Nos Partenaires

Auteur Sujet: Citadine et frileuse : se préparer à l’hiver qui vient.  (Lu 1952 fois)

22 juillet 2022 à 18:19:32
Lu 1952 fois

Laura


Voilà je vis en ville dans un appartement en copropriété chauffé au gaz de ville et je suis frileuse (très). La dernière fois que l’on parlait d’une crise possible à cause d’un virus en Chine je ne me suis pas inquiétée pensant que de toute façon les autorités savaient ce qu’elles faisaient et puis on a vu ce qu’on a vu. Heureusement que mon impréparation ne m’a pas porté préjudice.
Voilà le problème, je me dis que l’on va  vers des restrictions ou des coupures de gaz voire d’électricité. D’après la presse les ménages sont des clients « protégés » et ils ne seront pas coupés mais j’aimerais me préparer.
Si je n’étais pas « à risque » pour la crise du covid, pour le chauffage je sais que je suis vulnérable car je suis très frileuse. Pour donner un aperçu de la gravité de cet état, j’ai chauffé à 22°C (j'adorerais mettre moins, ça ne me fait pas plaisir de payer pour rien) l’hiver dernier et pourtant j’avais 3 pulls, même la nuit car sinon je ne parviens pas à dormir, je sens que je sombre dans le sommeil mais je suis secouée par un frisson et je me réveille. En hiver je ne sors que s’il faut et toujours pour aller d’un point à un autre, je garde mon manteau sur le radiateur car je sais que c’est l’air qui y est emprisonné qui isole. Dehors au bout de quelques minutes mes pieds s’engourdissent, je trébuche, quand j’ai vraiment froid je suis plus confuse, j’ai failli me faire écraser par des voitures à cause de cet été de moindre vigilance. Et pendant la crise du covid on prenait notre température pour entrer au travail, j’attendais dehors et quand ça arrivait à mon tour le thermomètre frontal ne marchait pas, je devais découvrir mon cou pour que la dame puisse avoir sa mesure. Depuis le printemps je prends des cachets pour la thyroide, j’ai l’espoir que la cause de tout ça ait été identifiée et corrigée mais je ne veux pas tout parier la dessus.
A court terme, l’hiver prochain, je vois 2 axes pour améliorer la situation : isolation et recherche de source d’énergies alternatives. Pour l’isolation j’ai acheté des rideaux isolants mais je voudrais les doubler avec du polaire. Mon appartement n’est ouvert que sur un coté, avec des chassis en bois double vitrage, je suis isolée par les voisins de chaque coté, en haut en bas. Après je pense que dalle en béton du balcon se prolonge dessous et il y a un transfert de chaleur, je ne sais pas si c’est judicieux d’avoir des tapis car je suis allergique aux acariens.
Pour les sources alternatives j’ai déjà des appoints électriques mais s’il y a coupure d’électricité je n’irais pas loin. Alors je ne sais : poêle à pétrole ? Cheminée au bioéthanol ? Je suis en copropriété donc je ne peux pas décider de mettre des panneaux solaires sur le toit.
A plus long terme, je me demande si je dois changer de logement mais quitter la ville serait difficile car je n’ai pas le permis de conduire. En fait la dernière fois que j’ai essayé de le passer, j’ai attendu mon tour dehors (en février) et au moment de commencer j’étais tellement gelée que je ne sentais plus mes pieds, je n’arrivais pas à contrôler les pédales correctement. L’auto école a pensé que je perdais mes moyens à cause du stress et ils n’ont plus voulu s’occuper de moi. Depuis (8 ans) j’ai laissé tomber. L’autre idée c’est encore à plus long terme je pense à quitter l’Europe et m’installer dans un pays chaud mais ça demande du temps et un projet professionnel solide, il n’est pas question d’aller finir sa vie dans un bungalow au soleil, je suis trop jeune pour ça.
Je me demande si des gens comme vous, préparés je veux dire, pourraient avoir des suggestions.
S’habituer au froid ? est ce que ça marche ? et comment ? Je n’étais pas frileuse enfant, j’allais chez ma grand-mère, même en hiver, à la campagne, les chambres n’étaient pas chauffées et on se chauffait au bois. C’est venu comme ça, comme si mon corps avait décidé de se mettre en mode « éco » .

22 juillet 2022 à 18:45:56
Réponse #1

raphael


Tout d'abord bienvenue et pour un premier post, quelle provocation en cette période de canicule :lol: (encore un coup du tôlier  ? ;#).

Au niveau santé, en as tu parlé a ton médecin (problème de circulation sanguine, hormone,..) ?

Deux trucs qui marchent assez bien quand on a le froid sur soi, et déjà expérimenté en bivouac hivernal : boire ou manger chaud ou faire des mouvements type squat.
« Modifié: 22 juillet 2022 à 19:12:15 par raphael »
Se connaitre et s'accepter


22 juillet 2022 à 19:21:46
Réponse #2

gmaz87


Bjr,
Vieux principe mili: quand les autorités disent qu'elles ont la situation bien en main, chercher au plus vite un coin ou se planquer car l'antienne suivante c'est: "c'est la m*rde, débrouillez vous!!"

Pour ta préoccupation du moment, mauvais nouvelle car chauffage au gaz=électricité pour faire fonctionner la chaudière, donc pas d'électricité = pas de gaz...

Les poêles à pétrole ça ne chauffe que modérément et dans un appart c'est moyen niveau sécurité.
Le dioxyde tue chaque année dans ce genre de situation sans compter les bidons de 20l (+20kg) à se coltiner (si il y en a).

A la campagne, tu gérerais mieux ton problème avec du bois par exemple, en ville excepté renforcer à mort ton isolation et accumuler les couches de fringues, je ne vois pas vraiment comment faire.   

Si beaucoup d'entre-nous ici vivent à la campagne ou en tout cas pas dans des grandes villes c'est aussi pour pouvoir faire face à ces situations et aux autres qui commencent à se profiler.

J'espère que de plus compétents que moi vont t'indiquer des pistes concrètes.
A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

22 juillet 2022 à 19:34:15
Réponse #3

Kilbith


Bonjour,

La première chose c’est de vérifier que ton problème n’est pas relié à un problème de santé. Il faut donc en parler à ton médecin (mais je crois que c’est déjà lecas).

Pour le bâtiment, l’isolation devrait être ta première réponse. Il y a plein de sites bien faits qui sauront te guider (chasser les courants d’air, isoler, gérer au mieux les apports solaires, gérer les volets…etc).

Pour le sommeil : les couvertures chauffantes sont un must car tu chauffes là où c’est utile. La bouillotte a fait ses preuves. Penser aux bonnet de nuit  (seulement si on dort seule!), et bien sûr aux chaussons de lit.

Sinon pour être confortable en terme d’habillement il faut soigner les sous vêtements. Les meilleurs sont probablement ceux en laine si on supporte le toucher de la laine.  Le synthétique peut être bien mais aussi le coton si on prend les modèles de type «  waffel ou raschel ». Chaque fibre a ses avantages et ses inconvénients.

L’arme secrète c’est le collant/caleçon long. De bons chaussons sont intéressants (giesswein est très bon). Le tout ne doit jamais serrer.

Enfin on peut s’inspirer des anciens qui vivaient dans des maisons peu chauffées  : bonnet, robe de chambre (Val d’Arize est très bien) ou mitaines.

Le plus isolant en passif c’est le duvet. Une bonne couette en duvet fait des miracles. On trouve des vestes duvet efficaces à bas prix. On peut aussi trouver des pantalons et chaussons en duvet à un tarif abordable désormais (en ligne).


Pour le chauffage d’appoint… attention aux intoxications au monoxyde de carbone. Il faut donc soigner l’évacuation des gaz et avoir un détecteur. La difficulté c’est de ventiler ar sécurité mais sans refroidir.

Sinon :

* le feu de bois très bien et rustique mais difficile à gérer en ville et surtout en appartement. Le poêle est mieux que l’insert qui est mieux que la cheminée. Le poêle de masse étant ideal.

* les chauffages gaz à catalyse on fait leurs preuves. Mais il faut prévoir d’avance les grosses bonbonnes si tu penses que l’on aura une pénurie.  Attention au risque d'incendie et aux intoxications au gaz.

* il existe des chauffages à essence. Là aussi il faut faire attention aux risques d’incendie et à la bonne ventilation.

* un chauffage d’appoint peut être utile dans une SdB. Il me semble les appareils radiants IR sont idéals…mais difficile à trouver.

Etc…. :)
« Modifié: 22 juillet 2022 à 20:00:01 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

22 juillet 2022 à 20:36:53
Réponse #4

Laura


Merci à vous déjà 3 réponses  :)

Oui je sais c'est la "canicule", enfin, ici en Belgique il a fait un peu chaud un jour. Mais c'est en été qu'on prépare l'hiver. Le plus dur à supporter pendant la canicule pour moi c'est la clim...pff. Je supporte très bien la chaleur, c'est pour cela, pourquoi ne pas changer de climat ? Mais aller où, en Europe au moins ça ne craint pas trop question sécurité et droits des femmes.


Pour le coté médical oui j'ai vu pas mal de médecin, au début quand ça a commencé, à l'adolescence, on m'avait diagnostiqué une anémie, j'ai pris des cachets, ça allait mieux, j'arrêtais, l'anémie revenait. Mais j'ai compris où était le problème, c'était la perte et j'ai remédié à ça. ça a amélioré pas mal les choses au niveau endurance, fatigue, cardio mais pas la frilosité. Mais bon à l'époque je montais 3 étages j'étais au bout de ma vie, ce n'était pas normal.
J'ai vu une angiologue qui a confirmé que ce n'était pas le syndrome Raynaud, elle a dit que j'avais froid aux extrémités parce qu'il n'y avait pas assez de chaleur pour tout le monde. D'après elle c'est parce que j'étais une femme, jeune et mince... je veux bien mais il y  d'autres femmes jeunes et minces (enfin 54kg pour 1m60 c'est pas une taille mannequin non plus, c'est "normal") qui aiment se balader peu couvertes en plein hiver.
Du coup maintenant il y a cette piste de la thyroide et de la carence en iode, j'espère que c'est ça, si ça se trouve l'hiver prochain je ne verrais aucun souci à chauffer à 17°C mais je préfère ne pas trop rêver.
Et puis c'est compliqué pour les médecins parce que sinon tout va bien: tension, diabète, cholestérol, je ne suis jamais malade, je suis sportive modérément.

Citer
Deux trucs qui marchent assez bien quand on a le froid sur soi, et déjà expérimenté en bivouac hivernal : boire ou manger chaud ou faire des mouvements type squat.

Oui je mange et je bois chaud (sauf en ce moment ou je profite de la chaleur pour manger pas mal de fruits), je prends des repas chauds, des soupes, et pour boire je bois beaucoup de thé, de café et quand je bois de l'eau je la prend tiède. Je suis contente de lire ça car mes collègues me disaient le contraire: comme dans le désert chaud les bédouins boivent du thé pour se rafraichir, quand tu as froid tu dois boire glacé pour te réchauffer.
Pour le mouvement oui ça aide, je pratique la pole dance et le cerceau aérien, ce  qui est bien c'est que les cours ont lieu dans des endroits souvent bien chauffés, du coup, en gardant des vêtements couvrant durant l'échauffement après ça va. J'ai pris du muscle depuis que je fais ça, ça a des avantages, surtout quand il faut déplacer un truc lourd mais en télétravail devant un PC c'est inutile pour se réchauffer. ça ne produit de la chaleur que lors d'une activité intense, marcher ça ne suffit pas.

Pour l'appoint gaz j'ai toujours eu trop peur de l'explosion possible d'une bouteille de gaz. Et pour le pétrole, déjà certains poêles ont besoin de l'électricité pour démarrer donc c'est moyen et c'est vrai il y a ce risque du monoxyde de carbone, il faut un détecteur (et être sur qu'il fonctionne). Et puis comme ce serait en cas d'absence totale de gaz et d'électricité, ce serait peut être pour "rien" (niveau bénéfice) mais le stockage serait un risque chaque jour (incendie)...donc c'est compliqué, en cas de vraie pénurie de longue durée (si c'est une coupure temporaire l'isolation c'est mieux) il serait plus judicieux de se délocaliser chez un ami ayant une cheminée.

Je pense que je vais acheter une couverture chauffante.
J'ai commandé une veste chauffante et une batterie externe je me dis que c'est mieux que toutes les bêtises que l'on m'a acheté, je ne sais pas si vous connaissez ces pochettes de gels (en surfusion je pense), on appuie sur le machin, ça devient solide et génère de la chaleur pour se chauffer les mains. Déjà quand la vasoconstriction est installée, bof, à la rigueur en le mettant sur le torse c'est agréable mais énergétiquement c'est idiot, il faut remplir une bouilloire, faire bouillir l'eau tout ça pour si peu.

Pour les vêtements j'ai des leggins et sous pulls isolant, damart ou uniqlo, je trouve que c'est pas top, j'ai aussi une préférence pour la laine, mais pour le bonnet c'est plutôt un polaire. Par contre je ne porte pas de gants, je trouve que c'est peu utile, des mitaines longues en laine c'est mieux et surtout serrer le poing. Je serre toujours le poing pour être sure de ne pas avoir de difficultés à manipuler la clé lors du retour chez moi.

Aussi je ne sais pas si ça peut servie, je me demandais si ça aiderait de faire un genre de "baldaquin" sur mon lit avec des plaids par exemple, je me dis que si autrefois les lits étaient comme ça ce n'était peut être pas que pour le style

22 juillet 2022 à 20:48:51
Réponse #5

Kilbith


Le baldaquin est utile.

C’est même une méthode classique en mode survie : on installe son couchage sous une grande table avec des draps, nappes ou couvertures qui retombent de chaque côté.

L’idée c’est que tu dégages de la chaleur selon ton métabolisme ( autour de 80w/m2) et donc si on encapsule ta chaleur dans un volume limité…tu es entouré de chaleur.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

23 juillet 2022 à 08:54:56
Réponse #6

DavidManise


+1 pour le baldaquin.  J'ai fait ça un jour quand je vivais dans un appart pas du tout isolé à Québec.  Je n'avais pas les moyens de chauffer suffisamment.  Du coup j'avais installé une sorte de cadre en bois de palettes de récupération au-dessus de mon lit et j'avais acheté quelques couvertures de l'armée en laine.  Ca faisait une sorte de sweat lodge maison. 

Et +1 aussi pour les histoires de santé.  AMHA c'est assez hors normes d'être frileuse à ce point là.  Ca pourrait -- outre les histoires de thyroïde et l'anémie qui peut ralentir considérablement le métabolisme basal -- ressembler aussi à un épuisement surrénal.  Je ne suis pas médecin, donc je ne vais pas me hasarder à balancer des hypothèses de diagnostique mais je te conseille aussi de regarder activement du côté médical, histoire de retrouver une capacité à produire de la chaleur plus adaptée au climat où tu vis ;)

Sinon dans le sud de la France, ça reste relativement civilisé au niveau des droits des femmes (même si y'a des connards partout).  Et il fait moins humide que là-haut ;)

Bon courage en tout cas !

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

23 juillet 2022 à 10:24:07
Réponse #7

bpc


S’habituer au froid ? est ce que ça marche ? et comment ? Je n’étais pas frileuse enfant, j’allais chez ma grand-mère, même en hiver, à la campagne, les chambres n’étaient pas chauffées et on se chauffait au bois. C’est venu comme ça, comme si mon corps avait décidé de se mettre en mode « éco » .

Tu as des méthodes pour ça, qui s'allient avec des techniques respiratoires, comme la méthode de wim holf.

Sinon, peut être voir du coté de la médecine chinoise, qui travaillent beaucoup sur ces questions de froid:
https://medecine-integree.com/froid-et-chaleur/

24 juillet 2022 à 10:48:29
Réponse #8

Laura


Le baldaquin est utile.

C’est même une méthode classique en mode survie : on installe son couchage sous une grande table avec des draps, nappes ou couvertures qui retombent de chaque côté.

L’idée c’est que tu dégages de la chaleur selon ton métabolisme ( autour de 80w/m2) et donc si on encapsule ta chaleur dans un volume limité…tu es entouré de chaleur.

Je me demande combien mon corps génère de chaleur,  à mon avis pas tant que ça car déjà j'ai plutôt un "petit" corps.
Pour le médical je suis un peu en "errance", j'ai entendu parler de l'épuisement surrénal, il y a la maladie d'Addison mais si ça avait été ça je pense que depuis le temps j'aurais eu d'autres soucis, après si c'est moins grave... j'avais eu une prise de sang le matin pour le cortisol et il était 2 fois plus élevé que la norme haute mais les médecins n'avaient pas creusé. Je me demande aussi si ce n'était lié au stress de devoir sortir le matin de bonne heure par des températures négatives...
C'est compliqué avec un symptôme comme ça, si je suis dans les normes "circulez vous n'avez rien madame", j'ai beau dire "ben alors pourquoi j'ai froid comme ça ?"... silence. Si je ne suis pas dans les normes ils trouvent autre chose à dire...

Le sud de la France, j'en suis originaire (les Landes), en hiver il y fait froid aussi même si on peut espérer avoir des journées un peu plus chaudes. Le truc c'est que je n'ai pas réussi à trouver du travail dans mon domaine, je suis allée en Suisse (je n'étais pas encore frileuse comme ça) pour mon stage puis en Angleterre et en Belgique.
Le conseil que les gens qui ne réfléchissent pas beaucoup me donnent, c'est aller voir dans les pays du Golfe... c'est pour ça que je parle des droits des femmes. Et puis je trouve que ce serait dommage de changer de vie alors qu'il y a peut être juste un truc à corriger.

24 juillet 2022 à 13:55:05
Réponse #9

Kilbith


Attention il faut distinguer ta propre perception du froid et le fait que ton corps ait froid.

Nous sommes homéothermes et nous devons constamment équilibrer notre chaleur interne avec la chaleur externe de façon à rester approximativement entre 35 à 40 degré de chaleur interne.

Par conséquent tu dois produire de la chaleur en continue. Et équilibrer en continue les entrée/sortie. Ceci en fonction de ton niveau d’activité physique, de ton niveau de production métabolique de base, de ton IMC, de ton âge, de ton genre, de ta surface corporelle et bien sûr des conditions ambiantes.

Le corps a différents moyens de régulation comme la constriction ou la vaso dilatation, les frissons, l’ajustement de position, la transpiration, augmenter ou baisser un peu le métabolisme ou encore réguler la circulation dans les extrémités.

 Évidemment de façon volontaire on peut agir sur ce que l’on mange, comment on bouge, comment on s’expose et comment on s’habille. Et puis on peut modifier l’environnement proche :  faire un feu, créer un courant d’air ou installer une clim.

Allongé et éveillé on produit environ 60w/m2 et la surface corporelle est en moyenne de 1,7m2. Donc on produit en gros 100w.

Une ref : https://c21.phas.ubc.ca/article/heat-balance-in-the-human-body-2/
« Modifié: 26 juillet 2022 à 09:18:39 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

25 juillet 2022 à 11:46:44
Réponse #10

Chill


Surface corporelle : utilisation de la formule de Boyd : https://www.sfmu.org/calculateurs/SC_Boyd.htm

     Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

25 juillet 2022 à 18:26:39
Réponse #11

raphael


personne n'a parlé de la chaleur humaine, enfin celle partagée  ;#

Un gros nounours dans un lit c'est une sacrée bouillote, bon Ok il faut un minimum d'atomes crochus  :D
Se connaitre et s'accepter


26 juillet 2022 à 14:00:32
Réponse #12

antoj


Bonjour à toi,

Je me demande si tu ne prendrais pas le problème à l'envers.

J'ai (anormalement) froid, donc je me couvre et me chauffe plus, donc j'habitue mon corps à générer encore moins de chaleur, donc j'ai encore plus froid, donc je me couvre et je me chauffe plus, donc ... c'est un cercle vicieux.

Le froid est une souffrance pour qui n'a pas l'habitude du froid, certes. Eh bien ... souffre. Force toi à endurer des conditions désagréables. Ton corps va petit à petit réagir à cette souffrance, générer un peu plus de chaleur, puis encore plus, ...

C'est d'ailleurs théorisé par Wim Hof avec la graisse brune qui s'accumule davantage et est plus facilement consommé chez les personnes s'habituant au froid. J'avoue me méfier du côté gourou du personnage, c'est peut être tout du pipeau, mais il y a du vrai dans le fond.

Bien entendu, ne te met pas en danger, quand tu sens la tête qui tourne c'est que tu vas trop loin. Mais si tu ne sens pas la tête qui tourne c'est que tu ne vas pas assez loin  :D.

29 juillet 2022 à 20:43:43
Réponse #13

Kilbith


Je profite de ce fil pour donner un lien vers un article analysant les propriétés isolantes de différents sous vêtements.

International Journal of Occupational Safety and Ergonomics (JOSE) 2008, Vol. 14, No. 1, 69–76

Dry and Wet Heat Transfer Through Clothing Dependent on the Clothing Properties Under Cold Conditions

Mark G.M. Richards René Rossi EMPA, Swiss Federal Laboratories for Materials Testing and Research, St. Gallen, Switzerland & al.

Ici : http://archiwum.ciop.pl/25864

L’intérêt c’est qu’on analyse aussi des sous vêtements en coton. Je ne recommanderais pas pour une sortie engagée, en revanche pour une utilisation standard ça fait le job si on connait les limites.

L’intérêt du coton c’est son grand confort, sa facilité de nettoyage en profondeur et sa solidité/longévité pour un prix modéré. On pourrait ajouter de nos jours son côté biodégradable.

Cet hiver on aura peut-être besoin de moins chauffer. On va possiblement retrouver de l’intérêt aux sous vêtements  thermique haut/bas  en coton de type nid d’abeilles (thermals waffle cotton en anglais).

Ils ont longtemps été utilisé par l’armée américaine, en pur coton ou mélangé à de la laine C’est indéniablement efficace si on évite de saturer en humidité (à ce stade il faut retirer, changer ou encore enfiler un sous vêtement sec hydrophobe dessous)

L’archétype US ce sont les produits Indera (aussi coldpruf, fruit of the loomou plus facile à trouver chez nous Uniqlo ou amazon) de type « henley » ou non. Tricoté en 3D de type « nid d’abeille » ou maille Raschel.

Catalogue Indera : https://inderamills.com/wp-content/uploads/2020/10/2021-Indera-Catalogue.pdf
« Modifié: 29 juillet 2022 à 21:03:17 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

29 juillet 2022 à 21:43:10
Réponse #14

Laura


personne n'a parlé de la chaleur humaine, enfin celle partagée  ;#

Un gros nounours dans un lit c'est une sacrée bouillote, bon Ok il faut un minimum d'atomes crochus  :D

Oui c'est sur mais je n'ai pas trouvé de nounours et puis le problème avec le type nounours c'est qu'il risque de ne pas supporter la chaleur... difficile pour les atomes crochus le jour où il voudra aller au ski et moi dans un pays chaud.
Sinon, si je n'y étais pas allergique ça ferait longtemps que j'aurais pris 2 chats, en plus ils ont une température normale de 38°C ça fait de bonnes bouillotes

S'habituer au froid en ayant froid ? Je ne sais pas, je n'ai pas donné tous les détails de ma vie mais il y a eu des périodes où je ne pouvais pas me chauffer comme je voulais et au lieu de "m'endurcir" ça m'a plus sensibilisé. J'ai vécu en Angleterre chez une proprio folle et alcoolique qui me radinait le chauffage. Folle je vais donner comme exemple: un jour un gars passe dans la rue, il vendait des bijoux, elle supposais qu'ils étaient volés mais elle a fait rentrer le gars dans la maison, elle lui a acheté un truc et elle lui a donné des sous pour avoir des cigarettes mais il n'est pas revenu... style "je pense que c'est un piège mais je saute dedans pour m'en assurer"... pff, elle m'avait dit que quand elle avait froid elle buvait une bouteille de vin et qu'après elle n'avait pas besoin d'allumer le chauffage. Voilà où j'étais tombé. La journée je bossais mais la nuit c'était horrible, je faisais des bouillotes, je mettais des plats vides dans le four puis dans le lit pour le chauffer. Je me couchais mais je me réveillais au milieu de la nuit pour aller la finir devant le four. A ce rythme déjà il y a le problème du manque de sommeil qui ne doit pas aider et je suis partie (elle a gardé ma caution car je suis partie plus tôt que ce qui était convenu, mais j'avais peur en plus d'avoir froid) plus frileuse que jamais. J'ai l'impression que mon corps entre "en stress" dés qu'il y a un coup de vent, j'ai des réactions de vasoconstriction, de chair de poule qui n'ont pas lieu d'être.

Je n'ai jamais essayé les sous vêtements thermiques en coton, j'aime bien la laine, l'avantage par rapport au synthétique c'est que ça ne sent pas et que l'on ne transpire pas dedans. Quand c'est pour la vie de tous les jours, en ville c'est un point important.

30 juillet 2022 à 17:00:35
Réponse #15

Kilbith


Les sous vêtements de laine sont très biens, mais présentent quelques problèmes

1. La pure laine doit être de bonne qualité pour ne pas gratter. Certaines personnes sont très sensibles.

2. La laine peut difficilement être lavée au dessus de 40c. Ce qui veut dire que c’est impossible d’éliminer de façon certaine la vermine. On peut aussi difficilement repasser les sous vêtements.

3. La laine maintenue longtemps humide peut assez facilement pourrir. Problème à considérer lors d’un port très prolongé en condition difficile.

4. Enfin et surtout, la laine est fragile à l’abrasion encore plus si elle est humide. Ce qui fait que les sous vêtements en laine doivent être assez épais pour durer dans le temps. Surtout aux zones de frottements.
 Or quand elle est épaisse, la laine est vitre trop chaude en dehors de l’hiver et quand elle est humide elle met donc longtemps à sécher avec seulement la chaleur du corps.

5. La bonne laine est rare et chère. Comme les vêtements sont relativement fragiles c’est encore plus cher.


On peut pallier certains défauts du 100% laine en mélangeant avec du synthétique. C’est le cas des excellents sous vêtements de chez woolpower.

On trouve aussi des mélanges laine/coton comme ceux utilisés durant la guerre de Corée par les américains. Mais de nos jours c’est moins performant qu’un mélange laine/synthétique. Mais si on veut quelque chose en fibre naturelle cela peut se justifier.


En résumé : Les sous vêtements en coton ou mélange coton/laine ou coton/synthétique partagent des qualités communes avec ceux en pure laine mais en limitant les problèmes de lavage et solidité.

En revanche on doit absolument  éviter de les porter s’il y a un risque de les saturer d’humidité sans disposer d’une source extérieure de chaleur. Mais ce risque est quasi inexistant en port urbain ou activité standard à la journée.


Évidemment, les sous vêtements synthétiques restent plus performants quand on doit fournir un effort important. Ils sont un plus «  idiot proof » que ceux en lcoton.  Mais ils ont aussi d’autres défauts.



"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

30 juillet 2022 à 18:43:06
Réponse #16

jecha


bonjour , une alternative au poele à bois , qui en ville n'est pas pratique , il y a le poêle à granulé sas électricité qui a l'air fiable et efficace. c'est la marque [modération : pub ?] qui le fabrique , ce poêle chauffe par effet radiant (comme un radiateur électrique ) sans ventilation ni vis de distribution des pellets.il a l'avantage principal par rapport au bois c'est l'autonomie de 10 à 20 h.
« Modifié: 01 août 2022 à 15:05:29 par guillaume »

07 août 2022 à 15:22:33
Réponse #17

Chill


Citation de: jecha
il y a le poêle à granulé sans électricité qui a l'air fiable et efficace. c'est la marque [modération : pub ?] qui le fabrique , ce poêle chauffe par effet radiant (comme un radiateur électrique ) sans ventilation ni vis de distribution des pellets. Son avantage principal par rapport au bois c'est l'autonomie de 10 à 20 h.
Comme le modèle n'est plus lisible, peux-tu développer comment il est alimenté ?
Éventuellement par Mail Privé ...

     Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

07 août 2022 à 22:58:42
Réponse #18

gmaz87


Bonsoir,

Un lien généraliste qui ne fait pas la pub d'un appareil en particulier mais qui explique le fonctionnement:
https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-granule-sans-electricite.php

Ceci étant dit, vu l'augmentation fulgurante des granulés (et qui ne semble pas terminée), se repose la question de la pertinence de ce mode de chauffage, du moins en terme de prix de revient.

A+
Gérard

Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

07 août 2022 à 23:36:25
Réponse #19

Chill


Merci gmaz87  :)
On est bien loin des soucis de froid ressenti par Laura, mais https://conseils-thermiques.org/contenu/poele-granule-sans-electricite.php est un lien clair sur ce que peut faire ce type de matériel que je ne connaissais pas.

Chez moi un poêle à granulé "électrique" avec mon alimentation sécurisée ferait bien le job ...

L'aspect financier reste à analyser, mais c'est la bouteille à l'encre pour les projections !  ^-^
Ne reste plus qu'à se renseigner sur l'auto-production de pellets. Ça tombe bien : je connais des producteurs de sciure !  ;)

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

08 août 2022 à 11:58:55
Réponse #20

gmaz87


Ne reste plus qu'à se renseigner sur l'auto-production de pellets. Ça tombe bien : je connais des producteurs de sciure !  ;)

Bjr Chil,  :)

Tu as bien de la chance car dans mon secteur se trouve à proximité une grande scierie qui fait du bois divers ( palettes, bois d'ouvrage, d'oeuvre) mais également des pellets et pour acheter de  la sciure, y compris en petite quantité pour des toilettes sèches, c'est nada!!, tout part dans les pellets. 

En ce qui concerne l'auto-production, je crois qu'il existe du matos pour extruder du granulé à partir de sciure mais ça semble assez aléatoire en terme de résultats.
En particulier, il semble qu'ils soient particulièrement friables et donc assez de déchets après fabrication.

Les pellets ça ressemble, selon moi, à la grande arnaque du diesel: prix d'appel attractifs et dès lors que tout le monde s'y est mis, augmentation rapide du tarif. :'(

Perso, je reste sur un chauffage bois tradi en cuisinière, ça combine (un peu) le chauffage mais surtout la cuisson en période de chauffe.

Je viens de racheter 2ha 5 supplémentaires de bois, toujours ça que les fabricants de pellets ne broieront pas pour en faire des granulés, ces couillons en sont réduits à broyer des arbres de 20 à 40 cm de diamètre, surtout du feuillu dans les peuplements en bois taillis des espèces indigènes ( châtaigniers, noisetiers, bouleaux, jeunes chênes, hêtres et autres ) bref tout ce qui nous évitait (un peu) la monoculture des résineux.

A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

08 août 2022 à 16:41:36
Réponse #21

b@s


Bjr Chil,  :)

Tu as bien de la chance car dans mon secteur se trouve à proximité une grande scierie qui fait du bois divers ( palettes, bois d'ouvrage, d'oeuvre) mais également des pellets et pour acheter de  la sciure, y compris en petite quantité pour des toilettes sèches, c'est nada!!, tout part dans les pellets. 

En ce qui concerne l'auto-production, je crois qu'il existe du matos pour extruder du granulé à partir de sciure mais ça semble assez aléatoire en terme de résultats.
En particulier, il semble qu'ils soient particulièrement friables et donc assez de déchets après fabrication.

Les pellets ça ressemble, selon moi, à la grande arnaque du diesel: prix d'appel attractifs et dès lors que tout le monde s'y est mis, augmentation rapide du tarif. :'(

Perso, je reste sur un chauffage bois tradi en cuisinière, ça combine (un peu) le chauffage mais surtout la cuisson en période de chauffe.

Je viens de racheter 2ha 5 supplémentaires de bois, toujours ça que les fabricants de pellets ne broieront pas pour en faire des granulés, ces couillons en sont réduits à broyer des arbres de 20 à 40 cm de diamètre, surtout du feuillu dans les peuplements en bois taillis des espèces indigènes ( châtaigniers, noisetiers, bouleaux, jeunes chênes, hêtres et autres ) bref tout ce qui nous évitait (un peu) la monoculture des résineux.

A+
Gérard

put**n, on continue à marcher sur la tête... ton explication est édifiante mais ça fout la trouille quand même...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //