Nos Partenaires

Auteur Sujet: Puma White hunter  (Lu 23799 fois)

24 mars 2009 à 13:17:52
Réponse #25

ERECTUS


Salut....
Bein,moi j'ai son t'it frère....
Le White Hunter 2
Lame 15 cm acier inox, manche Kraton, livré avec étui cordura.



Qualités, Très,très,très solide...
Pas tres cher (on le trouve à moins de 70€)

Défaut..manche un peu" petit" je trouve
Modif :J'ai rendu le biseau secondaire convexe(c'est du boulot sur cette lame!!!!),ce qui le rend bcp plus facile à entretenir..

Avis perso,un très bon couteau qui résiste sans problème à une comparaison avec des modèle bcp plus cher.




Merci, me plait bien celui là... ;)
Quand sa route est dure, le dur poursuit sa route

26 mars 2009 à 08:09:02
Réponse #26

Hatari


Pour les amoureux du White Hunter, une version pour les 50 ans du couteau:

http://www.pumaknives.de/dispitemgroup_en.php?g_nr=10
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

26 mars 2009 à 11:27:08
Réponse #27

JOSEY-WALES


J'aime moins le look.
je préfère le style vintage de mon "White-hunter"


Il en a vu de toutes les couleurs et je continue a le prendre à la chasse toujours associé a une lame plus fine ,aiguisée rasoir pour la fonction skinner.
La saison passée le White hunter a un peu moins promené en montagne...j'ai découvert le set de chez Knives of Alaska en D2 et là, c'est tip top , en ce qui me concerne c'est la première fois que je tombe sur des couteaux presque parfait pour une utilisation chasse.
Mon set comprends un petit Skinner , le "Muskrat" (rat-musqué), c'est hyper efficace et le tranchant reste rasoir après une utilisation prolongée. L'autre couteau est un "Bush camp knife" , un couteau de camp indestructible et qui coupe également comme le rasoir du barbier.
Moins classe que le "White-hunter"...mais plus efficace. (le lien vers le set de chez Knives of Alaska:
http://www.knivesofalaska.com/catalog/prod_display.aspx?from=Combination+Sets&cat=Bush+Musk+Combo )
J'aimerai bien un White hunter en D2 ;)....
« Modifié: 26 mars 2009 à 11:45:42 par JOSEY-WALES »

26 mars 2009 à 11:55:55
Réponse #28

Hatari


Sinon, il y a chez Puma le set Waidbesteck (waidblatt + jagdnicker) conçu par Walter Frevert, ingénieur des eaux et forêts, ancien garde chasse dans la forêt de Rominten (l'une des plus belles d'Europe) réputée pour la qualité des cervidés, c'est sa longue expérience du terrain qui a donné ce style de couteau.
J'utilise ses couteaux depuis de longues années et c'est redoutable d'efficacité.
Le grand Waidblatt est un couteau de camp, hachoir, fendoir, fort utile lorsque l'on est loin de tout et avec le petit nicker pour les travaux délicats, cet ensemble est parfait !



L'ensemble 'knifes of Alaska' que tu cites est reconnu très bon dans le monde de la chasse.

Ce comme quoi, le couteau unique qui fait tout n'existe pas !
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

26 mars 2009 à 12:04:12
Réponse #29

Berhthramm


c'est décidé je regardes plus ce post.


26 mars 2009 à 14:14:37
Réponse #30

JOSEY-WALES


Je partage bien sur ton point de vue Hatari, un couteau unique ne peut pas répondre à toutes les utilisations.
Le set de chez Puma est un outil polyvanant et en plus il est magnifique...pour le prix c'est un peu plus raide.Mais bon la qualité se paye.

Soit dit en passant le White Hunter de chez puma a été intensivement utilisé au vietnam par les troupes spéciales, il a aussi longtemps fait parti de la panoplie du GIGN allemand.
C'est donc une preuve de robustesse.



26 mars 2009 à 15:24:38
Réponse #31

lepapat


c'est décidé je regardes plus ce post.



+ 1

Je te comprend  :-[. Il y vas de la " survie " du compte en banque  :-\
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


26 mars 2009 à 15:58:46
Réponse #32

pieton


J'ai toujours trouvé les fixes Puma très joli (sans rire) mais je suis quand même assez sceptique niveau performance du machin.

Par exemple si on prend le Waidblatt
même si on fait abstraction du prix plus cher que certains customs,
si on regarde la forme du Ricasso, elle est très jolie (et je ne me moque pas) mais je vois pas trop l'intérêt de rajouter du poids à cet endroit et la forme doit être relativement complexe à faire sans réellement apporter de performance.

26 mars 2009 à 16:31:25
Réponse #33

Hatari


Il faut l'utiliser pour en comprendre son poids et surtout son équilibre, la géométrie aussi ;)
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

26 mars 2009 à 16:34:55
Réponse #34

JOSEY-WALES


100% d'accord avec Hatari,
Pour Le Waidblatt, je peux pas  dire, j'en ai jamais eu en main...mais vu la tradition de chasse germanique et l'importance de Puma dans cette sphère..faut pas douter de l'efficacité de l'objet. Aucune raison d'être scéptique. dominique Venner fait remonter la forme des lames utilisées par Puma à des modèles déja utilisé en allemagne au moyen age...y a qu'à dire. La conception du Puma est plutot genre "machette de luxe" , pratique pour casser os et articulations, ideale aussi pour les travaux forestiers..du solide.
C'est pour ça que le set comprends un nicker pour les travaux plus fins.

En ce qui concerne le White-hunter, malgré que son acier dur soit difficile a affuter pour un nulos comme moi, ça reste un couteau hors du commun, l'équilibre est impressionnant (il me tombe pil poil en main) et il est dans la même catégorie de le Waidblatt en plus petit.
La finition est irreprochable et malgré les coups qu'à encaissé le mien il reste encore en très bon état (voir la photo au dessus, seul l'étui a du être réparé, la pression avait laché, j'ai également replacé les lacets).
Avec cet outil je sépare la carcasse d'un chevreuil en deux sans problème.Rapide et efficace.

Le prix est plus cher que certains custom, mais certains custom ne valent pas grand chose. ;) La production germanique (non délocalisée) de Puma reste de grande qualité , dans la pure tradition Solingen.

Tu peux y aller sans crainte.

02 octobre 2012 à 21:31:09
Réponse #35

Kilbith


Bonsoir,

C'est dommage de ne pas avoir un peu plus détaillé les spécificités de ce couteau mythique. Il faut, comme dit plus haut, replacer dans un contexte "avant les années 80/90" où les couteaux de qualité disponibles étaient rares. Pas d'internet, pas d'achat à l'étranger....la seule revue à parler de couteau c'était "cibles". Un autre temps.

Il restait comme seule solution de lécher la vitrine de chez Kindal (RIP) ou bien de se mater le catalogue Kettner (Iffli chasse) sous la couette. Et celui-ci présentait la série intégrale des couteaux Puma (on a cité les noms ci-dessus).

Le white-hunter est un couteau très spécifique. J'avais un copain qui en avait un....il y a une quarantaine d'année : on le jalousait tous avec nos simples couteaux scouts de chez Sabatier.
 
La version présentée ici est celle en acier inox "super cutting steel*". Je crois que Puma n'a jamais donné la nature exacte de ses aciers inox. Tout ce qu'on peut dire c'est que c'est des aciers de qualité et dont le traitement thermique est soigné (on retrouve sur de nombreuses production le point laissé sur la lame par le test rockwell). Ceci dit,AMHA, on n'est pas au niveau des productions actuelles et cet acier est difficile à aiguiser. Pour avoir un peu joué avec la version précédente "acier carbon" (pumasteel**) je trouve que l'ancienne version coupait mieux la viande.

Mais, ce qui est intéressant avec cette lame c'est sa complexité adaptée à un travail "chasse" :



*La partie proche de la garde est munie d'une scie avec de petites dents. Cela permet de mieux trancher les tendons et entamer des bois de chevreuil
*La lame a une émouture classique sur sa plus grande partie.
*La partie proche de la pointe est "ventrue" comme un skinner.
*La pointe plonge vers le bas ce qui permet d'ouvrir le gibier sans risquer de percer les tripes.
*Le dos de la lame comporte un emplacement pour le pouce : c'était rare à l'époque
*La plus grande partie du dos est aiguisée selon un angle assez fort : l'objectif c'est de permettre d'utiliser cette partie pour casser des os et des symphyses sans abimer le tranchant principal.
*La lame est épaisse sur l'avant. De cette façon l’équilibre avancé permet de faciliter la force d'impact.
* La lame possède un contre tranchant aiguisé mais n'est pas très pointue (à la différence des nicker cf. Hatari) ce qui peut être déroutant, mais cela comporte deux avantages. D'une part les cotes sont plus facilement contournées, d'autre part la blessure est plus large. Globalement la pointe casse moins d'autant mieux qu'il y a beaucoup de matière.
*Le manche, en bois de cerf, est assez fin. Il comprend trois rivets qui sont saillants et évitent que la main glisse. Si un rivet saute, il en reste deux pour fixer les plaquettes.. *Il y a aussi un trou qui permet de placer un lacet qui sert à maintenir le manche plaqué contre l'étui, on retrouve souvent cela sur les modèles de ce fabricant.
*L'étui de cuir est assez quelconque (on peut mettre un lacet à la base). La patte de fermeture est du coté de lame (car le couteau a un seul quillon) il est donc exposé à une coupure accidentelle.



Globalement ce couteau très solide (plate semelle, rare à l'époque) respire la qualité. Il est parfaitement polie, aucune partie ne peut irriter la main (par exemple le quillon)...même quand on travaille en force. Les ajustages sont bons ce qui évite que du sang viennent s'insinuer dans les recoins (et par la suite dégager de mauvaises odeurs). Un couteau spécialisé chasse.

En résumé : un couteau intéressant et original. Un amateur devrait l'avoir "tenu en main" au moins une fois dans sa vie.

 ;)




* On trouve comme composition (SGDG) pour le "super cutting steel" :

DIN 1.4110 (hunting and pocket knives)
C 0.65, Si 0.40, Mn 0.50, Cr 13-15, Mo 0.45-0.60

DIN 4116 (hunting knives)
C 0.50-0.55, Si 1, Mn 1, Cr 13.80-15, Mo 0.45-0.60


** de même : pumasteel Bohler NWN 80
C 0.75, Si 0.25, Mn 0.50-0.80, Cr 0.30-0.50
« Modifié: 02 octobre 2012 à 22:06:40 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

05 octobre 2012 à 17:35:14
Réponse #36

Jas


Salut à toutes et à tous.

Ah PUMA cette marque mériterai un post rien que pour elle.  :love:

Petite anecdote sympathique.

Mon oncle, maintenant un homme de certain âge et grand chasseur.

Possédait depuis des années un grand couteau PUMA avec manche en corne.  

Lors de la guerre dans les Balkans, sa maison à été intégralement détruite. Lors de son premier retour sur place après guerre, il a trouvé son couteau dans les décombres.  Il a bien évidement conservé précieusement car c’était le seul objet récupérable.  

Bien des années plus tard. Mon petit cousin devenu grand lui aussi, à eu l’idée d’envoyer un mail à la maison mère PUMA en Allemagne demandant conseils sur la restauration du couteau.  

Ceux-ci ont répondu à son mail et disant que la petite histoire les avait touché et qu’ils pouvaient choisir gratuitement un couteux de la gamme chasseur dans leur catalogue et qu’il restauraient le couteau eux-mêmes.

Le couteau fut envoyé, réceptionné en état de neuf quelques semaines plus tard. Lame flamboyante, plaquettes d’origine conservés mais remises en état.  

Ce couteau le suit toujours encore aujourd’hui même et j’au eu le plaisir de l’avoir en main lors de notre petite sortie annuelle dans la foret et sur nos terres  familiale au pays. http://maps.google.ch/maps?hl=fr&cr=countryCH&safe=active&q=kozarusa&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.r_qf.&biw=1280&bih=822&wrapid=tlif134944990695910&um=1&ie=UTF-8&sa=N&tab=wl ( Si ca passe pas tappez Kozara, Republika Srpska, Bosnie-Herzégovine)

C’est exactement ce même couteau que celui présenté sur ce post.
« Modifié: 05 octobre 2012 à 17:41:31 par Jas »

06 octobre 2012 à 04:17:26
Réponse #37

gmaz87


Bonjour,
Comme beaucoup, j'ai salivé sur ce couteau en feuilletant les catalogues Kettner, et comme beaucoup j'ai reculé devant le prix.
J'ai eu pour ma part la chance de me voir offrir le pliant JAGDMESSER, trouvé par ma douce dans le petit parc qui jouxtait notre maison en pleine zone urbaine en RP, comment avait il atterrit là.. mystère?
Il devait y être depuis un moment car les ressorts étaient (et sont toujours) bien attaqués par la rouille.
J'ai fait tremper le tout dans du pétrole, bien nettoyé la terre, coup de chance les plaquettes en cerf n'avaient rien, et depuis je m'en sers toujours avec le même bonheur même si c'est un couteau assez lourd.
Entre la lame solide avec la partie scie à tendons, la scie à os ou a bois, la lame à ouvrir les carcasses sans abimer les viscères, le crochet à retirer les boyaux des oiseaux, l'outil qui permet d'extraire une cartouche récalcitrante ou de resserrer une vis, le tire bouchon et le décapsuleur, c'est un bon et loyal compagnon de chasse, du sérieux à l'ancienne sans clinquant, juste de l'efficace.
Pour les plus jeunes qui n'ont pas bavé devant le catalogue sus cité, voilà a quoi il ressemble ( pas le mien j'ai la flemme à cette heure de faire une photo):
http://www.coutellerie-dieppoise.com/couteau-pliant-puma-jagdmesser-p-958.html
a+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

07 janvier 2013 à 09:42:11
Réponse #38

Hatari


Le récit d'un chasseur en Colombie Britannique avec son White Hunter, huit cerfs débités et 32 pattes sectionnées avec le dos de son couteau sans problème.
Un couteau a posséder de toute façon.

La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

07 janvier 2013 à 09:54:47
Réponse #39

Hatari


Le White Hunter au cinéma ( voir l'action à 1H 17min):

http://www.youtube.com/watch?v=Aw66_uVgbNU
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

07 janvier 2013 à 13:34:15
Réponse #40

Rammstein


Le White Hunter de Puma a servi de modèle lors de la création du fameux Auto-Messer, un couteau à tout faire que tout conducteur allemand se devait d’avoir à portée de main dans son véhicule (jusque dans les années 80). Ce modèle a, entre autre, également servi de couteau de survie pour les pilotes et les éclaireurs de la Bundeswehr. Certaines unités de pompiers et de secours d’urgence en étaient aussi équipées, certains modèles présentant des aménagements spécifiques (encoche coupe-sangle). Justement j’ai la chance d’avoir mis la main fortuitement sur un Auto-Messer daté de 1973, unique car custom (plaquettes en aluminium) !



Site d’un collectionneur passionné, et notamment sa page sur le White Hunter

Rammstein

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //