Nos Partenaires

Auteur Sujet: Petites radios individuelles ou talkie-walkies  (Lu 11167 fois)

17 février 2009 à 15:47:50
Lu 11167 fois

Fox


D'après mes recherches, ce sujet n'a pas encore été abordé sur le forum.




Je souhaite parler des moyens de communication radio permettant de garder en contact les membres d'une équipe, qu'ils soient randonneurs, sauveteurs, pécheurs, scientifiques sur le terrain ou cueilleurs de champignons.
Attention, je ne parle pas ici de système permettant à ce groupe de contacter les secours, ou une base placée à grande distances, mais bien de petites radios équipant chacun et permettant de rentrer en contact à des distances supérieures à celles de conversation.
Dans ce fil qui pourrai complémenter le WIKI, j'aimerai récolter vos avis et expériences quand aux points suivants:

-Emploi
-Emplacement de la radio sur l'équipement
-Protocole de communication
-Puissance
-Type de radio
-Type de batterie/accu,  possibilité de recharge
-Codage ?
-Plan B (la radio ne marche pas)

Afin de garder une discussion constructive, je vous demanderai de vous souvenir de la pyramide

-Outils

-Compétences

-Préparation mentale

-Conscience/ Être attentif

N'importe quel idiot peut acheter des petits émetteurs radios sur Internet, mais tout le monde ne sait pas les employer de la façon la plus efficiente, et c'est pour ça que le forum est là. Transmettre un savoir.



A vos claviers!
Fox
« Modifié: 17 février 2009 à 15:58:54 par Fox »
Quand on ne sait pas ce qu'on veut, a dit le portier, on finit par se retrouver avec des tas de trucs qu'on veut pas.

"if you dont know what you want", the doorman said, "you end up with a lot you don't".

17 février 2009 à 16:10:35
Réponse #1

lambda


Salut,

D'après mes recherches, ce sujet n'a pas encore été abordé sur le forum.


y a eu quelques petites choses de ci, de la, abordees sur le forum...  ;)

http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,583.0.html
http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,379.0.html
http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,3587.0.html

pas systematiquement pile poil forcement dans ta thematique, mais bon...

sinon, on peut utiliser des emetteurs/recepteurs de type:

LPD ("low power device"): qui doivent (de memoire) travailler aux alentours de 446 MHz avec 69 canaux et 10 mw de puissance d emission instantanee, emission FM.
PMR (? pour l acronyme): aux alentours de 433 MHz, 8 ou 10 canaux, et environ 500 mw en puissance d emission. travaille en FM aussi.

pour les plages de frequences, c est de memoire... vous corrigerez si necessaire...  :-[ )

avantages:
- mode FM, bonne qualite sonore et peu sensible au parasites d origines atmospheriques.
- compact (le boitier en lui meme, mais aussi la taille de l antenne, vue les valeurs elevees des frequences de travail).
- pas besoin de licence.

desavantages:
- peu de puissance d emission.
- peu de portee (limite a l horizon optique), mais bon dans le cadre que tu nous proposes, ca pourrait aller (qulques centaines de metres au km, en zone degagee et "de visu").

2, 3 idees en vrac...

a+,
Lambda


"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

17 février 2009 à 16:14:42
Réponse #2

Woodrunner


On travaillait beaucoup avec les radios ou j'étais l'année passé et un truc de sûr c'est que le langage radio (qui commence qui fini, formulation spécifique,...) c'est essentiel!
Cela à l'air de rien mais le faite d'avoir une procédure rend le message plus claire, les communications plus courtes (économique),...

Avant toute communication:

DDSS: Denken, Drucken, Schlucken, Sprächren (orthographe approximative  :-[ )

En français cela donne:

Réfléchir, presser, avaler (sa salive), parler! cette méthode évite les confusions, les bruits de gorges,... tout ce qui rend les communications incompréhensible!

Je m'entraîne souvent avec une Yaesu et les radios comme beaucoup de chose demande de l'entraînement, de la pratique! Rien de pire qe d'avoir des gars qui raconte leurs vie sur les ondes  quand il y a besoin que cela déménage! >:(

 Les messages doivent être courts, brefs, concis.
On s'était acheté des petites motorola pour l'engagement et ces satanés bestiole en avaient dans le ventre! Increvable, bonne qualité d'émission et de réception, pas chère et très utile! Pas de cryptage mais comme il s'agit de communiqué sur le moment et pas de planifier des actions futur, il n'a pas besoin de ça,... le temps que la personne qui écoute analyse le message il est trop tard pour prendre de l'influence sur le déroulement de l'action!

Par contre avoir au sein de l'équipe un petit système de code pour pouvoir planifier ou désigner un objectif sans que cela soit trop compréhensible c'est vraiment utile! Que cela soit pour le militaire ou le civil qui est dans la panade!
« Modifié: 17 février 2009 à 16:23:29 par Woodrunner »
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

17 février 2009 à 16:16:08
Réponse #3

Fox


Salut Lambda, sachem de la longueur d'onde!  ;D

y a eu quelques petites choses de ci, de la, abordees sur le forum...  ;)

C'est pas du tout ce dont je veux parler!
Dans ces fils, on parle de communication avec des secours et une base

Je souhaite parler des moyens de communication radio permettant de garder en contact les membres d'une équipe


Quand on ne sait pas ce qu'on veut, a dit le portier, on finit par se retrouver avec des tas de trucs qu'on veut pas.

"if you dont know what you want", the doorman said, "you end up with a lot you don't".

17 février 2009 à 16:17:37
Réponse #4

Fox


Quand on ne sait pas ce qu'on veut, a dit le portier, on finit par se retrouver avec des tas de trucs qu'on veut pas.

"if you dont know what you want", the doorman said, "you end up with a lot you don't".

17 février 2009 à 16:24:13
Réponse #5

Woodrunner


Merci Fox j'avais un blanc! Foutu séjour linguistique forcé!  ;D
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

17 février 2009 à 16:29:43
Réponse #6

Sylvain74


Salut,

Je ne peux pas apporter grand chose concernant ces petits talkies, mais j'ai ma petite expérience avec des radio VHF, notamment ma chère TH22 ( :love:!!), dans le cadre du parapente et notamment enseignement et compétition.

Quelques idées en vrac (oui, je suis très "vrac"  ::)...)
- Fox parle de "plan B" en cas de mauvais fonctionnement de la radio. Je ne peux que confirmer l'importance de cette précaution. Dans le métier, c'est une hantise que d'avoir un élève tout frais sorti de pente école avec un problème radio. A cet effet, nous avons des procédures (guidage depuis le sol) préparées avec l'élève. Il doit notamment connaître le plan de vol, l'approche, et les moyens de guidage alternatifs qu'utilisera le moniteur en cas de problème. Pour nos activités nature, prévoir des points de rendez-vous, des heures limites... ? Un sifflet puissant ?

- Afin d'éviter d'en arriver là, il est impératif de connaître par coeur son matériel. Connaître son niveau de charge. Avoir confiance. Perso je ne prête jamais ma radio, sauf urgence absolue (besoin d'appeler les secours ou de commander une bière au bar de l'aterro  ;D).

- Je ne sais pas si ces petits talkies le permettent mais un accu chargé supplémentaire dans le sac peut être bien utile. En ce qui me concerne j'ai un boitier acceptant des piles LR06. Bien pratique, on en trouve partout.

- Connaître la puissance d'émission et savoir la régler. Dans le mesure du possible, émettre à faible puissance permet d'économiser la batterie et évite d'arroser une trop grande surface. Mais en 2 clics, je suis capable de passer en puissance haute. Et j'ai une belle grande antenne télescopique au fond du sac, qui permet de mieux émettre et recevoir. Utile en cas de pépin au fond d'une vallée perdue...

- Connaître les fréquences d'urgence (Hors sujet, je sais, mais en VHF c'est utile...)

- en VHF, avoir sa licence radio amateur ( :-[) ou éviter de marcher sur les platebandes des radioamateurs et autres autorités.

- Le protocole de communication doit être simple : Après appui sur le bouton "Push to talk" (PTT), attendre 1 ou 2 secondes, ou utiliser un petit mot inutile (moi c'est "voilà !"), pour éviter d'avoir des bouts de phrase coupées, puis annoncer "destinataire" de ou pour "expéditeur". Annoncer le message (clair, concis), puis "terminé" ou autre mot permettant de bien faire comprendre que le message est bien complet. Bien entendu, relâcher le PTT (sinon le PTT se rappellera à vous en vous chauffant délicatement le doigt, vécu sur un long message en haute puissance d'émission )...

-  L'emplacement pour mon activité est primordial : l'élève doit avoir la radio la plus proche possible de l'oreille, souvent dans une housse adéquate. Et le moniteur doit l'avoir... en main !

- Très important, la distance au micro. A tester avec sa radio. Souvent, 10 à 20 cm sont OK. Plus proche, c'est pas clair.

Pas bien d'autres remarques en ce qui me concerne.

Sylvain.

EDIT : quelques précisions et fautes d'orthographe !
« Modifié: 17 février 2009 à 16:36:30 par Sylvain74 »

17 février 2009 à 16:38:09
Réponse #7

lambda


ok Fox,
c est un peu pour ca que je te parle aussi des LPD et PMR, plus bas.
apres on peut aussi, dans l optique qui t interesse, utiliser des E/R portables (types talky) sur 11 metres (CB), ca devient vite plus encombrant, mais la aussi sans licence, et avec une puissance d emission confortable de 4W (en AM (Modulation d amplitude)), plus de limitation d horizon optique, tu as acces aussi a la FM et a la Bande Laterale Unique (BLU) comme mode de communication.

C est sans doute pas exhaustif, mais l interet c est que dans le civil, ca reste un materiel facilement accessible, et libre d usage.

Apres chez les militaires (exemple de Woodrunner), et autres professionnels, y a surement d autres gammes de materiels, mais la je connais pas.

sinon + avec les remarques ci dessus: faire court et clair. attendre quelques secondes avant de repondre, afin d eviter de "marcher" sur une intervention d une tierce personne presente sur la meme frequence de travail.

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

17 février 2009 à 16:53:54
Réponse #8

Anke


Je crois aussi qu'i est nécessaire que tous les utilisateurs utilisent le même langage : manière de parler ET les procédures qui vont avec :
Par ex je t'appelle Fox :
" Fox 566, Fox 566 ( j'ai pris un pseudo bidon) de Titi76. Comment me recevez vous ? Parlez...
Titi76 de Fox 566, je vous reçois 5/5. A vous " .
En fait la radio n'est pas attachée à un individu, mais plutot à un groupe ou un véhicule ( ce qui fait que n'importe qui du groupe ou du véhicule peut répondre)
Les smurs par ex on un indicatif qui est calqué sur l'indicatif de leur Samu : Le Havre, le samu c'est Broussais 6. Le premier véhicule du smur du Havre c'est Broussais 61. Ce qui fait qu'à la radio on sait qui c'est qui cause !
En radio, les procédures sont essentielles tellement ça devient vite le bordel et inaudible ( voir les conversations des plaisanciers en mer sur les ondes, c'est pas Jbc qui me contredira !)
Ceci dit j'ai quand même un petit doute sur l'efficacité de ces petites radios comparativement à celles utilisées par les soldats ( faut quand m^me un bonhomme entier pour porter un truc quisoit vraiment fiable). Je ne sais pas si ce sytème est adapté à la demande civile.
Questio à deux ronds : Pour le même prix d'une radio sur laquelle on puisse compter réellement ( si non, ce n'est pas la peine de s'emmerder avec un truc qui ne marchera que sur trois pattes ou avec une autonomie tellement faible...), ne peut on avoir un téléphone satellite( plus lèger ? Plus d'autonomie ?) ?

17 février 2009 à 17:01:04
Réponse #9

lambda


Salut Anke,
Pour le satellite, me suis renseigne recemment (systeme "iridium" si je me souviens bien du nom du systeme).
Ca se loue (ca s achete aussi, hein) mais ca coute la peau du cul (pour 3 semaines de location, j en avais pour environ 1000 euros: caution + carte de 75 minutes + la location de l appareil en elle meme) et ca marche sur un systeme de carte prepayee de X minutes.

par contre, dans nos contrees, meme assez reculees, on a une couverture portable assez bonne de nos jours, mais en utilisant un ancien GSM avec un connecteur externe pour y brancher une antenne exterieure plus performante, je pense qu on obtiendrait quelque chose d encore plus performant et a moindre cout.

a+,
Lambda

un exemple de couverture en Finlande, meme dans la partie nord du pays, ou c est assez sauvage et recule ( on est dans le lapland) vous pouvez voir qu il y a encore pas mal de reseau...

« Modifié: 17 février 2009 à 17:13:30 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

17 février 2009 à 17:13:45
Réponse #10

Fox


Pour Anke:

Je te rassure, les radios militaires qui se portent sur un sac à dos et qui pèsent 14 kilos  >:( tombent aussi souvent en panne que leurs concurents civils de 150 grammes. Par contre en effet, pour les saboter, il faut au moins lacher une rafale dedans.. Par contre, la portée et l'autonomie de ces radios militaires est très limitée.

Pour ces raisons, très souvent les groupes militaires spécialisés qui ont un peu le choix s'orientent sur des modèles civiles.
Un appareil type téléphone satellite n'a pas pour but de relier les membres d'une équipe distants de 30m à 1 kilomètre!

Si vous voulez, on peut ouvrir un autre post pour parler des moyens de com longue portée.
« Modifié: 17 février 2009 à 17:22:50 par Fox »
Quand on ne sait pas ce qu'on veut, a dit le portier, on finit par se retrouver avec des tas de trucs qu'on veut pas.

"if you dont know what you want", the doorman said, "you end up with a lot you don't".

17 février 2009 à 17:21:56
Réponse #11

Fox


A propos du choix de militaires de communiquer au sein de l'équipe avec des radios civiles, non cryptés, à faible puissance.

-Ca coute pas cher

-C'est léger

-C'est facilement disponible

-Les informations communiquées sont généralement rapidement obsolètes, et de tout façon, on communique en codant les identités, les actions et les positions.

-La faible puissance est un atout, rendant l'interception radio plus difficile à longue distance.

Il reste le risque d'opérer sous brouillage electronique ennemi, ce qui obligerai l'emploi de radio à évasion de fréquence, mais dans le cas des PRI (petites radios individuelles) on passe au plan B

Par contre, l'emploi de telles radios (sur le terrain) fait souvent grincer des dent la pyramide alimentaire militaire.(qui n'est pas sur le terrain)
Quand on ne sait pas ce qu'on veut, a dit le portier, on finit par se retrouver avec des tas de trucs qu'on veut pas.

"if you dont know what you want", the doorman said, "you end up with a lot you don't".

17 février 2009 à 17:30:35
Réponse #12

lambda


Pour Anke:

Je te rassure, les radios militaires qui se portent sur un sac à dos et qui pèsent 14 kilos  >:( tombent aussi souvent en panne que leurs concurents civils de 150 grammes. Par contre en effet, pour les saboter, il faut au moins lacher une rafale dedans.. Par contre, la portée et l'autonomie de ces radios militaires est très limitée.

Pour ces raisons, très souvent les groupes militaires spécialisés qui ont un peu le choix s'orientent sur des modèles civiles.
Un appareil type téléphone satellite n'a pas pour but de relier les membres d'une équipe distants de 30m à 1 kilomètre!

Si vous voulez, on peut ouvrir un autre post pour parler des moyens de com longue portée.

Pardon Fox, c est vrai, que, moi le premier, on fait deriver un peu ton post  :-[
Mais en fait, pour l usage dont tu parles, y a pas 36000 choix:
- soit un E/R travaillant de concert avec un autre E/R "en direct".
- soit un E/R travaillant par le biais de relais, quelque soit le type de relais, et la on se retrouve, avec la situation paradoxale d un signal emis dun premier E/R et qui va parcourir des milliers de km, lors de transmission satellite, ou juste par le biais de relais terrestres, avant d atteindre l autre E/R... a 500 m de toi.  :D

mais dans ce cas, je pense qu une configuration possible derait donc ces fameux LPD/PMR, et en plan B, un GSM qu on sait couvert dans la zone ou on est.

a+,
Lambda
 
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

17 février 2009 à 17:39:37
Réponse #13

Jonathan


J'ai longtemps utilisé les petits Motorola jaunes quand ils sont sortis et je confirme que c'est pratique, avec les accessoires qu'il faut pour le porter selon l'activité. Ils utilisaient des piles AA LR6 et je trouve que c'est mieux qu'un accu dédié car plus facile pour inter changer avec les lampes par exemple.
je ne les ai plus et j'envisage de m'en racheter donc le fil m'intéresse.

Jonathan

17 février 2009 à 17:42:00
Réponse #14

Fox


Lambda,

-Par rapport aux fréquences, sait tu si les appareils de 500 mA vendus sans licence sont tous plus ou moins programmés sur la même fourchette de fréquence?

-Qu'en est il des sous-fréquences de ces appareils? Y a t'il un rique d'avoir d'autres personnes (inconnues) sur ses fréquences?

-Y a t'il des longueurs d'onde/fréquences qui fonctionnent mieux dans différents environnements? Qu'en est il des emetteurs recepteurs du commerce (style motorola)`
Quand on ne sait pas ce qu'on veut, a dit le portier, on finit par se retrouver avec des tas de trucs qu'on veut pas.

"if you dont know what you want", the doorman said, "you end up with a lot you don't".

17 février 2009 à 17:56:48
Réponse #15

Sylvain74


Salut,

J'ai fais quelques recherches pour m'éclairer le neurone (en dehors de ma TH22 et les fréquences que je m'autorise à utiliser avec elle, je n'y connais rien.).

Suis tombé là-dessus : http://www.ges.fr/CHOIX-talkie.html. C'est un récap des caractéristiques des petits E/R grand publique.

C'est pas mal la jungle pour trouver un site sérieux, présentant du matériel non gadget, dans ce domaine... http://www.gotechnique.net/talkie-walkie.htm me semble pas mal.

Sylvain.



17 février 2009 à 18:16:05
Réponse #16

lambda


Fox,
pour le PMR, il me semblent qu ils sont tous programme sur la meme gamme de frequence, j avais dis 433 dans mon premier post, mais en fait je crois que c est 446 MHz.

soit apres rectifications (mes excuses):
LPD: 433 MHz FM sous 10mw
PMR: 446 MHz FM sous 500 mw.

apres, je crois qu il existe des possibilites de "privatiser" des frequences  par un protocole portant le joli acronyme de CTSS (on peut en equiper les CB aussi depuis quelques annees.) partage entre 2 E/R.

Il me semble que l idee est d envoyer une courte sequence codee ultra-sonique avant chaque transmission, ladite sequence ne pouvant etre reconnue que par un seul appareil, a savoir ton correspondant.

en gros: une frequence sur laquelle on envoie systematiquement avant chaque transmission, une courte trame ultra-sonore pour un correspondant donne. et toujours sur la meme frequence, on peut envoyer une autre trame ultra-sonore different de la premiere, pour causer uniquement avec un autre correspondant qui aura programme son appareil pour ne recvoir que toi et n etre recu que par toi en renvoyant a son tour la meme trame, etc...

donc sur une meme frequence, plusieurs correspondants avec possibilite de parler a l un d entre eux en prive sans que les autres vous entendent.

-Qu'en est il des sous-fréquences de ces appareils? Y a t'il un rique d'avoir d'autres personnes (inconnues) sur ses fréquences?

le risque est moindre, mais rien n est jamais blinde a 100/100, mais pour nos usages civil courant et dans les loisirs outdoors, ca devrait etre sufisant...

apres au niveau environnemental, sur d aussi courtes distances (500 m, 1 km), on peut plus parler de rebond ionospherique, de fading et autres joyeusetes de ce types.

Les criteres qui pourraient influencer la qualite de tes transmissions, dans ton contexte, seraient la polarisation de ton emission radio, qui dependra de la geometrie de ton antenne.

en gros, pour un emetteur travaillant avec une antenne "polarisee verticalement" (par rapport au sol), une foret peut presenter des problemes car la composante electrique de ton champ electro-magnetiquze emis, est verticale et se propage verticalement, mais du coup, peut facilement etre interceptee et absorbee par des obstacles "verticaux", d ou peut etre l interet d utiliser dans une foret une antenne de type doublet horizontal (demi onde) pour que l absorption entre la composante electrique de ton rayonnement et les obstacles, les arbres soit minimes.

c est HYPER SCHEMATIQUE et torche vite fait ce que je dis, hein. y a des bouquins qui causent de ca a la tonne et une theorie de dingue derriere...

apres en milieu urbain, laplupart des batiments en beton arme forment de veritable saloperie de cage de faraday, et la c estun peu la loterie, au niveau qualite de transmission...

Mais dans ton cas et en milieu naturel, sur de si courtes distances, les gammes de frequences utilisees n ont pas vraiment d influence sur la qualite de ta transmission.

Pour la marque, demande plutit a Woodrunner. il t en dira plus...

a+,
Lambda

ps: edit compte tenu des remarques de PMR446 .
« Modifié: 18 février 2009 à 12:17:29 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

17 février 2009 à 18:23:28
Réponse #17

Fox



apres, je crois qu il existe des possibilites de "privatiser" des frequences  par un protocole portant le joli acronyme de CTSS (on peut en equiper les CB aussi depuis quelques annees.) partage entre 2 E/R.


Ok.
Sais tu si le système est fiable? On a quoi comme inconvegnant en utilisant ça?
Le gros avantage, c'est de ne pas avoir de conversation parasite d'un autre groupe.
Quand on ne sait pas ce qu'on veut, a dit le portier, on finit par se retrouver avec des tas de trucs qu'on veut pas.

"if you dont know what you want", the doorman said, "you end up with a lot you don't".

17 février 2009 à 18:33:15
Réponse #18

lambda


J avoue que je n en sais pas plus.  :-[
C est couramment utilise sur le PMR/LPD, et aussi chez les cibistes.
si perso, j ai jamais trouve le besoin d utiliser ce type protocole, je n ai jamais entendu parle de veritable faille dans le systeme,
mais encore une fois, en usage normal, civil.

Apres au niveau inconvenient, dans l optique d un usage nature et intra-groupe, j aurai tendance a preferer ne pas m isoler du reste de mon "environnement radio-electrique" (pour une frequence donnee) afin de ne pas louper une info peut etre importante, un appel au secours peut etre lointain pendant que j ecoute mon interlocuteur, le niveau de bruit de fond (en AM) pouvant etre indiucateur d un changement atmospherique orageux...

tres generalement, je prefere ecouter mon signal le plus brut possible (interlocuteur + station emettrice lointaine dans le "fond" + bruit de fond)  afin d avoir le max d infos possible.

donc ce protocole de "filtrage et privatisation", au cours d une rando, ou il est juste question de pouvoir communiquer entre nous pour des raisons securitaires, je le trouve pas forcement tres utile/judicieux.

je dirais qu au contraire, dans ce contexte, il faut etre ecoutable et joignable par un max de personnes !  :D

apres, il est possible de "debrayer" ce protocole, a volonte. mais juste une supposition de ma part...

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

17 février 2009 à 19:24:51
Réponse #19

Alain Marcel


Salut à tous,

Pour ma part, je possède une paire de talkie 500mW T5422 (PMR 446 Motorola), vendue avec accus NIMH et chargeur. Grosse déception. Les 3 à 5km de portée annoncés sont loin d'être au rendez vous. En terrain complètement découvert (ski en montagne), çà ne dépasse pas le kilomètre, et encore avec les accus chargés à bloc.

A 500 mètres de distance entre les 2 postes, dès que le relief fait obstacle, disons de 20 mètres, plus rien... Et c'est tout à fait logique, vu la taille riquiqui de l'antenne, il ne faut pas s'attendre à des miracles.

Autre point faible, la puissance annoncée l'est, en général, pour une alimentation de 4,5 à 5 volts, c'est à dire avec 3 piles de 1,5 volts. Les accus vendu avec ne font que 1,2V, soit 3,6V au total. Cela ne fait pas une différence énorme, mais avec quelques dizaines de mW en moins à l'émission, on réduit encore un peu plus les perfs.

En conclusion, à n'utiliser qu'à petite distance en terrain dégagé. Si non, plan B = téléphone portable.

A+

17 février 2009 à 19:43:25
Réponse #20

CAMP


Voici un exemple de communication VHF que j' ai pratiqué dans le cadre de mon boulot en situation de crise. Dans ce type de situation, il faut être clair, synthétique, rapide et ne pas mobiliser la ionosphère car les copains peuvent avoir besoin de la fréquence d' appel pour une urgence. Ca donnait ça:

*-SIERRA 456 (FOUR FIVE SIX)
*-456 SIERRA
*-456 BRAVO ONE NEXT BRAVO TWO
*-456 BRAVO ONE NEXT BRAVO TWO
*-ROGER 456 OUT

Traduit ça donne
*Salle radio de Sarajevo ici véhicule 456
*Véhicule 456 ici salle radio de Sarajevo parlez
*Véhicule 456 vient de passer le check point Bravo One (1er check point de L' Armija sur l' axe Sarajevo Pale), mon prochain contact sera aprés le passage de Bravo 2 (2ème check point sur l' axe Sarajevo Pale)
*Ici salle radio de Sarajevo, votre message était Véhicule 456 vient de passer le check point Bravo One, votre prochain contact sera aprés le passage de Bravo 2. Est ce exact?
*Ici véhicule 456, vous avez bien compris mon message. Fin de la conversation pour le véhicule 456.

Il est important de préparer son message avant d' appuyer sur le bouton de son micro et de ne jamais présupposer quoi que ce soit. Dans le cas présent, la salle radio ne dit pas message bien recu mais elle le répète ce qui permet un véhicule de confirmer ou d' infirmer.
La salle radio sait qui vous êtes, ce qu' est Bravo 1 et à quoi s' attendre. Vous n' avez rien à expliquer, et pas de détails à donner.

Bien s' entendre avec les collègues qui assurent le stand by (la veille radio) est la base d' une communication réussie, tout comme le fait de leurs laisser avant votre départ votre feuille de route avec les details de votre mission et les lieux de passage, timing, mots clefs et marche à suivre en cas de pépin, que l' on soit sorti en voiture ou juste à pied au milieu d' un camp de déplacés.

 ;)
 

17 février 2009 à 20:13:42
Réponse #21

Yves


Bonsoir à tous,

une radio c'est bien, mais...cela consomme de l'énergie.
A mon sens, il faut "normaliser" les consommateurs d'énergie : lampe frontale, GPS et radio.

Maintenant, une radio fonctionnant avec des piles, type LR6, n'est pas puissante.
C'est le cas du MOTOROLA Talk About.

Il existe peut-être une piste du côté des CB portables, qui ont une puissance entre 1 et 4 W (de mémoire).

D'autre part, dès qu'il y a utilisation d'un réseau radio, il faut utilisation d'une procédure radio (sinon c'est vite la foire...).javascript:void(0);
Une procédure simple : "X ici Y parlez", "Y ici X je suis, je vais, je peux faire...parlez"... 

Bon vent.

Yves

17 février 2009 à 20:30:00
Réponse #22

yaya


alors moi je bais apporter ma (maigre ) pierre a l'edifice , donc deja pour ce que j'ai pue lire a propos des radios militaire ,il faut ce mettre au gout du jours les ppr 113 ont etaient remplacé depuis belle lurette par ceci http://en.wikipedia.org/wiki/AN/PRC-148 , au niveau de tous ce qui est radio civile en dessous de 5w libre service au dessus il faut une license . niveau materiels radio c'est comme tout en general plus c'est cher mieux c'est bien que desormais ont trouvent des radio fabriqué en chine qui valent largement des radio type kenwood pour trois fois moins cher et pour cela je vous renvoie sur le tres bon site http://pmr446.free.fr/index_news.htm, apres pour ce qui est de la comunication radio je pense que tout a etait dit apres chaque pay a ces variantes , nous au boulot ce serait plutot , "je suis , je vois , je fait , je demande " et je pense qu'il est quand meme necessaire de connaitre l'aphabet alphanumerique , alpha;bravo, charlie ,delta ,echo foxtrot ect... (désolé pour les fautes d'orthographe et de synthèse le post est ecrit entre deux service a la va vite  :-[)

17 février 2009 à 21:08:19
Réponse #23

Anke


Suivi et bien pris. Camp merci pour la traduction ! ;)

17 février 2009 à 21:30:46
Réponse #24

lambda


Salut à tous,

Pour ma part, je possède une paire de talkie 500mW T5422 (PMR 446 Motorola), vendue avec accus NIMH et chargeur. Grosse déception. Les 3 à 5km de portée annoncés sont loin d'être au rendez vous. En terrain complètement découvert (ski en montagne), çà ne dépasse pas le kilomètre, et encore avec les accus chargés à bloc.

A 500 mètres de distance entre les 2 postes, dès que le relief fait obstacle, disons de 20 mètres, plus rien... Et c'est tout à fait logique, vu la taille riquiqui de l'antenne, il ne faut pas s'attendre à des miracles.

Autre point faible, la puissance annoncée l'est, en général, pour une alimentation de 4,5 à 5 volts, c'est à dire avec 3 piles de 1,5 volts. Les accus vendu avec ne font que 1,2V, soit 3,6V au total. Cela ne fait pas une différence énorme, mais avec quelques dizaines de mW en moins à l'émission, on réduit encore un peu plus les perfs.

En conclusion, à n'utiliser qu'à petite distance en terrain dégagé. Si non, plan B = téléphone portable.

A+


Oui, Alain Marcel, c est le probleme avec ces hautes frequences... plus on grimpe et plus le faisceau emis (direction nel ou pas) a un conportement proche d un faisceau "optique" dans le visible...
- le "tir" est limite par l horizon optique (plus ou moins), comme une source de lumiere, un phare, ou lorsque le recepteur est dessous l horizon, il ne recoit plus rien,
- le "tir" est absorbe/arrete par le moindre obstacle (plus ou moins), comme notre source de lumiere, creant ainsi des "zones d ombres" derriere cet obstacle...

a+,

Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité