Nos Partenaires

Auteur Sujet: Ca va, on peut mourir tranquille...  (Lu 7746 fois)

08 février 2011 à 13:53:02
Lu 7746 fois

Le Barbu'


Je suis pas un spécialiste du genre, mais quand je l'ouvre c'est que ça cloche, la suite ci-dessous :


Lundi matin mon grand-père est conduit aux urgences car il ne peut plus du tout se lever, a le bras droit complètement violet et se sent très faible.


Une fois a l'hôpital, on nous informe qu'on va lui faire une batterie d'examens et que les résultats nous seront communiqués dans 2H environ, en attendant on le laisse dans le couloir (normal, tout le monde sait que l'ont ne met pas de personnes âgés dans des chambres  :down:)


On rappelle pour avoir des infos 2h plus tard nada, on n'en sait pas davantage et l'on nous dit de rappeler, il faut attendre 3h30 pour commencer a avoir des éléments de réponses très vagues : "pourquoi vous nous l'avez amené ?"  :closedeyes:


Le soir même on souhaite connaître son état et ce qu'il faut envisager (maintient a son domicile où dans une maison de retraite), on nous répond le plus naturellement du monde : " Son état peut s'arranger où se dégrader, on en sait rien on est pas devin, pour nous c'est un patient comme un autre" (tiens donc  :down:), entre informer et se tromper et jouer la langue de bois il y a un milieu hein !


Aujourd'hui on apprend que le mieux est de le placer dans un établissement spécialisé, alors là tenez-vous bien, certains d'entre-eux affichent un temps d'attente (entre la demande de placement et le placement effectif) de 2ans a des coûts bien sûr prohibitif !


Dans l'immédiat, on va le placer dans un centre de repos temporaire, l'hosto n'a même plus 1 seule place de libre  :-\



Ce qu'il faut retenir ? tout attendre de l'Etat est utopique, attendre qu'il prenne en charge nos soucis de santé est illusoire dans certains cas.


En attendant il faut choisir où et quand on va tomber gravement malade et souhaiter qu'il n'y ai pas de catastrophes naturelles dans le coin... ::)
« Modifié: 08 février 2011 à 14:56:02 par FW190 »
On peut toujours se consoler en se disant qu'on ne saura même pas nous mêmes qu'on est mort.


La vie est une comédie italienne : tu pleure tu ris, tu ris tu pleurs...

08 février 2011 à 14:29:59
Réponse #1

Chris-C


Je trouve ton intervention assez typique de "celui qui est d'un coup concerné par"
Je comprend tout à fait le coup au moral que ça peut mettre mais........

On le sait que notre système de santé par en c*u!lle, les pro de la santé ont plusieurs fois remonter ce type d'info.
Donc perso vu que je suis pas descendu dans la rue pour les soutenir, le jours ou je vais vivre se que tu vis je fermerai ma gueule...

Le service plublic prend du plomb dans l'aile depuis pas mal de temps maintenant, il est bien normal que les consequences se ressentent.

bref........................


08 février 2011 à 14:39:16
Réponse #2

Le Barbu'


Citer
"celui qui est d'un coup concerné par"

Même pas, ce n'est pas moi qui suis sur le lit...

Citer
il est bien normal que les consequences se ressentent.


Je trouve qu'il y a une grosse différence entre l'annonce d'un changement difficile et vivre les conséquences de ce changement, prise de conscience, prise de conscience...
On peut toujours se consoler en se disant qu'on ne saura même pas nous mêmes qu'on est mort.


La vie est une comédie italienne : tu pleure tu ris, tu ris tu pleurs...

08 février 2011 à 14:44:26
Réponse #3

Patrick


Hôpital d'Avignon, les urgences il y a trois semaines, ma femme y est amenée suite à une luxation du coude. La concernant prise en charge normale jusqu'au moment où on la met dans un box pour la plâter et où l'infirmière y découvre une petite vieille qui avait été oubliée depuis la veille au soir dans ce box et qui avait finie par s'endormir complètement aphone à force d'appeler. :blink:

De ce que j'en ai vu le personnel est pro et plutôt aimable, mais submergé par un nombre d'urgences qui n'en sont vraiment pas avec des moyens qui ne sont pas en augmentation.

En plus j'ai du assister à au moins trois pétages de plombs avec agressions verbales ignobles.

Honnètement, je ne sais pas quels sont leur salaires mais en sortant de là, vu leurs conditions de travail, j'aimais d'amour tendre ma hiérarchie et tous mes collègues.

08 février 2011 à 14:56:36
Réponse #4

managarm


je pense (avis tout à fait personnel) que la misère des hopitaux publics français est créée volontairement afin de détourner les gens qui en ont les moyens vers le privé.
Les pauvres, qu'ils prennent leur mal en patience, puisqu'on fait des économies sur le personnel.
Pensez aux responsables de cette situation la prochaine fois que vous passerez dans un isoloir...

08 février 2011 à 15:08:18
Réponse #5

Patrick


Pensez aux responsables de cette situation la prochaine fois que vous passerez dans un isoloir...
Qui sont strictement les mêmes que ceux qu'on proposera de nouveau à nos suffrages.

08 février 2011 à 15:13:25
Réponse #6

Le Barbu'


Un système de soins médicaux a double vitesses ça ne me surprend même plus !

On peut toujours se consoler en se disant qu'on ne saura même pas nous mêmes qu'on est mort.


La vie est une comédie italienne : tu pleure tu ris, tu ris tu pleurs...

08 février 2011 à 15:20:03
Réponse #7

sharky


Un système de soins médicaux a double vitesses ça ne me surprend même plus !



Je connais un directeur d'hôpital local, il s'est pêté le genou sur la glace.
Il est arrivé aux urgences, on lui a dit: c'est 7 heures d'attente comme tout le monde.

Je reviendrai sur le sujet dans quelques heures. 
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

08 février 2011 à 18:07:03
Réponse #8

Solstice


Quand j'ai fait mes crises de douleurs à cause de mon syndrôme du canal carpien un dimanche à 7h du mat, pas de voiture, mais l'hosto juste à coté, avec un service d'urgences qui plus est. Je m'y rends (difficilement), je me suis fait rembarré assez sévère quand la personne de l'accueil m'a dit : "Le médecin ne peut pas vous recevoir, il a travaillé cette nuit, blah blah" bref rien à foutre (je précise que personne d'autre n'attendais et que visiblement le médecin se reposait). Tout ce à quoi j'ai le droit c'est le numéro d'un médecin de garde qui est partit à perpete (et qu'ils me laissent le soin d'appeller, ça été un exercice de style d'avoir une conversation téléphonique avec la douleur). Je ne suis pas le seul à qui il est arrivé des problèmes avec cet hosto, il n'est d'ailleurs par rare que les gens qui ont des accidents et devrait être transférés sur cet hosto, demandent aux pompiers d'être transféré dans un autre hosto... Heureusement le toubib que j'ai eu au téléphone était un gars sympa, qui m'a filé quelques astuces pour temporiser la douleur en attendant que je puisse dès le lendemain me faire emmener chez mon médecin habituel.

08 février 2011 à 18:09:35
Réponse #9

sharky



1-Les urgences sont là pour traiter les urgences, pas le devenir social du patient.
Cà se traite normalement en aval d'une hospi en urgence: dans les services de neuro, de médecine ou autre.
C'est clair que c'est pas aux urgences que celà va être travailler.

2-Patienter dans une salle d'attente des urgences ou dans les couloirs, c'est chiant mais le problème c'est que l'on voit pas les urgences vitales qui arrivent par une autre porte. J'ai patienté aux urgences pédiatriques 11 heures avant que mon fiston soit pris en charge.

3-C'est quoi un centre de repos temporaire?
Soit il est en "maison de repos" qu'on appelle maintenant service de soins de suite et de réadaptation (prise en charge Sécu) soit il est en acceuil temporaire dans une maison de retraite (prise en charge par le résident avec possibilité d'APA en établissement)
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

08 février 2011 à 18:13:10
Réponse #10

DavidManise


Bon et le dirlo d'hopital qui attend ?  Il est où ??? ;#

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

08 février 2011 à 18:14:16
Réponse #11

Le Barbu'


Ce que j'appelle centre de repos temporaire c'est un service de soins et de réadaptation (rééducation).
On peut toujours se consoler en se disant qu'on ne saura même pas nous mêmes qu'on est mort.


La vie est une comédie italienne : tu pleure tu ris, tu ris tu pleurs...

08 février 2011 à 18:16:58
Réponse #12

sharky


Bon et le dirlo d'hopital qui attend ?  Il est où ??? ;#

David

Bah, il allait à la clinique où il a attendu que 5 heures :lol:
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

08 février 2011 à 18:42:41
Réponse #13

sharky


Ce que j'appelle centre de repos temporaire c'est un service de soins et de réadaptation (rééducation).

Donc il est bien pris en charge et en plus c'est la sécu qui paye, le monde n'est pas complètement pourri ;D
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

08 février 2011 à 18:45:19
Réponse #14

Le Barbu'


Citer
le monde n'est pas complètement pourri

 ;)

On peut toujours se consoler en se disant qu'on ne saura même pas nous mêmes qu'on est mort.


La vie est une comédie italienne : tu pleure tu ris, tu ris tu pleurs...

08 février 2011 à 18:54:49
Réponse #15

Kam


J'avoue que j'ai un peut de mal à comprendre le sens de ce sujet. Je compatis tout à fait pour ton grand-père, mais la dégradation du système de santé n'est pas nouvelle.

Je ne suis vraiment pas non plus pour casser du sucre sur le personnel de santé, parce que d'une part, même s'ils font un boulot directement lié avec la (sur)vie des gens, ce ne sont pas des esclaves, et qu'une personne n'a pas à être 24 heures sur 24 aux service des autres. D'autre part, ils sont humains. Que certains fassent la gueule ou ne soient pas aimables, je peux tout à fait le comprendre. Ca m'est arrivé aussi en étant en contact avec des clients, alors qu'en plus on me forçait à avoir le sourire (ce qui n'est pas le cas dans l'administration en général...), tout simplement parce que j'avais eu une sale journée, ou que 3 abrutis venaient de me prendre la tête juste avant. Alors quand en plus tu t'en prends plein la tête toute la journée, ça n'aide pas (et parfois tu en viens à tirer la tronche en permanence - ce n'est pas enviable, mais c'est humain).

Bref, tout ça pour dire que je ne vois pas trop quoi dire de cette histoire, à moins de se lancer dans un grand débat politique sur le système de santé, la répartition des richesses en France, l'Etat social, etc, ce qui serait assez déplacé, ou de créer une nouvelle série de sujets sur la chirurgie self-administrée à coup de Mora. :)

08 février 2011 à 19:18:58
Réponse #16

Le Barbu'


Après je ne "casse pas du sucre" sur le personnel médical, ce n'est pas mon but, chacun fait ce qu'il peut là ou il se trouve !


Je voulais seulement par mon message vous montrer l'état du système médical actuel (a travers ma modeste expérience de la chose)    : ceux qui croient encore qu'il est capable d'apporter un niveau de service de qualité pour tous sont dans l'erreur.


A l'attente qui devient parfois insoutenable s'ajoute des coûts qui peuvent s'avérer prohibitifs (de l'ordre de 3000€ pour une auxiliaire de vie a demeure, presque autant pour certaines maisons de retraite), de même la qualité du personnel hospitalier si je la situe dans la "moyenne" laisse parfois a désirer (certaines personnes font preuve de zèle a outrance où se montre presque incompétentes).
On peut toujours se consoler en se disant qu'on ne saura même pas nous mêmes qu'on est mort.


La vie est une comédie italienne : tu pleure tu ris, tu ris tu pleurs...

08 février 2011 à 19:46:52
Réponse #17

sharky


A l'attente qui devient parfois insoutenable s'ajoute des coûts qui peuvent s'avérer prohibitifs (de l'ordre de 3000€ pour une auxiliaire de vie a demeure, presque autant pour certaines maisons de retraite)

Et tu oublies parler de la prise en charge financière par l'Aide Personnalisée à l'Autonomie (APA) pour financer le maintien à domicile (moins tu as de ressources plus la prise en charge financière est importante).
Et de l'APA en établissement et de l'Aide Sociale pour financer la maison de retraite.

Après oui, c'est pas parfait, il y a des gens qui font mal leur travail comme partout et oui il y a des choses à améliorer.
Mais je pense sincèrement que pour l'instant c'est le système le moins pire, il fallait voir le nombre d'étrangers qui viennent se faire soigner en France en prenant une assurance spécifique. On parle souvent de tourisme de santé avec les français qui vont se faire soigner en Tunisie ou en Turquie, bah eux quand ils ont les moyens ils viennent se faire soigner ici.

J'en parle d'autant plus librement que je n'y travaille plus en milieu hospitalier
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

08 février 2011 à 20:05:14
Réponse #18

Djeep


je pense (avis tout à fait personnel) que la misère des hopitaux publics français est créée volontairement afin de détourner les gens qui en ont les moyens vers le privé.
Les pauvres, qu'ils prennent leur mal en patience, puisqu'on fait des économies sur le personnel.
Pensez aux responsables de cette situation la prochaine fois que vous passerez dans un isoloir...


bjr.  :blink: des faits concrets ? HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

08 février 2011 à 20:08:23
Réponse #19

Patrick


Sans doutes encore un complot  :closedeyes:

08 février 2011 à 20:45:12
Réponse #20

Anke


Bon... Il se peut que je ne me fasse pas que des potes sur ce coup là...
Un canal carpien, c'est pas une urgence. ça fait super mal, mais c'est pas une urgence. Une tachy-arythmie ( ça se voit pas, sauf que le mec est un peu palot et qu'il a le moulin qui tape à 170/mn depuis deux jours et qu'il risque de passer en fibrillation à tout moment) si !
Un mec qui s'est "loché" la gueule en tombant de son escabeau et qui saigne de l'arcade et qui râle dans le couloir parce que "ça va pas assez vite", c'est pas vraiment une urgence, faut le recoudre et c'est tout. Un mec qui se pointe avec une douleur dans la poitrine qui le serre comme un étau, avec en plus des signes digestifs aux urgs, c'est une urgence vitale ( ion peut supposer un infarctus à "bas bruit").
Je me permet de rappeler que toubib ou inf, se sont des métiers. Mais aujourd'hui, on peut prescrire un peu se qu'on veut, le quidam moyen va vérifier illico dans le dictionnaire médical ou sur internet si il n'y a pas eu une connerie de faite.
Et si on faisait un peu confiance aux gens à qui on demande de nous soigner ?
On a un système de santé et de prise en charge qui est envié dans beaucoup de pays au monde, même si on trouve que d'attendre c'est long ( on est tous d'accord !)
Tiens je vous donne une vieille recette de régul de Samu : " ton mec il gueule ? c'est qu'il respire, il t'engueule comme du poisson pourri ? Ok, au niveau neuro, ça va..."
Oui, la santé ça a un coût. Oui, on a aussi besoin de dormir de temps en temps, parce que un soignant qui dort pas , il est pas efficace très longtemps.
Oui, on peut faire des conneries, on est pas des machines ou des anges ( même si on essaye) parce que nous ne sommes qe des êtres huamins avec des limites. Oui c'est pas juste, oui y'a des gens qui meurent, oui c'est difficile, oui y'a des jours où quand il faut annoncer " on a rien pu faire" c'est l'enfer.
Oui y'a des jours où on aimerait bien se reposer un peu, qu'on s'occupe un peu aussi de nous, et qu'on arrète de nous taper sur la gueule. Parce sous les blouses blanches et derrière les bureaux des hosto, y'a des gens, comme vous et moi, juste des gens...
Et je te juge, c'est pas tous le sjours facile d'être jolie et pimpante, souriant ou rassurant ou à l'écoute ou tout bêtement performant et bien "droit dans ses bottes"...
Notre sytème de santé, c'est le notre, pas seulement aux soignants ou aux toubib, ou aux hostos, ou aux cliniques ou à la Sécu.
C'est notre sytème à nous tous !

Bon j'ai peut-être dérapé un peu... Les modos ou le Taulier, vous corrigez hein( en public ou privé, pas d'importance) ?
Biz à tous.

08 février 2011 à 20:48:29
Réponse #21

sharky


''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

08 février 2011 à 21:13:16
Réponse #22

Anke


Solstice, j'ai rien contre toi hein (je te connais pas et tu as du avoir vachelment mal), mais bordel
Citer
Quand j'ai fait mes crises de douleurs à cause de mon syndrôme du canal carpien un dimanche à 7h du mat
, pourquoi, puisque tu connais le pb depuis un moment, pourquoi tu n'as pas agi avant ? Un canal carpien, tu sais bien que la chirurgie ( en plus c'est pas vraiment "lourd" comme chirurgie) est la solution ! Pourquoi attendre ?

Tiens j'ai engueulé Mie ( celle qui fait battre mon coeur) pas plus tard que y'a une heure.
"Tu fais chier Mie, ça fait deux ans que t'as pas eu de "check up". A 54 ans ! Tu te fous du monde, ça va chier ! Quoi ? Tas pas de médecin traitant, qu'est-ce que c'est que ce bordel ? Je descnds la semaine prochaine ( elle est à 600 bornes.. quoi ! quand on aime....) et tu me fais le plaisir de faire le nécessaire et au galop ! C'est pas quand ça "chiera dans le ventilo" qu'il faudra venir pleurer. En plus quand "ça chiera dans le ventilo" ça coutera vachement plus cher à la collectivité ( elle est de gauche....birkkkkkkkkkkkkk ! nan je galège lol !) que de faire les choses en amont !"
L'était pas deux fois trop poli le Anke...
Ben oui, sa santé c'est d'abord la sienne, alors un peu de prise de conscience et de prise de responsabilité de soi-même c'est pas pire que si c'était moins bien...
Je ne jette la pierrre à personne, je suis le premier à demander à ce qu'on s'occupe de moi quand ça va pas, même si j'ai été négligent. C'est juste humain.

08 février 2011 à 21:44:51
Réponse #23

Solstice


Citer
Solstice, j'ai rien contre toi hein (je te connais pas et tu as du avoir vachelment mal), mais bordel
T'inquiètes pas, aucun mal pris, j'allais d'ailleurs te répondre à ce sujet ;)

Pour mon histoire de canal carpien, je ne le savais pas au moment des faits, ça s'est déclaré en moins de deux semaines, les fourmillements classiques au début, rien d'anormal pour moi vu que j'en avais souvent car je dors souvent sur un bras, et juste cette nuit la, les douleurs assez haut dans le bras gauche m'ont réveillés assez violemment la nuit. J'ai hésité avant de me pointer la bas, mais ce qui m'y a fait aller c'était le risque d'infarctus (auquel est souvent associé des douleurs au bras gauche, parfois sans douleur dans la poitrine) très présent dans la famille, et donc le doute.

08 février 2011 à 22:10:16
Réponse #24

thorwald


pour repondre en parti a anke,
si les gens vont aux urgences pour une arcade ouverte, ou ce genre de bobo, c'est deja parce que plus aucun généraliste, ou presque, n'est équipé ou ne veux faire des sutures ou ce genre de petite chirurgie.( sauf peut etre dans les campagnes)
de mémoire, quand j'etais gamin, ça m'est arrivé au moins 2 fois de me faire recoudre par le generaliste.
depuis, j'y suis retourné 2 fois pour la meme chose, une fois le medecin avait de quoi recoudre mais pas d'anesthésie ça pique, mais c'est supportable.
la deuxieme fois, il m'a (pas le meme) envoyé direct aux urgences, en plus j'ai taché sa moquette.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //