Nos Partenaires

Auteur Sujet: Défense contre couteau  (Lu 51987 fois)

12 août 2013 à 17:33:13
Réponse #175

** Serge **


En MP  ;)
Oublie pas de me décrire tes impressions au-niveau du ressenti dans le creux de la main, l'ossature, les doigts. Thanks, buddy.
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

29 septembre 2014 à 11:55:54
Réponse #176

** Serge **



<a href="http://www.youtube.com/v/FgTV8KKNQ3w?" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/FgTV8KKNQ3w?</a>
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

29 septembre 2014 à 13:35:50
Réponse #177

AC


Et pour se remonter un peu le moral après la vidéo de Serge:

<a href="http://www.youtube.com/v/6h9csbLfcwA" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/6h9csbLfcwA</a>

29 septembre 2014 à 17:57:44
Réponse #178

aliɔs



<a href="http://www.youtube.com/v/FgTV8KKNQ3w?" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/FgTV8KKNQ3w?</a>

Est ce que la superposition des 2 vidéos signifie qu'il est illusoire de se défendre contre un couteau ?

29 septembre 2014 à 18:32:52
Réponse #179

** Serge **


Citation de: aliös
Est ce que la superposition des 2 vidéos signifie qu'il est illusoire de se défendre contre un couteau ?

Jamais.
Jamais, il n'est illusoire de se défendre.

Porkman vidéo est une deuxième production de ce type réalisée par Janich. Et, s'il en était besoin, elle démontre à nouveau le caractère redoutable de l'objet.
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

29 septembre 2014 à 19:47:35
Réponse #180

aliɔs


Par illusoire, j'entendais (peut être, ou pas) la défense montrée dans la première vidéo.
Effectivement la vidéo du couteau m'a impressionné. Je n'ai rien compris au commentaire mais l'image est suffisante.

04 octobre 2014 à 17:43:44
Réponse #181

Galileo


Some considerations about the perils of knife defense
https://www.youtube.com/watch?v=usnMkEkC0-Y
I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.

03 mai 2015 à 14:17:48
Réponse #182

** Serge **


Faisons abstraction des commentaires pour ne garder que le déroulement brutal des agressions armées.

Document signalé par Phil ' The Bristol Bloke ' Matthews.

"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

03 mai 2015 à 15:02:46
Réponse #183

Kilbith


Merci Serge!

Ce type de document est souvent difficile à regarder, mais c'est aussi un excellent moyen de réaliser comment se déroulent certaines attaques au couteau.

On y retrouve ce que l'on dit souvent ici, sans pour autant en tirer des conclusions certaines :

- Peu ou pas de préavis.
- Le couteau est une arme de courte distance.
- Le couteau n'est pas une arme ayant un grand pouvoir d'arrêt par lui même.
- Les agresseurs s'acharnent souvent
- La victime reste consciente longtemps et elle est parfois inconsciente de son état
- Ne pas se défendre n'arrête pas (toujours) l'agresseur qui est en mode "machine à coudre"
- Se défendre n'arrête pas (toujours) non plus l'agresseur qui est en mode "machine à coudre"
- La défense au sol, n'est pas la moins efficace.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

03 mai 2015 à 15:10:36
Réponse #184

bison solitaire


Les auteurs m'apparaissent très calmes (pas du tout nerveux) et m'ont l'air sur place en sachant exactement ce qu'ils vont faire. Pour la plupart la préméditation ne semble pas faire de doute. On est dans la prédation non là?

03 mai 2015 à 16:41:06
Réponse #185

** Serge **


On est dans la prédation non là ?

Pleinement.



© https://www.facebook.com/edsmanifesto?fref=photo

Attention, contenu de cette page très graphique et exceptionnellement rude & crue.
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

03 mai 2015 à 20:27:15
Réponse #186

Hurgoz


Yo,

On y retrouve ce que l'on dit souvent ici, sans pour autant en tirer des conclusions certaines :

Le problème c'est pas tant l'arme (les mecs auraient utilisé une matraque, un taser, ou tout autre chose, ça ne chageait pas grand chose) que le procédé: une attaque surprise est, par définition, très difficile à parer. On dit souvent qu'il faut éviter les zones à risques - ce qui est vrai - mais là, clairement, il y a des attaques dans des lieux publics (genre le restaurant)....le seul truc c'est d'être vigilant à son environnement (partout, tout le temps: simple non? (ironie inside)), éviter de s'approcher d'un bonhomme louche.

Après sur un couteau en lui même, AMHA, on voit dans la dernière scène que si on a le temps de trouver de quoi se protéger (perso, la poutre, j'suis fan), ben il y a moyen de faire quelquechose; surtout que les agresseurs qui nous sont montrés dans cette vidéo non rien de maîtres dans l'usage du couteau: les coups sont grossiers, avec beaucoup d'amplitude...il n'y a pas vraiment de tactique ou de technique.

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

04 mai 2015 à 10:39:20
Réponse #187

Kilbith


Le problème c'est pas tant l'arme (les mecs auraient utilisé une matraque, un taser, ou tout autre chose, ça ne changerait pas grand chose)

Oui et non.

Oui une agression est une agression. Non par ce que chaque arme à ses spécificités.

Exemple 1 :
Si le but du malandrin est d'estourbir (mettre hors de combat) sa victime. Alors une matraque ou un taser ne donneront pas le même résultat qu'un couteau.
 
ex : un bon coup de matraque sur la tête, le type s'écroule. Sauf si l'agresseur cherche à tuer la victime, normalement il s'arrête à ce stade. Alors qu'avec un couteau, la victime ne va pas s'écrouler...ce qui fait que l'agresseur va continuer jusqu'à ce que la victime soit hors de combat.
"Hors de combat" pour un couteau : c'est le plus souvent quand la victime est proche de la mort.
C'est ce qui expliquerait qu'une agression avec l'usage d'un couteau est dans les statistiques plus dangereuse que celle effectuée avec un pistolet. D'une part les gens se soumettent plus facilement à une arme à feu, d'autre part ils s'écroulent sous l'impact et/ou évitent les autres. En plus c'est bruyant et l'agresseur ne s'attarde pas. D'autres facteurs sont aussi certainement à l’œuvre (distance, intention...)

Exemple 2:
Une matraque demande un certain développement pour être efficace. Il faut beaucoup de technique pour "frapper court" avec une matraque. Avec un couteau, il ne faut pas de recul, ni d'élan, ni de force...donc on peut s'en s'en servir "par surprise" de façon bien plus efficace.

Exemple 3 :
Je ne sais pas chez toi, mais chez moi je n'ai pas de taser ou de matraque "à disposition" dans un lieu connu de tous. En revanche, ma cuisine est remplie de couteaux faciles d'accès. C'est la cas dans 99,9% des cuisines (donc là où des hommes séjournent). Le couteau est donc un outil très disponible. Un malandrin peut donc en avoir un sur soi, ou s'en procurer un, bien plus vite que n'importe qu'elle autre arme hautement létale.

Exemple 4 :
Je peux saisir une matraque ou un taser à pleine main. Pas un couteau. Cela veut dire aussi que lors d'une rixe je peux recevoir un coup de couteau sans que l'autre ait eu l'intention de me donner réellement un coup (ex : juste en m'empalant dessus alors que l'on roule par terre..)

Exemple 5...Je pourrais continuer.  ;)


Citer
que le procédé: une attaque surprise est, par définition, très difficile à parer. On dit souvent qu'il faut éviter les zones à risques - ce qui est vrai - mais là, clairement, il y a des attaques dans des lieux publics (genre le restaurant)....le seul truc c'est d'être vigilant à son environnement (partout, tout le temps: simple non? (ironie inside)), éviter de s'approcher d'un bonhomme louche.

On voit clairement dans ces vidéos que dans 98% des cas "il existe une histoire". Sauf dans le cas où un type fou  se jette sur un inconnu...il y a toujours une raison.
 
Soit parce que l'on se prête à des activités louches, soit parce que l'on est assimilable à un type louche, soit parce que l'on a le profil d'une victime, soit parce que l'on s'expose, soit parce que l'on a lésé quelqu'un...bref, il y a une histoire.

C'est très rare les cas où l'on se retrouve dans une situation que l'on ne pouvait pas anticiper. Mais cela arrive aussi parfois (pas plus tard qu'hier, un dimanche matin dans un quartier tranquille en me baladant avec mon épouse, j'aurais pu être entrainé dans une rixe violente).

Dans la photo mise ci-dessus par Serge, on comprend qu'il y a clairement une histoire. Le type qui a planté dans le fondement un couteau sur cette victime voulait vraisemblablement le "punir" (ou punir son groupe de référence). Le choix du couteau et de la cible spécifique n'est donc pas un hasard.

C'est hyper difficile de sortir vivant et encore plus indemne d'un combat au couteau une fois celui-ci commencé. Un peu moins de l'éviter. Ce n'est pas une raison pour ne pas s'y préparer si on pense que la criticité est importante pour soi.

 :)

« Modifié: 04 mai 2015 à 10:54:34 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

04 mai 2015 à 13:00:37
Réponse #188

Hurgoz


Yo :)

Alors, je te rejoins sur la facilité pour ce procurer un couteau (mais je suis un très très très mauvais exemple pour ce qui est des couteaux de cuisine chez moi  ;# ;# :lol: ); maintenant, oui, comme toute arme il a des spécificités, mais qui sont loin d'être infranchissable. Par exemple, lorsque je travail à la dague, je n'essai jamais de bloquer l'arme de l'autre: je vise le bras. C'est vachement plus facile et moins dangereux et ça peut se faire avec une lame, comme avec un petit stick, un ceinturon ou à main nue.

Après, même sans rentrer dans ces techniques, un sac à dos fais aussi le job comme bouclier, une bombe anti-agression donne quelques mètres de sécurité....les deux ensemble...ben demande aux CRS! (edit tardif: c'est pas une vanne ou un truc ironique: les CRS utilisent cette technique: bouclier+lacrimo, c'est tout ce que je dis) ;)

MAIS tout cela ne s'applique que si l'on a conscience de l'agression, sans ça......

Pour ce qui est de la problématique de l'histoire....il y a autant de cas possibles qu'on pourrait vouloir en trouver, et il n'est pas toujours évidant de percevoir la portée d'un désaccord.

Pour finir, je pense que toute agression engendre des risques, d'autant plus quand il y a une histoire derrière, et donc des émotions: un simple caillou peu fracasser un crâne j'entend....

Edit: On sait, parcontre, historiquement, que l'évolution des armes/techniques de combat et des protections ont toujours évoluées de concert. Après, comme tu le dis, à chacun de voir son niveau d'exposition et au besoin adapter les chose à sa problématique. Et je ne trouves pas spécialement ridicule quelqu'un qui, s'estimant fortement exposer, va choisir de porter une veste en cuir épaisse ou en jean avec une couche de résine (oui: j'ai déjà réfléchis à la problématique des attaques surprise ;) )

@Ulf: j'l'ai vue ton bec de corbin, pas besoin de te planquer! ;#

Tcho

Hugo
« Modifié: 07 mai 2015 à 01:02:07 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

06 mai 2015 à 18:36:29
Réponse #189

Bomby


Merci Serge!

Ce type de document est souvent difficile à regarder, mais c'est aussi un excellent moyen de réaliser comment se déroulent certaines attaques au couteau.

On y retrouve ce que l'on dit souvent ici, sans pour autant en tirer des conclusions certaines :

- Peu ou pas de préavis.
- Le couteau est une arme de courte distance.
- Le couteau n'est pas une arme ayant un grand pouvoir d'arrêt par lui même.
- Les agresseurs s'acharnent souvent
- La victime reste consciente longtemps et elle est parfois inconsciente de son état
- Ne pas se défendre n'arrête pas (toujours) l'agresseur qui est en mode "machine à coudre"
- Se défendre n'arrête pas (toujours) non plus l'agresseur qui est en mode "machine à coudre"
- La défense au sol, n'est pas la moins efficace.

Je reviens là-dessus car je trouve que l'ami Kilbith a fort bien résumé la problématique, avec un enchaînement d'ailleurs finalement très logique entre les différentes propositions.

J'ajouterai juste un point : non seulement la victime est le plus souvent inconsciente de son état mais les témoins et passants éventuels apparaissent l'être tout autant.

L'auto-check et le check ainsi que l'appel immédiat des secours (voire l'administration de premiers soins/points de pression si l'on sait faire) sont donc très importants, même si la victime semble "ne pas aller si mal". La question de la rapidité des soins apparaît critique.

Un autre exemple dans l'actualité relativement récente, ici : http://www.dailymail.co.uk/news/article-3046924/Butchered-street-begged-mercy-Savage-moments-Mozambican-man-bled-death-gutter-victim-South-African-anti-immigrant-violence.html. Le centre de soins auquel la victime a été amenée était fermé en raison des troubles : elle est malheureusement morte devant la porte.

Bomby

07 mai 2015 à 13:45:54
Réponse #190

Tompouss


Ce que je retire aussi de ce sujet c'est que le pouvoir d'arrêt d'un couteau, hormis frappe léthale, est relativement faible. De ce postulat, on pourrait déduire que les petites lames type "griffes" ne sont pas un très bon outil pour la défense personnelle : comparaison entre une coupure ou un "planté" ailleur que dans un organe vital et un coup porté avec un banal stylo utilisé en kubotan au visage ou au thorax.

Après c'est juste l'idée que ça me fait  :-[

07 mai 2015 à 15:34:20
Réponse #191

Spinup


Ce que je retire aussi de ce sujet c'est que le pouvoir d'arrêt d'un couteau, hormis frappe léthale, est relativement faible. De ce postulat, on pourrait déduire que les petites lames type "griffes" ne sont pas un très bon outil pour la défense personnelle
Pour appuyer ca, je m'etais fait la meme remarque en voyant la video de ce fil: http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=63216.15

On voit un policier au prise avec un motard qui se debat se prendre un coup de clé d contact, ca ne l'arrete pas du tout il continue le combat. Il ne s'effondre que plusieurs minutes pus tard avec une grave blessure proche de l'oeil.

Sur cet exemple: ca combine de probables dégats irréversibles avec les consequences legales qui vont avec, et mauvais pouvoir d'arret.

22 mai 2015 à 14:39:58
Réponse #192

Sam Sebja


Bonjour la foule...

Suis un 'tit nouveau et pas encore au clair avec toutes les règles, alors, pas sur la tête, svp :)

J'ai eu trois fois une lame en face de moi et si je devais me donner un conseil pour une éventuelle quatrième, je ne serais pas sûr duquel.

Pour éviter les questions du style :

... Et si tu es attaché au poteau avec douze mecs en face et il y a un type avec une casquette qui crie : "approvisionnez, armez", tu fais quoi ? (j'essaye de me rappeler un bon souvenir pour finir avec le sourire...)

Dans les trois cas, le type avait un couteau *pour se rassurer et (tenter de) faire peur*, sinon, je ne serais pas là pour en parler (ou écrire)...

1 : (Nuit, artère urbaine fréquentée le jour mais peu la nuit). Embrouille avec un débile qui se déballonne, arrive un pote à lui qui tente un coup de boule, prend une patate et sort un couteau de sa chaussette... mes jambes ont commencé à courir avant moi. J'ai participé à l'arrestation presque immédiate des deux guignols. Un an ferme pour celui au canif. Confirmé en appel.

2 : (Nuit, quartier désert la nuit, près de chez moi). Un détraqué se promène tout seul en hurlant et jetant des objets. Je tente de me faire discret mais il me loge, sort son canif et vient vers moi. Je me place derrière une protection improvisée (barrière anti-émeute oubliée là) et entame un dialogue surréaliste qui finit par le fatiguer. Il part et je le suis. Arrestation presque immédiate. Deux mecs de la BAC peinaient à lui passer les bracelets et il n'avait plus son couteau.

3 : (Jour, zone déserte un dimanche). En touristes avec ma douce (sacs, appareil photographique...), deux "jeunes" à scooter qui tournent, "demandent l'heure", etc. Puis le passager descend et sort un canif. Quand il tente de l'ouvrir (le canif) je lui monte dessus en urgence mais il court beaucoup plus vite que moi (le jeune, pas le canif)... Son collègue redémarre, m'évite largement et fout le camp.

Alors :

2/3 de "mes" cas, ils étaient deux alors, la défense au sol...

1/3 il courait plus vite que moi (les autres, je sais pas) alors, "s'enfuir"... ben, ça a marché une fois mais l'autre n'a pas tenté de me poursuivre... et j'aurais aussi bien pu me faire taper par un véhicule en traversant sans regarder...

Mon vague conseil serait peut-être : tenter de "sentir" la situation, oublier de réfléchir et tout donner dans la poursuite de la démarche instinctive... et ***RESPIRER***. Pour la préparation ? Gestion du stress, le reste semble subsidiaire.

Face à un tueur embusqué avec un couteau (ou un sniper à 200m)... ben, pas de conseil, voir avec votre vision de la vie et de la mort. Ou, comme dit dans un bouquin fantasmé : "ne pas venir".

Juste mes deux kopeks de "terrain" :)

« Modifié: 22 mai 2015 à 18:42:16 par Sam Sebja »

22 mai 2015 à 14:52:04
Réponse #193

Ulf


Est ce que tu pourrais préciser un peu plus le type de lieu STP: grande ville, ville, village ?

22 mai 2015 à 15:15:33
Réponse #194

Sam Sebja


1 et 2 à Toulon.

3 à Marseille.

22 mai 2015 à 15:33:09
Réponse #195

Ulf



22 mai 2015 à 16:39:41
Réponse #196

Sam Sebja


+ Une autre affaire à Paris mais contexte très différent...

Une marginale me chipe mon tél alors que je m'en servais (honte sur moi  pour mon inattention) et m'attend un couteau à la main en disant "désolé mais j'ai besoin d'argent"... J'ai négocié et racheté mon tél (et surtout son répertoire, honte sur moi bis) pour 20 euros...

22 mai 2015 à 18:23:52
Réponse #197

Magic Manu


Ben dis donc, tu n'as pas de bol ;D!!
Hope for the best, expect the worse...

22 mai 2015 à 18:40:28
Réponse #198

Sam Sebja


"pas de bol"

Me sortir de tout ça sans aucune blessure (sauf d'amour-propre pour la première fois), c'est pas du bol, c'est du super-méga-giga-téra bol !

22 mai 2015 à 19:49:52
Réponse #199

Magic Manu


C'est tout à fait vrai, tu as raison! Mais quand même, j'ai 50 balais, vis à Paris, ai écumé, plus jeune, des endroits un peu, voire franchement louches, ai traversé des villes à pied comme Le Caire ou Guayaquil, et n'ai jamais eu ce genre d'aventure (heureusement, on est bien d'accord!!).
Hope for the best, expect the worse...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité