Nos Partenaires

Auteur Sujet: Retex : agression  (Lu 3539 fois)

19 février 2022 à 21:25:12
Lu 3539 fois

Fabii


Bonsoir à tous,

Cela fait un bail que je n'étais plus venu sur le forum (10 ans si j'en crois mon dernier message posté) mais j'ai besoin de partager un truc avec vous.

Lundi 14 février je sors du travail 18h40, je suis bien habillé (chemise, chaussures en cuire, etc ; je travaille dans les assurances). J'ai 5 min a pied jusqu'à mon domicile dans un quartier calme de Strasbourg.

Au bout de 50 mètres je remarques 2-3 jeunes qui sont à proximité de moi ( = on attend le vert au passage piéton), ils discutent entre eux, voilà je les remarques sans prêter plus attention.

Je rentre dans mon immeuble, je ne referme pas la porte derrière moi (elle claque toute seule au bout de qq secondes), je regarde le courrier et pendant ce temps les 3 individus pénètrent dans l'immeuble et vont vers la porte du sous sol et me demande de venir voir car elle est "fermée à clefs" (elle n'est jamais fermée à clefs). Moi pendant ce temps j'attends mon ascenseur et je leur dit que la porte n'est jamais fermée à clefs (et que de toute façon si elle était fermée je n'ai pas les clefs).

Je monte dans l'ascenseur, la porte commence à se refermer et ils la bloque, elle se rouvre et ils rentrent les 3 dans l'ascenseur (qui est minuscule, 1 m2 ont ne peut pas bouger). Là je me dis que ça pue vraiment. L'ascenseur démarre et monte au 5 ème.

Ils me demandent de quelle origine je suis ( = si je suis juif) n'ayant pas "d'origine" je ne réponds pas et de toute façon j'étais bouche bée devant la situation. Ensuite ils me demandent si j'ai de l'argent, je réponds que non (ce qui est vrai). Arrivé au 5ème la porte s'ouvre, je tente de les pousser pour sortir, ils résistent et la porte se referme. Ils appuient sur le niveau du sous sol.

Ils commencent à me frapper ou je commence à appeler à l'aide (cela raisonne fortement dans les communs, tout l'immeuble est au courant), je ne sais plus s'ils ont frappé les premiers ou si c'est moi qui ait commencé à appeler à l'aide. Cela dure jusqu'à ce que l'ascenseur arrive au sous sol. Ils sortent et continuent à me donner des coups de poings (je pense que j'en ai pris entre 15 et 25 sur la tête).

Je suis sonné mais maintenant que j'ai un peu d'espace (à 4 dans 1 m2 c'est vraiment compliqué...) je commence à répliquer (aussi c'est revenu du 1 contre 1 car du fait de la taille de la porte de l'ascenseur cela ne pouvait être qu'ainsi). En s’échangeant des coups je continue à appeler à l'aide.

Puis j'en décoche ce qui semble être une "bonne" et le mec est un peu sonné, s'arrête et la porte de l'ascenseur réussie à se fermer et l'ascenseur remonte à mon étage. Je rentre chez moi et fait appel le 17.

Le lendemain j'ai déposé plainte.

En conclusion :
- je me suis clairement fait agressé car j'étais bien sapé (et les agresseur pensaient que j'étais juif)
- heureusement que je n'ai pas approché quand ils ont tenté de m'attirer dans le sous sol au début
- avoir crié à l'aide les à fait flipper
- heureusement que l'ascenseur était minuscule, sinon les coups auraient été pires
- quand ils sont sortis de l'ascenseur au sous sol et que moi j'étais dedans cela à "rééquilibré" les forces et m'a permis de riposter
- c'est la première fois que ça m'arrive, 5 jours après je me sens bien, je pense que cela m'a endurci et me permet de relativiser encore plus les "petites emmerdes quotidiennes" ou toute autre situation qui ne porte pas atteinte à mon intégrité physique. Cela à été en quelques sortes un rappel brutal des priorités de la vie, des choses essentielles ou non.

Voilà ce que j'en conclu pour le moment. Si vous avez des remarques c'est avec plaisir.

fab

20 février 2022 à 12:08:57
Réponse #1

Shirokuma


(…)
- heureusement que je n'ai pas approché quand ils ont tenté de m'attirer dans le sous sol au début
- avoir crié à l'aide les à fait flipper
- heureusement que l'ascenseur était minuscule, sinon les coups auraient été pires
- quand ils sont sortis de l'ascenseur au sous sol et que moi j'étais dedans cela à "rééquilibré" les forces et m'a permis de riposter
- c'est la première fois que ça m'arrive, 5 jours après je me sens bien, je pense que cela m'a endurci et me permet de relativiser encore plus les "petites emmerdes quotidiennes" ou toute autre situation qui ne porte pas atteinte à mon intégrité physique. Cela à été en quelques sortes un rappel brutal des priorités de la vie, des choses essentielles ou non.
Salut,
Bravo, tu t'en es bien sorti.  ;#
Mais.
Je pense que cet incident est l'occasion de réfléchir à l'attention que tu portes à ton environnement.
C'est le moment ou jamais de revoir quelques grands principes de “protection personnelle”…
Il est fort vraisemblable que, plus à l'écoute de ton intuition, tu aurais pu éviter de te retrouver coincé avec ces trois malfaisants.
“L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte.” Confucius

20 février 2022 à 14:58:58
Réponse #2

Lorka-85


Tu t'en sors bien, c'est le principal, on dira qu'ils n'étaient pas trop méchants.........

La grosse erreur, ne pas avoir refermé la porte toi-même, 3 secondes inattention......

On ne peu pas la fermer sois même avec un groom automatique il me semble.

Merci de ton témoignage Fabii. Tu semble catégorique sur ce qui à motivé l'agression, sous entendu bien habillé donc juif donc argent dans l'esprit de ces agresseurs ?
Tien nous au courant pour la plainte, si il y a des camera dans les rue (pour reconnaitre le visage ou les vêtements de tes agresseurs sur des images avant / après l'agression) et peu être les interpelés après coups.

20 février 2022 à 17:06:27
Réponse #3

bison solitaire


Fabii, tu as eu copie de ta plainte, réquisition pour UMJ, et ensuite ITT?

20 février 2022 à 19:43:40
Réponse #4

guillaume


Réquisition UMJ ?

20 février 2022 à 19:51:14
Réponse #5

Fabii


Bonjour,

Merci pour vos retours.

Je pense que cet incident est l'occasion de réfléchir à l'attention que tu portes à ton environnement.
C'est le moment ou jamais de revoir quelques grands principes de “protection personnelle”…
Il est fort vraisemblable que, plus à l'écoute de ton intuition, tu aurais pu éviter de te retrouver coincé avec ces trois malfaisants.

Oui je vais me rafraichir la mémoire... j'ai 10 ans de lecture du fofo à rattraper !!


On ne peu pas la fermer sois même avec un groom automatique il me semble.

Merci de ton témoignage Fabii. Tu semble catégorique sur ce qui à motivé l'agression, sous entendu bien habillé donc juif donc argent dans l'esprit de ces agresseurs ?

Tien nous au courant pour la plainte, si il y a des camera dans les rue (pour reconnaitre le visage ou les vêtements de tes agresseurs sur des images avant / après l'agression) et peu être les interpelés après coups.

Oui il y a un "bras" qui ralentit la fermeture de la porte, il faut la forcer si l'on veut la fermer immédiatement.

Je réside dans un "quartier juif", je mets ça entre guillemets car ce n'est pas strictement délimité mais oui il y a une synagogue pas loin ainsi qu'une forte communauté dans le quartier.

Oui j'étais bien habillé (je travaille dans les assurances), vu qu'ils m'ont suivi cela veut dire qu'ils m'avaient ciblé. De plus une fois dans l'immeuble ils m'ont demandé mon origine (j'ai pourtant une tête de "Français normal") donc pour moi c'est une agression clairement à caractère antisémite.

Lors de la plainte j'ai fourni l'itinéraire sur maps avec les horaires de passages à 2 minutes près (cela leur a grandement facilité le job).  Ils ont fait les extractions des vidéos surveillance.

Fabii, tu as eu copie de ta plainte, réquisition pour UMJ, et ensuite ITT?


Réquisition UMJ ?

Oui j'ai eu une copie de la plainte (j'ai été très bien reçu au commissariat). Le lendemain j'ai vu la médecine légale. Par contre je n'ai pas eu leur rapport il a directement transmis à la police. Je ne sais pas ce qu'il en est concernant les ITT.

J'ai demandé à mon toubib un arrêt de 3 jours.

Fab

20 février 2022 à 20:04:25
Réponse #6

bison solitaire


ITT et arrêt du médecin = deux choses différentes.
ITT (incapacité totale de travail), c'est une valeur juridique qui dépend justement de l'emploi qu'on occupe. Pour caricaturer à mort : un policier de la BAC avec un nez cassé, ça fera trois jour, pour une hôtesse d'accueil, 10...

20 février 2022 à 21:53:20
Réponse #7

Boris


Bonjour,
Tu t'en sors bien on ne peut que trembler à l'idée qu'ils aient réussis à te faire aller au sous sol.
La question que j'ai c'est sur les réactions de tes voisins? Y a t il des personnes qui sont venus voir? As tu eu des échanges avec certains pour leur expliquer ce qu'il s'était passé?
Le petit espace dont tu parles me rappelle un stage de Lee Morison où il avait été question de cela.
Bon courage en tout cas!

21 février 2022 à 07:04:34
Réponse #8

DavidManise


Salut !

C'est assez intriguant cette histoire de "est-ce que tu es juif"... comme si dans leur esprit, le fait d'être juif implique d'avoir du pognon ET que ça leur donnait le droit de te maltraiter, dans leur système de valeurs. (put**n, on est en 2022 ou en 1932 là ?)

Du coup j'en profite pour rappeler quelques principes de base que j'applique, inspirés de Gavin de Becker et de ses 4 conditions pour le passage à l'acte, couplées aux contraintes tactiques de ces bébé-prédateurs urbains :

Pour n'importe qui (même un psychotique en crise), le passage à l'acte violent implique que 4 conditions soient réunies.  Subjectivement, évidemment.  Il faut DU POINT DE VUE DE CELUI QUI PASSE A L'ACTE :

- Que ça soit Justifié ;
- Qu'il n'y aie pas d'Alternatives plus faciles, etc. ;
- Qu'il(s) s'en croie(nt) Capable(s) ;
- Que les conséquences semblent positives ;

Il suffit de ne pas pouvoir cocher une case, et ça bloque l'action.

L'autre truc, c'est la boucle "OODA" ou "PEDA" en Français Gendarmerie :

- Perception ;
- Evaluation ;
- Décision ;
- Action.

Les prédateurs comme ça ont l'avantage parce qu'ils ont des temps d'avance dans cette boucle là. Quand ils se baladent comme ça dans un quartier précis, ils ont déjà coché plein de cases dans leurs tronches de cake :

Pour eux c'est déjà justifié (ici par une catégorie sociale), c'est déjà la seule alternative qu'ils croient avoir, ils s'en croient capables en choisissant une cible isolée et une tactique d'isolement pour la priver de soutien, les conséquences leurs semblent positives ("t'as de l'argent ?")... et ils ont déjà à l'avance décidé des grandes lignes de leur plan.  Du coup ils se baladent en mode "scan" et cherchent une cible. Ils croisent tout plein de gens et les évaluent au gré des rencontres :

- un gros costaud mal sapé ?  Pas intéressant.
- deux mecs ?  Idem, trop risqué.
- un couple ? Trop compliqué. 
- une nana avec un enfant ? Pas justifié (potentiellement) dans leur système ;

Et puis ils arrivent sur un mec seul, bien sapé, qui a l'air de ne pas être trop méchant, et qui rentre chez lui. Bingo.  La case évaluation est cochés. La décision se précise et ils passent à l'action. 

Comment court-circuiter le truc ?

Quelques pistes de réflexion à la con :

- au passage piéton, quand tu les remarques, tu t'arrêtes et tu fais semblant d'hésiter un peu.  Tu t'éloignes un peu d'eux.  Tu les regardes, et tu les laisses passer devant toi.  Ils ne peuvent de fait plus te suivre, et alors soit ils passent directement à l'action (mais au moins t'es dans l'espace public et l'action sera potentiellement filmée, ou avec bcp de chance un bon samaritain appellera le 17 ou même viendra aider). 

- si tu restes devant eux et que tu sens qu'ils te suivent, tu fais un petit détour et tu ne vas pas chez toi...  tu t'arrêtes devant un commissariat ou un endroit où il y a du monde, juste dans l'axe d'une la caméra de surveillance, etc.

- en sortant du taf tu mets un vieux jeans, des baskets et une vieille veste de treillis, et tu prends ton air "fais pas chier j'ai pas un rond et je suis méchant"...

- tu te mets à la muscu et aux arts-martiaux et tu te mets à dégager une aura de dissuasion ;

- etc.

Tout ce qui peut court-circuiter leurs schémas, en somme, va généralement faire en sorte qu'ils changent de cible. 

Ce coup-ci, tu as eu une leçon "pas chère".  Ils y sont allés à coups de poing.  C'était pas des vrais méchants...  Imagine le même scénario dans l'ascenseur avec un couteau ou un tournevis, et c'est tout de suite beaucoup, beaucoup plus dangereux.  Je dis ça non pas pour faire flipper, mais pour que tu profites au maximum de cet enseignement ;)

Take care !

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

21 février 2022 à 07:50:29
Réponse #9

azur


C'est assez intriguant cette histoire de "est-ce que tu es juif"... comme si dans leur esprit, le fait d'être juif implique d'avoir du pognon ET que ça leur donnait le droit de te maltraiter, dans leur système de valeurs. (put**n, on est en 2022 ou en 1932 là ?)
Pour avoir vécu à Strasbourg, même si ça commence à dater, je ne trouve pas ça "intriguant" mais je conçois que ça soit difficile à percevoir de l'extérieur.


Il y a, de fait, une forte communauté juive à Strabourg (ils sont là depuis le moyen-âge), vivant plus ou moins regroupée dans des quartiers qu'on peut qualifier d'aisés, et pas très loin de la partie du centre-ville qui regroupe une forte concentration de banques et de magasins de luxe (qu'on appelle "quartier de l'ancienne synagogue")... donc le lien juif-argent est ici assez factuel.

Par ailleurs, Strasbourg est une ville assez cosmopolite... déjà historiquement, c'est un croisement est-ouest entre l'Allemagne et la France, et nord-sud via le Rhin entre la Hollande et la Suisse.
Ensuite, plus récemment, la ville draine des "échantillons" de toute la population européenne via le parlement européen ainsi que par le monde étudiant...
Enfin, ce mélange de population attire mécaniquement les intérêts d’individus peu recommandables de tous horizons et de toutes nationalités... y compris certains qui n'ont absolument pas de réserve sur l'anti-sémitisme, et donc beaucoup moins de retenue.

Du coup, une fois planté le décor, je vois assez bien le déroulement des faits... et ça ne doit malheureusement pas être un cas isolé :down:
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!
------------------------------------------
Boviner, c'est contourner par le centre...

21 février 2022 à 10:25:26
Réponse #10

DavidManise


Du coup, une fois planté le décor, je vois assez bien le déroulement des faits... et ça ne doit malheureusement pas être un cas isolé :down:

On a pas fini de rigoler, dans ce monde chelou...

<soupir>

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

21 février 2022 à 11:29:01
Réponse #11

musher


Salut !

C'est assez intriguant cette histoire de "est-ce que tu es juif"... comme si dans leur esprit, le fait d'être juif implique d'avoir du pognon ET que ça leur donnait le droit de te maltraiter, dans leur système de valeurs. (put**n, on est en 2022 ou en 1932 là ?)
David

Bonjour,

C'est pas comme si, c'est comme ça. 1000 ans d'histoire commune avec les juifs.

Déjà, à Paris dans les années 80, les juifs, c'était ceux qui avaient l'argent et les agressions antisémites étaient souvent plus crapuleuses que racistes quand ça venait de la banlieue (quand c'était les imperts verts, là c'était purement raciste).

Dans les religions chrétiennes et musulmanes, l'usure est interdite. C'était les juifs qui avaient l'argent et qui le prêtaient. Donc quand on avait besoin d'argent, on allait le chercher chez les juifs.
C'était pas du racisme, c'était un fait et vu que c'était des juifs, ne pas leur rendre, c'était moral : Des rois ou sultans (les pogroms, c'était un effacement des dettes), jusqu'au simple artisan ou propriétaire terrien et des 2 côtés de la Méditerranée.

Donc dans leur petite tête, si on veut de l'argent facile, faut aller le chercher chez les juifs. (Comme vaut mieux faire un casse dans le XVIème, Neuilly Passy que dans le XXème, Belleville).

Et ça peut aboutir à des extrêmes imbéciles et criminels, comme la torture jusqu'à la mort d'un jeune juif. Les agresseurs n'ont jamais voulu admettre qu'un juif n'avait pas d'argent et ils l'ont donc torturé jusqu'à ce que sa famille paye une rançon (qu'ils ne pouvaient pas payer). Ca a fini par la mort du jeune.

Pendant mon arrêt forcé, j'ai lu des lettres des années 20 jusqu'en 40. En France, le juif, c'était celui qui avait l'argent et dans tous les milieux sociaux. L'anti sémitisme était naturel. Et encore maintenant, au fond d'eux même, beaucoup de français assimilent le juif à l'argent.

Un gamin, au fin fond de la cambrousse, a dit "Untel, il est juif". Quand je lui ai demandé pourquoi, il m'a répondu "Mon père, il dit que il doit être juif pour habiter cette maison". Le père, il a tout juste 40 ans et Untel, c'est un parisien qui a la grosse maison du bourgeoise du village. Le cliché des années 30 existe encore en 2020.


21 février 2022 à 11:53:01
Réponse #12

Kilbith


Citer
C'est pas comme si, c'est comme ça. 1000 ans d'histoire commune avec les juifs.

C’est plutôt au moins 2000 ans.  ;)

D’une part la destruction du Temple par l’armée romaine c’est sous Titus au premier  siècle quand l’empire était encore païen. C’est souvent cité comme le début de la diaspora.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Diaspora_juive#Deuxi%C3%A8me_diaspora

D’autre part les juifs étaient présents déjà du temps de l’empire d’Alexandre. Comme le sud de la France a été largement peuplé par des grecs dès 600 avant Jesus Christ…

…ce serait probable qu’à défaut de gaulois, des juifs soient déjà présent sur la Côte d’Azur avant la conquête romaine.

Cette communauté est donc présente et a participé dès le début à la construction de notre Nation.

  :)
« Modifié: 21 février 2022 à 14:52:06 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

21 février 2022 à 12:07:29
Réponse #13

Daeron


Mouais , l'antisémitisme actuel , me semble principalement porté par la communauté musulmane .
Solidarité de façade pour la cause palestinienne...bon par contre les Oighours et les chinois , c'est pas grave .

21 février 2022 à 13:12:49
Réponse #14

nox


Sans nier qu'il y a parfois des motivations racistes dans certaines agressions ...

Le voleur/délinquant  (surtout à petit niveau) n'a pas d'honneur et il s'en tape de l'origine de sa victime ...

Dans les "embrouilles" ça attaque  l'origine/ethnie, le physique, la sexualité ...



21 février 2022 à 13:19:12
Réponse #15

azur


Modération ON:

attention à ne rester que dans des considérations factuelles en rapport avec le sujet... Pas de dérives politiques ou de digressions sur des sujets divers et variés

Modération OFF
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!
------------------------------------------
Boviner, c'est contourner par le centre...

21 février 2022 à 17:00:32
Réponse #16

Lorka-85


Dans ce cas de figure ou mythe : juif = argent dans l'esprit d'un agresseur crapuleux (racketeur, etc), on peu penser aussi à la discrète communauté asiatique qui se font énormément agresser, souvent avec la rumeur qu'ils ont pas mal d'argent liquide, et plus récemment, à cause du covid venant de Chine (au USA c'est dramatique, des mamies asiatique se font tabassé dans la rue sans raison, etc).

La je vois pas trop les 4 points intéressants énuméré par david qui peu motiver un agresseur dans le cadre de maladie mentale, d'agissement idéologique (attaque au hasard islamique, une femme a subit une tentative de tranchement de carotide au cutter dans un Leclerc avant hier par exemple, motif islamique / skyzo) de personne sous un état modifié de conscience (drogues, etc):

- Que ça soit Justifié ;
- Qu'il n'y aie pas d'Alternatives plus faciles, etc. ;
- Qu'il(s) s'en croie(nt) Capable(s) ;
- Que les conséquences semblent positives ;


21 février 2022 à 17:08:29
Réponse #17

DavidManise


Comme quoi être un bûcheron pauvre et bien portant avec une tête de con ça a encore des avantages...

#désoléjepréfèreenrire

Je pense que les justifications de m*rde que les humains se trouvent pour faire du mal à leur prochain n'ont pas fini de m'étonner...

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

21 février 2022 à 21:52:12
Réponse #18

nox


Ce n'est vrai que pour le délinquant français de souche qui effectivement s'en prend à sa propre communauté. En revanche, le Maghrébin d'origine, le Comorien, le Gitan, etc. ne s'en prendra pas, sauf par erreur, où de manière très exceptionnelle, à des gens de sa communauté.

J'ai grandi dans une ZUP très "sensible". Je suis fils d'immigré et suis devenu français à 18 ans. Dans la galerie marchande de la cité où je me baladais avec un ami kabyle, soudain une femme hurle et crie en arabe. On vient de lui arracher son sac à main et on voit un gars en train de s'enfuir. La femme s'adresse alors à de jeunes maghrébins en terrasse qui se lèvent et se mettent à courir pour rattraper le voleur. Ils reviennent quelques minutes plus tard avec le sac en disant à la femme : ''Il s'excuse, il croyait que tu étais une française.''
Et précisément, cette dame, avec ses cheveux teints en blond, d'origine kabyle, aurait pu s'appeler Cécile ou Marie.
C'est mon ami qui m'a fait la traduction. Des anecdotes comme celle-là j'en ai plusieurs.
Pareillement, les meurtres qui ont eu lieu dans la cité n'ont jamais été intracommunautaires. La victime était toujours soit un réunionnais soit un antillais, et le ou les meurtriers maghrébins.
Je précise que ces meurtres n'étaient pas liés au trafic de drogue qui n'était pas développé à une échelle industrielle comme aujourd'hui. Il y a eu par exemple un meurtre suite à une tentative de vol de blouson.

Je modère mon message qui au final ne changera pas grand chose.

Je suis vraiment sceptique sur le fait que l'étude un peu approfondie de bases de données recençant des faits ou de procédures, mette en évidence un lien entre "ethnie" de l'auteur et "ethnie" de la victime.
Pour ma part ce n'est pas le constat que je fait.


Prenez soin de vous ...  ;)


« Modifié: 22 février 2022 à 00:38:44 par nox »

22 février 2022 à 08:20:46
Réponse #19

Tompouss


Ce n'est vrai que pour le délinquant français de souche qui effectivement s'en prend à sa propre communauté. En revanche, le Maghrébin d'origine, le Comorien, le Gitan, etc. ne s'en prendra pas, sauf par erreur, où de manière très exceptionnelle, à des gens de sa communauté.

J'ai grandi dans une ZUP très "sensible". Je suis fils d'immigré et suis devenu français à 18 ans. Dans la galerie marchande de la cité où je me baladais avec un ami kabyle, soudain une femme hurle et crie en arabe. On vient de lui arracher son sac à main et on voit un gars en train de s'enfuir. La femme s'adresse alors à de jeunes maghrébins en terrasse qui se lèvent et se mettent à courir pour rattraper le voleur. Ils reviennent quelques minutes plus tard avec le sac en disant à la femme : ''Il s'excuse, il croyait que tu étais une française.''
Et précisément, cette dame, avec ses cheveux teints en blond, d'origine kabyle, aurait pu s'appeler Cécile ou Marie.
C'est mon ami qui m'a fait la traduction. Des anecdotes comme celle-là j'en ai plusieurs.
Pareillement, les meurtres qui ont eu lieu dans la cité n'ont jamais été intracommunautaires. La victime était toujours soit un réunionnais soit un antillais, et le ou les meurtriers maghrébins.
Je précise que ces meurtres n'étaient pas liés au trafic de drogue qui n'était pas développé à une échelle industrielle comme aujourd'hui. Il y a eu par exemple un meurtre suite à une tentative de vol de blouson.

Même constat mais sans avoir accès à des statistiques ethniques qui donneraient raison ou tort on reste dans la spéculation.

Quant à Strasbourg pour y avoir vécu longtemps et avoir un peu le même profil type que Fabii, pas mal d'emmerdes dû à mon look, si on ajoute à ça ma tendance à soutenir le regard et à mépriser les survèt'casquette ça donne un beau cocktail  ::) Bref, comme la plupart des grandes villes c'est devenu une poubelle.
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

22 février 2022 à 20:45:01
Réponse #20

Fabii


Bonjour,

Merci pour les messages.

Bonjour,
Tu t'en sors bien on ne peut que trembler à l'idée qu'ils aient réussis à te faire aller au sous sol.
La question que j'ai c'est sur les réactions de tes voisins? Y a t il des personnes qui sont venus voir? As tu eu des échanges avec certains pour leur expliquer ce qu'il s'était passé?
Le petit espace dont tu parles me rappelle un stage de Lee Morison où il avait été question de cela.
Bon courage en tout cas!

Alors oui les voisins ont été alertés,  les bruits dans l'ascenseur résonnent dans tout l'immeuble, de plus il est assez ancien donc il y a peu d'isolation entre les appartements et le couloir, je pense que près de 100% des gens qui étaient chez eux ont entendu.

Même avec de la bonne volonté c'était impossible d'intervenir, quand j'ai commencé à gueuler j'étais au 5ème et l'ascenseur descendait vers le sous sol puis il s'est arrêté au sous sol (ou il y a eu du fight pendant quelques dizaines de secondes). Ensuite je suis remonté au 5ème chez moi.

Donc c'était physiquement impossible que quelqu'un vienne dans le temps imparti.

Après (20 min après mon appel au 17), quand les policier sont venus à l'immeuble pour me voir nous étions dans le hall en train de discuter et deux voisin sont passés, il étaient sortis de chez eux pour voir ce qui se passaient mais n'ont rien pu faire (ils ne m'ont pas localisé et puis comme c'était assez bref j'étais vite remonté).

fab'

24 février 2022 à 21:12:38
Réponse #21

Lorka-85


Quand est t'il de l'avancement de l'enquête de police ?

12 mars 2022 à 11:14:12
Réponse #22

Fabii


Bonjour Lorka,

Je n'ai pas eu de nouvelles à ce jour.

Cordialement,
Fab

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //