Nos Partenaires

Auteur Sujet: Rencontre avec un garde forestier lors d'un bivouac  (Lu 23368 fois)

10 septembre 2009 à 13:24:15
Réponse #25

Patrick


Je suis quand même un peu estomaqué de lire que pour certains qui se disent amoureux de la nature, il n'est pas concevable de faire une rando ou un bivouac sans feux, quelle que soit la saison, la propriété ou la réglementation.

Comme quoi on retombe toujours dans le sempiternel "je fais ce qu'il me plaît et j'ai toujours raison".

Tiens samedi je me fais un barbeuc dans le jardin du voisin. Me plaît bien le jardin du voisin moi.

10 septembre 2009 à 13:32:53
Réponse #26

Clôtaire


Par respect et pour eviter tout incident, je reste fidel au rechaud.
Je pense que le feu doit rester exceptionnel malgrés le coté familliale, bon enfant et le feu est tout un mythe ! Donc c'est bien et beau, mais je ne m'y frotte pas trop ...
" Ne vous embarrassez point trop de vous procurer de nouvelles choses, soit en habits, soit en amis. "

" Si humble que soit votre vie, faites y honneur et vivez-la; ne l'esquivez ni n'en dites de mal. "

Henry David Thoreau

https://sites.google.com/site/bandoftheroad

10 septembre 2009 à 16:33:40
Réponse #27

Salix


Je suis quand même un peu estomaqué de lire que pour certains qui se disent amoureux de la nature, il n'est pas concevable de faire une rando ou un bivouac sans feux, quelle que soit la saison, la propriété ou la réglementation.

Comme quoi on retombe toujours dans le sempiternel "je fais ce qu'il me plaît et j'ai toujours raison".

Tiens samedi je me fais un barbeuc dans le jardin du voisin. Me plaît bien le jardin du voisin moi.

mon "super" voisin a bien étendu son jardin (enfin il a multuiplié sa surface par 10 pour etre plus précis) dans le terrain derriere chez lui qui n'est pas a lui, un superbe terrain sauvage ou il a coupé des arbres vivants (selon lui d'essence pas noble ...... des merisier et des lilas :(  ), planté du gazon,  installé une dalle en briques pour poser sa piscine gonflable ou ses enfants passent leur temps a hurler tout l'été, le tout donnant sous nos fenetres, finis le tranquilité, finis les oiseaux (en plus ya des perruches a bruxelles, ben maintenant yen a plus), on a beau envoyer des lettres au type et essayer de prévenir les authorité rien a faire, la prochaine étape sera donc de labourer son jardin et semer des ronces et des orties.

Tout ca pour dire que yen a beaucoup des gens qui prennent leur aises, et ca peut aller tres loin malheureusement :(

10 septembre 2009 à 17:49:44
Réponse #28

jilucorg


Je suis quand même un peu estomaqué de lire que pour certains qui se disent amoureux de la nature, il n'est pas concevable de faire une rando ou un bivouac sans feux [...]

Que j'aime à lire cela ! Je n'aurais jamais supposé avant de découvrir ce forum — et pratiquant les sentiers de petite ou grande randonnée depuis les seventies — qu'autant de randonneurs faisaient des feux...

Cette question a déjà été évoquée, mais l'abondance ici de récits comportant le sacro-saint "feu de camp" sans aucun motif de "survie", et sans qu'il soit fait mention la plupart du temps de précautions prises en vue du "no trace"(1), cette abondance me semble de nature à cautionner et promouvoir cette pratique dangereuse, mais aussi destructrice pour la flore et la microfaune (au moins), aux yeux des nombreux lecteurs de ces récits : si j'ai bien lu on compte chaque mois ici plus de 20 000 visiteurs uniques...

Peut-être serait-il utile de consacrer (une nouvelle fois) un fil à cette question, histoire de mettre les choses au clair sur ce que les plus crédibles des membres participants pensent au sujet des conditions d'utilisation du feu, et des procédures à mettre en œuvre. Quand je dis « les plus crédibles », c'est histoire de pouvoir aiguiller ultérieurement vers un post dédié où des gens indiscutables — expérience, compétences — dans ce domaine montreraient qu'ils ne font pas des feux dans la nature juste pour se faire plaisir à griller des saucisses ou à se réchauffer parce qu'ils n'ont pas emporté de quoi être confortables à la veillée. Et que dans tous les cas ils veillent avant, pendant et après à réduire le plus possible leur impact sur le milieu. Certains présentent des photos parlantes de ce point dans leurs compte-rendus de sorties où ils disent avoir fait du feu, mais c'est bien rare ; il serait peut-être bon que ces témoignages soient plus explicites et systématiques : ceux pour qui c'est évident ne soupçonnent peut-être pas que cet aspect est généralement négligé ou inconnu, comme celui de toutes les atteintes à l'environnement causées par les randonneurs, qui sont de plus en plus nombreux et inconscients de leur propre impact négatif (cf.site en note).

L'idée, ça serait de mettre un peu plus de pédagogie sur ce point aussi : c'est bien d'apprendre à nous préserver nous-mêmes, ce serait sans doute pas mal de dire plus souvent qu'on pense aussi de façon systématique à préserver aussi le milieu qui sert à nos ébats (érosion artificielle, déchets durables et/ou toxiques, faune, flore...).

(1) http://www.sanstrace.ca  —> voir pour le feu : http://www.sanstrace.ca/programs/principle5.html
  
 
jiluc.

10 septembre 2009 à 18:05:50
Réponse #29

jeanoO


salut,
perso en été je ne fai jamais de feu sauf par temp très humide pour le séchage mais toute ces interdiction n'existeraient pas si l'homme ce montrais plus responsable (été tres sec ,foret a risque, je ne fais pas de feu (logique). en hiver je fais souvent un feu car je n'emporte pas de rechaud et pour ce qui est des règles et des lois perso je m'en contre fou je fonctionne par la conviction et non par peur du bâton!!  En Belgique et en hiver les risques d'incendie sont très minime en respectant bien les règle de sécurité qui ne sont que pur logique! 
a++
Il est encor trop tot pour ce rendre compte qu'il est deja trop tard!

10 septembre 2009 à 18:35:04
Réponse #30

Wapiti


Combien font des feux à moins de deux mètres d'un arbre sans savoir qu'ils le tueront en faisant bouillir sa sève du côté exposé à la chaleur ?

Combien laissent ces ronds calcinés qui mettront des années à disparaître ?

Oui, c'est la faute de ces irresponsables, qui croient savoir mieux que les autres, que la réglementation est de plus en sévère et liberticide.

La nature est, croient-ils, à tout le monde et on peut y faire ce qu'on veut sans précautions. C'est à tous, ce n'est pas à moi de m'en occuper, mais aux autres. Cependant, ce sont les premiers à rouspéter contre les interdictions.

Hors sujet mais en relation.

Combien laissent divaguer leur chien dans les bois et forêts sans savoir que c'est assimilable à du braconnage et punissable ?
« Modifié: 11 septembre 2009 à 10:01:26 par Wapiti »

10 septembre 2009 à 20:03:37
Réponse #31

jeanoO


re,
je ne dis pas que les lois et les règles sont infondée perso en tan que sylviculteur je connait l'impacte du feu sur l'environnement forestier!!
et la nature n'appartient pas au homme mais l inverse et il est de leur devoir le plus strict de la respecté de prendre connaissance de leur impacte tels qu' il soit sur leur environnement et ainsi de prendre conscience des règle pour limité leur impacte!! voila comment je vois le truc
a+++
« Modifié: 10 septembre 2009 à 20:08:44 par jeanoO »
Il est encor trop tot pour ce rendre compte qu'il est deja trop tard!

10 septembre 2009 à 20:46:04
Réponse #32

Patrick


mon "super" voisin a bien étendu son jardin (enfin il a multuiplié sa surface par 10 pour etre plus précis) dans le terrain derriere chez lui qui n'est pas a lui, un superbe terrain sauvage ou il a coupé des arbres vivants (selon lui d'essence pas noble ...... des merisier et des lilas :(  ), planté du gazon,  installé une dalle en briques pour poser sa piscine gonflable ou ses enfants passent leur temps a hurler tout l'été, le tout donnant sous nos fenetres, finis le tranquilité, finis les oiseaux (en plus ya des perruches a bruxelles, ben maintenant yen a plus), on a beau envoyer des lettres au type et essayer de prévenir les authorité rien a faire, la prochaine étape sera donc de labourer son jardin et semer des ronces et des orties.

Tout ca pour dire que yen a beaucoup des gens qui prennent leur aises, et ca peut aller tres loin malheureusement :(
Heu quel rapport avec le sujet, ton conflit de voisinnage ?

10 septembre 2009 à 22:44:06
Réponse #33

Pierr


Heu quel rapport avec le sujet, ton conflit de voisinnage ?

Ben, c'est toi qui as dit que tu allais faire un barbecue chez le voisin!

11 septembre 2009 à 05:10:27
Réponse #34

Mellyann



Comme quoi on retombe toujours dans le sempiternel "je fais ce qu'il me plaît et j'ai toujours raison".


Un exemple illustrant ceçi, non ?

11 septembre 2009 à 07:48:03
Réponse #35

Patrick


Ben, c'est toi qui as dit que tu allais faire un barbecue chez le voisin!
C'était pour illustrer le fait que d'aucun se déclaraient conscients d'être en infraction et revendiquaient le droit de se faire un feu sur une propriété privée sans autorisation du propriétaire.

11 septembre 2009 à 13:02:59
Réponse #36

Salix


Heu quel rapport avec le sujet, ton conflit de voisinnage ?

Les cons qui se croient tout permis, qui vont sur des terrains pas a eux pour couper, détruire faire du feu et le tout en fanfaronant.

02 novembre 2009 à 22:55:47
Réponse #37

marco 2



Combien laissent divaguer leur chien dans les bois et forêts sans savoir que c'est assimilable à du braconnage et punissable ?

Complétement hors sujet...désolé...

Mon chien qui se sauve dans la foret a six metre de chez moi sans mon accord mais dés qu'il peut....ca entre dans la même catégorie?????
quand je rentre dans une foret, je pars pas au combat, mais je rentre chez moi
Moniot van moeren

il y en as pour qui le verre est a moitié plein, d'autre pour qui il est a moitié vide......et pour vous?????

03 novembre 2009 à 10:03:03
Réponse #38

Wapiti


Bonjour Marco 2.

Oui, ton chien ne doit pas échapper à ta vigilance, au même titre qu'un conducteur doit rester maître de son véhicule en toutes circonstances (vraiment hors sujet mais exemple comparatif). Tu es responsable civil et pénal de l'animal.

La loi dit qu'il est interdit de laisser divaguer les chiens en ville comme en forêt, pour les deux c'est de la sécurité envers le public, en forêt s'y ajoute le délit de braconnage. Suspecté ou supposé, avéré ou infondé c'est laissé à l'appréciation ou au zèle du garde forestier ou des Eaux et forêts et quelle que soit la race du chien.

Dans la même idée de transgression des interdits, tout prélèvement sur le domaine public est interdit (terre, bois de glanage, fleurs, champignons, cailloux ou pierres des voies de circulation et des quais), d'y faire du feu, d'y jeter ou abandonner quoi que se soit. Si parfois une certaine tolérance est de mise, elle peut être supprimée du jour au lendemain. Sans parler de chasse ni de pêche.

Dans le domaine privé, les mêmes règles sont applicables plus celles du propriétaire.

Dans le préambule du code civil, il est notifié que : « Nul n'est sensé ignorer la loi. » C'est pourquoi, il vaut mieux se renseigner avant d'avoir des démêlés avec la justice.

À +

À +
 
« Modifié: 03 novembre 2009 à 10:12:29 par Wapiti »

30 novembre 2009 à 12:12:36
Réponse #39

robinsone81


Bonjour

Quelqu'un connaitrait-il la législation, en France, concernant les feux "de bivouac", faits, avec le maximum de sécurité, sur un terrain dont on est le propriétaire (ou le locataire en règle) ?
Est ce qu'on risque aussi de voir debarquer un charmant monsieur en uniforme et de se faire taper sur les doigts ?

merci pour vos lumières !

30 novembre 2009 à 12:18:41
Réponse #40

Wapiti


Bonjour robinson81.

Voir dans la section Dans la jungle ordinaire, la sous section Survie, vie sauvage et cadre juridique.

À +

30 novembre 2009 à 12:42:36
Réponse #41

JMD


Bonjour

Quelqu'un connaitrait-il la législation, en France, concernant les feux "de bivouac", faits, avec le maximum de sécurité, sur un terrain dont on est le propriétaire (ou le locataire en règle) ?
Est ce qu'on risque aussi de voir debarquer un charmant monsieur en uniforme et de se faire taper sur les doigts ?

merci pour vos lumières !

Bonjour robinsone81

Dis, le chiffre 81 de ton pseudo c'est pour le département?
Si oui : MP. :)

30 novembre 2009 à 13:06:36
Réponse #42

robinsone81


Bonjour robinson81.

Voir dans la section Dans la jungle ordinaire, la sous section Survie, vie sauvage et cadre juridique.

À +
Merci  :up:

11 octobre 2010 à 23:13:17
Réponse #43

loich


Bonjour, a tous le monde.

Ça nous est arrivé ce week-end: deux garde-forestiers ont débarqué alors que l'on faisait du camping. Un feu au sol était présent. Du coup, on a bien parlé avec eux. Ils étaient plutôt sympa. Ils nous ont dit qu'à partir de l'année prochaine, tout feu non fait dans des endroits adaptés (c-a-d, aménagés par la commune, par exemple), sera verbalisé et l'amende tourne autour de 130 euros. Sur le coup, ils ont juste pris nos noms au cas où on laisserai nos déchets sur place. Ce qui, bien sûr, n'a pas été le cas et ne le sera jamais (mais bon ils nous ont dit qu'ils ont déjà eu de belles surprises).

Loïc  
« Modifié: 18 octobre 2010 à 23:23:44 par Corin »
"Je m'en allais dans les bois parce que je voulais vivre sans hâte. Je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie, mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas découvrir, à l'heure de ma mort, que je n'aurais pas vécu." Henry David Thoreau.

11 octobre 2010 à 23:31:01
Réponse #44

River Green


Etant en formation forestière j'ai pu effectuer des stage dans plusieurs entreprise:
-technicien en coopérative
-technicien indépendant
-actuellement acheteur de bois

J'ai pu voir pas mal de choses certains de mes chefs étaient plutôt pointilleux sur cela d'autres étaient vraiment plus relax...
Mais en général nous nous contentons simplement de faire un topo sur la vigilance à porter quand un feu de camp est mis en place mais un feu une fois éteint ne laisse que des cendres qui sont amenés à disparaitre rapidement.
Ce qui est agaçant par ailleurs c'est surtout les gens qui prennent les forestiers pour les éboueurs de la forêt en effet cannettes, sacs plastique, conserves sont régulièrement abandonnés en forêt et c'est surtout cela qui "agace" les forestiers...
Donc ramasser vos déchets et de préférence prévenez quand même au moins le propriétaire du bois un gage de sécurité pour vous comme pour lui ;)

PS: je ne suis qu'étudiant et non professionnel du bois donc à prendre comme tel :)

En espérant que sa puisse servir :)

Cordialement

Shinato
Tout ne viens pas toujours de la force mais plutôt du courage et de la persévérance c'est à cela que l'on reconnait un grand Monsieur :)

18 octobre 2010 à 21:49:41
Réponse #45

Gotio


bonjour,

je lis le sujet avec intérêt et je me pose tout de même une question : qu'en est il des réchauds a bois ? particulièrement dans le sud ou les feux sont vraiment contrôlé, est ce que ceux ci ne risquent pas de poser des problèmes, en tout cas plus que les réchauds a gaz ou a essence ?

18 octobre 2010 à 21:52:42
Réponse #46

Pierrot


Dans les massifs boisés du sud est, du 1er juilllet au 30 septembre c'est tout type de feu qui est interdit, même les cigarettes, donc un réchaud quel qu'il soit ne passera pas.
https://www.youtube.com/watch?v=Ndf6FFggVNc

Version 1 du forum, époque où l'on parlait sérieusement de tout sans que personne se prenne au sérieux.

22 octobre 2010 à 18:50:35
Réponse #47

taillefer


Dans les massifs boisés du sud est, du 1er juilllet au 30 septembre c'est tout type de feu qui est interdit, même les cigarettes, donc un réchaud quel qu'il soit ne passera pas.

...Quand ce n'est pas l'accès au massif qui est interdit, au moins ça règle le problème.

J'ai fait très peu de feux lors de bivouacs. Le dernier, c'était il y a un an, dans un coin du Queyras assez fréquenté, car accessible en bagnole. On a fait le feu sur un banc de sable en bord de torrent, dans un foyer construit avec des pierres. On l'a éteint après manger, et une fois démonté, il restait plus une trace. Pour le coup, c'était sécurisé mais pas hyper discret, puisque la fumée glissait tranquillement au dessus du cours d'eau. On n'a vu personne arriver, mais j'étais assez sidéré du nombre de traces de feux qu'on trouvait dans le bois juste au dessus. Je trouve que les vandales pourraient au moins avoir la correction de faire le feu sur un foyer pré-existant, dans ces cas là. 'fin bon. Je pense que si on pouvait sonder les amateurs de feux sauvages, la plupart auraient une bonne raison de transgresser la règle, parce qu'ils maîtrisent mieux que le moyenne, hein, faut pas déconner. Sauf que sur les panneaux, c'est pas marqué "feux interdits, sauf si vous croyez maîtriser les risques". Parce qu'au niveau collectif, la probabilité est grande pour que ça dérape.

Une autre anecdote, mais qui a peu à voir avec le camping. J'ai rencontré des gens qui "maîtrisent", qui se sont trouvés être une caricature d'inconscients. En août 2008, j'ai été invité à un anniversaire, organisé sur une plage des bouches du rhône. Je devais connaître 5 personnes sur les 30 présentes. A ma grande surprise, les gens avaient amené des grillades. Donc il sont fait un feu. C'était interdit, évidemment, mais en l'espèce vraiment contre indiqué, puisqu'un vent continu prenait soin d'emmener des flamèches droit vers la pinède, de l'autre côté de la dune. J'ai failli appeler les flics moi-même. :D Au lieu de ça, je me suis contenté de manifester mon mécontentement, me disant que la cavalerie allait sans doute débarquer, puisqu'en plus, on était juste à côté de l'extrémité d'un complexe pétrochimique. :D

Donc les bleus se sont pointés, et, c'est suffisamment rare pour être souligné, j'étais content de les voir. Ils ont dressé un PV de 130 euros pour le groupe. Certaines personnes étaient offusquées... Ben oui, à l'autre bout de la plage, un autre groupe avait fait un plus grand feu (pays de cinglés, oui), et c'était leur faute si on s'était fait choper. Mouarf. :D

Bon, ben j'ai plus qu'à aller me présenter.  :)

19 novembre 2010 à 22:59:17
Réponse #48

thorwald


tout est une question d'education.
j'ai ete eclaireur de france dans les annees 70, et c'etait feu tous les jours midi est soir, ne serais ce que pour cuisiner.
de nos jours, ce n'est meme pas envisageable.
pourtant les premieres choses qu'on apprenait, c'est de faire un feu en securité et de laisser le moins de traces possibles en partant.
des feux, j'en ai fait des centaines, sans probleme.
donc suivant l'endroit ou je me trouve, si c'est possible je fais un feu.
pour ce qui est des gardes forestier, j'ai été controlé 2 fois. les 2 fois je n'avais pas fait de feu....

le probleme, c'est comme pour tout, il y en a qui font des conneries,et c'est tout le monde qui est puni.
j'ai lu plus haut qu'il fallait demander l'autorisation au proprietaire du terrain. quand vous entrez dans un bois, etc, vous savez qui est le proprio?

28 novembre 2010 à 20:05:08
Réponse #49

dede923


le probleme, c'est comme pour tout, il y en a qui font des conneries,et c'est tout le monde qui est puni.
j'ai lu plus haut qu'il fallait demander l'autorisation au proprietaire du terrain. quand vous entrez dans un bois, etc, vous savez qui est le proprio?

Je me posais la même question :
pour mon cas, égaré après une rando par exemple on reste dormir sur place pour reprendre la route tôt le matin. Les propriétaires des bois, terrains, sentiers ne sont pas toujours identifiables...
« On a deux vies. La deuxième commence le jour où on réalise qu’on en a juste une »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité