Nos Partenaires

Auteur Sujet: Le bel imper urbain...en Ventile et pas TROP cher  (Lu 10336 fois)

12 juillet 2021 à 15:08:56
Réponse #25

Trailokiavijaya


J’aurai tendance à conseiller un poncho par-dessus le tout, genre celui là :

https://www.aventurenordique.com/poncho-savotta-rain-poncho.html

Des habits de me*** en-dessous, tes beaux habits de boulot dans un sac à dos.

Ça n’a rien à voir avec le ventile avec lequel je n’y connais rien, désolé.

12 juillet 2021 à 15:25:29
Réponse #26

Kilbith


Citer
N'étant pas un as des propriétés techniques des textiles, le Ventile est-il apte à me garder au sec sous une grosse averse sur un trajet de 20-25min de vélo ?

Pour compléter (autant que faire se peut) la très bonne réponse de Rantanplan:

 Tout d'abord le ventile n'est pas miraculeux comme on le lit trop souvent sur des forum anglo saxon (les mêmes affirmations infondées existent pour la laine ou les doudounes synthétiques) et je pense avoir cerné un peu son usage depuis 15 ans avec plusieurs vêtements utilisés dans différentes circonstances.


Le Ventile ne garde pas au sec comme le ferait une membrane moderne. Il n'est imperméable qu'à hauteur de 750 mm, alors que le minimum militaire c'est 1500 mm et qu'avec le Goretex on est à 30000 mm.

Le Ventile se comporte finalement comme une toile de tente classique en coton (imperméabilité 400 mm de hauteur d'eau). Ces tentes gardent au sec sous une grosse averse, mais seulement si on ne touche pas la toile et qu'elle est tendue et inclinée et sans coutures exposées.

Donc le ventile, qui est un peu plus résistant à l'eau que la toile de tente coton, va garder au sec sous la pluie sous réserve d'avoir dessous quelque chose d'hydrophobe comme de la laine, de la polaire ou du synthétique traité.

Un peu d'eau va probablement passer, mais on sera au chaud si on porte une couche hydrophobe dessous.

Avec deux couches de ventile, on atteint l’imperméabilité (1500 mm) car les infiltrations d'eau sont stoppées efficacement. Tout au plus la seconde couche sera humide. Sous la grosse pluie une couche isolante hydrophobe reste "de rigueur".

Mais sous la pression (genre bretelle de sac à dos, genoux appuyé dans la boue ou moto à 150 km/h) l'eau va traverser en petite quantité. Pas de miracle.


AMHA :

Le ventile c'est sympa parce que c'est "bio", c'est agréable sur la peau (comme du coton) et que cela ne craint pas les escarbilles (le coton ne fond pas mais mais le coton peut brûler).

Sec c'est "respirant" car le coton absorbe la transpiration qui s’évapore et de toute façon les gaz passent facilement entre les mailles du tissus.

Mouillé, c'est froid sur la peau nue (danger!) et cela respire beaucoup moins bien car les interstices entre la chaine et la trame du tissu son devenus très faibles du fait du gonflement des fils de coton (c'est le principe) et que le coton est humide à 100%.

Personnellement j'ai du ventile "une couche" sur une couche isolante hydrophobe sous la pluie, dispositif que je complète éventuellement par une couche synthétique légère imper/respi sous la vraie pluie et/ou en statique (D4 raincut).

Pour revenir à la question :

Tout d'abord je n'aime pas les vestes à doublure amovible. C'est souvent étriqué  avec la doublure et trop large sans la doublure.

Après on peut se dire : sans costume je porte la veste avec la doublure. Avec le costume je porte la veste sans la doublure.

Dans ce dernier cas c'est coupe vent, confortable et chaud mais pas obligatoirement recommandable sous la pluie.  Avec un costume, je ne prendrais pas le risque d'une grosse pluie avec du ventile une couche porté directement sur le costume.

C'est pourquoi le manteau long imperméable à l'origine de ce post a deux couches de ventile au niveau des épaules...et que dans un mode urbain sous la pluie on complète par un chapeau ou un parapluie.

A défaut, avec du ventile simple couche au contact direct du costume il y a le risque que l'eau passe au bout de 15 minutes sous la pluie (pas la mousson) et atteigne le costume.

A ce stade, du fait des rembourrages/doublures utilisés dans les vestes de costume et de la fragilité de la laine des vestes courantes, l'eau va ruiner le costume pour un usage "chic urbain boulot".

Mais si tu as une veste en tweed rustique c'est sans problème.

Pour une petite pluie en mode urbain sans parapluie, la veste BG devrait fonctionner pour protéger le costume. Le ventile est complété par une doublure en climashield apex qui est hydrophobe. Avant que ça perce et que cela atteigne le costume...on a le temps de se mettre à l'abri normalement.

De toute façon le pantalon de costume et les Church's seront HS à ce stade.  ;#


RQ : le ventile se retrouve de plus en plus souvent dans les vêtements "urbains" polyvalents. ex https://www.cadot.fr/produit/field-jacket-larry-en-coton-ventile-non-doublee-beige/
« Modifié: 12 juillet 2021 à 15:38:05 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

12 juillet 2021 à 15:35:21
Réponse #27

Kilbith


J’aurai tendance à conseiller un poncho par-dessus le tout, genre celui là :

https://www.aventurenordique.com/poncho-savotta-rain-poncho.html

Des habits de me*** en-dessous, tes beaux habits de boulot dans un sac à dos.

Ça n’a rien à voir avec le ventile avec lequel je n’y connais rien, désolé.

Un costume de travail propre roulé dans un sac à dos....c'est pas terrible quand on le sort avant son rendez-vous d'affaire.   ;)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

12 juillet 2021 à 16:01:49
Réponse #28

Tompouss


Dans l'idée je garde un pantalon de pluie dans mon sac "au cas où", voire des surchaussures. L'objectif était d'avoir une veste qui fasse coupe vent pour les matins frais et qui résiste à la pluie pour m'éviter justement le transport d'un poncho (du genre de celui proposé par Trailokiavijaya) ou d'un raincut.

Ces derniers trajets la config c'était : pantalon de pluie + raincut dans le sac et couche plus chaude pour les temps d'attente le matin, voire pour rouler. Mais entre les vêtements de pluie, un en-cas, mon EDC, mon trauma kit, mon PC pro (machine très performante mais qui pèse un âne mort) je cherche à m'alléger en misant sur la polyvalence de certains items.

Je sens que cette histoire va se finir avec une "vraie" hardshell (et reste à trouver un modèle pas trop bariolé), en complément du pantalon de pluie et sans doute une woolpower (400) pour porter entre la chemise et la veste cet hiver, même avec un hiver rude ça devrait le faire surtout que je ne serai pas beaucoup en statique.

Les pompes ça va être un sujet aussi... J'avais enfin trouvé ma config parfaite pour mes déplacements en moto (moyennant le vente d'un rein pour acheter un pantalon et une veste en gore tex pro) et me voilà à changer  ;#
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

12 juillet 2021 à 18:40:07
Réponse #29

Vef


J'ai ça et j'en suis très content. Très bien sous la pluie, c'est assez respirant, mais jamais essayé en vélo sous la pluie : https://shop.bonnegueule.fr/ligne-bonnegueule/686-raincoat-raini-gris.html

12 juillet 2021 à 23:35:18
Réponse #30

Magic Manu


Un grand merci à Kilbith: j’ai acheté l’imperméable et j’en suis très content. J’ai raccourci les manches (avec du thermocollant!). Je connais pas mal le ventile, que je pratique en rando (ainsi que l’etaproof, et le Pile and Pertex, pour citer les autres textiles « que ça a l’air super quand Kilbith t’en parle, mais que tu mets des heures à comprendre le concept, et que quand tu randonnes et qu’il se met à pleuvoir, tu t’aperçois très vite que tu n’as en fait rien compris 😄! »), et je trouve cela assez pratique en mode urbain: tu te prends une saucée, tu pourras te sécher au café tout à l’heure.
Modif: question à Vef: c’est bien imperméable, le tien?
Hope for the best, expect the worst...

13 juillet 2021 à 10:48:04
Réponse #31

Kilbith


Un grand merci à Kilbith: j’ai acheté l’imperméable et j’en suis très content. J’ai raccourci les manches (avec du thermocollant!). Je connais pas mal le ventile, que je pratique en rando (ainsi que l’etaproof, et le Pile and Pertex, pour citer les autres textiles « que ça a l’air super quand Kilbith t’en parle, mais que tu mets des heures à comprendre le concept, et que quand tu randonnes et qu’il se met à pleuvoir, tu t’aperçois très vite que tu n’as en fait rien compris 😄! »), et je trouve cela assez pratique en mode urbain: tu te prends une saucée, tu pourras te sécher au café tout à l’heure.
Modif: question à Vef: c’est bien imperméable, le tien?


 :) En général j'essaye de mettre en évidence les limites et défauts des équipements que je présente. Alors que sur le net on trouve surtout du "génial, super, fantastique".

Ce faisant j'essaye de partager le fruit d'une, désormais, assez longue expérience dans des milieux variés et durant des activités variés. Au départ (70's) avec très peu de matériel adéquat, et puis l'offre grandissant et les moyens s’accroissant au fil du temps, j'ai pu utiliser pas mal de solutions. 

C'est l'apanage de l'âge d'avoir ainsi pu parcourir plusieurs "cycles" (laine-synthétique-laine-synthétique. Dans un temps ou les boussoles et cartes étaient rares et chères, puis avec boussole+alti Thommen et Carte, puis hélico, puis Avocet, puis GPS+GSM, puis satellite google, puis appli et touti quanti et de prendre un peu de recul.   ::)

Pour en revenir à l'imperméable en Ventile, on doit garder à l'esprit que l'origine de ces vêtements c'est le "trench coat" ou "manteau de tranchée" des officiers anglais durant le première guerre mondiale.

Celui-ci utilisait le tissu "gabardine" constitué de coton tissé serré et traité anti humidité qui avait été mis au point par Burberry's pour les explorations. Il faisait à un tissu de laine, aussi appelé gabardine, qui avait été mis au point par Burberry's pour les chasseurs et les premiers alpinistes.

Donc, ce type de vêtement était porté avec un chapeau (ou casque) sur le terrain imperméable, puisque les hommes portaient un couvre chef jusque vers les années 60. En ville on portait aussi le chapeau accompagné d'un parapluie.

Muni d'un parapluie et d'un chapeau, un imperméable en Ventile apporte une solution élégante et confortable au vent et à la pluie. L'imperméable ne devant gérer directement qu'une quantité limité d'humidité. 

 ;)
« Modifié: 13 juillet 2021 à 10:56:07 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

13 juillet 2021 à 12:29:13
Réponse #32

sonicflood777


Chalut,

Je ne suis pas une spécialiste mais après lu des pages entières de notre Cristina Cordula préférée, j'ai nommé Kilbith le magnifique  ;D, et testé qq trucs tant à pied qu'à vélo, je pense au Paramo.
C'est très orienté outdoor et rando mais il y a quelques pièces low profile (modèle homme bleu marine par exemple).
C'est pas donné certes, mais ça protège 'achement mieux que le ventile, que je possède également. J'ai pris des draches d'anthologie, pas au-delà d'une heure, mais ça tenait (à laver régulièrement au nikwax, c'est encore mieux).

Mes deux gouttes ^^

sonic.

13 juillet 2021 à 18:28:15
Réponse #33

Petit à petit


Merci à l'ami Kilbith pour son historique :doubleup: de la part d'un qui a passé son enfance sous le règne de la gabardine :)
Caché en évidence

13 juillet 2021 à 20:26:47
Réponse #34

Rantanplan


Je réfléchis en lisant Kilbith.

Ventile + Vélo = idée de merde²

Déjà il y a l'histoire de la colonne d'eau. Mais il y a en plus l'effet de convection exacerbé par le déplacement = principe du réfrigérateur à linge mouillé   :closedeyes: :glare:;#
Rire nous rend invincibles. Pas comme ceux qui gagnent toujours mais comme ceux qui n'abandonnent pas. - Frida Kahlo

14 juillet 2021 à 09:58:28
Réponse #35

Vef


question à Vef: c’est bien imperméable, le tien?

C'est imperméable, il y a une membrane sous la laine Mérinos, ce qui j'imagine le rend moins respirant que le ventile.

15 juillet 2021 à 10:37:37
Réponse #36

Tompouss


Je réfléchis en lisant Kilbith.

Ventile + Vélo = idée de merde²

Déjà il y a l'histoire de la colonne d'eau. Mais il y a en plus l'effet de convection exacerbé par le déplacement = principe du réfrigérateur à linge mouillé   :closedeyes: :glare:;#

Tu m'as oublié dans l'équation, ça rejoute une dose de caca en plus  :lol:

Finalement j'ai commandé, pour voir, une Patagonia dont le tissus avait l'air "pas trop plastique" sur photo. Au mieux ça passe, au pire je la retourne. Membrane Gore-tex du coup, d'après le fabriquant : Respirabilité (niveau MVTR) : 20 000 g / m2 / 24h et Imperméabilité (niveau Schmerber) : 20 000 mm. On sort totalement du sujet sur le Ventile par contre et ça jurera avec un pantalon de costume  ;#



Et cet hiver entre ma chemise et ma veste une woolpower 400 et zou.
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //