Nos Partenaires

Auteur Sujet: Faites un potager!!!  (Lu 52270 fois)

20 février 2023 à 20:31:53
Réponse #325

Tompouss


On est clairement plus sur du délire un  peu geek qu'autre chose avec ça en effet, quoi que cela puisse permettre de rendre l'arrosage moins contraignant car 300l à l'arrosoir tous les soirs ou presque pendant 60j l'été dernier ça fait quelques heures de passées ET l'idée c'est aussi que c'est pas parce que j'ai de l'eau quasiment à volonté qu'il ne faut pas chercher à en faire un usage efficient.

Après oui c'est de la déformation professionnelle. L'ingénieur en moi a toujours besoin d'un truc à étudier, d'une ébauche à perfectionner et d'un machin à construire. Quand c'est pas au jardin c'est ailleurs  ;# j'ai fait l'erreur de regarder les systèmes d'aquaponie et dans la demi journée qui suivait j'avais une maquette 3D détaillée du truc en tête  :lol:
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

20 février 2023 à 22:57:24
Réponse #326

promeneur4d


Tompouss:

Ton système (il en existe des variantes avec des bouteilles vides empilées auf fond pour faire le réservoir) économise de l'eau de 2 manières:

==> il réduit ou élimine la percolation
==> il réduit l'évaporation de surface

Oui, c'est bateau, mais de le nommer ca aide.

Si tu as de la percolation, c'est que tu irrigues trop. (enfin: ca dépend des sols).
La perte par évaporation de surface, avec du paillage et un système d'irrigation goutte à goute, voir des pots enterrés au pied de chaque plant de tomate, elle est négligable, surtout si on augmente les intervalles d'irrigation.

L'énergie grise dans le béton, le boulot, le temps, les produits qui sortent du plastique... je sais pas trop si c'est positif le bilan, ou pas plus écolo et plus sain d'importer des tomates d'Almeria  ;#
Si 86% de la population d'un pays veut pas d'OGM dans les champs et qu'ils sont plantés quand même, peut on parler de démocratie?

21 février 2023 à 06:38:10
Réponse #327

gmaz87


Bonjour,

Je suis d'accord avec les deux interventions précédentes, c'est beaucoup de travail pour au final un résultat assez proche d'un arrosage plus tradi.

A la rigueur pour un "potager" urbain sur terrasse ou balcon, du style deux ou trois bacs de petite taille et pour permettre un arrosage lors d'absence de courte ou moyenne durée. Dans un potager classique sur une grande surface, je ne vois pas trop l'intérêt au regard du travail nécessaire à mettre le bouzin en place.

J'ai acheté il y a qq années un dispositif assez similaire chez L*dl et qui était destiné aux tomates, une espèce de jardinière de forme ronde et avec des supports pour les tiges de tomates, une réserve d'eau en partie basse.

En effet, ça marchait, mais pas plus ou pas moins qu'un pied de tomate en pleine terre ou en serre et avec un arrosage deux fois la semaine sur un paillage.

Au final, je ne savait jamais ou j'en étais en ce qui concernant l'arrosage, trop ou pas assez, bref j'ai abandonné ce truc l'année suivante.

Ceci dit, je ne connaissais pas ce système et c'est toujours bon à prendre de savoir que ça existe.

A +
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

21 février 2023 à 13:09:50
Réponse #328

Tompouss


Evidemment qu'en ayant une grosse surface ET de l'eau gratuite presque à volonté c'est plus simple et économique d'opter plus du pleine terre.

Après je reste toujours intéressé par les modes de production alternatifs, je pense à l'aquaponie, qui permet de bons rendements sur une faible surface tout en produisant à côté une source de protéïne animale.

https://www.youtube.com/watch?v=7N72fH0trJs&list=WL&index=60

Une vidéo sur les rendements en 2022 :
https://youtu.be/pzMvlEuc7xc
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

02 juin 2023 à 12:41:39
Réponse #329

Dalz


Bon. J’ai pas encore tout lu votre truc sur l’eau. Les plantations sont finis.

https://mailboxgrenobleem-my.sharepoint.com/:i:/g/personal/pierre_dalzotto_grenoble-em_com/EVOfioXB8F1KqHBZcDr2ik8B8jNfs4OVHNkqkecIY0QA5g?e=pHW1Ob

 Je viens de découvrir que dans la déchetterie d’à côté je peux récupérer du Munsch pour huit euros la remorque ou du composte pour 16 € la remorque de 500 l du coup La vie est belle

26 juillet 2023 à 18:31:15
Réponse #330

Dalz


Bien, 4 arrosages seulement cette année pour chez moi...
J'en suis à plus de 10kg de courgettes, et 1kg de tomates.
Et 3/4 concombres. Je compte pas les salades.

Par contre depuis un "gros" coup de chaux je me demande si j'ai sois une maladie type champignon soit une secheresse eclair sur certains plan. J'ai des concombre et des courgettes ronde dont les feuilles jaunisse, se seche littéralement et son friable comme du papier, vous avez des idées ?

26 juillet 2023 à 21:01:16
Réponse #331

Merlin06


Piste à envisager, une bestiole qui bouffe les racines. ;)
L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

26 juillet 2023 à 22:34:38
Réponse #332

gmaz87


Oïdium peut-être, c'est une maladie commune à (entre autres), courgettes, concombres, melons, etc..
Par temps chaud mais aussi humide.
A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

27 juillet 2023 à 10:47:21
Réponse #333

Tompouss


Tu as des petites tâches blanchâtres sur certaines feuilles ? Si oui probablement de l'oïdium.

L'année est assez chargée en ravageurs, j'ai aussi de l'oïdium chez moi, entre ça, les doryphores, les pucerons, les fourmis, les limaces et les forficules ça impacte bien les rendements.
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

27 juillet 2023 à 15:13:17
Réponse #334

gmaz87


Bonjour,

Oui, sans doute l'oïdium, avec le mildiou ça va fort cette année, du moins dans mon coin.

Le temps humide avec une alternance de fortes chaleurs et de nuits fraîches, ça ne fait pas un pli.

Les patates, la vigne ont morflé, les tomates mais (je touche du bois) , dans une moindre mesure.

Peut-être que les vaporisations de purin d'ortie et de consoude ont été efficaces, en tout cas je continue en les agrémentant maintenant d'une cuillère à café de bicarbonate par litre d'eau.

De même, je supprime toutes les branches atteintes ou à défaut les feuilles touchées si l'attaque est localisée.

Il faut être vigilant car la récolte vient de commencer et il n'y a rien de plus rageant que de voir disparaitre en peu de jours le travail de plusieurs mois.

Bon courage à tous

A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

11 décembre 2023 à 09:25:15
Réponse #335

Tompouss


Le hasard des algorithmes a fait que je suis tombé là dessus :

https://youtu.be/cTffaxgevpQ?si=fFD39TZi9kEYjEbB

J'ai aimé l'approche pragmatique de cette ferme maraîchère, des trucs intéressants à piocher et à adapter pour une approche domestique. Au passage agréablement surpris par cette série de vidéo sur des fermes "alternatives", justement parce que c'est relativement pragmatique.

Petite photo de la dernière grosse série de récolte il y a deux semaines :



Restent sur le jardin une floppé de céleri branche, du chou kale, des carottes, des blettes et des betteraves. Dans la serre : des poireaux, des betteraves, des chicorées, des laitues d'hiver et des chou-fleurs (variété d'hiver que je récolterai en avril prochain).

Pour 2023 on a été en gros à 90% d'autonomie sur les légumes, les gardes mangers et les congélateurs sont pleins. Quelques déceptions cependant :
- les pommes de terre, entre le temps et les doryphores la récolte a été assez faible (environ 80kg pour 160 pieds), c'est compensé par une belle récolte de patates douces (environ 30kg sur 9 pieds)
- les melons : on a eu du mauvais temps au mauvais moment, du coup pas mal de fruits ne sont pas arrivés à maturité. Par contre les variétés de garde c'était top, on a manger le dernier la semaine passée.
- les oignons  : le temps n'a pas aidé, principalement de petits oignons à la récolte.
- les brocolis : sans doute mis en terre trop tôt, ils ont commencé à monter en graines avant d'avoir de belles têtes.
- le fenouil : monté en graine, c'est la seconde année que je me rate, mais je retenterai l'an prochain.

Pour les projets :
Création d'une parcelle en plus sur la propriété pour augmenter la surface (passage de 200m2 à 300m3 de potager). J'y mettrai les cultures nécessitant moins de présence, à savoir les pommes de terre, les poireaux et les oignons.

Je pense tenter les PdT sous paille maintenant que les poules ont fait la vie dure aux campagnols et mettre du lin bleu qui à priori repousse les doryphores.

Affaire à suivre.

Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

11 décembre 2023 à 11:47:17
Réponse #336

Aleksi


Salut !
Je suis épaté par vos connaissances (pratiques je veux dire, le vrai truc) ! Merci pour le partage ici et dans ton sujet sur la basse-cour. Petite question un peu à la con mais quand même  ;# : Quand je vois les cagettes que tu sors, et que à priori ça n'est qu'une récolte parmis d'autres, comment organises-tu la conservation de tes fruits et légumes ? La plupart du monde moderne fonctionne par semaine, avec un volume minime de trucs frais et une rotation rapide. Mais toi en gros tu "fais tes courses" d'un coup pour quelques mois d'affilés, tu gères comment le volume ?

11 décembre 2023 à 12:02:26
Réponse #337

Merlin06


Les patates sous la paille c'est magique, finis les coups de bêche.

J'ai tenté une "milpa"(graines issues du magasin bio à côté, haricots rouges, maïs dur, courges à graines) sous paille aussi vu que Madame a décidé un peu tardivement de ne pas occuper cette partie du potager cette année. Donc dépaillage, coup de râteau, semis tout ensemble à la volée, re-coup de râteau, un arrosage pour démarrer et re-paillage. C'est assez intéressant pour un entretien minimum, ça donne des trucs qui se conservent bien avec un bon rapport (cal+prot)/effort.
Je pense que ça peut être bien en alternant un an sur 2 avec les PDT par exemple, peut-être sur 3 ans avec de l'Amaranthe.
L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

11 décembre 2023 à 14:34:46
Réponse #338

Tompouss


Quand je vois les cagettes que tu sors, et que à priori ça n'est qu'une récolte parmis d'autres, comment organises-tu la conservation de tes fruits et légumes ? La plupart du monde moderne fonctionne par semaine, avec un volume minime de trucs frais et une rotation rapide. Mais toi en gros tu "fais tes courses" d'un coup pour quelques mois d'affilés, tu gères comment le volume ?

Je gère de plusieurs façons :
- je consomme direct du jardin à l'assiette
- je stocke en cave : pour cela il faut choisir des variétés "de garde", les navets, les betteraves, les céleris raves, les patates douces, les courges, certains types de melons, se gardent aisément plusieurs mois en cave. Pour ça j'ai des rayonnages avec des caisses maraîchères,  je fais une vérification une fois par semaine pour amputer et cuisiner ou éliminer ce qui commence éventuellement à pourrir.
- je fais des bocaux, des sauces, de la ratatouille.
- je congèle une partie. C'est le noeud un peu pourri du système, on a 3 congélos pour les légumes, le gibier et la viande qu'on achète en gros et en cas de coupure prolongée on est tributaires d'un groupe électrogène.

Pour éviter au max les gaspillages je planifie ce que je cuisine sur une semaine à l'avance, parfois ça s'ajuste au gré des envies, mais ça permet de jeter un minimum. Si vraiment je n'arrive pas à suivre c'est intégré dans la ration des poules (ce fût le cas avec les laitues et les scaroles, bon les scaroles le grand père m'en a fait planter 120 parce que "y'a la place" donc forcément  ;#)


Pour ce qui n'est pas utilisable par ces 4 canaux ou dont je sais que j'ai trop pour tenir jusqu'à la prochaine récolte  (le cas pour les radis, les courgettes, le céleri branche, les tomates et les blettes cette année) je propose à droite à gauche, aux voisins, au boulot. Ca fait toujours plaisir aux gens et ça tisse/entretient les liens. Je ne suis d'ailleurs pas le seul à le faire dans le village, chez nous en été on peut encore trouver des cagettes de légumes avec un panneau "servez-vous" au bord de la route.
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

12 décembre 2023 à 10:35:39
Réponse #339

Aleksi


Super, merci  :up:
En quelle proportion à peu près estimes-tu ta gestion ? Par exemple, je sais par expérience que bocaux etc c'est super chronophage, raison pour laquelle je ne fais presque plus de conserves de poisson mais je fais sécher les filets (je fais ce que j'appelle du saucisson de poisson aux épices  8)), technique que j'avais abandonné pendant un moment mais tellement plus rapide et simple.

Quand tu dis que tu fais une vérification par semaine, qu'appel tu 'amputer' ?

12 décembre 2023 à 12:05:40
Réponse #340

Tompouss


En quelle proportion à peu près estimes-tu ta gestion ?

Si on prend le poids total produit on doit être à peu près à 20% de conso direct du jardin, 10% de bocaux, 20% de congélateur et 50% de stockage pour utilisation ultérieure.

Les bocaux c'est effectivement le plus chronophage même avec du bon matos, j'ai un labo/cuisine d'été qui me sert pour les gros conditionnement, le brassage de bière, le pressage des pommes... Donc ça aide à gagner du temps notamment en utilisant à la fois le stérilisateur, la grosse marmite de 70l en inox et la cuve de brassage de bière (en usage détourné).

Quand tu dis que tu fais une vérification par semaine, qu'appel tu 'amputer' ?

Pour ce que j'appelle amputer je pense par exemple à une courge, un potiron ou des pommes qui commenceraient à être attaqués sur un point, je coupe autour de cette partie et je les passe au frigo pour les utiliser en priorité dans les jours qui viennent.

Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //