Nos Partenaires

Auteur Sujet: nez qui saigne  (Lu 36797 fois)

06 février 2009 à 23:24:17
Lu 36797 fois

f2000@pl


Bonsoir!
Ce matin, en me mouchant je me suis mis à saigner du nez (c'est sans doute du au fait que j'ai le nez irrité depuis quelques jours, fichu rhume)
Une autre fois en voyage, cela m'est arrivé aussi (comme ça d'un coup, sans doute à cause de la chaleur(bagnole sans clim, fenêtres fermées et beau soleil de 30 degrés) enfin c'est comme ça que je me l'explique)

Bref, vous l'avez compris je monte un topic sur les saignements au nez.

Pourquoi?
-Nous ne l'avons pas encore fait ailleurs (j'ai utilisé la fonction "recherche" et je n'ai rien trouvé, si je me trompe sigalez le moi)
-Il nous arrive à tous un jour ou l'autre de saigner du nez, et on ne sait pas toujours comment le traiter (faut il oui ou non pencher la tête etc)

De quoi parler?
-identifier les CAUSES (coup de boule, tendance naturelle à saigner du nez, etc)
-définir des techniques de PREVENTION
-comment SOIGNER une fois que ça saigne

Voila
f2000

06 février 2009 à 23:35:14
Réponse #1

guillaume


(faut il oui ou non pencher la tête etc)

Il faut pincer son nez et pencher sa tête en avant jusqu'à l'arrêt du saignement.

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

07 février 2009 à 01:16:58
Réponse #2

Anke


Comme Guillaume. ça évite de déglutir et de provoquer des réflexes de vomissements.
Si ça s'arrète vraiment pas aller se faire mêcher (mêche=sorte de compresse hémostatique) chez le toubib ou à l'hosto. Pendant le trajet si seul, se mettre un morceau de compresse dans le nez, pas trop profond ( faut pouvoir aller la chercher hein !)
Si les épistaxis ( mot savant pour saignement de nez) sont fréquents, faut aller explorer un peu tout ça ( troubles coagulation éventuels, mais ces troubles sont aussi accompagnés d'autres signes , h&matomes spontanés par ex. Le plus souvent on retrouve une hypertension artérielle associée aux epistaxis)

07 février 2009 à 09:54:21
Réponse #3

Leif


 :D

salut

pour mes boxeurs lors d'un saignement je leurs mets des mèches qui se gélifient et se dégradent d'elles meme,c'est pas mal et cela permet d'éviter les déformations.

j ai eu le nez casse plusieurs fois les saignements ne sont pas gênants si on penche la tete vers l'avant et qu'on laisse couler tranquilement en soufflant gentillement pour nettoyer.

a+

jeff


07 février 2009 à 10:48:20
Réponse #4

éclipse


… … et appliquer un petit glaçon, ça "rétracte" contracte les vaisseaux sanguins.
Je faisais ça quand j'étais enfant, ça m'arrivait souvent.

mes 2 roubles…
… and all that is now, and all that is gone, and all that's to come… and everything under the sun is in tune. But the sun is eclipsed by the moon.

10 février 2009 à 10:46:21
Réponse #5

Sielwolf


Je sors de 10 jours de saignements de nez.

Au début c'était alternatif (rien pendant 2 jours, puis deux fois de suite, etc...), de telle sorte que j’ai pensé que ça allait probablement finir par cicatriser. Ce qui n’a pas été le cas. Au bout d’une petite semaine je suis allé consulter mon généraliste. Il n’a rien pu faire d'autre que de prescrire du Coalgan et une prise de sang (recherche de troubles de la coagulation), puis de me dire: "Si ça ne s'arrête pas, consultez un ORL".

Quatre jours et 5 hémorragies plus tard, lassé,  :closedeyes: j’ai fini par prendre RV chez mon ORL en urgence. Bilan des courses, 2 veines avaient éclaté dans le nez, et ça ne risquait pas de se régler au Coalgan ou en appuyant dessus. L’ORL les a cautérisées par brulure chimique, au moyen d’un tampon imbibé d'acide chromique, sous anesthésie locale (un autre tampon, imbibé d’anesthésiant liquide dégueulasse enfoncé dans la narine 20 minutes auparavant).

La cautérisation fait assez mal, même avec l'anesthésie. J'ai eu une douleur sourde jusque dans les incisives, mais qui n’a pas duré très longtemps (10 minutes).

En tous cas compte tenu du bénéfice instantané de l’intervention, je regrette d’avoir attendu aussi longtemps.




"Though Lycans were fewer in number, the war itself had become more perilous, for the moon no longer held her sway. Older, more powerful Lycans were now able to change at will."

http://www.neurocombat.com/
http://www.fourrure-torture.com/fourrure-lapin.html

11 février 2009 à 12:11:48
Réponse #6

Criss Kenton


En farfouillant dans mes papiers, j'ai retrouvé ça:


Saignement de nez bénin

Le saignement de nez (ou épistaxis) est bénin s'il survient spontanément ou suite à un petit coup sur le nez (ou enfant qui se met les doigts dans le nez).

Petit tracas très fréquent chez les enfants, le saignement de nez est très souvent mal pris en charge, ce qui mène à des inquiétudes inutiles. Provoqué par la rupture d'un petit vaisseau de la tache vasculaire nasale (zone très vascularisée de la cloison nasale), il est, dans la grande majorité des cas, bénin chez l'enfant en bonne santé.


Que faire en cas de saignement de nez ?

* Rassurer, ne pas s'affoler devant la quantité de sang perdu, qui peut parfois être impressionnante (jusqu'à un volume équivalent à un verre, sans que cela soit grave) ;
* faire asseoir la victime, éventuellement par terre s'il n'y a pas de chaise à proximité (la victime peut ressentir une sensation de faiblesse, notamment en raison de la peur) ;
* moucher le nez, des deux côtés, jusqu'à évacuation des caillots ;
* comprimer les ailes du nez fermement à l'aide du pouce et de l'index, et d'un mouchoir si disponible, pendant 10 minutes, en penchant la tête en avant (afin d'éviter que le sang ne coule dans la gorge).

Il convient de bien attendre les dix minutes (qui vont paraître bien longues...) car c'est le temps que met le sang à coaguler ; si l'on relâche la compression avant, le saignement risque de reprendre, il faudra alors tout recommencer (mouchage et compression).

* mettre un petit bout de mouchoir sous la langue, et exercer une légère pression avec la langue sur ce bout de mouchoir; ce qui va se passer c'est que cette partie de la bouche va devenir sèche, le cerveau va concentrer le sang dans cette partie de la bouche pour produire de la salive, l'arret du saignement du nez est quasi immédiat.

Dans les rares cas où le saignement n'a pas cessé après 10 minutes, consulter un médecin en urgence ; on pourra utilement contacter la régulation médicale pour savoir où se rendre (consultation à domicile, cabinet médical, maison de la médecine, urgences de l'hôpital) en fonction de la gravité de l'affection et de l'affluence dans les établissements (voir épistaxis pour les saignements graves).

En cas de récidives fréquentes (liées à une grande fragilité des vaisseaux sanguins de la tache vasculaire), consulter un médecin oto-rhino-laryngologue (ORL) qui pourra proposer une coagulation (électrique) de la tache.


Si le saignement est dû à autre chose

* chute de hauteur, coup sur la tête : le saignement de nez peut être la conséquence d'un traumatisme crânien, il faut protéger, alerter les secours, et surveiller la victime en attendant les secours ; on craindra en particulier une dégradation de l'état de conscience (état d'excitation, apathie, perte de conscience), on invitera donc la victime à s'allonger ;
* coup important sur le nez : on peut craindre une fracture du nez, il ne faut pas appuyer car cela serait très douloureux et risquerait d'aggraver la fracture ; on se contente d'installer la victime dans une position confortable, assise tête penchée en avant, ou allongée sur le côté (pour éviter que le sang ne coule dans la gorge), prévenir les secours et surveiller en attendant les secours.


SOURCE: Wikipédia - Bobologie


Je sais que wikipédia n'est pas une source de première main mais les conseils me semblent pertinents et vont dans le sens des posts precedents.

Jamais testé le coup du mouchoir papier. Info ou Intox? A voir... mais bon ça ne coûte rien d'essayer  :)


Criss Kenton, frequemment sujet à saignements de nez depuis qu'il se l'est "fêlé" étant plus jeune...

15 mars 2009 à 15:40:06
Réponse #7

Jonathan


On trouve des mèches hémostatiques dans toutes les bonnes pharmacies.
Une question si on retire la mèche n'y a t il pas risque de réactiver le saignement ?

Jonathan

15 mars 2009 à 17:11:02
Réponse #8

Woodrunner


J'avais je ne sais plus où lu une méthode:

Entourer les doigts (auriculaire, annulaire, majeur) de plusieurs tour de ficelle et serrer le poing répéter plusieurs fois l'opération.

J'ai appliqué cette solution plusieurs fois sur les autres (je ne saigne jamais du nez et je me souviens pas avoir vraiment saigné du nez!  ^-^ ) avec succès,... la dernière fois c'était vendredi lors d'une inspection (un petit gars qui était émotif ou alors qui a eu trop chaud sous le casque,... :closedeyes:) j'ai pas eu l'occasion de demander si cette astuce à fonctionné au concerné, mais il est resté droit et n'a pas flanché pendant l'inspection. Alors soit il a roté du sang par après soit  cela à fonctionné,...

Je ne sais pas trop comment cela fonctionne, point de compression, point acupuncture, psychosomatique,... bref je l'utilise en complément des autres méthode et je ne me focalise pas là dessus,...
« Modifié: 15 mars 2009 à 17:19:49 par Woodrunner »
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

16 mars 2009 à 10:50:58
Réponse #9

Sielwolf


Après ma cautérisation, autour du vingtième jour, séance de muscu, et blam!... Hémorragie. La même 2 heures après, et encore 2 heures après, et encore... :o Rebelote chez l'ORL... J'étais absolument consterné.


Alors le retour de cette seconde consultation, c'est qu'une hémorragie "finale" peut éventuellement se déclencher lorsque les croûtes tombent, entre J+10 et J+20. La solution préventive est de se mettre de la pommade très régulièrement sur la plaie dans l'intervalle (4 fois par jour avec un coton tige) et en quantité suffisante (le volume d'un pois)

Quant aux mèches hémostatiques, le COALGAN m'ayant fait l'effet d'un cataplasme sur une jambe de bois, j'ai fini par m'enfoncer des morceaux de mouchoirs en papier imbibés de vinaigre blanc à 8° dans la narine après la seconde vague d'hémorragie (post-croûte, pour ceux qui suivent). Alors là, on est proche de la panacée... J'aurais du y penser avant, puisque les acides ont des vertus coagulantes sur les protéines. Ca m'a arrêté net le saignement en 10 secondes.

Je ne sais pas si c'est "conseillé" ou "déconseillé", mais c'est efficace, rapide, et ma narine va très bien.
"Though Lycans were fewer in number, the war itself had become more perilous, for the moon no longer held her sway. Older, more powerful Lycans were now able to change at will."

http://www.neurocombat.com/
http://www.fourrure-torture.com/fourrure-lapin.html

16 mars 2009 à 11:28:38
Réponse #10

Hexenwulf


il existe un kuatsu (point de compression autrefois enseigné en judo) pour arrêter les epitaxis, mais si el phenomene est récurrents : JE VAIS VOIR UN MEDECIN ! (ce n'est pas parce qu'on traite le symptome que le probleme a disparu)

16 mars 2009 à 11:49:58
Réponse #11

bison solitaire


Yep, j'ai d'ailleurs demander à être "victime" de ce kuatsu avec succès.
Et puis je suis parvenu à me le faire à moi-même également avec succès.
Il s'agit d'un coup (ou deux) de tranchant de la main à l'arrière du crâne; le but est de provoquer une certaine vibration et nullement un KO...

13 juin 2011 à 21:28:52
Réponse #12

Kâffi


Bon je sais que je déterre le fil mais j'ai ma petite méthode à apporter étant hémorragique du pif depuis un bail (et je ne sais pas pourquoi :'()

Alors en fait c'est une combinaison de deux truc, avec le pouce et l'index je compresse le haut du nez afin de bloquer l'afflux de sang (à ce qu'on m'a dit, je ne suis pas toubib) et avec le majeur je bouche ma narine.

Les gros avantages que je vois à cette méthode c'est d'une part qu'elle est rapide et ne demande aucun matos et d'autre part qu'elle est propre (le sang ne sort pas, ni du nez ni dans la gorge) donc pas de tache sur les vêtements ou le parquet ;D et pas de sang perdu qu'on aurais aimé garder :D.
« Modifié: 13 juin 2011 à 21:37:54 par Kâffi »

14 juin 2011 à 11:37:50
Réponse #13

aurochs


J'ai mis dans les trousses bobologie que je gère du Coalgen... Est utile ? efficace ?
pour des epitaxis rares...

bien sur, avec le protocole tête penchée en avant.
 
Aurochs

14 juin 2011 à 17:06:47
Réponse #14

aquinatis


le truc classique, ce qui est expliqué sur wikipedia: comprimer les deux ailes du nez pendant dix minutes (montre devant les yeux) sans relâcher, après s'être mouché pour évacuer les caillots (qui paradoxalement empêchent la coagulation).

Ce qui saigne, c'est en général ce que l'on appelle la tâche vasculaire, la petite zone pleine de capillaires que les ORL electrocoagulent. Ces saignements ne sont jamais graves en l'absence de facteur de co-morbidité. S'ils peuvent paraître abondants (les gens disent facilement "un plein verre docteur"), ils le sont rarement.

Parfois ce sont des artères plus profondes qui saignent, comme la sphéno-palatine. Là cela demande un méchage complet, souvent postérieur (par la bouche). Ça peut être grave.

Pour mécher: le coalgan ce n'est pas terrible, le produit hémostatique marche très moyennement. Une vraie mèche, c'est en moyenne un mètre par exemple de tulle gras découpé dans chaque narine, enfoncé avec une pince particulière (et pas de deux ou trois cms  :-) ); Mécher une narine ne sert à rien, la mèche repousse la cloison nasale sans la comprimer. Il faut toujours mécher des deux côtés.

Après il y a effectivement des causes traumatiques, des pbs de coagulation, des causes médicales comme l'HTA, très souvent des causes médicamenteuses (anticoagulants). Mais le saignement de nez spontané chez le sujet jeune est rarement grave.

15 juin 2011 à 01:56:52
Réponse #15

Kro


Je fais suivre ma petite expérience.
Tout gamin, j'étais surtout sujet à des hémorragies mineures (mineures car on n'a jamais eu besoin d'appeler les secours mais parfois, ça pissait pendant près d'une heure), sur de petits chocs, après un curage intensif de pif, pendant les trop fortes chaleurs (les nuits très chaudes par exemple), les périodes de fièvres, ou les efforts trop intenses, ou même sans raison apparente...
La méthode de la mère était celle-ci : tête en bas, les deux narines comprimées avec les deux indexes (parce que bien souvent lorsque je n'en bouchais qu'une, ça coulait de l'autre), mouchoirs pour éponger les fuites, linge mouillé froid dans la nuque. Ça marchait visiblement puisque je suis encore là. ;#
Mon petit plaisir de gosse d'après cautérisation c'était ensuite de renifler les caillots jusque dans la bouche :]] ;#

Et puis un jour, j'ai pris un mauvais coup dans le pif à la BF, et les saignements ont presque disparus. Je ne cherche pas à comprendre mais c'est très bien comme ça, je me vois mal aujourd'hui en train de souiller mes draps toutes les trois nuits à cause d'un saignement de nez nocturne et imprévu.

Aujourd'hui, je saigne le plus souvent en cas de gros rhume (fréquence de "mouchage" de 5 par heure au mini, comme ces derniers jours :glare:).
Je bouche la narine de l'index pendant 3 minutes, je me mouche pour dégager les caillots et l'hémorragie est le plus souvent stoppée.

 ;)
Si je voulais décrire ce lieu, il me semblerait faire un vain effort car j'essayerais de vous décrire un rêve, et que nulle relation d'un rêve ne peut communiquer la sensation du rêve, ce mélange d'absurdité, de surprise et de confusion, dans un effort frémissant de révolte, cette notion qu'on est prisonnier de l'incroyable.

18 juin 2011 à 22:22:16
Réponse #16

Baden


ayant souvent du intervenir sur des saignements de nez, à une époque je mettais de l'ouat hémostatique , mais comme l'a dit quelqu'un dans le poste, lorsqu'on le retire ça peut ressaigner. Donc je le vais si la personne veut continuer ce qu'elle était occupée à faire ou que c'est un petit saignement.

Compresser le nez et se pencher en avant, je l'avais déjà entendu aussi mais je ne l'ai jamais faite. Ce que je fais si j'ai l'occasion , et ce pratiquement systématiquement maintenant, c'est de pencher la tête de la "victime" en avant et avec avec de l'eau tempérée d'en prendre en main et de se frotter le nez du haut vers le bas en pinçant légèrement. et ca va vite :)
"c'est très facile de s'arrêter et de dire trop c'est trop, continuer c'est tout ce qui fait la différence!"

25 juin 2011 à 08:48:34
Réponse #17

aquinatis


Je ne pige pas vraiment ta méthode.... Ce n'est pas vraiment ce qui est recommandé officiellement mais bon :-)

11 septembre 2011 à 16:04:31
Réponse #18

fry


Salut,

Je ne suis pas d'accord avec ceci:

Citer
Signe de t.a. élevée (mec tout rouge) laisser couler c'est normal, l'hémoragie est une réponse naturelle du corp, mais faut pas que la perte sanguine ne soit trop importante ni de trop longue

Quelque soit son origine, le saignement de nez doit être interrompu ( compression digitale, etc... ). Même en cas d'hyper-tension patente, et à ce moment la clinique est très mauvaise conseillère... quelqu'un de rouge n'est pas forcément hypertendu, quelqu'un qui a 22 de tension n'est pas forcément rouge.
Dans ce cas, la " saignée " ( ou laisser quelqu'un saigner du nez, ce qui est la même chose ) ne peut pas être considérée comme un traitement moderne de l'hypertension à court terme. C'est un acte dangereux, qui chez un coronarien peut avoir des conséquences même discrètes. Pour rappel l'hémoglobine est un vecteur d'oxygène dans tout le corps. Imposer une perte d'hémoglobine à quelqu'un c'est l'exposer à un moindre apport d'oxygène aux tissus, c'est pourquoi le saignement de nez est une urgence parfois vitale chez les personnes fragiles / aux lourds antécédents.
Dans tous les cas si quelqu'un saigne du nez à cause de son HTA il a du soucis à se faire... et ce n'est pas faire saigner qu'il faudra, mais lui administrer des médicaments anti-hypertenseurs et l'hospitaliser selon les chiffres tensionels et la tolérance.

Dans toutes les situations, un saignement de nez se traite selon le même algorithme enseigné en secourisme.

11 septembre 2011 à 17:37:26
Réponse #19

maritho


mon expérience d'ambulancier : le centre 15 nous envois souvent sur des epistaxis pour évacuation sur les urgences ORL.
La conduite à tenir pour le transport est assez simple : une évaluation de la quantitée de sang perdu, saignement consécutif à une chute ? un coup ?, médicaments pris par la victime ? (surtout les anti-coagulants), sensation de faiblesse ? de vertiges ? ensuite une vérification de la tension artérielle et si tout est OK prise en charge en position assise ou demi-assise téte penchée en avant et narines fermement comprimées (nous n'avons pas le droit de poser des méches). En général quand nous arrivons aux urgences les saignements ont cessé. S'ils continuent, les infirmiéres ont une méthode trés éfficace : mouchage "trés fort" pour chasser les caillots et suçage d'un glaçon. Ensuite examen par un ORL. Si c'est 2 méthodes échouent on rentre dans le "gore" et "l'invasif"..... ce n'est plus de ma compétence.

11 septembre 2011 à 17:41:20
Réponse #20

kéké


vos protocoles vous permettes de faire une vvp où comme en belgique vous devez faire appel à minimum un infirmier?

11 septembre 2011 à 17:56:16
Réponse #21

maritho


Je n'ai méme pas le droit de donner un verre d'eau à une personne agée déshydratée  ^-^ alors une perf....  :lol: :lol:

11 septembre 2011 à 18:01:14
Réponse #22

kéké


merci de ta réponse...
Dés que celà ce justifie c'est appel au medecin du SAMU alors ôù avez vous des moyens intermédiaire....?

Pour (re)rentrer dans le post de base
tu interviens sur une personnes qui pisse du nez depuis 10 minutes, pale comme un drap de lit, mais présentant encore un puls radial correcte. pas d'autre signe de préchoc mais tu sent pas le coup....

13 septembre 2011 à 10:42:24
Réponse #23

maritho


Au moindre doute, à la moindre suspicion de potentiel probléme : "allo, centre 15" et si besoin ils envoient la VL.
 Tout le probléme est justement de "sentir" le mauvais plan avec juste une formation "poussée" de secouriste. Certains prennent en charge systématiquement quel que soit l'état du patient.... et ce font "pourrir" à l'arrivée aux urgences par le médecin qui estime que le cas était "limite-limite transportable". D'autres demandent systématiquement l'envoi de la VL et d'un médecin, et ce font "pourrir" pour avoir demander ça venue pour un cas bénin...
Dans les deux cas ils ne font pas de vieux os dans le métier.

13 septembre 2011 à 11:04:04
Réponse #24

fry



Salut,

Certains prennent en charge systématiquement quel que soit l'état du patient.... et ce font "pourrir" à l'arrivée aux urgences par le médecin qui estime que le cas était "limite-limite transportable". D'autres demandent systématiquement l'envoi de la VL et d'un médecin, et ce font "pourrir" pour avoir demander ça venue pour un cas bénin...
Dans les deux cas ils ne font pas de vieux os dans le métier.

Le premier cas de figure certes. Mais pour le second, il ne suffit pas qu'un chef d'agré claque des doigts pour obtenir une VML. Il passe son bilan détaillé, et si le médecin régulateur juge que c'est nécessaire, il enverra un renfort SMUR. Dans ce cas, sauf si le pompier à délibérément exagéré son tableau, on ne pourra pas trop lui en vouloir, ou du moins l'erreur sera de responsabilité partagée avec le médecin régulateur.
Je ne pense pas qu'il faille hésiter à demander une VL, quitte à récolter un refus courtois de la part du régulateur, mais au moins l'avis de gravité du personnel sur place aura été transmis et retenu ( et enregistré... ). Je parle de manière générale, je ne me limite pas aux saignements de nez bien entendu.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité