Nos Partenaires

Auteur Sujet: Jeunesse en quête d'ivresse  (Lu 5495 fois)

31 juillet 2013 à 10:17:08
Réponse #25

moss


si tu regardes les recommandations de l'inpes, ou ce que l'on trouve sous l'appelation "recommandations de l'OMS", tu trouveras ceci :

(test sur alcoolinfoservice.fr, avec une consommation de 1 verre par jour, 7 jours par semaine)


les recommandations de l' "oms" en 1 image :


à noter : le fait de s'abstenir d'alcool 1 jour par semaine...

pour élargir un peu, en plus des risques de l'alcoolisme, il faudrait également parler de l'augmentation des risques de cancer.

une citation du site ama.lu que je trouve pas mal :

L'alcool peut nuire gravement à la santé sans qu'il y ait alcoolodépendance ! Les pathologies liées à l'alcool viennent souvent d'un usage à risque et usage nocif sans qu'il y ait nécessairement alcoolo-dépendance psychique et/ou physique. De même les consommations massives en une seule fois peuvent avoir des conséquences néfastes (santé, accidents, violence...)


c'est le problème de certains des étudiants que je croise de temps en temps, ils ne sont pas alcooliques dans le sens où ils peuvent passer plusieurs semaines sans boire, mais qu'ils sont également capables de se torcher avec n'importe quelle boisson alcoolisée en quelques minutes, et de se retrouver à deux doigts du coma éthylique, ou de s'étouffer dans leur vomi... et d'ailleurs ça concerne beaucoup plus de filles qu'il y a 10 ans...

[edit : le bruit s'envole, l'essentiel reste...]
« Modifié: 31 juillet 2013 à 10:49:57 par moss (ex yersinia) »
« Nous sommes dans la m*rde, mais ce n'est pas une raison pour la remuer.  »
Marcel Bigeard

« La fin de l’espoir est le commencement de la mort.  »
Charles de Gaulle

31 juillet 2013 à 10:34:26
Réponse #26

VieuxMora


Bonjour Moss et Irazu

Modo ON
Je crois que vous avez suffisamment développé et étayé vos points de vue contradictoires
Votre désaccord est évident, et je vous propose d'en rester là.

Merci pour le forum.

Modo OFF

31 juillet 2013 à 21:48:37
Réponse #27

Van


la france est un des pays les plus pessimistes au monde et un des plus gros consommateurs de psychotrope, faut-il autant en déduire que nous sommes résistants à ce genre de traitement ?

Non, au contraire, nous y sommes hyper-sensibles : dans bon nombre de cas, au lieu d'aider le patient, les psychotropes l'enfoncent, parce que parmi les effets secondaires graves des psychotropes, il y a le suicide.  3000 à 4 000 suicides par an sont liés aux antidépresseurs (1)
Pourtant (je cite) : "toujours selon les rapports officiels, 50% de ceux qui prennent des antidépresseurs - soit environ 2,5 millions personnes - ne sont pas dépressifs au sens médical du terme. À l'inverse, 30 % des vrais dépressifs ne sont pas soignés."
On peut donc en conclure que la prise en charge est non seulement inefficace/inappropriée, mais dangereuse.

(1) Source :
http://www.huffingtonpost.fr/guy-hugnet/prescription-psychotropes-france_b_2127543.html
http://www.ccdh.fr/Suicide-et-psychotropes-en-France-des-statistiques-inquietantes_a223.html

PS : mes excuses auprès des modos pour cette petite digression, mais je pense que c'est une information importante.
« Modifié: 31 juillet 2013 à 21:55:52 par Vanadium »

01 août 2013 à 00:15:16
Réponse #28

moss


certains passages de ton 2ème lien me dérangent tout de même :
Des milliers de personnes affirment avoir eu des idées morbides sous l'emprise de médicaments psychiatriques.[...]
Une enquête en Suède a révélé que sur 1 126 suicides commis en 2007, 724 personnes prenaient des médicaments.


est-ce si étonnant que des personnes qui prennent des médicaments psychiatriques aient des idées morbides ? l'idée du suicide vient du médicament, ou était déjà là avant le traitement ?

d'autant plus que "tout antidépresseur peut lever une inhibition avant d'avoir un effet antidépresseur quinze jours après environ" (voir lien plus bas)

idem pour l'enquête suédoise, on peut imaginer que les personnes qui se suicident sont, en général, des personnes qui font face à un certain nombre de difficultés, pas forcément étonnant que 50% d'entres elles prennent des médicaments...

si tu regardes cet article du huffington post : http://www.huffingtonpost.fr/elise-soli/dangers-antidepresseurs-prescription-medecins_b_1854653.html, l'auteur y explique bien les dangers d'une communication bancale sur les risques liés à l'usage d'anti-dépresseur et autres psychotropes.

encore une fois pour moi, le problème est que les articles "grands publics" versent la plupart du temps dans le sensationnalisme... et que les gens ont de moins en moins la capacité à prendre du recul sur ce genre de communications
« Nous sommes dans la m*rde, mais ce n'est pas une raison pour la remuer.  »
Marcel Bigeard

« La fin de l’espoir est le commencement de la mort.  »
Charles de Gaulle

01 août 2013 à 10:00:58
Réponse #29

Magic Manu


Moi aussi, j ai bien plus peur pour mes enfants, des "Fukushima", des accidents de bagnoles et des prédateurs de tous types, que de la clope et de l alcool..
Certes, les accidents de la route, prédateurs et "Fukushima" font peur, mais sur le plan purement numérique (nombre de morts), l'alcool et le tabac sont bien bien au delà de ces causes de décès. Le tabac et l'alcool sont moins "spectaculaires" car ils tuent une population moins jeune, et parce que, malheureusement, on se dit souvent que, quelle que part, la mort était "justifiée". J'entends souvent des femmes me dire que leur mari venait de mourir d'un cancer du poumon, puis ajouter derrière "il fumait beaucoup", comme pour justifier leur mort, mieux l'accepter, alors qu'une mort par accident de la route ou prédateur semble moins "justifiée".
Mais l'intérêt de bien avoir compris les risques du tabac et de l'alcool est de bien pouvoir faire de la prévention chez les jeunes. C'est un travail long, et qui paye que des annés plus tard. Actuellement, on constate une verticale explosion de cancers poumon chez des femmes relativement jeunes, de 40 ans, grosses fumeuses, actives, avec des enfants jeunes. Catastrophique!
Hope for the best, expect the worse...

01 août 2013 à 11:54:45
Réponse #30

Frapa


les recommandations de l' "oms" en 1 image :


Salut,

Je me rends compte que je ne bois pas assez selon l'oms, va falloir que je fasse des efforts  :lol:
"La guerre qui développe les forces du corps, retrempe en même temps l'âme, mais souvent aussi elle l'endurcit.
Nous lui devons une grande partie de nos vertus et quelques uns de nos vices"
P.Paoli 18ème siècle

21 janvier 2021 à 10:19:00
Réponse #31

emco


Gros déterrage pour poster le lien pour télécharger un document bien complet sur les "tendances" de consommation drogues à Lille et dans le Nord.
C'est un gros boulot fait par un service qui accompagne des toxicomanes. Cela passe par des entretiens avec des consommateurs, des soignants et des forces de l'ordre et donne des éléments sur les produits, la vente, les modes de conso etc.
Perso j'ai trouvé ça hyper intéressant mais mon taf m'y prédispose.
https://www.ofdt.fr/ofdt/fr/trend/syntheseTREND2019_Lille.pdf

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //