Nos Partenaires

Auteur Sujet: (re)faire une enduction PU  (Lu 4669 fois)

06 juin 2013 à 16:43:34
Lu 4669 fois

Karto


L'heure est venue de prendre enfin le taureau par les cornes.

Est-ce que l'un de vous a personnellement fait ou refait une enduction au polyuréthane sur une toile ou un vêtement étanche ?

Tout retex de réussite comme d'échec m'intéresse.



(ce sujet est sur les enductions PU sur polyester, nylon et autres tissus synthétiques courants. Merci de ne pas le polluer avec des histoires de silicone, sujet bien documenté par ailleurs)


Beaucoup de détails pratiques très bien décrits là : http://velorizontal.bbfr.net/t12607-re-impermeabilisation-nylonpolyestercoton-avec-polyurethanepas-cher

(punaise ça a l'air sportif comme activité  ;D)

Le mec sur le forum de vélo a vraiment exploré rigoureusement la technique, et fait TOUT avec. Il redonne vie à plein de vieux trucs, en contrôlant la rigidité du résultat, sur toutes sortes de matériaux. Il traite même ses cartes avec. Là ça y est j'suis carrément surexcité.
« Modifié: 06 juin 2013 à 17:19:55 par Karto »

07 juin 2013 à 05:57:31
Réponse #1

psydomos


Salut Mathias!


bonne idée, ça m'intéresse aussi,par contre en lisant le lien que tu donnes il semble que ce procédé rigidifie quand même pas mal le tissus si on veut du 100% étanche. Avec le risque d'avoir des sortes de cassures dues aux cycles pliages/dépliages qui compromettraient l'étanchéité à moyen terme.
Tu crois que ça le ferais pour un poncho? J'ai pas encore fait la réenduction du mien et du coup j'hésite entre ça et le silicone.

A+
"Je sais que je ne sais rien" Socrate
"Le progrès est ce qu'on en fait, confier son dernier souci à des milliers d'inconnus qui n'en n'ont rien à foutre ou permettre de vrais moments de vie démultipliés.."
Patrick, o "cacique" do CEETS

07 juin 2013 à 08:01:59
Réponse #2

guillaume


du 100% étanche. Avec le risque d'avoir des sortes de cassures dues aux cycles pliages/dépliages qui compromettraient l'étanchéité à moyen terme.

Si j'ai bien compris : pas vraiment. Enfin sur du PU et avec un mélange fortement dilué, ce qui donne apparemment les mêmes résultats (voir ces messages vers la fin).

a+

07 juin 2013 à 09:16:23
Réponse #3

Karto


Salut Pierre ! :)

Les ponchos sont le plus souvent naturellement enduits de PU. Quand un truc est enduit de silicone, le fabricant prend bien la peine de le mentionner. Donc oui, ça doit pouvoir marcher pour un poncho, à condition d'utiliser une faible concentration de PU dans l'acétone, quitte à faire plusieurs couches, comme indiqué par le mec. :)

Ton retex m'intéresse. Pour ma part je vais tester ça la semaine prochaine, dans le cadre de la restauration d'un vieux sac à dos de 70 litres. Mais pour le moment je termine d'abord les gros travaux à la machine à coudre.

07 juin 2013 à 09:39:55
Réponse #4

Kilbith


Donc oui, ça doit pouvoir marcher pour un poncho, à condition d'utiliser une faible concentration de PU dans l'acétone, quitte à faire plusieurs couches, comme indiqué par le mec. :)

Jamais expérimenté (plutôt intéressé par un procédé fiable pour virer définitivement une enduction PU). Mais ce qui est certain c'est que les fabricants utilisent de nombreuses couches successives pour obtenir une imperméabilisation PU de qualité, jamais une seule couche. Donc, si je devais le faire, j'irais plutôt vers plusieurs couches très diluées.

Une autre remarque : les fabricants 90% de temps n'enduisent qu'un seul coté du tissu. Peut être pour des raisons de cout, peut être pour des raisons esthétiques.  Mais peut être aussi pour éviter que de l'humidité atteigne le tissu par des micro perforations et, emprisonnée entre les deux couches de PU, il ne se développe un pourrissement et/ou une hydrolyse. Une seule face de tissu enduite permettrait au tissu de "sécher".

 ;)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

07 juin 2013 à 10:04:05
Réponse #5

Phil67


Une autre remarque : les fabricants 90% de temps n'enduisent qu'un seul coté du tissu. Peut être pour des raisons de cout, peut être pour des raisons esthétiques.  Mais peut être aussi pour éviter que de l'humidité atteigne le tissu par des micro perforations et, emprisonnée entre les deux couches de PU, il ne se développe un pourrissement et/ou une hydrolyse. Une seule face de tissu enduite permettrait au tissu de "sécher".
Certains tissus utilisés notamment pour des tentes d'expédition 4 saisons ont une enduction double face : PU d'un côté et silicone de l'autre.

Si j'ai bien compris les discussions techniques sur RL, le silicone s'imprègnerait plus dans les fibres que le PU qui resterait plus en surface (à confirmer par un spécialiste). Elles serait donc "protégées" des infiltrations d'humidité par la couche de silicone ?

D'autre part certains tissus légers pour voiles de kite et parapente ou cerf-volant (p.ex. Skytex) ont tout de même une enduction PU double face à partir d'un certain grammage (de mémoire à partir de 45g/m² et au-delà ou 29g/m² pour les nouvelles versions). Or une voile de kite est utilisée en milieu salin en étant souvent au contact de l'eau (sauf pour les meilleurs ;#)...
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

07 juin 2013 à 10:15:51
Réponse #6

Kilbith


D'autre part certains tissus légers pour voiles de kite et parapente ou cerf-volant (p.ex. Skytex) ont tout de même une enduction PU double face à partir d'un certain grammage (de mémoire à partir de 45g/m² et au-delà ou 29g/m² pour les nouvelles versions). Or une voile de kite est utilisée en milieu salin en étant souvent au contact de l'eau (sauf pour les meilleurs ;#)...
90%+10%= 100%  ;)

On peut imaginer un système différent d'imprégnation à chaud ou sous vide...limitant les problèmes d'infiltration.

Pour le silicone : AMHA, il s'agit essentiellement d'une enduction PU avec de l'autre coté une simple vaporisation/imprégnation au silicone (celui-ci ne formant pas un film continu). Le séchage reste possible.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

07 juin 2013 à 10:22:44
Réponse #7

Phil67


À noter que Florenm avait fait un retour sommaire de ses tests sur RL (cf. lien déjà cité ici ;) et ailleurs sur DM) : http://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?pid=242983#p242983

Il mentionnait notamment la nécessité de procéder en plusieurs couches très fines et diluées avec un long temps de séchage pour éviter d'en mettre de trop et finir avec un tissu "cartonné".

El Sombrero sur Vélorizontal n'avait pas les mêmes contraintes (poids et souplesse du tissu). Au contraire l'effet "rigidificateur" de plusieurs couches épaisses peut être recherché volontairement pour des sacoches de vélo.
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

07 juin 2013 à 10:28:03
Réponse #8

Phil67


90%+10%= 100%  ;)

On peut imaginer un système différent d'imprégnation à chaud ou sous vide...limitant les problèmes d'infiltration.

Pour le silicone : AMHA, il s'agit essentiellement d'une enduction PU avec de l'autre coté une simple vaporisation/imprégnation au silicone (celui-ci ne formant pas un film continu). Le séchage reste possible.
Intéressant... j'avais trouvé des informations sur le mode de fabrication du Skytex (notamment la phase d'enduction) : va falloir fouiner dans les archives pour voir s'il s'agit d'un procédé à froid ou à chaud...

Du coup l'idée de certains sur RL consistant à siliconer manuellement (méthode bien connue avec du white-spirit) un Skytex léger enduit au PU sur 1 seule face serait contre-productive pour le vieillissement du tissu si la couche de silicone est trop étanche ?
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

07 juin 2013 à 13:47:56
Réponse #9

jeanjacques


D'autre part certains tissus légers pour voiles de kite et parapente ou cerf-volant (p.ex. Skytex) ont tout de même une enduction PU double face

Bien faire attention à la description, certains tissus ont une double enduction... mais sur la même face, cas de plusieurs Skytex.
Adhérent Unpact.

07 juin 2013 à 17:45:58
Réponse #10

psydomos


Salut Pierre ! :)

Les ponchos sont le plus souvent naturellement enduits de PU. Quand un truc est enduit de silicone, le fabricant prend bien la peine de le mentionner. Donc oui, ça doit pouvoir marcher pour un poncho, à condition d'utiliser une faible concentration de PU dans l'acétone, quitte à faire plusieurs couches, comme indiqué par le mec. :)

Ton retex m'intéresse.[...]

Hop là la compagnie!
 c'est vrai et comme Guillaume le souligne d'après ce que le cycliste dit ça semble fonctionner. Je testerais avec des petites couches bien diluées pour voir. Pour le retex, vu que ça à l'air salissant, je vais attendre mon déménagement prochain, je vais avoir une maison avec garage. Parce que là dans un deux pièces plein à craqué, aux vues des contraintes et risques de salissures indélébiles, c'est un coup à trouver un avis de divorce sur la table le lendemain ::)

Jamais expérimenté (plutôt intéressé par un procédé fiable pour virer définitivement une enduction PU)

Kilbith, ma méthode sur le fil de David sur les poncho ABL fonctionne bien hein, c'est pas si long au final et le résultat est propre, si tu le souhaite je peux t'envoyer des photos. Il y a juste ce dépôt qui semble graisseux que je ne sais pas comment enlever. Mais ce post me donne l'idée d'essayer de badigeonner avec de l’acétone pour voir, je vais tester et je ferais un retour ici dès que j'aurais à dispo l'espace requis. De toute manière il est possible que ce ne soit pas gênant si on ré-enduit en PU, ça me tracassait plus pour le silicone en fait. Pour la double enduction j'y ai pensé avec l'idée que le tissus sécherait plus vite mais je me suis fait la même réflexion sur l'idée que l'eau pourrait se retrouvé piègé entre les deux couches. Et puis ça ne serait pas top pour le camouflage avec un reflet plus brillant du tissus amha.

A+
"Je sais que je ne sais rien" Socrate
"Le progrès est ce qu'on en fait, confier son dernier souci à des milliers d'inconnus qui n'en n'ont rien à foutre ou permettre de vrais moments de vie démultipliés.."
Patrick, o "cacique" do CEETS

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //