Nos Partenaires

Auteur Sujet: CR rencontre forum dans les Cévennes  (Lu 2673 fois)

24 mai 2015 à 21:51:10
Lu 2673 fois

raphael


Bien rentré  ;)

Superbe week end : plein de rencontres  :up: :love:, de jolis paysages avec quelques sensations sur les échelles  :ohmy:, de leçons sur la faune et la flore par l'organisateur  :doubleup:.

de mon coté un peu gâché par un état de santé pas top  :(. Merci encore aux porteurs volontaires de mes sacs.

Dès que possible je poste des photos

« Modifié: 26 mai 2015 à 09:19:47 par guillaume »
Se connaitre et s'accepter


24 mai 2015 à 22:16:28
Réponse #1

Draven


Oui, faites péter les photos pour encore plus nous dégouter  ;D
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

25 mai 2015 à 00:33:06
Réponse #2

Dav


Oui, faites péter les photos pour encore plus nous dégouter  ;D

Attends, on va se rattraper pendant le weekend familial à Leuzeu... (quand les enfants seront couchés...)   :nana:
Il vaut mieux être un guerrier au milieu d'un jardin, qu'un jardinier au milieu d'une guerre...

25 mai 2015 à 09:08:20
Réponse #3

raphael


Se connaitre et s'accepter


25 mai 2015 à 19:13:40
Réponse #4

Arnaud


Bien rentré également 8)

Super week-end, super rencontres, super coin, super... tout en fait pour la faire courte.

Un grand merci à tous d'avoir fait de ce temps passé ensemble un si bon moment.
Merci encore à mes deux compagnons de voyage et surtout merci à toi Nico de nous avoir tous réunis.  :love:

A très bientôt pour certains et à dans pas trop tard pour les autres je l'espère.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

25 mai 2015 à 20:13:40
Réponse #5

Merlin06


Merci à tous pour cet excellent moment et bravo Nico' pour l'organisation.  :doubleup:
On se revoit probablement en octobre.

Quelques photos souvenirs de la part de la photographe de service:

L'adresse d'un album temporaire en ligne sera transmise aux participants très bientôt.
L'âme sûre ruse mal. ;)

25 mai 2015 à 21:10:49
Réponse #6

Diesel


Je vais éviter les superlatifs, c'était simplement supermégaextragénial. ;D

Je suis ravi d'avoir retrouver quelques connaissances et d'avoir découvert de nouvelles têtes.
Un bon mélange d'activité, de discussions et de repas en commun.
De quoi remotiver à réorganiser quelques sorties.  ;)

Merci à Mrod d'avoir organiser la sortie et à ceux qui ont fait la route (parfois de loin) pour se revoir ou se rencontrer.  :love:

25 mai 2015 à 21:12:49
Réponse #7

Diesel



25 mai 2015 à 21:55:00
Réponse #8

guillaume


Bien rentré également !

Comme toujours, c'est de retour que l'on mesure l'importance de ce genre de sortie.
Elles valent laaargement les bornes à faire sur la route.

Merci à toutes et à tous et spécialement à Nico pour l'organisation. Un spot aussi bien foutu, je n'avais jamais vu !

Vivement la prochaine, comme d'hab ;).

26 mai 2015 à 08:33:16
Réponse #9

Mrod


Encore merci à tous d'avoir fait le déplacement, de très loin pour certains. Je l'ai toujours dit, et je persiste, ces moments là sont essentiels et primordiales pour moi. Ça me motive encore plus pour remettre ça. Le plus tôt possible !

J'étais certainement le premier d'entre nous à être chez lui et je me suis effondré dans le lit jusqu'à ce matin.

Weekend extraordinaire, comme à chaque fois. Avec un petit plus, comme le dit Guillaume ce spot est réellement génial et en plus la météo était parfaite pour cette période de l'année. En plus d'un groupe de personnes géniales et une super ambiance. De belles rencontres et belles retrouvailles.

J'espère que je ne vous ai pas trop saoulé avec mes petites fleurs et compagnie. D'ailleurs j'ai fait une erreur, la fleur violette près du camp est une aster des Alpes (non endémique au causses), que j'ai confondue avec l'adonis de printemps (que l'on a pas vu). Et après vérification j'ai un doute sur le serpolet, faudra vérifier sur photo, c'est peut être en réalité un thym vulgaire.

Encore une fois merci à tous, même ceux qui n'ont pas pu venir. Et merci à ce forum et tous ses participants ou simple lecteur qui permet ce genre de rencontre au combien riches et intéressantes.

S'il y a des motivés pour réfléchir à l'organisation d'un camp hivernal, hors Cévennes probablement, je suis partant.

Au plaisir de pouvoir à nouveau se rencontrer ou se revoir,
Nico

"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

26 mai 2015 à 09:48:35
Réponse #10

Kilbith


Bonjour,

Un gros merci pour Nico d'avoir organisé de main de maître cet exceptionnel WE.  :up:

Plusieurs jours de bivouac dans un endroit magnifique, de nombreux échanges, la joie de retrouvailles, la joie de nouvelles rencontres, du partage d'expérience, des projets envisagés...

On peut avoir l'impression qu'un forum c'est surtout du clavier jutsu. Cela peut être le cas vue de l'extérieur.

Mais de l'intérieur, c'est aussi une communauté qui réfléchie, qui partage, qui évolue, qui capitalise et disperse des connaissances...et qui les met en pratique bien plus qu'on ne pourrait le penser.

Forum : Du latin forum, dérivé de foris (« dehors »).


 ;)

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

26 mai 2015 à 09:57:20
Réponse #11

Kilbith


Sur le plan pratique....


Cette sortie a été sur le thème du campement d'humains. Un abris sous roche communautaire avec un feu et des repas préparés et mis en commun. Quelque chose de proche des pratiques des bergers du passé se trouvant en estive pour plusieurs jours.

Sur le plan communautaire, on a constaté une entraide et un partage des tâches naturel selon les inclinaisons de chacun et ça a été très fluide. Ce n'est pas souvent le cas et c'est à souligner.

On a constaté plein de choix différents sur la façon de bivouaquer : tarps, sursac, micro tarp, grands tarps, tente, hamacs...

Et pour parfaire le coté "berger en estive" on a randonné par des passages "délicats" : comme les bergers du passé qui devaient rassembler leur troupeau et récupérer des animaux dans des endroits escarpés.



Une grand leçon aussi : nombreux sont ceux qui se sont aventurés dans des passages qu'ils n'auraient pu franchir spontanèment sans l'émulation et le soutien du groupe.

C'est un leitmotiv du forum : loin d'une vision individualiste et bunkérisé de la survie, le groupe peut être plus que la somme des parties.

 :)
« Modifié: 26 mai 2015 à 10:03:58 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

26 mai 2015 à 10:58:53
Réponse #12

Frax


Hello

Bien rentrée également. C'est vraiment pratique et sécurisant d'être à plusieurs permis de conduire pour ce genre d'escapade. :-)

Merci pour l'organisation, les découvertes culinaires, la bonne humeur, l'entraide, les partages d'expérience et de connaissance, les jolies photo... Et puis surtout, merci d'avoir accepté si facilement une nouvelle :-)
Un week-end très riche (sauf en sommeil) et ça fait vraiment plaisir !

A++

26 mai 2015 à 11:30:46
Réponse #13

raphael


Quelques tests pour ma part :

mon premier réchaud a bois : un simple sèche couvert inox acheté 3 euros
une bouilloire D4 et le tout allumé au mouchoir papier imbibé au gel hydroalcoolique

Ça fait le boulot mais il faut être patient et ré alimenter régulièrement en petit bois.

Mon frontale solaire : me convient parfaitement pour l'usage petit déplacement et préparation au dodo.

Dormir avec une doudoune duvet pour compléter en confort un sac synthé un peu limite

Le carcagrunt : un peu overkill mais bien pratique si il faut débiter du bois

Se connaitre et s'accepter


26 mai 2015 à 11:31:39
Réponse #14

Mrod


Kilbith  :doubleup:

Encore une fois tu nous partages ton analyse, très juste et pleine de sagesse. Tu parviens à formulé le fond de ma pensée et plus encore, merci.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

26 mai 2015 à 11:52:22
Réponse #15

Kilbith


Sur le plan matos :

J'avais fait le choix d'une petite tente Coleman Falcon (environ 1,1 kg). C'est assez étroit (mais moins qu'un sursac). Le poids et l'encombrement est proche de celui d'un sursac en goretex solide en trois couches (genre modèle armée anglaise ou hollandaise). Il faut juste compter le poids l'arceau et les piquets en plus (je n'avais pas de bâtons de randonnée).

Ce modèle se monte en 2 minutes en commençant par la tente intérieure. C'est bien par "beau temps" puisque la tente est coupe vent et protège des insectes sans être étouffante. Avec le double toit c'est très protecteur. Une tente à montage "double toit en premier" peut être préférable par temps très pluvieux.

Mon choix était déterminé par la météo (bonne pour le WE) et par le désir d'être très autonome (il m'arrive de ronfler et donc de déranger les camarades : je préfère m'éloigner si possible).

Le terrain et le tamps se prêtait particulièrement à l'usage  du hamac. En ce domaine (et dans bien d'autres....) Claude est un expert.   :o

La tente était complété par un thermarest gonflant 3/4, et un duvet Yéti/warmth avec 200g de duvet et une couverture de survie épaisse pour le sol. J'avais amené un drap sac ajungilak en coton pour servir à l'intérieur (couche d'hygiène) ou à l'extérieur si on devait dormir prêt du feu ou en intérieur.

Pas eu du tout froid (la tente protège très bien de la condensation éventuelle et du vent tout en fournissant une enveloppe chaude du fait de son étroitesse) mais on n'est pas descendu très bas (8°C ou 10°C au pifomètre).

Au niveau isolation j'avais pris une doudoune Chronique Sans Carbone en apex 60g (pour montrer aux autres une doudoune 300g) avec capuche et un collant craft en polyester (j'avais un pantalon léger avec pas mal de coton de chez D4, c'était donc aussi en cas d'orage non prévu).
J'ai aussi pris, pour le confort en tant qu'oreiller, une polaire à poil long R2 patagucci (mais c'était clairement superflu). En fait, j'avais là une configuration milieu d'hiver en matière d'isolation.

Sur moi (choix d'une couleur claire : contre le soleil et les tiques) :
- Bob
- lunette de soleil de vue
- tshit ML synthétique couleur claire et col montant zip de chez Pata (protection solaire)
- Chemise en polycoton FjallR bien large (ventilation, coupe vent, protection mécanique, protection feu, aspect pratique, anti moustique). Je ne l'aurais pas prise en version "pure rando" et remplacé par un simple coupe vent nylon.
- Pantalon D4 léger, de couleur claire, majoritairement coton.
- Une raincut et une jupe de pluie coupée dans un bas de raincut
- chaussette laine, slip (une paire par jour pour la facilité et l'hygiène).
- une paire de chaussure dépareillée  (pour tester :really: )

Un sac golite au final assez chargé (une douzaine de kilo) du fait de la bouffe supplémentaire, du liquide, d'un couteau fixe BRK, de grosses jumelles, du réchaud et des trois litres d'eau.


« Modifié: 26 mai 2015 à 12:02:41 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

26 mai 2015 à 11:55:37
Réponse #16

Claude Ponthieu


Avant la rencontre une certaine appréhension.
Elle disparaît d’entrée grâce à l’ouverture d’esprit des anciens et la simplicité de Mrod.
Au final, une sensation d’être accepté pour ce qu’on est — ce qui est loin d’être évident avec des individus à fort caractère et bien trempé !

Le big +, c’est le sens naturel de responsabilité de Mrod et des anciens — encadrement discret et efficace, respectant le rythme de chacun.

Pour éviter de se perdre il y en a même qui laisse leur couteau pour indiquer le chemin au traînard que je suis… :D
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

26 mai 2015 à 12:26:23
Réponse #17

Claude Ponthieu


Plan matos :

Trop de trucs pour un temps qui est passé à vitesse supersonique.

Premier soir
  • hamac Ridgerunner + sock Spindrift + underquilt Lynx + tarp Cloudburst de Warbonnet
  • quilt 450 de Cumulus
  • bonnet  Woolpower

Deuxième soir, échange de matériel avec Diesel et couchage au sol
  • tarp Cloudburst de Warbonnet
  • sac poubelle aménagé en quise de bivy
  • matelas de sol Ridge Rest SOLAR - Regular de Therm-a-rest
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

26 mai 2015 à 12:58:08
Réponse #18

Mahnu


Salut,
Un grand merci à tous pour ce week end très chaleureux et instructif.
Merci Mrod pour l'organisation, les séances de reco et l'aligot

Un cadre magnifique, des camarades très sympathiques et beaucoup de partage aussi bien de connaissances et de bonne humeur que de nourriture. C’était un régal, encore merci de m'avoir accepté et à une prochaine fois j’espère.

26 mai 2015 à 13:02:31
Réponse #19

Mrod


Pour ma part niveau matériel:

Couchage:
- Space blancket
- Matelas Auto-gonflant 5cm de chez L*dl (oui je me fais vieux)
- Duvet synthétique 5° confort, aussi de chez L*dl
- Sursac AF première génération en GT trois couches

J'aime beaucoup ce SDC pour les campements fixes. Sac que j'avais à l'origine acheté pour mon fils. C'est un peu le principe du wiggies, vielles fibres peux compressibles et lourdes (1kg800 pour un 5° c'est énorme). J'ai déjà dormi très confortablement à 0° avec une simple doudoune en supplément et c'est un des seul SDC en taille standard dans lequel je ne suis pas à l'étroit. Et franchement pour 25€ on trouvera difficilement mieux.

Sur moi:
- Bonnet synthétique Heinek*n, pour le "style" et faire dodo.
- Tshirt coton "2 cervezas porfavor!", pour aller avec le bonnet et parce qu'il est orange fluo.
- Chemise acrylique "du papé", choix sentimental, la chemise restant très pratique pour moduler l'apport thermique comme seconde couche.
- Softshell RAB, ma favorite lorsqu'il n'y a pas trop de vent car assez chaude et bien respirante. Pour le soir et les pauses en journée.
- Pantalon FjallR*ven, parce que c'est le top !
- Niveau grolles, faut que je les changes. Salomon GTX 4D complètement explosées après quatre ans de bon et loyaux services. Mais je suis toujours en quête d'une paire de chaussures montantes cuir intérieur et extérieur sans membranes et surtout qui me vont... Mission impossible...

Pour le reste j'étais beaucoup trop chargé, j'ai mal à ma hanche mais ça c'est fréquent. En plus de mon équipement j'avais ramené tout un tas de choses pour "le cas où", doudoune, drap de sac en polaire, deux réchaud à bois, corde de rando de 25m, etc...
J'ai pesé les sacs au retour et à vue de nez avec la bouffe et l'eau je devais être à 38kg. Le Berghaus à quand même bien aidé pour éviter une blessure dû à la surcharge, mes douleurs à la hanche n'étant pas à cause du sac en lui même. Cela m'arrive tout le temps même hors randonnée, blessure qui ne guérira jamais suite au probatoire d'AMM.
Pour la ballade à la journée j'avais mon Laf*ma active 30L dont je suis toujours aussi content car il n'y a pas besoin de mettre la ceinture ventrale, il ne bouge pas et reste confortable même chargé à presque 10kg (deux pots de riettes, deux de cornichons, une disaine de fromages de chèvre, softshell, mon petit matos perso plus celui d'encadrement, filtre à eau, 2.5L de flotte, etc).

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

26 mai 2015 à 14:22:35
Réponse #20

Mrod


Petit complément, on a pas parlé des activités du weekend:

Vendredi soir:
Petit bivouac improvisé à Volcegur (1,5km) du lieu de rendez-vous.

Samedi:
Le matin, pliage du bivouac, rencontre et papotages en attendant les derniers, qui nous ont rejoins sur le chemin du spot de camp.

Vers midi, arrivée à la baume qui a été notre spot de campement pour les trois jours. Cassage de croute et montage individuel de dodo.

Après midi, ravitaillement en eau dans une marre bien dégueulasse à 5min du campement puis filtrage au campement. D'autres sont parti se balader et se ravitailler à la fontaine du Teil (2h30 de rando).
Pendant ce temps là d'autre encore ont commencé à récupérer quelques troncs d'arbre pour bricoler des bancs dans la baume. Puis pour du bois pour le feu, et préparation du repas collectif.

Apéro et Aligot saucisse sur le feu de camp (un vrai aligot avec des vraies patates, une première pour moi en bivouac, pas trop mal réussi, manquait de tomme pour que ça file mais le goût y était).

Dimanche, lever et préparation "à la cool". Départ 11h pour aller au Cinglegros, casse croute sur place, puis rando sous la corniche des vautours via le pas de l'arc, ravitaillement en eau dans une source avant la Bourgarie. Adieu sur le parking pour ceux qui nous quittait et enfin retour par la piste jusqu’au campement vers 18/19h. Repas partagé et papotage dans la baume jusqu'à très tard pour certains...

Lundi matin, démontage du camp puis départ vers 11h. Retour aux voitures, derniers papotages puis les adieux.

Voilà,
Nico

Lundi
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

26 mai 2015 à 14:45:23
Réponse #21

Robintrepide


Ca fait réver !  :D
J'ai bien envie de vous accompagner une prochaine fois.

Nico

26 mai 2015 à 16:01:41
Réponse #22

Diesel


Ce qui fait la richesse d'un forum, ce sont bien ses membres.
Et avec ce genre de sortie on est rarement déçu. :)

Comme constatation, et c'est sans doute ce que j'aime le plus dans ce type de rencontre, c'est que nous formons une bonne équipe très solidaire. Certes il y a l'organisateur mais force est de reconnaître que beaucoup de gens, soit par leur nature, soit par déformation professionnelle, occupent spontanément le rôle de chien de berger comme le signale Claude. Je ne dis pas ça pour jeter des fleurs mais pour souligner le degré de complémentarité du groupe. La complicité y est sans doute pour beaucoup.
Ce qui est particulièrement confortable et rassurant pour ceux qui hésiteraient encore à proposer des sorties.  ;)

Le matériel utilisé:
A ne pas perdre de vue qu'il était adapté à des conditions printanières (différences thermiques marquées entre les soir/matin et l'après-midi) en moyenne montagne avec la possibilité d'averse mais pas de grosse pluie incessante.

Portage:
- Sac de  vie en campagne F1: suffisamment vaste pour mettre mon barda sans me prendre la tête avec un confort (relatif) de portage suffisant pour marcher jusqu'au point de bivouac.
- 2ème sac de rando à la journée ultra léger en silnylon

Couchage:
- Sursac Equinox en silnylon (dessous) et tissus respirant (pertex?). suffisamment déperlant et respirant pour supporter un orage. C'est celui qui j'utilise en rando MUL, rarement déçu avec lui. A noter que j'ai sué comme un goret la nuit ou j'ai dormi avec le quilt Cumulus 450 de Claude. J'ai trouvé, pour la 1ère fois de ma vie avec lui,  (hors condition de condensation extrême) de la condensation dans la footbox qui est en partie en silnylon.
- Matelas Therm-a-rest Prolite. Matelas autogonflant de 2.5cm d'épaisseur.
Très compact, confortable à mon goût et avec un tissus très résistant.
- Warmth Boulder 300 Sac de couchage en duvet de canard nordique. Je n'utilise que lui depuis des années (hormis en hiver). Très polyvalent et compact, je suis descendu régulièrement à des température nocturne de l'ordre de 0°C sans problème sans couche thermique (je n'aime pas dormir habillé hormis avec un t-shirt). Coupe alpiniste donc très près du corps.
- J'ai testé une nuit le quilt de Claude. Utilisation en le fixant au matelas. Difficile de se prononcer donc mais j'ai apprécié de pouvoir me retourner sans avoir froid au dos le temps que le duvet se gonfle à nouveau dans le cas d'un sac ordinaire. Le dormeur tourne sans entraîner tout le sac, comme sous une couette en somme. Donc c'est plutôt positif comme 1er essai. Par contre la tête sans capuche, cela fait étrange quand on en a l'habitude.
- Micro tarp UST. Juste assez pour protéger le matériel et le haut du corps de l'utilisateur d'un passage de pluie. Inutile vu les circonstances, puisqu'il n'a pas plu.

Cuisine/hydratation/outils divers
- Quart acier avec son réchaud à alcool gélifié + folder cup + spork acier. Le kit bushcraft de cuisine habituellement.
- Poche à eau de 4l. Légère solide sans être overkill et surtout avec un pas de vis standard compatible avec les kits de filtrage usuels.
- Bouteilles plastiques
- Filtre à eau compact
- Scie pliante et couteau fixe (qui ne quittera pas le sac)
- Kit de 1er soin compact
- Trousse de toilette compact également-
- Gants de travail
- Kit feu pour faire joujou
- Frontale
-Téléphone
- 2ème paire de lunette de vue
- Appareil photo

Vêtements:
Pour les soirs et matins
- Gilet sans manche en synthétique très compact comme couche thermique
- Bonnet en polartec stretch
- Coupe vent orange bien visible (pas utilisé)
- Slips, chaussettes

Sur moi
- Chaussure de trail Salomon (plus confortable que des montantes et le temps s'y prêtait bien)
Filtre amoureusement la poussière pour ne garder que le meilleur dans les chaussettes. Mais permet de marcher et sauter comme un cabri sans transpirer des pieds.  :love:
- Chaussettes de rando
- Pantalon de rando en coton avec de nombreuses poches.
- T-shirt en laine mérinos à manche longue. Le seul truc qui permet de ne puer que le feu de bois après 3 jours (y compris sous les bras). Évite aussi les sensations de chaud/froid quand on a une activité physique quelconque.
- T-shirt polaire basique à manches longues en 1ère couche thermique.
- Buff synthétique pour le cou
- Casquette
- Couteau de poche de taille moyenne. 9cm de lame pour 150g quand même. Etre Mul a des limites, faut pas déconner non plus. ;#
- Briquet bic + sifflet en neck.
- Lunettes de soleil à ma vue
- PQ, mouchoir

Dire que j'ai innové serait faux car, hormis quelques entorses dues au camp, c'est quasiment les mêmes configurations matériels ou vestimentaires que j'utilise depuis 3 ans. Je suis arrivé à un bon compromis entre légèreté et polyvalence même si il se prête nettement plus à de la rando qu'une activité nécessitant le passage dans les bois et l'usage du feu.

Pour Frax et Guillaume  ;)
« Modifié: 26 mai 2015 à 16:26:45 par Diesel »

26 mai 2015 à 17:08:42
Réponse #23

Mrod


Je me permet de compléter avec un second doc sur les différentes essences. Assez complet, vous y trouverez une section "usages au campement". Je ne me souvient pas de la source mais elle est libre. Je le met en PJ pour des soucis de rapidité (faut être membre du forum pour la voir).

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

27 mai 2015 à 09:19:27
Réponse #24

Frax


Merci pour toute cette documentations !
Je vais glisser ces notes dans mes poches pour commencer à bosser le sujet ce week-end  :-D



 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité