Nos Partenaires

Auteur Sujet: La presse utilise enfin le terme "survivologie".  (Lu 6594 fois)

17 avril 2021 à 23:54:09
Réponse #25

bloodyfrog


Paulo est un gars sympa et droit que j'ai rencontré plusieurs fois, je relaie son message, c'est tout.

Manu.🙂


18 avril 2021 à 00:06:48
Réponse #26

Dutch


un peu de nuance pour une fois

Et puis, les survivalistes agressifs, qui sont dans une logique d'effondrement presque volontaire, recherchée, qui se retrouvent par quelques centaines sur des réseaux et sur des pages spécialisées.


Je me demande bien comment le phénomène est quantifiable...

Depuis environ trois ans que je me remets à la page niveau autonomie, j'ai découvert la "mouvance" avec un regard neuf.
Dans le sens où je ne m'étais pas renseigné sur la thématique depuis très longtemps (avant l'ère internet, c'est dire)

Et c'est vrai que la minorité "d'agressifs" est ultra visible.
Je ne sais pas si le terme est bien choisi par le journaliste, perso je dirai plutôt déviants.
Dans le sens où, face à un risque, il est de bon sens de s'y préparer, mais pas d'en faire une fixation au point de souhaiter que ça arrive...
Dans certains discours, des scénarios hypothétiques deviennent des certitudes & les échanges qui s'en suivent relèvent du fantasme. Et comme les protagonistes s'auto-persuadent, avec internet c'est sans fin & surmédiatisé.

Franchement, si je n'étais pas tombé sur ce forum "sain d'esprit", je n'aurai pas insisté. :-\
Après, c'est un phénomène commun à tous les groupes humains, les clubs de foot ont leurs hooligans, les religions leurs intégristes & les partis politiques leurs extrémistes, ça ne date pas d'hier...
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

18 avril 2021 à 10:15:17
Réponse #27

DavidManise


Merci Dutch, tu mets des mots très juste sur "exactement ce que je pense".

Je pense qu'il faut rester cool, et ne pas se sentir visés par ce genre de propos.  De toute manière, je le dis haut et fort depuis 10 ans, je ne suis pas survivaliste.

www.survivologie.org ;)

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

18 avril 2021 à 10:49:17
Réponse #28

Matagot


De toute manière, je le dis haut et fort depuis 10 ans, je ne suis pas survivaliste.

www.survivologie.org ;)

David

M'ouais... ;)

« C’est l’ennemi qui vous désigne. »
Julien Freund

Contexte :

Pierre-André Taguieff dans son ouvrage sur Julien Freund (Julien Freund: Au cœur du politique) rapporte un dialogue entre Jean Hippolyte et Julien Freund lors de la soutenance de thèse en 1965 de ce dernier.

Hippolyte dit : "Sur la question de la catégorie de l’ami-ennemi, si vous avez vraiment raison, il ne me reste plus qu’à aller cultiver mon jardin."

Freund répliqua :

"Écoutez, Monsieur Hippolyte, vous avez dit […] que vous aviez commis une erreur à propos de Kelsen. Je crois que vous êtes en train de commettre une autre erreur, car vous pensez que c’est vous qui désignez l’ennemi, comme tous les pacifistes.

Du moment que nous ne voulons pas d’ennemis, nous n’en aurons pas, raisonnez-vous. Or c’est l’ennemi qui vous désigne. Et s’il veut que vous soyez son ennemi, vous pouvez lui faire les plus belles protestations d’amitiés. Du moment qu’il veut que vous soyez son ennemi, vous l’êtes.

Et il vous empêchera même de cultiver votre jardin.
"

18 avril 2021 à 13:06:23
Réponse #29

Rantanplan


@Matagot.

Je ne connaissais pas du tout Julien Freund (bizarrement) et je t'en remercie. Cependant, la date me fait tiquer: on est en pleine guerre froide. AMHA, cette citation doit - au moins en partie - être remise dans son contexte.

D'ailleurs en faisant une recherche croisée Freund + Guerre froide, on trouve abondance d'analyses.

---------------------

On peut analyser le discours médiatique concernant le survivalisme sous l'angle de l'incompétence = "les journalistes sont des nazes donc ils disent de la m*rde"... Je me méfie beaucoup de l'incompétence car on peut la feindre pour poursuivre des buts sans afficher son intention.

On peut aussi analyser la chose sous un autre angle, celui des médias dépendants de leurs financeurs. En partant de cette théorie (complotisss !), on met en relief que les PEP* ne veulent pas trop de citoyens au profil "autonomiste". Pourquoi ? Beh, j'ai une idée (≠ vérité = réfutable): un "survivaliste", ça ne consomme rien + ça travaille pour sa gueule = (pas moyen de gagner TVA et marges sur son dos)², c'est non-dépendant, potentiellement inscrit dans un réseau local de solidarité et en plus c'est armé.

Pour résumer, un survivaliste, c'est un non-rentable, inassujetti et qui a l'outrecuidance de contester le monopole de la violence = Un très mauvais Citoyen ;#

Faudrait pas non plus donner envie à Mme Michou de les prendre pour modèles.  ::)

"Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage"  :closedeyes:

*PEP = pouvoirs en place
« Modifié: 18 avril 2021 à 13:21:51 par Rantanplan »
Rire nous rend invincibles. Pas comme ceux qui gagnent toujours mais comme ceux qui n'abandonnent pas. - Frida Kahlo

18 avril 2021 à 13:52:48
Réponse #30

Matagot


@Rantamplan :

Je ne connais pas suffisamment l'oeuvre de Freund, mais je pense que sa distinction ami/ennemi demeure pertinente malgré la fin de la guerre froide.

Quant aux journalopes (c'est plus fort que moi  ;#) et aux kapos de la bienpensance, l'analyse (bien modeste et toute personnelle) que j'en fais est la suivante : pour que je sois le Bien, il faut que les autres soient le Mal. Si le dragon cesse d'être une créature diabolique, Saint Georges est ravalé au rang de simple chasseur. Pas bon pour l'ego...

D'où l'inutilité absolue de faire la danse du ventre devant ses détracteurs en geignant : "mais non ! Mais non ! ce n'est pas du tout de ce qua vous croyez ! Je n'ai rien à voir avec..."

Je renvoie à la Doctrine du salami que j'avais évoqué dans un précédent message.

18 avril 2021 à 19:14:52
Réponse #31

Dutch


Je pense qu'il faut rester cool, et ne pas se sentir visés par ce genre de propos.  De toute manière, je le dis haut et fort depuis 10 ans, je ne suis pas survivaliste.

www.survivologie.org ;)

David

C'est pas toujours évident quand on est (ou qu'on se sent) visé personnellement comme ce malheureux coutelier.

Cela dit, ça n'a rien d'anormal: c'est le job des journalistes de chercher l'inhabituel/sensationnel.
Je ne connais pas de médias qui traitent de ce qui va bien & dans la norme.
D'ailleurs, lequel d'entre nous regarderait un JT/film/émission, ou même un bouquin où il ne se passe rien de spécial? :huh:
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

18 avril 2021 à 19:41:08
Réponse #32

Magic Manu


Un autre article de France Info utilise une photo du stand de Bastien Bastinelli, prise sur le salon du Survivalisme.
https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/droit-et-justice/enlevement-de-mia-il-y-a-un-desir-chez-les-survivalistes-de-sortir-du-systeme-affirme-un-sociologue_4374689.html
Cette info a alerté les membres de NCZ (forum de couteaux). Bastinelli ne fait évidemment pas partie des survivalistes qui prônent l'effondrement, mais malheureusement  il faut tout de même bien admettre que son logo est bien différent de la truite du très regretté Eric Plazen :D
https://forum.neoczen.org/viewtopic.php?f=11&t=984&start=4185
Hope for the best, expect the worse...

18 avril 2021 à 19:53:25
Réponse #33

azur


La mode regrettable d'utiliser à outrance le terme "taktikeul" dans un but commercial est pour beaucoup dans la suspicion qui pèse sur certaines activités...
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!
------------------------------------------
Boviner, c'est contourner par le centre...


24 avril 2021 à 23:19:43
Réponse #35

Hurgoz


"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

25 avril 2021 à 11:57:49
Réponse #36

Cheyenne


J'ai bien compris, Chef ?
On est les gentils, nous ?

25 avril 2021 à 14:42:07
Réponse #37

Matagot


Citation de: Hurgoz
Bah....ça devrait se calmer, ils ont réussi à opposer deux groupes: les méchants survivalistes agressifs et les gentils survivalistes pas agressifs. Le job est maintenant fait!  :lol:

Désormais il y a le "bon" survivaliste et le "mauvais" survivaliste...
Ça me rappelle quelque chose :

https://www.facebook.com/bonpainbonvin/videos/-bon-ya-lbon-chasseur-et-pis-ya-lmauvais-chasseur-bah-l-ouverture-de-la-chasse-q/740180189774447/

Ou encore, à 3'07'' :

https://www.youtube.com/watch?v=WTsNiJySqEQ

27 avril 2021 à 23:10:56
Réponse #38

Hurgoz


@Rantamplan :

Je ne connais pas suffisamment l'oeuvre de Freund, mais je pense que sa distinction ami/ennemi demeure pertinente malgré la fin de la guerre froide.

Quant aux journalopes (c'est plus fort que moi  ;#) et aux kapos de la bienpensance, l'analyse (bien modeste et toute personnelle) que j'en fais est la suivante : pour que je sois le Bien, il faut que les autres soient le Mal. Si le dragon cesse d'être une créature diabolique, Saint Georges est ravalé au rang de simple chasseur. Pas bon pour l'ego...

D'où l'inutilité absolue de faire la danse du ventre devant ses détracteurs en geignant : "mais non ! Mais non ! ce n'est pas du tout de ce qua vous croyez ! Je n'ai rien à voir avec..."

Je renvoie à la Doctrine du salami que j'avais évoqué dans un précédent message.

Même si je trouve que le terme "journalope", relève de la même construction, que les oppositions que tu dénonces, il y a une phrase de Arbatov, conseiller diplomatique de Gorbatchev en 89 qui résume à elle seule la situation: "Nous allons vous rendre le pire des services, nous allons vous priver d'ennemis."

"L'ennemi", c'est la construction même de la manipulation des foules, que se soit dans un pays, ou entre pays. Qu'on parle de "bon survivalistes" qu'on va opposer par pression médiatique aux "méchants survivalistes", qu'on parle de méchants dictateurs et de gentils rebelles, de terroristes et de tout ce qu'on peu véhiculer: la base demeure, la création d'un ennemi.

Là où c'est emmerdant, c'est lorsque pour l'ensemble des groupes, on devient un ennemi bien plus ennuyeux qu'ils arrêtent de s'opposer, pour s'allier...mais ça, c'est une autre histoire.

Tcho
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

27 avril 2021 à 23:42:39
Réponse #39

Rantanplan


"Journalope" fait surtout partie d'un vocabulaire qui permet de situer celui qui l'emploi sur le spectre politique (t'es grillé  ;#)

Citer
"L'ennemi", c'est la construction même de la manipulation des foules, que se soit dans un pays, ou entre pays. Qu'on parle de "bon survivalistes" qu'on va opposer par pression médiatique aux "méchants survivalistes", qu'on parle de méchants dictateurs et de gentils rebelles, de terroristes et de tout ce qu'on peu véhiculer: la base demeure, la création d'un ennemi.

Yop, Noam Chomsky - La Fabrique du consentement.
(résumé ici en speed: https://www.youtube.com/watch?v=34LGPIXvU5M)

 
Rire nous rend invincibles. Pas comme ceux qui gagnent toujours mais comme ceux qui n'abandonnent pas. - Frida Kahlo

28 avril 2021 à 00:09:30
Réponse #40

Matagot


"Journalope" fait surtout partie d'un vocabulaire qui permet de situer celui qui l'emploi sur le spectre politique (t'es grillé  ;#)

Ah bon ? Première nouvelle... :glare:

Pour avoir dans une autre vie approché quelque peu certains spécimens de cette profession et sans systématiser, je n'ai pu que constater la médiocrité, le conformisme et la vanité de ceux-ci. Et depuis fort longtemps, des gens de tous bords dénoncent la vénalité et la servilité de la presse (incendie éteint... ;))

28 avril 2021 à 00:16:33
Réponse #41

Matagot


Citation de: Hurgoz
"L'ennemi", c'est la construction même de la manipulation des foules, que se soit dans un pays, ou entre pays. Qu'on parle de "bon survivalistes" qu'on va opposer par pression médiatique aux "méchants survivalistes", qu'on parle de méchants dictateurs et de gentils rebelles, de terroristes et de tout ce qu'on peu véhiculer: la base demeure, la création d'un ennemi.

L'on pourrait disserter longtemps sur la notion d'amis et d'ennemis. Pour Héraclite "Polemos est père de toutes choses". Et si je ne crois pas que la notion d'ennemi soit systématiquement une manipulation, rien de tel, en effet, qu'un "bon" ennemi bien visible, bien identifié, bien diabolisé pour souder un groupe...

28 avril 2021 à 07:59:01
Réponse #42

Hurgoz


Et si je ne crois pas que la notion d'ennemi soit systématiquement une manipulation, rien de tel, en effet, qu'un "bon" ennemi bien visible, bien identifié, bien diabolisé pour souder un groupe...

Dès que les médias s'en mêlent, il faut classer et étiqueter pour pouvoir en parler. Du coup, même si ce n'était pas une construction à la base, ça le devient.

En tout cas, entre la pérennisation du recours aux boites noires pour surveiller la population et le fichage des opinions politiques, si j'étais propriétaire d'arme, proche d'un mouvement que l'on pourrait rapprocher du survivalisme et si, en plus, je n'avais pas ma carte au bon parti, je ferais vraiment gaffe à ce que je dis ou ai pu dire sur les réseaux.

Tcho
« Modifié: 28 avril 2021 à 08:08:52 par Hurgoz »
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

10 juin 2021 à 09:13:43
Réponse #43

Merlin06


Le législateurs utilisent enfin le terme "survivologie".
https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b4212_proposition-loi#

Amalgame généreusement tartiné, réflexe de "survie" de l'état face à une "menace", simple méconnaissance du sujet? J'ai du mal à appréhender la sombre nébuleuse de ce projet de loi.  :ninja: :blink:

Extrait:
..." La gestion de telles activités demande des aptitudes et des compétences complètes et précises. Les professionnels sont d’ailleurs les premiers à réclamer la définition de règles et de normes claires, en atteste la récente création d’un « cercle de réflexion sur la survivologie » regroupant les principaux acteurs du secteur.

Au‑delà du risque individuel, quand des adeptes de la guerre ethnique ou du conflit civil radical, s’arment et s’entrainent pour pallier une supposée défaillance des pouvoirs publiques il y a généralement l’idée c’est l’État lui‑même qui est l’ennemi. On ne compte plus les appels de cette extrême‑droite radicale à s’organiser en contre‑société à finalité insurrectionnelle et dont les relais politiques sont de plus en plus assumés, visibles et influents. "...


PS: Art5 "La charge pour l’État est compensée à due concurrence par la création d’une taxe additionnelle aux droits mentionnés aux articles 575 et 575 A du code général des impôts. "
« Modifié: 10 juin 2021 à 09:18:50 par Merlin06 »
L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

10 juin 2021 à 10:03:43
Réponse #44

Rantanplan


C'était probable que l'on préparait l'opinion à une mise en ordre du survivalisme.

C'est aussi probable que le "survivaliste", même sous la forme de "gentils autonomistes", c'est un profil dont les PEP ne veulent pas.

Éducation martiale, indépendance énergétique / alimentaire, frugalisme... C'est AMHA les vraies raisons des polémiques à venir derrière le prétexte - parfois pertinent - de l’extrémisme.

Globalement, la recherche de la vérité (en tout cas en psy, socio etc.) consiste à percevoir des "patterns" entre des tendances/évènements qui n'ont à priori rien à voir.
Rire nous rend invincibles. Pas comme ceux qui gagnent toujours mais comme ceux qui n'abandonnent pas. - Frida Kahlo

10 juin 2021 à 20:53:23
Réponse #45

gmaz87


PS: Art5 "La charge pour l’État est compensée à due concurrence par la création d’une taxe additionnelle aux droits mentionnés aux articles 575 et 575 A du code général des impôts. "

Pourquoi les fumeurs doivent ils financer ces mesures?, encore un mystère de l'administration... :down:
A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

11 juin 2021 à 07:49:44
Réponse #46

Hurgoz


Bah....bientôt une fiche Survivaliste (avec son cheptel de restriction de libertés individuelles)?
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

12 juin 2021 à 10:07:23
Réponse #47

Rantanplan


Encadrer le survivalisme ? "Les dérives idéologiques ne sont pas inhérentes au mouvement"

https://www.marianne.net/societe/police-et-justice/encadrer-le-survivalisme-les-derives-ideologiques-ne-sont-pas-inherentes-au-mouvement

J'ai découvert l'expression "Strategie Al Capone". 

Définition:  La stratégie Al Capone consiste à trouver une faille, même relativement bénigne, dans la vie de quelqu’un pour faire tomber celui que l’on considère comme un malfaisant hors d’atteinte.
Rire nous rend invincibles. Pas comme ceux qui gagnent toujours mais comme ceux qui n'abandonnent pas. - Frida Kahlo

12 juin 2021 à 14:48:24
Réponse #48

Matagot


Encadrer le survivalisme ? "Les dérives idéologiques ne sont pas inhérentes au mouvement"

https://www.marianne.net/societe/police-et-justice/encadrer-le-survivalisme-les-derives-ideologiques-ne-sont-pas-inherentes-au-mouvement

J'ai découvert l'expression "Strategie Al Capone". 

Définition:  La stratégie Al Capone consiste à trouver une faille, même relativement bénigne, dans la vie de quelqu’un pour faire tomber celui que l’on considère comme un malfaisant hors d’atteinte.

"Qu’on me donne six lignes écrites de la main du plus honnête homme, j'y trouverai de quoi le faire pendre."
Armand Jean du Plessis de Richelieu


nihil novi sub sole...  :huh:

18 juillet 2021 à 21:44:38
Réponse #49

Hurgoz


"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //