Nos Partenaires

Auteur Sujet: Lyophilisés... meilleur rapport qualité/quantité/prix ?  (Lu 35660 fois)

14 février 2014 à 11:44:24
Réponse #100

lambda


... De façon générale, sans être "pro ou contra" lyo, je considère de façon simpliste il est vrai que tout ce qui est flocons, soupe en sachet, pâte, fruits secs, jerky maison ou pas, etc..., et bien sûr "lyo" commerciaux comme faisant partie de la famille de la bouffe séchée...

Un truc que j'aime bien faire pour limiter la casse niveau prix, et parce que PERSO, je trouve ca commode, c'est d'ouvrir une ration lyo, de m'en servir de base, et de la compléter avec des trucs qui me conviennent et qui l'enrichit bien... quitte à tout rezipper après dans un nouveau sachet.

Ca rationnalise bien les quantités, et simplife pas mal ma logistique.

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

14 février 2014 à 11:44:49
Réponse #101

Phil67



Miam ! :love:

C'est pas parce qu'on va dans des coins sauvages en autonomie longue qu'il faut se priver des bonnes choses. :popcorn:

Il manque encore un truc facile à trouver dans tous les supermarchés et se cuisant rapidement :


Il y en a d'autres (p.ex. méli-mélo céréales et légumes secs) mais le temps de chauffe augmente nettement (10 minutes).

(C'est pas malin : j'ai déjà la dalle rien que d'y penser ! ;#)
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

14 février 2014 à 12:17:14
Réponse #102

jeanjacques


Phil, regarde donc l'angle gauche en bas de ma photo ;) Tu verra les deux sortes de Tipiak qui se prêtent bien à la cuisine rapide, celle que tu montres en photo et les "méditerranéennes". Ces dernières demandent un peu plus de cuisson: il faut bien isoler la popote après avoir verser l'eau et attendre un peu plus que pour les flocons.
Adhérent Unpact.

14 février 2014 à 12:42:32
Réponse #103

xackurush


Dans les tipiak ou autres céréales précuites on peut aussi rajouter du fromage coupé en morceau, c'est très goûtu  :D (par contre c'est galère quand ça colle à la popote).

Edit: La plupart des lyos c'est environ 600kcal par sachet, donc suivant l'effort fourni ou les températures ça ne suffira pas pour un repas. Perso en rando-trail sur plusieurs jours, le petit-dèj c'est 1000kcal mini :D
« Modifié: 14 février 2014 à 12:54:56 par xackurush »

14 février 2014 à 13:18:49
Réponse #104

Phil67


Edit: La plupart des lyos c'est environ 600kcal par sachet, donc suivant l'effort fourni ou les températures ça ne suffira pas pour un repas. Perso en rando-trail sur plusieurs jours, le petit-dèj c'est 1000kcal mini :D
Petite nuance : au lieu de "suivant l'effort fourni ou les températures ça ne suffira pas pour un repas" il faudrait plutôt dire "ça ne suffira pas pour un repas quel que soit l'effort et la température" (à moins de passer sa journée alité au chaud).

L'AJR recommandé pour un occidental (relativement statique) adulte (hommes, femmes, jeunes et vieux confondus) est de 2000kcal de base par jour : 600kcal c'est moins qu'un repas habituel déjà maigre.

Ça recoupe tous les avis de cette discussion : un lyo c'est plus un gros en-cas qu'un véritable repas.


Pour recentrer la discussion vers la demande de Killbith : si on reste sur du lyo il faut impérativement les enrichir avec des graines ou flocons ayant un temps de "cuisson" compatible avec le plat choisi.


Inversement je cherche toujours des lyos "purs" (non cuisinés, si possible conditionnés en vrac ou grandes quantités) de légumes pour agrémenter mes graines et flocons... quelqu'un aurait des pistes ?

(Va certainement falloir se rabattre sur le séchage maison... :/)
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

14 février 2014 à 13:21:14
Réponse #105

lambda



C'est pas parce qu'on va dans des coins sauvages en autonomie longue qu'il faut se priver des bonnes choses. :popcorn:


C'est d'autant plus vrai que l'engagement est important, d'autant plus si on est en solo. La monotonie alimentaire amène une forme de lassitude à manger, une "flème" alimentaire qui rapidement amène à négliger les repas, ne plus avoir le plaisir psychologique associé, et finalement à se sous alimenter: résultat, baisse de forme, de capacité physique et intellectuelle... sur du long terme ca peut-être vraiment un problème...

En gros, les mêmes problèmes qu'ont, j'magine les régatier en solitaire, ou même les équipages en mer en longues missions, civile ou militaire.. quelque part, à bord, le vrai capitaine, c'est le cuisinier... :D

Bref, riche, bon ET varié... c'est le moment de se faire plaisir lors de la préparation des paquetages... :)

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

14 février 2014 à 13:24:05
Réponse #106

caillou


Bonjour,

Pour les lyo que j'ai utilisé :

remarques générales :

perso par temps froid, j'aime bien les lyo car je fais chauffer direct une grande quantité d'eau, ça va vite, pas besoin de surveiller, pas de vaisselle, on mange facilement à l’intérieur d'une tente.

prendre des marques qui mettent un trait à l'intérieur pour le niveau d'eau ! c'est vraiment moins chiant et évite de se retrouver avec un lyo trop ou trop peu hydraté ce qui est pénible.

le zip pour refermer est pas terrible sur certaines marques donc en plus mieux vaut rouler un peu le haut du sachet.

certaines recettes type purée... demande a vraiment être bien remuées avant fermeture pour réhydratation. le problème est moindre avec le riz ou les pâtes par exemple;

il est vrai que la taille est un peu limite. la seule solution que j'ai trouvé c'est les lyo mountain house "big pack"

pour ce qui est des marques et recettes :
Mon choix va à :
MX3 : alligot et hachis parmentier
Mountain H : chili XL , poulet tikka XL, poulet korma



A éviter :
Mountain house : lasagne et pâtes à la sauce lasagne
Mx3 : salade de fruit
Trek'n eat : tout ce que j'ai essayé ! vraiment vraiment trop salé (et pourtant je suis un gros mangeur de sel !) et trop relevé (pas fort mais au niveau du gout)

14 février 2014 à 13:24:08
Réponse #107

Ulf


Niveau prix pur sur les sachets lyo, à produit identique, je ne trouve pas moins cher que sur ASMC

à condition de commander par tranches de 200€ (fdp gratuit)
et de prendre une carte -20% à 100€ par an et donc d'acheter pour au moins 500€ de marchandises par an . (80€ les années suivantes)

Ces deux conditions sont facilement rentabilisables quand vous commandez en groupe ou que vous vivez beaucoup à l'extérieur ;)

Concrètement ça fait 4€ le travel lunch pâtes carbonara.

Cependant au niveau calorique,  les sachets ne couvrent pas mes besoins. C'est pour moi la bouffe du midi quand je ne souhaite pas perdre trop de temps et quand même manger chaud. Et puis on peut compléter par du glucide (miel, riz voir châtaignes si 'est la saison  :love:) et de la prot (jerky). Je n'ai pas encore trouvé d'aliment lipidique pratique à part du F100 compri (dilué dans le café) ou du saucisson.

En projet, je cherche à me prendre ça:
http://www.tompress.com/A-1294-deshydrateur-alimentaire-sechoir-3-resistances.aspx

C'est un déshydrateur puissant dont les bacs ne sont pas fermés. En théorie on peut déshydrater des soupes et des sauces. Faut voir si ça marche ou si je vais perdre 100 balles.

PS:
Citer
A éviter :
Mountain house : lasagne et pâtes à la sauce lasagne

 :lol: On a essayé aussi. ça se mange mais c'est très fade.
« Modifié: 14 février 2014 à 13:40:59 par Ulf »

14 février 2014 à 13:30:45
Réponse #108

DavidManise


Yo :)

C'est rigolo, je viens de finir un testing de produits lyophs.  Et effectivement, y'a clairement lyoph et lyoph...  la qualité, la densité et la satiété varient énormément d'une marque à l'autre.  Je ne vais pas tout spoiler tout de suite mais en clair, j'envisage de plus en plus CERTAINES MARQUES de lyoph comme complément très énergétique à mes noix / saucisson usuels.  Par ailleurs, si on veut booster les calories pour compenser les pertes dues au froid, autant embarquer des calories denses et utilisables par nos adipocytes bruns : du gras.  Une grosse noix de beurre dans un lyophilisé, mine de rien, ça y rajoute vite 100 ou 200 kcal. 

Après, pour moi le principal problème est le budget.  Pour avoir de la qualité côté lyophs il faut taper dans des trucs à 8-10 euros la portion.  Ca fait 20 euros par jour sans compter les petits dès et les trucs qu'on utilisera pour compléter, et sans compter le carburant qui n'est pas toujours gratuit.  Mine de rien, sur une rando au long cours ça peut vite chiffrer...  on va parler de 150-200 euros par semaine juste pour manger. 

Bon, après, pour moi avec mon petit budget c'est énorme.  Pour certains c'est peanuts.  Tant mieux pour eux ;)

Je suis en train de finir la rédaction du testing.  Ca ne sera pas "pour ou contre les lyophilisés" hein.  Simplement une analyse comparative de plusieurs marques proposées par lyophilise.fr.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

14 février 2014 à 13:31:21
Réponse #109

lambda


Petite nuance : au lieu de "suivant l'effort fourni ou les températures ça ne suffira pas pour un repas" il faudrait plutôt dire "ça ne suffira pas pour un repas quel que soit l'effort et la température" (à moins de passer sa journée alité au chaud).

L'AJR recommandé pour un occidental (relativement statique) adulte (hommes, femmes, jeunes et vieux confondus) est de 2000kcal de base par jour : 600kcal c'est moins qu'un repas habituel déjà maigre.

Ça recoupe tous les avis de cette discussion : un lyo c'est plus un gros en-cas qu'un véritable repas.


Pour recentrer la discussion vers la demande de Killbith : si on reste sur du lyo il faut impérativement les enrichir avec des graines ou flocons ayant un temps de "cuisson" compatible avec le plat choisi.


Inversement je cherche toujours des lyos "purs" (non cuisinés, si possible conditionnés en vrac ou grandes quantités) de légumes pour agrémenter mes graines et flocons... quelqu'un aurait des pistes ?

(Va certainement falloir se rabattre sur le séchage maison... :/)

L'idée, c'est aussi (ca ne reste qu'une façon de voir basée sur mon expé personnelle), d'oublier la notion des 3 ou 4 repas jalons tels qu'on la pratique chez nous:

Bref, sauf en campement chaud lourd, en trek "pur", je reste plutôt à l'heure actuelle dans l'idée du grignotage à intervales réguliers tout au long de la journée, et ceux dès le matin... ce qui transforme un lyo, ou son équivalent fait maison, ou le lyo "enrichi", non plus comme un vrai repas, mais comme un encas parmi tant d'autres... Je trouve que ca permet de "décatégoriser" le produit et de se simplifier la vie lors de la préparation des rations journalières...

Pour les légumes, su tu as déjà fais du séchage de viande, ca marche extrêmement bien aussi avec les légumes, avec un résultat à la réhydratation bluffant (comme du "frais"), et avec un ratio volume poids pas déconnant du tout comparé à des produits commerciaux.

Testés avec du paprika, tomates, carottes, oignons (ca fait comme des chips déjà super bons à manger tel quels... )  :love:

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

14 février 2014 à 14:17:52
Réponse #110

Phil67


L'idée, c'est aussi (ca ne reste qu'une façon de voir basée sur mon expé personnelle), d'oublier la notion des 3 ou 4 repas jalons tels qu'on la pratique chez nous:
Effectivement, vu sous cet angle c'est même logique : vaut alors mieux une ration un peu trop juste qu'une ration trop grosse équivalente à un repas habituel qu'on sera forcée de finir une fois entamée et hydratée.

Il y aurait donc "erreur de casting" par rapport à nos habitudes alimentaires (les vendeurs ayant tout intérêt à laisser planer l'ambiguïté).


(Je pratique plutôt l'inverse : 2 gros repas par jour et éventuellement grignotage type trail-mix si nécessaire en journée.)


Citer
Pour les légumes, su tu as déjà fais du séchage de viande, ca marche extrêmement bien aussi avec les légumes, avec un résultat à la réhydratation bluffant (comme du "frais"), et avec un ratio volume poids pas déconnant du tout comparé à des produits commerciaux.

Testés avec du paprika, tomates, carottes, oignons (ca fait comme des chips déjà super bons à manger tel quels... )  :love:
Yapluka... plus d'excuses pour ne pas tester (en mode bricolo sans séchoir dédié pour commencer)... Miam !

Dommage toutefois que ça ne soit pas plus répandu dans le commerce : il doit y avoir un marché inexploité.
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

14 février 2014 à 14:42:00
Réponse #111

lambda


Attention, y'a pas forcément "d'erreur dans le casting", c'est juste UNE façon de voir... Si garder la structure habituelle, grosso modo, des 3 ou 4 gros repas convient à toi/d'autres, faut pas changer forcément, mais du coup, les lyos deviennent de par eux mêmes en effet éventuellement nécessaires soit, mais [u
]sûrement pas suffisants...

En fait les lyos, lors de l'établissement des rations, ca se traîtent un peu, je trouve, comme les kits premiers secours achetés tout fait en pharmacie... Ca reste une bonne chose de les dépiauter pour les customiser suivant ces vraies nécessités...

Pour les légumes séchés, éventuellement les marchés exotiques (ou on trouve aussi des fruits séchés et/ou confits...), magasins bio...

à+
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

14 février 2014 à 14:50:48
Réponse #112

mad


Je ne saurais trop vous recommander la Chronique MUL dans le prochain numéro de "Carnets d'Aventure"  ;#  !

14 février 2014 à 15:35:11
Réponse #113

Kilbith


Merci pour toutes vos remarques et suggestions (même celle un peu HS  ;) ).

Quelques remarques :
- Je ne vais pas passer 1 mois mais une grosse semaine.
- Je mange régulièrement en randonnée. Je ne cherche pas, habituellement, à faire de la distance. Je m'arrête pour contempler le paysage, je bois, je mange.
- Je viens de passer le cap du demi-siècle ce qui fait que l'on apprend un peu à se connaitre. On a tous des physiologies différentes.
- D'expérience garder un mode alimentaire proche de mon quotidien...m'évite de nombreuses sorties nocturnes d'urgences, jamais agréables par grand froid. (Même si mon équipement prend en compte cette éventualité).
- Pour moi les Lyo c'est une base gustative. Comme certains l'ont souligné, on peut facilement compléter. C'est ce que je fais entre autre selon les méthodes indiquées ci-dessus (soyez assuré que je vous lis toujours attentivement, même si je ne vous suis pas obligatoirement).
- Je valorise énormément la simplicité de préparation. Cela permet de cuisiner rapidement sous tente, d'utiliser mon matos de façon optimale, de limiter le monoxyde de carbone et les risques liés aux manipulations complexes.
- Je sais que je peux fonctionner longtemps simplement en me nourrissant. Je n'ai pas besoin de manger. Mais c'est plus agréable (mais pas indispensable) de manger.
- Perso, ce qui me manque le plus c'est le temps et la liberté de fixer ce temps pour une randonnée. L'argent dépensé pour la bouffe est secondaire rapporté au cout total d'un tel déplacement.
- J'aime manger un bon peu de protéines chaudes de qualité le soir avant de me coucher dans le froid. Cela boost mon système de chauffage.
- J'ai suffisamment de réserve de lipides de qualité mobilisables "in situ" pour remplir mes besoins caloriques durant une semaine, si on se contente d'une approche quantitative.   ;#

Je retiens le nom de le marque Fuzzion (j'avais lu le retex de You, toujours très informatif).

Merci!  :)

« Modifié: 14 février 2014 à 16:11:21 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

14 février 2014 à 22:55:47
Réponse #114

musher


Je trouve 3 avantages au Lyo :
La facilité d'emploi : on chauffe de l'eau, on ouvre, on verse, on referme, on attend, on rouvre, on mange.
Le gout : même si c'est pas très bon, ça a plus de gout et de variété que des céréales précuites sans complément (même si Tipiak fait des mélanges très bons).
Le conditionnement : tant que c'est pas ouvert, c'est étanche et ça se conserve.

Ce WE, rando dans le Jura avec les conditions optimales (tempête de vent et de pluie), matos qui lache (Pantalon et veste plus étanches et pompe du réchaud essence qui rendait l'ame)
Juste avec le réchaud Esbit, j'aurai pu chauffer de l'eau dans la tente et manger chaud.
C'était Pates carbonara et taboulé de MX3. Quand le sachet est fermé, ça ferme bien et ça tient bien sur le sol.

30 avril 2014 à 21:11:39
Réponse #115

Tompouss


Je ne sais pas si certains ont testé mais les rations de combat lyophilisées sont pas mal, on peut manger le plat à même le sachet ce qui limite le matos à transporter, niveau goût ça passe, il y a du choix (12 menus) par contre je ne connais pas les prix, un ami me donne ses "reliquats"
"Pour celui qui ne sait pas vers quel port il navigue, aucun vent n'est favorable" Sénèque


30 avril 2014 à 21:55:00
Réponse #117

musher


Je ne sais pas si certains ont testé mais les rations de combat lyophilisées sont pas mal

C'est ce que j'ai testé le WE dans le Jura (Cf 2 posts au dessus)

30 avril 2014 à 22:29:17
Réponse #118

Tompouss


Ah oui en effet cette ration a déjà été évoquée, pardon pour le post inutile du coup.
"Pour celui qui ne sait pas vers quel port il navigue, aucun vent n'est favorable" Sénèque

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité