Nos Partenaires

Auteur Sujet: We need to talk about Bobby (fond de sac)  (Lu 6459 fois)

23 mars 2023 à 14:53:39
Lu 6459 fois

Khee Nok


Je ne sais pas si l’étiquette forumique demanderait la poursuite du fil existant ou un nouveau, je comprends que dans le doute il vaut mieux en ouvrir un, donc :
 
Pour faire suite à vos commentaires judicieux à propos de BOB, je voudrais vous présenter Bobby, le petit BOB, pour vos suggestions bienveillantes ou vos sarcasmes.

Soit mon « fond de sac » (plutôt dessus d’ailleurs) pour balade ou en voyage, mis systématiquement dans le sac à dos ou le sac de voyage sans devoir y réfléchir, indépendamment du reste qui se définit au cas par cas.

Les balades sont typiquement des balades à la journée, moyenne montagne en été par exemple, format familial (groupe de 4-8 personnes, éventuellement avec des enfants) où je suis le seul à prendre ce genre de trucs.

Dans le cas de voyages c’est pour du tourisme ou des déplacements professionnels de quelques jours, dans des zones où il y a accès à des soins médicaux type pays développés (pouvoir accéder à une pharmacie ou un médecin fiables assez rapidement). Si c’est plus long/plus compliqué, je prends davantage. En cas d'avanies, davantage d’avantages avantagent davantage, ce n’est pas Boby qui me contredira sur cette pointe (comprend qui peut, ou comprend qui veut 😉
 
Par contre je ne sors pas systématiquement Bobby dès que je pars de chez moi acheter de la drogue le pain, pour ça il y a Bobette (la petite sœur de Bobby).

L’idée (banale) c’est de pouvoir gérer les incidents sans que ça devienne un souci ; et en cas de plus gros pépin, essayer de quand même « fonctionner » pour rentrer sans dépendre de secours extérieurs, ou pouvoir attendre ces secours en supposant que ça peut prendre un peu de temps (par exemple fracture ou entorse, dans une zone sans réseau GSM).

Ça donne une pochette (trousse de toilette d’avion, 18x14x4cm, 1 litre) qui, pleine, pèse 500 grammes (la limite que je m’étais donnée) :
•   Couteau suisse, modèle « Compact » : lame, ciseaux, tournevis/décapsuleur, tire-bouchon, pince à épiler…. (les coquins de Victorinox ont rajouté un crochet à la place d’un poinçon, histoire de ne pas faire un truc quasi-parfait et qu’on achète aussi d’autres modèles).
•   Lampe, briquet, gel hydroalcoolique (allume-feu et plus), couverture de survie, sifflet.
•   Cordelette, duct tape, fil de fer, kit couture, sharpie.
•   Paracétamol, ibuprofène, antihistaminique, antidiarrhéique (à chaque fois doses pour 1 jour), 2 comprimés pour la gorge, 2 doses de désinfectant, 2 de sérum physio, pansements adhésifs, 2 compresses, 1 masque FFP2, gants, micropur, Kleenex.

Sans préjudice des vêtements adaptés à la météo prévue:
•   Chèche, gilet en duvet, gants, couvre-chef
•   toujours un vêtement imperméable (fonction du climat/circonstances) sur moi ou dans le sac

1 bouteille d’eau (un minimum : plus si balades, 1 bouteille c’est juste en cas de train bloqué etc)

Ce que je n’ai pas pris :
•   pansement compressif, garrot etc. Si c’est nécessaire, ça devra s’improviser avec le reste (le chèche ou autres vêtements, qui peuvent finir en pansement et/ou bande avec une perte de temps/efficacité).
•   Plus gros couteau ou multitool etc. Le but n’est pas d’aller faire du camping, et un multitool c’est lourd vs le gain d’utilité si on ne part pas pour bricoler.
•   Une boussole : sans carte ça me semble d’une utilité réduite. Si j’ai une carte alors oui mais ce n’est pas automatique.

J’avais fait l’essai de mettre ce kit plus complet dans une gamelle métallique refermable (plus solide, étanche, permet de chauffer de l’eau) avec le « trauma kit » à part (accessibilité), le tout dans une trousse plus grosse. Ca donnait une sacoche 20x15x10cm de presque 1,5 kg… le poids et l’encombrement ne sont plus compatibles – pour moi – avec la logique « fond de sac » , c’est-à-dire le truc que je prendrai systématiquement, qui rendre dans ma sacoche d’ordi etc.

Ce qui manque :
En révisant ainsi le contenu de la pochette je pense que j’ai trop mégotté sur de duct-tape dont je dois avoir environ 60 cm :  si ça doit servir à faire un strap de cheville ou tenir une attelle il me faudra plus.

A l’usage :
•   Depuis que j’ai ce système je n’ai jamais eu à gérer un gros pépin ou improviser un bivouac donc briquet, couverture de survie etc n’ont jamais servi, Dieu merci.
•   La trousse de « bobologie » est rarement utile (à part les Kleenex).
•   Les trucs genre fil de fer, duct-tape sont parfois utiles.
•   La lampe est parfois utile, notamment en hiver quand les journées sont courtes.
•   Les vêtements supplémentaires sont souvent utiles, que ce soit quand la clim est à fond dans un pays chaud, ou en balade (typiquement pour quelqu’un d’autre qui a oublié de prévoir que la meteo ça change ou que le soir le soleil se couche).
•   Le couteau suisse est très utile (surtout pour pique-niquer mais pas seulement).


PS : Bobette c’est quelques centaines d’Euros en cash, un mini canif* suisse avec brucelles et mini stylo Bic ; un briquet mini-Bic ; 1 vrai mètre de cordelette ; une aiguille/fil/nourrice/bouton ; quelques comprimés (paracétamol, antihistaminique, antidiarrhéique, pour la gorge, à chaque fois 1 dose) ; 1 fiole de sérum physio, un bout de pansement adhésif à découper ; 1 masque chirurgical et un demi paquet de kleenex. Ça fait 100 grammes (autre limite un peu arbitraire) dans une pochette plate 15x10cm en tissu qui tient dans une poche de blouson (comme c’est souple et sans rangements intérieurs les trucs ont tendance à se bordéliser au lieu de rester gentiment à plat : toute suggestion est bienvenue).
* j’ai aussi en poche un canif un peu plus réaliste s’il faut vraiment couper quelque chose.

En fait c’est surtout utile pour transporter des choses que je prendrais pas systématiquement en poche comme un briquet et la cordelette (par opposition à la sainte trinité clés-larfeuille-téléphone). Les comprimés etc, sont dispensables, c’est juste un exemple de « mission creep ».

La cordelette c’est facile d’en tresser un pout sur un porte-clés mais qui aurait un moyen pratique de transporter un mini briquet Bic (par exemple) dessus ? Pour le coup ça me permettrait d’avoir l’essentiel avec les clés donc vraiment difficile à oublier dans la routine « clés, portefeuille, tel », charge à moi de penser au PQ Kleenex. J’ai essayé de mettre un mini-Bic dans une « pochette » en duct-tape… ça fonctionne mais c’est très laid (donc je ne l’y ai pas laissé).

« Modifié: 23 mars 2023 à 15:36:22 par Khee Nok »

23 mars 2023 à 15:59:11
Réponse #1

Tompouss


C'est cohérent et correspond peu ou prou à mon fond de sac au quotidien, un peu de matos trauma et bricolo en plus (utile plutôt en environnement urbain, et mon kit ne varie pas) et une couche et quoi changer le gamin en cas d'oubli du reste. Bizarrement en cas de fouille poussée c'est le genre de truc qui détend l'atmosphère, surtout accompagné d'un trait d'humour  ;#
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

24 mars 2023 à 10:32:41
Réponse #2

Cincinatus-341


Citer
les coquins de Victorinox ont rajouté un crochet à la place d’un poinçon, histoire de ne pas faire un truc quasi-parfait et qu’on achète aussi d’autres modèles
Histoire de me faire l'avocat du diable.. je voulais dire du crochet des couteaux suisse :  je l'ai trouvé très pratique pour remonter la chaîne d'un vélo de location sur son dérailleur en minimisant les risques de tâche sur les vêtements. Pas forcément le but prévu par les fabriquants mais sur le coup j'ai trouvé ça utile  ;D

24 mars 2023 à 12:02:53
Réponse #3

Shirokuma


La cordelette c’est facile d’en tresser un pout sur un porte-clés mais qui aurait un moyen pratique de transporter un mini briquet Bic (par exemple) dessus ?
Facile : avec un petit bout de cordelette et du duct tape (ou apparenté).
Faire un “U” autour du corps du Bic avec la cordelette, en en laissant dépasser environ 2 cm.
Fixer le cordelette avec quelques tours de tape, cela crée un petit anneau souple au cul du Bic, ce qui permet de le passer ensuite dans l'anneau du porte-clef, par exemple. 
Ça permet aussi de l'attraper au fond d'une poche…

En cas de Pocalypse Zombie, le tape peut aussi servir d'allume-feu.   ;)
“L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte.” Confucius

24 mars 2023 à 12:54:07
Réponse #4

Khee Nok


Facile : avec un petit bout de cordelette et du duct tape (ou apparenté).
Faire un “U” autour du corps du Bic avec la cordelette, en en laissant dépasser environ 2 cm.
Fixer le cordelette avec quelques tours de tape, cela crée un petit anneau souple au cul du Bic, ce qui permet de le passer ensuite dans l'anneau du porte-clef, par exemple. 
Ça permet aussi de l'attraper au fond d'une poche…

C'est peu ou prou ce que j'avais fait, et comme je n'en ai pas besoin au quotidien j'ai aussi enveloppé la tête du briquet, ce qui permet de la protéger de l'humidité et de bloquer le poussoir (sion le briquet risque de se décharger accidentellement).

Mais je trouve ça assez laid ;-)  (après ce sont peut-être mes talents de maroquinier sur duct-tape qui trouvent vite leurs limites)


En cas de Pocalypse Zombie, le tape peut aussi servir d'allume-feu. ;)

Faut que je teste !


Khee Nok, pyromane.

24 mars 2023 à 13:03:59
Réponse #5

Merlin06


Étui de briquet en Kydex. ;)
Sinon je compressif(et/ou garrot T) c'est bien de l'avoir parce que c'est pas facile à improviser rapidement/efficacement.
L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

24 mars 2023 à 13:04:37
Réponse #6

Khee Nok


Histoire de me faire l'avocat du diable.. je voulais dire du crochet des couteaux suisse :  je l'ai trouvé très pratique pour remonter la chaîne d'un vélo de location sur son dérailleur en minimisant les risques de tâche sur les vêtements. Pas forcément le but prévu par les fabriquants mais sur le coup j'ai trouvé ça utile  ;D


Oui, apparemment ça fait partie des usages que nos amis suisses mettent en avant.

Si ça arrive c'est utile. Mais un bout de bois fera aussi l'affaire: est-ce que ça mérite un emplacement quand chaque gramme et millimètre est compté ?

Ils ont dû se rendre compte que l'histoire du porte-paquets était un peu hors-sujet, ça va faire des décennies qu'on ferme les paquets avec du scotch et plus avec de la ficelle. Du coup ils inventent des usages, sautent de joie et font une video sur internet chaque fois que quelqu'un leur écrit sur le thème "Le crochet m'a sauvé la vie xxxxxx ...".

Mais j'aimerais bien comprendre par quel curieux cheminement intellectuel le designer de chez Victorinox a un jour pensé que LE truc qui manquait aux couteaux suisses c'était un crochet, plutôt qu'un évier ou un diapason.


Khee Nok, critique.


24 mars 2023 à 14:18:18
Réponse #7

Shirokuma


Mais je trouve ça assez laid ;-)  (après ce sont peut-être mes talents de maroquinier sur duct-tape qui trouvent vite leurs limites)
Ha ha, pour les connaisseurs, il y a du “duct tape” de couleur, notamment chez les fournisseurs Pros du bâtiment. Par exemple, le rouge “sécurité” est très laid mais très visible, ce qui est utile.  ;#

Un sujet précédent, avec diverses astuces :  L’apologie du briquet Bic
https://forum.davidmanise.com/index.php/topic,42632.0.html
“L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte.” Confucius

24 mars 2023 à 18:15:07
Réponse #8

Khee Nok


Étui de briquet en Kydex. ;)

Oui ça a l'air pas mal, merci. Il n'y pas pléthore de fournisseurs, je ne les avais pas vus dans ma recherche initiale.



Sinon je compressif(et/ou garrot T) c'est bien de l'avoir parce que c'est pas facile à improviser rapidement/efficacement.

OK mais en dehors d'activités à risques (à commencer par les déplacements en véhicules, ou la manipulation d'outils tranchants etc) et/ou pratiquées dans un contexte spécifique (isolé etc) est-ce que le risque de grosses hémorragies est vraiment un risque tel qu'il faille prévoir un équipement spécifique ?

J'ai mis des pansements compressifs dans la voiture, j'en ai à la maison (encore que peut-être pas au bon endroit) mais je ne me vois pas en avoir toujours un en fond de sac.

Mais évidemment si un jour j'en ai besoin et que je n'en ai pas je regretterai amèrement. Peut-être à repenser.

Je ne sais pas s'il existe des sources permettant d'évaluer la fréquence de ces accidents et l'utilité de tel ou tel équipement ?

Par exemple en vadrouille, si on se cantonne à la randonnée, on voit sans surprise que le risque majeur n'est pas là:

https://www.upmm.be/Image/accidentologiedessportsdemontagne.pdf


« Modifié: 24 mars 2023 à 18:51:54 par Khee Nok »

24 mars 2023 à 21:07:01
Réponse #9

Merlin06


Dans ce cas précis: Risque=gravité(forte)*probabilité(faible pour l'individu lamba).
Du coup c'est à toi de voir, perso dès que je suis avec un véhicule(même vélo) ou bien un peu loin de la civilisation(en temps, pas en distance, ex: centre ville avec manif=secours longs à venir) il y a ce qu'il faut pas loin, dans le véhicule lui-même ou dans mon petit "sac de mission"(rando avec des enfants, déplacement loin de la maison, trucs secrets de ninja garou fantome...).
L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

27 mars 2023 à 16:17:20
Réponse #10

Khee Nok


Dans ce cas précis: Risque=gravité(forte)*probabilité(faible pour l'individu lamba).
Du coup c'est à toi de voir, perso dès que je suis avec un véhicule(même vélo) ou bien un peu loin de la civilisation(en temps, pas en distance, ex: centre ville avec manif=secours longs à venir) il y a ce qu'il faut pas loin, dans le véhicule lui-même ou dans mon petit "sac de mission"(rando avec des enfants, déplacement loin de la maison, trucs secrets de ninja garou fantome...).

Sur la base des commentaires et des réflexions qu'elles m'inspirent je me dis que pour les balades etc les principaux risques sont (i) perte de mobilité (entorse etc) et se perdre.

Donc plus de duct-tape pour strap ou attelle. Fait. Eventuellement une vrai bande.

Et la boussole va aller dans le kit "de base". Fait. Reste à veuiller à prendre des cartes papier.

Avec ça (sans bandage) je passe légèrement la barre des 500 grammes et je reste dans le même encombrement.

L'option "plus" serait sans doute de prévoir un pansement compressif en cas d'opération ninja garou.

Là il faut que je revoie le contenant. Ca pèsera un peu plus, mais je ne suis pas dans une démarche "ultraléger".

27 mars 2023 à 17:02:57
Réponse #11

Chill


Citation de: Khee Nok
L'option "plus" serait sans doute de prévoir un pansement compressif en cas d'opération ninja garou.

Révisez l'arrêt des hémorragies avec matériel improvisé !
Un lien large inélastique, un barreau, du matériel capable de réaliser une compresse, tout ceci est certainement déjà dans le bagage, il suffit d'y avoir pensé avant pour les garder accessibles.

  • Le lien large, long de plus de 160 cm, replié et réduit à 1,5 ou 2 pouces de large, associé au barreau et à la "bonne" méthode fera un tourniquet valable.
  • Le même lien large, utilisé replié ou non, avec une largeur au delà de 3 pouces et associé à l'item pouvant faire compresse fera un pansement compressif valable et en mesure de relayer une compression manuelle efficace pour le temps d'effectuer d'autres gestes indispensables et nécessitant les 2 mains.

Pour des activités "de tous les jours", l'occurrence de l'hémorragie étant faiblissime, ce devrait être suffisant.
Les jours de chasse (au zombie ?), de compétition motorisée, de tronçonnage, d'utilisation expérimentale d'outils coupants, de test de résistance de parois vitrées, ou de toutes autres activités exceptionnelles et identifiées "à risque", alors l'emploi du matériel du commerce dédié n'est plus un problème de poids/encombrement, mais juste une bonne pratique car l'occurrence augmente considérablement.

Mon avis à moi que j'ai, consolidé par mon vécu à moi aussi, évidemment ...

     Chill.
« Modifié: 27 mars 2023 à 18:53:53 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

27 mars 2023 à 17:49:05
Réponse #12

DavidManise


Citer
La cordelette c’est facile d’en tresser un pout sur un porte-clés mais qui aurait un moyen pratique de transporter un mini briquet Bic (par exemple) dessus ?

Il existe des petits étuis kydex pour les briquets bic et mini bic avec un oeillet pour les accrocher où tu veux.  Sinon perso j'ai longtemps eu le mini bic avec un bout de duct tape au cul qui faisait une sorte d'anse, que j'accrochais via un mini mousqueton à mes clés. 

Au final ça rendait mon jeu de clé trop encombrant et je suis revenu au bic dans la poche.

En gros dans la poche j'ai : couteau, petite lampe, mini larfeuille avec cash, ID et CB, téléphone et briquet.

Pour le reste, deux choses :

1) Ton Bobby est grosso modo ce que j'ai toujours avec moi (en plus de poches) ;
2) Bobette est un truc qui reste le plus souvent à la maison, mais je l'ai aussi ;
3) (je sais j'avais dit deux) j'adore tes titres ;#

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Page de liens a moi que j'aimeu

27 mars 2023 à 17:58:59
Réponse #13

DavidManise


Pour des activités "de tous les jours", l'occurrence de l'hémorragie étant faiblissime, ce devrait être suffisant.

J'avoue que depuis que je trimballe un kit de premiers secours complet en permanence, mais genre vraiment tous les jours et tout le temps, le besoin de m'en servir s'est présenté littéralement zéro fois.

Ceci dit, pour m'être déjà trouvé dans la situation où j'en aurais eu besoin et où je ne l'avais pas (pour un tiers, je précise), ça m'a tellement saoulé que je me suis promis que plus jamais.

Rien de rationnel là-dedans, mais vu l'encombrement de deux compressifs, un tourniquet et deux paires de gants, dans un sac à dos, je me dis que j'ai le physique pour supporter.

J'avoue que je me prends à réviser ma copie en te lisant.  Peut-être que je vais réduire un peu mon encombrement, encore.  A voir.

Tchuss !

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Page de liens a moi que j'aimeu

27 mars 2023 à 18:29:38
Réponse #14

gmaz87


Bonjour,

Dans la liste des trucs que l'on trimballe toujours sans ne (presque) jamais les utiliser, j'ai toujours dans la voiture une couverture de survie. Initialement c'était le modèle le plus simple, léger, depuis j'ai la couverture de survie de l'armée suisse.

Bref, j'ai utilisé une fois le modèle léger: arrivé dans les premiers sur les lieux d'un accident automobile, il faisait froid, le conducteur commotionné était allongé au sol, peu vêtu, j'ai posé la couverture sur lui, sans plus intervenir, les pompiers sont arrivés 15mn après.

Il a été pris en charge et je suis reparti, sans la couverture car ils l'ont brancardé avec mais je pense qu'elle a bien servi.

Mon avis à deux balles: même si ils ne servent qu'une fois, certains items, peu encombrants, valent le coup d'être emportés.

A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

27 mars 2023 à 18:42:53
Réponse #15

Chill


Citation de: DavidManise
J'avoue que depuis que je trimballe un kit de premiers secours complet en permanence, mais genre vraiment tous les jours et tout le temps, le besoin de m'en servir s'est présenté littéralement zéro fois.

Ceci dit, pour m'être déjà trouvé dans la situation où j'en aurais eu besoin et où je ne l'avais pas (pour un tiers, je précise), ça m'a tellement saoulé que je me suis promis que plus jamais.

Rien de rationnel là-dedans, mais vu l'encombrement de deux compressifs, un tourniquet et deux paires de gants, dans un sac à dos, je me dis que j'ai le physique pour supporter.

J'avoue que je me prends à réviser ma copie en te lisant.  Peut-être que je vais réduire un peu mon encombrement, encore.  A voir.

Le "détail" de mon kit_tout_le_temps :
  • une sangle synthétique longueur 160, largeur 38, épaisseur environ 1,5 mm, repliée sur elle-même : 38 x environ 120 x environ 20 mm. A résisté en simple et sans allongement à 130 daN en traction  ;)
  • un Critérium tout alu des années 1970,
  • un grand mouchoir à l'ancienne, maintenu "propre" (dans lequel je ne me mouche pas.)

La sangle est soit dans un étui de ceinture, avec une couverture de survie roulée serrée, un multi-tool, le téléphone, 2 gants de soins et un mini flacon de gel HA ; soit munie des boucles idoines et me sert de ceinture sur un pantalon qui peut s'en passer. Elle sert souvent pour transporter des trucs "en fagot" ...
Le critérium sert à écrire, entre autre.
Le mouchoir sert quand il doit, en restant "propre". Des kleenex font le sale boulot.

Dans un des contenants du "fond de sac" il y a un israélien et un garrot coton "A-F"

Dans les véhicules il y a du matériel dédié : garrot tourniquet, mais surtout compressifs divers.

La dernière occasion comme "SST" est en 2013, le lien large a été prélevé sur la victime ; et en "voiture de tourisme" vers 2010. Pose de compressifs "de confort" dans les 2 cas.

Citation de: DavidManise
Il existe des petits étuis kydex pour les briquets bic et mini bic avec un oeillet pour les accrocher où tu veux.

Chez un patenaire du forum :
https://www.azimut-nature.com/azimut-nature-etui-de-cou-kydex-pour-briquet-bic-gm-tan.html

     Chill.
« Modifié: 30 mars 2023 à 22:32:52 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

27 mars 2023 à 19:41:11
Réponse #16

Khee Nok


Révisez l'arrêt des hémorragies avec matériel improvisé !
Un lien large inélastique, un barreau, du matériel capable de réaliser une compresse, tout ceci est certainement déjà dans le bagage, il suffit d'y avoir pensé avant pour les garder accessibles (...) Pour des activités "de tous les jours", l'occurrence de l'hémorragie étant faiblissime, ce devrait être suffisant.

C'était mon raisonnement jusqu'à il y a peu, mais voilà j'aurais pas dû poser de questions, maintenant le doute m'habite.

Khee Nok, âne de Buridan.

27 mars 2023 à 21:45:56
Réponse #17

DavidManise


âne de Buridan.

C'est rigolo, ce soir je planchais sur un petit manuel de leadership que j'écris en ce moment, et je me suis retrouvé à parler des processus de prise de décision.  Et donc :

1) pas besoin d'avoir toutes les infos pour prendre une décision : une direction générale, des règles éthiques, et quelques infos essentielles suffisent.

2) le but n'est pas de prendre LA bonne décisions d'un seul coup, mais bien de prendre des petites décisions qui générènt du feedback, donnent des infos nouvelles, et maintiennent ou augmentent notre niveau de liberté d'action.

De fait, j'aime énormément l'approche de Chill qui au final a des outils imparfaits mais capables de faire le job (et plusieurs autres) tout le temps sur lui pour un encombrement minimal ET du matos dédié dans le gros sac et dans la voiture.

Je trouve ça élégant :closedeyes:

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Page de liens a moi que j'aimeu

28 mars 2023 à 09:34:59
Réponse #18

Merlin06


L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

28 mars 2023 à 09:49:48
Réponse #19

Tompouss


J'avoue que depuis que je trimballe un kit de premiers secours complet en permanence, mais genre vraiment tous les jours et tout le temps, le besoin de m'en servir s'est présenté littéralement zéro fois.

Ceci dit, pour m'être déjà trouvé dans la situation où j'en aurais eu besoin et où je ne l'avais pas (pour un tiers, je précise), ça m'a tellement saoulé que je me suis promis que plus jamais.

Rien de rationnel là-dedans, mais vu l'encombrement de deux compressifs, un tourniquet et deux paires de gants, dans un sac à dos, je me dis que j'ai le physique pour supporter.

Pareil. Avec un masque pour la RCP en plus.

Je rejoins Gmaz sur la couverture de survie, j'en ai 3 dans la voiture, une dans le vide poche (robuste mais "jetable"), une space blanket dans le coffre (qui peut servir à s'abriter en cas de panne, éviter de dégueulasser le coffre quand belle maman tape un chevreuil à 5h du mat' en allant bosser...) et une autre qui est dans le gros kit bobologie de la boite à gants (qui migre de la boite à gants vers mon sac à dos en cas d'activité de groupe impliquant des enfants, parce que les 2-3 pansements de mon kit bobologie de base ne sont pas des pat'patrouille et ils guérissent quand même vachement mieux les bobos les pansements pat'patrouille  ;#)

J'ai envie de me prendre au jeu de détailler le contenu de mon sac de ce jour (déplacement pro à la journée) et de voir tout ce qui ne sert (presque) à rien  ;D
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

28 mars 2023 à 10:29:41
Réponse #20

Shirokuma


Mon avis à deux balles: même si ils ne servent qu'une fois, certains items, peu encombrants, valent le coup d'être emportés.
Je plussoie ardemment.  :doubleup:
Comme la couverture de survie, un pansement compressif prend fort peu de place et encore moins de poids.
“L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte.” Confucius

28 mars 2023 à 12:31:53
Réponse #21

Khee Nok


Il existe des petits étuis kydex pour les briquets bic et mini bic avec un oeillet pour les accrocher où tu veux.  Sinon perso j'ai longtemps eu le mini bic avec un bout de duct tape au cul qui faisait une sorte d'anse, que j'accrochais via un mini mousqueton à mes clés.

Les camarades ont fait des suggestions en ces divers sens.

Le duct-tape ça fonctionne mais c'est moche, ce qui n'est pas terrible pour un truc du quotidien qui a vocation à se faire oublier.

Apparemment il existe un fabriquant d'étuis kydex pour mini-bic (pas votre partenaire hélas). Ca risque d'être un peu massif, à voir.

La poche... dans la mesure où je ne fume pas etc, comme je ne m'en servirai jamais je l'oublierai sans doute fréquemment.

J'en suis à me dire que pour l'usage que j'en ai dans un cadre urbain, c'est à dire aucun, et si je ne veux pas avoir une pochette dédiée à ce genre de matériel (adieu Bobette), la solution est peut-être d'abandonner le briquet. Ou de le remplacer par un truc type mini briquet porte-clé à essence... sauf que je n'ai qu'une confiance très modérée dans la capacité de ces gadgets à marcher la seule fois où j'en aurai besoin.

A ce stade :

- je garde Bobette, on est encore en une saison ou si je sors c'est avec ma veste qui a de bonnes poches.

- ensuite ce sera dans la poche, si j'y pense.



3) (je sais j'avais dit deux) j'adore tes titres ;#

Merci :-)

Et encore, ici on n'a même pas le droit de changer le titre en cours de fil. J'ai raté ma vocation de pigiste à Libération...


PS: dans le "EDC" que tu as posté ailleurs on voit pointer un billet de 500 Euros. Le rapport poids/puissance est excellent, mais à part le cartel de Madeleine (je fais des efforts pour rester low profile ;-) et les vendeurs de t-shirts balladuriens, qui accepte des billets de 500 ?
« Modifié: 28 mars 2023 à 13:02:48 par Khee Nok »

28 mars 2023 à 13:04:53
Réponse #22

Trailokiavijaya



Apparemment il existe un fabriquant d'étuis kydex pour mini-bic (pas votre partenaire hélas). Ca risque d'être un peu massif, à voir.


Salut

Si on parle du même j'en ai acheté deux chez "lui", et ça donne ça :





En fond de poche nature uniquement. Je n'ai quasiment jamais de briquet sinon, dans la poche du moins.


Trail'
"There is no ignorance, there is knowledge. There is no fear, there is power. I am the heart of the Force. I am the revealing fire of light. I am the mystery of darkness. In balance with chaos and harmony, immortal in the Force."

28 mars 2023 à 16:15:23
Réponse #23

Khee Nok


Salut

Si on parle du même j'en ai acheté deux chez "lui", et ça donne ça : (...)

En fond de poche nature uniquement. Je n'ai quasiment jamais de briquet sinon, dans la poche du moins

Salut,

Ca doit pas être exactement le même, celui auquel je pense c'est "hoster-tfr" qui propose un modèle pour mini-Bic (là apparemment c'est un Bic normal et par ailleurs tfr semble faire des étuis plus courts). Et qui coûte un demi bras.

Je m'oriente vers la même solution que toi: je n'ai pas l'usage d'un briquet en ville, je ne suis ni pyromane ni émeutier ni fumeur.

Et je ne me vois pas allumer un feu de poubelles pour me réchauffer en cas de grosse chute de neige qui paralyse la RATP etc.

Donc en attendant la solution miracle, le briquet ce sera dans la pochette EDC, la voiture, le sac en balade etc. Et là pas besoin d'un truc spécial: quelques épaisseurs de film alimentaire, voire du duct-tape, pour bloquer le poussoir et protéger la pierre de l'humidité.



28 mars 2023 à 16:35:36
Réponse #24

Khee Nok


Je rejoins Gmaz sur la couverture de survie, j'en ai 3 dans la voiture, une dans le vide poche (robuste mais "jetable"), une space blanket dans le coffre (qui peut servir à s'abriter en cas de panne, éviter de dégueulasser le coffre quand belle maman tape un chevreuil à 5h du mat' en allant bosser...)

Moi je suis pour la paix des ménages: quel que soit son état, belle-maman voyage dans l'habitacle.


Pour le coup dans la bagnole j'ai aussi :
- des couvertures de survie,
- une couverture de déménagement en laine de skaï (protection pour le transport de trucs fragiles, cacher le contenu du coffre, voire se réchauffer mais elle est limite crade)
- et une bâche de peintre (pour remplacer une vitre cassée, mettre par terre pour aller sous la voiture ou installer des chaînes sur un bas-côté dégueulasse ou sous belle-maman si elle n'est plus étanche etc)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //