Nos Partenaires

Auteur Sujet: L'argent ou l'épanouissement...  (Lu 5788 fois)

04 avril 2011 à 11:01:55
Réponse #25

pierreB


Nan plus sérieusement moi, c'est la course au pognon qui me perturbe. Pourquoi cette envie de toujours faire du pognon avec tout et n'imorte quoi et toujours plus !? Alors que l'on voit très bien que ça nous mène dans le mur ?

Pour que la croissance soit là et que le "pays aille bien".... Après, effectivement, il me semble que celà nous mène droit au mur! (ça me rappelle ce super reportage passé il y a quelques semaines sur Arte au sujet de l'obsolescence programmée).

Après, j'aimais bien la vision de DIY et ses 2 grandes lignes directrices. Je serais moins généraliste que lui: il y a tout un tas de solutions intermédiaires entre ces 2 solutions et celà ne s'applique qu'aux personnes qui peuvent s'assurer des revenus suffisants pour choisir... je m'estime heureux d'être dans cette catégorie et regrette que tout le monde n'y soit pas  ^-^

04 avril 2011 à 11:15:04
Réponse #26

Kilbith




Juste pour le fun... ;#

1. L'activité économique (les emplois) générés par la Mitsu sont pour une faible part à l'étranger. Il faut tenir compte de l'importateur, du transporteur, du douanier, du vendeur, du mécano, de l'assureur, du cafetier qui leur servira moins de "petit noir"...qui vont devoir affronter une baisse de leur revenu et qui sont chez nous.

2. Le gars de l'autre coté du monde qui gagne moins. S'il ne gagne plus, peut désormais techniquement et économiquement donc pratiquement "venir chez nous". Il devient ipso facto "notre" problème.

3. Si le japonais gagne peu ou moins, il peut être enclin à chercher à économiser chez lui...par exemple sur la conception ou l'entretien de ses centrales électriques.  :o :o :o

Désormais, le système est globalisé  :D

Citer
je m'estime heureux d'être dans cette catégorie et regrette que tout le monde n'y soit pas  {$default_azn_smiley}

Toujours pour le fun : l'homme étant ce qu'il est, "si tout le monde y était" ne peut pas exister.

Prenons le gars qui roule (malgré lui) en Simca Aronde sur l'autoroute. Tout le monde le double il se rend compte que les autres disposent de moyens de transports plus confortables, plus rapides, plus sûrs, plus sécurisés que lui. En comparant sa situation à autrui il conclue : c'est injuste.
Sauf que dans sa Simca Aronde il est beaucoup mieux loti que Louis XIV dans son carrosse...mais ça il s'en fout ce qui compte pour lui (en accord avec Marx) c'est sa situation PAR RAPPORT aux autres.
Sauf à changer l'Homme (voir le très regretté Pol Pot), l'inégalité et la comparaison son consubstantiel à notre condition. 

RQ : Si la voiture vous gêne, vous pouvez envisager la situation du type pauvre opéré de l'appendicite sans anesthésie A_PAS_CHER, par rapport au Prince sous Louis XIV qui lui n'était pas opéré et mourrait. Le type opéré sans anesthésie aura tendance à évaluer sa situation par rapport à celui qui est opéré dans un bloc ultra moderne. Mais c'est vrai que si tout le monde est opéré sans anesthésie, il pourra plus facilement accepter sa situation. L'iniquité (différence de traitement) est plus puissante que la injustice (mauvais traitement) dans l'absolu.

Ne dit-on pas : "Belle comme la femme d'un autre".  :D

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

04 avril 2011 à 12:44:03
Réponse #27

Maximil


Pas toujours tafdak avec Kilbith mais on en discutera une autre fois ;)

Ne pas oublier que cette fameuse course au pognon, elle existe principalement parce que l'on râle que le taux du Livret A ne soit qu'à 2%, que l'on achète les fraises d'Espagne moins chères que les françaises, que l'on achète sur la baie aux US pour gagner 10€ par rapport en France...

J'en fais partie et me jète la première pierre le premier euro, mais nous en sommes là. Qui n'achète aucun trucs inutiles ou au moins cher ? Bien peu d'entre nous car l'utilité sociale est un fait, la course à l'économie un autre.

Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

04 avril 2011 à 14:24:13
Réponse #28

macagnaman





Exerçant un travail en plein air très physique qui me plaît assez mais dont le salaire reste, il est vrai, assez peu élevé, j'aimerais que vous me fassiez part a vôtre tour de vôtre état d'esprit sur le salaire et l'épanouissement pris au travail, a savoir : Vous exercez un travail certes physique et/ où plutôt contraignant (horaires, charge de travail élevé etc) mais qui vous épanouit, vous apporte quelque chose sur le plan relationnel où autre, cependant, la rémunération est proche du Smic ce qui ne vous autorise pas des masses d'achats plaisirs ni un gros pouvoir d'achat ; Dans cet situation, si vous avez la possibilité de travaillez dans un autre secteur plus rémunérateur mais aussi qui vous semble moins proche de vos valeurs choisiriez vous de quitter vôtre job actuel ?

Ben moi... c'est exactemment l'inverse ma vie et je me pose la question dans l'autre sens...
La responsabilité est la conséquence logique de notre liberté.
(J.P Sartre).

04 avril 2011 à 14:26:48
Réponse #29

Kilbith


Pas toujours tafdak avec Kilbith mais on en discutera une autre fois ;)

J'espère bien que nous ne sommes pas d'accord!  ;)

Mais je comptais quand même sur tes lumières pour ça :
Citer
Je ne connais pas le tarif exact d'une appendicectomie dans la T2A.

 ;) ;)



"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

04 avril 2011 à 14:44:50
Réponse #30

phil66


Citer
Pour que la croissance soit là et que le "pays aille bien"....
AMA, le problème est que le pays a besoin de croissance pour aller bien. On sait que la plus grande partie de la croissance produite profite à une minorité de "possédants" alors que les désagréments (pollution, epuisement des ressources, stress,...) qui y sont liés sont subis par toute la population ou presque.
Je ne suis pas contre le progrès mais le "croissance" économique est un suicide à long terme.
Il serait infiniment plus sage et plus productif (AMA) de privilégier l'épanouissement personnel et spirituel de chacun.
Pour faire simple, il vaut mieux être qu'avoir.

04 avril 2011 à 17:09:32
Réponse #31

flocondavoine


Le problème c'est que si tu considères qu'un vélo est plus adapté q'un Pajero pour aller au boulot (j'ai placé une rime !). Et qu'il te reste de l'argent à la fin du mois...tu viens de mettre au chômage (partiel heureusement) ou de limiter les embauches chez Mitsubishi et ailleurs. Parce que pour l'usage vélo, on n'a plus (ou moins) besoin d'ingénieur, de mécano, de publiciste, de vendeurs de voiture, d'employé des assurances, d'employés des banques (crédit), d'employé de l'entretien des autoroutes, d'ambulancier et de médecins urgentistes*, etc...en plus, les revenus de l'Etat disponibles pour de la redistribution (voir plus haut) viennent de diminuer (la TIPP est une source très importante de revenus pour l'Etat).
Ca me fait toujours sourire l'éternel argument "et l'emploi ?"
Peut-être qu'on est arrivé à une période ou Mitsubishi et les emplois qui en découlent vont diminuer. J'ignore si il existe encore beaucoup de fabricants de chaises à porteurs et carrosses, mais j'ai comme un doute.
La société évolue, les besoins et les emplois avec.
Reste à améliorer les formations-reclassements-accompagnements.
C'est un choix de société, mais entre aider à grands coups de milliards à maintenir un secteur automobile à son niveau actuel dont on sait pertinemment qu'à terme il va très probablement perdre de très nombreux emplois et essayer de rediriger intelligemment dès maintenant les capitaux-emplois-compétences vers des marchés plus porteurs (énergies renouvelables, agriculture, crèche...) : des choix sont à faire.

04 avril 2011 à 17:57:57
Réponse #32

guy


Toornaarsuk!

04 avril 2011 à 18:02:11
Réponse #33

macagnaman


a mon sens l'essentiel est d'être à la fois cohérent dans ses choix (qui n'en sont pas toujours il est vrai) de vie, de les assumer, et d'éviter la mère de tous les vices, j'ai nommé "l'envie".
On peut être heureux avec 3 sous, mais on peut aussi être heureux en gagnant bien sa vie, en fait ça n'a rien à voir.
La responsabilité est la conséquence logique de notre liberté.
(J.P Sartre).

04 avril 2011 à 18:57:23
Réponse #34

Maximil


Mais je comptais quand même sur tes lumières pour ça :
 ;) ;)

Je ne suis plus dans le domaine maintenant ;) Je suis dans les services à la personne, et l'appendicectomie n'en fait pas encore partie  ;D
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //