Nos Partenaires

Auteur Sujet: Couverture en laine  (Lu 1026 fois)

30 octobre 2022 à 17:52:13
Lu 1026 fois

Rogor


Je vois souvent qu'une couverture en laine est un des outils indispensables à avoir chez soi, ou pour partir en bivouac pour les plus roots.
Perso je n'en ai pas pour le moment et avant d'en acheter une j'aimerai savoir si certains d'entre vous l'utilise régulièrement, notamment en bivouac. Qu'utilisez vous ? Avez vous des bons plans?

31 octobre 2022 à 16:25:17
Réponse #1

DavidManise


Salut,

Perso, le seul intérêt que je vois à la couverture en laine, c'est qu'elle m'évite de me faire cramer le duvet par les escarbilles du feu de camp :D

En vrai, c'est mieux que rien, mais c'est tellement pas chaud par rapport à un sac de couchage que je vois mal l'intérêt d'utiliser ça en 2022.  A part pour le folklore, ou pour le kiff, mais c'est pas chaud, lourd, pas compressible et donc encombrant...

J'en ai une dans la voiture, elle est là au cas où je doive éteindre un indendie en l'étouffant ou emballer quelqu'un (de vivant, je précise ;#).

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

31 octobre 2022 à 16:29:50
Réponse #2

Rogor


Ok merci de ton retour

01 novembre 2022 à 03:38:00
Réponse #3

Jean-Yves


Même avis que David. Comme vêtement la laine a de gros avantages (voir tous les postes à ce sujet) mais comme remplacement au sac de couchage je n'y vois aucun intérêt.

J'en emporte des fois en camping motorisé (j'insiste sur le motorisé : camping avec la tente en coton de 15 kg, etc.), comme une couche supplémentaire au sac de couchage pour les matins friquets, qui rajoute quelques degrés confortables. C'est un élément de luxe pour son aspect pratique : posée au pied du lit, elle est facile à ramener sur soi. Un duo grosses chaussettes et pull supplémentaire est tout aussi efface, si ce n'est plus.
Dans ce cadre, la laine est plus respirante qu'une couverture "mouton" en polaire. Par contre la laine humide sèche bien moins vite que le matériau synthétique, que je préfère au final.

C'est un indispensable à avoir dans la voiture car c'est solide, ça ne va pas se déchirer ni s'abîmer si c'est compressé au fond du coffre. Ça peut t'ajouter beaucoup de confort (voire te sauver la vie) si tu es immobilisé dans ta voiture en hiver. Alors que tu ne ne laisserais pas un manteau dans ta voiture, tu laisses volontiers une vieille couverture. Et ça se partage à deux.

À la maison, c'est pareil, c'est utile en cas de panne de chauffage, comme couverture d'appoint.

Dans ces deux situations, on les appelle "indispensable" car c'est zéro gestion pour le grand public, exactement comme le sont les bougies, les conserves et les cartouches de gaz. Et ça peut permettre aux gens de rester chez eux en cas de panne d'électricité prolongée.

En bivouac, c'est parfait pour faire de belles photos Instagram, à côté de la lanterne à pétrole, du chaudron en fonte et de la caisse en bois.

01 novembre 2022 à 04:42:36
Réponse #4

DavidManise


Yes.

D'ailleurs je porte souvent ma vieille couverture Suisse, si je suis en outdoor, plutôt comme un vêtement.  Autour du feu c'est super agréable parce que tu peux t'asseoir dessus en l'ayant sur les épaules, ce qui évite d'avoir le dos qui se les gèle pendant que ta gueule rôtit :)

J'avais trouvé une fibule sur une brocante qui me permettait même d'attacher ladite couverture et d'en faire une sorte de cape, c'est plutôt sympa, et ca donne un petit look assassin's creed qui attire l'attention des gens que tu croises en forêt :D

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

01 novembre 2022 à 09:46:15
Réponse #5

VERDUG0


Plaid polaire pour proteger des escarbilles : plus léger, plus résistant, moins cher (souvent en cadeau promotionnel, j'en ai deux comme ca)
à noter, le polyester est "résistant" au feu : ex les polaires rouges de la sécurité incendie  ;)

La couverture en laine, si tu l'as en bonus au camp c'est super, mais c'est pas rentable de la trimballer.

02 novembre 2022 à 11:05:07
Réponse #6

oajfh


Bonjour,

Je vais apporter un avis nettement plus positif.

J'ai marché 3 semaines dans les Pyrénées en mai 2021, j'avais fait un post à ce sujet à l'époque (https://forum.davidmanise.com/index.php/topic,70291.msg569211.html#msg569211). Les températures étaient proches de 0 par moments.

J'ai aussi marché une semaine en juillet de cette année, de Sisteron à Draguignan (approximativement), en plein cagnard, donc. Je ferai peut-être un post à ce sujet, peu de gens en France se baladent longuement par ces températures.

Dans les deux cas, je suis parti avec une claie de portage plutôt qu'un sac à dos, avec une couverture en laine plutôt qu'un sac de couchage, et en sandales.

La combinaison claie + couverture est plus rustique, c'est sûr. Pour des températures proches de 0 je dormais avec un T-shirt + un pull en laine + la couverture, et bonnet + écharpe. Parfois avec mon poncho synthétique en plus. J'ai réussi à dormir toutes les nuits, suffisamment pour ne jamais me sentir manquer de sommeil.

En plein cagnard, les températures descendaient certaines nuits, pas d'autres. J'ai été réveillé une fois ou deux en ayant légèrement froid, d'autres fois parce que j'avais trop chaud (la lune était pleine et particulièrement proche de la Terre en juillet, ce qui faisait qu'elle rayonnait et réchauffait carrément quand on ne se mettait pas 'à l'ombre de la lune').

Les avantages de la couverture en laine par rapport au sac de couchage :

-C'est pas cher (du tout, comparer le prix d'une couverture en laine chez Emmaüs et le prix d'un sac de couchage confort 5°C, par exemple)

-Plus solide à plusieurs égards :

  • Quand tu fais une claie de portage triangulaire simple comme la mienne, tu enroules les affaires que tu ne sors pas pendant la journée dans la couverture et tu les attaches à l'ossature. Un sac de couchage serait très comprimé par le cordage et tu risquerais d'abîmer le rembourrage.
  • Tu peux t'en servir comme tapis de sol, un sac de couchage cher, heu, j'aurais un peu plus de scrupules
  • Ne se déchire pas. Avec la claie, j'ai dû effleurer un certain nombre de ronces et de prunelliers, et passer sous des branches basses dans lesquelles mes vêtements se prenaient. Ma couverture a un trou depuis les Pyrénées. Il s'étend lentement en surface, mais n'a pas le risque de se déchirer brusquement.

-Sert de couverture le reste de l'année... Mon sac de couchage me sert (servait ?) principalement quand je bivouaque. Ma couverture m'a servi de couverture chez moi tout l'hiver dernier... Des connaissances protègent du matériel toute l'année en le laissant sous ces couvertures, ou comme isolation.

-Plus de flexibilité: on peut s'enrouler dedans et s'assoir à l'indienne, être avec près du feu, la poser par terre et s'assoir dessus dans beaucoup d'endroits, on peut s'en servir comme pseudo-cape de pluie, s'enrouler en losange pour avoir un morceau qui se rabat sur la tête... La couverture faisait tapis de sol et couverture en même temps en ce qui me concerne, elle était suffisamment volumineuse (et moi suffisamment fin) pour que je puisse avoir double couche en-dessous et bien m'isoler.

-Résiste bien mieux à la pluie : J'ai parfois eu un crachin continu dans les Pyrénées. J'ai aussi eu une fois une très grosse averse de 10-15 minutes, j'étais trempé. Mes affaires dans la couverture étaient sèches. Une partie de la couverture était humide, on frotte un peu et une heure plus tard c'était sec. Certaines laines feutrées ont pour effet de faire fuire la pluie. Attention, une trombe continue, je pense que ça peut être un souci, j'ai pas testé. Mais j'étais étonné de cet effet hydrophobe.

Il me semble (corrigez-moi si je me trompe) que beaucoup de vêtements de pluie en Grande-Bretagne étaient en laine feutrée/brossée. Certains des points que j'ai mentionnés jouaient peut-être par rapport aux quelques autres matériaux auxquels ils avaient accès.

-Quand il fait chaud, le côté respirant est très appréciable. Tu marches en claie avec de la laine contre le dos, donc on transpire dedans, mais ça ne devient pas gênant, avec les bons vêtements. Je ne me suis lavé qu'une seule fois dans un lac lors de ma balade cet été. Je portais des vêtements en coton solide et en laine. Je savais que je pouvais m'enrouler dans la couverture le soir sans me préoccuper des odeurs ou de la transpiration.

-Du coup, oui, ça absorbe les odeurs. Ca devient un avantage non négligeable pour les vadrouilles plus longues où tu passes beaucoup de temps hors de la pollution et que tu prends les odeurs de la forêt, mais que tu n'as pas possibilité de te laver très souvent. Mon odeur était tolérable pour les autres.

-Je n'ai quasiment pas eu de soucis de moustiques cet été. Je devais inconsciemment choisir des endroits où il n'y en avait que très peu, mais je ne me faisais pas piquer à travers la nuit, et on peut s'enrouler de façon plus serrée qu'un sac de couchage.

-Durabilité ? Certaines couvertures ont plusieurs décennies, j'ignore combien de temps dure un sac de couchage utilisé très régulièrement.

-Euh, ah oui, c'est aussi 'juste' de la laine (avec un peu de traitement pour les mites, parfois). Un matériel simple, pas synthétique, qui ne pollue pas spécialement à l'utilisation. Par contraste avec un sac de couchage synthétique venu d'on ne sait où dont on ne sait pas trop quoi faire quand il a fait son temps...

Par contre, c'est clair et net que par rapport à un sac de couchage, à poids égal c'est beaucoup moins chaud. On peut rajouter des couvertures, mais je n'ai pas testé combien de confort rajoute une couverture supplémentaire par rapport au poids. J'ai rencontré quelqu'un qui vadrouillait avec un âne, il combinait poncho (en fibre, pas synthétique) et deux-trois couvertures, je crois, mais l'âne permet de porter beaucoup plus, et il dormait dans des granges.

C'est par contre aussi nettement plus sensible au vent et aux courants d'air (d'où le rajout du poncho, par moments, dans les Pyrénées, ce qui peut peut-être poser problème en cas de gel).

Et ça gratte un peu. Je m'y habitue, personnellement, après 10 minutes dedans ça ne me gêne plus, mais d'autres pourraient trouver ça très pénible.

C'est sûr que quand on chauffe chez soi à 20°C toute l'année et qu'on sort pas plus de deux nuits de suite c'est nettement moins confort qu'un sac, le corps n'a pas le temps de s'adapter. Et que dans des environnements plus rudes, c'est insuffisant.

Mais en s'habituant à dormir froid, et pour des sorties plus longues, en France, il y a pas mal d'endroits où il fait rarement en-dessous de 0°C la nuit pour une bonne partie de l'année (surtout en 2022), ça convient adéquatement, avec un peu de pratique. Et ça sert le reste de l'année.

02 novembre 2022 à 15:50:08
Réponse #7

Kilbith


Je suis d’accord avec David et avec Oajfh.  ;#

Globalement quand on peut utiliser un sac de couchage et qu’on est en randonnée c’est bien mieux qu’une couverture de laine.

Mais, et nous sommes sur un forum de survie, la couverture de laine reste une valeur sûre car plus souvent disponible en Europe dans les maisons qu’un defence4.

Mais pour cela il faut bien lire le message de Oajfh ainsi qu’entre les lignes. On va se cailler tout de même souvent à des températures autour de 0c. Mais on survivra si on est en bonne santé et aguerri.

Alors qu’avec un sac de couchage D4 de 1,5 kg maxi et compressible on sera très confortable à 0c.

La couverture de laine permettra de la porter facilement en vêtement en position statique comme une cape et même en marche comme un grand châle à l’afghane. En cas de pluie si on peut faire un feu pour sécher la laine humide on peut gérer pas mal d’humidité…etc.

Sauf que c’est tout de même 80% du temps la misère à porter et à gérer pour se les cailler souvent. Mais on va survivre.

La laine non dessuintée est hydrophobe mais pas imperméable. Si elle est épaisse, foulée, feutrée ou tissée façon loden il faudra longtemps avant d’avoir froid dedans sous la pluie standard. Mais là c’est encore plus lourd et souvent très cher en neuf.

Sous la pluie standard tu seras trempé à la longue mais relativement au chaud. Si tu as un bout de coton tissé serré dessus  (toile de tente) en protection ce sera encore mieux.

Mais la couverture sera trempée, humide au contact, très longue à sécher et pourrira si elle reste plusieurs jours dans cet état…Et de lourde et encombrante elle deviendra pesante comme un âne mort.

En bref…encore une fois la misère mais sauf cataclysme on va survivre. Surtout si les vêtements sont eux aussi hydrophobes ou mieux en laine épaisse et surtout pas en coton/lin/viscose. 
« Modifié: 02 novembre 2022 à 17:50:16 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //