Nos Partenaires

Auteur Sujet: Steripen Adventurer  (Lu 11530 fois)

15 mai 2007 à 13:14:05
Lu 11530 fois

James


Choppe ca recemment sur ebay.

c'est leger, portable, marche avec 2 cr123.

Avantages: Rapide, 30 sec pour 1/2 litre, 1 min /1 litre. assez leger, efficace (99.99 % de TOUT (virus, bacteries, baciles, guardia, etc..) Pas de gout, pas de produit chimique residuel, duree de vie elevee.

Desavantages: Piles, donc il faut un systeme de backup. Lampe en quartz, donc fragile. Ne desinfecte pas les eclaboussures et gouttes. Besoin de prefiltrer, car n'aime pas l'eau trouble.

Fonctionnement : appuyer le bouton, 1 fois pour un litre, 2 fois pour un demi litre, mettre dans l'eau et remuer sans regarder. Deux electrodes demarrent la lampe des qu'elles sont mouillees. Le mieux est d'avoir une tasse/ gros quart, car rentrer ce truc dans une gourde est impossible, et laisse le probleme des goutelettes impures sur le goulot.

Vu le niveau d'ionisation (j'ai essaye 10 secondes en faisant contact avec les doigts sur les electrodes, et l'air et les parties de ma peau exposees sentaient tres fortement une ionisations puissante, et le crame pour ma peau, qui d'ailleurs picotait un peu apres, signe du debut de coup de soleil !) Il est probable que ce soit effectivement EXTREMEMENT efficace, plus ou autant que les produits chimiques.

Sinon, en cours d'essai, plus, plus tard.  ;)

15 mai 2007 à 13:45:58
Réponse #1

Pierre


Salut James,

Merci pour le tuyau, très intéressant comme matériel . As tu une idée de l'autonomie ?

En revanche le coup de ne pas pour voir le mettre dans une gourde c'est très c*n ca  :( Dans une nalgene ca doit passer , il me semble.
Ils ne font pas un kit avec le pré filtre et la nalgene comprise ? Je crois avoir vu ca !

A+
Pierre

15 mai 2007 à 14:33:43
Réponse #2

SurvivalFred


Salut,

Merci du tuyau, enfin un truc qui utilise cette technologie à la portée du petit survivor moyen.

Question pile, la même boîte produit un chargeur solaire pour 2 piles Cr123 (tient donc ;)) pour une quarantaine d'euros.

Question prix, j'ai un peu fureter et, à moins de jouer un petit moment avec les enchères, il faut compter entre 100 et 150 € pour l'appareil, ce qui comparé avec un filtre Katadyne ou MSR, ce vaut +/- ...

Pour ma part, j'attends d'avoir un peu du recul par rapport au produit et quelques feed-back de-ci de là.

Fred
« Modifié: 26 mai 2008 à 00:31:57 par SurvivalFred »
 

Vous êtes trop devant votre écran d'ordinateur, allez donc pratiquer dehors !!

15 mai 2007 à 14:44:04
Réponse #3

James


Cherche dans le fil nalgene, le lien que j'ai file, j'ai eu le mien a 100 dollars.

Oui, c'est sur, faut voir a l'usage.

Pierre pour la duree des piles, je te dirais... pour l'instant j'en suis a mes premieres apres une 30 aine d'utilisations. Oui ca passe dans une nalgene. le coup de la gourde n'ess pas trop grave, vaut mieux prendre l'eau contaminee avec un quart (j'ai un 700ml snowpeak titane), desinfecter et remplir la gourde depuis le quart, que de tremper une gourde avec ses recoins...
« Modifié: 15 mai 2007 à 14:56:05 par James »

15 mai 2007 à 14:49:55
Réponse #4

Vrorsh


On en avait un en Patagonie  ::)

Celui que mon pote avait acheté est fourni avec une sorte de nalgene qui est munie d'un filtre "grosse particules" sur le dessus.
Je peux pas donner d'avis sur le côté "désinfection" vu qu'on s'en est quasiment pas servi tellement l'eau était pure mais en tous cas le dispositif est bien conçu. On récupère l'eau dans la gourde à travers le filtre puis on vire le filtre et on met la lampe dans la gourde. Ca va très vite et ça fatigue pas. Et apparemment les piles peuvent faire pour plusieurs centaines de litres.

Seul petit bémol, je sais pas ce que ça peut donner pour de l'eau très sale (en terme de particules en suspension). Mais d'après le manuel, il suffit de renouveler l'opération si l'eau est très cracra.

Non en fait y a un deuxième bémol. Le fait que ça marche à piles  ;D
Mais disons que si on est plusieurs, ça et une pompe à filtre en back up ... Ca doit être tout bon (pis au pire ... 10 cachetons de micropur, ça pèse pas des masses).

15 mai 2007 à 15:47:54
Réponse #5

lambda


Salut James,

pour le test que tu as fais " a l air", en faisant contact avec tes doigts, ce que tu as senti (la "forte odeur d ionisation") doit correspondre a une forte production d ozone (O3), qui est une molecule extremement oxydante et ayant par consequence un tres fort pouvoir bactericide.
On en genere aussi industriellement par decharge electrique (plasma froid/decharge "couronne") dans certaines centrales d epuration des eaux...
le principe est celui de la generation par usage d une lampe (dissociation de l oxygene de l air et recombinaison en Ozone) qui doit pas mal rayonner dans l UV proche a moyen (en plus d une partie dans le visible), lampe pouvant contenir des traces de gaz rares (helium/argon...). ensuite on fait buller cet ozone dans l eau a traiter...

mais ici, comme ta lampe doit etre immergee (si j ai bien compris...), ca serait non pas directement par l ozone, mais plutot par irradiation directe aux UV, le quartz etant transparent aux UV, (sans passer par la creation d ozone), que les "agents pathogenes contenus dans l eau sont tues...

d ailleurs, pour les petites eclaboussures en bord de recipient, peut etre que tu peux malgre tout les steriliser, justement en laissant la lampe fonctionner a l air 1 mn de plus, et l ozone cree a l air libre pourrait completer l action direct de l irradiation...

vu ce que tu constates, ce petit appareil doit aussi surement permettre d assainir un petit volume d air (grace a l ozone) cette fois-ci... peut etre interessant pour la suppression de mauvaises odeurs dans un lieu confine et son assainissement: tente, placard a chaussures, sanitaires...

excusez moi pour ma petite litanie, c etait juste pour infos...

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

15 mai 2007 à 15:52:09
Réponse #6

James


Pourquoi, ca s'ionise pas la flotte ? moi, il me semble le contraire.

Mwais, d'un autre cote, exposer me doigts nus a ce rayonnement est une idee qui m'enchante moyen depuis cet essai.... l'odeur de steak grille ne sied pas mes narines.
« Modifié: 15 mai 2007 à 15:58:18 par James »

15 mai 2007 à 16:37:25
Réponse #7

lambda


Si, tu as raison, la flotte peut s ioniser, mais plus facilement en phase gazeuse sous basse pression soumise a un rayonnement (a la bonne longueur d onde) ou une decharge electrique, ou par des moyens electrolytiques (d ailleurs la, on pourrait plus parler de decomposition plutot que d ionisation).

Mais dans ce cas, tel que tu nous a decris tes essais, l ozone que tu generes apparait en milieu aerien,
tu dois en creer aussi en milieu aqueux, mais en quantite bien moindre, en plus, tu ne peux, soit dissocier ta molecule d eau, soit directement l ioniser qu en utilisant des longueurs d onde bien precises emises par ta lampe...

Sachant qu une dissociation est, de facon generale, moins "gourmande" en energie qu une ionisation et que ta lampe doit emettre un rayonnement peu energetique (UV proche...).
Ta lampe doit donc dissocier/desagreger tes bacteries par irradiation directe, generer un petit peu d ozone (la encore par dissociation/recombinaison de l oxygene dissous dans ta flotte)...mais "simplement" ioniser directement et fortement dans ces conditions, je pense pas...

en fait, dans les etapes de dissociation/recombinaison, en effet il peut apparaitre des ions (entre autres) intermediaires mais qui se recombinent et se neutralisent tres rapidement...

apres on ne parle pas des ions naturellement presents dans l eau...

juste des idees generales comme ca, je pinaille et je me laisse aller... le principal c est qu elle marche cette petite loupiote...

a+,
Lambda
« Modifié: 15 mai 2007 à 21:01:07 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

15 mai 2007 à 16:38:52
Réponse #8

James


non non, c'est du bon pinaillage tres instructif ;) merci !

15 mai 2007 à 16:49:51
Réponse #9

lambda


Avec plaisir, mais n hesitez pas a completer ou corriger, ce que j ai dis reste general et peut etre (trop) approximatif...

Ce genre de dispositif, avec une dynamo et un chargeur solaire, semble bien adapte pour etre "eautarcique"... c est un peu l equivalent optimise de l exposition de bouteilles d eau transparente au rayons UV du soleil, pendant une journee, dans les pays tropicauy ou equatoriaux (je ne me rappelle plus ou avoir vu ca... si vous savez...).

Est ce qu ils indiquent la duree de vie de la lampe? est elle remplacable?



"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

15 mai 2007 à 17:00:28
Réponse #10

James


replacable 5000 heures je crois (j'ai pas la doc sous la main)  le truc signale quand la lampe es fatiguee... l'autre modele (classique) prends 4 piles AA.

15 mai 2007 à 18:06:24
Réponse #11

mazzeru


http://www.au-vieux-campeur.fr/gp/asp/produit.asp?codprd=78801

Adaptable sur la Nalgene...
Celà dit, j'ai cru lire un fil sur le fait que ça ne tuait pas toutes les bébétes.

15 décembre 2007 à 20:53:48
Réponse #12

Barnabé


Salut,

mon frère a cet équipement et j'ai eu l'occasion de le prendre en main et de le voir fonctionner (avec de l'eau du robinet, c'est ce qu'on avait sous la main à ce moment).

Dans une Nalgene un litre, on remplit à ras bord (c'est important pour qu'il ne reste pas d'éclaboussures non stérilisées à l'intérieur du goulot). On plonge la lampe dans l'eau, on appuie une fois sur le bouton, puis on touille en tournant la lampe pendant 90 secondes. C'est prêt ! Si on veut nettoyer le goulot des éclaboussures qui seraient sur l'extérieur du (goulot), on peut faire déborder un peu l'eau (qu'on avait mis à ras-bord) et qui va emporter en ruissellant l'eau souillée présente à l'extérieur du goulot.

Ca fonctionne par irradiation UV C. Les UV C sont fortement biocides : ça tue tout ce qui est vivant, par destruction de l'ADN. Du coup, c'est une très mauvaise idée de le tester sur ses doigts, comme le relate James plus haut ! Il faudrait d'ailleurs faire exprès de tremper ses doigts dans l'eau, puisque l'irradiation ne commence que quand le Steripen est plongé dans l'eau et s'arrête si le Steripen est sorti de l'eau. Par contre ça ne bulle pas : je doute qu'il y ait production d'ozone, comme supposé plus tôt dans le fil. Les UVC sont absorbés par presque tous les matériaux, sauf le quartz, et réfléchis par l'interface eau/air à la surface de l'eau, donc en principe nos yeux ne sont pas en danger pendant l'utilisation. Néanmoins, par précaution, je pense qu'il vaut mieux regarder ailleurs pendant que ça stérilise, car les yeux sont fragiles aux UV.

Aucun changement de goût, aucun composé chimique persistant, aucune action négative sur la flore intestinale. Pour une eau trouble, il vaut mieux filtrer avant traitement, mais on peut aussi appliquer double dose en remuant bien (le problème, c'est tout simplement que les UV C sont arrêtés par les particules en suspension et ont donc du mal à atteindre toute l'eau). De toute façon sur ce forum tout le monde sait filtrer avec un bandana ou un tampax !  ;D

 Les seuls dangers que ça n'écarte pas, c'est la pollution chimique ou radioactive (y compris la pollution "chimique naturelle", produite par exemple par les algues cyanogènes qui sont présentes dans le Tarn en été, entre autres. Avis aux canoeistes et cayakistes).

La lampe dure 5000 litres. Les piles rechargeables durent pour environ 25 litres, tandis que des piles non rechargeables permettent de stériliser 50 litres. Avec des piles rechargeables, le boîtier à chargeur solaire permet d'avoir une très longue autonomie même sans piles de rechange.

Je trouve cette méthode extrêmement intéressante. Par rapport aux filtres, elle est plus rapide, plus légère 105 g sans le boîtier solaire en option), et elle élimine les virus. Le stéripen élimine aussi les prozoaires, ce que font très bien les filtres mais pas ou mal la désinfection chimique. Par rapport à la désinfection chimique et aux filtres comportant des ions argent, le steripen ne laisse pas dans l'eau de produit bactéricide qui risque de déséquilibrer la flore intestinale. Par rapport à la désinfection chimique et à l'exposition au soleil : pas besoin d'attendre pour boire ! Quand on marche et que ça fait un bout de temps qu'on cherche de l'eau, qu'on a donc très soif et qu'on tombe sur un point d'eau, c'est un peu rageant de devoir porter de l'eau en entendant son doux glou-glou pendant au moins une demi-heure avant de pouvoir la boire ! Le temps très court de désinfection peut aussi intéresser les gens préssés (compétitions type raids).

La désinfection chimique est imbattable sur l'aspect faible poids, faible encombrement, pour qui souhaite voyager très léger et avoir un moyen de désinfection pour quelques jours seulement ou pour dépannage seulement (quoique la paille filtrante est tentante aussi pour le dépannage seul). Pour qui a besoin de quantités importantes d'eau, ou qui envisage un fonctionnement en autarcie au très long terme en climat tempéré, un filtre type Katadyne Pocket ou Camp me semble très bien adapté (50 000 litres avec la même cartouche !).

Mais pour tous les usages intermédiaires, et notamment les randonnées de quelques jours à quelques semaines, ainsi que les voyages dans des pays chauds où l'eau peut avoir des infections multiples y compris virus et protozoaires, le Steripen me semble une excellente solution, surtout quand on la compare aux alternatives.

Pour le moment, je n'ai pas d'expérience de première main de cette technique (à part cette unique démonstration), mais mon frère l'a utilisé avec succès dans plusieurs pays "à risque", notamment d'Afrique.

Pour le moment, j'avais toujours placé les filtres Katadyn au sommet de la hiérarchie. La démonstration du Stéripen que j'ai vue, et les explications reçues, m'ont fait changer d'avis. Cela risque bien d'être mon cadeau de Noël (avec l'option boitier chargeur solaire).
« Modifié: 16 décembre 2007 à 00:11:28 par Barnabé »

15 décembre 2007 à 22:39:14
Réponse #13

triptop


Merci Barnabé pour ce témoignage  :)

Vu comme ça  :love:
"Honi soit qui mal y pense !"

16 décembre 2007 à 10:05:34
Réponse #14

Barnabé


Le principal inconvénient que je vois est la limite à 1 litre et la compatibilité avec les poches d'hydradation.

J'imagine qu'on peut tout à fait l'utiliser dans une poche d'hydratation, pourvu qu'elle ne soit pas trop haute et qu'on arrive à rentrer la lampe par le goulot. Par exemple, la Big Zip II de Platypus serait un bon candidat. Inconvénient dans une logique MUL : Sachant que la poche de 1,8 ou 2 L(vide) pèse à peine plus que la 1 litre et qu'on ne va pas très loin avec 1 litre, il serait tentant de prendre la 1,8 ou 2L. Mais dans ce cas on ne peut pas être sûr de l'efficacité du steripen sur un tel volume, qui n'est pas prévu par le fabricant. La 1,8 l est assez carrée ce qui irait pas mal, tandis que la 2 L est plus longue, et qu'on peut donc imaginer que le "cul" de la poche sera moins bien stérilisé.

Le fait que ce soit si facile de stériliser l'eau peut quand même contribuer à faire qu'1 litre soit suffisant en rando, lorsque les points d'eau sont présents. Déjà, on peut boire tout de suite, pas besoin d'attendre 1/2 h comme avec les produits chimiques. Ca contribue à rendre ce litre efficace. Ensuite, on peut remplir à tout point d'eau claire, tandis qu'avec les autres solutions on peut laisser passer des points d'eau parce qu'on leur fait pas trop confiance (par exemple, un point d'eau situé sous un pré ou un alpage de bétail n'est pas fiable avec des produits chimiques, à cause des risques de protozoaires), ou parce qu'on n'a pas envie de passer 5 minutes à pomper alors qu'on repart juste d'une pause. Par contre dans les zones où les points d'eau sont très rares (plateaux calcaires par exemple), ce litre sera trop court.

Solution pour des poches plus importantes : stériliser d'abord dans un récipient de 1 litre ou 1/2 litre, puis reverser l'eau stérilisée dans la grande poche. Par exemple, une poche de 1 litre (journée), complétée par une poche de 2 ou 3 litres (campement) qu'on remplit à l'approche du soir par le transvasement de 2 ou 3 fois la poche de 1 litre stérilisée.

Un des utilisateurs dit que le fabricant a validé la désinfection jusqu'à 2 litres avec 90 s d'exposition, ce qui la dose normale pour 1 litre :
Citer
I'm pleased to report that everyone - all six of us - on BACKPACKER Magazine's Team- TarpMan had good experience with the SteriPENs we used(...)

ESPECIALLY NICE: Hydro ph*t*n, Inc.'s recent research and tests that have made it possible to recommend an amount of water greater than 32oz (1 litre) can safely be purified by the SteriPEN with a 90 second dose of UV light! Our being able to purify 48oz (2 liters) of water at a time was wonderful!

Le problème c'est que cette info n'est reprise nulle part par le fabricant lui-même...

Je crois que je vais m'orienter vers une solution de Steripen + deux poches 1 l + 2 l ou 1l +3 l.
« Modifié: 16 décembre 2007 à 11:02:08 par Barnabé »

17 décembre 2007 à 02:20:50
Réponse #15

BAAAA!


Hello

J'ai un Steripen (premier modèle avec batteries rechargeables et préfiltre) mais je ne m'en suis servi qu'une seule et unique fois ... donc mon avis ne vaut pas grand chose ...
Deux ou trois autres solutions concurrentes existent et à première vue elles semblent équivalentes (le nouveau "müV" mérite néanmoins un peu plus d'attention)

http://www.uvaquastar.com/

Meridian Design est également le fabricant du "müV" :

http://www.uvaquastar.com/skins/glassyelectric/standard.aspx?elid=201&plk=76

Un test sympa sur le site US précedemment mentionné : http://www.backpackgeartest.org/reviews/Water%20Treatment/Ultraviolet/Meridian%20Design%20mUV%20Treatment%20Device/Test%20Report%20by%20Rick%20Dreher/

;-)
« Modifié: 17 décembre 2007 à 02:33:21 par BAAAA! »

17 décembre 2007 à 12:15:25
Réponse #16

lambda


D accord avec toi Barnabe, c est pour ca que je disais plus haut:

"Mais dans ce cas, tel que tu nous a decris tes essais, l ozone que tu generes apparait en milieu aerien,
tu dois en creer aussi en milieu aqueux, mais en quantite bien moindre, en plus, tu ne peux, soit dissocier ta molecule d eau, soit directement l ioniser qu en utilisant des longueurs d onde bien precises emises par ta lampe..."

quand je dis bien moindre, c est sans doute largement en dessous d une quantite permettant l apparition d un bullage...donc au final, d accord avec toi, l effet souhaite s obtient bien par irradiation de l eau et pas par production d un agent actif tel que l ozone).

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

19 décembre 2007 à 00:47:03
Réponse #17

triptop


Salut,

Les copains d'à côté causent du steripen là : http://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=2591

L'efficacité est top, mais dans la pratique ça n'apporte pas toujours satisfaction (autonomie, besoin de filtrer pour avoir une eau claire à traiter). Lire l'expérience de Frenchbob sur le PCT aux USA qui a laissé son filtre pour un steripen avant de revenir au filtre...
"Honi soit qui mal y pense !"

25 mai 2008 à 23:48:53
Réponse #18

SavageBeast


En revenant de ma ballade de 22Km avec mon sac chargé à 25Kg, j'avais épuisé ma réserve d'eau. J'ai trouvé des toilettes publiques, utilisant l'eau du Danube mentionnée non potable car NON TRAITEE NI FILTREE, j'ai remplis une bouteille plastique coupée au sommet, et j'ai traité 1L. L'eau était moyennement turbide. J'ai transvasé dans ma gourde en évitant un contact entre les deux récipients et j'ai pu boire de l'eau fraîche. 15h plus tard, aucun soucis intestinal, donc cela fonctionne bien...

26 mai 2008 à 12:19:07
Réponse #19

Bison


Bonjour,

Citation de: savagebeast
15h plus tard, aucun soucis intestinal, donc cela fonctionne bien...

Ça me hérisse, ce genre d'info!

Ce jour là, cela a bien fonctionné pour moi, avec cette eau là. Point barre!
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

26 mai 2008 à 12:35:07
Réponse #20

Kilbith


Bonjour,

Ça me hérisse, ce genre d'info!

Ce jour là, cela a bien fonctionné pour moi, avec cette eau là. Point barre!

Strictement, du point de vue de l'épistémologie popperienne tu as raison. La "corroboration" est trop faible pour en tirer une conclusion si affirmée...
 Mais pas la peine de se "hérisser", il suffisait juste de préciser.  :)

Pour les gourmands :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Karl_Popper
« Modifié: 26 mai 2008 à 12:47:21 par Did »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

26 mai 2008 à 16:09:38
Réponse #21

SavageBeast


@Bison
Citer
Ça me hérisse, ce genre d'info!

Désolé que cela te hérisse, à prioris il s'agit d'une allergie à une information sur du vécu. Sache que les moutons, les vaches, chevaux et porcs, boivent dans le Danube, qu'ils font leurs excréments sur les rives, et que des bateaux passent, faisant des vagues qui importent les dit excréments dans l'eau et la contaminent.

A priori, si tu prends le temps de lire les tests et les rapports de laboratoire, ainsi que les informations données par d'autres utilisateurs du produit en question, tu verras qu'il fonctionne. Seulement, comme je le dis toujours, la carte n'est pas le territoire, et je voulais seulement faire part de mon expérience. Ainsi donc, le produit a fonctionné comme prévu dans un cas X, à un instant T, sur une personne Y.

Maintenant, pose-toi la question s'il est plaisant pour une personne qui souhaite partager son expérience, de lire ce genre de commentaires. Si je viens sur le site, c'est pour apprendre, mais aussi pour contribuer modestement à son enrichissement. Pense aussi que la première fois que tu traites une eau douteuse, et que tu la bois, malgré tous les tests et certificats, tu fais face à quelquechose de nouveau et d'inconnu, car tu ne sais pas si le résultat sera à la hauteur des tests effectués sur le produit de traitement de l'eau.

26 mai 2008 à 23:06:31
Réponse #22

SurvivalFred


Allons, les gars cool ...

Bison, je comprends ton "hérissement" mais restons courtois vieux frère  ;)
Savage Beast est nouveau chez nous et il a juste fait un petit raccourci dans la démonstration  ;D

Allez, si vous voulez, on en parle par mail : survivalfred(AT)ceets(POINT)org en remplaçant la (AT) et le (POINT) par ce qu'il faut ... merci de votre compréhension ...

Dans un jour ou deux je passe le fil au nettoyeur pour éviter les flammes  ;)

Fred
 

Vous êtes trop devant votre écran d'ordinateur, allez donc pratiquer dehors !!

07 juillet 2008 à 18:45:33
Réponse #23

Kilbith




Après moult hésitations avec le MSR miox, j'ai acquis le steripen adventurer. Pourquoi ?

*Il m'a semblé mieux correspondre à mon utilisation perso qui se déroule le plus souvent dans les Pyrénées centrales hiver comme été.

1.Je suis sujet aux tendinites et un peu enveloppé  :-[, donc j'ai besoin de m'hydrater souvent. J'emporte mini deux litres pour une journée de ballade. Je porterais bien plus d'eau, mais cela devient lourd et encombrant au point de devenir contre productif. D'où l'idée de se ravitailler en chemin facilement en 90 secondes. Quand on est en groupe et que les autres doivent attendre 90 secondes, c'est déjà beaucoup.

2.En montagne il y a pas mal d'eau disponible dans les ruisseaux le long des chemins. On peut se servir d'un filtre pour remplir sa gourde mais c'est long et ch*ant pour une ballade d'une journée (lourd, fragile, encombrant, pas facile à mettre en oeuvre seul,  réclame aussi une eau propre, n'élimine pas certain virus). Je cherche un moyen plus léger, plus efficace et plus rapide.

3.L'été il y a beaucoup de brebis en montagne....et cela veux dire beaucoup de parasites. Il y a très peu de méthodes qui éliminent rapidement les protozoaires (en dehors des filtres). Les filtres n'éliminent pas les petits virus, sauf avec une cartouche d'iode, mais cela pose aussi des problèmes (dysfonctionnement thyroïdiens).

4.L'eau en montagne est souvent très claire. Une eau idéale pour les systèmes avec UV.

5.Je randonne souvent en hiver. Par grand froid, les solutions chimiques sont lentes et aléatoires, les filtres gèlent, le miox demande de la dextérité fine et du sel. La solution UV me semble adaptée car elle est indépendante de la température de l'eau (le steripen à des piles lithium).

6.C'est le seul truc (en dehors des filtres...) que l'on peut utiliser deux fois pour la même eau sans inconvénient, si on a un doute.

(7).Peut servir (éventuellement) à stériliser un truc qui rentrerait dans la nalgène ou en shuntant le détecteur d'eau. Mais là, le mieux c'est de faire bouillir (si possible).

(8 ). Ne laisse aucun gout, ni résidus. Mais, pour moi, ce n'est pas important.

Pour les inconvénients :
*c'est cher
*c'est fragile et encombrant (plus que des cachetons)
*autonomie limitée (50l max).
*ne fonctionne bien que dans les nalgènes à goulot larges.
*pas adapté aux grandes quantité d'eau. Sauf à accepter d'avoir une outre MSR contaminée et de transvaser au fur et à mesure dans une Nalgène 1L.
*l'eau traité ne peut pas être conservée longtemps.
*la seule chose désinfectée c'est l'eau en contact, alors qu'avec les sytèmes chimiques c'est le liquide qui devient désinfectant.  Avec une pipette, il suffit alors de mettre un peu du liquide traité pour qu'elle soit désinfectée. impossible à faire avec le steripen.
*pour la raison précédente : il est préférable de remplir la nalgène à ras bord (pas évident), et le pas de vis est seulement lavé mécaniquement.


AMHA : C'est donc un luxe adapté à certaines situations  (randos courtes, hiver, montagne). Je vous en dirais plus à l'usage.....

did, ;)
« Modifié: 07 juillet 2008 à 19:17:18 par Did »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

08 juillet 2008 à 21:40:46
Réponse #24

alita


la notice du stéripen si quelqu'un est intéressé :

http://www.steripen.com/steripen/uploads/SPUserManual.pdf

Citation :
La lumière ultraviolette peut être nocive pour les yeux et la peau.
Ne regardez jamais une lampe à rayons ultraviolets durant son
fonctionnement. Lorsque la lampe est utilisée correctement,
conformément aux instructions, l’utilisateur est bien protégé
contre la lumière ultraviolette du SteriPEN™.
• N’utilisez pas le SteriPEN™ à proximité de la peau.
• N’utilisez pas le SteriPEN™ à proximité des yeux.
N’insérez pas le SteriPEN™ dans un orifice corporel.
  :lol:

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité