Nos Partenaires

Auteur Sujet: Jeûne intermittent  (Lu 5269 fois)

15 octobre 2020 à 17:39:21
Lu 5269 fois

misterludo


Bonsoir a tous,

Depuis janvier je pratique le jeûne intermittent quotidiennement... je jeûne entre 18 et 24 ou 25h parfois.. avec allez parfois des petits écarts/ break les week-ends et vacances quand je suis avec la famille...
ça me correspond parfaitement ça me plaît et en plus j'ai perdu 12kg.. top pour moi...
Et pourtant j'ai une question.. je me nourris vers 16h actuellement, a mon retour du taf ou du sport...
Quel serai pour vous le meilleur moment pour m'alimenter ? Comme je fais? Le matin avant de taffer? Le midi a la pause (quoi que non car vu ce que je mange je dormirai comme un sac après  ;# )... hivers et froid doit il être pris en compte?
Merci beaucoup pour vos retours.

Réparation de la confusion Jeune<->Jeûne dans le titre.
« Modifié: 16 octobre 2020 à 14:14:41 par Chill »

15 octobre 2020 à 18:22:24
Réponse #1

Petit à petit


Bonsoir Primal_dude,

16kg de muscle, de gras, des deux? Et tu pèses combien au départ?

Tes jeûnes, est-ce que tu ne les fait pas selon un rythme / une périodicité un tantinet anarchique?

Il se pourrait que tu ait perdu du poids parce que tu malmène ton corps, et là ce ne serait pas un retour à la santé. Tu peux te sentir plein d'énergie, de dynamisme, et être en fait en train d'épuiser ton corps.
« Modifié: 16 octobre 2020 à 14:15:18 par Chill »
Caché en évidence

15 octobre 2020 à 18:28:14
Réponse #2

tarsonis


Hello,à peu près pareil que toi.Je dirais que tu dois manger quand tu en as envie; perso je ne mange que le soir.
Les reste de la journée avec taf et environ 30km de vélo sans souci. Mais c'est une bonne fringale qui se déclenche quand la journée est finie.Niveau bilan sanguin, tout est nickel, HDL assez haut, LDL bas, triglycérides très bas, tout dans les normes, et glycémie à jeun <1g (fatalement, je suis dans une alimentation faible en glucides).En constantes, je suis aux environs de 46% de masse musculaire, 9% de gras.

Et comme toi, perte de poids, d'environ 20kg sur deux ans.Mais bon, il faut évidemment que ce soit réalisé correctement (pour ceux qui se lancent), même si pas mal de toubibs/diététiciens s’accrocheront au dogme des glucides.
« Modifié: 16 octobre 2020 à 14:15:41 par Chill »

15 octobre 2020 à 18:31:51
Réponse #3

tarsonis


Pour quelques détails, je renvoie au topic [Retex] Gras, bedaine, risque des maladies de civilisation sur Olduvaï (je suis parti de 113Kg, maintenant 67kg), mais plus spécifiquement à la page 3, où je commence à sérieusement questionner les fondements de la diététique :

https://www.le-projet-olduvai.com/t10394p50-retex-gras-bedaine-risque-des-maladies-de-civilisation#186372
« Modifié: 16 octobre 2020 à 14:16:05 par Chill »

15 octobre 2020 à 19:33:04
Réponse #4

misterludo


Je suis passé de 79,6 à 67-68...
Je me sent bien j'avoue.. je mange les soirs par contre idem des quantités gargantuesques le soir par convivialité familiale ou à 16h a mon retour quand je craque au bout de 18-24h... beaucoup de féculents fruits légumes en tant que végétarien..  je taffe toute la journée (6h-15h) comme preparateur de commandes et souvent (1 jour sur deux) je cours 40-60mn a l'issue sans souci.. idem pour les randos.. je marche avec les copains 5-6h avec juste repas du soir  dans le bide sans souci...
Mais il est vrai que j'ai l'impression que ce froid me torture parfois l'estomac de faim...
« Modifié: 16 octobre 2020 à 14:16:23 par Chill »

15 octobre 2020 à 19:50:53
Réponse #5

tarsonis


Le froid peut pas mal influer sur le métabolisme basal donc oui il peut provoquer des fringales ;)
Sinon, oui, le jeûne intermittent avec le repas le soir offre l'avantage de moins sacrifier le côté social (sorties, repas en famille, after, restos, etc.).
« Modifié: 16 octobre 2020 à 14:16:43 par Chill »

15 octobre 2020 à 20:27:30
Réponse #6

misterludo


Le froid peut pas mal influer sur le métabolisme basal donc oui il peut provoquer des fringales ;)
Sinon, oui, le jeûne intermittent avec le repas le soir offre l'avantage de moins sacrifier le côté social (sorties, repas en famille, after, restos, etc.).
Je le vois comme ça aussi... quoi qu'il en soit je trouve vraiment que le jeûne intermittent développe la volonté et de surcroît nettoie le corps même après un repas gargantuesque...
« Modifié: 16 octobre 2020 à 14:17:00 par Chill »

16 octobre 2020 à 08:36:00
Réponse #7

Tompouss


Yop,

Y'a plein de sujets qui traitent de jeûne et de perte de poids sur le forum (d'ailleurs faudra peut être que je voies  pour fusionner celui-ci à l'un d'eux pour plus de clarté, quand j'aurai trouvé comment faire  ;#)

Je rebondis sur un truc : 12kg en combien de temps ? Je suis pas un pro de la diététique mais faut faire gaffe aux variations de poids trop rapides, les sèches drastiques (du genre celles des boxeurs ou combattants de MMA) sont un désastre pour la santé à long terme. Et à cela s'ajoute la forte proba de reprendre du poids rapidement au moindre laisser aller.

Concernant la fenêtre d'alimentation j'ai pas l'impression qu'il soit fondamental de ne manger qu'une seule fois par jour. Quand je pratique le jeûne intermittent je mange sur une fenêtre de 8h, donc je ne saute que le petit déjeuner, c'est plus simple à tenir sur le long terme notamment quand on travail aux horaires de "bureau" avec souvent des repas d'affaire le midi (bien que des personnes arrivent à suivre la warrior diet depuis des années).

PS : je dis "quand je pratique" car étant une machine à cramer les calories et faisant du sport en moyenne 6j/7 je ne déclenche le "mode jeûne" que lorsque je dépasse les 15% de masse grasse (mesures de cette semaine : 67kg, 55.3kg de masse musculaire et 11% de masse grasse, pour 1m75), le reste du temps je mange quand j'ai faim et sans restriction de quantités (entre 2800 et 3200kcal/j , je compte plus pour être sûr de manger assez que l'inverse).
« Modifié: 16 octobre 2020 à 14:17:16 par Chill »
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

16 octobre 2020 à 13:51:00
Réponse #8

Krapo


A la modération : il faudrait changer le titre car un jeune intermittent est différent d'un jeûne intermittent  ;#

Fait. Mais chaque contributeur a accès au titre de son article, et si il le modifie, les réponses et suivants propagent la modification ...
    Chill.
« Modifié: 16 octobre 2020 à 14:19:33 par Chill »
Laissons glouglouter les égouts !

16 octobre 2020 à 18:23:10
Réponse #9

misterludo


Yop,

Y'a plein de sujets qui traitent de jeûne et de perte de poids sur le forum (d'ailleurs faudra peut être que je voies  pour fusionner celui-ci à l'un d'eux pour plus de clarté, quand j'aurai trouvé comment faire  ;#)

Je rebondis sur un truc : 12kg en combien de temps ? Je suis pas un pro de la diététique mais faut faire gaffe aux variations de poids trop rapides, les sèches drastiques (du genre celles des boxeurs ou combattants de MMA) sont un désastre pour la santé à long terme. Et à cela s'ajoute la forte proba de reprendre du poids rapidement au moindre laisser aller.

Concernant la fenêtre d'alimentation j'ai pas l'impression qu'il soit fondamental de ne manger qu'une seule fois par jour. Quand je pratique le jeûne intermittent je mange sur une fenêtre de 8h, donc je ne saute que le petit déjeuner, c'est plus simple à tenir sur le long terme notamment quand on travail aux horaires de "bureau" avec souvent des repas d'affaire le midi (bien que des personnes arrivent à suivre la warrior diet depuis des années).

PS : je dis "quand je pratique" car étant une machine à cramer les calories et faisant du sport en moyenne 6j/7 je ne déclenche le "mode jeûne" que lorsque je dépasse les 15% de masse grasse (mesures de cette semaine : 67kg, 55.3kg de masse musculaire et 11% de masse grasse, pour 1m75), le reste du temps je mange quand j'ai faim et sans restriction de quantités (entre 2800 et 3200kcal/j , je compte plus pour être sûr de manger assez que l'inverse).
yes c'est effectivement la "warrior diet" que je pratique mais pas tous connaissent ce terme...
perdu 12 kg depuis janvier, ce qui me fait 1,3 kg / mois.. ca va rien d'alarmant (je pense) 8)... par contre oui j'ai peur des vacances et week-ends synonymes de relâchement donc de remontée de poids quasi radicale... et ca pouaahh ca me streeesseeeeee :o
mon boulot est lui aussi tres physque, une sorte de sport en sorte :D

25 mars 2021 à 16:24:04
Réponse #10

misterludo


25 mars : j'ai lâché ... au début génial royal idyllique ... puis un enfer.. poids progressivement monté monté.. le corps avait stocké.. rien vu venir

25 mars 2021 à 22:52:05
Réponse #11

Laurent95


Ah zut, du coup tu as repris combien de kilos derrière ? :-\

26 mars 2021 à 12:37:30
Réponse #12

misterludo


TROP >:( .....dans les 10 kgs :blink:

26 mars 2021 à 13:22:33
Réponse #13

DavidManise


Salut :)

La même ici : le corps devient ultra efficient pour la digestion avec ce type d'alimentation, et du coup je mange globalement moins, mais surtout dès que je remange "normalement" je reprends vite du poids.

Du coup comme le système me convient je mange seulement en fin de journée.  Je bouffe à partir de 17h ou 18h si je veux perdre du poids et autour de 14h si je suis en mode prise de masse.  Et 16h je me maintiens. 

C'est super facile d'adapter sans devoir compter les calories, du coup.

Côté composition corporelle, entre la prépa physique quotidienne et ça, globalement je suis plutôt plus dense que l'an dernier à la même époque et au même poids.  Et largement plus dense qu'il y a deux ans (avec 14kg de plus).

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

30 janvier 2022 à 18:11:28
Réponse #14

Joca


J'apporte mon grain de sable à la discussion, au cas où ce serait utile :

J'avais essayé le jeûne intermittent après avoir lu Quick & Dirty. Je l'ai suivi une semaine et demie (jusqu'à ce que j'arrête Q&D car j'ai des problèmes de dos). Ça allait mais ça représentait quand même un effort. Je saivais que je n'allais pas tenir.  C'était en mai ou juin 2021.

Puis, depuis bientôt un mois je suis en mode "jeûne intermittent naturel". J'entends par là qu'un matin je me suis rendu compte que j'étais en train de préparer mon petit-dej alors que je n'avais pas faim. J'ai donc décider de le reporter à plus tard... Et je ne l'ai jamais pris. J'avais entendu des nutritionnistes parler des problèmes qu'ont les Français avec les petit-dej et ça m'a conforté dans cette idée. 

En fait, ça fait un mois que je suis au régime (18kg à perdre) et que, paradoxalement, j'ai moins faim que d'habitude. C'est sans doute lié aux bénéfices d'avoir repris la viande depuis décembre (cf. le fil où j'en parle).

Résultats : je ne prends plus du tout de petit-dej et je suis à jeun pendant 18h00 au moins, tous les jours. En gros, je mange quand j'ai faim, c'est tout. Je mange pour la première fois vers 14h30/15h00 (je vis en Espagne, c'est le repas du midi), un repas qui fait plaisir et où je m'éclate (toujours légume, fruit et viande maigre le tout en belle quantité) et le dernier vers 20h00/30 (idem).
Parfois, je mange un fruit, un yaourt, des fruits secs vers 13h00 quand ça commence faire faim... Mais c'est tout. Parfois, je ne prends rien du tout et je mange encore plus tard (16h00).

Tout ça alors que je suis un régime hypocalorique, que je bosse 50h/semaine et que je cale une grosse rando par weekend.

Je n'aurais jamais imaginé ça de moi, mais c'est venu tout seul et ça me va. Quand ça ne m'ira plus, j'arrêterai.

Et tout va bien, j'ai pas faim, je suis en forme, voire plus que d'habitude. Et je perds 1kg/semaine depuis un mois.

Tout ça pour dire qu'il faut s'écouter et suivre ce qui nous va à nous. Si le jeûne c'est trop compliqué, soit il faut pas le faire, soit il faut le faire différemment. Si on force trop, trop tôt, on finit par craquer et faire n'importe quoi (avec les bénéf des sacrifices qui sont ruinés à jamais...).
En 2019, j'ai perdu 11kg en 9 semaines sans faire de jeûne mais en faisait des activités qui me plaisaient et en mangeant ce qui me plaisait aussi (de façon équilibrée).

Se forcer à faire des choses qui ne nous conviennent pas... C'est jamais une bonne idée. Tatônner, évaluer, adapter !  ;)

Voilà.
Récits de voyages et de rencontres : https://noteslointaines.wordpress.com/

07 avril 2022 à 17:28:58
Réponse #15

zurtu


Hello à tous

Effectivement de souvenir le jeune intermittent c'est plus 16h maximum (je viens de vérifier : https://lasanteauquotidien.com/nutrition/regime-a-la-mode-zoom-sur-le-jeune-intermittent-168/ ), et en générale nuit comprise. La 24 à 25h tu es bien au dessus et ça peut être dangereux pour ta santé.

Dans une optique de survie, oui si il n' y a pas de choix c'est sur que c'est mieux que rien mais il faut savoir qu'après une période sévère tu risque de douiller. Sans compter que tu fais vieillir ton corps plus vite..

Je suis d'accord que le jeune intermittent est efficace et peut-être un allié. On mange certainement trop fréquemment avec notre mode de vie sédentaire, mais réduit la fenêtre ;)

08 avril 2022 à 09:03:50
Réponse #16

Burdigala


Effectivement de souvenir le jeune intermittent c'est plus 16h maximum (je viens de vérifier : https://lasanteauquotidien.com/nutrition/regime-a-la-mode-zoom-sur-le-jeune-intermittent-168/ ), et en générale nuit comprise. La 24 à 25h tu es bien au dessus et ça peut être dangereux pour ta santé.

Dans une optique de survie, oui si il n' y a pas de choix c'est sur que c'est mieux que rien mais il faut savoir qu'après une période sévère tu risque de douiller. Sans compter que tu fais vieillir ton corps plus vite..

Ok, alors explique nous stp le "paradoxe" de la warrior diet si 16h/jour c'est le maximum ?
Et le JI ne fait pas vieillir plus vite, au contraire (e.g. https://www.lanutrition.fr/forme/vieillissement/prevenir-le-vieillissement/jeuner-un-jour-sur-deux-pour-vivre-plus-longtemps)

08 avril 2022 à 09:18:12
Réponse #17

Merlin06


Hello à tous

Effectivement de souvenir le jeune intermittent c'est plus 16h maximum (je viens de vérifier : https://lasanteauquotidien.com/nutrition/regime-a-la-mode-zoom-sur-le-jeune-intermittent-168/ ), et en générale nuit comprise. La 24 à 25h tu es bien au dessus et ça peut être dangereux pour ta santé.

Dans une optique de survie, oui si il n' y a pas de choix c'est sur que c'est mieux que rien mais il faut savoir qu'après une période sévère tu risque de douiller. Sans compter que tu fais vieillir ton corps plus vite..

Je suis d'accord que le jeune intermittent est efficace et peut-être un allié. On mange certainement trop fréquemment avec notre mode de vie sédentaire, mais réduit la fenêtre ;)

Quelles sont les sources te permettant ces affirmations?
L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

08 avril 2022 à 09:22:18
Réponse #18

DavidManise


Salut !

Je pense que le point clé ici c'est de s'écouter et de faire attention à soi, non ?

De manger trop tout le temps, c'est un extrême à éviter.

De manger trop peu, trop peu souvent, et pas assez varié ni équilibré, c'est aussi un autre extrême à éviter.

Entre les deux, il y a les vrais besoins du corps et je pense que chacun est assez unique de ce côté là.  Alors plutôt que de faire des généralités, perso j'ai plutôt tendance à proposer aux gens d'être attentif à leur vrai appétit, à leur état, à leur niveau d'énergie, à leur faim, et en cas de doute d'en parler avec un médecin ou un nutritionniste...

Perso en ce moment je suis en céto plus ou moins mêlé à de l'intermittent.  Mais je reste flexible en fonction des moments et de mon niveau d'activité, et des fois j'ai super envie de riz.  Mon corps le réclame, alors je bouffe du riz.  Et d'autres fois j'ai pas faim du tout pendant deux jours, alors je mange pas. 

Simple.

Un petit bilan sanguin et médical de temps en temps. 

Et je vis, quoi.

Sortir des carcans, c'est con si c'est juste pour en retrouver un autre derrière non ? ;)

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

08 avril 2022 à 18:17:29
Réponse #19

Kyuta


Salut,

Si ça intéresse, je vous partage une synthèse que j'avais faite à partir d'un livre d'un médecin allemand travaillant dans une clinique de jeûne, et de recoupements de recherches sur internet.

Je suis perplexe car je vois beaucoup de sources se contredire à ce sujet. Il semble admis que le jeûne intermittent et de plusieurs jours a un potentiel bénéfique sur la santé, mais il y a contradiction pour savoir s'il a ou non un effet sur la perte de graisse (ou si c'est juste l'effet du déficit calorique qu'il engendre parfois). Si vous avez plus d'infos à ce sujet je suis intéressé. :)

(livre : Guérir avec les forces de la nature, Andreas Michalsen)

09 avril 2022 à 20:57:09
Réponse #20

Jean-Yves


Merci pour la synthèse intéressante. Je dois reconnaître que jeûner n'a jamais capté mon attention, mais je me rends compte que je l'ai peut-être pratiqué sans m'en rendre compte : le weekend j'aime bien me coucher aux aurores, et au lever en début d'après-midi je saute parfois le (petit) déjeuner juste parce que je n'ai pas faim (d'une manière générale un petit déjeuner très léger me convient mieux).

Mon ostéo, qui en voit passer des corps abîmés par la vie urbaine, me conseille toujours d'adapter mon régime à la saison et à mes activités.

Ce que j'en retiens : il y a sans doute pour chacun des façons naturelles de pratiquer une forme de "repos de l'appareil digestif", sans stress et avec plaisir.

À l'inverse je me suis toujours méfié du jeûne de longue durée : une amie m'avait raconté que pendant sa période anorexique au lycée, elle ne s'était jamais sentie aussi bien. En pleine forme physique, en pleine forme mentale, l'esprit vif et éveillé. Ce que je crois, elle était dans les premiers de la classe.

D'autres témoignages sont venus confirmer son récit : j'en conclus, les arguments pro-jeûne longue durée sont à prendre avec des pincettes s'ils s'appuient uniquement sur le ressenti personnel "c'est bon pour mon corps car je me sens tellllement bien". Surtout quand la personne perd ses cheveux par touffes entières  ;# (cas réel là aussi).

09 avril 2022 à 22:40:34
Réponse #21

Kyuta


Oui, le jeûne au delà de 24h c'est du jeûne thérapeutique.
Ça des effets très intéressants sur les maladies inflammatoires chroniques et qui a comme effet collatéral une très bonne humeur et une attention affûtée ;
Mais à partir du 2em / 3em jour il y a une "crise d'acidose" (entre autre, des polluants / saloperies stockées dans la graisse sont remis en circulation dans le sang) qui est souvent très difficile à vivre. De façon générale un jeûne de plusieurs jours ça doit être encadré par des médecins, qui vérifient régulièrement que toutes les constantes sont normales :)

04 mai 2022 à 16:05:49
Réponse #22

zurtu


Quelles sont les sources te permettant ces affirmations?

Bahh elle est dans mon poste la source..

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //