Nos Partenaires

Auteur Sujet: réaction face à un chien qui a mordu?  (Lu 25774 fois)

01 septembre 2011 à 15:56:42
Réponse #75

Pit


Mes cours sont en France, donc j'ai pas de sources sous la main. Comme dit précédemment, il y a eu pas mal d'études et de versions:

Citer
How prevalent is non-verbal communication in humans?

Some researchers[who?] put the level of nonverbal communication as high as 80 percent of all communication when it could be at around 50-65 percent. Different studies have found differing amounts, with some studies showing that facial communication is believed 4.3 times more often than verbal meaning, and another finding that verbal communication in a flat tone is 4 times more likely to be understood than a pure facial expression.[citation needed] Albert Mehrabian is noted for finding a 7%-38%-55% rule, supposedly denoting how much communication was conferred by words, tone, and body language. However he was only referring to cases of expressing feelings or attitudes.
src=http://en.wikipedia.org/wiki/Nonverbal_communication

De fait, j'ai remarqué que beaucoup de monde retient particulièrement ce nombre, et l'utilise de manière simplifiée : le non verbal représente 80% de la communication, ce qui en soi est faux (tout du moins du point de vue des théories qui sont à l'origine de ce nombre)

demi réponse...

Pit

01 septembre 2011 à 21:27:08
Réponse #76

zapi


meme la communication non verbale (entre humains) a des codes différents entre certaines culture ( et meme entre sous groupes dans une meme culture: un polytechnicien et un hooligan ont des comportements non verbaux assez dissemblables au sein de leur sous groupe respectifs ).

 de meme les chiens ne sont pas des loups domestiqués mais des animaux manipulés par l'homme depuis des centaines d'années ( certaines races sont proches du modèle original, d'autres ont su y revenir : les chiens nordiques et les dingos entre autres), sélectionnés suivant différents buts depuis des générations et élevés dans des conditions parfois fort éloignées de conditions "naturelles" ( élevé par la mère en espace confiné jusque 6 semaines, adopté par une famille et sevré de contact avec d'autres chiens pendant des mois ) :pas évident d'avoir un psychisme stable et un développement harmonieux, un chien peut etre plus proches des humains que des autres chiens.

 Certains chiens auront de part leur physique des difficultés avec la communication non verbale: un facies court et peu mobile, une queue inexistante, des oreilles tombantes ou coupées ras, des plis pleins la tronche ou des poils super longs sur la face.

 Sans parler de la sélection sur les caractères et les pathologies dues a l'age: désordres hormonaux, dégenerescences cérébrales diverses, douleurs articulaires ou autres, diminution de l'audition, de la vue,...

Ne parlons pas du passé de l'animal, des réflexes qu'il a acquis ( bon ou mauvais ) tout cela necessite une étude approfondie et complète, individualisée. mais il y a de grandes pistes et des règles simples, et des chiens de toutes sortes.

02 septembre 2011 à 17:56:51
Réponse #77

zapi


un loup domestiqué n'a pas le comportement d'un chien ( le chien descend du loup mais il n'est plus un loup: son comportement est donc parfois aberrant, avec des agressions envers l'homme ou envers d'autres chiens sans raison apparentes) les deux races de chiens reconnues croisées avec le loup ont des comportements différents de ceux des chiens ordinaires. dans un stade un polytechnicien peut se faire passer pour un hooligan, mais en dehors du stade fera t il illusion ? certains y arrivent, avec de la préparation, mais pas tous,

03 septembre 2011 à 17:23:52
Réponse #78

Loriot


Juste pour revenir dans le sujet, un moyen de "punir" un chien qui a mordu. Une fois que c'est fait. Une méthode consiste a l'ignorer. Donc le chien est mis a l'écart du groupe (humain et cie) attaché ou parqué et ignoré. Un chien déteste être ignoré... Par la suite pour le recadrer a la sortie de sa punition ne pas hésiter a le faire se déplacer, même de quelques centimètres afin de prendre sa place ou de passer par ou il est, avec la personne mordue ou par elle même. Ça remet bien en place... C'est une méthode douce et c'est pas compliqué. Et rien n'empêche d'allé voir un une comportementaliste pour bien comprendre le schmilbik... On en ressor pas plus bête en tout cas!
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le c..

03 septembre 2011 à 18:16:25
Réponse #79

zapi


D'accord avec loriot mais je pense qu'il faut absolument comprendre pourquoi le chien a mordu; et ce afin d'évaluer le risque de récidive. A moins que les causes soient claires, il est quasi indispensable d'en discuter avec un vétérinaire ( un qui a un minimum de connaissance en éthologie ) ou un comportementaliste ou un éducateur canin.

11 septembre 2011 à 13:57:30
Réponse #80

kéké


La chien à t'il recomencé depuis ton intervention?

11 septembre 2011 à 16:53:13
Réponse #81

costa


Salut.

La chien à t'il recomencé depuis ton intervention?

Non, car  je ne suis pas retourné chez mes beaux-parents. C'est prévu fin septembre... chez ma belle soeur en plus...  ;D

A+

11 septembre 2011 à 16:55:16
Réponse #82

kéké


Ce serai intéressant de voir si le chien à recommencer, ou si il a fait sur la moquette en te voyant arriver  ;)

15 octobre 2011 à 14:55:10
Réponse #83

psion


Citer
Ce que je n'explique pas c'est l'absence totale d'intimidation de sa part , contrairement à toutes les expériences que j'avais eu avec des chiens..... agressifs  justement .

aikikenshi, pour ma part je pense que le chien qui t'a attaqué ne le faisait pas par agressivité, le comportement que tu décris en particulier son approche son les signes d'une attaque comme prédateur et non comme gardien, s'il avait voulu te chasser hors de la propriété il aurait fait au contraire beaucoup de bruit pour tenter ne te faire fuire, son silence et sa furtivité prouve au contraire qu'il était sûr de lui et confiant dans sa capacité à t'avoir.

16 octobre 2011 à 01:48:04
Réponse #84

octopusilat



Bonjour à tous,


... ça fait très longtemps que je ne suis pas venu fouiner dans le forum ...

... mais comme ce sujet me tient particulièrement à coeur : me revoici.   ;)


Pas mal de bonnes choses ont déjà été expliquées dans les pages précédentes... cependant ... j'aimerais apporter deux/trois précisions...


@Costa As-tu eu la bonne réaction ?

Oui et Non. (dans cet ordre là !)

_ Oui parce qu'il fallait intervenir tout de suite !

_ Non parce qu'il semble effectivement que tu sois "allé trop loin".
(ou en tout cas : plus loin que nécessaire...)


Je ne vais pas m'étaler sur la partie "prévention" (pourtant de loin la plus importante !) ...
... mais ...
... sachant que le chien avait déjà "croqué" des gens ... et sachant que les enfants jouaient à proximité... il aurait du être "sous étroite surveillance" !
(pas forcément complètement reclus....... mais en aucun cas sans un humain adulte derrière !)
nb. le fait de le reclure ne règle rien ! ... et risque même de lui faire faire un rapport entre l'arrivée des enfants : et son enfermement ...
(Cela-dit... pour une visite occasionnelle et en vue d'avoir un risque "0" ... ça reste une possibilité.)

Après... les histoires de "se fâcher" avec la famille .................. et ben si c'est ça tant pis !
Si "chacun", mais surtout le maître du chien, n'est pas capable de comprendre que c'est de son entière responsabilité que de faire en sorte que son chien ne représente pas de danger pour autrui......... et ben ...
... tu ne peux rien faire ! ....... ou en tout cas rien d'autre que de "prévenir" ...... quitte à ne plus y aller ...   :(

Enfin bon........ si tu as pu observer le cocker (oui ça s'écrit comme ça !  ;) ) s'approcher progressivement des enfants qui jouaient..... c'est qu'il aurait fallu intervenir !!!

Il ne faut pas attendre le préjudice pour intervenir ! ... parce que lorsqu'il survient : "tout va trop vite" !
Alors bien sur.... comment pouvais-tu prévoir la réaction du chien ?
Et bien tu ne le pouvais pas !
Mais tu pouvais émettre l'hypothèse que "ce chien caractériel" risquait de "ne pas jouer correctement" avec les enfants !

ça aurait été l'occas' de lui dire de retourner "à sa place"... cf. hors de la zone de jeu des enfants. (zone qui peut tout à fait lui être interdite !)
(MAIS CA... C'EST LE BOULOT DU MAITRE !!!)


Pour en revenir à "la réaction à avoir" ... une fois que ton enfant "vient de se faire croquer" :
(ou est "en train"...)

... c'était bien ça ! Il fallait se ruer vers le chien !!! En lui assénant l'ordre de s'écarter rapidement !
(peu importe les mots !)
Une fois qu'il le fait.... aux vues ton apparente détermination ... c'est fini !

Tu peux faire face au chien quelques secondes...... éventuellement faire un pas vers lui... mais dès qu'il recule : tu arrêtes d'avancer ! (cf. ton message sera passé ! ....... et toute action supplémentaire serait superflue .......... voir même néfaste et en total désaccord avec "ce que peut comprendre un chien".
cf. "les coups" n'existent pas chez cette espèce ! ... c'est "un code" inconnu ...)

Si il devait ne pas s'écarter de la scène..... voir même : ne pas "lâcher prise" ..... là il te faudrait "te battre" ! .......... jusqu'à ce qu'il "cède la place".

nb. en fait ... toute les réponses à tes questions sont déjà dans le forum ! ... enfouies dans les méandres du Wiki !   ;)  ...... j'avais écrit un truc, ici même, afin de répondre à des randonneurs/joggers qui étaient régulièrement confrontés à des "chiens sans maîtres" ...

En voilà un copier/coller :

QUE FAIRE FACE A UN CHIEN BELLIQUEUX ?

Tout d'abord, il est important de noter que, de façon très courante, il existe un décalage entre ce que nous voyons et croyons comprendre et ce que perçoit un chien. Il faut être bien conscient que cet animal, si familier soit-il, est un mammifère prédateur, grégaire et territorial. De ce fait, les attitudes et les comportements de nos chers compagnons sont régis par des lois ancestrales et immuables. Et ce n'est qu'après acceptation de cet état de choses et une étude des principes qui lui sont associés que l'on sera en mesure de comprendre... le chien.

Rencontre

Il arrive parfois que l'on croise un chien seul, sans maître, dans les bois ou dans la rue...

_ Le premier comportement à adopter est de l'ignorer.

_ Continuer son chemin sans lui prêter attention.

_ Ne pas changer d'allure ni de trajectoire.

Un chien, quel qu'il soit, s'arrêtera sur ce qui lui semblera inhabituel.
C'est le cas chez tous les animaux... y compris les humains.
(cf. l'inconnu peut présenter un danger)

Un bref changement d'allure ou de trajectoire donnerait au chien une information. (Trahir une crainte... ou préparer une action). Quoiqu'il en soit, le but du promeneur sera de "mettre dans la tête du chien" qu'il ne représente rien d'autre... qu'un promeneur.

Plusieurs scénario se présentent alors :

1. Le chien continue son chemin, nous ignorant autant que nous l'ignorons.

_ C'est le but à atteindre.

Il faut absolument garder à l'esprit que, 99 fois sur 100, le chien agira "en fonction de nous".

2. Le chien, surpris par cette rencontre inattendue, s'arrête et aboie.

Un chien qui aboie le fait, en général, pour empêcher le contact.

_ Continuer son chemin comme s'il n'était pas là.

A ce niveau d'inquiétude (pour le chien), le moindre changement de comportement de notre part le forcerait à s'interroger sur nos raisons et risquerait de le rendre plus insistant.

3. Le chien aboie et vient vers nous.

_ S'arrêter et ne plus bouger.

_ Ne pas le regarder directement.

Ne connaissant ni le chien, ni les raisons qui le poussent à s'imposer de la sorte... il faut adopter un comportement neutre.

Un regroupement (si plusieurs personnes), des cris, des gestes brusques etc., seront perçus par le chien, comme une confirmation du risque qu'il voyait possible en nous.

Certains chiens iront jusqu'à faire de "fausses charges" (simulacres d'attaques), afin de nous couper l'envie de devenir une menace. Une fois le chien convaincu que nous ne représentons aucun danger (n'ayant eu aucun comportement), il abandonnera la place. Le rituel peut durer quelques minutes.
 
Rester complètement immobile, sans regard direct, sortira quiconque de la majorité des rencontres canines inquiétantes.

4. Le chien nous fonce dessus sans aboyer.

Il y a de fortes chances pour que ce chien soit sûr de lui et ait la ferme intention de nous mordre. Dans ce cas de figure, il faut agir très vite !

Trois possibilités s'offrent à nous, et le choix de l'une d'entre elles dépend de chaque situation et de l'appréciation de chacun. (cf. le gabarit du chien et sa détermination apparente.)

I.  Rester complètement immobile et croiser les doigts très fort.(ceci reste la meilleure méthode et la moins risquée).


II.  Tenter un gros coup de bluff en faisant front. Avancer tout droit vers le chien, sans menace, avec un très crédible, fort et ferme: "NON!". (en comptant sur la grande probabilité qu'il connaisse cet ordre). Si le chien s'arrête, il faut faire de même immédiatement. Prendre une attitude neutre un instant et reprendre tranquillement son chemin. Si il devait revenir aussitôt, il faut lui faire face et prendre à nouveau une attitude neutre. Attendre le maître, ou que le chien abandonne la place.

III.  Il n'y a aucun doute sur le danger immédiat. (le chien est visiblement "féroce" et semble "vouloir en découdre"). Dans ces circonstances, il faudra impérativement improviser un bouclier... un sac, un vêtement, n'importe quoi que le chien "pourra" mordre.

Des tests récents ont montré que des chiens de 25 à 60 kg avaient une capacité de pression dans la mâchoire de, respectivement, 100 à 300kg. Quelqu'un qui subirait une telle morsure serait dans la presque-incapacité de réagir physiquement. La douleur étant trop importante et insoutenable.

Une esquive de dernière seconde pourrait être effectuée afin d'éviter l'impact dû à l'élan du chien. Elle n'empêcherait pas la suite des évènements et renforcerait l'agressivité du chien... Néanmoins, elle aurait comme intérêt de permettre... de finir d'enlever son sac à dos (par exemple).


Ce qu'il ne faut absolument pas faire


_ Regarder directement (dans les yeux) un chien qui nous aboie dessus
(et qui n'est manifestement pas en train de vouloir attirer notre attention pour jouer à la balle!)

Il pourrait interpréter ce signe (universel) comme un défi, une menace, et c'est ce que nous ne voulons surtout pas.

_ Faire des gestes brusques

Faire des gestes du bras associés à un "va-t-en!", des coups de pieds dans des cailloux... sont autant de signes pouvant être perçus comme des menaces. Il arrive même un stade, lorsque le chien devient très menaçant, aboyant à quelques centimètres, et qu'il faut rester immobile, où le moindre geste de notre part pourrait être suivi d'une fulgurante attaque. A ce niveau de menace et de stress, un chien interprétera le moindre mouvement comme une prise de décision de faire face à l'affront.

_ Fuir

C'est le pire scénario. Cela déclencherait ce qui s'appelle un effet de proie. Facilement observable lorsqu'on lance une balle à un chien... il la poursuit ! Nous lui disons: "va chercher!" et lui entend: "poursuis et neutralise" ! Nous devons être conscient de ce décalage.

Il se produit le même phénomène avec tout ce qui s'éloigne du nez d'un chien. Ainsi, tout jogger, cycliste ou promeneur qui se fait poursuivre par un chien, doit impérativement s'arrêter, s'immobiliser et attendre, afin de sortir au plus vite de ce schéma de proie. Toute tentative de fuite, même à vélo, est illusoire et ne ferait qu'augmenter cet effet de proie et la détermination du prédateur qui lui est associé.

Dans ce cas de figure, les éventuelles morsures ne seraient plus défensives (rapide coup de dents... pour "mettre en garde") mais beaucoup plus sérieuses.

Le comportement des jeunes enfants, pour certains chiens peu socialisés, est directement associé aux schémas du comportement d'une proie.

Des cris.

De grands gestes.

Et une fuite.


Ce sont 3 codes comportementaux que toute proie potentielle adopte face à un prédateur (les cris en moins pour certains animaux), 3 codes représentant : surprise/peur + volte-face + fuite. Le cocktail idéal pour déclencher une attaque de prédation. Voilà pourquoi les enfants représentent la majorité des victimes de morsures de chiens. Ils sont mordu très souvent au visage parce que ce dernier se trouve à la même hauteur que la tête du chien.


Urgence immédiate


Si par malheur un chien avait pris une prise (mordre sans lâcher) sur nous ou un tiers , il faudrait le mettre dans l'incapacité de respirer. Non pas en l'étranglant (à moins que sa petite taille le permette) mais en lui "coupant le souffle".

Ce résultat peut être obtenu de deux manières:

_ en lui administrant un très violent coup sur le larynx. (la gorge)

_ en lui administrant un très violent coup de pied dans "le côtes flottantes".
            (à 45° vers l'avant étant l'idéal)


Ces techniques ne sont à utiliser que dans des cas extrêmes de sécurité générale immédiate (ces coups pouvant, seuls, entraîner la mort d'un chien)



______________________________


Tu devrais y avoir trouvé quelques réponses !   ;)


Et toi aussi @Aikikenshi !   ;)


@Psion : je ne suis pas d'accord avec toi à propos du fait que, dans cette histoire (celle d'Aikikenshi), le chien ait eu un comportement de "prédation" !

Si ça avait été le cas... les cibles visées par le chien n'auraient pas été ses mains et sa jambe !
Et Aiki' ne s'en serait surement pas sorti !

Là où je suis d'accord... c'est la raison pour laquelle ce chien n'a fait aucun bruit ! Il était sur de lui !!!
Il n'y a eu aucun "signe d'intimidation" ... parce que ce n'était pas le but recherché !
Son souhait réel était de mettre Costa dehors "à coups de pompes de chien" !  (cf. avec les dents !)

Là où il y a un soucis....... c'est que ce chien connaissait Costa ! Et même si il y a pu y avoir "méprise" au début ..... il aurait du se raviser et finalement considérer Costa comme "un ami connu" .....
(mais bon... tout ça dépend de trop de choses...)


Acquérir  ET DONC  élever un chien ....... est une grande responsabilité !  Envers le chien lui-même ... et envers autrui !

Il est plus qu'inadmissible de "ne rien faire" ... quand on a un problème avec son chien !!!

Et ce n'est certainement pas en tuant (ou euthanasiant) le chien qu'on réglera quoique ce soit !!!

La plupart des gens choisissent leur chien pour des raisons "esthétiques" ... parce qu'ils les trouvent beaux...
Mais un chien c'est bien plus que ça !!!
Et tous les chiens ne correspondent pas à tout le monde !

Il y a des traits "communs" parmi les races......... mais c'est surtout individuellement que les différences se prononcent !

Prenez l'exemple de David :

Il aurait pu tomber sur une chienne très docile et facile.......... mais il a un avion de chasse à la place !
... ça ne se conduit effectivement pas comme une clio !

Nous ne sommes pas tous capable d'élever/d'éduquer ce genre de chien !!!
Et je ne parle pas de Bergers allemands en particulier !

David aurait pu "être pèpère" avec une chienne "shamallow" ..... et ben non ... il va devoir "en chier" pour peut-être (et même surement) se retrouver avec le plus merveilleux chien du monde !!!

Et c'est ça "avoir un chien" !!!

C'est une épreuve... un défit qu'il faut surmonter !
Mais quel plaisir d'observer le moindre progrès........ de voir de quelle manière on aura réussi à avoir : un chien équilibré.


Il a aussi été question (dans les pages précédentes) de "trop tard" pour éduquer un chien ...

... il n'est jamais trop tard !!!

Plus tard c'est plus long....... mais rien n'est perdu !

Les chiens "irrattrapables" sont plutôt rares !!!

nb. j'ai accueilli pas mal de chiens "mal élevés" chez moi (alors que je travaillais dans une SPA) ... afin d'attester "qu'ils n'étaient pas débiles"........... et donc ne méritaient pas d'être mis à mort !
Et ça peut être "des sales teignes" en arrivant....... et s'avérer des "chiens super" au bout de quelques jours !
Dans un environnement sain....... avec des maîtres droits et clairs .......... tout rentre dans l'ordre !

Mais... sans connaissances particulières... et encore moins avec un chien "comme celui de David"..... ce n'est pas possible !

Quand on souhaite faire l'acquisition d'un chien........ il faut s'informer !
..... et si on se fait "dépasser" ...... on cherche de l'aide !

(au lieu de régler le problème en allant déposer son chien dans un refuge.. tourner la page... et retourner à ses occupations !!!  >:(  ........... si tant est qu'on ait les tripes d'aller réellement déposer son chien dans un refuge ...  ::) )


Ce qui fait qu'un chien mord quelqu'un : c'est une situation !

Situation qui est au coeur d'un ensemble "unique" ............ cf. ce chien là... avec son expérience... dans ce contexte là...

Et c'est à chaque maître d'être capable de prévoir "l'imprévu" !!!



Sur ce.......... portez-vous bien !   :)


PS : pour ceux qui souhaiteraient se référer à l'intégralité de "l'article commun" du Wiki sur les chiens... le voici  ;) :

http://wiki.davidmanise.com/index.php/Chiens



Fervent partisan de : www.neurocombat.com

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //