Nos Partenaires

Auteur Sujet: Le « SlowHeat » chauffage lent  (Lu 3621 fois)

24 décembre 2022 à 17:15:15
Lu 3621 fois

gahús


Dans le quotidien sudouest.fr, il y avait un article avec AFP sur une expérience belge d'une famille qui chauffe le moins possible sa maison.
En fait c'est un peu ce que je fais depuis l'hiver dernier dans un appartement d'une résidence assez bien isolée ce qui est plus facile. Et puis le climat de Belgique est plus rigoureux que le climat du Sud-ouest.


https://www.sudouest.fr/economie/energie/le-premier-hiver-a-ete-rude-150c-dans-la-maison-des-chercheurs-belges-testent-le-slowheat-13456170.php

Par SudOuest.fr avec AFP
Publié le 21/12/2022 à 13h30
Mis à jour le 21/12/2022 à 13h30
S'abonner
Quatre chercheurs et une vingtaine de personnes testent les principes du projet SlowHeat (chauffage lent), où des alternatives au chauffage central sont expérimentées

« On est six dans la famille, on a une maison de 200 mètres carrés et, en ce moment, on met le thermostat central à 15°C maximum ». Dans le salon de Geoffrey Van Moeseke, à Louvain-la-Neuve, dans le centre de la Belgique, le thermomètre affiche 14,5 °C. À l’extérieur, les températures sont négatives. Malgré le gel, qu’on aperçoit à travers les grandes baies vitrées de sa salle de séjour, il assure qu’il ne ressent pas le froid. Pour la troisième année consécutive, l’ingénieur applique à son foyer les principes du projet SlowHeat - « chauffage lent » - pour lequel il est à la fois chercheur et cobaye.

Ce projet de recherche, coordonné par l’Université de Louvain, implique quatre chercheurs et une vingtaine de citoyens. L’idée est simple : « Chauffer les corps, pas les murs ». En d’autres termes, chercher des solutions d’appoint qui permettent de se réchauffer localement en dépensant beaucoup moins d’énergie qu’avec le chauffage central. Premier réflexe prôné par les chercheurs ? Adapter sa garde-robe ! « Actuellement, je porte un pull en coton, tout à fait classique, sur lequel j’ai un vieux gilet assez chaud. En dessous, j’ai encore deux couches : un tee-shirt et un vêtement technique de sport, d’extérieur, qui apporte vraiment une qualité », explique-t-il. Pour les pieds, des chaussettes et « de vieilles pantoufles fourrées qui sont extrêmement chaudes ».
« On nous prenait pour des fous »

Deuxième conseil : privilégier les chauffages radiants électriques. Geoffrey Van Moeseke en possède deux, qu’il allume une à deux heures par jour : l’un dans le salon, l’autre dans la chambre de son fils aîné, la pièce la plus froide de la maison - la température moyenne y dépasse rarement les 12°C. Ce panneau radiant - tableau posé sur le bureau - émet une chaleur puissante rapidement. Sur leur site, les chercheurs recommandent également la cape chauffante électrique dont l’achat est « rentabilisé en un mois », assurent-ils. Face à l’ordinateur, certains d’entre eux utilisent des tapis de souris chauffants.
Lancé en septembre 2020, le projet SlowHeat avait pour objectif d’anticiper une crise de l’énergie. « On s’est demandé ce qui se passerait si tout d’un coup, on n’avait plus de gaz », explique Denis de Grave, assistant de recherche à l’Université de Louvain. « Au début, on nous prenait pour des fous », témoigne Grégoire Wallenborn, chercheur et enseignant à l’Université libre de Bruxelles, emmitouflé dans un gros gilet, bonnet vissé sur la tête et mitaines aux mains. Dans son appartement à Bruxelles, la température moyenne oscille entre 12 et 14°C. Deux ans plus tard, l’inflation et la guerre en Ukraine ont fait flamber les prix de l’énergie en Europe et le projet SlowHeat bénéficie d’un regain d’intérêt.
Alors que les factures de gaz et d’électricité ne font que grimper, Geoffrey Van Moeseke ne paie, en moyenne, que 70 euros par mois pour se chauffer. Avant de tester leurs méthodes, les chercheurs de SlowHeat ont dû convaincre leurs familles. « J’ai amené le projet petit à petit », raconte Geoffrey Van Moeseke. « C’était plus difficile le premier hiver que le deuxième, ce qui montre qu’il y a une forme d’habitude et d’adaptation qui se met en place au fil du temps ». Pour son cadet, Célestin, 11 ans, pull en laine et short dévoilant ses jambes nues, la température n’est pas un sujet : « Je sais que le premier hiver a été plus rude, on était habitué à une température plus chaude, mais là je me suis complètement habitué. Je trouve qu’il fait chaud ici », sourit-il.
Pas une « injonction »

Mais cela n’a pas été le cas partout. Crainte du froid, peur que les voisins ou les amis ne veuillent plus rendre visite, peur des conflits au sein de la colocation ou du ménage… « Il a fallu lever des peurs au début », reconnaît le chercheur. Certaines habitudes sont plus compliquées que d’autres à adopter, comme le pédalier installé en dessous du bureau, qui permet de rester en mouvement même en travaillant. Et la démarche suscite parfois de vives réactions. « Certains perçoivent le projet comme une injonction à rester dans la pauvreté », regrette Geoffrey Van Moeseke.
Les chercheurs reconnaissent volontiers que leur projet n’est pas une solution miracle qui s’appliquerait à tous, mais défendent la nécessité de repenser nos habitudes, notre relation à la consommation, et donc à l’énergie. « L’objectif n’est absolument pas de dire aux gens : vous allez avoir froid. L’idée, c’est de garder un niveau de confort identique mais avec quelques degrés en moins », explique Amélie Anciaux, sociologue à l’Université de Louvain et membre de SlowHeat.

24 décembre 2022 à 21:54:13
Réponse #1

Loriot


En gros leur principale source de chauffage est le metalaine… c’est assez ancien et éprouvé. c’est malheureusement trop souvent négligé comme source de confort et c’est bien dommage. Surtout que la plupart des habitants de cette terre ont ce qu’il faut dans les armoires pour utiliser cette énergie…
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le c..

24 décembre 2022 à 23:38:35
Réponse #2

Kilbith


C’est bizarre cette tendance de renommer un truc commun avec un terme Anglo Saxon pour faire branchouille.

Mettre un pull en laine en hiver, des chaussons de qualité,  un sous vêtement Damart ou équivalent, un pantalon en velours ou des collants…quoi de plus normal.  :)

On est très loin de la pratique extrême. Pas besoin de fabriquer une pendule à seize coups.

L’information intéressante c’est le fait qu’un chauffage radiant apporte plus de confort qu’un chauffage ventilé. Le ressenti est presqu’aussi important que la chaleur mesurée pour un humain tant qu’on est dans des valeurs acceptables.

Après tout le monde sait qu’il est plus rentable d’avoir une couverture chauffante que de chauffer toute une chambre.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

25 décembre 2022 à 07:21:40
Réponse #3

Krapo


Mettre un pull en laine en hiver, des chaussons de qualité,  un sous vêtement Damart ou équivalent, un pantalon en velours ou des collants…quoi de plus normal.  :)

 :doubleup:
Laissons glouglouter les égouts !

25 décembre 2022 à 14:40:45
Réponse #4

gahús



L’intérêt du "projet" est de convaincre une majorité de personnes que l'on peut chauffer moins tout en restant dans sa zone de confort. Et dans nos sociétés européennes douillettes c'est loin d'être gagné.

Comment se chauffer sans perdre trop de plumes financièrement ? Dans le contexte actuel, le défi relève de l’impossible. L’approche SlowHeat propose de changer nos habitudes pour atteindre des conditions de chauffage qui apportent le confort nécessaire, tout en consommant moins d’énergie.

https://www.lalibre.be/planete/inspire/2022/11/28/le-slow-heat-ou-comment-se-chauffer-sans-se-ruiner-ENDYTFWZOVBALH2XOLBZIPFYCU/

26 décembre 2022 à 17:52:57
Réponse #5

DavidManise


Assez d'accord avec Did,

C'est comme le "upcycling".  Sérieux, on fait ça depuis toujours, et les gitans en ont même fait une spécialité depuis environ 500 ans.  Ou sinon, si vous voulez voir du upcycling de folie, allez voir à Dakar, près du port. 

Je pense que je deviens un vieux crouton.  Toutes ces nouvelles modes qui n'en sont pas me sortent par les yeux.

"Quand on veut apprendre quelque chose de nouveau, il faut lire un vieux livre."

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

27 décembre 2022 à 06:57:17
Réponse #6

Alexcendre


Oui logique quand t'as peu de moyen tu économise comme tu peux ...a deux doigts de réinventé l'eau chaude :D.

Par contre qu en est il de l'humidité ?  je chauffe peu dans ma baraque pas isolé, bah les murs et le papiers peint ils apprécie pas trop, sur le long termes c'est pas la meilleur solution

27 décembre 2022 à 09:07:45
Réponse #7

azur


Si ta maison est humide, chauffer pour sécher n'est qu'un palliatif... la vraie question est de savoir pourquoi ta maison est humide!
Bien souvent, il y a un problème de construction/conception/isolation/rénovation.
Il est intéressant de regarder comment était conçu le chauffage des ouvrages de la ligne Maginot (très moderne pour leur époque comparés aux habitations de la plupart des français) qui plafonnait à 12-14°C: https://wikimaginot.eu/V70_glossaire_detail.php?id=1000483
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!
------------------------------------------
Boviner, c'est contourner par le centre...

27 décembre 2022 à 11:10:00
Réponse #8

bpc


Le "slowheat",  ou comment des citadins aisés montrent a quel point ils sont coupés de que vivent les humains.

Et sans chercher a l'autre bout du monde:
https://www.youtube.com/watch?v=-gctkR8SHbU

27 décembre 2022 à 16:58:47
Réponse #9

Alexcendre


Si ta maison est humide, chauffer pour sécher n'est qu'un palliatif... la vraie question est de savoir pourquoi ta maison est humide!
Bien souvent, il y a un problème de construction/conception/isolation/rénovation.
Il est intéressant de regarder comment était conçu le chauffage des ouvrages de la ligne Maginot (très moderne pour leur époque comparés aux habitations de la plupart des français) qui plafonnait à 12-14°C: https://wikimaginot.eu/V70_glossaire_detail.php?id=1000483

Oui c'est vrai, ca résout pas la cause principal en effet, ca repousse juste l'échéance de plus gros travaux d'isolation en attendant

Intéressant ton lien je vais potasser ça

27 décembre 2022 à 17:16:38
Réponse #10

azur


Oui c'est vrai, ca résout pas la cause principal en effet, ca repousse juste l'échéance de plus gros travaux d'isolation en attendant
Ce n'est pas nécessairement un problème d'isolation.

Dans ma région d'origine, les maisons étaient historiquement construites en moellons de craie et mortier de chaux... qui n'est pas étanche, donc ça a le mérite de laisser respirer les habitations: les murs se gorgent de l'humidité intérieure pendant l'hiver (la liquéfaction de l'eau permettant de récupérer quelques calories), et sèchent grâce au soleil pendant l'été (l'évaporation jouant un léger rôle de refroidissement) de l'habitat.
Le problème, c'est qu'il fallait régulièrement refaire l'enduit extérieur en chaux... et dans les années 50, le ciment, bien plus durable, a été massivement employé pour enduire les murs.
Sauf que le ciment, c'est étanche: du coup, les murs se gorgent d'humidité en hiver, mais ne peuvent pas sécher en été... donc les maisons deviennent de plus en plus humides avec les années et, pour certaines, les moellons de craie sont devenus friables, fragilisant certains murs au point de devoir raser les maisons.

Donc si une maison ancienne est humide, c'est souvent qu'il y a eu des modifications mal pensée... car nos anciens n'étaient pas si bêtes!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!
------------------------------------------
Boviner, c'est contourner par le centre...

27 décembre 2022 à 20:21:11
Réponse #11

Kilbith


Ma remarque n’avait pas pour but de dénigrer ce type de démarche, c’est juste que je m’amusais de cette mode du franglais.

Après, il ne me semble pas que ce type de pratique soit lié au niveau de revenu. C’est plutôt lié à l’éducation.

Pour certains il est normal de fermer et ouvrir la lumière en entrant dans une pièce, pour d’autres ce n’est pas le cas.

Pour certains on doit avoir un tshirt comme seul vêtement chez soi toute l’année, pour d’autres le pull en hiver est normal.

Idem pour les fraises en décembre, ou pas.  ;#
« Modifié: 30 décembre 2022 à 11:04:02 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

28 décembre 2022 à 10:35:38
Réponse #12

Pierrot


Alors, quelques remarques vu que je vis en"slowheat" depuis 60 ans...  :lol:  A part dans la cuisine où j'ai une cuisinière à bois qui sert aussi pour la cuisine l'hiver, aucun chauffage dans les autres pièces.

Il n'est pas nécessaire d'acheter des "capes chauffantes" dans la pièce où j'ai mon pc il fait 10° l'hiver, et il n'y a aucun chauffage, une simple couverture normale suffit à être bien au chaud, on peut aussi en couvrir la main qui tient la souris, pas besoin de tapis de souris chauffant.

Je ne vois pas non plus l'utilité du
Citer
pédalier installé en dessous du bureau, qui permet de rester en mouvement même en travaillant.
, à moins qu'il serve à recharger des appareils,si c'est juste pour bouger ça ne me semble pas utile.....

J'ai un petit chauffage radiant, je l'utilise au sortir de la douche que je prends à l'intérieur quand il n'y a pas de soleil,  quand le soleil brille je me lave dans ma "véranda "( liteaux et plastique) où il fait 30° à 40° par beau temps. Et en plus on fait de la vitamine D contre le covid  :up: :up:

Pour l'humidité dans la maison, Azur a bien cerné le problème, virer les enduits en ciments, et même laisser les pierres apparentes,juste rejointoyer.

Mes parents avaient fait isoler une pièce ( chauffée l'hiver à cette époque) avec placoplatre et laine de verre, dix ans après j'ai démonté tout ça,  la laine de verre était tassée à mi hauteur et était aussi gorgée d'eau que si elle avait trempé dans une baignoire, comme isolation, on a vu mieux..... :down:

Pour dormir, une bouillotte chauffe le lit, s'il faisait très froid on pourraitt aussi dormir dans un sac de couchage, on y sera bien plus au chaud que dans un grand lit gelé.

Citer
Après, il ne me semble pas que ce type de pratique soit lié au niveau de revenu. C’est plutôt lié à l’éducation.

Éducation, habitudes, préjugés, crainte du qu'en dira-t-on, etc....

Pour les revenus ça rentre en ligne de compte aussi, en fonction du mode de chauffage et de la situation professionnelle...

[...]

« Modifié: 28 décembre 2022 à 11:48:33 par Victor »

31 décembre 2022 à 16:17:56
Réponse #13

guillaume


J'ai déplacé les discutions sur les systèmes de chauffage (très intéressantes) ici :
https://forum.davidmanise.com/index.php/topic,71381.0.html

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //