Nos Partenaires

Auteur Sujet: Réparation boisseau cheminé  (Lu 2959 fois)

06 octobre 2020 à 09:56:30
Lu 2959 fois

Dalz


Salut,
je savais pas trop ou poser la question.
Mais vu que j'apprécie les gens ici et que vous êtes généralement pas des joe la bricole en mode "on verra bien". J'ai un tout petit trou dans mon boisseau de cheminé de ma vieille maison. A environ 1m50 au dessus du foyer. Il faut environ 2cm x 6cm.
Ce n'est pas tubé et je peux pas le faire de suite.
Je compte le réparer.
Ma question est-ce qu'un mastic réfractaire est suffisant (ceux pour jointer les foyers justement) ou un ciment réfractaire est plus convenus, ou autre ?
D'avance merci pour vos retour je mettrai des photos au besoin.
+

06 octobre 2020 à 10:28:00
Réponse #1

Karto


Si tu sais pourquoi ton boisseau a un trou, le mortier réfractaire peut faire le boulot.
Si tu ne sais pas, peut-être que le conduit est aussi affaibli ailleurs... Chez moi quand j'ai viré les boisseaux du haut, y'en a certains j'avais pas besoin d'outils pour les retirer.

Y'a deux ans j'ai scellé le conduit en boisseaux, et fait ailleurs un conduit isolant en inox. Le tirage est d'enfer, l'entretien bien plus facile, la sécurité plus maîtrisée.

Ca m'a pris trois ou quatre heures à réaliser, traversée de toit comprise, avec l'aide d'un pote qui me faisait la navette sur l'échelle pour me monter les morceaux au fur et à mesure, descendre les tuiles, etc. (un peu en urgence, par un jour où il y avait du verglas sur le toi, et de grosses chutes de neige quelques heures après  ;# ). Et environ 1000 euro d'argent cher pour un pignon à 6.50 mètres, tous accessoires compris.



« Modifié: 06 octobre 2020 à 12:29:12 par Karto »

06 octobre 2020 à 13:01:33
Réponse #2

Tumiza


'ai viré les boisseaux du haut, y'en a certains j'avais pas besoin d'outils pour les retirer.

Y'a deux ans j'ai scellé le conduit en boisseaux, et fait ailleurs un conduit isolant en inox. Le tirage est d'enfer, l'entretien bien plus facile, la sécurité plus maîtrisée.


re HS: pourquoi ne pas avoir tuber les boisseaux? par envie/besoin de changer l'emplacement ou il etait vraiment trop abimé?
BAVU ba pris

06 octobre 2020 à 13:11:54
Réponse #3

Karto


(HS)

L'emplacement était bien, mais pour le conduit avait une forme pas terrible avec deux coudes, une sectiob trop petite, et demandait des réparations en plus d'un tubage. Pour le rectifier j'aurais dû détruire pas mal, avec un des coudes faits d'un gros bloc en mortier réfractaire suspect qui me laissait des doute sur son contenu en amiante.

Y'a un moment où c'est mieux de se débarrasser de la dette technique...
« Modifié: 07 octobre 2020 à 07:13:02 par Karto »

06 octobre 2020 à 13:46:41
Réponse #4

Dalz


Merci Karto, un peu dans la meme situation, la maison est un peu beaucoup vieille, la dernière réno de la cheminée à plus de 20 ans et je sais pas trop l'état total. Il est clair que je tubera dès que possible, mais j'ai pas la trésorerie pour.
L'idée est de mettre en sécurité pour pas crever trop de froid, c'est qu'un chauffage d'appoint.
Je pense honnetement que c'est le ramoneur qu'a fait le con quand il est passé.
bref, je note et je ferai la bricole ce soir.
J'ai envie de dire sujet clos ?

06 octobre 2020 à 16:57:02
Réponse #5

fall7stand-up8


Salut @DALZ

De mon expérience les mastics réfractaires vendus en cartouche à injecter ont une durée de vie inférieure à une saison de chauffe ( et encore la cheminée n'est qu'un à point)
Si tu peux vraiment pas tuber, essaie plutôt le ciment.

Question : Le trou donne t il à l'intérieur du logement? Si oui tu as un vrai problème de sécurité (fumée, monoxyde de carbone, Feu...)

Pour info un professionnel nous a pris 1300 euros ttc pièces et main d'oeuvre pour tuber en 150, en rigide, sur 7 mètres installation du poële et fumisterie comprises. Sachant que le matériel représente les 3/4 de la facture. Il y a des normes en terme d'apport d'air frais et de ventilation du conduit et en la matière c'est peut être bien de pas faire soi même. La facture de l'artisan sera un atout auprès de ton assureur en cas de sinistre.



Bonne soirée

06 octobre 2020 à 20:57:33
Réponse #6

Chill


Citation de: Dalz
J'ai un tout petit trou dans mon boisseau de cheminé de ma vieille maison. A environ 1m50 au dessus du foyer. Il faut environ 2cm x 6cm.
Ce n'est pas tubé et je peux pas le faire de suite.
Je compte le réparer.
Ma question est-ce qu'un mastic réfractaire est suffisant (ceux pour jointer les foyers justement) ou un ciment réfractaire est plus convenus, ou autre ?
Citation de: Karto
Si tu sais pourquoi ton boisseau a un trou, le mortier réfractaire peut faire le boulot.
Si tu ne sais pas, peut-être que le conduit est aussi affaibli ailleurs...

Je suis d'accord avec Karto et fall7stand-up8 : si tu ne connais pas l'origine du trou, fais attention à l'état général du conduit. Une fuite en regard d'un élément de charpente ou de plancher, ou de tout combustible, ça conduit rapidement à un sinistre. Sans parler du risque d'intoxication.  ^-^

Pour un trou de 2 x 6 cm dans une parois qui n'est pas directement touchée par la flamme et avec l'intention d'investir dans le conduit dans pas trop longtemps, combler avec de la céramique/poterie/terre cuite/brique et ne mettre que le minimum de mortier ordinaire ferait le job, du produit labellisé "Barbecue" sera bien aussi, si tu en as déjà.

     Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

27 novembre 2020 à 17:08:04
Réponse #7

Dalz


J'ai utilisé un mortier exprès en cartouche et j'ai refait passer le ramoneur / tubeur.
M'a dite que aucune soucis, le trou était uniquement sur la partie "interne" du boisseau.
Pour le tubage, c'est "compliqué" car je suis en foyer double ouvert, mais ça reste faisable. Je prévois cela dès que j'ai des tunes mais pour le moment je m'occupe du toit.
Quoiqu'il en soit c'est une cheminé d'appoint.
Donc on n'est jamais trop prudent, mais je le suis assez pour cette saison.
Merci pour votre retour, je vous tiens au jus si ça tient.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //