Nos Partenaires

Auteur Sujet: vae et auto entrepreneur  (Lu 12693 fois)

19 juillet 2011 à 10:52:09
Lu 12693 fois

Leif


salut a tous

est ce que quelqu'un c'est comment lancer le processus  d'une vae?

le site

http://www.vae.gouv.fr/

sur le site il y a bien un numéro mais qui renvoie sur un numéro etc..

les numéros de ma région sont saturés.

donc si ici une personne a déjà passé une vae qu'il éclaire un peu le chemin des autres ;#.

pour l'auto entrepreneur idem, la c'est plus pour des retours positifs ou negatifs.

merci a tous

19 juillet 2011 à 10:55:26
Réponse #1

DavidManise


J'ai juste deux choses à dire : bon courage...  et "t'as eu mon message avant hier ?" :)

Ciao ;)

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Page de liens a moi que j'aimeu

19 juillet 2011 à 12:50:48
Réponse #2

Leif


c'est clair  ;#

pas de message de ta part hier :)

appelle moi c'est plus simple

20 juillet 2011 à 11:07:37
Réponse #3

Patrick


Pour la VAE, il ya plusieurs étapes :

1. les diplômes accessibles par la Validation des acquis http://www.cncp.gouv.fr/index.php?page=30
2. Les conditions d'accessibilité : Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, ayant au moins trois ans d'expérience salariée, non salariée ou bénévole.
3. une fois ces deux aspects identifiés, la démarche : http://www.vae.gouv.fr/VOUS_ETES_UN_PARTICULIER/COMMENT_SE_DEROULE_UNE_DEMARCHE/643.htm

A noter qu'une VAE peut-être financée par sa propre entreprise dans le cadre du Droit Individuel à la Formation (DIF) ou par un Congé Individuel de Formation (CIF)

Le portail officiel de la VAE : http://www.vae.gouv.fr

Pour l'auto entrepreneur, il faut aussi satisfaire à d'éventuelles obligations de qualification et de non concurrence si activité salariée par ailleurs. En clair on ne peut, par exemple, être salarié dans une boite de sécurité et faire de la sécurité en plus en auto entrepreneur.

La déclaration dure 10 minutes sur les sites officiel http://www.lautoentrepreneur.fr/ et c'est GRATUIT. Attention des sites concurrentiels vous proposeront de vous inscrire et des services bidons moyennant finance.

Un autoentrepreneur ne peut sous traiter ni salarier mais il ne paiera de charges que s'il déclare des revenus. Déclaration obligatoire tous les trimestres.

20 juillet 2011 à 11:19:50
Réponse #4

Leif


c'est bien cela éclaire le terrain.

donc tu ne peux pas faire en auto entrepreneur ce pour quoi tu es déjà salarié.

pour la vae c'est juste que il n'y a pas grand monde en bout de fil car je suis passé de bureau en bureau et de region en region , mais cela va se faire.

et de plus j'ai trouvé ça

http://www.droit-de-la-formation.fr/?
merci

et pat je t'appelle ce soir, si j'oublie tu me laisses un message.

a++
« Modifié: 20 juillet 2011 à 11:34:12 par leif »

20 juillet 2011 à 18:37:31
Réponse #5

antoinepierre


salut a tous

est ce que quelqu'un sait comment lancer le processus  d'une vae?

le site

http://www.vae.gouv.fr/

sur le site il y a bien un numéro mais qui renvoie sur un numéro etc..

les numéros de ma région sont saturés.

donc si ici une personne a déjà passé une vae qu'il éclaire un peu le chemin des autres ;#.

merci a tous
1/ réunion d'information où tu remets un CV et tu indiques même approximativement le diplôme visé.
2/ tu reçois, en retour, une lettre indiquant le diplôme possible.
3/ tu remplis un dossier, tu le retournes.
4/ si tout va bien, tu remplis un deuxième dossier.
5/ passage devant un jury.
6/ diplôme total ou diplôme partiel ........................... ou rien (peu probable si tu as bien visé).
Cout : 2 ou 3 enveloppes timbrées.

Il y a des sessions d'aide pour valoriser tes acquis et remplir  tes dossiers.
Ces sessions sont facultatives et payantes.
Prise en charge possible pour les chômeurs et dans le cadre du D.I.F.
« Modifié: 21 juillet 2011 à 16:40:56 par antoinepierre »

20 juillet 2011 à 20:49:59
Réponse #6

Leif


 :up:
c'est ce que j'ai trouvé ce soir, par contre je ne comprend pas pourquoi payer si c'est une vae?

20 juillet 2011 à 21:10:09
Réponse #7

sharky


:up:
c'est ce que j'ai trouvé ce soir, par contre je ne comprend pas pourquoi payer si c'est une vae?


Rémunérer le jury et payer les frais annexes (photocopies, etc...)
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

21 juillet 2011 à 16:38:52
Réponse #8

antoinepierre


:up:
c'est ce que j'ai trouvé ce soir, par contre je ne comprend pas pourquoi payer si c'est une vae?

Une VAE n'est pas payante.
Le passage devant le jury n'est pas payant, pas plus qu'un examen de l'éducation nationale.
Il n'y a pas de frais de photocopie puisque c'est toi qui fournis les 2 exemplaires de tes dossiers.

Les sessions d'aide individuelles ou collectives, sont payantes.
Ces sessions sont facultatives.
Si tu n'as pas fait de demande de prise en charge par l'ANPE ou par le Fongécif ou si tes demandes ont été refusées rien ne t'oblige à assister et donc à payer ces sessions d'aide.

22 juillet 2011 à 00:19:31
Réponse #9

Kito


Ahhh, la VAE, le début de l'aventure...

Pour le diplôme que je visais, il me fallait un courrier de mon boss, expliquant tout ce que j'avais fait dans le cadre de mon taf...
Je vous dis pas la soupe à la grimace, et la mise à l'écart qui a suivi : certes, ils ne sont pas tous comme ça, mais c'est une option à envisager, surtout si on prévoit une reprise d'études par la suite.

Un bon entraînement consiste à expliquer de manière exhaustive les trois ou quatre caractéristiques principales de son travail, et arriver au pourquoi de ce diplôme visé.

Un peu comme si on racontais son CV ligne par ligne à un enfant de 10 ans, et vérifier qu'il colle au référentiel que l'EN à prévu : donc le maître mot est "simplicité"

L'entretien avec le jury n'est pas une ballade de santé, surtout si on tombe sur des "joueurs taquins", donc mieux vaut être à l'aise à l'oral.

Pour auto entrepreneur, je vais chercher le questionnaire et je poste ça rapido.

A+
In girum imus nocte et consumimur igni

22 juillet 2011 à 09:03:51
Réponse #10

Leif


merci a tous  :up:

ça m'aide bien et me permet de savoir ou chercher.

22 juillet 2011 à 22:25:17
Réponse #11

dolgan


le statut d'AE est pas adapté a tous les métiers.

je te conseilles vivement d'aller te renseigner a la chambre consulaire (CCI ou CMA) competente pour ton projet. on peut aller beaucoup plus loin en tete a tete. l'AE est une VRAIE entreprise. il faut penser le truc en amont avec des pros de la création d'entreprise.

Citer
donc tu ne peux pas faire en auto entrepreneur ce pour quoi tu es déjà salarié.

SI

tu as juste une obligation de loyauté (hors clause rémunéré dans le contrat de travail). tu peux te mettre d'accord avec ton patron, ou bosser dans une autre zone géographique.

12 novembre 2011 à 14:23:12
Réponse #12

dolgan



12 novembre 2011 à 14:49:51
Réponse #13

Leif


yes vae en cours avec l'aide d'un membre du forum ;#


pour la creation de ma boite je fais simple ,auto entrepreneur ,histoire de voir venir.

ça prend une bonne forme quand même.

merci de prendre des nouvelles :)

27 novembre 2011 à 15:53:40
Réponse #14

Leif


bon cela prend une tres tres bonne tournure.

j'aurais des questions en plus deja sur l'eirl

http://www.eirl.fr/

si vous avez un peu de retour

et surtout celle la comme question.

je viens de trouver un enorme hangar ou je peux tout grouper, entrainement physique, boxe,self et les cours.

a quelles lois je dois correspondre pour ouvrir cette salle?

sachant que je me dissocie complétement de la fede et de la ddjs.

juste une assurance ou autres chose?

merci

27 novembre 2011 à 16:28:38
Réponse #15

dolgan


houla. attention avec l'eirl.

Je sais pas si des choses ont evolués ces 5 derniers mois, mais il y a 5 mois c'etait un vrai piege a con (pas que avis perso, mais de tous les pros de la création d'entreprise avec qui j'etais en contact. ) .

ne correspondant en gros qu'a des metiers bien particuliers comme le chauffeur de taxi. et encore ...

une eurl ou sarl sera bien plus securisant et avec moins de paperasses (oui oui, declaration annuelle avec detail du matos et tout. si tu te trompe, bye bye la protection apporté par l'eirl) et moins de couts cachés.

qui t'as conseillé ça?

nous, ce qu'on avait adoptés, c'était de dissuader les gens de choisir ce truc. Malgré des consignes très claires de la nouvelle direction politique (a l'origine du statut) pour vendre le truc a tout le monde pour faire du chiffre.
« Modifié: 27 novembre 2011 à 16:40:29 par dolgan »

27 novembre 2011 à 17:51:01
Réponse #16

gurdil


je viens de trouver un enorme hangar ou je peux tout grouper, entrainement physique, boxe,self et les cours.
a quelles lois je dois correspondre pour ouvrir cette salle?
sachant que je me dissocie complétement de la fede et de la ddjs.
juste une assurance ou autres chose?
merci


Bonjour,
Pour être enseignent pro (si je ne me trompe pas...) tu dois satisfaire au diplôme (ou titre) a finalité professionnelle reconnue par la jeunesse et sport (pour les sport pugilistique un BPJEPS ou les ancien BE) ET d'une carte pro : c'est a dire être déclarer a la jeunesse et sport......avoir une salle en conformité avec les règles de sécurités et d'hygiènes, ainsi que d'accessibilités aux personnes handicapé, et d'avoir une assurance responsabilité professionnelle.
Mais tu n'as pas besoin d'être affilié a une fédé......la seul chose que tu ne pourra pas faire en n'étant pas affilié c'est faire passer les diplômes fédéraux de cette fédé, (grade, ceinture degré ou tous autres diplômes.......), les combat ou concours etc etc, enfin tous ce qui relève de la dite fédé.....

Malheureusement pour être sur a cent pour cent de ce que j'affirme contact la direction régionale jeunesse et sport de ton coin.......


27 novembre 2011 à 17:58:22
Réponse #17

Leif


oui mais je ne suis pas du tout avec la ddjs :)

donc je ne vais pas correspondre avec leurs désirs c'est la le hic.

pour dolgan

l'eirl m'avait semblé plus simple. :(
« Modifié: 27 novembre 2011 à 18:03:27 par leif »

27 novembre 2011 à 18:03:01
Réponse #18

sharky




Tu connais un SSIAP pour ton ERP ? ;D
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

27 novembre 2011 à 18:03:54
Réponse #19

Leif


yes je devrait trouvé ça :lol:

27 novembre 2011 à 18:17:49
Réponse #20

gurdil


Ben le hic c'est que c'est quand même le jeunesse et sport qui applique les lois du sport en France.........donc si tu ne veux pas être emmerder et travailler sur le fils du rasoir sans être réellement en règles,ben c'est avec eux qui faut tafé........
De toute façon il y'a pas 1000 solutions soit tu travaille avec eux et le jour ou tu as une inspection (pour mon club c'est environ une fois tous les deux a trois ans quand tous va bien......) ca se passe pas trop mal, soit tu fait sans eux et le jour de cette inspection c'est injonction de se mettre en règles avec le risque d'être fermé, avoir un gros manche etc etc...........

Apres si cela se passe très mal avec ta DDJS prend contact directement avec la direction régionale,c'est ce que j'ai fait il y'a environ 6ans quand j'avais un type qui ne mettais des battons dans les roue......(pas les dossiers d'inscriptions aux éxam's etc etc......).

Apres, je me répéte, mais tu n'est pas obliger de travailler avec une fédé(contrairement a ce que toutes les fédé veulent faire croire........), par contre jeunesse et sport t'as pas l'choix.....

NB: quand une DDJS fait bien son taf la carte pro n'est qu'une simple formalité: photocop du diplôme + amener l'originale pour vérification qu'il ne s'agit pas d'un bidouillage + 2 photos d'identité et hop une carte pro.
En plus ils sont obligé de te donner tous les textes de loi qui régis le sport si tu le demande etc etc et t'aider dans tes démarche (en gros te dire vers qui pour les normes de sécu de ta salle etc etc.......)
Franchement travailler sans eux c'est un peu suicidaire de nos jours.........(nan j'ai pas de part dans le DDJS..........)

PS: je rappelle la que c'est dans le cas d'une entreprise pro.......pour les bénévoles c'est encore autre chose......


27 novembre 2011 à 18:20:34
Réponse #21

Patrick


sachant que je me dissocie complétement de la fede et de la ddjs.
Attention, tu ne peux choisir de t'astreindre ou pas à la tutelle de ton choix. Soit tu fait du sport selon le code du sport et tu es sous la tutelle de J&S (ou un de ses délégataires FSGT, etc...) ou tu es organisme de formation par exemple à la sécurité personnelle et tu établis des contrats de formation avec tes clients. Dans tous les cas, tu te retrouve à gérer un ERP pour lequel tu dois : accessibilité (notamment règles d'accessibilité exigible pour tout type de handicap), hygiène (toilettes et douches en nombre et entretenues), sécurité (pour l'incendie en fonction du classement de ton ERP de type P, catégorie à préciser en fonction de l'effectif de public reçu) avec à minima une alarme incendie de type 4 (des sifflets, une corne de brume peuvent être considérés comme faisant partie du type 4 mais dans les fait c'est bien une alarme avec déclencheurs manuels et alarme sonore audible en tous points du bâtiment qui te sera fort probablement demandé par la commission de sécurité pour t'autoriser à exploiter ton bâtiment).

Si tu fais de la formation à la sécurité, tu dois être agréé par le ministère du travail et ta préfecture.

Mais tu ne peux pas faire de la formation professionnelle pour une boxe ou un art martial pour lesquels des fédérations sont délégataires.

27 novembre 2011 à 18:27:10
Réponse #22

Leif


c'est exactement ça Patrick.

bien que pour la boxe, encore je ne dis pas  car tout va tres bien avec la ddjs et la fédé mais comment mettre une salle au norme en tant que privé.

est ce que c'est la loi de 1984
http://www.pyrenees-pireneus.com/loi_sur_le_sport_mai205.htm

car c'est simple quand tu es une asso ddjs et fede dans une salle communale et hop l'affaire et faite.

mais si c'est moi qui est le lieu a mon nom je fais quoi?

27 novembre 2011 à 18:40:53
Réponse #23

Patrick


mais si c'est moi qui est le lieu a mon nom je fais quoi?
Tu mets aux normes toi http://www.ddjs-reunion.jeunesse-sports.gouv.fr/clevter/equipements.htm#equ11

De toutes façons, en tant qu’enseignant tu ne peux ignorer qu'une salle mise à ta disposition n'est pas conforme au code de la construction et de l'habitation, au règlement de sécurité incendie des ERP et au code du sport (qui définit notamment les surfaces exigibles par type de sport) et tu serais donc mis en cause au même titre que le propriétaire et l'exploitant en cas de sinistre.

Je t'appelle.  ;)

27 novembre 2011 à 18:42:37
Réponse #24

dolgan


pour dolgan

l'eirl m'avait semblé plus simple. :(

c'est l'idée de base. c'est ce que ça peut sembler.

mais c'est pas le cas. ça devrait être a peine plus simple a créer qu'une eurl pour une protection affichée presque équivalente.

Par contre, quand tu regardes le truc dans le détail. la déclaration annuelle a faire (pas gratuit). les conditions qui te font sortir du statut sans que tu te sois rendu compte que t'as oublié un truc font que  c'est très fragile. Sans parler des failles qu'on a pas encore découvert et que les gens vont se prendre dans la gueule.

Et faut pas se leurrer: les banques te feront bien sur signer le papier qui va bien pour passer outre l'ierl. malgrès leurs promesses nationnales, c'est bien la pratique observée localement.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //