Nos Partenaires

Auteur Sujet: Evacuation du domicile avec un enfant TD1  (Lu 3475 fois)

24 janvier 2021 à 22:02:51
Lu 3475 fois

Boub65


Bonjour à toutes et à tous,

Dernièrement (après le webinar de David sur l'évacuation) nous nous sommes aperçus avec mon épouse que nous avions un trou dans la raquette : nous avons un enfant de 9 ans TD1 (= diabétique de type 1 donc insulino-dépendant) et que nous n'avions pas de contenant avec le nécessaire propre à la gestion du diabète de notre enfant à prendre en urgence en cas d'évacuation.

Le matériel de tous les jours :
Notre enfant a toujours une banane avec son lecteur de glycémie (Freestyle) et de quoi se re-sucrer en cas d'hypoglycémie (fraises Tagada et Speculoos).

Nous avons une pochette Maxpedition Fatty Pocket Organiser avec son insuline dite "en cours" avec quelques aiguilles (une dizaine) pour les stylos à insuline, un lecteur supplémentaire de glycémie avec ses bandelettes, un stylo auto-piqueur avec ces lancettes (une dizaine). Cette pochette est là pour gérer son diabète tous les jours.

Nous renouvelons l'ensemble des consommables au fil de leur utilisation dans cette pochette. Au pire si nous venons à tomber en panne, la maison n'est pas très loin avec son stock de consommables.

Le matériel en voyage :
Cette pochette de tous les jours est suffisante lorsque on est pas loin de la maison. En voyage on prenait plus de stock avec nous histoire d'avoir de la redondance au cas où.

Un exemple : si le stylo à insuline vient à tomber, par inadvertance, d'une hauteur de table sur un sol dur, dans presque tous les cas la cartouche en verre d'insuline se fend, rendant l'insuline inutilisable.

Donc en voyage, loin de nos stocks, nous avons appris à prendre de la redondance sur les éléments critiques!

Le sac d'évacuation diabète :
Partant de notre expérience "suppléments voyages" j'ai préparé un "sac d'évacuation diabète" avec les spécifications suivantes :
- Le sac doit être 100% autonome, c'est à dire qu'en cas d'évacuation c'est LA SEULE chose à prendre (pour gérer le diabète de notre fils n'est ce pas). Donc ce sac ne prend pas en compte le fait que l'on puisse prendre la banane de notre fils, ni la pochette Maxpedition de gestion de tous les jours.
- Il doit y avoir de la redondance sur les stocks critiques (insuline, capteurs de glycémie freestyle) et le reste des consommables doit être aligné en quantité (aiguilles principalement)
- Ce sac doit être isotherme (l'insuline se conserve à 8°C max au repos et lorsqu'elle est utilisée à 28°C max). L'insuline doit pouvoir être aussi protégée individuellement de la chaleur et du gel. Donc le sac est stocké dans le réfrigérateur.
- Tous les adultes de la maison connaissent l’existence de se sac, ont interdiction d'y puiser du stock pour tous les jours (sauf moi qui effectue des rotations sur les dates de péremptions) et savent qu'en cas d'urgence il faut OBLIGATOIREMENT passer par le réfrigérateur et le prendre.
- Ce sac sera OBLIGATOIREMENT utilisé lors de nos voyages "tel que" pour se roder à son utilisation et  surtout valider son contenu (ou le modifier) pendant plusieurs jours hors du domicile.
- Ne pas trop compter sur les pharmacies : d'abord là ou j'habite (Maroc) je ne compte jamais sur le stock des pharmacies pour le diabète de mon fils (l'insuline est sur commande et je fais venir les capteurs Freestyle de France!) ensuite en cas d'évacuation (une vraie) je ne sais pas trop dans quel état seront les pharmacies!

Donc, niveau contenu... comme une cartouche ou un stylo jetable d'insuline correspond pour l'age de mon fils environ à un mois de traitement, je suis parti sur 2 mois de traitement à stocker dans le sac d'évacuation diabète pour avoir la redondance décrite plus haut.

De plus comme il me restait un peu de place dans le contenant, j'y ai rajouté un petit stock de médicaments utiles en cas d'évacuation.

A suivre...
Contenu et photos (si j'arrive à les poster) dans le prochain post...
« Modifié: 25 janvier 2021 à 00:01:48 par Boub65 »

24 janvier 2021 à 22:20:45
Réponse #1

Boub65


le contenant du sac d'évacuation diabète :
Je ne me suis pas trop cassé la tête je suis parti d'un sac isotherme dit "lunch box" de chez D4!

Avantage : il est un peu isotherme (!), costaud (c'est mon troisième), il a une poignée et une sangle pour le porter en bandoulière (pratique pour évacuer) et il a deux compartiments permettant de structurer les stocks.

Dans le compartiment du haut : on a l'insuline, les stylos à insuline, le glucagon, un thermomètre et les médicaments pour tous les jours.

Dans le compartiment du bas : les aiguilles 4mm, les capteurs de glycémie Freestyle, un ziploc avec un lecteur de glycémie Freestyle (avec son cable de recharge), un stylo auto-piqueur des bandelettes de mesure de glycémie et d'acétone, des lancettes
« Modifié: 24 janvier 2021 à 23:15:14 par Boub65 »

24 janvier 2021 à 22:29:57
Réponse #2

Boub65


Contenu compartiment du haut :
- un kit d'urgence Glugacon
- deux stylos d'insuline lente (Lantus) dont un avec son capuchon isotherme VIVICAP 1, un stylo JuniorStar
- deux cartouches d'insuline rapides (Novorapid) dont une déjà installée dans un stylo (Novopen Echo) avec son capuchon isotherme VIVICAP1
- un thermomètre
- un ziploc avec des médicaments de tous les jours (douleurs, allergies, diarrhées, fièvre, etc...)

Au niveau de l'insuline, cela correspond à deux fois 1 mois de traitement pour la redondance.

24 janvier 2021 à 22:37:48
Réponse #3

Boub65


Contenu du compartiment du bas :
- 300 (oui trois cent) aiguilles 4mm, ce qui correspond à 5 aiguilles par jour x 2 mois :ohmy:
- 4 capteurs patchs de glycémie Freestyle (soit 2 mois à raison de 14 jours par capteur)
- une pochette contenant un lecteur neuf de glycémie Freestyle, son cable et un stylo auto-piqueur
- des bandelettes de glycémie et de cétones compatibles avec le Freestyle
- des lancettes pour le stylo auto-piqueur (pas beaucoup, on s'en sert rarement et les aiguilles 4mm peuvent remplacer en cas d'urgence pour obtenir une goutte de sang)

24 janvier 2021 à 22:53:01
Réponse #4

Boub65


Conclusions :
Premièrement, ce kit a eu son baptême du feu lors de nos vacances de noël... d'où ma présentation ici et maintenant...

Ce kit a donc été utilisé 10 jours, sans aucun apport extérieur, et à parfaitement rempli sa mission de gérer le diabète de mon fils "comme si nous étions en évacuation".

Je compte créer un deuxième kit strictement identique que je déposerai dans le réfrigérateur de mes parents (ils vivent dans la même ville que nous) au cas où... par contre je devrais m'appliquer à gérer la rotation pour rester toujours dans les dates de péremption!

Voilà, le trou dans la raquette est réparé  :-[

Je pense que la démarche doit pouvoir être transposée à d'autre maladies nécessitant un traitement obligatoire.

N'hésitez surtout pas à me challenger sur la démarche et le contenu (même si vous n'avez pas d'enfant diabétique).

A+,
Boub.

24 janvier 2021 à 23:56:44
Réponse #5

Hurgoz


Yo,

Joli boulot!

Une question cependant: as tu une pile en backup en dehors du frigo (dans ton portefeuille ou la banane de ton fils par exemple) pour le glucomètre? En moyenne, les piles du matériel électronique et le froid s'entendent mal.

Tcho
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

25 janvier 2021 à 00:26:00
Réponse #6

Boub65


Une question cependant: as tu une pile en backup en dehors du frigo (dans ton portefeuille ou la banane de ton fils par exemple) pour le glucomètre? En moyenne, les piles du matériel électronique et le froid s'entendent mal.

@Hurzog, tu as raison, je n'ai pas pensé à la compatibilité (long-terme) du stockage de l'énergie et du froid.

Donc j'ai cherché sur le site du fabriquant...

Le lecteur de glycémie Freestyle de mon fils (dans sa banane) et celui qui est dans le kit d'évacuation (identique) ont des batteries rechargeables et le fabriquant indique :
Operating and storage ranges :
Operating temperature: 10° to 45°C
Storage temperature: -20° to 60°C


Par contre pour les 4 capteurs patch de glycémie du Freestyle dans le kit d'évacuation, ils ont une pile à l'oxyde d'argent et le fabriquant indique :
Operating and storage ranges :
Operating temperature: 10° to 45°C
Storage temperature: 4° to 30°C


Donc, pas de problème pour l'appareil, mais je dois faire attention pour les capteurs et vérifier que la température du réfrigérateur ne descend pas sous les 4°C à l'endroit ou le kit est stocké.

Mais je dois encore faire des recherches, car les capteurs sont stockés dans le réfrigérateur, mais utilisés à température ambiante (et pas dans le froid)... donc je ne sais pas si le froid impacte la charge en général (même hors froid) ou la charge seulement si utilisation dans le froid...

A+,
Boub.

25 janvier 2021 à 07:39:56
Réponse #7

guillaume


Sacré boulot !

Comment évalues tu la contrainte que représente la gestion des kits ? On parle souvent de BOB et de kits mais rarement de leur contrainte : stockage, dates de péremption, vieillissement, etc.

Avec du matériel aussi critique, j'ai bien compris que tu ne pouvais pas faire l'impasse sur une gestion rigoureuse. Cette contrainte, comment tu la gères (rappel sur le calendrier) ?

a+

25 janvier 2021 à 08:27:32
Réponse #8

Hurgoz


@Hurzog, tu as raison, je n'ai pas pensé à la compatibilité (long-terme) du stockage de l'énergie et du froid.

Je suis en charge des lots de secours dans une structure d'AASC, et les piles c'est un peu l'un des points faibles (comme les rotations de péremptions, mais on a trouvé solution à ce pb).
Alors, autant sur un tensiomètre, on peu faire avec le manuel, autant avec un glucomètre, c'est plus compliqué.

Du coup, j'ai des stocks de piles pour tout ce matériel, hors garage pour pouvoir pallier au défaillances.

Tcho
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

25 janvier 2021 à 11:58:44
Réponse #9

Boub65


Sacré boulot !

Comment évalues tu la contrainte que représente la gestion des kits ? On parle souvent de BOB et de kits mais rarement de leur contrainte : stockage, dates de péremption, vieillissement, etc.

Avec du matériel aussi critique, j'ai bien compris que tu ne pouvais pas faire l'impasse sur une gestion rigoureuse. Cette contrainte, comment tu la gères (rappel sur le calendrier) ?

a+

@Guillaume...
Tu l'as certainement compris, j'ai fais le choix d'un kit complet qui nous sert dans la vraie vie :
- il est (sera) utilisé pendant nos séjours hors du domicile (vacances, week-end chez les grands-parents, etc...)
- je l'utilise comme tampon entre les besoins quotidiens de mon fils et notre stock (long terme) normal pour m'assurer de la validité des dates de péremption
Le kit est bien "vivant"...

Comme il y a un risque à "taper" dedans et à ne pas "re-remplir", il n'y a que moi qui peut "taper dedans" (règle établie avec mon épouse et la nounou). Lorsque mon épouse, à besoin de stock elle se sert dans le stock normal pas dans le kit d'évacuation. Le fait aussi qu'il soit dans ce "lunch box" D4 nous aide à ne pas y "taper dedans" par paresse!

Donc 1) je fais de la rotation naturelle sur les produits critiques ayant une date de péremption et 2) régulièrement je vais faire un check complet et un "refill".

Faut savoir que sur mes éléments critiques (insuline et capteurs glycémie Freestyle), j'ai au mini une année devant moi pour la date de péremption. En pharmacie, je refuse le produit si j'ai pas cette année de rab!

D'ailleurs, cela me pose un très gros problème de n'avoir qu'une année de rab en date de péremption, car mon stock normal ne peut donc pas dépasser une année : j'ai toujours au mini 6 mois et maxi un an de stock pour mon fils au domicile (dont deux mois dans le sac d'évacuation vous l'avez compris, le reste dans un tirroir dédié et dans un bac du frigo).

Pourquoi autant de stock? Parce que le Maroc ne produit plus d'insuline (Sanofi en produisait mais la production a été délocalisée en Algérie) elle est donc importée et que j'importe aussi les capteurs de glycémie Freestyle!

L'expérience du confinement total de 2020, avec très gros ralentissement (arret?) des importations m'a prouvé que 6 mois de stock est un minimum, un an est idéal... j'aurai biensûr préféré un peu plus d'un an de stock, mais ça commence à chiffrer en immobilisation et il y a un risque (financier) aussi s'il y a un changement dans le protocole du traitement de mon gamin. Le risque VS opportunité d'avoir plus d'un an de stock n'est pas établi pour l'instant (il peut l'être dans le futur).

Juste pour info 1mois de stock coute au bas mot 100 Euros de consomables, à cela il faut rajouter les redondances type stylo et lecteur...
Le kit d'évacuation à lui seul immobilise autour de 400 euros...

Pour la partie calendrier des vérifications complètes du contenu du kit (avec la partie médocs aussi), je t'avouerai que je n'en ai pas pour l'instant mis de process : cela fait tout juste un peu plus d'un an que mon gamin est TD1 et deux mois que le kit est opérationnel. Je dois y penser indépendamment de la rotation naturelle que j'effectue.

Voilà Guillaume ma réponse pour la gestion d'éléments critiques que j'essaye de rendre "rigoureuse". Et je tiens par la présente aussi à remercier @David et ses nombreux cours sur la gestion des risques et leur mitigation qui m'ont permis d'en arriver à ce niveau de conscience et de préparation  :love:

A+,
Boub.

25 janvier 2021 à 13:32:34
Réponse #10

Boub65


Du coup, j'ai des stocks de piles pour tout ce matériel, hors garage pour pouvoir pallier au défaillances.

Salut @Hurgoz,
Je comprends, maintenant que tu m'as éclairé sur ce sujet du stockage de l'énergie au frigo, qu'il faut que je trouve une solution. Tu m'as posé une colle!

Mais l'énergie est stockée directement dans les appareils (batterie rechargeable et inaccessible li-Ion pour l'un et pile oxyde d'argent moulée, donc inaccessible pour l'autre), et pas sous forme de pile accessible malheureusement.

Donc cela voudrait dire que je dois sortir une partie des éléments critiques du kit, et donc de faire deux kits : l'un qui irait dans le frigo et l'autre hors du frigo...

Je ne suis pas favorable pour l'instant à dédoubler le kit. Je vais donc plutôt étudier la faisabilité de stocker le kit complet hors frigo... J'ai pour cela les capuchons VIVICAP1 qui me garantissent une température inférieure à 28°C et donc passer en mode :
l'insuline du kit DOIT être utilisée en priorité lorsque la courante est épuisée...

Les fabricants d'insuline (SANOFI et NOVO NORDISK) indiquent que lorsque leur insuline n'est plus stockée à moins de 8°C sa péremption est de 28 jours (et elle doit être stockée à moins de 28°C pendant ces 28 jours). Donc je ne pourrais théoriquement pas le faire, l'insuline serait à priori stockée 3 mois à 28°C avec cette configuration (deux mois stockée dans le kit d'évacuation et un mois en utilisation courante ). Référence = image en attachement de la doc SANOFI

PS: un parent d'enfant diabétique qui est pharmacien, m'a dit que la contrainte des 28 jours est "over kill", plutôt commerciale, et que lui ne la respectait pas...

Je dois trouver une solution adaptée...
A+,
Boub.
« Modifié: 25 janvier 2021 à 13:49:05 par Boub65 »

25 janvier 2021 à 13:41:34
Réponse #11

Hurgoz


Mais l'énergie est stockée directement dans les appareils (batterie rechargeable et inaccessible li-Ion pour l'un et pile oxyde d'argent moulée, donc inaccessible pour l'autre), et pas sous forme de pile accessible malheureusement.


C'est combien la tension de charge de tes appareils? Tu ne peux pas utiliser par exemple une powerbank de téléphone portable? Possibilité de recharge sur l'allume cigare?

Tcho
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

25 janvier 2021 à 14:04:19
Réponse #12

Boub65


C'est combien la tension de charge de tes appareils? Tu ne peux pas utiliser par exemple une powerbank de téléphone portable? Possibilité de recharge sur l'allume cigare?

@Hurgoz, désolé, je me suis mal exprimé :
1) pour la lecture de la glycémie, il y a un lecteur qui a une batterie rechargeable Li-Ion, et un cable USB pour la recharge. Donc oui, je n'ai pas de souci avec le lecteur.
2) Le lecteur à besoin des capteurs de glycémie qui se collent à la peau comme des patchs, jetables après 14 jours qui EUX ont une pile (oxyde d'argent) moulée à l'intérieur du patch et donc sujette au stockage à 2°-8°C. Cf photo pour plus de précision.

25 janvier 2021 à 20:11:14
Réponse #13

Chill


'llo,

J'en avais entendu parler, mais je ne suis pas un spécialiste :
Ton frigo reste peut-être pourtant LA solution.

D'après ma brève recherche internet, la majorité des frigos n'a pas une température uniforme à l'intérieur :
https://www.linternaute.fr/bricolage/guide-maison-et-jardin/1410588-temperature-frigo-tout-ce-qu-il-faut-savoir/
http://www.afsca.be/viepratique/conservationaliments/refrigerateur/

Si ton appareil est du type "statique", non brassé, la température dans le bac à légumes, ou tout en haut, ou dans la porte, est supérieure ou égale à 4°C. Tes piles pourraient y survivre ?

Je connais des gens qui ont plusieurs frigo, le plus souvent 2, sans parler de congélateurs.
Le premier dans la cuisine pour ce qui est utilisé rapidement, la conservation des restes et des emballages ouverts. En général c'est le plus moderne et comme il dispose d'un freezer la température doit y être facilement bien basse.
Mais le second, dans le garage, le cellier ou l'arrière-cuisine est plus ancien. Il contient souvent les boissons, fruits et légumes, le stock non entamé. La température interne y semble moins basse ...

Cela s'apparente à jouer avec les limites du matériel, mais c'est peut-être une piste à creuser ?

     Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

25 janvier 2021 à 20:25:37
Réponse #14

Hurgoz


@Hurgoz, désolé, je me suis mal exprimé :
1) pour la lecture de la glycémie, il y a un lecteur qui a une batterie rechargeable Li-Ion, et un cable USB pour la recharge. Donc oui, je n'ai pas de souci avec le lecteur.
2) Le lecteur à besoin des capteurs de glycémie qui se collent à la peau comme des patchs, jetables après 14 jours qui EUX ont une pile (oxyde d'argent) moulée à l'intérieur du patch et donc sujette au stockage à 2°-8°C. Cf photo pour plus de précision.

OK. Si je comprend bien ce que tu me dis, c'est que ce lecteur (que je ne connais pas), peut être utilisé et avec un patch, qui fonctionne 14 jours avec une pile moulée, et avec des bandelettes classiques? C'est ça?

Parce que si c'est le cas, tu as déjà le backup en cas de galère de patch: les bandelettes (par contre, il en faut suffisamment, ce qui est galère pour la péremption)

Tcho
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

25 janvier 2021 à 20:43:47
Réponse #15

Boub65


@Chill tu as raison, j'ai deux frigos : un à circulation d'air (donc homogène au niveau température) l'autre normal (donc certainement avec la zone haute qui peut être autour de 6-8°C). Je dois investiguer cette piste de régler ce frigo pour moins stresser les piles des patchs.

@Hurgoz, oui le lecteur peut lire les patchs ET les bandelettes, mais comme tu le dis ça rajouterai 600 bandelettes (60 jours à 10 bandelettes mini par jour) avec leur date de péremption et leur coût... piste écartée, j'ai juste une cinquantaine de bandelettes pour des double check rares de la lecture du patch, souvent en cas d'hypoglycémie.

A+,
Boub.

25 janvier 2021 à 21:32:26
Réponse #16

Chill


@Boub65
De ma lecture de ce fil, je trouve 3 composants ayant des prescriptions sur la température de stockage :
2° < insuline < 8°
-20° < batterie freestyle < 60°
4° < patch < 30°
L'intersection des 3 plages donne 4° < stock < 8° ce qui serait cohérent avec l'emploi d'un frigo statique bien réglé, ou bien avec un frigo ventilé finement réglé à 5°, mais qui alors ne pourrait plus conserver selon les bonnes pratiques certaines catégories d'aliments
Cependant tu cites d'autres produits actifs qui ont certainement eux aussi des prescriptions de stockage : à vérifier, et espérer qu'une plage commune subsiste !  :-\

À toi de voir comment se distribue la température dans tes appareils, et quel usage tu en ferais.

@Hurgoz
Comment gères-tu les piles de ton AASC ?

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

25 janvier 2021 à 22:31:42
Réponse #17

Hurgoz


@Hurgoz
Comment gères-tu les piles de ton AASC ?

Comme il peu!  ;#

Plus sérieusement, pour expliquer le contexte:
Nous utilisons nos lots de secours principalement sur la période Avril - Novembre. De Novembre à Avril, notre activité est plus basse.

Du coup, pendant cette période creuse je m'arrange pour garder un lot prêt à partir ainsi que le VPSP. Au mois de Février - Mars, j'organise un tours de l'ensemble du matériel avec les secouristes motivés afin de remplacer ce qui a périmé pendant la période creuse, relever les péremption de l'année pour pouvoir préparer les stocks au plus juste pour les roulements de l'année et tester l'ensemble des piles. Celles HS sont remplacer par celles sous blister que je garde dans chaque lot et que je remplace à ce moment là; ainsi il y a forcément un lot de pile ok dans chaque lot de secoure.

Je garde également un lot de piles en plus dans la partie chauffée du local, avec les défibrillateurs, alors que le reste des lots sont stockés dans les garages qui descendent maintenant rarement en dessous des 8°C (on vient de déménager, avant on tombait des fois à 4 - 5°C).

Durant l'année, on tape dans celle sous blister que je remplace à la volée.

Après, en règle générale, le matériel médical et le froid ne font pas super bon ménage: pendant le 1er confinement nous faisions le tri covid afin d'orienter les patients vers la zone covid ou la zone normale des urgences. Il était fréquent qu'on doivent retourner chercher un thermomètre parce que les piles de ceux dispo avaient flanchées pendant la nuit  (encore un peu fraiche au mois de Mars), ou la sonde tympanique était trop froid pour fonctionner correctement.

D'ailleurs Doub65, ton thermomètre en sortie de frigo, risque de tirer un peu la tronche, mais c'est pas aussi vital que le glucomètre dans ton cas.

Tcho
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

26 janvier 2021 à 08:00:36
Réponse #18

François


Pour ceux qui fréquentent des régions où il peut faire froid, pensez également au gel.
Dans la voiture j'ai un petit frigo 10 litres bien isolé dans lequel je mets les médocs en voyage. C'est impeccable quand la température est de douce à très chaude. Mais à la fin d'une nuit par -5 °C ou moins, ça gèle franchement dans le frigo.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

26 janvier 2021 à 16:28:05
Réponse #19

hook


Bonjour,
Mon humble avis:
Tu es dans un pays où en cas de dégradation  cela doit vite être compliqué.
Tu as un enfant qui a un handicap sérieux potentiellement vital.
Son traitement actuel fait appel à des technologies de pointe  incompatibles avec un état sanitaire dégradé +- isolement commercial.
Si tu dois évacuer pour une période courte ton système peut convenir ; si la période se prolonge je pense qu'il faudrait revenir aux fondamentaux à savoir :
Insuline lente seule pour limiter hypoglycémies et sur dosages en ciblant 1.5 -2  gr de glycémie
Donc faire le plus simple et polyvalent:
lecteur de sucre basique ( + piles simples ) avec bandelettes basiques;  seulement deux contrôles ( voire un  en alternant ) de sucre par jour  : à jeun et après un repas pour économiser  les bandelettes      test d'acétone pour ajuster ( se conservent bien)
Les lancettes sont à désinfecter et réutilisables pour la meme personne (une aiguille conviendrait). Le stylo n'est pas indispensable.
L'insuline doit se conserver plus que ce que disent les tests de contrôle des laboratoires qui doivent garantir la qualité.
Il serait intéressant d'en connaitre l'usage  dans les pays à faible niveau sanitaire.
La nourriture dans des conditions difficiles ne sera probablement plus régulière ni adaptée donc le contrôle du diabète aléatoire.
Le but n'étant plus d'avoir un diabète contrôlé au top de la médecine mais de limiter les complications pendant une période dégradée prolongée et de ne pas en mourir par absence ou panne de matériel sophistiqué.
a+

ps pour memoire si tu gouttes son urine et qu'elle est sucrée, il a plus que 1.80 gr dans le sang .
« Modifié: 26 janvier 2021 à 16:41:54 par hook »

27 janvier 2021 à 12:47:54
Réponse #20

Boub65


@Hook ton intervention tombe bien, car juste après le sac kit évacuation (capacité de deux mois), vient en effet la réflexion "mode dégradé long terme".

Protocole mode dégradé long terme :
Tu as bien résumé le protocole dégradation long terme :
- Que de l'insuline lente (Lantus dans le cas de mon gamin)
- Régime sans glucide (dans la mesure du possible en mode dégradé)
- Je dois aussi plutôt passer à des flacons d'insuline (qui existent pour Lantus) et des seringues en verre avec aiguilles, le tout désinfectable dans de l'eau bouillante
- Deux mesures par jour pour ajuster l'insuline lente. Le soir juste avant l'injection, et le matin au reveil, car pas d'apport en glucide dans la nuit pendant qu'il dort.

Pour les mesures :
Par contre (comme tu as l'air de t'y connaitre) et après réflexion... pour les mesures, je propose les bandelettes de test urinaire pour le mode dégradé (photos plus bas) : ces bandelettes donnent des ordres de grandeurs de la Glycémie ET des Cétones par comparatif à une echelle de couleurs en mg/dl.
Avantage : plus d'appareil, plus de pile, PLUS DE LANCETTES, et deux mesures sur une seule bandelette (Glycémie et Cétones).
Deux pipi par jour, deux mesures, le low tech du diabète... mais qui est suffisant avec que de la lente...

D'ailleurs, ces bandelettes sont prescrite à 99% des petits diabétiques marocains (qui n'ont malheureusement pas accès comme mon fils à la technologie Occidentale) pour faire leur Cétonimie en cas d'hyperglycémie.

Pour l'insuline :
Je pars aussi du principe que j'ai en permanence un stock de 6 mois à 1 an au domicile.

Je vais peut-être renforcer le stock d'insuline lente, de bandelettes, et acheter des seringues/aiguilles réutilisables (essayer de passer à 1an / 2ans sur mon stock de lente)

Bref...
...il faut, comme tu le suggères, que je fasse mon homework sur la façon dont mes compatriotes gère le diabète de leur gamins dans les coins reculés du pays, sans structure sanitaire proche : beaucoup de choses à apprendre car ils sont déjà en mode dégradé malheureusement... et je suis sûr que les dates de péremption ne sont pas trop respectées, ni les conditions de stockage!

A+,
Boub.
« Modifié: 27 janvier 2021 à 12:55:21 par Boub65 »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //