Nos Partenaires

Auteur Sujet: après Nice, que faire ?  (Lu 46123 fois)

11 août 2016 à 17:50:53
Réponse #300

Claude Ponthieu


Citer
[…]
En fait, tout ça n'est que concept, dans la mesure où, pour les préciser, il est nécessaire d'aller rechercher les faits.
Et les faits finalement n'ont pas besoin d'être conceptualisés (conceptualisés oui)…
C'est juste bon à faire des réunions, à mettre en place des commissions, à nommer des gens et autres chargés de mission…
Quand on conceptualise, on le fait selon nos valeurs, nos idées, et je crois que c'est dès ce moment qu'on se plante ou en tous cas qu'on perd du temps.

+1, perte de temps tout simplement.


Un concept est comme un contrat à sens unique, signé ou non, il fait force de Loi…


Citer
Euh, réponse auprès des élus… euh puis-je rester dubitatif?

Oui et non, tout dépend de comment cela est compris.
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

11 août 2016 à 17:53:33
Réponse #301

bison solitaire



Oui et non, tout dépend de comment cela est compris.

Ah ben vu comme ça, oui...

11 août 2016 à 19:33:18
Réponse #302

guillaume


La situation actuelle n'est que le prolongement du 11/9 qui n'est que le prolongement de la Guerre Froide, qui est un des résultats de la WWII, qui elle même doit une partie de son histoire de la WWI.

Oui, et qu'on ré-applique (en l'occurrence ce qui n'a pas marché): Al Quaïda avait été soutenu par la CIA durant la guerre froide pour contrer les Russes, 1995 on destabilise le gouvernement Irakien: résultat attentat en 2000. 2014 on décide "d'aider" les rebelles Syriens contre Bachar. L'état Syrien est destabilisé. Daesh prend son essor (soutenu par l'Arabie Saoudite et le Qatar). 2015: attentat.....


Naaan, tu nous fais une blague là Hurgoz ?

PS : Après Nice, que faire ? Se renseigner. Comprendre. Cela fait partie de la formation au sens large.
Et pour se renseigner, il faut parfois regarder de l'autre côté du miroir et chercher plus loin que les "experts", même si on a confiance en eux.

11 août 2016 à 21:32:04
Réponse #303

Hurgoz


Naaan, tu nous fais une blague là Hurgoz ?

OK....j'ai été un peu léger sur la partie Al Qaïda....mea culpa!  :-[
« Modifié: 11 août 2016 à 21:48:01 par Hurgoz »
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

11 août 2016 à 21:54:58
Réponse #304

Hurgoz


Yo,

En faisant quelques recherches pour creuser le sujet Salafiste, je suis tombé sur le nom d'Abou Moussab al-Souri, et un article assez intéressant sur lematin.ch

http://www.lematin.ch/monde/Il-a-ecrit-la-bible-des-djihadistes/story/13193575

Je n'ai pas recherché l'écrit en question: je ne tiens pas à me faire réveiller par une perquisition administrative  :-[

Tcho

Hugo
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

12 août 2016 à 09:17:35
Réponse #305

Tompouss


Dans l'article partagé par Hurgoz :

Citer
Bachar el-Assad le relâchera en 2011 afin de propager les idées djihadistes parmi les manifestants qui s’opposent à lui dans la rue.

C'est pas un peu se tirer une balle dans le pied ?  :blink:

Sinon dans les stratégies globales des lutte contre Da**** :

- couper la main qui les (a) nourri

- arrêter de les considérer comme un simple groupe de rebelles (ils ont un programme, une économie, des médias, génère un sacré "PIB" avec l'exploitation des territoires contrôlés..)

- peut être commencer à coopérer avec Assad afin d'engager réellement le combat (éliminer un max des occidentaux partis rejoindre leurs rangs avant qu'ils ne puissent revenir) du "search & destroy" au sol, à l'époque et avec un peu de sérieux l'ensemble de l'Irak et de son armée avaient été mis sous contrôle en quoi 4-5 jours... De toute façon avec nos bombardements on a déjà presque déglingué toutes les infrastructures..

- arrêter de jouer aux gendarmes du monde et remettre un peu les USA à leur place de nation qui s'est bâtie sur des génocides et sur l'esclavage et qui donc niveau "morale" devrait juste avoir le droit de baisser le museau ou d'aller ramasser ses molaires à l'autre bout de la pièce.

- collaborer avec les pays touchés et les aider à se reconstruire sur des bases saines, nettoyer la m*rde qu'on a foutu depuis une décénnie.


Ca se veut volontairement "grossier" et lapidaire comme réaction, pas le plus malin certes mais discuter sur des définitions de mots n'écarte pas la menace.

Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

10 septembre 2016 à 08:17:55
Réponse #306

gahús



Comment agir en cas de fusillade : vidéo de l'Université McGill
Psychomédia
Publié le 9 septembre 2016


L'Université McGill (Montréal, Québec) a produit et diffuse une vidéo afin de préparer sa communauté à réagir en cas de fusillade. D'une durée de 13 minutes, en anglais seulement, elle est intitulée « Shooter on Campus : Know You Can Survive » (Tireur sur le campus : Vous pouvez survivre).

Trois options sont discutées : fuir ; si ce n'est pas possible, se cacher ou combattre l'agresseur. Pour chacune d'elles, des conseils sont donnés.

Chaque seconde compte, est-il souligné. Il est souhaitable de bien connaître les lieux fréquentés.

Il vaut mieux laisser ses choses derrière, aider les autres, mais ne pas tenter de déplacer les blessés.

Lorsque caché, il est conseillé de fermer les lumières, barrer et barricader les portes et désactiver les sonneries de téléphone.

S'il n'est pas possible de fuir ou de se cacher et s'il faut intervenir physiquement contre l'assaillant, il est conseillé de s'improviser une arme et d'« "agir avec une agression physique maximale" ».


http://www.psychomedia.qc.ca/psychologie/2016-09-09/comment-reagir-en-cas-de-fusillade

https://www.youtube.com/watch?v=wSnNZttgjk0

Inconvénient : c'est en anglais sans sous titrage en français.

10 septembre 2016 à 08:43:39
Réponse #307

Juju38


Dans l'article partagé par Hurgoz :

C'est pas un peu se tirer une balle dans le pied ?  :blink:

Sinon dans les stratégies globales des lutte contre Da**** :

- couper la main qui les (a) nourri

- arrêter de les considérer comme un simple groupe de rebelles (ils ont un programme, une économie, des médias, génère un sacré "PIB" avec l'exploitation des territoires contrôlés..)

- peut être commencer à coopérer avec Assad afin d'engager réellement le combat (éliminer un max des occidentaux partis rejoindre leurs rangs avant qu'ils ne puissent revenir) du "search & destroy" au sol, à l'époque et avec un peu de sérieux l'ensemble de l'Irak et de son armée avaient été mis sous contrôle en quoi 4-5 jours... De toute façon avec nos bombardements on a déjà presque déglingué toutes les infrastructures..

- arrêter de jouer aux gendarmes du monde et remettre un peu les USA à leur place de nation qui s'est bâtie sur des génocides et sur l'esclavage et qui donc niveau "morale" devrait juste avoir le droit de baisser le museau ou d'aller ramasser ses molaires à l'autre bout de la pièce.

- collaborer avec les pays touchés et les aider à se reconstruire sur des bases saines, nettoyer la m*rde qu'on a foutu depuis une décénnie.


Ca se veut volontairement "grossier" et lapidaire comme réaction, pas le plus malin certes mais discuter sur des définitions de mots n'écarte pas la menace.

entièrement d'accord, ça parait simpliste dit comme ça mais c'est d'une logique implacable

11 septembre 2016 à 10:59:43
Réponse #308

BZH


sauf que ce n'est pas réalisable...construire "des bases saines " avec des pays qui n'ont jamais eu de tradition démocratique, cela demanderait des décennies...si ce n'est plus.

On ne peut transférer le mode de vie occidental à un pays oriental.

De la même manière, Daesch, à son sommet, n'a pas de volonté réelle de conquête et de prosélytisme...ses grands chefs sont une douzaine, dont l'argentier, et des émanations directes du Baas-tous ont simplement comme motivation se remplir les poches et après, à Dieu va tout va.C'est l'invasion US et l'Irak et la chute de Saddam qui ont créé Daesch...

On se polarise sur la religion, alors que ce sont depuis des lustres des considérations financières...dans ses camps d'entrainement Ben Laden lui même confiait se battre pour la géopolitique du pétrole, cartes à l'appui.Il n'y a que la valetaille qui croit se battre pour la religion.

Comme toute mouvance terroriste, le but est de soulever les populations contre un ennemi désigné, ici qu'il y ait rejet des musulmans de France afin de cliver la population.

Cela n'a rien de nouveau, Ravachol professait la même chose...
« Modifié: 11 septembre 2016 à 12:08:56 par BZH »

11 septembre 2016 à 11:28:42
Réponse #309

Hurgoz


Yo,

sauf que ce n'est pas réalisable...construire "des bases saines " avec des pays qui n'ont jamais eu de tradition démocratique, cela demanderait des décennies...si ce n'est plus.

On ne peut transférer le mode de vie occidental à un pays oriental.

Je ne crois pas que "les bases saines" vues par Tom soient comme tu les perçois: les bases saines, c'est des bases exemptes de l'interventionnisme occidental. Donc en gros, nettoyer le bordel qu'on a foutu et derrière laisser aux peuples le choix de faire comme eux l'entendent, chez eux en leur apportnt le soutien logistique et humanitaire dont ils ont besoin.

tcho

Hugo
"Prenez soin de la méthode avec laquelle vous vous mettez des choses dans le crâne."

11 septembre 2016 à 12:03:58
Réponse #310

BZH


Cela  aussi c'est une vision très occidentale....je me souviens d'une travailleuse humanitaire qui disait, amère "malheureusement certains pays ne ne peuvent être en paix que par une dictature".

Pour le peuple irakien, par exemple, il eût été préférable, au vu du chaos laissé, que Saddam reste en place, je sais c'est assez cru mais c'est de la realpolitik....après tout, on traite avec le Qatar, les EAU ou bien on décore un prince saoudien de la Légion d'Honneur...autre alternative, s'ouvrir sur l'Iran , car c'est une puissance régionale non négligeable, chiite et perse...et une des rares à pouvoir présenter une potentielle évolution démocratique sur le moyen terme.

Seulement on ne l'a pas fait pour ne pas froisser les USA...

Tout comme notre soutien très timide aux Peshmergas risque de plus en plus de voir un petit se faire dans notre dos, entre Erdogan et Poutine, encore ennemis il y a quelques mois, et ceci au détriment des kurdes.Non pas que les USA soient forcément aveugles...on fête un bien triste anniversaire ce 11 Septembre, et les USA n'ont pas oublié le nombre de saoudiens chez les auteurs du 11.09...c'est d'ailleurs pour cela qu'ils ont rapidement infléchi leur politique d'auto-suffisance énergétique, pour dépendre le moins des Ibn Saoud.

Ne pas intervenir, c'est laisser des tragédies comme le Rwanda, par exemple...on intervient, comme la France, on se fait huer, on n'intervient pas, on se fait vilipender...

Plusieurs de ces peuples n'existent pas, on a le clivage sunnites/chiites, les clivages tribaux, des alliances parfois très subtiles le tout très souvent issu de découpage géographique post-colonial...plus proche  de nous on a eu Tito et la Yougoslavie, on a vu ce que cela donne quand les différentes composantes ont fait preuve de volonté d'auto-détermination: un massacre.

La France a trop de fers au feu, soucieuse de ne froisser personne, et c'est pour cela qu'elle est la cible des fanatiques, non pas que nos principes soient irritants pour eux comme on nous le serine, les publications des barbus sont claires, nettes et précises: "l'europe est le ventre mou de l'occident, et la France son maillon faible"..qui, en plus, malgré ses dénégations officielles, paie les rançons des otages par des hommes de paille, contrairement à la GB par exemple.Ceci explique aussi pourquoi on a plus d'otages que nos voisins européens, on est très...bankables.

Pour en revenir aux attentats, il est évident que tout n'a pas été fait, au Bataclan comme à Nice (soldats à côté refoulés, GIGN reste dans ses quartiers pour éviter de faire de l'ombre à la BRI), tout comme les secours ont merdé (je parle surtout en Novembre).

Au lieu d'un pragmatisme anglo-saxon ou germano-scandinave qui aurait tout étudié pour ne pas reproduire les erreurs, on a le droit à "on est bons, on a assuré, bravo à nos héros"..puis "mais c'est parti pour des années, cela va continuer longtemps".ET on annule les festivals...on capitule, quoi...ah non, pardon, j'avais oublié, on agit au nom du principe de précaution. :doubleup:

En langage clair, passez y'a plus rien à voir...jusqu'au prochain attentat.La société du spectacle de Debord, quoi...


« Modifié: 11 septembre 2016 à 12:29:38 par BZH »

11 septembre 2016 à 18:16:57
Réponse #311

guillaume


Pour le peuple irakien, par exemple, il eût été préférable, au vu du chaos laissé, que Saddam reste en place, je sais c'est assez cru mais c'est de la realpolitik....

Je ne suis pas sûr que tous les Irakiens soient de ton avis, hein...

Citer
Seulement on ne l'a pas fait pour ne pas froisser les USA...

J'avais oublié que la Géopolitique était aussi simple.

Citer
on a le clivage sunnites/chiites, les clivages tribaux, des alliances parfois très subtiles le tout très souvent issu de découpage géographique post-colonial...

Oui. Et ?


Citer
La France a trop de fers au feu, soucieuse de ne froisser personne, et c'est pour cela qu'elle est la cible des fanatiques, non pas que nos principes soient irritants pour eux comme on nous le serine, les publications des barbus sont claires, nettes et précises: "l'europe est le ventre mou de l'occident, et la France son maillon faible"..qui, en plus, malgré ses dénégations officielles, paie les rançons des otages par des hommes de paille, contrairement à la GB par exemple.Ceci explique aussi pourquoi on a plus d'otages que nos voisins européens, on est très...bankables.

Les principes sont toujours critiquables. Ils le seraient encore plus en en changeant toutes les deux semaines.

Citer
Pour en revenir aux attentats, il est évident que tout n'a pas été fait, au Bataclan comme à Nice (soldats à côté refoulés, GIGN reste dans ses quartiers pour éviter de faire de l'ombre à la BRI), tout comme les secours ont merdé (je parle surtout en Novembre).

Difficile de juger, avec les bribes du passé. Attendons un peu que la lumière soit faite sur tout avant de tirer des conclusions.

a+

11 septembre 2016 à 18:44:26
Réponse #312

bison solitaire


Cette lumière ne sera pas faite.
Ou alors on la rendra peu discernable.

11 septembre 2016 à 18:55:47
Réponse #313

Kilbith


Pour le peuple irakien, par exemple, il eût été préférable, au vu du chaos laissé, que Saddam reste en place, je sais c'est assez cru mais c'est de la realpolitik....

Faut juste assumer :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Halabja



Citer
Seulement on ne l'a pas fait pour ne pas froisser les USA...
Je ne me souvenais pas qu'ils aient attendu notre avis, ni eu besoin de notre support.  :closedeyes:

Et même s'il n'ont pas demandé notre avis, on leur a donné (on peut se contenter des 3 dernières minutes) :
https://www.youtube.com/watch?v=zb_D1FCmDTg


Citer
Plusieurs de ces peuples n'existent pas, on a le clivage sunnites/chiites, les clivages tribaux, des alliances parfois très subtiles le tout très souvent issu de découpage géographique post-colonial...
L'Irak et la Syrie n'ont jamais été des colonies. C'était tout au plus des pays temporairement soumis à des mandats.

Les frontières actuelles sont antérieures à ces mandats. C'est le résultat du démembrement de l'Empire Ottoman après sa défaite lors de la première guerre mondiale.

C'est le résultat, à peu de choses près, des accord Sykes Picot en 1916.

ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_Sykes-Picot

Entériné par le traité de Sèvres après guerre (pas facile à appliquer du fait du kémalisme, du wahabisme et autre isme et des rivalités entre nations occidentales)  : https://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_de_S%C3%A8vres

Rien de "colonial" la dedans. Par exemple on a bien plus refait la carte de l'Europe à cette époque (ex : fin de l'Autriche Hongrie, traité du Trianon) et pas du tout en respectant les peuples (ex : plusieurs centaines de milliers d'allemands évacués d'où ils étaient implantés depuis quelques centaines d'années).

 ;)




« Modifié: 11 septembre 2016 à 19:18:08 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

11 septembre 2016 à 19:18:54
Réponse #314

BZH


Je ne suis pas sûr que tous les Irakiens soient de ton avis, hein..

Personne n'a écrit que tous les irakiens sont de cet avis....mais à son exécution on a vu très peu de sunnites se réjouir, bien au contraire....

C'est comme pour la chute de l'ex bloc de l'Est, beaucoup de russes regrettent ouvertement l'ex-régime communiste
.

Citer
J'avais oublié que la Géopolitique était aussi simple.

oublié ou jamais su ?

Syrie, Libye, deux exemples récents ont été motivés en action ou inaction que selon la volonté US....la France y trouvant son bénéfice, Kadhafi devenant trop gênant en voulant détrôner le franc CFA.

Dans la version officielle, la France était le fer de lance...dans la réalité, ce sont les alliés US qui ont effectué la majorité des sorties aériennes, mais trop malins pour se mettre en premier plan si cela se passait mal...un peu comme la reconquête surprise des insurgés lybiens ...pfft, foutaises, n'importe quel avis autorisé c'est que la contre-attaque était le fait des opérations spéciales et des Forces Spéciales, officiellement non-engagées...


Citer
Oui. Et

Et....reconstruire des bases saines sur des groupes qui se détestent parfois de manière séculaire, c'est soit de l'angélisme, soit de la naiveté.

Citer
Difficile de juger, avec les bribes du passé.

au contraire,ce n'est qu'avec le passé qu'il peut être possible de juger, encore faut-il pouvoir le juger sans verser dans le compassionnel et l'auto-dénigrement

11 septembre 2016 à 19:30:06
Réponse #315

Tompouss


Yo,

Je ne crois pas que "les bases saines" vues par Tom soient comme tu les perçois: les bases saines, c'est des bases exemptes de l'interventionnisme occidental. Donc en gros, nettoyer le bordel qu'on a foutu et derrière laisser aux peuples le choix de faire comme eux l'entendent, chez eux en leur apportnt le soutien logistique et humanitaire dont ils ont besoin.

tcho

Hugo

Voilà c'est un peu comme ça que je voyais la chose, je pense que toutes les interventions de la dernière décennie (avant j'étais pas sec derrière les oreilles), ont fait plus de mal que de bien. Alors bien sûr les Saddam, Assad et consorts sont (étaient) pas des enfants de coeur hein mais quand on voit le cadre de vie avant/après voilà quoi  :'( Je pense que nous "occidentaux" devrions arrêter de jouer les justiciers ou je ne sais quoi, ça veut pas dire fermer les yeux mais penser nos actions autrement.

Et puis aussi arrêter cette "dualité", parce que bon financièrement on (certaines grandes fortunes) profitent vachement de ce chaos et ça va durer parce que tous ces migrants seront prêts à bosser plus dur et moins cher que nous donc encore plus de tensions sociales au sein de prolétariat qui vont encore une fois profiter à certains "grands". Bref sans rentrer dans la théorie de complot de comptoir, faudrait aussi faire en sorte que certains ne puissent profiter de la situation.

Et en attendant de remettre à peu près les choses sur pied, coopérer, même avec Assad, Poutine et consorts. Quand on voit que notre gouvernement avaient envoyé bouler la Syrie quand elle voulait nous refiler une liste de terroristes français c'est pas très malin...

Bref, jsuis pas géopoliticien ou quoi que ce soit mais de mon point de vue, qui ne vaut sans doute pas grand chose, on va dans le mur à continuer ainsi.
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

11 septembre 2016 à 19:53:38
Réponse #316

BZH


Faut juste assumer :

Qund Saddam utilisait le même gaz moutarde contre les iraniens, pas entendu beaucoup de dénonciations du côté occidental...deux poids deux mesures ?

Bon, c'est vrai que c'était un copain à cette époque.

Et puis il y a les bons morts et les mauvais morts...

Citer
L'Irak et la Syrie n'ont jamais été des colonies. C'était tout au plus des pays temporairement soumis à des mandats.

bien sûr que si, les colonies ne sont pas que de peuplement....l'Irak est pointé comme tel, mandat ou pas , et la Syrie a carrément été découpée par les anglais et français, en Syrie+liban+palestine+jordanie....auparavant, la France avait combattu un régime indépendant et agi comme colon, et la révolte d'el-atrach n'est que les prémices de l'algérie 35 ans plus tard...une force d'occupation qui tire au canon sur les populations civiles, qui exécute sans jugement et expose les cadavres des rebelles.

On a parfois la mémoire courte quand il s'agit de dénoncer nos exactions...

Citer
Les frontières actuelles sont antérieures à ces mandats.

Absolument pas, c'est exactement l'inverse...c'est à San Remo que cela a commencé et les mandats s'exercent ensuite : la syrie a été découpée par les deux puissances coloniales GB et France ...ces mandats ne sont pas des missions de la SDN, ce sont les puissances victorieuses qui se partagent le gâteau

Citer
Rien de "colonial" la dedans.

Non, bien sûr..on abat par une expédition militaire un gouvernement proclamé, on exige d'avoir à la fin des mandats la mainmise sur le pétrole et l'exclusivité, on exécute les autochtones au canon, on établit une structure de gouvernement calquée directement sur nos colonies d'Afrique avec Haut Commissaire et aucune représentativité locale, mais rien de colonial...

11 septembre 2016 à 20:10:11
Réponse #317

BZH


Je pense que nous "occidentaux" devrions arrêter de jouer les justiciers ou je ne sais quoi, ça veut pas dire fermer les yeux mais penser nos actions autrement.


Ce n'est pas forcément jouer les justiciers....généralement,tout est lié soit à l'économie, soit à une position géostratégique..;si les occidentaux voulaient être des justiciers, il y a longtemps qu'ils auraient attaqué la Corée du Nord, par exemple.

Les motifs français en Libye, par exemple, sont purement économiques et géostratégiques: passer dans les premiers bénéficiaires des exportations (ce qui fut fait), empêcher Kadhafi de stabiliser l'Afrique de l'Ouest  (zone CFA où ikl voulait introduire une communauté économique-il est à noter qu'il était  populaire dans nos anciennes colonies comme le Sénégal qui y voyaient un "panafricain").

Après, les motivations ne sont pas toujours celles qu'on croit: la seconde guerre d'Irak n'est pas pour le pétrole, contrairement à ce qui est dit, les USA d'ailleurs exploitent peu le pétrole irakien, sauf Halliburton, ce sont surtout des sociétés chinoises...en plus Saddam avait fait 3 fois du pied avant le début de l'offensive pour privilégier l'exportation de pétrole vers les USA ...non, c'est la volonté des néocons (ils portent bien leur nom) d'effrayer les ennemis des USA en écrasant une autre nation....les ADM, depuis le début, sont du pipeau destiné à manipuler l'opinion publique...depuis le début, tout le monde le savait (sauf Tony Blair, s'entend).

Nous critiquons la vénalité de ces gouvernements du proche/moyen orient, mais nous ne sommes guère plus vertueux...seulement on arrange les faits, nous....et nos médias sont tout aussi serviles, simplement on ne s'en rend pas toujours compte.Enfin, ici au moins on peut débattre sans avoir une balle dans la peau.

Quand je dis nous, je parle des pays occidentaux, mais certains sortent du lot, plus vertueux (Portugal, Scandinavie)....autrement, USA, France, GB...même combat.
« Modifié: 11 septembre 2016 à 20:35:45 par BZH »

11 septembre 2016 à 20:40:20
Réponse #318

BZH



Cela dit, l'ami Kill' met le doigt dessus en désignant l'éclatement de l'Empire Ottoman comme point de départ du nouveau sort des provinces arabes.

Non, les projets étaient déjà dans les cartons avant, cf Lawrence d'Arabie et les 5 piliers de la Sagesse.

La volonté de s'emparer du MO n'est pas à la suite de la WWI, elle en est consubstantielle...qui veut noyer son chien dit qu'il a la rage.

Le Japon a fait pareil en Mandchourie, et Hitler pour les Sudètes.

On croit simplement que parce que nous sommes des démocraties (que Platon plaçait à un seul degré de différence avec la tyrannie) nous ne sommes pas perméables à ce genre de turpîtudes.

Ben non, on le fait aussi.

Seulement on enrobe cela dans l'humanisme et le compassionnel....et cela marche !!

11 septembre 2016 à 20:47:00
Réponse #319

Kilbith


Imagines que tu n'es pas le seul breton ni même ancien militaire à t'exprimer ici.  ;)

Il faut revoir tes bases historiques et lire avec attention mes posts. J'indique bien que les frontières actuelles sont la conséquence des accord Sykes/Picot élaborés durant la première guerre mondiale.  Les accords (et plus tard les traités) ne fixent d'ailleurs les frontières définitives (ex : les français ont du rapidement évacuer le sud de l’Anatolie , céder Mossoul aux anglais et plus tard le sandjak d'Alexandrette aux turcs).

A la date des accords Sykes/Picot la Turquie n'était pas vaincue et nous mettait même une raclée aux Dardanelles. Les USA n'étaient pas en guerre et la guerre était très très loin d'être gagnée.

Le traité de Sèvre et San Remo c'est plus tard (après la guerre). Et ils n'ont pas pour autant pu être appliqués. Que ce soit parce que les puissances occidentales étaient trop faibles (ex : les grecs ont du évacuer l'Anatolie avec armes, bagages et millions de compatriotes vivant là depuis 2500 ans). Ou bien parce que de nouveaux enjeux émergent après la guerre (ex : découverte de nouveaux gisements pétroliers). Ou bien encore du fait de guerre civiles (ex : les hachemites perdent leurs territoires au profit des fondamentalistes).

C'est bien la SDN qui confirme les mandats par la suite. Même si la SDN était évidemment une construction occidentale (mais pas américaine, malheureusement). Cela n'empêche pas de nombreuses rébellions, guerre civile et massacres dans ces régions (la liste serait longue). Et c'est vrai que les troupes occidentales (mais pas que...) n'ont pas eu un comportement toujours exemplaire. Pas plus qu'en Europe durant la 2GM.

Ta distinction pour les scandinaves et les portugais est sujette à discussion. Les Suédois ont imposé une main de fer sur la Finlande jusqu'à ce que les russes s'en empare et les tensions sont restés vives sur les minorités suédoises jusqu'au XIX/XX (cf. est de la Finlande et îles Aland). Auparavant ils avaient semés la terreur jusqu'en Bohème durant les guerres de religion en tant que luthériens fanatisés et même porté le fer au coeur de l'Empire russe au XVIII. Du point de vue des danois, ils occupent toujours la Scanie acquise au XVIII.
 Quand aux portugais ce sont les derniers à avoir eu des colonies (années 70) et la guerre en Angola a été longue et massacrante.

Si on en revient au proche orient : Le départ des occidentaux après la 2GM (et donc 25 ans de présence militaires après plusieurs siècles de colonisations turques) ayant amené, chacun le sait, paix et prospérité.  :closedeyes:

sur ce : bonne soirée.
« Modifié: 11 septembre 2016 à 20:59:37 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

11 septembre 2016 à 20:56:30
Réponse #320

Djeep


...cf Lawrence d'Arabie et les 5 piliers de la Sagesse...

BJR 7 ;) HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

11 septembre 2016 à 20:58:46
Réponse #321

BZH


exact merci de me corriger  :doubleup:, j'ai confondu avec les 5 piliers de l'islam...en tout cas,le livre est parfaitement clair sur l'ambition GB...même si Lawrence n'était pas forcément la référence que l'on croit.
« Modifié: 11 septembre 2016 à 21:18:07 par BZH »

11 septembre 2016 à 21:08:07
Réponse #322

BZH


Imagines que tu n'es pas le seul breton ni même ancien militaire à t'exprimer ici.  ;)

Disqualifié d'office, pas de majuscules à Breton. :lol:

Citer
Il faut revoir tes bases historiques et lire avec attention mes posts

Te bile pas pour les bases historiques, c'est ma passion..et c'est pas dans wikipedia que je vais chercher mes inspirations.

Les accords SP ont été des tractations secrètes,une camarilla, les mettre en exergue est d'autant plus erroné qu'ils ont été désavoués par les USA...c'est d'ailleurs pour cela qu'il y a eu San remo, au mépris des populations locales, les USA voulaient consulter les peuples, les français et les anglais ont quitté la table des négociations...ce n'est en rien comparable à des mandats ONU actuels, cela a été le partage de l'Orient par deux puissances coloniales qui ont fait acter leurs malversations à rebours par la SDN..après les anglais nous ont fait un petit dans le dos, mais il ne sert à rien de nier l'aspect colonial de l'aventure

Citer
Ta distinction pour les scandinaves et les portugais est sujette à discussion. Les Suédois ont imposé une main de fer sur la Finlande jusqu'à ce que les russes s'en empare et les tensions sont restés vives sur les minorités suédoises jusqu'au XIX/XX (cf. est de la Finlande et îles Aland). Auparavant ils avaient semés la terreur jusqu'en Bohème durant les guerres de religion en tant que luthériens fanatisés et même porté le fer au coeur de l'Empire russe au XVIII. Du point de vue des danois, ils occupent toujours la Scanie acquise au XVIII.
 Quand aux portugais ce sont les derniers à avoir eu des colonies (années 70) et la guerre en Angola a été longue et massacrante.

Je parlais des interventions en Syrie et Libye.....

Citer
Si on en revient au proche orient : Le départ des occidentaux après la 2GM (et donc 25 ans de présence militaires après plusieurs siècles de colonisations turques) ayant amené, chacun le sait, paix et prospérité. 

Sauf que tu oublies de préciser qu'il y a eu la création d'Israël....le principal pb dans cette région.
« Modifié: 11 septembre 2016 à 21:31:15 par BZH »

11 septembre 2016 à 22:01:20
Réponse #323

BZH


Les quatre derniers représentants du nationalisme arabe laïc sur cette terre ont été :

- Yasser Arafat : empoisonné au polonium, vraisemblablement sur ordre d'Ariel Sharon qui dans une interview à un journaliste américain quelques mois plus tôt avait déclaré qu'il ne se sentait plus tenu par la promesse faite à Bush père de s'en prendre physiquement à Arafat ;

- Saddam Hussein : renversé par les Américains après qu'il leur ait servi à combattre l'Iran des ayatollahs ;

Le général Mouammar Kadhafi, renversé par la France avec la bénédiction des Américains ;

Bachar el Assad : tentative de renversement par les Américains. Il est le dernier représentant du parti BAAS, parti arabe laïc.

Aujourd'hui ces mêmes États faiseurs de putsch viennent se plaindre de la montée de l'islamisme.
C'est le moment de citer Bossuet : " Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. "

Bon, pour Arafat,....on va être moins catégorique sur sa mort,en tout cas il ne faut pas oublier le père de tous, Nasser.

Les pays occidentaux ont laissé filer une chance incroyable avec Nasser, en le soutenant on n'aurait jamais eu les barbus actuels....au lieu de cela, GB France et Israël l'ont attaqué...la bourde colossale.

11 septembre 2016 à 22:04:19
Réponse #324

promeneur-solitaire


Digressions très, très intéressantes (si, si) :doubleup: depuis quelques temps...

N'étant ni prince qui nous gouverne ni émissaire de grands groupes financiers ni au parfum de la géopolitique (après coup et documenté mais pas le nez sur la marmite en pleine tambouille, c'est plus facile de déclarer "je l'avais bien dit") ....

Que peut faire le seul électeur lambda (ni breton ni ancien milouf) ?

Certes, certes, on veautera (avec quels éléments de connaissance et quel degré de crédulité?).

Mais à part ça ?

De la PP de l'équipement et des précautions.
Et du travail individuel plus ou moins réactif voire préventif à l'encontre de ceux qui ont un comportement suspect ?

"Du concret M. Houille" .. !!!  ;#

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //