est papillon tout court vu que c'est le seul dans sa catégorie, pas de confusion possible.

Classiquement dans le langage courant le nœud papillon désigne un nœud de cravate.
Une recherche internet pourrait compléter tes connaissances. ;)


Bon je pinaille, mais les cordes ça a été une grosse partie de ma vie sportive et pro, donc j'utilise les termes connus en escalade, canyon, spéléo et travaux sur cordes, après je ne connais pas tout, loin de là, mais autant avoir un langage commun.

Il est très difficile de tout connaître… ce qui fait que le langage est loin d’être commun (comme je l’ai précisé plus haut).
« Modifié: 18 janvier 2018 à 01:00:12 par Claude Ponthieu »
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

17 janvier 2018 à 19:46:15
Réponse #29

huckleberry


Merci j'avais vu les deux photos mais comme la question d'Ascanio portait sur un noeud à faire sur un anneau de remorquage, c'est forcément le huit tressé qui convient.

Dans le langage courant il existe le noeud papillon oui, mais là on parle de techniques utilisées en pratiques sportives ou pros, donc rien à voir avec le sujet. Pour l'appellation "Alpin" après réflexion c'est certainement du simple chauvinisme Savoyard du début du siècle dernier.

Ben désolé de faire le rabat joie mais dans les pratiques sur cordes il faut bien un langage commun pour des raisons de sécurité. C'est pour ça qu'en alpinisme un caillou s'appelle caillou et pas "pierre" qui pourrait être mal interprété étant donné que c'est aussi un prénom.

Si tu dis à quelqu'un en cordée fais un papillon là, il ne va pas battre des ailes hein.  ;)

18 janvier 2018 à 06:17:00
Réponse #30

François


Assurément, s'il n'y avait qu'un seul nœud à connaître, cela serai le nœud en huit, avec ses variantes qui permettent de l'utiliser comme nœud d'arrêt ou pour raccorder deux cordes.
On peut le compléter avec le "tour mort et deux demi-clés" pour les amarrages sous tension.

Avec ces deux nœuds inratables, qui ne glissent pas, et sont relativement faciles à défaire, on couvre déjà la majorité des besoins.

On peut leur reprocher d'être volumineux et d'utiliser une bonne longueur de corde.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

18 janvier 2018 à 13:02:19
Réponse #31

Ascanio


Moi aussi je vais pinailler, le nœud en huit à un seul brin a une utilité : comme nœud d'arret ; même si un demi-nœud suffit et qu'un capucin est plus joli. :)
Je ne connaissais pas ces systèmes de treuil, dans le livre des nœuds que je n'ai plus il y en avait un qui utilisait une clé plate.
C'est pas mal, au fond, de déterrer des sujets  ;)
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

18 janvier 2018 à 13:42:37
Réponse #32

Chill


Citation de: huckleberry
Merci j'avais vu les deux photos mais comme la question d'Ascanio portait sur un noeud à faire sur un anneau de remorquage, c'est forcément le huit tressé qui convient.

[chieur]
Ben non : je pensais à un huit de plein poing monté en alouette sur l'anneau de remorquage.
Pas vous ?
Et si c'était une boule ==> dans la ganse.
[/chieur]

 ;D

    Chill.
« Modifié: 18 janvier 2018 à 19:58:19 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

18 janvier 2018 à 14:46:48
Réponse #33

Troll


Hello,

Dans "Aventure et Survie" de J. Wiseman, les noeuds mentionnés et a priori considérés importants sont:
noeuds simples:
noeud simple (= demi-noeud), noeud simple à boucle, noeud en huit, noeud en huit à oeil (= double huit = noeud en 8 gansé)
noeuds de jonction
noeud d'écoute, noeud d'écoute double, noeud de pêcheur, noeud de pêcheur double, noeud double

noeuds à boucles
noeud de chaise, noeud de chaise coulissant, noeud de chaise double, noeud de chaise triple, noeud de harnais, noeud de lasso

noeuds d'amarrage
tour mort et deux demi-clés, noeud de cabestan, noeud d'anguille (= noeud de bois), noeud d'ancre, noeud d'épissoir, noeud de voleur

noeuds de réduction
noeud de jambe de chien

viennent ensuite des choses plus spécifiques:
demi-clé renversée (prussik), les brêlages (assemblage perpendiculaire, liure en parallèle, liure en diagonale, liure en ciseaux, les noeuds de filets de hameçons

Bien cordialement,

Troll
Semper potest proficio

18 janvier 2018 à 15:41:11
Réponse #34

Ascanio


Attention, j'ai eu des déconvenues avec le nœud d'écoute, il glissait très souvent ; je suppose qu'il fonctionnait sur les cordages en chanvre, et moins sur ceux en nylon ?
Quant au nœud de voleur, il existe plusieurs nœuds appelés ainsi, l'un est un nœud plat raté et qui ne sert pratiquement à rien, et l'autre une sorte de nœud d'amarrage gansé qu'on peut défaire à distance : utile pour quitter un quai en solitaire à la voile, ou pour que Jolly Jumper se libère tout seul et accourre au coup de sifflet  :)
Je conseillerais de l'utiliser avec prudence, et sur du cordage rugueux (pour la voile, ce serait donc de l'écoute ou du toronné imitation chanvre,  la drisse et l'amarre, bof).
Un qui serait peut-être intéressant à essayer, c'est le nœud de hauban, comme ceci : http://mesnoeuds.free.fr/knot.php?knotId=113 . Mon bouquin disait qu'il permettait de haubanner un mât, sur un voilier je ne m'y risquerais pas, mais peut-être pour un mât de pavillon, d'antenne, un genre de tipi ?
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

18 janvier 2018 à 15:49:59
Réponse #35

Arnaud


Le noeud d'écoute c'est comme le noeud de pêcheur, il vaut toujours mieux le doubler mais perso je leur préfère le noeud de Zeppellin.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

18 janvier 2018 à 18:03:38
Réponse #36

huckleberry


[chieur]
Ben non : je pensais à un huit de plein poing monté en alouette sur l'anneau de remorquage.
Pas vous ?
Et si c'était une boule ==> dans la ganse.
[/chieur]



Ben non monté en alouette tu fragilises le noeud (il n'y a que les sangles qui sont safe dans cette config), il vaut mieux un tour mort.  ;), si c'est une boule tu règles la boucle, d'ailleurs tu avais montré le noeud en queue de vache (le plein poing) qui est à oublier, sauf pour attacher son linge sale.

Moi aussi je vais pinailler, le nœud en huit à un seul brin a une utilité : comme nœud d'arret ; même si un demi-nœud suffit et qu'un capucin est plus joli. :)



Non non, le huit simple glisse et peut se défaire (essaye avec une corde en la faisant balancer tu peux arriver à le défaire) tu le fais en double ou tu fais un capucin en noeud d'arrêt.


Le noeud d'écoute c'est comme le noeud de pêcheur, il vaut toujours mieux le doubler mais perso je leur préfère le noeud de Zeppellin.


non non, le noeud d'écoute et du pêcheur sont différent (j'ai lu trop vite sorry), le pêcheur double est un très bon noeud pour rabouter deux cordes, mais il est très difficile à défaire une fois bien serré, et je ne conseille pas le pêcheur simple qui peut prêter à confusion si il n'est pas bien fait, avec le double ont voit de suite si il est bien réalisé avec les spires parallèles.

Mais essaye le papillon plutôt, qui lui est normé plutôt que le zeppellin qui devait être utilisé avec des cordes de gros diamètres et en fibres naturelles, ce qui peut changer la donne quant à son utilisation.
« Modifié: 18 janvier 2018 à 19:14:44 par huckleberry »

18 janvier 2018 à 19:34:07
Réponse #37

Ascanio


C'est de la balle ce nœud de Zeppelin ! Moi qui suis amateur d'aérostats  ;)
Tiens un autre truc bien utile, l'erseau : https://www.lesnoeuds.com/noeud-199-anneau-de-cordage.html
Je me sers aussi de cette technique pour ranger des câbles, audio par exemple, ou du câble métallique, de la câblette genre câble de frein de vélo, etc. Ça les empêche de s'emmêler et ça prévient les cassures des conducteurs. :)
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

18 janvier 2018 à 20:18:45
Réponse #38

Arnaud


Mais essaye le papillon plutôt, qui lui est normé plutôt que le zeppellin qui devait être utilisé avec des cordes de gros diamètres et en fibres naturelles, ce qui peut changer la donne quant à son utilisation.

J'utilise le papillon en milieu de corde mais jamais en ajut, je trouve le zepellin plus facile à réaliser et à enseigner (b & q) mais fondamentalement ce sont les mêmes noeuds... le zepellin étant la forme symétrique. Après pour les qualités mécaniques, elle sont strictement identiques, le diamètre ou la composition des cordes n'ayant rien à voir à l'affaire, ce que tu fais avec l'un tu peux faire avec l'autre.
« Modifié: 18 janvier 2018 à 20:27:58 par Arnaud »
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

18 janvier 2018 à 21:11:59
Réponse #39

huckleberry


Alors soyons concis.

Le matériau et le type de corde ont une importance dans la mesure où certains noeuds sont normés pour un type de matos donné, c'est à dire testés en labo et d'autres pas, ce qui engage ma responsabilité si je conseille un noeud à quelqu'un, voilà voilà.

Personnellement le papillon je l'utilise en main courante ou pour isoler une zone abimée sur une corde, je ne raboute pas avec simplement pour ne pas mettre en erreur quelqu'un qui passerait derrière moi et qui pourrait penser que la corde est fumée à cet endroit.

Pour faire des anneaux de corde j'utilise le pêcheur double et le huit tressé.

Pour rabouter deux cordes, j'utilise le huit triple qui laisse une boucle d'assurance pour le passage du noeud.

Le noeud queue de vache (plein poing) je ne l'utilise que comme répartiteur de charge donc utilisé avec plusieurs noeuds semblables, et je ne le conseille pas pour un novice car il peut se retourner.


Mais tout ça c'est un point de vue professionnel donc c'est encore une fois une question de responsabilité, j'ai pas envie que quelqu'un se mette au tas et vienne dire après que c'est sur mes conseils.


Mais je testerai le zeppellin pour le fun.

 :)








« Modifié: 19 janvier 2018 à 08:21:47 par huckleberry »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité