Nos Partenaires

Auteur Sujet: SST c'est réellement efficace????  (Lu 11770 fois)

17 janvier 2008 à 21:06:31
Lu 11770 fois

bledios


Salut
Je suis en train de passer le brevet SST et à la fin de cette première journée je me pose une question.
Est ce que c'est vraiment utile ??
J'ai déjà eu à faire à des cas de sauvetage , notament un gars grièvement brûlée à qui j'ai du portée secours et (heureusement) évitée des compliquations.
Les pansements ou la PLS sont pratique c'est sur!!
Mais la complexcité des massages cardiaques ( par exemple) me laisse sceptique.

Votre avis les copains!!!!

17 janvier 2008 à 21:16:44
Réponse #1

triptop


 :blink: Complexité ?

Les gestes sont étudiés, optimisés, simplifiés et enseignés par des milliers de professionnels et volontaires  encadrés pour être à la portée de tous.

Pour chaque geste posé, le moniteur peut expliquer le pourquoi du comment avec toutes les justifications qui vont bien. Tout ceci est le fruit de dizaines d'années d'expérience en Europe et dans le monde.

Donc si il y a des choses que tu ne comprends pas, n'hésite pas à t'adresser en premier lieu à ton moniteur, il est là pour ça.

(et non c'est pas efficace, c'est un complot pour empêcher les gens de travailler pendant une journée de formation bidon instaurée par des fonctionnaires oisifs et législateurs corrompus, l'objet du complot et de mener la France au chaos  :glare:

  :)
"Honi soit qui mal y pense !"

18 janvier 2008 à 07:11:41
Réponse #2

bledios


 :D
Ben disons que je trouve ça assez léger de pouvoir envisager de pratiquer le bouche à bouche après 12 h de formation.
Il est évident que les professionnel sont mieux préparés que nous!!!
Bon du coup je vais plutôt remettre en cause la pédagogie du moniteur!!!

 :D  :D

18 janvier 2008 à 07:36:28
Réponse #3

Caldric


Salut,

Je suis SST, selon formateur, un SST ne peut être "efficace" qu'aprés au minimum 3 recyclages...

Cela reste des gestes de premier secours qui visent à ne pas compliquer les choses, et reste une premiere intervention limité, on est SST pas Médecin et encore moins médecin urgentiste.

Pour avoir eu à intervenir sur un ettoufement - efficace, une plaie traversant le main - efficace, coupures diverses plus ou moin profonde - efficace.

Ca reste du premier secour, ensuite direction les urgences, pompiers et autres spécialistes. Je pense que si plus de gens étaient formées ils y auraient moins d'agravation...

Il est sut qu'avec un recyclage / an on est loin du reflexe conditionné, rien n'empêche de s'inscrire à la croix rouge, pompier...

Cordialement

18 janvier 2008 à 09:14:51
Réponse #4

Ishi


:D
Ben disons que je trouve ça assez léger de pouvoir envisager de pratiquer le bouche à bouche après 12 h de formation.
Il est évident que les professionnel sont mieux préparés que nous!!!
Bon du coup je vais plutôt remettre en cause la pédagogie du moniteur!!!

 :D  :D

Comme le disait mon formateur pendant le PSC1, certains "percutent" de suite alors que d'autres "pédalent dans la choucroute" jusqu'à la fin de la formation.
Et c'était vraiment le cas dans notre groupe...... :blink:
Steph.
« Modifié: 18 janvier 2008 à 15:55:24 par ISHI »
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

18 janvier 2008 à 09:50:40
Réponse #5

knarf


Je pense qu’en cas de problème, plus tu es préparé mieux c’est.
Alors après, effectivement, l’efficacité dépend de beaucoup de chose (formateur et personne formée, nb de recyclage, implications, situation et gravité de l’accident…).
Mais bon, l’important c’est alerté, protéger, secourir à l’instant t (et dans cet ordre tant que faire ce peut).

C’est comme pour l’incendie : 1 s – 1 verre d’eau, 1 min -1 seau… l’intérêt est d’intervenir de suite pour éviter l’aggravation de la situation. Et justement c’est bien éviter l’aggravation et non pas résoudre (guérir ?!) le problème.
Ainsi, des gestes simples peuvent souvent suffire. On « sauve les meubles » en attendant l’arrivé des secours (les pros de cette discipline cette fois).

Mais, l’improvisation pure n’est pas forcément judicieuse. Il vaut mieux s’être préparé avant pour être plus efficace. La panique dans ce genre d’évènement est souvent présente.
L’appel des secours par exemple ou il ne faut pas raccrocher en premier, bien préciser le lieu de l’accident… n’est parfois pas aussi simple qu’on le croit (constaté).
Ces gestes simples et souvent de bon sens ne viennent donc pas forcement à l’esprit au bon moment, dans l’ordre et suffisamment rapidement à ce fameux instant t. D’où l’utilité d’une formation pour organiser la démarche et enseigner les bons gestes.

Si après la formation on ne devient pas super-bat-sider-mégaman-le-sauveteur-de-l’humanité on est mieux préparé à affronté l’accident et notre aptitude a réagir correctement se trouve renforcée : on fera mieux qu’avant mais on est ni pompier ni urgentiste (enfin pour ma part hein !).

18 janvier 2008 à 15:35:58
Réponse #6

Patrick


Je pense qu’en cas de problème, plus tu es préparé mieux c’est.
Alors après, effectivement, l’efficacité dépend de beaucoup de chose (formateur et personne formée, nb de recyclage, implications, situation et gravité de l’accident…).
Mais bon, l’important c’est alerté, protéger, secourir à l’instant t (et dans cet ordre tant que faire ce peut).
Et non justement surtout pas dans cet ordre, mais :

1. protéger : soi même et les témoins d'abord. Ce qu'on appelle le sur accident puis bien entendu éviter l'aggravation de l'état de la victime.

2. examiner : rechercher les signes d'hémorragies, d'étouffement, d'inconscience, d'arrêt cardio respiratoire.

3. faire alerter : plutôt que d'aller alerter soi-même pour rester en veille de l'aggravation de l'état des victimes

4. secourir : a noter que dans les cas d'hémorragie, d'étouffement, d'arrêt cardio respiratoire, on commencera immédiatement les gestes de premier secours (tapes/heimlich - pression directe sur la plaie ou sur point de compression - insufflations / MCE) avant même de faire prévenir, sinon c'est à coup sur un mort que les pompiers ou le SAMU viendront chercher.

Ensuite pour le SST. Le SST est exactement le même programme que l'AFPS et il vaut d'ailleurs équivalence de plein droit. Il est recyclables obligatoirement tous les ans.

En tant que moniteur SST il est de mon devoir de ne pas accorder ce diplôme si tous les modules n'ont pas été acquis. Et je créé une mise en situation sous stress, pour m'assurer d'une capacité minimale (bien lointaine d'une situation réelle certes) à gérer un petit peu le stress.

Ensuite, les cas de réelles urgences vitales ne sont pas très nombreux et il ne faut pas un niveau extraordinaire pour satisfaire aux exigences minimales qui sont :

- de boucher une plaie ou d'appuyer sur un des points de compression si la nature de la paie ne le permet pas ;
- de mettre une victime inconsciente en PLS
- de s'assurer qu'une victime respire et dans le cas contraire faire des insufflations et un MCE
- jeter une couverture et rouler au sol une victime en flamme
- soustraire une victime au sur accident en la tirant part les poignets ou chevilles
- d'aller couper l'électricité, le gaz, ou la flotte
- de répondre au pire aux questions des pompiers sans raccrocher le premier jusqu'à ce qu'il nous le dise.

La difficulté dans le cas d'un salarié (SST) ou d'un citoyen lambda non secouriste (AFPS et depuis peu PSC1) c'est que vous interviendrez peut-être deux, trois fois dans toute votre vie.

Dans mon organisme, en plus du recyclage annuel, il y a un entraînement obligatoire en plus chaque année. Et ceux qui le souhaitent peuvent venir s'entraîner après les heures de travail sous ma direction.

Sur les 6 interventions qui ont eu lieu depuis 2 ans que j'ai lancé la formation et le recyclage, il n'y a pas eu d'erreurs majeures ou de stress non controlé par les secouristes qui sont intervenus. Il est vrai que 4 concernait de la bobologie + un malaise cardiaque sans arrêt et une hémorragie artérielle.

La prochaine étape, c'est formation et acquisition d'un défibrilateur semi auto ou auto. Car cette formation va être incluse dans le SST.

Donc pour résumer, le SST sera efficace, si :
- le candidat est choisis selon un profil et est motivé
- le moniteur est compétent et pédagogue
- les conditions réelles de l'entreprise servent de support à la formation.
« Modifié: 18 janvier 2008 à 17:19:21 par Patrick »

19 janvier 2008 à 00:21:24
Réponse #7

Patrick


En complément de mon précédent post, je rajouterais aussi la différence fondamentale entre un SST et une personne titulaire de l'AFPS, c'est que les premiers sont aussi et surtout ds préventeurs d'entreprise. Je cite un extrait du dosseir de l'Institut Natinal de Recherches et de Sécurité (INRS)

Avant l'accident
Le sauveteur-secouriste du travail doit :
 - Connaître les risques propres à son entreprise ;
 - Être en relation avec les agents de sécurité et l'infirmerie ;
 - Connaître l'emplacement du matériel de secours (brancards, trousse de secours, extincteurs) ;
 - Faire en sorte que le matériel de secours soit en état et à portée de main ;
 - Connaître l'emplacement et le contenu des registres d'hygiène et sécurité ;
 - Connaître les services de secours et savoir les alerter.

Les sauveteurs-secouristes du travail sont aussi des préventeurs. Leur présence en nombre suffisant dans un atelier ou sur un chantier (10 à 15% de l'effectif) modifie sensiblement le comportement général face au risque. Cette capacité à repérer les risques permet aussi de faire remonter des observations à l'encadrement et aux instances chargées de la prévention.
Eu égard à son coût, la formation de sauveteur-secouriste du travail est certainement l'une des actions de prévention les plus efficaces d'autant que son effet porte à la fois sur les accidents du travail et de trajet mais aussi sur tous les autres types d'accidents. 


Quelques docs sur le sujet en PDF :

http://www.inrs.fr/INRS-PUB/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/ED%204128/$File/ed4128.pdf

javascript:openRef('Pdf ED4085','','ED4085.pdf','popup')

http://www.travail-et-securite.fr/archivests/archivests.nsf/(allDocParRef)/TS655page12_1/$File/TS655page12.pdf?OpenElement

http://www.travail-et-securite.fr/ArchivesTS/ArchivesTS.nsf/(allDocParRef)/TS615page18_1/$File/TS615page18.pdf?OpenElement

Le dossier INRS complet
javascript:openDocInFrame('INRS-PUB/inrs01.nsf','inrs01_catalog_view','08137EAC8D7A4796C1256D55005B0420');

19 janvier 2008 à 09:02:55
Réponse #8

romrom51


+1

rien à ajouter .
A part peut etre que  si les personnes qui ont la chance de passer leur SST avec les recyclages qui vont bien , ne voit pas l'interet ?? alors là , il n'y a plus rien à faire.....

exemple perso : papa d'un garcon de 1 an ,je suis bien content d'avoir vu quelques techniques sur les bebés ce qui pourra ainsi m'eviter de paniquer le jour ou le boutde chou avalera un objet non prevu cet effet ( mais papa et maman veille ) .

c'est certain que les SST ne sont pas chirurgien , de meme que les ADS SSIAP 1 ou 2 ne sont pas pompiers , pourtant ,ils peuvent éviter le pire ou empecher les autres de commettre des erreurs par manque de formation : P A S

autre exemple : un fosi en poste de sureveillance  dans une banque , un client fait un malaise : bave , convulsion , tombe si j'avais pas eu la formation , j'aurais peut etre pas réagi de meme , car car on entend les commentaires des personnes autour attiré comme des mouches sur la viande.........
manque de réactivité malgré mon"ordre " de faire le 18 , tous agglutinés , enfin bref : NRV le garcon ,je vous le dis


De plus le SST est dirigé si l'on peut dire sur les riques liés aux métiers : forgeron => brulure  ;D

voila


"Le capitalisme ,c'est l'exploitation de l'homme par l'homme ;le syndicalisme c'est le contraire"  Coluche
http://omegapetit.labrute.com
http://labrute.fr/team/204019

20 janvier 2008 à 17:29:53
Réponse #9

bledios


Finalement la formation passée je me rend compte d'un truc.
C'est comme pour la survie on peut avoir toute les techniques du monde si on ne sait pas avoir du recul au bon moment c'est zéro. :'(

C'est ici et maitenant!! :tongue:

21 janvier 2008 à 15:24:43
Réponse #10

nicogala


Du recul tu en as le moment venu : tu fais appel à des ressources insoupçonnées qd tu es en situation de stress, ainsi qd tu es fâce à un geste à accomplir, tu te retrouves en train de le faire sans presque t'en rendre compte (mais c'est vrai que ça vaut après au moins un premier recyclage, ça fait partie du processus d'apprentissage au long terme : aprrentissage, pause (qques mois) rappel - pause-rappel etc. )


Sinon, Patrick : il me semblait que les points de compression étaient supprimés au PSC , donc en fait une hémmoragie avec corps étranger on laisse pisser, idem pour le PSE, c'est le retour du garrot... (supprimé il y a qques années car : "pas bien" ) alors qu'il y a eu brièvement une technique de compression locale des bords de la plaie dans la préversion temporaire des textes cet été...
Le programme SST actuel préconise quoi en ce moment ?
"Les grand-mères, c'est comme le mimosa, c'est joli, ça sent bon, mais ça ne dure qu'un temps..."

21 janvier 2008 à 18:26:34
Réponse #11

Patrick


Du recul tu en as le moment venu : tu fais appel à des ressources insoupçonnées qd tu es en situation de stress, ainsi qd tu es fâce à un geste à accomplir, tu te retrouves en train de le faire sans presque t'en rendre compte (mais c'est vrai que ça vaut après au moins un premier recyclage, ça fait partie du processus d'apprentissage au long terme : aprrentissage, pause (qques mois) rappel - pause-rappel etc. )


Sinon, Patrick : il me semblait que les points de compression étaient supprimés au PSC , donc en fait une hémmoragie avec corps étranger on laisse pisser, idem pour le PSE, c'est le retour du garrot... (supprimé il y a qques années car : "pas bien" ) alors qu'il y a eu brièvement une technique de compression locale des bords de la plaie dans la préversion temporaire des textes cet été...
Le programme SST actuel préconise quoi en ce moment ?
Points de compression toujours, en cas de plaie trop importante, d'amputation, de corsp étranger ou d'inacessibilité et garrot si tout seul et pas de moyen d'alerter ou si plusieurs victimes graves.

Tu es sur pour le programme du PSC qui ne traite pas les points de compression ?

22 janvier 2008 à 14:45:15
Réponse #12

nicogala


Oui, ma copine est monitrice PSC, on en a justement discuté récemment... la consigne est d'appeller le 15 et d'écouter les consignes (qui vont être dans la plupart des cas de poser un garrot)
"Les grand-mères, c'est comme le mimosa, c'est joli, ça sent bon, mais ça ne dure qu'un temps..."

22 janvier 2008 à 15:05:26
Réponse #13

bledios


TAFDAK avec patrick on m'as apprit à faire le garrot uniquement dans le cas de plusieur blessé ou si on est tout seul. :blink:
Par contre il semblerait ( à ce qu'on m'as dit )que les amputations ne saigne que très peut  :glare:

22 janvier 2008 à 15:49:07
Réponse #14

Bison


Le retour du garrot!
Ce bon vieux garrot!
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

22 janvier 2008 à 16:16:09
Réponse #15

Patrick


Oui, ma copine est monitrice PSC, on en a justement discuté récemment... la consigne est d'appeller le 15 et d'écouter les consignes (qui vont être dans la plupart des cas de poser un garrot)
C'est tout bonnement ahurissant de connerie  :o >:(

22 janvier 2008 à 16:37:52
Réponse #16

kartoffel


Un moniteur est-il obligé d'enseigner le programme lorsqu'il le juge nuisible ? N'y a-t-il pas des moniteurs qui continuent à enseigner les points de compression ? Ne me dites quand même pas qu'ils peuvent être sanctionnés pour ça, si ?

22 janvier 2008 à 16:40:29
Réponse #17

Pics (Vincent.D)


KISS

22 janvier 2008 à 17:38:15
Réponse #18

nicogala


Tout pareil... c'est pour ça que je ne ferai pas moniteur : impossible pour moi d'enseigner des choses en lesquelles je ne crois pas ou qui vont à l'encontre du bon sens sous prétexte de se rendre accessible au plus grand nombre !

Oui, un moniteur est tenu d'enseigner le programme officiel du Ministère de l'Intérieur dans son exacte intégralité.

Par contre certains moniteurs enseignent le programme complet et rajoutent en plus des "bonus" , de toute façon les participants ne manquent pas de réagir et posent les questions qui entrainent les réponses que choisissent les formateurs en leur âme et conscience (moi je leur dirai de voir les techniques sur secourisme.net ou de vieux manuels...)
"Les grand-mères, c'est comme le mimosa, c'est joli, ça sent bon, mais ça ne dure qu'un temps..."

22 janvier 2008 à 20:08:29
Réponse #19

romrom51


les différents moniteurs ont toujours dit que le garrot était dangereux .....
apparemment des gens bien placés dans certains ministères ont une facheuse tendance à prendre plaisir à faire tourner les gens en bourrique avec des mises à jour du style " tu avances , tu recules comment veux tu ? comment veux tu ?"  :-[   ( pardon....)

Ce que l'on apprend une année change l'année d'après mais au niveau responsabilité des SST ? cela joue t il ?
"Le capitalisme ,c'est l'exploitation de l'homme par l'homme ;le syndicalisme c'est le contraire"  Coluche
http://omegapetit.labrute.com
http://labrute.fr/team/204019

22 janvier 2008 à 20:18:01
Réponse #20

Patrick


Ce que l'on apprend une année change l'année d'après mais au niveau responsabilité des SST ? cela joue t il ?
Tant que le SST agit dans le cadre de son entreprise sur un de ses collègues et donc sous l'autorité et la responsabilité du chef d'entreprise, il n'y aura jamais de problème.

Par contre, là où ça se corse, c'est dans le cas où, détenteur de pelin droit d'une aquivalence AFDP et maintenant PSC1 il va intervenir sur un automobiliste qui va être amputé des suites de la pose d'un garrot alors que le maintien d'un point de compression aurait pu sauver le membre. Il pourra toujours arguer d'avoir respecté les directives mais quid de sa conscience.

23 janvier 2008 à 16:34:56
Réponse #21

Bison


Bonjour,

Citation de: Kartoffel
Un moniteur est-il obligé d'enseigner le programme lorsqu'il le juge nuisible ? N'y a-t-il pas des moniteurs qui continuent à enseigner les points de compression ? Ne me dites quand même pas qu'ils peuvent être sanctionnés pour ça, si ?

Citation de: Nicogal
Oui, un moniteur est tenu d'enseigner le programme officiel du Ministère de l'Intérieur dans son exacte intégralité.

Par contre certains moniteurs enseignent le programme complet et rajoutent en plus des "bonus" , de toute façon les participants ne manquent pas de réagir et posent les questions qui entrainent les réponses que choisissent les formateurs en leur âme et conscience (moi je leur dirai de voir les techniques sur secourisme.net ou de vieux manuels...)

Je crois que personne n'a le droit d'enseigner des conneries, qu'elles soient officielles ou non. Un moniteur digne de ce nom, justement doit être capable de reconnaître un "non sens".

J'ai "instruit" pendant trente ans en aviation. Je n'ai jamais instruit ce que je savais être des "non sens", des trucs inadaptés. Un jour lors d'un test d'instructeur au plus haut niveau, l'examinateur d'état m'a demandé de démontrer en vol une maoeuvre "merdique" figurant au programme (en bonne place). J'ai refusé, on a discuté, j'ai eu ma qualif ... Des non sens en aéronautique, il en pleut! Sans parler des lacunes ...

Un moniteur qui se satisfait d'un programme officiel, qu'il sait incomplet ou nuisible ...  :down: :down:
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

14 janvier 2013 à 17:38:17
Réponse #22

loic35


j'ai mon sst et ce qui ma le plus intéresser  ce sont le" cas concret " avec une réel mise en situation de stress ( j'ai pas une monitrice commode ) ce qui apprend a bien gérer en situation réelle .

Par exemple j'ai eu l'occasion d'intervenir sur une noyade avec des personnes également sst . et lors de notre "debriefing" il est apparu que sans le sst sa se serai passer différemment ( alors que la noyade n'etais pas comprise dans nos formations et qu'il ne s'agissait pas a proprement parler de premier secours mais plus de sauvetage ) .

quelqu'un a t'il une formation a recomander pour ceux qui voudrai aller " plus loin " que le sst ?

14 janvier 2013 à 18:04:18
Réponse #23

jeanjacques


quelqu'un a t'il une formation a recomander pour ceux qui voudrai aller " plus loin " que le sst ?

Si tu as le temps, le PSE1 est le complément logique. C'est 5 jours de formation et cela t'apprend à intervenir en équipe et à utiliser diffèrent matériel.
Ensuite le PSE2 va encore un peu plus loin en t'apprenant le brancardage par exemple en 5 jours de formation également.
Et là tu as normalement le maximum accessible au civil lambda. Mais si cela ne te suffit toujours pas, tu peux devenir formateur de ces différents diplômes ;)
Adhérent Unpact.

14 janvier 2013 à 18:20:10
Réponse #24

loic35



 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //