Nos Partenaires

Auteur Sujet: Affaire louche, mais jusque où ira-t il ?  (Lu 6938 fois)

05 février 2011 à 13:23:45
Lu 6938 fois

Le Barbu'


Bonjour a tous,




Je vais vous raconter une affaire qui est arrivé a un de mes meilleurs potes (précisément a sa petite soeur) :



La soeur a mon pote étant mineur elle se rend régulièrement chez son copain dans sa maison, il se trouve que depuis environ 3 semaines / un mois elle est victime "d'attentions particulières" de la part du père a son copain (phrases très bienveillantes, compliments a rallonge, bisous dans le cou etc...). Il se trouve que récemment, alors qu'elle était dans la maison de son copain et que seule le père a son pote était présent, il lui est arrivé quelque chose : elle était (habillé) dans la salle de bain quand le père de son copain est rentré dans la pièce, l'enveloppant de ses bras, lui susurrant des mots doux et allant jusqu'à lui mettre la main aux fesses (il les lui auraient pincer !), sa soeur n'ayant su que dire ni que faire elle n'a pu que se laisser faire sans opposer de résistance.


Aujourd'hui il me demande des conseils pour savoir ce qu'il doit dire où faire étant donné que j'ai un minimum de connaissance en matière de Droit.



Et selon vous, quel est la meilleur chose a faire sachant cela ?




Je vous remercie par avance
On peut toujours se consoler en se disant qu'on ne saura même pas nous mêmes qu'on est mort.


La vie est une comédie italienne : tu pleure tu ris, tu ris tu pleurs...

05 février 2011 à 13:40:49
Réponse #1

Leif


et bien ella a qu'a attendre plus d'attention pour etre sure, la c'est encore un peu vague :glare: >:(

j'ai envie de dire que a un moment il ne faut trop etre con dans la vie, je veux bien que ce soit une question d'education mais la , il lui faut a la petite soeur pour juste se dire " tiens il est bizarre ton pere".

pour l'instant le pere en question lui il faut pas de stop, d'abord il lui pince les fesses, bon lle en dit rien cool, allez etape deux bisous dans le cou, oua elle ne dit rien genial , elle est d'accord, bon allons a l'etape trois alors...

bon bref............................

05 février 2011 à 14:09:48
Réponse #2

Norzh



05 février 2011 à 14:16:35
Réponse #3

Le Barbu'


Concernant la fille elle a 17ans et elle en a parlé a ses parents et son copain, c'était devenu un vrai poids.


Inutile de dire que le père nie en bloc, affirmant que c'est la fille qui s'est fait des idées et qu'il souhaitait seulement la cajoler  :-\.


Mon pote croit bien entendu sa soeur, mais s'agissant de son copain il est tiraillé entre l'idée de la croire où de croire son père...
On peut toujours se consoler en se disant qu'on ne saura même pas nous mêmes qu'on est mort.


La vie est une comédie italienne : tu pleure tu ris, tu ris tu pleurs...

05 février 2011 à 14:21:49
Réponse #4

Lemuel


Que le père soit de bonne fois ou pas, on en a rien à foutre.
Si ça la gène, il faut qu'il arrête.

Plus facile à dire qu'à mettre en oeuvre, mais comme le sujet a été ouvertement débattu, le pire est fait.

Il n'y a même pas à discuter. Enfin, elle peut discuter, mais du fait que son ressenti à elle est personnel et incompressible, ainsi que ses distances de confort et de proximité. Les seuils de tolérence sont différents chez chacun. Entre personnes de bonne compgnie, on se doit de les respecter.Le choix est entre les  mains du père.
Veut-il être ou non de bonne compagnie.
C'est très clair.
« Modifié: 05 février 2011 à 14:28:58 par Lemuel »
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

05 février 2011 à 14:28:51
Réponse #5

Le Barbu'


Non elle n'a pas contacté d'associations.
On peut toujours se consoler en se disant qu'on ne saura même pas nous mêmes qu'on est mort.


La vie est une comédie italienne : tu pleure tu ris, tu ris tu pleurs...

05 février 2011 à 14:30:34
Réponse #6

Lemuel


Si elle veut pas discuter elle peut aussi lui envoyer un mail. Ca peut-être très courtois très poli réglé en dix lignes. 8 de politesse et d'excuses. 2 Qui reprennent en substance la fin de mon dernier message.
Trace écrite.
Voilà.
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

05 février 2011 à 14:39:30
Réponse #7

Norzh


Peut-être qu'en lui expliquant qu'il ne faut pas qu'elle se sente coupable (de quoique ce soit), elle arrivera plus facilement à en parler à un tiers (ex:asso).

05 février 2011 à 14:49:07
Réponse #8

Lemuel


Je pense que dans les faits c'est moins compliqué que ça.
Si le père se comporte avec elle comme si elle était une petite fille, sans arrières pensées, alors elle n'a pas à se sentir coupable, et elle doit lui faire comprendre qu'elle est une femme et qu'on ne fait pas ça avec une femme.
Si le père se comporte avec elle comme si elle était une femme, avec des arrières pensées, alors il ment, il n'est pas net, et ses plaintes sont justifiées.. Première chose.
Et si elle pense l'avoir allumé sans le vouloir, maintenant, tout doute est éclairci, elle n'est pas intéressée, il doit cesser.
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

05 février 2011 à 14:54:03
Réponse #9

Norzh


Et si elle pense l'avoir allumé sans le vouloir, maintenant, tout doute est éclairci, elle n'est pas intéressée, il doit cesser.
Oui, en parlant de culpabilité, c'est à ça que je pensais.

05 février 2011 à 15:10:59
Réponse #10

Lemuel


Oui, en parlant de culpabilité, c'est à ça que je pensais.

Ben déjà, ça peut arriver qu'on puisse émettre des signaux ambigus sans s'en rendre compte surtout quand on est jeune. C'est ni un crime, ni un délit. Première chose.
Et surtout, seconde chose, encore une fois, si c'est à ça que le père réagit, outre le fait qu'à son age il devrait être capable de savoir à quoi s'en tenir, outre le fait qu'il branche la copine de son fils, ça signifie qu'il n'est pas clair de toutes façons pusiqu'il se défend en racontant des bobards.
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

05 février 2011 à 15:30:33
Réponse #11

LaMouette


Ce ne serait pas plus simple, et prudent, qu'elle n'aille plus chez son copain?
Elle peut le voir ailleurs en lui expliquant que l'attitude de son père la met mal à l'aise car j'imagine qu'elle a peur de perdre son copain en accusant son père.
Elle se mettrait ainsi à l'abri des attentions de cet homme qui me semblent très louches mais, sans que son copain se sente tiraillé entre elle et son père.

05 février 2011 à 15:37:42
Réponse #12

Lemuel


Conseil avisé.
En revanche, si j'ai bien compris, elle a déjà mis les pieds dans le plat.
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

05 février 2011 à 16:14:47
Réponse #13

LaMouette


Je crois tout de même qu'entre risquer un viol et risquer de perdre son copain, le choix devrait être vite fait et si son copain l'aime vraiment, il comprendra sa peur même s'il ne croit pas le danger réel.

édit : j'avais écrit un mot pour un autre ce qui rendait ma phrase peu compréhensible, corrigé c'est plus clair.
« Modifié: 05 février 2011 à 16:36:24 par LaMouette »

05 février 2011 à 16:30:28
Réponse #14

Gros Calou


Ce ne serait pas plus simple, et prudent, qu'elle n'aille plus chez son copain?

Je crois tout de même qu'entre risquer un viol et risquer de perdre son copain, le choix devrait être vite fait

Et quand y a un doute, y a pas de toutes, faut pas attendre les "elle avait raison".

Si le père nie tout en bloque c'est peut-être lui qui aura l'initiative de ne plus recevoir la jeune fille chez lui ?

 ;)

05 février 2011 à 17:22:58
Réponse #15

Stephane


Concernant la fille elle a 17ans et elle en a parlé a ses parents et son copain, c'était devenu un vrai poids.


Inutile de dire que le père nie en bloc, affirmant que c'est la fille qui s'est fait des idées et qu'il souhaitait seulement la cajoler  :-\.


Mon pote croit bien entendu sa soeur, mais s'agissant de son copain il est tiraillé entre l'idée de la croire où de croire son père...
Peu importe qui il croit, il a intérêt a les séparer c'est simple.
Et elle a tout intérêt a ne plus se retrouver dans ce genre de situation avec le père.
Quand au père, s'il veut vraiment "cajoler" cette jeune fille, il a un problème entre les deux oreilles. Attend-il d'être condamné pour pédophilie pour cesser?
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

05 février 2011 à 18:51:30
Réponse #16

madenn23


quoi qu'il en soit, on ne cajole pas une fille de 17 ans quand on en a 40 en lui pinçent le train, si il se prennait d'affection pour elle (qu'il la prenne pour sa propre fille par ex) il devrais faire preuve de plus de legereté et de délicatesse

05 février 2011 à 19:09:01
Réponse #17

Moleson


quoi qu'il en soit, on ne cajole pas une fille de 17 ans quand on en a 40 en lui pinçent le train, si il se prennait d'affection pour elle (qu'il la prenne pour sa propre fille par ex) il devrais faire preuve de plus de legereté et de délicatesse
Bon juste pour dire, il ne m'est jamais venu a l'idée de mettre la main au fesses de ma fille :blink:

En lisant l'histoire il  y a pas à tortiller, le papa à  envie de se faire la copine du fiston. Ceci dit, c'est moins rare que l'on veut bien le croire, mais ça améliore pas vraiment l'ambiance de famille en règle générale.


Moléson
« Modifié: 05 février 2011 à 19:23:43 par Moleson »

05 février 2011 à 19:14:15
Réponse #18

Gros Calou


Ne pas attendre de se dire "put**n elle avait raison", couper toute relation et signaler  ;)

05 février 2011 à 19:18:46
Réponse #19

managarm


la pédophilie est un crime passible de la cour d'assise.
Le détournement de mineur est un délit.
Faudrait-il attendre que cette jeune fille soit violée pour réagir ?

05 février 2011 à 19:27:36
Réponse #20

Moleson


la pédophilie est un crime passible de la cour d'assise.
Le détournement de mineur est un délit.
Faudrait-il attendre que cette jeune fille soit violée pour réagir ?

La majorité sexuelle en France c'est 15 ans, me semble-t-il

La fille à 17ans..

donc avant de délirer sur des crimes et délit.

De plus le fait que le père a envie de coucher avec la copine de son fils ne veut pas nécéssairement dire qu'il va la violer.


Le problème est ailleurs, le père est quand même un salaud d'essayer de piquer la copine du fiston. C'est juste ce qu'il faut pour mettre une ambiance de m*rde.

Conclusion la fille doit 1°) dire au père, que c'est NIET  2°) Eviter de se retrouver seul avec lui.

Moléson
« Modifié: 05 février 2011 à 19:33:38 par Moleson »

05 février 2011 à 19:51:20
Réponse #21

managarm


donc avant de délirer sur des crimes et délit.
délirer...
quand un type de 40 balais tripote une gamine de 17 ans, parce qu'elle est sexuellement majeure, faut faire comme si on n'avait rien vu ?

05 février 2011 à 20:11:16
Réponse #22

Moleson


délirer...
quand un type de 40 balais tripote une gamine de 17 ans, parce qu'elle est sexuellement majeure, faut faire comme si on n'avait rien vu ?

Oui,
sauf s'il y a contrainte ou qu'il y a une situation de dépendance de la fille envers l'adulte.

C'est pas parce que on n'aime pas certaines situations qui sont parfaitement légale qu'il faut fabriquer sa petite loi privée.

Si ma fille était sortie à 17 ans avec un type de 40ans, j'aurais certainement pas apprécié, mais j'aurais pour autant pas mis une balle dans la tête du type.


Moléson

05 février 2011 à 20:19:58
Réponse #23

Gros Calou


Houlà mais si ta fille de 17 ans ayant déjà un copain du même âge se fait peloter par un mec, le père du copain qui a 40 balais, tu réagis comment ????

Certe tu lui met pas une balle dans la gueule, mais tu réagis comment ????

05 février 2011 à 20:31:32
Réponse #24

Gros Calou


Mettre de la distance entre les pôles  :up:
« Modifié: 05 février 2011 à 20:39:40 par Gros Calou »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //