Nos Partenaires

Auteur Sujet: Les tiques et la maladie de Lyme  (Lu 247868 fois)

29 novembre 2008 à 14:13:29
Réponse #175

guillaume


Exacte, je parlais des tiques chez les humain autrement dit, les petites (j'en ai jamais de grosse puisque je m'en rend compte rapidement, j'espère que vous aussi !).

a+

01 décembre 2008 à 19:20:13
Réponse #176

jilucorg


Rappelons — pour ne pas repartir de zéro à chaque fois — que http://www.ceets.org/Carcajou--No1--ete2008.pdf, magazine gratuit et oh combien remarquable, comporte un article complet sur cette affection, où l'on peut lire ceci au sujet de l'extraction :

4. En cas de morsure, retirer la tique sans délai en prenant soin
de bien retirer l’animal en entier sans presser son corps afin de
ne pas répandre de Borrelia sur la plaie. L’utilisation d’éther, de parfum
ou de vaseline pour faciliter l’extraction est à proscrire. Ces produits ne
facilitent pas l’extraction et peuvent provoquer une régurgitation de
la tique. La meilleure méthode consiste donc à saisir la tique au plus
près de la peau avec des pinces fines (ou à défaut avec les doigts) et à
la retirer dans l’axe de son implantation. Il est généralement déconseillé
de faire des rotations qui risqueraient de briser les pièces buccales, en
particulier l’hypostome. Mais même si une pièce buccale reste dans la
plaie, celle-ci est généralement naturellement éliminée par le corps. De
nombreux ustensiles destinés à l’élimination des tiques sont vendus
en pharmacie (exemples : Tire-tique®, crochet O’TOM®). Cependant
aucune étude scientifique n’a pu établir la supériorité d’une technique
d’extraction par rapport à une autre. Dans ces conditions, une pince
fine a l’avantage de pouvoir servir aussi à retirer les échardes ou les
épines, au contraire d’un système d’extraction des tiques, qui n’a qu’une
fonction.
Une fois la tique retirée, désinfecter la plaie avec un antiseptique
efficace (par exemple : alcool à 90°, Biseptine®, Hibitane®, Chlorhexidine
aqueuse®).
« Modifié: 01 décembre 2008 à 19:25:35 par jilucorg »

01 décembre 2008 à 19:56:39
Réponse #177

jilucorg


Ok j'ai reconnu que c'était une conn*r*e, cela m'a même choqué.

Je ne parlais pas pour toi :), je ne sais même pas ce que tu as dit !


jiluc.

16 décembre 2008 à 11:20:18
Réponse #178

Pierr


Je rouvre ce topic pour deux raisons:

-mettre un lien vers l'histoire malheureuse de David: http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,13382.80/topicseen.html.

- poser une question: est-il envisageable de faire une prise de sang préventive, disons une fin juin et l'autre début novembre. Si l'on considère une activité des tiques majoritairement de début avril à fin octobre cela laisse un intervalle potentiel de 3-4 mois entre une morsure et la prise de sang. En combien de temps passe-t-on d'une morsure à stade 1 puis au stade 2 de la maladie?

16 décembre 2008 à 11:34:18
Réponse #179

DavidManise


Salut,

Le temps d'incubation et d'évolution du truc varie énormément...  soit en fonction du terrain de la personne, de la charge infectieuse, et du contexte...  Je pense que deux prises de sang par an sont trop peu si on se fait piquer régulièrement par des tiques.  En six mois, tu as le temps d'arriver à la phase tertiaire, ou presque.  C'est celle là qu'on veut à tout prix éviter, même si à mon avis la phase secondaire est difficile à ne pas percevoir... 

Le truc qu'il faut savoir aussi c'est que selon les lieux, on peut très bien être piqué par une tique à la saison froide.  J'ai été piqué (l'yeti me l'a rappelé) fin octobre cette année, au stage 4 objets...  j'ai déjà vu des tiques actives, sur des versant sud, en février.  Bref...  méfiance.  Suffit qu'on fasse un feu ou qu'on réchauffe la terre avec notre corps pour les réactiver.  Aussi, elles peuvent très bien être ramenées sur un vêtement ou dans un sac à dos, et rester en dormance dans la maison pendant des mois pour te piquer en plein coeur de l'hiver...

J'ai une tante qui ne sort jamais de chez elle vu son état de santé qui a choppé la maladie...  c'est son chat qui lui a ramené une tique...  ::)

Bref... 

Je pense que la première ligne de prévention, c'est de BIEN S'INSPECTER a chaque fois qu'on fait une activité à risque (rando, survie, jogging dans les herbes, bois de chauffage, ou autre).  Si on trouve une tique, ben on enlève, on désinfecte bien, et on consulte...  sérologie 30 jours après, à la limite, et hop.  Certains médecins vont prescrire une antibiothérapie préventive.  Ca sera à discuter selon le contexte...

La deuxième ligne de prévention, c'est de ne pas nier les premiers symptômes...  dès qu'on a des troubles un peu bizarres, surtout associés à des fièvres, il faut consulter...  c'est là que j'ai été particulièrement con, parce que j'ai sans doute laissé passer la première phase en pensant que c'était une grippe...  et le tout a été possible parce que je n'ai pas gardé le souvenir de la tique (en même temps j'en choppe tellement souvent que je fais plus trop gaffe, c'est là que ça craint), parce que j'ai pas été assez zélé sur les prises de notes.  Si j'avais fait le lien, dès les premiers symptômes j'aurais fait la sérologie, et je me serais épargné le stade 2 disséminé avec les troubles neuro.

Troisième point important, ne pas se fier à l'érythème migrant...  il n'est pas toujours présent.  L'institut pasteur parle de 40 à 77% des cas comme présentant un érythème...  contrairement aux USA où il est plus souvent présent.  Bref la maladie de Lyme en France diffère de celle des autres pays.  Encore une exception culturelle sans doute ;)

Non sans dec, plein de bactéries différentes, sans parler des co-infections, sont responsable de la maladie, et des troubles très divers qu'elle provoque...  il y a plusieurs maladies de Lyme.  C'est un truc ultra compliqué...  et heureusement de mieux en mieux connu par les professionnels de la santé.

En tout cas dans la Drôme là c'est l'explosion cette année.  Une collègue de ma pote médecin (celle qui m'a trainé de force aux urgences et sans qui je serais encore à prendre juste du paracétamol en attendant que ça passe tout seul ::)) dit qu'elle n'avait jamais vu de maladie de Lyme avant, et qu'elle en a eu 5 cas cette année.  Bref...  c'est parti !  Maintenant on le sait.

Donc...  pour revenir à ta question : a la limite 2-3-4 sérologies par défaut dans l'année, pourquoi pas...  surtout si on a des activités à risque.  Bien se checker tout le temps...  et consulter au moindre pépin atypique et un peu inexpliqué/bizarre. 

Pour les gamins, beaucoup de médecins vont préconiser une antibiothérapie préventive à la moindre morsure de tique...  ça me semble pas plus con.

BIEN SE CHECKER...  !!!

Après, faut pas non plus développer de psychose.  Prise tôt, la maladie de Lyme c'est une semaine d'antibiotiques par voie orale, et fin de l'histoire.  Ca se guérit super bien quand c'est pris tôt.  Ce qui est dangereux, c'est de ne pas la repérer à temps... 

Ciao ;)

David

P.S.: j'ai complété et rajouté 2-3 détails dans le wiki : http://www.davidmanise.com/mediawiki/index.php/Maladie_de_Lyme -- je n'ai pas trop parlé de mon expérience, qui reste anecdotique pour le coup.
« Modifié: 16 décembre 2008 à 11:46:34 par DavidManise »
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

16 décembre 2008 à 11:47:04
Réponse #180

Pierr


Tu as raison d'insister: une sérologie régulière me rassurerait mais elle ne doit pas créer un faux sentiment de sécurité et amener à négliger les checks. C'est juste que repérer une nymphe dans les cheveux c'est pas forcément évident.

Pour ma part je crois que ce sera cheveux courts, casquette et guêtres tous deux imbibés de DEET ou Icaridine (les anti-insectes sur les couches qu'on lave fréquemment c'est très contraignant. Une casquette c'est pas grand et ça ne se lave pas à chaque sortie). Et au moins deux sérologies entre avril et novembre, à voir avec mon médecin.

Aussi je crois que ce n'est pas une mauvaise idée d'isoler autant que possible les affaires de rando. Pour ma part je me change dans le cellier et mon matos n'entre pas dans la maison. Je filerais une tique et la maladie de Lyme à mes gosse je m'en voudrais à mort.

16 décembre 2008 à 11:59:41
Réponse #181

Pics (Vincent.D)


Déja posté,mais bon...

Salut David...

Te souviens tu de la pince que je t'ai montré au stage?
http://www.tickremover.com/
En fait normalement elle est vendue avec un petit "container" prévu pour envoyer le tique pour analyse... Info,intox je ne sais pas!!!
J'ai eu cette pince (qui fonctionne très bien d'ailleurs) gracieusement par ma pharmacienne car l'emballage d'expédition était trop abîmé pour être vendu.
Je n'ai donc pas su tester le système d'analyse... C'est peut être à creuser?? En préventif c'est peut être pas mal?? A vérifier,vais essayer de creuser un peu...

Tu en pense quoi??

@++
KISS

16 décembre 2008 à 12:09:56
Réponse #182

Pierr


Ca peut être intéressant mais ça ne remplace pas la sérologie puisque tu peux manquer une tique.

16 décembre 2008 à 12:16:32
Réponse #183

Pics (Vincent.D)


Exact... Bien vu!!

Mais aussi "Si ce n'est pas du flan" cela pourrait peut être permettre de commencer un traitement préventif (Sais pas si ça existe et si le tique est infecté..)

Je vais creuser un peu... ;)

@++
« Modifié: 16 décembre 2008 à 15:15:42 par pics »
KISS

16 décembre 2008 à 15:03:16
Réponse #184

Bison


Bonjour,

Au moment où le corps médical commence à prendre conscience du problème, il me semble important de rappeler que la maladie de Lyme est bien bénigne par comparaison à cette autre maladie véhiculée par les tiques :  la méningo-encéphalite à tiques ... MET.

On en du en parler déjà, mais un petit rappel ne peut pas nuire.

Maladie virale rare - heureusement - car incurable ... Mais qui sait si dans un an ou deux elle ne sera pas elle aussi en pleine explosion?

Incurable : il n'existe pas encore de sérum. Mon vieux pote virologue me disait :
"Marcel, quand on connaît le mode opératoire de ce type de virus, quand on connaît sa perversité, il est impossible de croire à l'existence d'un "bon" dieu ..."

Mais ... il existe un vaccin, recommandé aux bûcherons et autres hommes des bois qui fréquentent les régions infestées. En France, il s'agirait surtout des Vosges. L'Autriche a entrepris il y a quelques temps une campagne de sensibilisation et de vaccinations auprès du public concerné.

Ticovac ... environ 40 €, trois fois.

Comme "cela n'arrive pas qu'aux autres ..." je me suis fait vacciner l'été passé.
En principe, pas encore de cas connu en Belgique, mais ...
1. Ça voyage, ces petites bestioles ...
2. Moi aussi je voyage
3. Je n'ai pas envie d'être la première victime belge :)

PS - en réponse à PICS
J'avais posé la question d'une thérapie "préventive" au niveau de la maladie de Lyme à mon pote virologue (enfin, il est d'abord toubib spécialisé traitement des infections, spécialisé virologue, spécialisé sida - au canada). Il est furieusement opposé d'une manière générale aux anti-biotiques administrés de façon préventive.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

16 décembre 2008 à 15:12:25
Réponse #185

DavidManise


Il est furieusement opposé d'une manière générale aux anti-biotiques administrés de façon préventive.

Je l'étais aussi, mais comme il faut parfois plus de 30 jours pour que la sérologie devienne positive, et qu'en 30 jours, théoriquement, on peut déjà en être au stade 2...  ben je pondère.  Peut-être que sur un gamin ou une personne fragile, ça peut se discuter...  peut-être qu'en cas de doute sur l'ancienneté de l'infection vaut mieux pas traîner...  en tout cas moi le toubib du service de médecine m'a collé sous doxycycline et rocéphine, en guise de test thérapeutique, et que ça m'a soulagé de mes poussées de fièvre avant que les résultats définitifs de la sérologie ne soient arrivés...

Ceci dit les antibiotiques, c'est pas automatique...  et c'est pas toujours sans effets secondaires (je touche du bois).  Donc bon...  :-[

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

16 décembre 2008 à 15:20:13
Réponse #186

DavidManise


P.S.: Bison : quels effets secondaires pour le vaccin contre l'encéphalite ?
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

16 décembre 2008 à 15:25:32
Réponse #187

basic


Sur les sérologies préventives, je ne suis pas certain qu'on puisse les obtenir, comme ça... J'ai parlé dans ce forum du cas de ma femme, et indiqué que moi-même j'avais été piqué au même endroit, et presque en même temps.  En septembre dernier, après des vacances dans les pays baltes (bien infestés de tiques) et pas mal de temps passé dans les bois de ces pays à ramasser des champignons, j'ai développé des symptômes un peu bizarres de doigts gourds, d'electricité dans l'avant-bras. A tout hasard, j'ai dit au neurologue et au rhumatologue que mon généraliste m'a envoyé consulter, que j'avais déjà été piqué et que ma femme avait eu la maladie de Lyme. Mon généraliste a consulté le spécialiste qui avait diagnostiqué la maladie de ma famme, et ce dernier n'a pas jugé une sérologie nécessaire.
Dans les pays baltes, apparemment c'est l'encéphalite que propagent les tiques. J'ai d'ailleurs été piqué et m'en suis aperçu le soir même.

16 décembre 2008 à 15:34:24
Réponse #188

Bison


Citation de: DavidManise
P.S.: Bison : quels effets secondaires pour le vaccin contre l'encéphalite ?

Pour moi, rien ... "même pas mal".
Et je n'ai pas vu de contre-indications "notables" sur le mode d'emploi.
Les enfants peuvent se faire vacciner aussi - juste avec une dose réduite pour les petits.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

16 décembre 2008 à 19:49:46
Réponse #189

jilucorg



16 décembre 2008 à 20:22:07
Réponse #190

DavidManise


C'est bizarre, ça colle super bien avec ce que j'ai eu, en fait...   :blink:  Qques jours de fièvre modérée, répis, puis rebelote en pire avec troubles neuro.  Ca expliquerait aussi le fait que j'aie des symptômes ressemblant au stade 3 alors que la sérologie fait penser à une petite primo infection... 

Il existe une sérologie pour ce truc ???

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

16 décembre 2008 à 20:28:22
Réponse #191

jilucorg


Le vendeur du vaccin dit : Pour ce qui est de la Méningo-Encéphalite à Tiques, un traitement préventif spécifique existe. En revanche, une fois contaminé, le sujet ne peut bénéficier d'aucun traitement spécifique.
http://www.baxter.fr/domaines_therapeutiques/vaccins/sub/meningo_encephalite.html

Bon, il est vendeur du vaccin ;)

J'ai trouvé aussi ça :

De nombreuses maladies vectorielles à tiques peuvent provoquer une méningo-encéphalite.
Il est très probable qu'elles sont largement sous-diagnostiquées pour les raisons énoncées ci-dessus.
Outre le virus de la méningo-encéphalite à tiques (TBEV) , d'autres arbovirus moins connus tels que Erve, Eyach, les membres du groupe Kémérovo peuvent être impliqués...
Les virus Congo-Crimée, ou West-Nile pourraient aussi émerger dans le sud de la France.
Les bactéries ne sont pas en reste, surtout avec Borrelia burgdorferi sl qui provoque de fréquentes neuroborrélioses, mais aussi avec les Coxiella, Bartonella, Rickettsia, Anaplasma...

http://www.maladies-a-tiques.com/Diagnostic-des-meningoencephalites_.htm


jiluc.

16 décembre 2008 à 20:33:50
Réponse #192

Gros Calou


Puta*n Jiluc, t'es un puit de sciences.

Respect  :akhbar: :akhbar: :akhbar:

 ;)

16 décembre 2008 à 20:37:15
Réponse #193

DavidManise


Ouaipe ;D

Ils m'ont fait des tonnes de tests sanguins...  ils ont cherché plein de trucs.  Rien trouvé, a priori.

Plus je lis, moins je suis rassuré en tout cas.  Heureusement que je me sens mieux sinon je pourrais flipper sérieusement avec toutes les conneries qu'on trouve sur le net ::) ;D

Pas évident, en tout cas, de poser un diagnostique précis pour toutes ces merdes.  J'voudrais pas être médecin de campagne... 

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

16 décembre 2008 à 20:38:33
Réponse #194

jilucorg


Puta*n Jiluc, t'es un puit de sciences.

Du tout ! Avec le web et les moteurs de maintenant, n'importe quelle recherche est à la portée de tout être curieux :)


jiluc.

16 décembre 2008 à 20:45:45
Réponse #195

Gros Calou


Merci d'être super curieux et modeste Jiluc, mais je persiste  :akhbar: :akhbar: :akhbar:

 ;)

16 décembre 2008 à 21:43:30
Réponse #196

Bison


MET et Lyme ont des symptômes communs :(
Mais dans les deux cas, beaucoup de ces symptômes sont assez atypiques.
David, je suppose que si tu as bien réagi aux antibiotiques, tu peux être rassuré ...

J'ai lu quelque part (désolé, je n'ai plus la référence, mais c'était de l'information plutôt sérieuse) que des recherches se poursuivaient en vue d'obtenir un véritable traitement de la MET.

Bon, comme dit plus haut, pas d'angoisse ... mais soyons attentifs.


Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

16 décembre 2008 à 22:25:21
Réponse #197

kikou92


Salut,

On arrive à 11 pages sur ce fil et je m'aperçois qu'il n'y a toujours pas de conduite systématique fiable à tenir en cas d'enlèvement d'une tique sur soi (mise à part inspection totale du corps et désinfection)

Que ce soit en termes de technique pour l'enlever, de traitement post morsure, de sérologie... y'a pas grand chose qui permette de statuer efficacement

Ca, ça me fait flipper en fait : on est face à des bêbêtes vicieuses (et super complexes d'un point de vue physiologique), avec une maladie vicieuse et des symptômes vicieux. Et je suis pas certain que la science soir super active dans ce domaine (pas assez rentable vraisemblablement).

Mais non je déprime pas...

A+
Alexis


16 décembre 2008 à 22:37:04
Réponse #198

alexr


P.S.: Bison : quels effets secondaires pour le vaccin contre l'encéphalite ?

Je me suis fait vacciner aussi, avant de partir en Autriche et en Slovénie, zones à risque. Aucun effet secondaire chez moi.

16 décembre 2008 à 22:38:16
Réponse #199

DavidManise


Mais dans les deux cas, beaucoup de ces symptômes sont assez atypiques.
David, je suppose que si tu as bien réagi aux antibiotiques, tu peux être rassuré ...

J'ai lu quelque part (désolé, je n'ai plus la référence, mais c'était de l'information plutôt sérieuse) que des recherches se poursuivaient en vue d'obtenir un véritable traitement de la MET.

D'après ce que je lis, la maladie reste bénigne dans pas mal de cas quand même hein...  on peut espérer une évolution favorable, avec peu de risques de séquelles permanents sur un sujet ayant une bonne santé à la base, ce qui est mon cas.  Et comme les troubles neuro régressent lentement mais sûrement, je constate qu'ils sont réversibles.

Les antibios ont effectivement fait tomber la fièvre, mais ça peut être une coïncidence, c'était pile après 10 jours de maladie : une infection de type MET aurait pu être domptée par mon système immunitaire.  Enfin bon.  Quoi qu'il en soit, je crois ce que je sens : je me sens mieux.  C'est le principal ;)

Alexis : moi j'ai au contraire l'impression que la science bosse là-dessus, parce que ça concerne quand même énormément de monde prêts à payer ou couverts par une sécu quelconque, dans des pays riches et industrialisés.  C'est triste à dire, mais on aura un remède contre ça bien avant d'autres choses plus graves qui sont endémiques aux zones pauvres de la planète, je le crains :(

Je suis peut-être mauvaise langue... :-[

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //