Nos Partenaires

Auteur Sujet: Dumbphone, retours d'expérience  (Lu 2270 fois)

12 août 2023 à 12:17:03
Lu 2270 fois

MagikPoulet


Salut tout le monde,

(je sais pas si le message est dans la bonne section, ça parle matos oui, mais plutôt le lien qu'on a au matos que le matériel en lui même)

Comme beaucoup ici j'imagine, je fais partie d'une génération qui a connu la vie sans le smartphone, auquel on doit être plusieurs à être devenus accro avec le temps.
Comme beaucoup encore, j'aime bien les low tech.
Je ressens de plus en plus le besoin de m'éloigner de mon smartphone et autres choses connectées. Comprenons nous bien, il y a de nombreux avantages à ces technologies, mais plus le temps avance, et plus je déteste l'emprise qu'elles exercent sur mon petit être.

Aussi, je suis à la recherche de retour d'expérience et d'avis de ceux parmi vous qui ont fait le grand pas et ont réussi à se débarrasser de cet envahisseur de poche qu'est le smartphone. Comment vous le vivez ? Qu'est-ce qui a été le plus dur pour vous ? Au contraire, qu'est-ce qui a été le plus facile mais que vous n'imaginiez pas ? Vous avez fait la transition en une fois ou petit à petit ? etc.

Je ne suis pas à la recherche d'un topo sur les différents dumphone qui existent, il y a déjà assez de ressources et tests bien faits sur le net pour ça, mais si vous voulez vanter les mérites de votre bijou faites vous plaisir.

Pour ma part j'ai identifié certains freins personnels (le reste du message est de la réflexion perso, vous pouvez lire en diagonale ou pas du tout).
- Bizarrement j'ai l'impression que l'outil dont j'aurais le plus de mal à me passer c'est l'appareil photo. J'ai un fils de 5 ans, et j'adore le photographier pour avoir des souvenir et partager avec ses grands parents. Et en ça, le smartphone est ultra utile.
- J'utilise énormément l'agenda, mais si je repasse au papier ou que je trimballe un laptop dans mon sac ça va pas me déranger.
- Les mails : je crois que ça me fera du bien de pas les avoir en permanence sur moi, ça va me faire chier quand je voudrais télécharger un e-billet ou un truc du style, mais avec un peu d'anticipation je devrais y arriver.
- Youtube : ça c'est mon péché mignon. J'ai viré tous les réseaux sociaux de ma vie. Je m'en porte déjà mieux. Mais youtube j'aime bien, il y a des créateurs de contenus dont j'aime vraiment le boulot. Mais là encore je devrais pouvoir m'en sortir avec un laptop.
- Internet : ça, ça peut être chaud. Dans ma vie de tous les jours perso ou pro, je cherche énormément d'info. A la limite un dumbphone avec un navigateur me sera indispensable.
- Musique : j'utilise un baladeur audiophile, donc le smartphone est inutile.
- GPS / android auto : gros consommateur, le GPS de ma bagnole est nul, va falloir que je trouve une solution.

En vrai j'ai finalement pas beaucoup de frein, mais psychologiquement j'arrive pas à sauter le pas et revenir en arrière. Aidez moi svp :D
Bonne journée

12 août 2023 à 13:00:28
Réponse #1

promeneur4d


En fait, le plus difficile c'est de se faire des amis (ou autres relations): ça peut parraitre bête, mais quand tout le monde autour de toi est joignable 24/24 via différents groupes facebook/whatsapp, se faire de nouveaux contacts est plus difficile.

Les amis qu'on a déja, pas de soucis
Si 86% de la population d'un pays veut pas d'OGM dans les champs et qu'ils sont plantés quand même, peut on parler de démocratie?

12 août 2023 à 15:03:03
Réponse #2

Shirokuma


Aussi, je suis à la recherche de retour d'expérience et d'avis de ceux parmi vous qui ont fait le grand pas et ont réussi à se débarrasser de cet envahisseur de poche qu'est le smartphone. Comment vous le vivez ?
J'ai vécu très, très, très longtemps, sans smartphone.
Je ne jurais que par mon petit N** qui faisait : appels, sms et, oh joie : mini lampe de poche.  :love:

La méthode était très simple : effectuer toutes les autres fonctions sur mon ordi, QUAND J'Y BOSSAIT.
Le reste du temps, déconnexion garantie.  :doubleup:

Donc il ne te reste plus qu'à t'offrir un mini appareil photo digital, et le tour est joué.
“L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte.” Confucius

12 août 2023 à 22:47:00
Réponse #3

Khee Nok


Salut,

Donc si on comprend bien l'idée c'est de vivre sans cette débauche de technologie mais avec un appareil portable qui permettrait de (i) passer des appels (ii) prendre des photos, (iii) regarder des videos, (iv) naviguer sur internet et (v) faire GPS.

La bonne nouvelle c'est que c'est possible.

La mauvaise nouvelle c'est que le cahier des charges de l'appareil c'est peu ou prou la définition d'un smartphone ;-)

Je fais partie d'une génération qui a connu la vie sans le smartphone, sans internet, sans email. La génération qui a vu apparaître les consoles de jeu Atari (mid-70s), le PC à la maison et à l'école (1980-82), le minitel (1980), le bi-bop (1991) ... J'ai vu tant de choses que vous, jeunes humains, ne pourriez pas croire.

Et j'ai aussi eu envie de revenir à des trucs plus basiques.

J'ai essayé de ressusciter mon bon vieux Blackberry Bold, avec l'idée que ça permettrait si nécessaire d'accèder à des fonctions type internet mais dans un mode suffisamment dégradé pour ne pas être trop tentant. Et puis nettement plus compact que les téléphones actuels etc.

Tout en prenant en parallèle une tablette pour les usages qui justifient d'un "vrai" écran mais qu'au moins on doit sortir d'un sac ou sacoche et pas juste regarder compulsivement.

Sauf que non, les vieux smartphones ne marchent plus.

Quant aux modernes "dumbphones" je leur trouve au moins deux gros inconvénients: on ne ne peut pas synchroniser les contacts, et pas de clavier (ou équivalent) pour les messages texte (d'où mon envie de retrouver un Blackberry).

A ce stade j'ai trouvé le compromis suivant: je ne regarde plus mes emails hors des heures de boulot, et encore. Si c'est urgent, qu'on me contacte par tel, SMS etc, quitte à ce que ce soit pour me dire de regarder un email.

Bon, c'est loin d'une vraie "detox digitale"... si tu trouves la martingale je suis preneur.




13 août 2023 à 10:10:08
Réponse #4

sir_higgins


Hello à tous.

Cal Newport a écrit un livre qui traite du sujet.
Le livre s'appelle minimalisme digital

https://books.google.ch/books/about/R%C3%A9ussir_sa_vie_gr%C3%A2ce_au_minimalisme_di.html?id=lh1WzQEACAAJ&source=kp_book_description&redir_esc=y


Il donne des outils de réflexion pour
- comprendre l'économie de l'attention
- les mécanismes qui ont fait le succès de notre espèce, mais qui sont détournés pour nous rendre dépendant
-- besoin de reconnaissance
-- besoin d'échanges sociaux
-- ...
- faire une pause 30 jours
-- sélection des activités sur écran dont on peut de passer sans impact délétère sur notre quotidien
-- réfléchir au cadre d'utilisation des activités sur écran que l'on ne peut couper. Quelle temporalité ? Quel appareil ?
- réfléchir à nos besoins et à la vie que l'on veut avoir
-- cela permet de réintroduire le numérique après la pause, mais de les aligner vers quoi on veut avancer dans la vie
-- réfléchir aux activités non connectées qui peuvent remplacer les habitudes connectées


Il donne aussi des stratégies testées et inventées avec des participants qui ont accepté de faire le processus et le partager avec lui

J'ai fait le processus. J'ai toujours un smartphone, mais cela m'a amené à repenser ce que j'ai dessus, les notifications que j'accepte de recevoir, quand je laisse de côté, ce que je bloque carrément sur tous les appareils. Je suis retombé dans certains travers. Il faut remettre l'ouvrage sur le métier.

C'est un processus d'évolution personnelle qui implique de se remette en question pour favoriser ce qui nous fait avance dans une direction choisie.

-----
Modif : correction orthographe et grammaire
« Modifié: 13 août 2023 à 12:30:19 par sir_higgins »

13 août 2023 à 18:59:31
Réponse #5

MagikPoulet


Merci à tous pour vos réponses, la discussion chaque post est enrichissant !

En fait, le plus difficile c'est de se faire des amis (ou autres relations)

J'avoue que c'est une de mes craintes. Mais qui me paraît assez surmontable car certains dumbphones sont compatibles whatsapp et autre.

La méthode était très simple : effectuer toutes les autres fonctions sur mon ordi, QUAND J'Y BOSSAIT.
Le reste du temps, déconnexion garantie.  :doubleup:

C'est un peu ce que je recherche et que je prévois de faire en effet ! Et c'est cette déconnexion que je recherche.

Donc si on comprend bien l'idée c'est de vivre sans cette débauche de technologie mais avec un appareil portable qui permettrait de (i) passer des appels (ii) prendre des photos, (iii) regarder des videos, (iv) naviguer sur internet et (v) faire GPS.

La bonne nouvelle c'est que c'est possible.

La mauvaise nouvelle c'est que le cahier des charges de l'appareil c'est peu ou prou la définition d'un smartphone ;-)

Alors la bonne nouvelle c'est que tu as exactement compris ma démarche. La mauvaise c'est qu'on est tous les deux arrivés à la même conclusion  :lol:

Sinon je vois les mêmes défauts que toi au retour vers un dumbphone. Le hardware ne fait pas partie des freins que j'ai listé plus haut, mais c'est vrai que je suis attaché à l'interface smartphone, et qu'elle fonctionne bien (pour moi).

Cal Newport a écrit un livre qui traite du sujet.
Le livre s'appelle minimalisme digital

Un grand MERCI, je crois qu'à ce stade de ma réflexion c'est exactement ce genre d'ouvrage qu'il me faut !!

Au final, plus j'avance dans cette réflexion, plus je me dis qu'actuellement c'est peut être pas un changement de matériel qui sauvera mon pauvre esprit du démon digital ( ;) ) mais une meilleure utilisation de ceux dont je dispose actuellement. Je vais déjà creuser dans ce sens.

Encore un grand merci à tous, chacun a apporté quelques pistes qui m'aident à m'orienter. C'est pas fini mais je ne regrette pas d'avoir posé ma question ;) au moins j'avance.
Bonne journée

14 août 2023 à 10:56:54
Réponse #6

sir_higgins



Un grand MERCI, je crois qu'à ce stade de ma réflexion c'est exactement ce genre d'ouvrage qu'il me faut !!

Au final, plus j'avance dans cette réflexion, plus je me dis qu'actuellement c'est peut être pas un changement de matériel qui sauvera mon pauvre esprit du démon digital ( ;) ) mais une meilleure utilisation de ceux dont je dispose actuellement. Je vais déjà creuser dans ce sens.



Pas de quoi MagikPoulet

Les solutions sont surement différentes pour chacun.
Il faut les centrer sur nos but et objectif de vie.

Cal Newport conseille justement de faire une pause de 30 jours où on met de côté les app/réseaux sociaux/site "facultatif".

On est ainsi moins dans l'émotionnel, pour décider ce qu'on a vraiment besoin par rapport à nos buts.

Par facultatif, il entend les outils/services qui n'ont pas d'impact négatif sur notre vie.
On peut couper un réseau social, mais on a besoin de WhatsApp pour communiquer avec les grands-parent pour chercher les enfants à l'école et on peux mettre en silence les autres canaux qui génèrent trop de bruit de fonds

Cela m'a amené à lister tout ce que je consulte sur les écrans et faire des choix.

On peut dumbifier un smartphone / PC
- en configurant / désactivant les notifications
- en supprimant les app qui pourrissent notre quotidien
- en désactivant celles qui sont préinstallées (non désinstallables) sur l'appareil
- en installant une app de blocage configurable avec des horaires et des listes de site/app à bloquer.

Il suffit des fois d'ajouter de la friction pour accéder à un service. Ça laisse le temps à notre cerveau de rationaliser et ne pas céder au besoin impulsif de consulter (par ex: ne le faire que sur un PC pas sur un smartphone. Bloquer l'accès pendant les heures de bureau. Couper l'accès le soir pour promouvoir l'échange avec le partenaire ou le sommeil.).

14 août 2023 à 11:15:25
Réponse #7

MagikPoulet


On peut dumbifier un smartphone / PC

Oui, j'ai déjà commencé tout doucement dans cette voie là, et j'avoue que ça m'a complètement aidé à déconnecter un peu. Par exemple, passer le téléphone en mode "coucher" à partir d'une certaine heure, mon écran devient tout gris, c'est pénible de l'utiliser et je ne suis plus joignable sauf urgence, c'est ce que tu décris à la fin de ton post en gros, j'utilise ça depuis quelques semaines, et je remarque déjà du mieux.

Je vais me procurer l'ouvrage dont tu parles les conseils ont l'air top, et j'aime comprendre le "pourquoi" mon corps/cerveau fonctionne comme ça. Mais tu m'as déjà donné pas mal de pistes à explorer par moi même finalement.
Bonne journée

14 août 2023 à 12:28:54
Réponse #8

sir_higgins


Le titre du livre en français est un peu pompeux, mais le contenu est bien.

---> Réussir (sa vie) grâce au minimalisme digital

Le titre anglais est un peu mieux

----> Digital Minimalism: Choosing a Focused Life in a Noisy World.

Je l'avais trouvé au format epub pour liseuse électronique sur archive.org ou library Genesis.

14 août 2023 à 22:51:49
Réponse #9

lionceau


Salut,

Je suis le possesseur d'un téléphone stupide depuis plusieurs années. Je l'utilise en parallèle avec un vieux smartphone sans carte sim qui n'est connecté sur sur le wifi à la maison et un pc.
De mon expérience, voici les aspects positifs de cette configuration :
- sentiment de liberté et augmentation du temps consacré à la famille même s'il convient de rester prudent quant à l'utilisation d'Internet quel que soit le support utilisé  :lol:
- (très) grosse autonomie ; environ une semaine.
- le fait d'utiliser WhatsApp uniquement à la maison me permet de ne pas être dans une dynamique d'impériosité, d'immédiateté en ce que concerne les réactions.
- mon téléphone me permet d'écouter mes vieux MP3 et la radio ce qui me donne satisfaction (ça m'apprend aussi à me contenter de peu ;))
- il y a un navigateur qui me permet d'obtenir une info en cas d'urgence ou dernier recours (navigation fastidieuse au possible) mais impossible de consulter mes mails.
- s'oublie en poche de par son poids et son encombrement.

Les inconvénients sont :
- l'envoi de messages texte est utilisé uniquement lorsque je ne sais pas appeler la personne directement. L'aspect positif est que je privilégie la relation verbale.
- pas d'appareil photo... Remplacé par un bon appareil que je n'ai pas tout le temps sur moi
- le fait de paraître has bien duquel je m'accommode volontiers. Cela suscite même des échanges parce que je ne me prive pas de demander à mes équipiers ou amis de faire une recherche pour moi sur internet.
- la hantise de perdre ses contacts ; je dois absolument mettre à jour mon répertoire dans Gmail pour ne pas les paumée définitivement en cas de pépin.

Pour franchir le pas, j'ai fait comme pour la clope sauf que j'ai réussi à la première tentative... À savoir : rupture définitive et sans esprit de retour.

J'espère vous avoir donné des idées et reste disponible pour d'autres échanges.

François

15 août 2023 à 19:33:04
Réponse #10

Shirokuma


- la hantise de perdre ses contacts ; je dois absolument mettre à jour mon répertoire dans Gmail pour ne pas les paumée définitivement en cas de pépin.
:closedeyes:
Sinon, un crayon et un calepin, ça marche pas mal, même hors ligne… 
“L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte.” Confucius

15 août 2023 à 20:47:14
Réponse #11

lionceau


C'est même très efficace mais ça ne me permettra pas de les synchroniser sur mon prochain laptop  ;#

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //