Nos Partenaires

Auteur Sujet: vidéo : "En cas d'attentat, comment poser un garrot ?"  (Lu 15842 fois)

27 novembre 2016 à 20:32:12
Réponse #25

Hurgoz


Les résultats les moins pires, pour le moment :
Garrot mal placé (avant bras) mais 2 tours, rapidement posé, et immobilisation du levier montrée :
https://youtu.be/Q9HrZ5BE2IQ

Avec contrôle (Doppler ?) de l'efficacité :
https://youtu.be/taLP16-MOLw

Mouais....le premier n'est pas si mal placé: blessure à l'avant bras, le garrot est placé entre 2 et 3 doigts au dessus de la plaie....

Par contre il y a un truc qui ne va pas: normalement, le tourniquet improvisé soit être fait (sauf contrainte terrain) 1 noeud en dessous du levier, 2 noeud au dessus. Là, les deux c'est 1/1....je ne sais pas ce que ça peut donner et si ça ne risquera pas de se deserrer.

Autre point, noter l'heure fait partie de la pose du tourniquet.

Enfin....mes trois noeuds! ;)

Tcho

Hugo
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

27 novembre 2016 à 20:55:31
Réponse #26

Chill


Citation de: Hurgoz
Mouais....le premier n'est pas si mal placé: blessure à l'avant bras, le garrot est placé entre 2 et 3 doigts au dessus de la plaie....
A voir. Il serra toujours efficace sur un premier segment de membre, au dessus du coude ou du genou.
Sur une amputation, je veux bien voir l’état des 2 os que tu mobilises,  ;#  :lol: et la tête de la victime !

Citation de: Hurgoz
Par contre il y a un truc qui ne va pas: normalement, le tourniquet improvisé soit être fait (sauf contrainte terrain) 1 nœud en dessous du levier, 2 nœuds au dessus. Là, les deux c'est 1/1....je ne sais pas ce que ça peut donner et si ça ne risquera pas de se desserrer.

Déjà, trouver juste les critères recherchés c'est difficile, alors avoir TOUT bon au premier coup ...
Nous attendons ta vidéo  ;)

   Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

27 novembre 2016 à 21:15:50
Réponse #27

Hurgoz


Nous attendons ta vidéo  ;)

Que dalle: il y a des professionnels ici qui feront des choses bien mieux et bien plus dans les canons de leur arts que moi...tant qu'à vouloir un truc précis, autant prendre ceux qui savent le mieux, non?

Tcho

Hugo
« Modifié: 27 novembre 2016 à 21:22:08 par Hurgoz »
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

28 novembre 2016 à 06:05:20
Réponse #28

a.blabla


Il me semble infiniment préférable pour un quidam salarié d'intégrer l'Equipe de Première Intervention de son job, d'être formé SST, ce qui inclu le recyclage donc le maintien des acquis. Et de compléter par les formations ponctuelles telles celles sur les "Gestes d'Urgence" pour les techniques qui n'ont pas encore intégrées le programme officiel.

   Chill.

C'est pour ça que j'aime ce forum : réponses argumentées et propositions. Ça tombe bien cette semaine j'ai "Formation aux gestes et soins d'urgences "...

29 novembre 2016 à 06:03:08
Réponse #29

a.blabla


PAVC                          PAVC                          PAVC
Et comme il y a équivalence  SST recyclé => PSC1  :up:
(et pas PSC1 vers SST !)  ^-^
Quand es-tu formé ou recyclé SST ?  :)

    Chill

:sgt:    FORMEZ-VOUS !   :sgt:

J'ai eu mon PSC1 en 2009 dans le cadre de mon ancien boulot (j'ai terminé ma première carrière dans un lycée militaire, donc internat c'est donc rassurant quand tu as plusieurs centaines d'ado la nuit et que tu es le seul "vrai" adulte...). Depuis je suis informaticien dans un hôpital et les formations se font à 10 m de mon bureau. Et ça fait 4 ans que j'essaie de faire cette formation. J'ai pu discuter souvent avec le formateur qui est comme je les aime : il a deux principes : que le stagiaire comprenne la raison du geste demandé (ex : je fais Heimelich pour compresser les poumons) et il faut faire quelque chose plutôt que de laisser la personne devant soi mourir : le stagiaire n'étant pas un pro, tant pis si le geste n'est pas parfait : ex : l'essentiel est de compresser les poumons, tant pis si le poing du sauveteur n'est pas orienté pile poil comme il faut). Il m'a convaincu, également, qu'on pouvait enlever un casque à un motard (que je suis), d'une façon très logique : le motard semble en détresse respiratoire tu le laisses crever pour ne pas amplifier un éventuel traumatisme ?

En deux mots, suis impatient d'être à jeudi et vendredi qui sont mes deux jours de formation...

29 novembre 2016 à 06:32:37
Réponse #30

a.blabla


Pour en revenir au garrot, certains disent qu'un garrot doit se mettre le plus haut possible pour éviter qu'il ne glisse. Ailleurs, la plupart des personnes préfèrent à une dizaine de centimètres de la blessure (une main)... Je suppose que pour ceux-là, il s'agit d'abîmer le minimum de longueur le membre en considérant que tout ce qui est entre la blessure et le garrot peut être abimé (nécrose etc...) ?
« Modifié: 29 novembre 2016 à 09:30:34 par a.blabla »

29 novembre 2016 à 07:33:39
Réponse #31

Draven


Mouais....le premier n'est pas si mal placé: blessure à l'avant bras, le garrot est placé entre 2 et 3 doigts au dessus de la plaie....


Absolument pas ! Le but d'un garrot c'est de venir comprimer l'artère sur un os, si tu le fais sur l'avant bras l'artère va passer entre les os, et la circulation sanguine ne sera pas interrompu !
On ne pose JAMAIS un garrot entre le coude et la main ou autre le genou et le pied. L'efficacité sera nulle sinon ! Autant achever le blessé de suite !
C'est un des principes de base...
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

29 novembre 2016 à 12:23:17
Réponse #32

Hurgoz


Absolument pas ! Le but d'un garrot c'est de venir comprimer l'artère sur un os, si tu le fais sur l'avant bras l'artère va passer entre les os, et la circulation sanguine ne sera pas interrompu !

Merci pour l'info!  :up:

du coup nan: http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,365.msg546869.html#msg546869
« Modifié: 24 janvier 2017 à 21:29:54 par Hurgoz »
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

29 novembre 2016 à 15:09:49
Réponse #33

Dox


Je viens de passer le PSE1, vu le garrot improvisé un noeud / poignée / deux noeuds
me suis entrainé sur une serviette roulée (épaisseur d'une cuisse) serrage au max,
je trouve cette méthode un peu bordélique, la poignée a du mal à rester dans l'axe de la bande.
le mou de bande toronne autour du noeud.
ceci dit ça fonctionne ... mais chiant à mettre en oeuvre.

drillé itou la méthode proposée dans la vidéo d'Arnaud ;
la poignée reste bien dans l'axe, je la trouve plus simple a exécuter.

29 novembre 2016 à 18:57:51
Réponse #34

Chill


Citation de: a.blabla
Je suppose que pour ceux-là, il s'agit d'abîmer le minimum de longueur le membre en considérant que tout ce qui est entre la blessure et le garrot peut être abîmé (nécrose etc...) ?

Des réponses déjà données ici :

Cyclope disait :
Citation de: Cyclope
Le garrot à connu des avatars assez intéressants ces 20 dernières. Mais je vais passer les détails.

Le principal mythe sur lequel nous sommes en train de revenir, c'est la hantise de l'amputation. Pendant des décennies, on nous a inculqué que le garrot impliquait une forte probabilité d'amputation du membre garrotté.

Les dernières guerres depuis 1991 et les études des SSA, USAMRIID, etc... ont démontré:
1- que le garrot était efficace et rentable en termes de technique l'hémostase.
2- que l'amputation était rare même si l'évacuation sanitaire du biffin tardait. Ainsi, sur le conflit afghan, j'ai vu passer une étude que je ne retrouve pas, mais qui parle de centaines de poses de tourniquets, mais de seulement quelques amputations, la plupart du temps causées par le trauma, pas par le garrot.

Je l'enseigne personnellement comme ça à mes collègues:

L'hémorragie est mortelle à coup sûr, l'invalidité n'est pas certaine. Que choisissez vous?

Le garrot, c'est [...] une technique qui sauve de vies même si elle a longtemps été pestiférée.

Moleson écrit :
Citation de: Moleson
Les centaines de cas d'utilisation de tourniquet y compris dans de nombreux cas dans des indications qui n'étaient pas correct ont démontré que un ça fonctionne et de deux qu'il n'y a pas de lésion à long terme à attendre même si l'emploi était inapproprié.

Un attentat, un accident bien sanglant est traumatisant pour tous le monde et en particulier ôte les moyens de réflexion habituel ainsi que la dextérité fine.

La conclusion est d'avoir des moyens simple d'emploi et une procédure simple avec des choix oui/non donc un arbre décisionnel avec jamais plus de deux embranchements.

fry insiste :
Citation de: fry
En milieu civil il n'est pas utile de réévaluer un garrot, même au delà de 2h, et jusqu'à 4h de garrot en place il y a des chances importantes que les lésions nerveuses soient temporaires, de l'ordre de 2 à 3 mois avant rénervation. Aucun endroit du territoire français n'a des délais si longs pour prendre en charge un patient de manière spécialisée.

POSER UN GARROT SAUVE DES VIES !

   Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

29 novembre 2016 à 20:47:25
Réponse #35

Chill


Citation de: Hurgoz
Mouais....le premier n'est pas si mal placé: blessure à l'avant bras, le garrot est placé entre 2 et 3 doigts au dessus de la plaie....

Par contre il y a un truc qui ne va pas: normalement, le tourniquet improvisé soit être fait (sauf contrainte terrain) 1 noeud en dessous du levier, 2 noeud au dessus. Là, les deux c'est 1/1....je ne sais pas ce que ça peut donner et si ça ne risquera pas de se deserrer.

Autre point, noter l'heure fait partie de la pose du tourniquet.

Pour réviser efficacement, avec des textes incontestables officiels :



Je cite :

Il ne peut être posé qu'aux membres supérieurs (au bras) ou inférieurs (à la cuisse)

et encore :

• positionner le dispositif correctement :
   • entre la plaie et la racine du membre, au-dessus du coude ou du genou ;


@ Hurgoz : Pour enrichir et étayer tes révisions.  ;)

   Chill.

EDIT 2022 : liens vers images inaffichables
« Modifié: 01 septembre 2022 à 11:43:12 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

30 novembre 2016 à 06:47:48
Réponse #36

a.blabla


Je crois que le souci d’interprétation vient de la mise en page :
  • à quelques centimètres de la plaie ;
  • entre la plaie et la racine du membre, au dessus du coude ou du genou ;

Ce qui fait que certains s’arrêtent à la première occurrence...

30 novembre 2016 à 11:40:40
Réponse #37

h


en copie jointe un rapport du SFMU qui parle aussi de la mise en place du garrot en traumatologie de guerre.
Comme rappeler par tout un chacun, beaucoup d'interrogation sur la mise en place d'un garrot.
A la qualité de nos intervenants, difficile de donner un cours par correspondance (je ne veux pas parler en leurs noms!) il reste donc les formations, même si il y aura encore des discordances ou différences de points de vue entre formateurs.
« Modifié: 30 novembre 2016 à 18:04:44 par hrk »

30 novembre 2016 à 17:42:41
Réponse #38

gahús


en copie jointe (page8 un rapport du SFMU sur lequel nous pouvons nous appuyez!
Comme rappeler par tout un chacun, beaucoup d'interrogation sur la mise en place d'un garrot.
A la qualité de nos intervenants, difficile de donner un cours par correspondance (je ne veux pas parler en leurs noms!) il reste donc les formations, même si il y aura encore des discordances ou différences de points de vue entre formateurs.

Je trouve le document ambigu car il semble dire que l'on peut desserrer ce garrot sous certaines conditions auxquelles nous ne serons pas confronté dans la vie courante.
J'avais appris qu'un garrot ne doit jamais être desserré par celui qui l'a posé et cela ne doit pas avoir changé.


30 novembre 2016 à 17:58:59
Réponse #39

h


Je trouve le document ambigu

oui! et c'est une erreur de ma part. cela concerne Le choc hémorragique en traumatologie de guerre (cf fichier joint 14 pages), ou il donnait quelques chiffres et taux de réussite pour information .  je corrige donc! :closedeyes:

30 novembre 2016 à 18:19:47
Réponse #40

Chill


Citation de: aliɔs
Je trouve le document ambigu car il semble dire que l'on peut desserrer ce garrot sous certaines conditions auxquelles nous ne serons pas confronté dans la vie courante.
J'avais appris qu'un garrot ne doit jamais être desserré par celui qui l'a posé et cela ne doit pas avoir changé.

Relire le dernier paragraphe "Risques & contraintes" : laisser les médecins exercer leur Art et décider quand et qui retire le garrot.
Les liaisons radio et téléphones fonctionnent : l'équipe non-médicalisée sur place dialogue avec les toubibs de la régulation et ces derniers sont en mesure, si les circonstances l'exigent, d'ordonner telle ou telle conduite. Sous leur responsabilité propre, avec un bilan construit, des circonstances, des constantes, etc.

Ne jamais dire Jamais  ;)

   Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

30 novembre 2016 à 18:46:07
Réponse #41

h


Merci Chill de ta réponse.  :up: j'arrivai ...  ;#
y' a trop de questions sur ce garrot .   j'ai préféré effacer car j’emmenai encore de la confusion  >:(

16 mars 2017 à 17:08:05
Réponse #42

gahús



J'ai eu récemment un recyclage PSC1 dans lequel le garrot tourniquet imoprovisé a été montré par le formateur.

La méthode est celle du dernier référentiel.

La seule vidéo récente sur ce type de garrot est celle-ci :

Cela correspond à peu près à ce que j'ai appris mais dans la vidéo, les indications dans lesquelles est placé un garrot ne sont pas explicitées. Où bien j'ai mal regardé...

https://youtu.be/7-ZP9X2BROs

16 mars 2017 à 20:46:39
Réponse #43

cassepied


j'aurais une question : dans ma trousse de secours, j'ai un garrot et touts le monde le sait. si quelqu'un vient a l'utiliser quel serai les risques juridique si il était mal employer par une tierce personne?? pour moi comme pour elle

16 mars 2017 à 21:31:37
Réponse #44

azur


J'ai eu récemment un recyclage PSC1 dans lequel le garrot tourniquet imoprovisé a été montré par le formateur.

La méthode est celle du dernier référentiel.
A ma connaissance, le garrot n'est pas encore revenu dans le référentiel du PSC1... et j'ai fait mon dernier recyclage en octobre dernier.

j'aurais une question : dans ma trousse de secours, j'ai un garrot et touts le monde le sait. si quelqu'un vient a l'utiliser quel serai les risques juridique si il était mal employer par une tierce personne?? pour moi comme pour elle
D'après les derniers textes en vigueur, lorsque tu réalises un geste dans le but de porter secours, tu ne peux pas être présenté au juge, sauf à prouver que tu as intentionnellement réalisé un mauvais geste.
Donc, dans le cas du garrot, si tu sais juger de son utilité et le poser correctement, il y a très peu de chance que tu sois inquiété.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!
------------------------------------------
Boviner, c'est contourner par le centre...

16 mars 2017 à 21:47:22
Réponse #45

Spip


A ma connaissance, le garrot n'est pas encore revenu dans le référentiel du PSC1... et j'ai fait mon dernier recyclage en octobre dernier.

Si, depuis janvier 2017. Cf http://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/Securite-civile/Documentation-technique/Secourisme-et-associations/Les-recommandations-et-les-referentiels
et la fiche technique n°7

16 mars 2017 à 22:13:49
Réponse #46

Chill


Citation de: cassepied
j'ai un garrot et touts le monde le sait. si quelqu'un vient a l'utiliser quel serai les risques juridique si il était mal employé par une tierce personne?? pour moi comme pour elle ?

Qu'entends-tu par "mal employé" ?
Les conditions de bon emploi sont :
   a) hémorragie de membre avec compression locale impossible ou inefficace ;
   b) phase initiale de catastrophe ; plus de victimes que de sauveteurs. Réponse "idiot proof" (high and tight) sans avoir à envisager les cas non cités en a) ;
   c) heure de pose connue et transmise au secours.

Une recherche dans les publications de fry et Moleson t'expliquera pourquoi, en France, les séquelles physiologiques sont d'occurence négligeable.

EDIT : remonte au message #36 de ce fil.

La détention du garrot n'étant pas réglementée, ta responsabilité ne me semble pas pouvoir être recherchée : tu pourrais aussi bien être représentant en cravattes, en ceinture de pompiers, etc  ;)
La responsabilité de celui qui agit reste pleine et entière, quoi qu'une certaine disproportion "raisonnable" soit admise dans l'urgence pour les non-professionnels. (Grillé par Azur sur ce point)

Résumé : :sgt:
A la question "Quels risques juridiques prends-je à posséder un garrot ?", ma réponse est "Nuls"
A la question "Quels risques juridiques prends-je à laisser un tiers utiliser MON garrot ?", ma réponse est "Aucun", sauf associations de malfaiteurs ou complicité de crime et délit.  ;#
 :sgt:

    Chill.
« Modifié: 18 mars 2017 à 10:58:41 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

16 mars 2017 à 22:23:43
Réponse #47

Chill


Citation de: aliɔs
La seule vidéo récente sur ce type de garrot est celle-ci :

Cela correspond à peu près à ce que j'ai appris mais dans la vidéo, les indications dans lesquelles est placé un garrot ne sont pas explicitées. Où bien j'ai mal regardé...

https://youtu.be/7-ZP9X2BROs

Ben on sera 2  ;)
Elle n'est pas si mal, cette vidéo, mais ...
  • comme tu le dis, les indication d'emploi du garrot manquent ;
  • pas de notion de vitesse ou de rapidité d'action ;
  • rien sur "Couvrir et surveiller" ;
  • rien sur "Noter et transmettre l'heure de pose".

Mais pour la technique "sèche" elle montre bien l'intérêt des 2 tours et l'emploi de tout type de levier.

Mon avis à moi que j'ai.  :-[

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

17 mars 2017 à 09:45:12
Réponse #48

azur


Si, depuis janvier 2017. Cf http://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/Securite-civile/Documentation-technique/Secourisme-et-associations/Les-recommandations-et-les-referentiels
et la fiche technique n°7
Merci... une bonne nouvelle fruit des évènements récent. Je n'ai pas les statistiques en tête, mais le garrot a sauvé un certain nombre de vies dans les armées au cours des dernières années.

La fiche ne mentionne par la nécessité d'indiquer l'heure de pose du garrot, peut-être parce qu'il est considéré que le poseur pourra être questionné par les secours.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!
------------------------------------------
Boviner, c'est contourner par le centre...

17 mars 2017 à 09:50:15
Réponse #49

Spip


Oui. Je pense que l'idée sous-jacente est que tu appelles immédiatement le 15 et que tu indiques que tu as posé un garrot. Dès lors, cette heure fait office d'heure de pose de garrot. L'équipe de secours devant transmettre un bilan au 15, ils auront l'info quoi qu'il arrive.

Néanmoins, si on n'y pense, c'est pas plus mal de le faire.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //