Nos Partenaires

Auteur Sujet: Trafics maritime et aérien en temps réel  (Lu 1670 fois)

14 août 2012 à 12:33:11
Lu 1670 fois

Achille


Salut,  :)



Pour se faire une idée du trafic mondial :

http://www.flightradar24.com/

http://www.marinetraffic.com/ais/fr/default.aspx

Zoomez sur les cartes, cliquez sur les icônes d'avions et de bateaux et vous voyez leurs caractéristiques, leur destination, leur position et même leur photo !  :blink:



[Source : http://sebsauvage.net/links/]

14 août 2012 à 16:28:22
Réponse #1

ouroumov



14 août 2012 à 16:32:17
Réponse #2

raphael


2500 vols en meme temps  :o

100 personnes en moyenne par vol

250 000 personnes qui s'envoient en l'air  ;#


merci pour le lien
Se connaitre et s'accepter


14 août 2012 à 19:31:40
Réponse #3

jonasvoile


Merci.
Par contre je ne pige pas quelle est la source concernant les navires de plaisance. Impressionnant en tout cas.
Salut la source pour les navire est l'AIS (système d’identification automatique) fonctionnant à l'aide d'une VHF couplée a un signal GPS,
facultatif pour certaines catégories dont la plaisance non NUC (navire à utilisation collective),

@ + jonas

14 août 2012 à 22:17:14
Réponse #4

ucorsu


Quand le croquemitaine va se coucher, il vérifie si il n´y a pas Ucorsu sous son lit. :lol:

14 août 2012 à 22:50:27
Réponse #5

You


Pour Marinetraffic : le site montre quasiment en direct les navires- principalement de la flotte marchande ou de transport - visibles par les antennes de leur propre réseau, ou par celles des réseaux d'antennes partenaires.
A savoir donc que Marinetraffic (ou tout autre site équivalent) ne peut montrer les navires non-captés par leurs antennes, les navires en pleine mer, etc.

Chaque antenne captera plus ou moins bien selon son placement ou la météo. Et bien entendu, ne captera que les navires qui émettent un signal AIS.
Rien d'étonnant par exemple à ce qu'il n'y ait que peu de navires visibles dans le Pacifique Sud (pleine mer, pas d'antennes de Marinetraffic à terre), en Mer Rouge ou au sud du Golfe d'Aden (gros point de passage, mais pas mal de navires en convoi, ou qui coupent leur AIS dans les zones de piraterie)

Il existe de nombreux réseaux d'antennes concurrents, amateurs ou professionnels, ces derniers fournissant un service payant à valeur ajoutée (par exemple une base complète des navires avec leur description, les derniers affrètements enregistrés pour chaque navire etc).

Sans parler des réseaux étatiques nationaux ou supra-nationaux, qui ne sont normalement pas accessibles librement sur le net.

Le dernier gros réseau qui fait sautiller toute l'industrie maritime : les signaux AIS captés par satellite. Cher, avec pas mal de limitations d'usage et techniques (les signaux n'ont jamais été conçus pour être captés depuis là-haut), mais qui étend la vue du trafic à l'ensemble du Globe.

Couplé à de bons réseaux d'antennes côtières, ça devient très intéressant.

[EDIT : reformulation pour plus de clarté)
« Modifié: 15 août 2012 à 11:16:40 par You »

15 août 2012 à 14:05:04
Réponse #6

moss


Il y a une dizaine d'année Air France représentait sur la seule plate forme de Roissy environ 700 vols/jours et 120 000 pax/jours... Je me souviens que le rythme était d'un vol (AF compris) était -en pointe- d'un tous les 45 secondes -décollages et atterissages compris...
de mémoire les espacements sont d'une cinquantaine de secondes entre deux atterrissages consécutifs sur une piste à cdg. après il faut voir le nombre de pistes en service.

pour les avions, les infos viennent en général des balises ads-b, que tous les avions n'embarquent pas, loin de là. ce qui fait que tous les avions commerciaux ne sont pas visibles sur ces sites de tracking.

le principe = la balise diffuse la position de l'avion (donnée par la centrale de bord, à l'aide de gps, dme, etc...) ce signal est capté par des antennes au sol puis traité pour fournir aux contrôleurs une pseudo image radar.

l'ads/b remplace les systèmes  classiques dans les zones où l'implantation d'un radar est trop coûteuse ou complexe. (Un radar c'est environ 5 M€ génie civil compris). C'est pourquoi ce genre d'expérimentation est par exemple menée à la réunion, en australie, aux usa, etc...
« Nous sommes dans la m*rde, mais ce n'est pas une raison pour la remuer.  »
Marcel Bigeard

« La fin de l’espoir est le commencement de la mort.  »
Charles de Gaulle

15 août 2012 à 15:05:35
Réponse #7

jbc


Salut la source pour les navire est l'AIS (système d’identification automatique) fonctionnant à l'aide d'une VHF couplée a un signal GPS,
facultatif pour certaines catégories dont la plaisance non NUC (navire à utilisation collective),

@ + jonas

les navires nuc ne sont pas a la plaisance ! mais marine marchande

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //